La-pharmacie-les-pharmaciens-et-le-digital

510 vues

Publié le

Les pharmaciens sont-ils prêts pour adopter la e-santé ? Le digital leur est-il difficile à appréhender ? Pourquoi les objets connectés ne se vendent-ils pas plus en pharmacie ? Revue de détail de leur organisation interne, clé de cette difficulté à prendre la main sur ce marché.
Présentation de Sophie Gillardeau à Doctors 2.0 le 26 mai 2

Publié dans : Santé & Médecine
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
510
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
25
Actions
Partages
0
Téléchargements
24
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

La-pharmacie-les-pharmaciens-et-le-digital

  1. 1. Les pharmaciens et le digital Quelles solutions attendent-ils ? Sophie GILLARDEAU – PHARMA 3.0
  2. 2. Les pharmaciens et le digital Déjà une longue histoire Télétransmission, gestion de stock depuis les années 90
  3. 3. 4 pôles digitaux en pharmacie 2 pôles back-office 2 pôles au service du client De la taille de chaque cadran, dépendra la capacité ou non du pharmacien à développer le service médical et donc l’accompagnement du patient Le service médical La logistique Le commerce Le financier
  4. 4. L’équilibre est décisif Avec un Back-office chronophage on a une Pharmacie étouffée Sans automatisation des taches administratives et logistiques, cette pharmacie est étouffée par le back-office sans valeur ajoutée pour son attractivité commerciale et le service médical rendu Le service médical La logistique Le commerce Le financier
  5. 5. Back-office non optimisé, discount favorisé Libre- service favorisé Back-office chronophage Equipe cannibalisée
  6. 6. L’équilibre rêvé On peut se tourner vers le patient Le service médical La logistique Le commerce Le financier
  7. 7. Conseil favorisé Back-office optimisé Equipe disponible Le savoir-faire est valorisé
  8. 8. Mais combien de back-offices sont optimisés ?
  9. 9. Les flux financiers sont bien organisés Dématérialisation des ordonnances dans 92 % des pharmacies
  10. 10. La gestion des stocks est bien informatisée 15 000 références à gérer Gestion des stocks dans 95 % des pharmacies
  11. 11. Mais la logistique est à la traîne 170 000 boîtes à ranger / an / pharmacie Un ROBOT dans 10 % des pharmacies
  12. 12. Et des taches restent à déléguer Négociations achats 60 jours / an 55 jours pour des produits générant moins de 20% du CA 16 % du temps du pharmacien
  13. 13. Ainsi, beaucoup de back-offices restent à optimiser • FINANCEMENT des outils de commerce digital • AIDE SEO et COMMUNITY MANAGEMENT avec de vrais territoires de marque • Besoin de visibilité sur le modèle économique du FINANCEMENT des services médicaux • FINANCEMENT de la robotisation • Des partenariats pour du CONTENU EDUCATIF • FORMATION Objets connectés • LABELS Objets connectés / Applis Le service médical La logistique Le commerce Le financier . ORGANISATION Le service médical La logistique Le commerce Le financier
  14. 14. Quid du front-office ? Modernisation ?
  15. 15. Les murs digitaux Rowa Vmotion™, propriété de BD Dispensing France / Rowa Technologies 200pharmacies équipées en 2016 ! Des pharmacies se regroupent pour investir dans ces outils
  16. 16. Rowa Vmotion™, propriété de BD Dispensing France / Rowa Technologies Démonstration en images : gain de temps important, service au client optimisé On clique sur le produit En back-office le robot va chercher le produit En quelques secondes, le produit est en front-office
  17. 17. Rowa Vpoint™, propriété de BD Dispensing France / Rowa Technologies Les bornes digitales : une expérience client enrichie
  18. 18. Une prolongation sur internet … à améliorer ! Entre 2 et 5 000 sites de pharmacies, dont 320sites de vente de médicaments Et quelques-uns avec dématérialisation de l’ordonnance.
  19. 19. Besoin d’accompagnement sur les réseaux Quelques pages Facebook > 500 fans © Pharmacie du Méridien à Ibos
  20. 20. • FINANCEMENT des outils de commerce digital • AIDE SEO et COMMUNITY MANAGEMENT avec de vrais territoires de marque • Besoin de visibilité sur le modèle économique du FINANCEMENT des services médicaux • FINANCEMENT de la robotisation • Des partenariats pour du CONTENU EDUCATIF • FORMATION Objets connectés • LABELS Objets connectés / Applis Le service médical La logistique Le commerce Le financier Ainsi, le commerce se modernise… un peu • FINANCEMENT des outils de commerce digital • AIDE SEO et COMMUNITY MANAGEMENT avec de vrais territoires de marque Le service médical La logistique Le commerce Le financier . ORGANISATIONLe service médical La logistique Le commerce Le financier
  21. 21. Enfin, quelle action vers plus de service médical ? Quelle évolution récente des capacités de transformation de l’accompagnement du patient ?
  22. 22. Accessibilitéà tous les traitements des 4 derniers mois, partout, dans toutes les pharmacies françaises Ils ont réussi le Dossier Pharmaceutique
  23. 23. Le DP, l’interopérabilité de l’officine 33 Millions de dossiers actifs 99,8 % des pharmacies utilisent le DP 1 Français sur 2a un DP
  24. 24. Hackingpharma : l’Ordre appelle l’ouverture Projet : - DP consultable par tout professionnel de santé - Détection des mauvais usages du médicament (OBSERVANCE) - Coordination des professionnels de santé Exemple de projet : plus de service médical
  25. 25. Les pharmaciens sont équipés des pharmaciens ont un smartphone dans le cadre professionnel 84% Sondage réalisé par Internet du 3 au 16 mars 2016 sur un échantillon représentatif (répartition géographique et chiffre d’affaires de l’officine) de 200 titulaires. 84 % sont équipés en smartphone (+ 11 % vs 2015) et 77 % en tablette (+ 16 % vs 2015). 77% 77% + 11 % vs 2015 + 17 % vs 2015 ont une tablette
  26. 26. 100% Enquête du 10 février au 5 juillet 2015 1 911 répondants au questionnaire sur les pratiques numériques. Recueil mixte téléphone + on line Ils sont connectés sont internautes 67% 60% utilisent internet comme outil DPC utilisent internet 1 fois / jour
  27. 27. Sondage réalisé par Internet du 3 au 16 mars 2016 sur un échantillon représentatif (répartition géographique et chiffre d’affaires de l’officine) de 200 titulaires. 84 % sont équipés en smartphone (+ 11 % vs 2015) et 77 % en tablette (+ 16 % vs 2015). Ils sont prêts à utiliser une tablette pour leurs patients
  28. 28. Propriété de … pour faire de l’éducation thérapeutique Des Entretiens Pharmaceutiques dans 2 pharmaciessur 3fin 2014 © Pharmacie Mity Dammartin-en-Goelle
  29. 29. Sondage réalisé par Internet du 3 au 16 mars 2016 sur un échantillon représentatif (répartition géographique et chiffre d’affaires de l’officine) de 200 titulaires. 84 % sont équipés en smartphone (+ 11 % vs 2015) et 77 % en tablette (+ 16 % vs 2015). 83% sont prêts à utiliser les objets connectés
  30. 30. Sondage réalisé par Internet du 3 au 16 mars 2016 sur un échantillon représentatif (répartition géographique et chiffre d’affaires de l’officine) de 200 titulaires. 84 % sont équipés en smartphone (+ 11 % vs 2015) et 77 % en tablette (+ 16 % vs 2015). ... pour faciliter l’observance : LEUR MISSION ! Fidélisation Observance Partage avec mes pairs Autre NSP
  31. 31. Mais 17% s’interrogent Je les refuse, je ne suis pas rémunéré(e) Au médecin de le faire ! Que faire avec ces datas? Sondage réalisé par Internet du 3 au 16 mars 2016 sur un échantillon représentatif (répartition géographique et chiffre d’affaires de l’officine) de 200 titulaires. 84 % sont équipés en smartphone (+ 11 % vs 2015) et 77 % en tablette (+ 16 % vs 2015).
  32. 32. Il sont convaincu de l’intérêt médical des objets connectés et applis de santé « Ils apportent un bénéfice pour la santé des patients » Sondage réalisé par Internet 3 au 16 mars 2016 échantillon représentatif (répartition géographique et CA de l’officine) de 200 titulaires.
  33. 33. Sondage réalisé́ par Internet 3 au 16 mars 2016 échantillon représentatif (répartition géographique et CA de l’officine) de 200 titulaires. 64 % demandent une labellisation des objets connectés de santé et des applis par un organisme indépendant … ils demandent un label
  34. 34. Enquête du 10 février au 5 juillet 2015 1 911 répondants au questionnaire sur les pratiques numériques. Recueil mixte téléphone + on line ... mais peu téléchargent des pharmaciens ont téléchargé des applications Spécialistes Pharmaciens 41% 41% 52%Généralistes 35%
  35. 35. ... peu vendent des objets connectés des pharmacies ont déjà vendu des objets connectés Sondage réalisé́ par Internet 3 au 16 mars 2016 échantillon représentatif (répartition géographique et CA de l’officine) de 200 titulaires. des pharmacies n’ont jamais vendu des objets connectés
  36. 36. Pourquoi ? Sondage réalisé́ par Internet 3 au 16 mars 2016 échantillon représentatif (répartition géographique et CA de l’officine) de 200 titulaires. Pas de demande des clients Vendus dans d’autres circuits Pas les compétences Ces produits n’ont pas leur place en pharmacie
  37. 37. Pas le temps ! Le service médical La logistique Le commerceLe financier
  38. 38. • FINANCEMENT des outils de commerce digital • AIDE SEO et COMMUNITY MANAGEMENT avec de vrais territoires de marque • Visibilité sur le modèle économique du FINANCEMENT des services médicaux • FINANCEMENT de la robotisation • ORGANISATION • Des partenariats pour du CONTENU EDUCATIF • FORMATION Objets connectés • LABELS Objets connectés / Applis Le service médical La logistique Le commerce Le financier Investissements financiers nécessaires Le service médical La logistique Le commerceLe financier
  39. 39. Mais la machine est en marche, les services se développent ! © Pharmacie Mity Dammartin-en-Goelle

×