Symbolisme

1 737 vues

Publié le

Période du Symbolisme

Publié dans : Art & Photos
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 737
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
6
Actions
Partages
0
Téléchargements
16
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Symbolisme

  1. 1. Histoire de l’Art Soukaina HABCHI
  2. 2. Le symbolisme Jusqu’en moitié du XIVé siècle, l’expression de l’Art en général puise son inspiration, sa créativité sur le monde naturel, le considérant comme un paysage reflétant l’état de l’âme humaine. Le symbolisme naissant, invite a un concept inverse, une intériorisation du regard pour mieux comprendre et maitriser les méandres du paysage
  3. 3. Le vol de l’âme de Louis Janmot
  4. 4. Il s’agit de la conquête du MOI profond, monde de lumières, de sons, d’émotions sans bornes ni limites. Aspirations philosophiques et esthétiques, il s’exprime d’abord musical, poétique, littéraire avant d’être artistique et pictural Edvard Munch Madonne 1895 Taille : 605 x 445 mm
  5. 5. Paris, Bruxelles, Berlin, Munich, Vienne, Barcelone, Milan, portent et fécondent les tendances manifestes du symbolisme.
  6. 6. A la fin du XIVé siècle toute l’Europe se met a l’heure, et affiche ce triomphe notamment lors de l’Exposition Universelle de 1900 a Paris, puis de Turin en 1902 Félix Gaudin Pour l’exposition de la foire universelle Vitrail de l’ Église Saint-Eutrope à Clermont- Ferrand
  7. 7. Présentation de 2 célèbres peintres Symboliste
  8. 8. LOUIS JANMOT Janmot était né de parents catholiques profondément religieux. Il fut extrêmement ému par la mort de son frère en 1823 et de sa soeur en 1829. Élève au Collège Royal de Lyon, il y fit la connaissance de Frédéric Ozanam et d'autres disciples de son professeur de philosophie, l'abbé Noirot. En 1831 il fut admis à l'École des Beaux-Arts de Lyon et un an plus tard, y obtint la plus haute distinction, le Laurier d'Or. En 1833 il vint à Paris pour suivre des cours de peinture auprès de Victor Orsel et Jean- Auguste-Dominique Ingres. Avec d'autres lyonnais, il entra à la Société de Saint- Vincent-de-Paul. En 1835 il se rendit à Rome en compagnie de Claudius Lavergne, et d'autres étudiants et il y rencontra Hippolyte Flandrin. Après son retour à Lyon en 1836, Janmot voulut attirer sur lui l'attention des critiques du Salon de Paris en réalisant des peintures de grand format et d'inspiration religieuse telles que La Résurrection du fils de la veuve de Naïm (1839), le Christ au Jardin des Oliviers (1840), ou la Cène (1845) peinte pour l'Hôpital de l'Antiquaille1. Après 1845, il s'attira l'intérêt de Charles Baudelaire avec son tableau Fleur des Champs ce qui lui permit d'accéder au Salon de 1846. Théophile Gautier fut impressionné par son Portrait de Lacordaire (1846). Mais l'insuccès de son Poème de l’âme à l'occasion de l'Exposition universelle de 1855 le déçut fort. En décembre de cette même année il épousa Léonie de Saint-Paulet, d'une famille noble de Carpentras. En 1856 Janmot obtint la commande d'une fresque (disparue) représentant la Sainte Cène pour l'église Saint Polycarpe. D'autres commandes suivirent, notamment pour la décoration de la coupole de l'église Saint-François de Sales et pour la mairie qui venait d'être rénovée par son ami l'architecte T. Desjardins. Il fut alors nommé professeur à l'École des Beaux-Arts. Autoportrait 1832 Lyon 1814-1892 78 ans
  9. 9. La Résurrection du fils de la veuve de Naïm Année: 1839 Huile sur toile 119 * 166 le Christ au Jardin des Oliviers Année: 1840 Huile sur toile 500 * 340
  10. 10. POEME DE L’ÂME 1. Génération Divine 2. Le Passage Des Âmes 3. L’ange Et La Mère 4. Le Printemps 5. Souvenir Du Ciel 6. Le Toit Paternel 7. Le Mauvais Sentier 8. Cauchemar 9. Le Grain De Blé 10. Première Communion 11. Virginitas 12. L’échelle D’or 13. Rayons De Soleil 14. Sur La Montagne 15. Un Soir 16. Le Vol De L’âme 17. L’idéal 18. Réalité
  11. 11. L’ANGE ET LA MERE Elles sont accompagnées de cartons explicatifs qui reproduisent des passages de l'immense poème de Janmot lui-même dans le style inquiet et langoureux du romantisme. Vous seul savez, mon Dieu, quels dangers, que d'alarmes Menacent votre enfant [...] Pitié pour lui, Seigneur et pour ce coeur de mère Plein d'amour si saint, et si fort et si doux
  12. 12. Souvenir du ciel
  13. 13. Première Communion L’idéal Rayons de soleil L’échelle d’or
  14. 14. LE VOL DE l’ÂME 1855 Musée des Beaux-Arts de Lyon Une salle complète est réservée dans le musée des Beaux-Arts de Lyon aux 18 grandes toiles de Louis Janmot, nommées « le Poème de l'âme ». Elles sont saisissantes de calme, de mystère surnaturel et féerique. Par leur nombre et leurs dimensions, couvrant les quatre murs de la salle, elles enveloppent le visiteur d'une extraordinaire atmosphère religieuse. Ces18 peintures ont eu du succès en leur temps. Eugène Delacroix. les a remarquées et les a fait présenter en 1855 à l'Exposition universelle de Paris où elles ont séduit Théophile Gautier et Baudelaire.
  15. 15. CAUCHEMAR
  16. 16. Autoportrait - George Frederick Watts Né: 23 février 1817; Marylebone, London. Décédé: 01 Juillet 1904; Compton, Surrey. Peintre populaire de la période Anglaise Victorienne, sculpteur associé au mouvement symboliste. Watts est devenu célèbre de son vivant pour ses oeuvres allégoriques, tels que l'espérance, et de l'Amour et la Vie. Ces peintures ont été destinés à faire partie d'un cycle épique symbolique appelé la "Maison de Vie", dans laquelle les émotions et les aspirations de la vie seraient tous représentés dans un langage symbolique universel.
  17. 17. 1864
  18. 18. FATA MORGANA 1865
  19. 19. Adam & Eve 1865
  20. 20. Endymion 1872
  21. 21. Le terme de la première Guerre Mondiale (1918) marquera progressivement la fin du symbolisme Merci de votre attention

×