SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  26
Télécharger pour lire hors ligne
 
 
 
 
 
BUSINESS	PLAN :	EASYSTEP	
	
	
	
	
	
	
	
	
	
Contrôle	de	gestion	
	
	
Özcan	Oguzhan,	Phetsarath	Soulyvanh,	Pirvu	Vlad,	Shoaib	Ayham,		
Slos	Malik,	Smine	Walid,	Van	der	Meerschen	Maxime,	Wauthy	Maxime	
 
Page 2  
Table des matières
 
I.  Présentationgénérale....................................................................................................... 3 
1)  Présentation de la société......................................................................................... 3 
2)  Présentation du mix-produits................................................................................... 3 
3)  Présentation de la stratégie....................................................................................... 3 
4)  Conclusions.............................................................................................................. 3 
II.  Positionnement du produit, clientèle cible et stratégie marketing .................................. 4 
1)  Positionnement du produit....................................................................................... 4 
2)  Clientèle cible .......................................................................................................... 4 
3)  Stratégie Marketing.................................................................................................. 4 
III.  Données chiffrées............................................................................................................ 5 
1)  Comptes de résultats ................................................................................................ 5 
2)  Bilans (exercices 2016-2017-2018)....................................................................... 11 
3)  Trésorerie............................................................................................................... 13 
IV.  Analyse.......................................................................................................................... 14 
1)  Les bilans ............................................................................................................... 14 
a)  L’actif..................................................................................................................... 14 
b)  Le passif................................................................................................................. 15 
2)  Le compte de résultats............................................................................................ 16 
3)  Trésorerie............................................................................................................... 19 
V.  Etude des ratios financiers............................................................................................. 19 
1)  Analyse de la liquidité : Acid Test......................................................................... 19 
2)  Analyse de la solvabilité : Degré d'autonomie financière...................................... 20 
3)  Analyse de la rentabilité : Marge brute sur ventes et Return on Equity ................ 20 
VI.  Etude Activity based costing ......................................................................................... 20 
1)  Exercice 2016......................................................................................................... 20 
2)  Exercice 2017......................................................................................................... 21 
3)  Exercice 2018......................................................................................................... 22 
4)  Analyse de l’ABC.................................................................................................. 24 
VII.  Annexe (sources et références)...................................................................................... 26 
1)  Partie bois............................................................................................................... 26 
2)  Partie métal ............................................................................................................ 26 
3)  Partie analyse ......................................................................................................... 26 
Page 3  
I. Présentation générale.
1) Présentation de la société
La société EasyStep est fondée en 2016 par deux personnes : un jeune diplômé de Solvay désirant se
lancer à son compte dans le secteur de la menuiserie d’art et un designer, ami, souhaitant également
exercer son métier en tant qu’indépendant.
L’entreprise est spécialisée dans les escaliers « design », c’est à dire un style moderne et épuré.
L’idée d’EasyStep est de faire en sorte que l’escalier embellisse la maison et lui donne du caractère
tout en conservant la praticité et la qualité d’un escalier standard.
2) Présentation du mix-produits
EasyStep propose deux types d’escaliers : des escaliers en métal et des escaliers en bois.
Ceux-ci sont eux-mêmes divisés en 2 catégories : simple et complexe. Nous avons ainsi 4 types de
produits différents.
3) Présentation de la stratégie
La société souhaite se démarquer de la concurrence sur deux points :
 Le design : les escaliers que nous proposons sont imaginés par un artiste designer et sont donc
différents de la plupart des offres d’escaliers « classiques ».
 La qualité : nous nous fournissons auprès de fournisseurs belges et recherchons une qualité
irréprochable pour nos matériaux.
De plus, la société opte pour une tarification originale dans le secteur. En effet, la société propose du
forfait « tout compris » allant de la prise de mesure au montage de l’escalier.
Ainsi deux forfaits sont proposés qui sont, pour faire simple :
 un forfait simple pour un escalier ayant au maximum 15 marches
 un forfait complexe pour les escaliers ayant plus de 15 marches
Nous pensons que ce type de tarification permet plus de clarté pour le client. De plus, cela lui permet de
connaître au préalable les tarifs et de se faire une représentation précise du coût qu’il devra supporter
pour l’achat de son escalier.
4) Conclusions
Après élaboration de notre business plan, nous observons donc que le projet semble réalisable. Bien
que la première année ne génère qu’un bénéfice négligeable, les deux autres années permettent ensuite
de dégager un résultat net plus que raisonnable. La trésorerie est constamment positive ce qui est un
point essentiel, surtout pour une jeune entreprise. Enfin, les ratios semblent indiquer des performances
intéressantes. Au vu de ces résultats, la société Easystep sera lancée le 1e
janvier 2016.
Page 4  
II. Positionnement du produit, clientèle cible et stratégie marketing
1) Positionnement du produit
Nos produits sont positionnés au croisement de deux marchés : d’une part le marché de la menuiserie
classique car nous délivrons avant tout des escaliers, et d’autre part la menuiserie d’art car EasyStep et
son designer proposent des modèles uniques et travaillés. Nos escaliers ont donc une fonction pratique
mais aussi décorative.
De plus, la contribution du designer et l’emploi de matériaux de haute qualité nous positionnent sur le
segment de luxe de la menuiserie. Les escaliers vendus par EasyStep sont des escaliers haut de gamme.
2) Clientèle cible
Notre société va viser deux types de clients :
 Les entreprises de construction générales : c’est avec ce type d’entreprises que nous chercherons
à établir des partenariats.
 Les particuliers souhaitant construire ou rénover une habitation. C’est donc une clientèle adulte
et dans la vie active que nous visons. La société vendant des escaliers haut de gamme, les classes
moyennes supérieures et supérieures seront principalement visées
3) Stratégie Marketing
Notre stratégie marketing se concentrera donc sur 2 grands points :
1) Une présence sur Internet à deux niveaux :
• Un site bien conçu et esthétique avec nos produits.
• Une page Facebook et Instagram régulièrement actualisées avec des photos qui
permettront aux clients de se faire une idée sur le design de nos réalisations et qui
rempliront également un rôle de publicité forcément.
2) Une présence sur plusieurs salons du bâtiment (Batibouw, par exemple) permettant
d’accroître notre visibilité.
Enfin, notre principal objectif est d’obtenir des partenariats avec de grosses entreprises de construction
(De Coninck, par exemple). En effet c’est par ce biais que nous trouverons la majeure partie de nos
clients. L’objectif est donc de démarcher ces entreprises et de les convaincre que notre offre est unique
et que le fait de nous avoir dans leurs catalogues leur apportera une plus-value. Certes, on devra leur
payer une commission de 1000€ par escalier mais cela nous permettra d’avoir une portée bien plus
importante. Ces partenariats seront donc essentiels pour notre activité.
Page 5  
III. Données chiffrées
1) Comptes de résultats
 
  J F M A M J J A S  O N D 2016 
VENTES   
Bois  20 
Volume  vendu  avec  les
partenariats 
16 
Simple  0  1  1  1  1  2  1  1  1  1  0  0  10 
PV unitaire  5000 5000 5000 5000 5000 5000 5000 5000 5000 5000 5000 5000  
Compliqué  0  0  1  1  1  0  1  1  0  1  0  0  6 
PV unitaire  13000 13000 13000 13000 13000 13000 13000 13000 13000 13000 13000 13000  
Total  0  5000 18000 18000 18000 10000 18000 18000 5000 18000 0  0  128000 
Volume vendu aux particuliers  4 
Simple  0  0  1  0  1  0  0  1  0  0  0  0  3 
PV unitaire  5000 5000 5000 5000 5000 5000 5000 5000 5000 5000 5000 5000  
Compliqué  1  0  0  0  0  0  0  0  0  0  0  0  1 
PV unitaire  13000 13000 13000 13000 13000 13000 13000 13000 13000 13000 13000 13000  
Total  13000 0  5000 0  5000 0  0  5000 0  0  0  0  28000 
Métal  20 
Volume  vendu  avec  les
partenariats 
16 
Simple  1  0  1  2  2  1  1  1  1  0  1  0  11 
PV unitaire  6000 6000 6000 6000 6000 6000 6000 6000 6000 6000 6000 6000  
Compliqué  0  0  0  1  1  1  0  1  0  1  0  0  5 
PV unitaire  13000 13000 13000 13000 13000 13000 13000 13000 13000 13000 13000 13000  
Total  6000 0 6000 25000 25000 19000 6000 19000 6000 13000 6000 0 131000 
Volume vendu aux particuliers  4 
Page 6  
Simple  0  0  0  1  0  0  1  0  0  0  0  1  3 
PV unitaire  6000 6000 6000 6000 6000 6000 6000 6000 6000 6000 6000 6000  
Compliqué  1  0  0  0  0  0  0  0  0  0  0  0  1 
PV unitaire  13000 13000 13000 13000 13000 13000 13000 13000 13000 13000 13000 13000  
Total  13000 0  0  6000 0  0  6000 0  0  0  0  6000 31000 
CHIFFRE D'AFFAIRE NET  32000 5000 29000 49000 48000 29000 30000 42000 11000 31000 6000 6000 318000 
Achat de matières premières   
Bois  20 
Volume  vendu  avec  les
partenariats 
16 
Simple  0  1  1  1  1  2  1  1  1  1  0  0  10 
Cout fixe  1000 1000 1000 1000 1000 1000 1000 1000 1000 1000 1000 1000  
Cout unitaire  728,75 728,75 728,75 728,75 728,75 728,75 728,75 728,75 728,75 728,75 728,75 728,75  
Compliqué  0  0  1  1  1  0  1  1  0  1  0  0  6 
Cout fixe  1000 1000 1000 1000 1000 1000 1000 1000 1000 1000 1000 1000  
Cout unitaire  1214 1214 1214 1214 1214 1214 1214 1214 1214 1214 1214 1214  
Total  0  1728,75 3942,75 3942,75 3942,75 3457,5 3942,75 3942,75 1728,75 3942,75 0  0  30571,5 
Volume vendu aux particuliers  4 
Simple  0  0  1  0  1  0  0  1  0  0  0  0  3 
Cout unitaire  728,75 728,75 728,75 728,75 728,75 728,75 728,75 728,75 728,75 728,75 728,75 728,75  
Compliqué  1  0  0  0  0  0  0  0  0  0  0  0  1 
Cout unitaire  1214 1214 1214 1214 1214 1214 1214 1214 1214 1214 1214 1214  
Total  1214 0  728,75 0  728,75 0  0  728,75 0  0  0  0  3400,25 
Métal  20 
Volume  vendu  avec  les
partenariats 
16 
Simple  1  0  1  2  2  1  1  1  1  0  1  0  11 
Cout fixe  1000 1000 1000 1000 1000 1000 1000 1000 1000 1000 1000 1000  
Cout unitaire  1052,6 1052,6 1052,6 1052,6 1052,6 1052,6 1052,6 1052,6 1052,6 1052,6 1052,6 1052,6  
Compliqué  0  0  0  1  1  1  0  1  0  1  0  0  5 
Page 7  
Cout fixe  1000 1000 1000 1000 1000 1000 1000 1000 1000 1000 1000 1000  
Cout unitaire  1757,8 1757,8 1757,8 1757,8 1757,8 1757,8 1757,8 1757,8 1757,8 1757,8 1757,8 1757,8  
Total  2052,6 0  2052,6 6863 6863 4810,4 2052,6 4810,4 2052,6 2757,8 2052,6 0  36367,6 
Volume vendu aux particuliers  4 
Simple  0  0  0  1  0  0  1  0  0  0  0  1  3 
Cout unitaire  1052,6 1052,6 1052,6 1052,6 1052,6 1052,6 1052,6 1052,6 1052,6 1052,6 1052,6 1052,6  
Compliqué  1  0  0  0  0  0  0  0  0  0  0  0  1 
Cout unitaire  1757,8 1757,8 1757,8 1757,8 1757,8 1757,8 1757,8 1757,8 1757,8 1757,8 1757,8 1757,8  
Total  1757,8 0  0  1052,6 0  0  1052,6 0  0  0  0  1052,6 4915,6 
Achat  de  matières  première
supplémentaires  (réserves
stockées) 
4753,15 0  0  0  0  0  0  0  0  0  0  0  4753,15 
Variation  de  stock  de  matières
premières (‐) 
0  0  0  0  0  0  0  0  0  0  0  4753,15 4753,15 
Personnel de production   
Ouvriers (3)  6000 6000 6000 6000 6000 6000 6000 6000 6000 6000 6000 6000 72000 
Ouvriers qualifiés (2)  5000 5000 5000 5000 5000 5000 5000 5000 5000 5000 5000 5000 60000 
Designer  2000 2000 2000 2000 2000 2000 2000 2000 2000 2000 2000 2000  
Gérant  2000 2000 2000 2000 2000 2000 2000 2000 2000 2000 2000 2000 24000 
Pécules de vacances  1500 1500 1500 1500 1500 1500 1500 1500 1500 1500 1500 1500 18000 
Salaire Brut  15000 15000 15000 15000 15000 15000 15000 15000 15000 15000 15000 15000 180000 
Salaire Total  16500 16500 16500 16500 16500 16500 16500 16500 16500 16500 16500 16500 198000 
Prix de revient des ventes  26.277,55 18.228,75 23.224,1 28.358,35 28.034,5 24.767,9 23.547,95 25.981,9 20.281,35 23.200,55 18.552,6 22.305,75 27.3254,95 
MARGE BRUTE  5722,45 ‐13.228,75 5775,9 20.641,65 19.965,5 4232,1 6452,05 16.018,1 ‐9281,35 7799,45 ‐12.552,6 ‐16.305,75 44.745,05 
Frais marketing  41  41  2124 41  41  41  41  41  41  41  41  41  2575 
Charges (Electricité, chauffage, 
eau) 
177,5 177,5 177,5 177,5 177,5 177,5 177,5 177,5 177,5 177,5 177,5 177,5 2130 
Frais indirects Variables  218,5 218,5 2301,5 218,5 218,5 218,5 218,5 218,5 218,5 218,5 218,5 218,5 4705 
Amortissement frais 
d'établissement 
0  0  0  0  0  0  0  0  0  0  0  400 400 
Amortissement matériel 
informatique 
0  0  0  0  0  0  0  0  0  0  0  480 480 
Amortissement camionnette  0  0  0  0  0  0  0  0  0  0  0  3000 3000 
Amortissement machines  0  0  0  0  0  0  0  0  0  0  0  4171 4171 
Page 8  
Total amortissements indirects  0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 8051 8051 
Loyer  1400 1400 1400 1400 1400 1400 1400 1400 1400 1400 1400 1400 16800 
Frais d'entretien des machines  150 150 150 150 150 150 150 150 150 150 150 150 1800 
Fourniture de bureau  100 100 100 100 100 100 100 100 100 100 100 100 1200 
Frais de télécommunication  140 140 140 140 140 140 140 140 140 140 140 140 1680 
Frais de véhicule  250 250 250 250 250 250 250 250 250 250 250 250 3000 
Services et biens divers  160 160 160 160 160 160 160 160 160 160 160 660 2420 
Assurances obligatoires  250 250 250 250 250 250 250 250 250 250 250 250 3000 
Assurances diverses  35 35 35 35 35  35 35 35 35 35 35  435 820
Frais de structure  2485 2485 2485 2485 2485  2485 2485 2485 2485 2485 2485  3385 30720
Total coûts d'exploitation  27035 2703 47865 27035 2703,5  2703,5 2703,5 2703,5 2703,5 2703,5 2703,5  11654,5 43476
RESULTAT D'EXPLOITATION  3018,95 ‐15.932,25 989,4 17.938,15 17262  1528,6 3748,55 13.314,6 ‐11.984,85 5095,95 ‐15.256,1  ‐27.960,25 1269,05
Charges des dettes      2000
Frais de cartes de crédit      0
Autres charges financières      0
RESULTAT FINANCIER      ‐2000 ‐2000
Am subsides en capital  0 0 0 0  0 0 0 0 0 0  1042,75 1042,75
Am Prélèvements sur impôts 
différés 
0 0 0 0 0  0 0 0 0 0 0  0 0
RESULTAT EXCEPTIONEL  0 0 0 0 0  0 0 0 0 0 0  0 1042,75
RESULTAT BRUT  0     311,8
Impôts  0 0 0 0 0  0 0 0 0 0 0  0 106,01
Résultat net avant prélèvement 
sur réserve légale 
0 0 0 0 0  0 0 0 0 0 0  0 205,788
Prélèvement pour réserves 
légales 
    ‐10,29
RESULTAT NET DE l'EXERCICE      195,5
cumulé  0 0 0 0 0  0 0 0 0 0 0  0 0
Bénéfice à reporter      195,5
 
Page 9  
Exercice 2017 : Exercice 2018 :
2017 
VENTES 
Bois  23 
Volume vendu avec les partenariats  16 
Simple  10 
PV unitaire 
Compliqué  6 
PV unitaire 
Total  12.8000 
Volume vendu aux particuliers  7 
Simple  4 
PV unitaire 
Compliqué  3 
PV unitaire 
Total  59.000 
Métal  22 
Volume vendu avec les partenariats  16 
Simple  11 
PV unitaire 
Compliqué  5 
PV unitaire 
Total  131.000 
Volume vendu aux particuliers  6 
Simple  4 
PV unitaire 
Compliqué  2 
PV unitaire 
Total  50000 
CHIFFRE D'AFFAIRE NET  368.000 
Achat de matières premières 
Bois  23 
Volume vendu avec les partenariats  16 
Simple  10 
Cout fixe 
Cout unitaire 
Compliqué  6 
Cout fixe 
Cout unitaire 
Total  30.572 
Volume vendu aux particuliers  7 
Simple  4 
Cout unitaire 
Compliqué  3 
Cout unitaire 
Total  6557 
Métal  22 
Volume vendu avec les partenariats  16 
Simple  11 
Cout fixe 
Cout unitaire 
Compliqué  5 
Cout fixe 
Cout unitaire 
2018 
VENTES 
Bois  27 
Volume vendu avec les partenariats  16 
Simple  10 
PV unitaire 
Compliqué  6 
PV unitaire 
Total  128.000 
Volume vendu aux particuliers  11 
Simple  7 
PV unitaire 
Compliqué  4 
PV unitaire 
Total  87.000 
Métal  26 
Volume vendu avec les partenariats  16 
Simple  11 
PV unitaire 
Compliqué  5 
PV unitaire 
Total  131.000 
Volume vendu aux particuliers  10 
Simple  7 
PV unitaire 
Compliqué  3 
PV unitaire 
Total  81.000 
CHIFFRE D'AFFAIRE NET  427.000 
Achat de matières premières 
Bois  27 
Volume vendu avec les partenariats  16 
Simple  10 
Cout fixe 
Cout unitaire 
Compliqué  6 
Cout fixe 
Cout unitaire 
Total  30.571,5 
Volume vendu aux particuliers  11 
Simple  7 
Cout unitaire 
Compliqué  4 
Cout unitaire 
Total  9957,3 
Métal  26 
Volume vendu avec les partenariats  16 
Simple  11 
Cout fixe 
Cout unitaire 
Compliqué  5 
Cout fixe 
Cout unitaire 
Page 10  
Total  36.367,6 
Volume vendu aux particuliers  6 
Simple  4 
Cout unitaire 
Compliqué  2 
Cout unitaire 
Total  7726 
Achat de matières première supplémentaires (réserves 
stockées)
4753,2 
Variation de stock de matières premières  4753,2 
Personnel de production 
Ouvriers (3)  72.000 
Ouvriers qualifiés (2)  60.000 
Designer  24.000 
Gérant  24.000 
Pécules de vacances  18.000 
Salaire brut  180.000 
Salaire Total  198.000 
Prix de reviens des ventes  288.728,5 
MARGE BRUTE  79.271,5 
Frais marketing  2575 
Charges (Electricité, chauffage, eau)  2130 
FRAIS INDIRECTS VARIABLES  4705 
Amortissement frais de démarrage  400 
Amortissement matériel informatique  480 
Amortissement camionnette  3000 
Amortissement machines  4171 
Total amortissements indirects  8051 
Loyer  16.800 
Frais d'entretien des machines  1800 
Fourniture de bureau  1200 
Frais de télécommunication  1680 
Frais de véhicule  3000 
Services et biens divers  2420 
Assurances obligatoires  3000 
Assurances diverses  820 
FRAIS DE STRUCTURE (indirects fixes)  30.720 
Total coûts d'exploitation  43.476 
Résultat d'exploitation  35.795,5 
Charges des dettes  2000 
Frais de cartes de crédit 
Autres charges financières 
Résultat financier  ‐2000 
Am subsides en capital  1042,8 
Am prélèvements sur impôts différés 
Résultat exceptionnel  1042,8 
Résultat brut  34.838,3 
Impôts  11.845 
Résultat net avant prélèvement sur réserves légales  22.993,3 
Prélèvement sur les réserves légales  1149,7 
Résultat net avant dividendes  21.843,6 
Prélèvement de dividendes  10.921,8 
RESULTAT NET  11.117,3 
cumulé  195,5 
Bénéfice à reporter  11.312,8 
Total  36.367,6 
Volume vendu aux particuliers  10 
Simple  7 
Cout unitaire 
Compliqué  3 
Cout unitaire 
Total  12.641,6 
Achat de matières première supplémentaires (réserves 
stockées)
0 
Variation de stock de matières premières  0 
Personnel de production 
Ouvriers (4)  96.000 
Ouvriers qualifiés (2)  60.000 
Apprentis designer  24.000 
Designer  24.000 
Gérant  24.000 
Pécules de vacances  22.800 
Salaire Total  228.000 
Prix de reviens des ventes  340.338 
MARGE BRUTE  86.662,1 
Frais marketing  2575 
Charges (Electricité, chauffage, eau)  2130 
FRAIS INDIRECTS VARIABLES  4705 
Amortissement matériel informatique  480 
Amortissement camionnette  3000 
Amortissement machines  4171 
Amortissement frais de démarrage 
Total amortissements indirects  7651 
Loyer  16.800 
Frais d'entretien des machines  1800 
Fourniture de bureau  1200 
Frais de télécommunication  1680 
Frais de véhicule  3000 
Services et biens divers  2420 
Assurances obligatoires  3000 
Assurances diverses  820 
FRAIS DE STRUCTURE (indirects fixes)  30.720 
Total coûts d'exploitation  43.076 
Résultat d'exploitation  43.586,1 
Charges des dettes  2000 
Frais de cartes de crédit 
Autres charges financières 
Résultat financier  ‐2000 
Am subsides en capital  1042,8 
Am prélèvements sur impôts différés 
Résultat exceptionnel  1042,8 
Résultat brut  42.628,8 
Impôts  14.493,8 
Résultat net avant prélèvement sur réserve 
légale
28.135 
Prélèvement sur les réserves légales  1406,8 
Résultat net avant dividendes  26.728,3 
Prélèvement de dividendes  13.364,1 
RESULTAT NET  24.481,4 
cumulé  11.313 
Bénéfice à reporter  35.794,2 
Page 11  
2) Bilans (exercices 2016-2017-2018)
Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre 2016 2017  2018
ACTIF   
Frais d'établissement  2000 2000 2000 2000 2000 2000 2000 2000 2000 2000 2000 1600 1600 1200  800 
Machines et outillages  41710 41710 41710 41710 41710 41710 41710 41710 41710 41710 41710 41710 41710 41710  41710
Matériel roulant  15000 15000 15000 15000 15000 15000 15000 15000 15000 15000 15000 15000 15000 15000  15000
Matériel informatique  2400 2400 2400 2400 2400 2400 2400 2400 2400 2400 2400 2400 2400 2400  2400
Total amortissement  (‐)  0  0  0  0  0  0  0  0  0  0  0  7651 7651 15302  22953
ACTIFS LONG TERME  61110 61110 61110 61110 61110 61110 61110 61110 61110 61110 61110 53059 53059 45008  36957
Stock  de  bois  pour  production 
i l
0  0  0  0  0  0  0  0  0  0  0  728,75 728,75 1457,5  1457,5
Stock  de  bois  pour  production 
l
0  0  0  0  0  0  0  0  0  0  0  1214 1214 2428  2428
Stock de bois total  0  0  0  0  0  0  0  0  0  0  0  1942,75 1942,75 3885,5  3885,5
   
Stock de  métal pour production 
i l
0  0  0  0  0  0  0  0  0  0  0  1052,6 1052,6 2105,2  2105,2
Stock de  métal pour production 
l
0  0  0  0  0  0  0  0  0  0  0  1757,8 1757,8 3515,6  3515,6
Stock de métal total  0  0  0  0  0  0  0  0  0  0  0  2810,4 2810,4 5620,8  5620,8
Stock de de matières premières  0  0  0  0  0  0  0  0  0  0  0  4753,15 4753,15 9506,3  9506,3
ACTIFS CIRCULANTS  0  0  0  0  0  0  0  0  0  0  0  4753,15 4753,15 9506,3  9506,3
TVA à récupérer  1843,29 153,04 0  1440,25 1372,24 0  850,07 1151,2 0  777,12 221,04 0  0  0  0 
Créances clients  37510 42350 36300 84700 105270 82280 62920 78650 56870 44770 39930 13310 13310 13310  13310
Trésorerie  43350,9 31647,4 25981,55 18236,26 33486,6 28913,25 61333,01 74715,35 59619,18 87262,58 84293,65 76121,69 76121,69 93397,27  112625,16
9
TOTAL ACTIF  147243,84 161221,56
6
172398,46
9
Total actif sans trésorerie  98620 103460 97410 145810 166380 143390 124030 139760 117980 105880 101040 71122,15 71122,15 67824,
3
59773,3
Page 12  
PASSIF       
Capital  65000 65000 65000 65000 65000 65000 65000  65000 65000 65000  65000 65000 65000  65000 65000
dont cash  50000 50000 50000 50000 50000 50000 50000  50000 50000 50000  50000 50000 50000  50000 50000
dont nature  15000 15000 15000 15000 15000 15000 15000  15000 15000 15000  15000 15000 15000  15000 15000
Réserve légale  0 0 0 0 0 0 0  0 0 0  0 10,29 10,29  1159,95 2566,70
Réserve disponible  0 0 0 0 0 0 0  0 0 0  0 0 0 
Réserve indisponible  0 0 0 0 0 0 0  0 0 0  0 0 0 
RÉSERVES  0 0 0 0 0 0 0  0 0 0  0 10,29 10,29  1159,95 2566,70
Bénéfice/perte reporté  0 0 0 0 0 0 0  0 0 0  0 195,50 195,50  11117,30 24481,43
Subsides en capital, montants reçus  10427,5 10427,5 10427,5 10427,5 10427,5 10427,5 10427,5  10427,5 10427,5 10427,5  10427,5 9384,75 9384,75  8342 7299,25
Impôts différés afférents à des 
subsides en ca 
0 0 0 0 0 0 0  0 0 0  0 0 0  0 0
Dettes financières long terme  50000 50000 50000 50000 50000 50000 50000  50000 50000 50000  50000 40000 40000  30000 20000
PASSIF LONG TERME  60427,5 60427,5 60427,5 60427,5 60427,5 60427,5 60427,5  60427,5 60427,5 60427,5  60427,5 49580,25 49580,25  49459,30 51780,68
Dettes financière court terme  0 0 0 0 0 0 0  0 0 0  0 10000 10000  10000 10000
Fournisseurs  10620,85 11502,62 5387,95 12804,76 16205,35 13070,90 10062,18  11531,12 8788,53 6633,10  5751,31 2547,29 2547,29  3757,29 3757,29
Dette fiscales/salariales/sociales  12720 19770 0 16290 32370 0 12300  27120 0 12510  19770 18106,01 18106,01  29845,02 37293,79
Compte de régularisation  0 0 0 0 0 0 0  0 0 0  0 2000 2000  2000 2000
PASSIF COURT TERME  23340,85 31272,62 5387,95 29094,76 48575,35 13070,90 22362,18  38651,12 8788,53 19143,10  25521,31 32653,30 32653,30  45602,31 53051,08
TOTAL PASSIF  148.768,35 156.700,123 130.815,45 154.522,27 174.002,85 138.498,40 147.789,68  164.078,62 134.216,03 144.570,60  150.948,81 147.243,84 147.243,84  161.221,57 172.398,47
 
Page 13  
3) Trésorerie
2016
  Janvier Février Mars Avril Mai  Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre
   
Cash‐in   
Trésorerie mois précédent  0  43350,9 31647,4 25981,5485 18236,261  33486,6 28913,25 61333,01 74715,35 59619,18 87262,58 84.293,65
Capitaux propres  50000 0  0  0  0  0  0  0  0  0  0  0 
Dette  50000 0  0  0  0  0  0  0  0  0  0  0 
Subsides en capital  10427,5 0  0  0  0  0  0  0  0  0  0  0 
créances  0  0  37510 4840 31460  53240 52030 30250 32670 45980 10890 33880
   
Total  110427,5 43350,9 69157,4 30821,54 49696,26  86726,6 80943,25 91583,01 107385,35 105599,18 98152,58 118173,65
   
Cash‐out   
Investissements  53373,1 0  0  0  0  0  0  0  0  0  0  0 
       
Fournisseurs  0  0  10620,83 881,78 4506,16  8298,60 7906,74 5164,16 4898 6633,1 2155,43 4477,67
Solde T.V.A  0  0  768,516 0  0  19811,2425 0  0  13164,65 0  0  6970,79
Salaires nets  9000 9000 9000 9000 9000  9000 9000 9000 9000 9000 9000 9000
Charges sociales  0  0  18000 0  0  18000 0  0  18000 0  0  18000
Frais d'exploitation  2703,5 2703,5 4786,5 2703 ,5 2703,5  2703,5 2703,5 2703,5 2703,5 2703,5 2703,5 3603,5
Frais d'établissement  2000 0  0  0  0  0  0  0  0  0  0  0 
   
Total  67076,6 11703,5 43.175,85 12585,29 16209,66  57813,35 19610,24 16867,66 47766,17 18336,60 13858,93 42051,96
   
Solde  43350,9 31647,4 25981,55 18236,26 33486,6  28913,25 61333,01 74715,35 59619,18 87262,58 84293,65 76121,69
Année  2016 2017 2018
Résultat net avant dividendes  205,79 22.993,27 28.135,01
Amortissement  8051 8051 8051
Amortissement subsides en capital (‐)  1042,75 1042,75 1042,75
Besoin en fonds de roulement (‐)  ‐4590,15 ‐8195,86 ‐7448,77
CFO  4709,35 23.891,16 29.779,99
Dépenses d'investissements = CFI  ‐46.110 0  0 
Free Cash‐Flow  ‐34.306 38.197 42.592
Variation de capital  50.000 0  0 
Variation de dettes  50.000 ‐10.000 ‐10.000
variation de subsides en capital  10.427,5 0  0 
Dividendes (‐)  0  10.921,80 13.364,13
Cash‐flow  76.122 17.276 19.228
Page 14  
IV. Analyse
1) Les bilans
a) L’actif
Frais d’établissements :
Les frais d’établissements sont fixés à 2000€. Ils sont portés à l’actif en 2016 lors de la création de
l’entreprise et amortis linéairement sur 5 ans.
Machines et outillages :
La société investit dans plusieurs machines nécessaires à la fabrication des escaliers. Il s’agit de machines
de découpe et du travail du bois et de l’acier. L’investissement total est de 41.710€ dont 1798€ pour le
métal et 39.912€ pour le bois. Ces machines seront amorties linéairement sur une période de 10 ans. Le
détail des machines et de leurs prix est fourni en annexe.
Matériel roulant :
Lors de la constitution de la société, un des fondateurs apporte une camionnette récente dont la valeur est
estimée à 15.000€. Celle-ci sera amortie linéairement sur une période de 5 ans.
Matériel informatique :
La société investit également dans du matériel informatique comprenant les ordinateurs du designer et du
gérant, du matériel réseau (borne wifi) et un logiciel de design. L’ensemble pour un montant de 2400€,
amortis linéairement sur 5 ans.
Amortissements :
Les amortissements pour l’année 2016 se calculent de la manière suivante :
41710*1/10+15000*1/5+2400*1/5 + 2000*1/5 =8051€
Le montant des amortissements restera inchangé pour les années 2017 et 2018. Stocks :
La société produit des escaliers en bois et en métal. Par ailleurs, la stratégie est d’avoir le stock le plus
faible possible et de fonctionner essentiellement en « just in time » pour réduire les couts de stockage.
Cependant, une réserve est constituée pour faire face à un éventuel problème de livraison fournisseurs ou
au cas où il y aurait des erreurs de découpe ou tout autre raison nécessitant l’emploi de matières premières
supplémentaires. La société constitue donc un stock équivalent à la quantité de matières premières
nécessaires pour fabriquer un escalier de chaque type (bois simple/complexe et métal simple/complexe).
Le stock sera constamment gardé à ce niveau en 2016.
La valeur du stock en 2016 est donc de : 728,75+1214+1052,6+1757,8= 4753,15€
(= prix MP escaliers bois simple + prix MP escaliers bois complexe + prix MP escalier métal simple + prix MP escalier
métal complexe)
En 2017 et 2018, la société décide de doubler son stock, prenant en compte l’augmentation du nombre de
chantiers. Elle stockera alors une quantité de matières premières nécessaires à la construction de deux
escaliers de chaque type, portant le montant du stock à 9506,3€.
Créances Clients :
Les clients payent à 60 jours fin de mois que ce soit dans le cas des particuliers ou dans le cas des
partenariats conclus avec les entreprises de construction générales. Dans ce dernier cas, les particuliers
Page 15  
payent l’entreprise de construction générale qui nous reverse ce montant diminué des 1000€ de
commission fixe que ceux-ci prennent sur chaque escalier.
b) Le passif
Capital :
Lors de la création de la société, un des fondateurs fait un apport de 50.000€ en numéraire tandis que le
deuxième fait un apport en nature consistant en une camionnette évaluée à 15.000€ (amortie sur 5 ans).
Réserve légale :
Le résultat net étant positif (205.79€), on est tenu légalement de mettre 5% en réserves. Pour la première
année nous avons donc 10.29€ de réserve légale. On va également prélever 5% les années suivantes jusqu’à
obtenir les 10% du capital social et, dans ce cas, le mettre en bénéfice reporté pour pouvoir l’investir
ensuite dans notre société.
Bénéfice à reporter :
Le bénéfice à reporter est calculé comme suit :
(Résultat brut - impôts (34%)) – prélèvement pour réserve légale (5%) – dividendes (50%)*+bénéfice
reporté)
Pour la première année, nous avons 195.5€.
* Voir la partie compte de résultats pour l’explication des dividendes.
Subsides en capital :
Nous bénéficions de subsides en capital équivalent à 25% de la valeur des machines (41.700€). Nous avons
donc des subsides pour 10.425€ la première année. Pour les exercices suivants, ils diminuent de 10%
chaque année, c’est-à-dire au même rythme que l’amortissement des dites machines (sur 10ans). Ce dernier
se trouve dans le résultat exceptionnel du compte de résultats (il aurait également pu être placé en résultat
financier).
Dettes financières :
Pour combler le déficit de financement, on va emprunter 50.000€ la première année. L’emprunt se fait sur
5ans à un taux de 4%. On a donc un remboursement du capital de 10.000€ par an. Pour cela on retire
10.000€ des dettes LT et on les reclasse en dette CT, dès la première année. Cette opération est répétée
chaque année.
Compte de régularisation :
Le compte de régularisation au passif comprend 2000€ de charges de dette à reporter qui correspondent au
4% d’intérêts des 50.000€ de la dette financière à long terme et qui seront payés l’année suivante.
Fournisseurs :
Les fournisseurs sont payés à 60 jours fin de mois et consistent en les achats de matières premières.
DFSS :
Ce compte contient la TVA qui est payée tous les 3 mois ainsi que les charges salariales qui sont également
payées tous les 3 mois. Celles-ci s’élèvent à 6.000€/mois. On a donc qu’en décembre, la tva & les charges
salariales sont complètement payées. Il ne reste dès lors plus en DFSS que l’impôt sur les bénéfices et le
Page 16  
pécule de vacance. Ce dernier équivaut à 18.000€ les deux premières années et 22.800€ la troisième année.
On s’attend à avoir des dettes fiscales qui continueront à grimper suite à l’augmentation de notre chiffre
d’affaires et de nos bénéfices.
2) Le compte de résultats
Chiffre d’affaire net :
Ce compte représente l’ensemble des ventes. Le prix de vente dépendra de plusieurs paramètres : escaliers
en bois ou en métal, simples ou complexes et seront vendus aux entreprises ou directement aux particuliers.
Pour la 1
e
année, on va réaliser 40 projets. On estime une hausse de la demande pour la 2
e
et 3
e
année,
avec respectivement 45 et 53 projets. On aurait également comme prévision d’augmenter notre volume de
commandes de 5 par an.
Achat de matières premières :
Le prix des matières premières dépend des mêmes paramètres que notre prix de vente. Ce sont les coûts de
fabrication d’un projet en fonction des caractéristiques techniques. Pour tous les projets vendus via les
partenariats, nous avons coût fixe de 1000€ qui représente une prime que nous leur payons pour les clients
qu’ils nous ramènent. Dans le futur, cette prime pourra être renégociée.
Particuliers	:	6.000€	
simple	
Entreprises:	6.000€	
Métal	
Particuliers:	13.000€	
complexe	
Entreprises:	13.000€	
Particuliers	:	5.000€	
simple	
Entreprises:	5.000€	
bois	
Particuliers:	13.000€	
complexe	
Entreprises:	13..000€	
Particuliers	:	728.75€	
simple	
Entreprises:	1728.75€	
bois	
Particuliers:	1.214€	
complexe	
Entreprises:	2.214€
Page 17  
Achat de matières premières supplémentaires : Ce compte est constitué de l’achat de matières premières
du mois de janvier de la première année. En effet on se constitue une petite prévision de stock pour faire
face à des imprévus (erreurs d’outillage etc.). Ces réserves représentent les coûts pour chaque type
d’escalier : bois simple, bois complexe, métal simple et métal complexe.
Comptabilisation de stocks de matières premières : Nous enregistrons les mouvements de manière
intermittente. En début de d’exercice et à chaque inventaire. Nous faisons l’hypothèse que nous achetons
les matières premières une fois que le contrat de construction a été signé avec le client ou le partenaire.
Ces matières premières sont donc directement consommées. A la fin de l’année, il ne reste plus qu’en stock
les matières premières supplémentaires mentionnées ci-dessus.
Salaire brut : Notre main d’œuvre est constituée de :
‐ 3 ouvriers non qualifiés : salaire brut individuel = 2.000€/mois
‐ 2 ouvriers qualifiés : salaire brut individuel = 2.500€/mois
‐ Désigner & gérant qui gagnent chacun 2.000€ brut par mois (qui seront ensuite rémunérés à
hauteur de 50% du résultat net en dividendes dès la 2e
année).
Le salaire total = salaire brut + pécule de vacances (=10% du salaire brut)
Pour la 3
e
année, on décide d’engager un ouvrier non qualifié supplémentaire dans une optique de long
terme pour faire face à l’augmentation de la production ainsi qu’un apprenti designer qu’il faudra former
pour les années suivantes.
Fonction NBR
salaire Coût/mois
brut/mois/ (€)
travailleur(€)
Coût
an/trav.(€
)
Coût
total
2016((
Coût
total
2017
Coût total
2018 (€)
Gérant 1 2000 2000 24.000 24.000 24.000 24.000
Désigner 1 2000 2000 24.000 24.000 24.000 24.000
Apprentis (1) (2000) (2000) (24.000) 0 0 (24.000)
Ouvrier 2 qualifiés 2500 5000 30.000 60.000 60.000 60.000
  3 (4) non- 2000 6000 24.000 72.000 72.000 (96.000)
qualifiés (8000)
Total 7 (9) 8500 15.000 102.000 180.000 180.000 228.000
salaire brute              
Pécules de         18.000 18.000 22.800
vacances              
Total         198.000 198.000 250.800
Marge brute :
La marge brute est égale à : CA - coûts personnel – achats de matières premières.
Particuliers	:	1052.6€	
simple	
Entreprises:	2052.6€	
Métal	
Particuliers:	1757.8€	
complexe	
Entreprises:	2757.8€
Page 18  
On peut voir que notre marge brute est positive et égale à 44.745,05 sur l’année. Notre marge brute
augmente d’environ 77% entre la 1e
et 2e
année et d’environ 9% entre la 2e
& 3e
année, ce qui est
remarquable. Pour les années suivantes, nous nous attendons à une augmentation moyenne et constante
de 15% par an.
Frais indirectes variables :
1) Frais d’électricité, gaz et eau :
• Les frais de gaz et eau sont estimés à 600€/an.
• La facture d’électricité est évaluée à 1530€/an.
2) Frais Marketing :
• Frais du site web : 80€ (logiciel création du site et nom de domaine)
• Salon Batibouw : 2083€ au mois de mars (inscription, emplacement, frais de déchets
etc.)
• Cartes de visite & flyers : 412€/an
Frais de structure :
1) Frais de constitution et de location d’entrepôt-atelier:
• Les frais de constitution s’élèvent à 2000€ et amortissable en 5 ans
• Le coût annuel de la location : 16.800€
2) Frais d’essence et entretien des machines:
• Les frais d’entretien des machines sont de 1800€/an
• Les frais d’essences pour la camionnette sont estimés 3000€/an
3) Les frais de Gsm, téléphone, abonnement internet, fournitures de bureaux :
• Les frais de Gsm et téléphone sont évalués à 140€/mois, c'est-à-dire 1680€/an.
• L’abonnement Internet « Proximus Maxi » est de 540€/an.
• Les fournitures de bureau sont estimées à 1200€/an.
4) Frais relatifs aux assurances :
Typed’assurance Montantsassurés Franchise
Assurancedécennale Valeur des dégâts assurée 3000
Assurancevoiture Assure la camionnette 820
Total   3820
Le designer est obligé de souscrire une assurance décennale pour couvrir les risques de dommages
corporels et matériels en cas d’accident après la fin des travaux pendant 10 ans. Normalement, l’assurance
est souscrite ouvrage par ouvrage et la prime équivaut à 1,5% du de prix de revient de l’ouvrage.
Néanmoins, nous avons décidé de faire un abonnement annuel auprès d’Ethias de 3000€/an qui couvre
tous les travaux réalisés pendant l’année.
Charges de dettes :
Nous avons contracté une dette de 50.000€ à 4% donc les intérêts y relatifs sont égaux à 2.000€ Dividendes
Page 19  
:
A partir de la 2e
année, nous décidons que le gérant et le designer, qui sont les associés de la société, seront
rémunérés à hauteur de 50% du résultat net en dividendes, après le prélèvement pour la réserve légale.
3) Trésorerie
Lors de la 1e année, nous sommes en présence d’une trésorerie importante. En effet, nous finissons l’année
avec 76.000€, ce qui est vraisemblablement trop élevé avec un chiffre d’affaires proche des 370.000€. On
pourrait alors se demander si l’emprunt était nécessaire. Cependant, on observe qu’en avril, notre
trésorerie était plus faible, aux alentours des 20.000, ce qui nous pousse à affirmer qu’un emprunt était
tout de même primordial. De toute manière, notre trésorerie est positive grâce à un élément prépondérant,
à savoir les délais clients et fournisseurs. En effet, ceux-ci sont équivalents (2mois) ce qui est une
excellente chose car cela nous évite des soucis de trésorerie évidents. Il faudra être certain de conserver
ce scénario lors de la suite des événements pour éviter tout souci de trésorerie qui nous mènerait
inévitablement à la faillite.
De plus, il est important de signaler que le CFO est, chaque année, positif, ce qui est une excellente
nouvelle car cela signifie que notre activité génère du cash.
Par contre, pour 2017 et 2018, la trésorerie diminue et descend à un niveau vraisemblablement trop faible.
En effet, il est conseillé de garder environ 1mois de chiffre d’affaires en trésorerie, ce qui n’est pas le cas
ici. Il faudra ainsi être vigilant à la trésorerie pour les années suivantes. Ceci est dû au fait que nous devons
rembourser la dette long terme et au fait que l’on distribue des dividendes. Il faudra donc peut-être les
diminuer si on veut éviter tout souci regrettable.
V. Etude des ratios financiers
1) Analyse de la liquidité : Acid Test
	
2016 2017 2018
Créances à moins d’1 an +
Placements de trésorerie
89.431,6 106.707,2 125.935,1
Dettes à 1 an au plus 30.653,3 43.602,3 51.051,0
ACID TEST RATIO 2,9 2,4 2,4
	
Nous avons choisi d’analyser l’acid test ratio car celui-ci est un bon indicateur de la liquidité
d’une entreprise. Le ratio supérieur à 1 sur la période des 3 ans nous indique que l’entreprise ne devrait
pas avoir de problème de liquidité. En revanche, de tels chiffres (trop supérieurs à l’unité) peuvent
aussi indiquer un surplus de cash qui aurait pu être investi. En effet, nous avons un compte en banque
bien supérieur à 1 mois de chiffre d’affaires pour la trésorerie ce qui est trop élevé. Ceci peut mener à
une perte d’efficacité, il faudra donc être attentif par la suite. On peut alors se demander si l’emprunt
réalisé n’était pas trop élevé sur base de ces chiffres.
Page 20  
2) Analyse de la solvabilité : Degré d'autonomie financière
2016 2017 2018
Capitaux Propres 74.590,54 85.619,26 99.347,3
Total du Passif 147.243,84 161.221,57 172.398,4
Degré 50,66% 53,11% 57,63
D’après ce ratio, on peut dire qu’EasyStep finance plus de la moitié de son activité par ses fonds propres.
Elle n’aura dès lors à priori peu ou pas besoin de s’endetter. L’augmentation de ce ratio exprime aussi
la même idée, à savoir que son degré d’autonomie augmente de plus en plus.
3) Analyse de la rentabilité : Marge brute sur ventes et Return on Equity
2016 2017 2018
Résultat d'exploitation avant charges non décaissées 9.320,
0
43.846,5
4
51.237,0
Ventes 318.000 368.000 427.000
Marge Brute sur Vente 2,93
%
11,91
%
12,00
%
Le chiffre relativement faible en première année s’explique par un chiffre d’affaires inférieur et des
coûts d’exploitation supérieurs à ceux des autres années. L’explosion du ratio s’explique ensuite
clairement par l’existence d’économies d’échelle qui n’étaient pas encore présentes la première année.
EasyStep arrive donc à stabiliser sa marge brute sur ventes aux alentours des 12%, ce qui est un bon
résultat.
2016 2017 2018
Résultat net de l'exercice 195,5 21.843,61 26.728,26
Capitaux propres 74.590,5 85.619,2 99.347,3
Return on Equity 0,26 25,51 26,90
EasyStep a un ROE croissant sur les 3 années. De nouveau, on peut s’apercevoir que le ratio augmente
en 2017 pour se stabiliser en 2018. Cela s’explique, encore une fois, par le fait que les coûts
augmentent moins proportionnellement que le chiffre d’affaires entre la 1
e
et la 2
e
année. EasyStep arrive
ainsi à créer environ 25% de ses capitaux propres sous forme de bénéfices. Il est toutefois important
d’émettre une critique à propos de ce ratio. En effet, il ne prend pas en compte la dette à long terme, alors
que celle-ci a servi à créer de la valeur. Pour comparer avec d’autres entreprises du même secteur, il faudra
donc être vigilant aux différents modes de financement.
VI. Etude Activity based costing
1) Exercice 2016
 
Bois 
simple 
Bois 
complexe 
Métal 
simple 
Métal 
complexe 
Activity 
driver 
Valeur 
ajouté 
ouvrier   21780  17820  23760  15840   
1°/ Planning 
prod.  2178  1782  2376  1584  Commandes  VA 
2°/ Production  19602  16038  21384  14256  Commandes  VA 
Page 21  
ouvrier qualifié  18150  14850  19800  13200   
1°/ Planning 
prod.  1815  1485  1980  1320  Commandes  VA 
2°/ Production  14520  11880  15840  10560  Commandes  VA 
3°/ Controle 
qualité  1815  1485  1980  1320  Commandes  SVA 
Designer  5940  7260  6600  6600   
1°/ Conception 
produit  4158  5082  4620  4620  Commandes  VA 
2°/ Contact client  1188  1452  1320  1320  Commandes  VA 
3°/ 
Communication 
ouvrier  594  726  660  660  Commandes  VA 
Gérant  6600  6600  6600  6600   
1°/ Contact 
fournisseurs  660  660  660  660  Commandes  VA 
2°/ Contact 
clients  1320  1320  1320  1320  Commandes  VA 
3°/ Organisation 
générale  2640  2640  2640  2640  Equidistrib  VA 
4°/ 
Détermination 
mat.prem.  660  660  660  660  Commandes  SVA 
5°/ Comptabilité  1320  1320  1320  1320  Equidistrib  VA 
Frais de 
Marketing  643,75  643,75  643,75  643,75  Equidistrib  SVA 
Charge 
(machines)  407,64  815,27  18,36  36,73 
Type de 
produit  VA 
Charges (reste)  213  213  213  213  Equidistrib  VA 
Loyer  4200  4200  4200  4200  Equidistrib  VA 
Frais entretien  574,13  1148,27  25,86  51,73 
Type 
machine  VA 
Achat Mat. 
Prem.  19473,75  14498  25736,4  15546,8  Commandes  VA 
assurance  955  955  955  955  Equidistrib  VA 
TOTAL COUTS  78937,27  69003,29  88552,38  63887,01   
COUT UNITAIRE  6072,1  9857,61  6325,17  10647,83   
TOTAL CA  65000  91000  84000  78000   
Différence  ‐13937,2  21996,71  ‐4552,38  14113   
2) Exercice 2017
  Bois simple  Bois complexe  Métal simple 
Métal 
complexe 
ouvrier   20.661  18939  23400  16200 
1°/ Planning prod.  2.066,10  1.893,90  2.340  1.620 
2°/ Production  18.594,90  17.045,10  21.060  14.580 
Page 22  
ouvrier qualifié  17.217  15783  19500  13500 
1°/ Planning prod.  1.721,70  1.578,30  1.950  1.350 
2°/ Production  13.773,60  12.626,40  15.600  10.800 
3°/ Controle qualité  1.721,70  1.578,30  1.950  1.350 
Designer  5.739  7461  6600  6600 
1°/ Conception produit  4.017,30  5.222,70  4.620  4.620 
2°/ Contact client  1.147,80  1.492,20  1.320  1.320 
3°/ Communication 
ouvrier  573,90  746,10  660  660 
Gérant  6.600  6600  6600  6600 
1°/ Contact fournisseurs  660  660  660  660 
2°/ Contact clients  1.320  1.320  1.320  1.320 
3°/ Organisation 
générale  2.640  2.640  2.640  2.640 
4°/ Détermination 
mat.prem.  660  660  660  660 
5°/ Comptabilité  1.320  1.320  1.320  1.320 
Frais de Marketing  643,75  643,75  643,75  643,75 
Charges (machines)  407,64  815,27  18,36  36,73 
Charges (reste)  213  213  213  213 
Loyer  4.200  4200  4200  4200 
Frais entretien  574,14  1148,27  25,86  51,73 
Achat Mat. Prem.  20.202,50  16926  26789  17304,6 
assurance  955  955  955  955 
TOTAL COUTS  77.413,02  73684,29  88944,98  66304,81 
COUT UNITAIRE  5529,50  8187,14  5929,67  9472,11 
TOTAL CA  70.000  117000  90000  91000 
Différence  ‐7.413,02  43315,71  1055,02  24695,19 
3) Exercice 2018
 
Bois 
simple 
Bois 
complexe 
Métal 
simple 
Métal 
complexe 
Activity 
Driver 
Valeur 
ajoutée 
ouvrier   29.333  23467  32492  20308   
1°/ Planning prod.  2.933,30  2.346,70  3.249,20  2.030,80 
Command
es  VA 
2°/ Production  26.399,70  21.120,30  29.242,80  18.277,20 
Command
es  VA 
ouvrier qualifié  18.333  14667  20308  12692   
1°/ Planning prod.  1.833,30  1.466,70  2.030,80  1.269,20 
Command
es  VA 
2°/ Production  14.666,40  11.733,60  16.246,40  10.153,60 
Command
es  VA 
3°/ Controle 
qualité  1.833,30  1.466,70  2.030,80  1.269,20 
Command
es  SVA 
Page 23  
Designer  6.355  6845  7107  6093   
1°/ Conception 
produit  4.448,50  4.791,50  4.974,90  4.265,10 
Command
es  VA 
2°/ Contact clients  1.271  1.369  1.421,40  1.218,60 
Command
es  VA 
3°/ 
Communication 
ouvrier  635,50  684,50  710,70  609,30 
Command
es  VA 
Apprenti 
Designer  6.355  6845  7107  6093   
1°/ Conception 
produit  4.448,50  4.791,50  4.974,90  4.265,10 
Command
es  VA 
2°/ Contact clients  1.271  1.369  1.421,40  1.218,60 
Command
es  VA 
3°/ 
Communication 
ouvrier  635,50  684,50  710,70  609,30 
Command
es  VA 
Gérant  6.600  6600  6600  6600   
1°/ Contact 
fournisseurs  660  660  660  660 
Command
es  VA 
2°/ Contact clients  1.320  1.320  1.320  1.320 
Command
es  VA 
3°/ Organisation 
générale  2.640  2.640  2.640  2.640  Equi  VA 
4°/ Détermination 
mat.prem.  660  660  660  660 
Command
es  SVA 
5°/ Comptabilité  1.320  1.320  1.320  1.320  Equi  VA 
Frais de 
Marketing  643,75  643,75  643,75  643,75  Equi  SVA 
Charges 
(machines)  407,64  815,27  18,36  36,73 
Type de 
produit  VA 
Charges (reste)  213  213  213  213  Equi  VA 
Loyer  4.200  4200  4200  4200  Equi  VA 
Frais entretien  574,14  1148,27  25,86  51,73 
type 
machine  VA 
Achat Mat. Prem.  22.388,75  18140  29946,8  19062,4 
Command
es  VA 
assurance  955  955  955  955  Equi  VA 
TOTAL COUTS  96.358,27  84.539,29  109.616,78  76.948,61   
COUT UNITAIRE  5668,13  8453,93  6089,82  9618,57   
TOTAL CA  85000  130000  108000  104000   
Différence  ‐11.358,27  45460,71  ‐1616,78  27051,39   
 
   
Page 24  
4) Analyse de l’ABC
Pour réaliser l’ABC, nous avons dû utiliser plusieurs clés de répartition. Celles-ci sont principalement
basées sur le pourcentage de temps qu’une machine ou qu’un membre du personnel consacre à un type de
produits par rapport aux autres.
Pour les ouvriers, nous avons calculé la clé de répartition comme suit : on a le même nombre d’escaliers
en bois et en métal, nous avons donc 50/50 de base. Ensuite, on se base sur le nombre d’unités produites
entre simple et complexe. Et enfin, cela prend plus de temps pour réaliser un complexe, nous avons donc
multiplié par 60% pour les complexes et 40% pour les simples. Voyons un exemple chiffré pour mieux
illustrer ceci.
On a des salaires pour les ouvriers de 79.200, en l’année 1. On divise ce montant par 2 car il y a 20 escaliers
en bois et 20 en métal produits lors de la 1
e
année. On a ainsi 39.600 pour chacun. Pour le bois, il y a 13
simples et 7 complexes. On a alors des ratios de 13/20 et 7/20. Cependant, cela prend plus de temps de
construire et d’installer un complexe (1,2 fois plus de temps pour construire un complexe par rapport à un
simple), nous devons ainsi multiplier par 60 et 40% pour les complexes et simples respectivement. On
trouve alors un ratio de 11/20 pour les simples et 9/20 pour les complexes.
Pour le designer, c’est un raisonnement identique sauf qu’il passe 70% de temps en plus sur les complexes.
Pour le gérant, les frais de marketing, le loyer, les assurances et les autres charges non relatives aux
machines, nous avons 25% pour chaque produit car ce n’est pas directement relatif aux différents produits.
Pour les charges relatives aux machines (principalement d’électricité, représentant 60% des charges
totales) et les frais d’entretien des machines, nous avons simplement séparé entre bois et métal en sachant
que les machines pour le métal représentent 1798 € et celles pour le bois représentent 39.912€ (puisque le
métal est acheté déjà coupé en grande partie contrairement au bois), que l’on divise sur le total de 41.710
pour obtenir les ratios. Et enfin, pour la différentiation entre simple et complexe, il faut multiplier par 60%
pour les complexes et 40 pour les simples car cela prend plus de temps pour fabriquer les complexes.
Finalement, pour les achats de matières premières, il suffit de les reprendre dans le compte de
résultats.
Nous tirons plusieurs enseignements de cet ABC :
Premièrement, on apprend que lors de la 1e année, les 2 produits simples sont en pertes et que
seuls les complexes sont en positif. De plus, c’est le bois complexe qui a la meilleure rentabilité
avec le métal complexe qui suit.
Deuxièmement, ce qui est extrêmement intéressant à analyser, c’est le coût par unité
(simplement le total des coûts divisé par le nombre d’escaliers vendus de cette catégorie). On
observe que le bois simple a un coût unitaire de quasiment 6000€ alors qu’on ne le vend qu’à
5000€. Il est donc assez logique que ce type d’escaliers soit en perte. Il est en de même pour le
métal simple mais de manière plus faible.
Ensuite, ce qui est probablement le plus intéressant à analyser, c’est l’évolution selon les années
de ces résultats. En effet, entre la 1e
et 2e
année, on remarque que le coût par unité diminue
partout et parfois de manière assez marquée. Nous sommes donc clairement en présence
d’économies d’échelle. Et ces dernières permettent d’augmenter la rentabilité de tous nos
produits.
Effectivement, nous ne produisions pas suffisamment lors de la première année, ce qui est
logique vu qu’il faut du temps pour installer notre business. Le résultat médiocre de la 1e année
Page 25  
trouve donc son explication ici. Avec l’augmentation de la production, notre résultat va
exploser.
Lors de la 3e année, nous avons engagé un nouvel ouvrier et un apprenti designer. Les charges
engendrées par leur recrutement vont avoir un impact important. En effet, on remarque que le
coût unitaire augmente pour tous les produits, ce qui est logique vu que la production n’a pas
énormément augmenté parallèlement. Leur recrutement a donc entraîné une perte encore plus
importante pour le bois simple et a également entraîné une perte pour le métal simple. Dans une
optique court terme, il n’aurait pas été judicieux de les engager mais, comme précisé
précédemment, ils ont été recrutés dans une optique long terme, pour les former, vu que l’on
compte encore augmenter notre production. On pourrait quand même se demander s’il ne
vaudrait pas mieux augmenter le prix du bois simple car sa rentabilité est très faible. Ou bien, il
faudrait que les ouvriers passent moins de temps à produire ce bois simple qui se vend à un prix
bien plus faible comparé aux complexes.
On pourrait parallèlement profiter du rendement fort favorable des complexes pour diminuer
leur prix et probablement attirer encore plus de clients.
Pour les activity driver, nous n’avons principalement que les commandes car tout dépend de
celles-ci. En effet, nous commandons nos matières premières par rapport à celles-ci, les activités
du personnel en dépendent également vu que leur travail sera alloué différemment en fonction
des différentes commandes réalisées et ainsi de suite.
Pour les activités sans valeur ajoutée, nous avons essayé de les réduire au maximum. Il en reste
3, les frais de marketing, le contrôle de la qualité et la détermination des matières premières.
Même si on avait pu faire sans, elles restent importantes à nos yeux. En effet, en tant que
nouvelle société, il est important de se faire connaître et d’avoir des frais de marketing. De plus,
nous accordons énormément d’importance à la qualité de nos produits, Il est donc primordial de
vérifier que les matières 1e soient en parfait état. Enfin, il en est de même pour la détermination
de matières premières vu que nos escaliers sont faits sur mesure.
Le fait d’avoir utilisé l’ABC nous a permis, par rapport à la méthode traditionnelle, d’évaluer le
coût que chaque activité génère et, par conséquent, d’améliorer certaines choses si cela s’avère
nécessaire. On pourrait par exemple se rendre compte qu’une activité coûte trop cher et essayer
de réduire le temps que le personnel passe à cette activité.
Page 26  
VII. Annexe (sources et références)
1) Partie bois
http://www.imprimeren3d.net/prix-imprimante-3d-1918/
http://reprage.com/post/39698552378/how-much-power-does-a-3d-printer-use/ : 3d Printer Wood
http://www.enseignons.be/upload/secondaire/menuiserie/31-05-11Les-machines-a-bois-- stationnaires-.pdf :
Machines bois brochure
http://www.cdiscount.com/maison/r-scies+radiales.html#_his_
http://www.priceminister.com/nav/bricolage_machine-et-accessoire-de-travaux/f2/degauchisseuse
http://www.vmbfrance.com/cat-raboteuses-14.html
http://materiel.hellopro.fr/mortaiseuses-3002935-1-feuille.html : Prix machine bois
http://www.woodforum.be/sites/woodforum.salusa.indiegroup.be/files/28225%20fr%20def%20escal iers.pdf
: Types de bois pour escalier
http://www.ancionforet.be/usr/vente%20de%20bois/Prix-bois-automne-hiver-2015-2016.pdf:Prix bois
http://www.laboutiquedubois.com/marches-chene-massif-nature--fsc-100-799.html : Prix des marches
d’escalier
2) Partie métal
http://www.welda.be/pdf/welda_brochure_machines_2014_fr.pdf : Machines pour métal (Brochure)
http://www.25crmo4.fr/Cintreuse.htm : Prix des cintreuses pour les barreaux métalliques
http://www.thyssenkrupp.ch/xml_1/internet/fr/application/d82/f108.cfm:ThyssenKrupp
http://www.john-steel.com/12-acier
http://www.castorama.fr/store/Tole-alu-brut-prod7220028.html : Prix des plaques en métal
http://www.esse.fr/epages/xsisunlz.sf/fr_FR/?ObjectPath=/Shops/xsisunlz/Categories/Metal_en_barr
es/Tubes_Acier : Prix des barres pour rampes
3) Partie analyse
‐ Comptabilité et gestion, 2013, Faska Khrouz
- Slides de contrôle de gestion
- Slides d’analyse des états financiers BA2
 

Contenu connexe

Similaire à BUSINESS PLAN

Site e commerce-amsama_style
Site e commerce-amsama_styleSite e commerce-amsama_style
Site e commerce-amsama_styleTonySARR1
 
Présentation et visite de Gainerie Moderne SA
Présentation et visite de Gainerie Moderne SAPrésentation et visite de Gainerie Moderne SA
Présentation et visite de Gainerie Moderne SAClub Marketing Fribourg
 
Projet de realisation
Projet de realisationProjet de realisation
Projet de realisationhervé M.
 
Espaces publicitaires disponibles à Brive - Kokorikoo
Espaces publicitaires disponibles à Brive - KokorikooEspaces publicitaires disponibles à Brive - Kokorikoo
Espaces publicitaires disponibles à Brive - Kokorikoojean-baptiste daigueperce
 
Pour une étude sur Ikea : extrait de synthèse de presse Themeco
Pour une étude sur Ikea : extrait de synthèse de presse ThemecoPour une étude sur Ikea : extrait de synthèse de presse Themeco
Pour une étude sur Ikea : extrait de synthèse de presse ThemecoIndexpresse
 
Mercator le role du marketing est de créer la valeur
Mercator le role du marketing est de créer la valeurMercator le role du marketing est de créer la valeur
Mercator le role du marketing est de créer la valeurMehdia Belkaid
 
Projet marketing : Le réfrigerateur connecté
Projet marketing : Le réfrigerateur connectéProjet marketing : Le réfrigerateur connecté
Projet marketing : Le réfrigerateur connectéAnaïs Carella
 
Automatiser en renforçant le rôle de l’homme
Automatiser en renforçant le rôle de l’homme  Automatiser en renforçant le rôle de l’homme
Automatiser en renforçant le rôle de l’homme La Fabrique de l'industrie
 
Ofamay.Backend.Report
Ofamay.Backend.ReportOfamay.Backend.Report
Ofamay.Backend.ReportMohamed HOSNI
 
Séance 6 support TD Management La Chaine de valeur etude de ca IKEA V190922...
Séance 6 support TD Management La Chaine de valeur etude de ca IKEA V190922...Séance 6 support TD Management La Chaine de valeur etude de ca IKEA V190922...
Séance 6 support TD Management La Chaine de valeur etude de ca IKEA V190922...KhadijaTaghiam
 
Les #innovateurs : Michel Zany (Cornilleau) et Laurent Fiard (Visiativ)
Les #innovateurs : Michel Zany (Cornilleau) et Laurent Fiard (Visiativ)Les #innovateurs : Michel Zany (Cornilleau) et Laurent Fiard (Visiativ)
Les #innovateurs : Michel Zany (Cornilleau) et Laurent Fiard (Visiativ)CCI France
 
Marque et BtoB > Tribune de marque L'Usine Nouvelle - Aressy
Marque et BtoB > Tribune de marque L'Usine Nouvelle - AressyMarque et BtoB > Tribune de marque L'Usine Nouvelle - Aressy
Marque et BtoB > Tribune de marque L'Usine Nouvelle - Aressyaressy
 
Le plan marketing
Le plan marketingLe plan marketing
Le plan marketingsadmaximus
 
Fm day2019 ifma-signify_circularite dans les batiments intelligents
Fm day2019 ifma-signify_circularite dans les batiments intelligentsFm day2019 ifma-signify_circularite dans les batiments intelligents
Fm day2019 ifma-signify_circularite dans les batiments intelligentsMuriel Walter
 
Business plan : Développement d'une PME/TPE
Business plan : Développement d'une PME/TPEBusiness plan : Développement d'une PME/TPE
Business plan : Développement d'une PME/TPEAïché Diarra
 
Dossier de presse lancement Paris Retail Week
Dossier de presse lancement Paris Retail WeekDossier de presse lancement Paris Retail Week
Dossier de presse lancement Paris Retail WeekParis Retail Week
 
Investircubeprotection
InvestircubeprotectionInvestircubeprotection
Investircubeprotectiondestrez
 
Communication évènementielle : plan pour un projet de salon
Communication évènementielle : plan pour un projet de salonCommunication évènementielle : plan pour un projet de salon
Communication évènementielle : plan pour un projet de salonEmilie M
 

Similaire à BUSINESS PLAN (20)

Site e commerce-amsama_style
Site e commerce-amsama_styleSite e commerce-amsama_style
Site e commerce-amsama_style
 
Présentation et visite de Gainerie Moderne SA
Présentation et visite de Gainerie Moderne SAPrésentation et visite de Gainerie Moderne SA
Présentation et visite de Gainerie Moderne SA
 
Projet de realisation
Projet de realisationProjet de realisation
Projet de realisation
 
Espaces publicitaires disponibles à Brive - Kokorikoo
Espaces publicitaires disponibles à Brive - KokorikooEspaces publicitaires disponibles à Brive - Kokorikoo
Espaces publicitaires disponibles à Brive - Kokorikoo
 
Pour une étude sur Ikea : extrait de synthèse de presse Themeco
Pour une étude sur Ikea : extrait de synthèse de presse ThemecoPour une étude sur Ikea : extrait de synthèse de presse Themeco
Pour une étude sur Ikea : extrait de synthèse de presse Themeco
 
Mercator le role du marketing est de créer la valeur
Mercator le role du marketing est de créer la valeurMercator le role du marketing est de créer la valeur
Mercator le role du marketing est de créer la valeur
 
Projet marketing : Le réfrigerateur connecté
Projet marketing : Le réfrigerateur connectéProjet marketing : Le réfrigerateur connecté
Projet marketing : Le réfrigerateur connecté
 
Automatiser en renforçant le rôle de l’homme
Automatiser en renforçant le rôle de l’homme  Automatiser en renforçant le rôle de l’homme
Automatiser en renforçant le rôle de l’homme
 
Ofamay.Backend.Report
Ofamay.Backend.ReportOfamay.Backend.Report
Ofamay.Backend.Report
 
Séance 6 support TD Management La Chaine de valeur etude de ca IKEA V190922...
Séance 6 support TD Management La Chaine de valeur etude de ca IKEA V190922...Séance 6 support TD Management La Chaine de valeur etude de ca IKEA V190922...
Séance 6 support TD Management La Chaine de valeur etude de ca IKEA V190922...
 
Les #innovateurs : Michel Zany (Cornilleau) et Laurent Fiard (Visiativ)
Les #innovateurs : Michel Zany (Cornilleau) et Laurent Fiard (Visiativ)Les #innovateurs : Michel Zany (Cornilleau) et Laurent Fiard (Visiativ)
Les #innovateurs : Michel Zany (Cornilleau) et Laurent Fiard (Visiativ)
 
Logbook Opus Design
Logbook Opus DesignLogbook Opus Design
Logbook Opus Design
 
Marque et BtoB > Tribune de marque L'Usine Nouvelle - Aressy
Marque et BtoB > Tribune de marque L'Usine Nouvelle - AressyMarque et BtoB > Tribune de marque L'Usine Nouvelle - Aressy
Marque et BtoB > Tribune de marque L'Usine Nouvelle - Aressy
 
Le plan marketing
Le plan marketingLe plan marketing
Le plan marketing
 
Fm day2019 ifma-signify_circularite dans les batiments intelligents
Fm day2019 ifma-signify_circularite dans les batiments intelligentsFm day2019 ifma-signify_circularite dans les batiments intelligents
Fm day2019 ifma-signify_circularite dans les batiments intelligents
 
Business plan : Développement d'une PME/TPE
Business plan : Développement d'une PME/TPEBusiness plan : Développement d'une PME/TPE
Business plan : Développement d'une PME/TPE
 
Dossier de presse lancement Paris Retail Week
Dossier de presse lancement Paris Retail WeekDossier de presse lancement Paris Retail Week
Dossier de presse lancement Paris Retail Week
 
Investircubeprotection
InvestircubeprotectionInvestircubeprotection
Investircubeprotection
 
Marccain
MarccainMarccain
Marccain
 
Communication évènementielle : plan pour un projet de salon
Communication évènementielle : plan pour un projet de salonCommunication évènementielle : plan pour un projet de salon
Communication évènementielle : plan pour un projet de salon
 

Plus de Soulyvanh Phetsarath (6)

PrésentationKnime-Final
PrésentationKnime-FinalPrésentationKnime-Final
PrésentationKnime-Final
 
Food for the Future
Food for the FutureFood for the Future
Food for the Future
 
Presentation_AXA
Presentation_AXAPresentation_AXA
Presentation_AXA
 
76 CABOT PLASTICS BELGIUM
76 CABOT PLASTICS BELGIUM76 CABOT PLASTICS BELGIUM
76 CABOT PLASTICS BELGIUM
 
OLED - Slides
OLED - SlidesOLED - Slides
OLED - Slides
 
teach_me
teach_meteach_me
teach_me
 

BUSINESS PLAN

  • 2. Page 2   Table des matières   I.  Présentationgénérale....................................................................................................... 3  1)  Présentation de la société......................................................................................... 3  2)  Présentation du mix-produits................................................................................... 3  3)  Présentation de la stratégie....................................................................................... 3  4)  Conclusions.............................................................................................................. 3  II.  Positionnement du produit, clientèle cible et stratégie marketing .................................. 4  1)  Positionnement du produit....................................................................................... 4  2)  Clientèle cible .......................................................................................................... 4  3)  Stratégie Marketing.................................................................................................. 4  III.  Données chiffrées............................................................................................................ 5  1)  Comptes de résultats ................................................................................................ 5  2)  Bilans (exercices 2016-2017-2018)....................................................................... 11  3)  Trésorerie............................................................................................................... 13  IV.  Analyse.......................................................................................................................... 14  1)  Les bilans ............................................................................................................... 14  a)  L’actif..................................................................................................................... 14  b)  Le passif................................................................................................................. 15  2)  Le compte de résultats............................................................................................ 16  3)  Trésorerie............................................................................................................... 19  V.  Etude des ratios financiers............................................................................................. 19  1)  Analyse de la liquidité : Acid Test......................................................................... 19  2)  Analyse de la solvabilité : Degré d'autonomie financière...................................... 20  3)  Analyse de la rentabilité : Marge brute sur ventes et Return on Equity ................ 20  VI.  Etude Activity based costing ......................................................................................... 20  1)  Exercice 2016......................................................................................................... 20  2)  Exercice 2017......................................................................................................... 21  3)  Exercice 2018......................................................................................................... 22  4)  Analyse de l’ABC.................................................................................................. 24  VII.  Annexe (sources et références)...................................................................................... 26  1)  Partie bois............................................................................................................... 26  2)  Partie métal ............................................................................................................ 26  3)  Partie analyse ......................................................................................................... 26 
  • 3. Page 3   I. Présentation générale. 1) Présentation de la société La société EasyStep est fondée en 2016 par deux personnes : un jeune diplômé de Solvay désirant se lancer à son compte dans le secteur de la menuiserie d’art et un designer, ami, souhaitant également exercer son métier en tant qu’indépendant. L’entreprise est spécialisée dans les escaliers « design », c’est à dire un style moderne et épuré. L’idée d’EasyStep est de faire en sorte que l’escalier embellisse la maison et lui donne du caractère tout en conservant la praticité et la qualité d’un escalier standard. 2) Présentation du mix-produits EasyStep propose deux types d’escaliers : des escaliers en métal et des escaliers en bois. Ceux-ci sont eux-mêmes divisés en 2 catégories : simple et complexe. Nous avons ainsi 4 types de produits différents. 3) Présentation de la stratégie La société souhaite se démarquer de la concurrence sur deux points :  Le design : les escaliers que nous proposons sont imaginés par un artiste designer et sont donc différents de la plupart des offres d’escaliers « classiques ».  La qualité : nous nous fournissons auprès de fournisseurs belges et recherchons une qualité irréprochable pour nos matériaux. De plus, la société opte pour une tarification originale dans le secteur. En effet, la société propose du forfait « tout compris » allant de la prise de mesure au montage de l’escalier. Ainsi deux forfaits sont proposés qui sont, pour faire simple :  un forfait simple pour un escalier ayant au maximum 15 marches  un forfait complexe pour les escaliers ayant plus de 15 marches Nous pensons que ce type de tarification permet plus de clarté pour le client. De plus, cela lui permet de connaître au préalable les tarifs et de se faire une représentation précise du coût qu’il devra supporter pour l’achat de son escalier. 4) Conclusions Après élaboration de notre business plan, nous observons donc que le projet semble réalisable. Bien que la première année ne génère qu’un bénéfice négligeable, les deux autres années permettent ensuite de dégager un résultat net plus que raisonnable. La trésorerie est constamment positive ce qui est un point essentiel, surtout pour une jeune entreprise. Enfin, les ratios semblent indiquer des performances intéressantes. Au vu de ces résultats, la société Easystep sera lancée le 1e janvier 2016.
  • 4. Page 4   II. Positionnement du produit, clientèle cible et stratégie marketing 1) Positionnement du produit Nos produits sont positionnés au croisement de deux marchés : d’une part le marché de la menuiserie classique car nous délivrons avant tout des escaliers, et d’autre part la menuiserie d’art car EasyStep et son designer proposent des modèles uniques et travaillés. Nos escaliers ont donc une fonction pratique mais aussi décorative. De plus, la contribution du designer et l’emploi de matériaux de haute qualité nous positionnent sur le segment de luxe de la menuiserie. Les escaliers vendus par EasyStep sont des escaliers haut de gamme. 2) Clientèle cible Notre société va viser deux types de clients :  Les entreprises de construction générales : c’est avec ce type d’entreprises que nous chercherons à établir des partenariats.  Les particuliers souhaitant construire ou rénover une habitation. C’est donc une clientèle adulte et dans la vie active que nous visons. La société vendant des escaliers haut de gamme, les classes moyennes supérieures et supérieures seront principalement visées 3) Stratégie Marketing Notre stratégie marketing se concentrera donc sur 2 grands points : 1) Une présence sur Internet à deux niveaux : • Un site bien conçu et esthétique avec nos produits. • Une page Facebook et Instagram régulièrement actualisées avec des photos qui permettront aux clients de se faire une idée sur le design de nos réalisations et qui rempliront également un rôle de publicité forcément. 2) Une présence sur plusieurs salons du bâtiment (Batibouw, par exemple) permettant d’accroître notre visibilité. Enfin, notre principal objectif est d’obtenir des partenariats avec de grosses entreprises de construction (De Coninck, par exemple). En effet c’est par ce biais que nous trouverons la majeure partie de nos clients. L’objectif est donc de démarcher ces entreprises et de les convaincre que notre offre est unique et que le fait de nous avoir dans leurs catalogues leur apportera une plus-value. Certes, on devra leur payer une commission de 1000€ par escalier mais cela nous permettra d’avoir une portée bien plus importante. Ces partenariats seront donc essentiels pour notre activité.
  • 5. Page 5   III. Données chiffrées 1) Comptes de résultats     J F M A M J J A S  O N D 2016  VENTES    Bois  20  Volume  vendu  avec  les partenariats  16  Simple  0  1  1  1  1  2  1  1  1  1  0  0  10  PV unitaire  5000 5000 5000 5000 5000 5000 5000 5000 5000 5000 5000 5000   Compliqué  0  0  1  1  1  0  1  1  0  1  0  0  6  PV unitaire  13000 13000 13000 13000 13000 13000 13000 13000 13000 13000 13000 13000   Total  0  5000 18000 18000 18000 10000 18000 18000 5000 18000 0  0  128000  Volume vendu aux particuliers  4  Simple  0  0  1  0  1  0  0  1  0  0  0  0  3  PV unitaire  5000 5000 5000 5000 5000 5000 5000 5000 5000 5000 5000 5000   Compliqué  1  0  0  0  0  0  0  0  0  0  0  0  1  PV unitaire  13000 13000 13000 13000 13000 13000 13000 13000 13000 13000 13000 13000   Total  13000 0  5000 0  5000 0  0  5000 0  0  0  0  28000  Métal  20  Volume  vendu  avec  les partenariats  16  Simple  1  0  1  2  2  1  1  1  1  0  1  0  11  PV unitaire  6000 6000 6000 6000 6000 6000 6000 6000 6000 6000 6000 6000   Compliqué  0  0  0  1  1  1  0  1  0  1  0  0  5  PV unitaire  13000 13000 13000 13000 13000 13000 13000 13000 13000 13000 13000 13000   Total  6000 0 6000 25000 25000 19000 6000 19000 6000 13000 6000 0 131000  Volume vendu aux particuliers  4 
  • 6. Page 6   Simple  0  0  0  1  0  0  1  0  0  0  0  1  3  PV unitaire  6000 6000 6000 6000 6000 6000 6000 6000 6000 6000 6000 6000   Compliqué  1  0  0  0  0  0  0  0  0  0  0  0  1  PV unitaire  13000 13000 13000 13000 13000 13000 13000 13000 13000 13000 13000 13000   Total  13000 0  0  6000 0  0  6000 0  0  0  0  6000 31000  CHIFFRE D'AFFAIRE NET  32000 5000 29000 49000 48000 29000 30000 42000 11000 31000 6000 6000 318000  Achat de matières premières    Bois  20  Volume  vendu  avec  les partenariats  16  Simple  0  1  1  1  1  2  1  1  1  1  0  0  10  Cout fixe  1000 1000 1000 1000 1000 1000 1000 1000 1000 1000 1000 1000   Cout unitaire  728,75 728,75 728,75 728,75 728,75 728,75 728,75 728,75 728,75 728,75 728,75 728,75   Compliqué  0  0  1  1  1  0  1  1  0  1  0  0  6  Cout fixe  1000 1000 1000 1000 1000 1000 1000 1000 1000 1000 1000 1000   Cout unitaire  1214 1214 1214 1214 1214 1214 1214 1214 1214 1214 1214 1214   Total  0  1728,75 3942,75 3942,75 3942,75 3457,5 3942,75 3942,75 1728,75 3942,75 0  0  30571,5  Volume vendu aux particuliers  4  Simple  0  0  1  0  1  0  0  1  0  0  0  0  3  Cout unitaire  728,75 728,75 728,75 728,75 728,75 728,75 728,75 728,75 728,75 728,75 728,75 728,75   Compliqué  1  0  0  0  0  0  0  0  0  0  0  0  1  Cout unitaire  1214 1214 1214 1214 1214 1214 1214 1214 1214 1214 1214 1214   Total  1214 0  728,75 0  728,75 0  0  728,75 0  0  0  0  3400,25  Métal  20  Volume  vendu  avec  les partenariats  16  Simple  1  0  1  2  2  1  1  1  1  0  1  0  11  Cout fixe  1000 1000 1000 1000 1000 1000 1000 1000 1000 1000 1000 1000   Cout unitaire  1052,6 1052,6 1052,6 1052,6 1052,6 1052,6 1052,6 1052,6 1052,6 1052,6 1052,6 1052,6   Compliqué  0  0  0  1  1  1  0  1  0  1  0  0  5 
  • 7. Page 7   Cout fixe  1000 1000 1000 1000 1000 1000 1000 1000 1000 1000 1000 1000   Cout unitaire  1757,8 1757,8 1757,8 1757,8 1757,8 1757,8 1757,8 1757,8 1757,8 1757,8 1757,8 1757,8   Total  2052,6 0  2052,6 6863 6863 4810,4 2052,6 4810,4 2052,6 2757,8 2052,6 0  36367,6  Volume vendu aux particuliers  4  Simple  0  0  0  1  0  0  1  0  0  0  0  1  3  Cout unitaire  1052,6 1052,6 1052,6 1052,6 1052,6 1052,6 1052,6 1052,6 1052,6 1052,6 1052,6 1052,6   Compliqué  1  0  0  0  0  0  0  0  0  0  0  0  1  Cout unitaire  1757,8 1757,8 1757,8 1757,8 1757,8 1757,8 1757,8 1757,8 1757,8 1757,8 1757,8 1757,8   Total  1757,8 0  0  1052,6 0  0  1052,6 0  0  0  0  1052,6 4915,6  Achat  de  matières  première supplémentaires  (réserves stockées)  4753,15 0  0  0  0  0  0  0  0  0  0  0  4753,15  Variation  de  stock  de  matières premières (‐)  0  0  0  0  0  0  0  0  0  0  0  4753,15 4753,15  Personnel de production    Ouvriers (3)  6000 6000 6000 6000 6000 6000 6000 6000 6000 6000 6000 6000 72000  Ouvriers qualifiés (2)  5000 5000 5000 5000 5000 5000 5000 5000 5000 5000 5000 5000 60000  Designer  2000 2000 2000 2000 2000 2000 2000 2000 2000 2000 2000 2000   Gérant  2000 2000 2000 2000 2000 2000 2000 2000 2000 2000 2000 2000 24000  Pécules de vacances  1500 1500 1500 1500 1500 1500 1500 1500 1500 1500 1500 1500 18000  Salaire Brut  15000 15000 15000 15000 15000 15000 15000 15000 15000 15000 15000 15000 180000  Salaire Total  16500 16500 16500 16500 16500 16500 16500 16500 16500 16500 16500 16500 198000  Prix de revient des ventes  26.277,55 18.228,75 23.224,1 28.358,35 28.034,5 24.767,9 23.547,95 25.981,9 20.281,35 23.200,55 18.552,6 22.305,75 27.3254,95  MARGE BRUTE  5722,45 ‐13.228,75 5775,9 20.641,65 19.965,5 4232,1 6452,05 16.018,1 ‐9281,35 7799,45 ‐12.552,6 ‐16.305,75 44.745,05  Frais marketing  41  41  2124 41  41  41  41  41  41  41  41  41  2575  Charges (Electricité, chauffage,  eau)  177,5 177,5 177,5 177,5 177,5 177,5 177,5 177,5 177,5 177,5 177,5 177,5 2130  Frais indirects Variables  218,5 218,5 2301,5 218,5 218,5 218,5 218,5 218,5 218,5 218,5 218,5 218,5 4705  Amortissement frais  d'établissement  0  0  0  0  0  0  0  0  0  0  0  400 400  Amortissement matériel  informatique  0  0  0  0  0  0  0  0  0  0  0  480 480  Amortissement camionnette  0  0  0  0  0  0  0  0  0  0  0  3000 3000  Amortissement machines  0  0  0  0  0  0  0  0  0  0  0  4171 4171 
  • 8. Page 8   Total amortissements indirects  0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 8051 8051  Loyer  1400 1400 1400 1400 1400 1400 1400 1400 1400 1400 1400 1400 16800  Frais d'entretien des machines  150 150 150 150 150 150 150 150 150 150 150 150 1800  Fourniture de bureau  100 100 100 100 100 100 100 100 100 100 100 100 1200  Frais de télécommunication  140 140 140 140 140 140 140 140 140 140 140 140 1680  Frais de véhicule  250 250 250 250 250 250 250 250 250 250 250 250 3000  Services et biens divers  160 160 160 160 160 160 160 160 160 160 160 660 2420  Assurances obligatoires  250 250 250 250 250 250 250 250 250 250 250 250 3000  Assurances diverses  35 35 35 35 35  35 35 35 35 35 35  435 820 Frais de structure  2485 2485 2485 2485 2485  2485 2485 2485 2485 2485 2485  3385 30720 Total coûts d'exploitation  27035 2703 47865 27035 2703,5  2703,5 2703,5 2703,5 2703,5 2703,5 2703,5  11654,5 43476 RESULTAT D'EXPLOITATION  3018,95 ‐15.932,25 989,4 17.938,15 17262  1528,6 3748,55 13.314,6 ‐11.984,85 5095,95 ‐15.256,1  ‐27.960,25 1269,05 Charges des dettes      2000 Frais de cartes de crédit      0 Autres charges financières      0 RESULTAT FINANCIER      ‐2000 ‐2000 Am subsides en capital  0 0 0 0  0 0 0 0 0 0  1042,75 1042,75 Am Prélèvements sur impôts  différés  0 0 0 0 0  0 0 0 0 0 0  0 0 RESULTAT EXCEPTIONEL  0 0 0 0 0  0 0 0 0 0 0  0 1042,75 RESULTAT BRUT  0     311,8 Impôts  0 0 0 0 0  0 0 0 0 0 0  0 106,01 Résultat net avant prélèvement  sur réserve légale  0 0 0 0 0  0 0 0 0 0 0  0 205,788 Prélèvement pour réserves  légales      ‐10,29 RESULTAT NET DE l'EXERCICE      195,5 cumulé  0 0 0 0 0  0 0 0 0 0 0  0 0 Bénéfice à reporter      195,5  
  • 9. Page 9   Exercice 2017 : Exercice 2018 : 2017  VENTES  Bois  23  Volume vendu avec les partenariats  16  Simple  10  PV unitaire  Compliqué  6  PV unitaire  Total  12.8000  Volume vendu aux particuliers  7  Simple  4  PV unitaire  Compliqué  3  PV unitaire  Total  59.000  Métal  22  Volume vendu avec les partenariats  16  Simple  11  PV unitaire  Compliqué  5  PV unitaire  Total  131.000  Volume vendu aux particuliers  6  Simple  4  PV unitaire  Compliqué  2  PV unitaire  Total  50000  CHIFFRE D'AFFAIRE NET  368.000  Achat de matières premières  Bois  23  Volume vendu avec les partenariats  16  Simple  10  Cout fixe  Cout unitaire  Compliqué  6  Cout fixe  Cout unitaire  Total  30.572  Volume vendu aux particuliers  7  Simple  4  Cout unitaire  Compliqué  3  Cout unitaire  Total  6557  Métal  22  Volume vendu avec les partenariats  16  Simple  11  Cout fixe  Cout unitaire  Compliqué  5  Cout fixe  Cout unitaire  2018  VENTES  Bois  27  Volume vendu avec les partenariats  16  Simple  10  PV unitaire  Compliqué  6  PV unitaire  Total  128.000  Volume vendu aux particuliers  11  Simple  7  PV unitaire  Compliqué  4  PV unitaire  Total  87.000  Métal  26  Volume vendu avec les partenariats  16  Simple  11  PV unitaire  Compliqué  5  PV unitaire  Total  131.000  Volume vendu aux particuliers  10  Simple  7  PV unitaire  Compliqué  3  PV unitaire  Total  81.000  CHIFFRE D'AFFAIRE NET  427.000  Achat de matières premières  Bois  27  Volume vendu avec les partenariats  16  Simple  10  Cout fixe  Cout unitaire  Compliqué  6  Cout fixe  Cout unitaire  Total  30.571,5  Volume vendu aux particuliers  11  Simple  7  Cout unitaire  Compliqué  4  Cout unitaire  Total  9957,3  Métal  26  Volume vendu avec les partenariats  16  Simple  11  Cout fixe  Cout unitaire  Compliqué  5  Cout fixe  Cout unitaire 
  • 10. Page 10   Total  36.367,6  Volume vendu aux particuliers  6  Simple  4  Cout unitaire  Compliqué  2  Cout unitaire  Total  7726  Achat de matières première supplémentaires (réserves  stockées) 4753,2  Variation de stock de matières premières  4753,2  Personnel de production  Ouvriers (3)  72.000  Ouvriers qualifiés (2)  60.000  Designer  24.000  Gérant  24.000  Pécules de vacances  18.000  Salaire brut  180.000  Salaire Total  198.000  Prix de reviens des ventes  288.728,5  MARGE BRUTE  79.271,5  Frais marketing  2575  Charges (Electricité, chauffage, eau)  2130  FRAIS INDIRECTS VARIABLES  4705  Amortissement frais de démarrage  400  Amortissement matériel informatique  480  Amortissement camionnette  3000  Amortissement machines  4171  Total amortissements indirects  8051  Loyer  16.800  Frais d'entretien des machines  1800  Fourniture de bureau  1200  Frais de télécommunication  1680  Frais de véhicule  3000  Services et biens divers  2420  Assurances obligatoires  3000  Assurances diverses  820  FRAIS DE STRUCTURE (indirects fixes)  30.720  Total coûts d'exploitation  43.476  Résultat d'exploitation  35.795,5  Charges des dettes  2000  Frais de cartes de crédit  Autres charges financières  Résultat financier  ‐2000  Am subsides en capital  1042,8  Am prélèvements sur impôts différés  Résultat exceptionnel  1042,8  Résultat brut  34.838,3  Impôts  11.845  Résultat net avant prélèvement sur réserves légales  22.993,3  Prélèvement sur les réserves légales  1149,7  Résultat net avant dividendes  21.843,6  Prélèvement de dividendes  10.921,8  RESULTAT NET  11.117,3  cumulé  195,5  Bénéfice à reporter  11.312,8  Total  36.367,6  Volume vendu aux particuliers  10  Simple  7  Cout unitaire  Compliqué  3  Cout unitaire  Total  12.641,6  Achat de matières première supplémentaires (réserves  stockées) 0  Variation de stock de matières premières  0  Personnel de production  Ouvriers (4)  96.000  Ouvriers qualifiés (2)  60.000  Apprentis designer  24.000  Designer  24.000  Gérant  24.000  Pécules de vacances  22.800  Salaire Total  228.000  Prix de reviens des ventes  340.338  MARGE BRUTE  86.662,1  Frais marketing  2575  Charges (Electricité, chauffage, eau)  2130  FRAIS INDIRECTS VARIABLES  4705  Amortissement matériel informatique  480  Amortissement camionnette  3000  Amortissement machines  4171  Amortissement frais de démarrage  Total amortissements indirects  7651  Loyer  16.800  Frais d'entretien des machines  1800  Fourniture de bureau  1200  Frais de télécommunication  1680  Frais de véhicule  3000  Services et biens divers  2420  Assurances obligatoires  3000  Assurances diverses  820  FRAIS DE STRUCTURE (indirects fixes)  30.720  Total coûts d'exploitation  43.076  Résultat d'exploitation  43.586,1  Charges des dettes  2000  Frais de cartes de crédit  Autres charges financières  Résultat financier  ‐2000  Am subsides en capital  1042,8  Am prélèvements sur impôts différés  Résultat exceptionnel  1042,8  Résultat brut  42.628,8  Impôts  14.493,8  Résultat net avant prélèvement sur réserve  légale 28.135  Prélèvement sur les réserves légales  1406,8  Résultat net avant dividendes  26.728,3  Prélèvement de dividendes  13.364,1  RESULTAT NET  24.481,4  cumulé  11.313  Bénéfice à reporter  35.794,2 
  • 11. Page 11   2) Bilans (exercices 2016-2017-2018) Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre 2016 2017  2018 ACTIF    Frais d'établissement  2000 2000 2000 2000 2000 2000 2000 2000 2000 2000 2000 1600 1600 1200  800  Machines et outillages  41710 41710 41710 41710 41710 41710 41710 41710 41710 41710 41710 41710 41710 41710  41710 Matériel roulant  15000 15000 15000 15000 15000 15000 15000 15000 15000 15000 15000 15000 15000 15000  15000 Matériel informatique  2400 2400 2400 2400 2400 2400 2400 2400 2400 2400 2400 2400 2400 2400  2400 Total amortissement  (‐)  0  0  0  0  0  0  0  0  0  0  0  7651 7651 15302  22953 ACTIFS LONG TERME  61110 61110 61110 61110 61110 61110 61110 61110 61110 61110 61110 53059 53059 45008  36957 Stock  de  bois  pour  production  i l 0  0  0  0  0  0  0  0  0  0  0  728,75 728,75 1457,5  1457,5 Stock  de  bois  pour  production  l 0  0  0  0  0  0  0  0  0  0  0  1214 1214 2428  2428 Stock de bois total  0  0  0  0  0  0  0  0  0  0  0  1942,75 1942,75 3885,5  3885,5     Stock de  métal pour production  i l 0  0  0  0  0  0  0  0  0  0  0  1052,6 1052,6 2105,2  2105,2 Stock de  métal pour production  l 0  0  0  0  0  0  0  0  0  0  0  1757,8 1757,8 3515,6  3515,6 Stock de métal total  0  0  0  0  0  0  0  0  0  0  0  2810,4 2810,4 5620,8  5620,8 Stock de de matières premières  0  0  0  0  0  0  0  0  0  0  0  4753,15 4753,15 9506,3  9506,3 ACTIFS CIRCULANTS  0  0  0  0  0  0  0  0  0  0  0  4753,15 4753,15 9506,3  9506,3 TVA à récupérer  1843,29 153,04 0  1440,25 1372,24 0  850,07 1151,2 0  777,12 221,04 0  0  0  0  Créances clients  37510 42350 36300 84700 105270 82280 62920 78650 56870 44770 39930 13310 13310 13310  13310 Trésorerie  43350,9 31647,4 25981,55 18236,26 33486,6 28913,25 61333,01 74715,35 59619,18 87262,58 84293,65 76121,69 76121,69 93397,27  112625,16 9 TOTAL ACTIF  147243,84 161221,56 6 172398,46 9 Total actif sans trésorerie  98620 103460 97410 145810 166380 143390 124030 139760 117980 105880 101040 71122,15 71122,15 67824, 3 59773,3
  • 12. Page 12   PASSIF        Capital  65000 65000 65000 65000 65000 65000 65000  65000 65000 65000  65000 65000 65000  65000 65000 dont cash  50000 50000 50000 50000 50000 50000 50000  50000 50000 50000  50000 50000 50000  50000 50000 dont nature  15000 15000 15000 15000 15000 15000 15000  15000 15000 15000  15000 15000 15000  15000 15000 Réserve légale  0 0 0 0 0 0 0  0 0 0  0 10,29 10,29  1159,95 2566,70 Réserve disponible  0 0 0 0 0 0 0  0 0 0  0 0 0  Réserve indisponible  0 0 0 0 0 0 0  0 0 0  0 0 0  RÉSERVES  0 0 0 0 0 0 0  0 0 0  0 10,29 10,29  1159,95 2566,70 Bénéfice/perte reporté  0 0 0 0 0 0 0  0 0 0  0 195,50 195,50  11117,30 24481,43 Subsides en capital, montants reçus  10427,5 10427,5 10427,5 10427,5 10427,5 10427,5 10427,5  10427,5 10427,5 10427,5  10427,5 9384,75 9384,75  8342 7299,25 Impôts différés afférents à des  subsides en ca  0 0 0 0 0 0 0  0 0 0  0 0 0  0 0 Dettes financières long terme  50000 50000 50000 50000 50000 50000 50000  50000 50000 50000  50000 40000 40000  30000 20000 PASSIF LONG TERME  60427,5 60427,5 60427,5 60427,5 60427,5 60427,5 60427,5  60427,5 60427,5 60427,5  60427,5 49580,25 49580,25  49459,30 51780,68 Dettes financière court terme  0 0 0 0 0 0 0  0 0 0  0 10000 10000  10000 10000 Fournisseurs  10620,85 11502,62 5387,95 12804,76 16205,35 13070,90 10062,18  11531,12 8788,53 6633,10  5751,31 2547,29 2547,29  3757,29 3757,29 Dette fiscales/salariales/sociales  12720 19770 0 16290 32370 0 12300  27120 0 12510  19770 18106,01 18106,01  29845,02 37293,79 Compte de régularisation  0 0 0 0 0 0 0  0 0 0  0 2000 2000  2000 2000 PASSIF COURT TERME  23340,85 31272,62 5387,95 29094,76 48575,35 13070,90 22362,18  38651,12 8788,53 19143,10  25521,31 32653,30 32653,30  45602,31 53051,08 TOTAL PASSIF  148.768,35 156.700,123 130.815,45 154.522,27 174.002,85 138.498,40 147.789,68  164.078,62 134.216,03 144.570,60  150.948,81 147.243,84 147.243,84  161.221,57 172.398,47  
  • 13. Page 13   3) Trésorerie 2016   Janvier Février Mars Avril Mai  Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre     Cash‐in    Trésorerie mois précédent  0  43350,9 31647,4 25981,5485 18236,261  33486,6 28913,25 61333,01 74715,35 59619,18 87262,58 84.293,65 Capitaux propres  50000 0  0  0  0  0  0  0  0  0  0  0  Dette  50000 0  0  0  0  0  0  0  0  0  0  0  Subsides en capital  10427,5 0  0  0  0  0  0  0  0  0  0  0  créances  0  0  37510 4840 31460  53240 52030 30250 32670 45980 10890 33880     Total  110427,5 43350,9 69157,4 30821,54 49696,26  86726,6 80943,25 91583,01 107385,35 105599,18 98152,58 118173,65     Cash‐out    Investissements  53373,1 0  0  0  0  0  0  0  0  0  0  0          Fournisseurs  0  0  10620,83 881,78 4506,16  8298,60 7906,74 5164,16 4898 6633,1 2155,43 4477,67 Solde T.V.A  0  0  768,516 0  0  19811,2425 0  0  13164,65 0  0  6970,79 Salaires nets  9000 9000 9000 9000 9000  9000 9000 9000 9000 9000 9000 9000 Charges sociales  0  0  18000 0  0  18000 0  0  18000 0  0  18000 Frais d'exploitation  2703,5 2703,5 4786,5 2703 ,5 2703,5  2703,5 2703,5 2703,5 2703,5 2703,5 2703,5 3603,5 Frais d'établissement  2000 0  0  0  0  0  0  0  0  0  0  0      Total  67076,6 11703,5 43.175,85 12585,29 16209,66  57813,35 19610,24 16867,66 47766,17 18336,60 13858,93 42051,96     Solde  43350,9 31647,4 25981,55 18236,26 33486,6  28913,25 61333,01 74715,35 59619,18 87262,58 84293,65 76121,69 Année  2016 2017 2018 Résultat net avant dividendes  205,79 22.993,27 28.135,01 Amortissement  8051 8051 8051 Amortissement subsides en capital (‐)  1042,75 1042,75 1042,75 Besoin en fonds de roulement (‐)  ‐4590,15 ‐8195,86 ‐7448,77 CFO  4709,35 23.891,16 29.779,99 Dépenses d'investissements = CFI  ‐46.110 0  0  Free Cash‐Flow  ‐34.306 38.197 42.592 Variation de capital  50.000 0  0  Variation de dettes  50.000 ‐10.000 ‐10.000 variation de subsides en capital  10.427,5 0  0  Dividendes (‐)  0  10.921,80 13.364,13 Cash‐flow  76.122 17.276 19.228
  • 14. Page 14   IV. Analyse 1) Les bilans a) L’actif Frais d’établissements : Les frais d’établissements sont fixés à 2000€. Ils sont portés à l’actif en 2016 lors de la création de l’entreprise et amortis linéairement sur 5 ans. Machines et outillages : La société investit dans plusieurs machines nécessaires à la fabrication des escaliers. Il s’agit de machines de découpe et du travail du bois et de l’acier. L’investissement total est de 41.710€ dont 1798€ pour le métal et 39.912€ pour le bois. Ces machines seront amorties linéairement sur une période de 10 ans. Le détail des machines et de leurs prix est fourni en annexe. Matériel roulant : Lors de la constitution de la société, un des fondateurs apporte une camionnette récente dont la valeur est estimée à 15.000€. Celle-ci sera amortie linéairement sur une période de 5 ans. Matériel informatique : La société investit également dans du matériel informatique comprenant les ordinateurs du designer et du gérant, du matériel réseau (borne wifi) et un logiciel de design. L’ensemble pour un montant de 2400€, amortis linéairement sur 5 ans. Amortissements : Les amortissements pour l’année 2016 se calculent de la manière suivante : 41710*1/10+15000*1/5+2400*1/5 + 2000*1/5 =8051€ Le montant des amortissements restera inchangé pour les années 2017 et 2018. Stocks : La société produit des escaliers en bois et en métal. Par ailleurs, la stratégie est d’avoir le stock le plus faible possible et de fonctionner essentiellement en « just in time » pour réduire les couts de stockage. Cependant, une réserve est constituée pour faire face à un éventuel problème de livraison fournisseurs ou au cas où il y aurait des erreurs de découpe ou tout autre raison nécessitant l’emploi de matières premières supplémentaires. La société constitue donc un stock équivalent à la quantité de matières premières nécessaires pour fabriquer un escalier de chaque type (bois simple/complexe et métal simple/complexe). Le stock sera constamment gardé à ce niveau en 2016. La valeur du stock en 2016 est donc de : 728,75+1214+1052,6+1757,8= 4753,15€ (= prix MP escaliers bois simple + prix MP escaliers bois complexe + prix MP escalier métal simple + prix MP escalier métal complexe) En 2017 et 2018, la société décide de doubler son stock, prenant en compte l’augmentation du nombre de chantiers. Elle stockera alors une quantité de matières premières nécessaires à la construction de deux escaliers de chaque type, portant le montant du stock à 9506,3€. Créances Clients : Les clients payent à 60 jours fin de mois que ce soit dans le cas des particuliers ou dans le cas des partenariats conclus avec les entreprises de construction générales. Dans ce dernier cas, les particuliers
  • 15. Page 15   payent l’entreprise de construction générale qui nous reverse ce montant diminué des 1000€ de commission fixe que ceux-ci prennent sur chaque escalier. b) Le passif Capital : Lors de la création de la société, un des fondateurs fait un apport de 50.000€ en numéraire tandis que le deuxième fait un apport en nature consistant en une camionnette évaluée à 15.000€ (amortie sur 5 ans). Réserve légale : Le résultat net étant positif (205.79€), on est tenu légalement de mettre 5% en réserves. Pour la première année nous avons donc 10.29€ de réserve légale. On va également prélever 5% les années suivantes jusqu’à obtenir les 10% du capital social et, dans ce cas, le mettre en bénéfice reporté pour pouvoir l’investir ensuite dans notre société. Bénéfice à reporter : Le bénéfice à reporter est calculé comme suit : (Résultat brut - impôts (34%)) – prélèvement pour réserve légale (5%) – dividendes (50%)*+bénéfice reporté) Pour la première année, nous avons 195.5€. * Voir la partie compte de résultats pour l’explication des dividendes. Subsides en capital : Nous bénéficions de subsides en capital équivalent à 25% de la valeur des machines (41.700€). Nous avons donc des subsides pour 10.425€ la première année. Pour les exercices suivants, ils diminuent de 10% chaque année, c’est-à-dire au même rythme que l’amortissement des dites machines (sur 10ans). Ce dernier se trouve dans le résultat exceptionnel du compte de résultats (il aurait également pu être placé en résultat financier). Dettes financières : Pour combler le déficit de financement, on va emprunter 50.000€ la première année. L’emprunt se fait sur 5ans à un taux de 4%. On a donc un remboursement du capital de 10.000€ par an. Pour cela on retire 10.000€ des dettes LT et on les reclasse en dette CT, dès la première année. Cette opération est répétée chaque année. Compte de régularisation : Le compte de régularisation au passif comprend 2000€ de charges de dette à reporter qui correspondent au 4% d’intérêts des 50.000€ de la dette financière à long terme et qui seront payés l’année suivante. Fournisseurs : Les fournisseurs sont payés à 60 jours fin de mois et consistent en les achats de matières premières. DFSS : Ce compte contient la TVA qui est payée tous les 3 mois ainsi que les charges salariales qui sont également payées tous les 3 mois. Celles-ci s’élèvent à 6.000€/mois. On a donc qu’en décembre, la tva & les charges salariales sont complètement payées. Il ne reste dès lors plus en DFSS que l’impôt sur les bénéfices et le
  • 16. Page 16   pécule de vacance. Ce dernier équivaut à 18.000€ les deux premières années et 22.800€ la troisième année. On s’attend à avoir des dettes fiscales qui continueront à grimper suite à l’augmentation de notre chiffre d’affaires et de nos bénéfices. 2) Le compte de résultats Chiffre d’affaire net : Ce compte représente l’ensemble des ventes. Le prix de vente dépendra de plusieurs paramètres : escaliers en bois ou en métal, simples ou complexes et seront vendus aux entreprises ou directement aux particuliers. Pour la 1 e année, on va réaliser 40 projets. On estime une hausse de la demande pour la 2 e et 3 e année, avec respectivement 45 et 53 projets. On aurait également comme prévision d’augmenter notre volume de commandes de 5 par an. Achat de matières premières : Le prix des matières premières dépend des mêmes paramètres que notre prix de vente. Ce sont les coûts de fabrication d’un projet en fonction des caractéristiques techniques. Pour tous les projets vendus via les partenariats, nous avons coût fixe de 1000€ qui représente une prime que nous leur payons pour les clients qu’ils nous ramènent. Dans le futur, cette prime pourra être renégociée. Particuliers : 6.000€ simple Entreprises: 6.000€ Métal Particuliers: 13.000€ complexe Entreprises: 13.000€ Particuliers : 5.000€ simple Entreprises: 5.000€ bois Particuliers: 13.000€ complexe Entreprises: 13..000€ Particuliers : 728.75€ simple Entreprises: 1728.75€ bois Particuliers: 1.214€ complexe Entreprises: 2.214€
  • 17. Page 17   Achat de matières premières supplémentaires : Ce compte est constitué de l’achat de matières premières du mois de janvier de la première année. En effet on se constitue une petite prévision de stock pour faire face à des imprévus (erreurs d’outillage etc.). Ces réserves représentent les coûts pour chaque type d’escalier : bois simple, bois complexe, métal simple et métal complexe. Comptabilisation de stocks de matières premières : Nous enregistrons les mouvements de manière intermittente. En début de d’exercice et à chaque inventaire. Nous faisons l’hypothèse que nous achetons les matières premières une fois que le contrat de construction a été signé avec le client ou le partenaire. Ces matières premières sont donc directement consommées. A la fin de l’année, il ne reste plus qu’en stock les matières premières supplémentaires mentionnées ci-dessus. Salaire brut : Notre main d’œuvre est constituée de : ‐ 3 ouvriers non qualifiés : salaire brut individuel = 2.000€/mois ‐ 2 ouvriers qualifiés : salaire brut individuel = 2.500€/mois ‐ Désigner & gérant qui gagnent chacun 2.000€ brut par mois (qui seront ensuite rémunérés à hauteur de 50% du résultat net en dividendes dès la 2e année). Le salaire total = salaire brut + pécule de vacances (=10% du salaire brut) Pour la 3 e année, on décide d’engager un ouvrier non qualifié supplémentaire dans une optique de long terme pour faire face à l’augmentation de la production ainsi qu’un apprenti designer qu’il faudra former pour les années suivantes. Fonction NBR salaire Coût/mois brut/mois/ (€) travailleur(€) Coût an/trav.(€ ) Coût total 2016(( Coût total 2017 Coût total 2018 (€) Gérant 1 2000 2000 24.000 24.000 24.000 24.000 Désigner 1 2000 2000 24.000 24.000 24.000 24.000 Apprentis (1) (2000) (2000) (24.000) 0 0 (24.000) Ouvrier 2 qualifiés 2500 5000 30.000 60.000 60.000 60.000   3 (4) non- 2000 6000 24.000 72.000 72.000 (96.000) qualifiés (8000) Total 7 (9) 8500 15.000 102.000 180.000 180.000 228.000 salaire brute               Pécules de         18.000 18.000 22.800 vacances               Total         198.000 198.000 250.800 Marge brute : La marge brute est égale à : CA - coûts personnel – achats de matières premières. Particuliers : 1052.6€ simple Entreprises: 2052.6€ Métal Particuliers: 1757.8€ complexe Entreprises: 2757.8€
  • 18. Page 18   On peut voir que notre marge brute est positive et égale à 44.745,05 sur l’année. Notre marge brute augmente d’environ 77% entre la 1e et 2e année et d’environ 9% entre la 2e & 3e année, ce qui est remarquable. Pour les années suivantes, nous nous attendons à une augmentation moyenne et constante de 15% par an. Frais indirectes variables : 1) Frais d’électricité, gaz et eau : • Les frais de gaz et eau sont estimés à 600€/an. • La facture d’électricité est évaluée à 1530€/an. 2) Frais Marketing : • Frais du site web : 80€ (logiciel création du site et nom de domaine) • Salon Batibouw : 2083€ au mois de mars (inscription, emplacement, frais de déchets etc.) • Cartes de visite & flyers : 412€/an Frais de structure : 1) Frais de constitution et de location d’entrepôt-atelier: • Les frais de constitution s’élèvent à 2000€ et amortissable en 5 ans • Le coût annuel de la location : 16.800€ 2) Frais d’essence et entretien des machines: • Les frais d’entretien des machines sont de 1800€/an • Les frais d’essences pour la camionnette sont estimés 3000€/an 3) Les frais de Gsm, téléphone, abonnement internet, fournitures de bureaux : • Les frais de Gsm et téléphone sont évalués à 140€/mois, c'est-à-dire 1680€/an. • L’abonnement Internet « Proximus Maxi » est de 540€/an. • Les fournitures de bureau sont estimées à 1200€/an. 4) Frais relatifs aux assurances : Typed’assurance Montantsassurés Franchise Assurancedécennale Valeur des dégâts assurée 3000 Assurancevoiture Assure la camionnette 820 Total   3820 Le designer est obligé de souscrire une assurance décennale pour couvrir les risques de dommages corporels et matériels en cas d’accident après la fin des travaux pendant 10 ans. Normalement, l’assurance est souscrite ouvrage par ouvrage et la prime équivaut à 1,5% du de prix de revient de l’ouvrage. Néanmoins, nous avons décidé de faire un abonnement annuel auprès d’Ethias de 3000€/an qui couvre tous les travaux réalisés pendant l’année. Charges de dettes : Nous avons contracté une dette de 50.000€ à 4% donc les intérêts y relatifs sont égaux à 2.000€ Dividendes
  • 19. Page 19   : A partir de la 2e année, nous décidons que le gérant et le designer, qui sont les associés de la société, seront rémunérés à hauteur de 50% du résultat net en dividendes, après le prélèvement pour la réserve légale. 3) Trésorerie Lors de la 1e année, nous sommes en présence d’une trésorerie importante. En effet, nous finissons l’année avec 76.000€, ce qui est vraisemblablement trop élevé avec un chiffre d’affaires proche des 370.000€. On pourrait alors se demander si l’emprunt était nécessaire. Cependant, on observe qu’en avril, notre trésorerie était plus faible, aux alentours des 20.000, ce qui nous pousse à affirmer qu’un emprunt était tout de même primordial. De toute manière, notre trésorerie est positive grâce à un élément prépondérant, à savoir les délais clients et fournisseurs. En effet, ceux-ci sont équivalents (2mois) ce qui est une excellente chose car cela nous évite des soucis de trésorerie évidents. Il faudra être certain de conserver ce scénario lors de la suite des événements pour éviter tout souci de trésorerie qui nous mènerait inévitablement à la faillite. De plus, il est important de signaler que le CFO est, chaque année, positif, ce qui est une excellente nouvelle car cela signifie que notre activité génère du cash. Par contre, pour 2017 et 2018, la trésorerie diminue et descend à un niveau vraisemblablement trop faible. En effet, il est conseillé de garder environ 1mois de chiffre d’affaires en trésorerie, ce qui n’est pas le cas ici. Il faudra ainsi être vigilant à la trésorerie pour les années suivantes. Ceci est dû au fait que nous devons rembourser la dette long terme et au fait que l’on distribue des dividendes. Il faudra donc peut-être les diminuer si on veut éviter tout souci regrettable. V. Etude des ratios financiers 1) Analyse de la liquidité : Acid Test 2016 2017 2018 Créances à moins d’1 an + Placements de trésorerie 89.431,6 106.707,2 125.935,1 Dettes à 1 an au plus 30.653,3 43.602,3 51.051,0 ACID TEST RATIO 2,9 2,4 2,4 Nous avons choisi d’analyser l’acid test ratio car celui-ci est un bon indicateur de la liquidité d’une entreprise. Le ratio supérieur à 1 sur la période des 3 ans nous indique que l’entreprise ne devrait pas avoir de problème de liquidité. En revanche, de tels chiffres (trop supérieurs à l’unité) peuvent aussi indiquer un surplus de cash qui aurait pu être investi. En effet, nous avons un compte en banque bien supérieur à 1 mois de chiffre d’affaires pour la trésorerie ce qui est trop élevé. Ceci peut mener à une perte d’efficacité, il faudra donc être attentif par la suite. On peut alors se demander si l’emprunt réalisé n’était pas trop élevé sur base de ces chiffres.
  • 20. Page 20   2) Analyse de la solvabilité : Degré d'autonomie financière 2016 2017 2018 Capitaux Propres 74.590,54 85.619,26 99.347,3 Total du Passif 147.243,84 161.221,57 172.398,4 Degré 50,66% 53,11% 57,63 D’après ce ratio, on peut dire qu’EasyStep finance plus de la moitié de son activité par ses fonds propres. Elle n’aura dès lors à priori peu ou pas besoin de s’endetter. L’augmentation de ce ratio exprime aussi la même idée, à savoir que son degré d’autonomie augmente de plus en plus. 3) Analyse de la rentabilité : Marge brute sur ventes et Return on Equity 2016 2017 2018 Résultat d'exploitation avant charges non décaissées 9.320, 0 43.846,5 4 51.237,0 Ventes 318.000 368.000 427.000 Marge Brute sur Vente 2,93 % 11,91 % 12,00 % Le chiffre relativement faible en première année s’explique par un chiffre d’affaires inférieur et des coûts d’exploitation supérieurs à ceux des autres années. L’explosion du ratio s’explique ensuite clairement par l’existence d’économies d’échelle qui n’étaient pas encore présentes la première année. EasyStep arrive donc à stabiliser sa marge brute sur ventes aux alentours des 12%, ce qui est un bon résultat. 2016 2017 2018 Résultat net de l'exercice 195,5 21.843,61 26.728,26 Capitaux propres 74.590,5 85.619,2 99.347,3 Return on Equity 0,26 25,51 26,90 EasyStep a un ROE croissant sur les 3 années. De nouveau, on peut s’apercevoir que le ratio augmente en 2017 pour se stabiliser en 2018. Cela s’explique, encore une fois, par le fait que les coûts augmentent moins proportionnellement que le chiffre d’affaires entre la 1 e et la 2 e année. EasyStep arrive ainsi à créer environ 25% de ses capitaux propres sous forme de bénéfices. Il est toutefois important d’émettre une critique à propos de ce ratio. En effet, il ne prend pas en compte la dette à long terme, alors que celle-ci a servi à créer de la valeur. Pour comparer avec d’autres entreprises du même secteur, il faudra donc être vigilant aux différents modes de financement. VI. Etude Activity based costing 1) Exercice 2016   Bois  simple  Bois  complexe  Métal  simple  Métal  complexe  Activity  driver  Valeur  ajouté  ouvrier   21780  17820  23760  15840    1°/ Planning  prod.  2178  1782  2376  1584  Commandes  VA  2°/ Production  19602  16038  21384  14256  Commandes  VA 
  • 21. Page 21   ouvrier qualifié  18150  14850  19800  13200    1°/ Planning  prod.  1815  1485  1980  1320  Commandes  VA  2°/ Production  14520  11880  15840  10560  Commandes  VA  3°/ Controle  qualité  1815  1485  1980  1320  Commandes  SVA  Designer  5940  7260  6600  6600    1°/ Conception  produit  4158  5082  4620  4620  Commandes  VA  2°/ Contact client  1188  1452  1320  1320  Commandes  VA  3°/  Communication  ouvrier  594  726  660  660  Commandes  VA  Gérant  6600  6600  6600  6600    1°/ Contact  fournisseurs  660  660  660  660  Commandes  VA  2°/ Contact  clients  1320  1320  1320  1320  Commandes  VA  3°/ Organisation  générale  2640  2640  2640  2640  Equidistrib  VA  4°/  Détermination  mat.prem.  660  660  660  660  Commandes  SVA  5°/ Comptabilité  1320  1320  1320  1320  Equidistrib  VA  Frais de  Marketing  643,75  643,75  643,75  643,75  Equidistrib  SVA  Charge  (machines)  407,64  815,27  18,36  36,73  Type de  produit  VA  Charges (reste)  213  213  213  213  Equidistrib  VA  Loyer  4200  4200  4200  4200  Equidistrib  VA  Frais entretien  574,13  1148,27  25,86  51,73  Type  machine  VA  Achat Mat.  Prem.  19473,75  14498  25736,4  15546,8  Commandes  VA  assurance  955  955  955  955  Equidistrib  VA  TOTAL COUTS  78937,27  69003,29  88552,38  63887,01    COUT UNITAIRE  6072,1  9857,61  6325,17  10647,83    TOTAL CA  65000  91000  84000  78000    Différence  ‐13937,2  21996,71  ‐4552,38  14113    2) Exercice 2017   Bois simple  Bois complexe  Métal simple  Métal  complexe  ouvrier   20.661  18939  23400  16200  1°/ Planning prod.  2.066,10  1.893,90  2.340  1.620  2°/ Production  18.594,90  17.045,10  21.060  14.580 
  • 22. Page 22   ouvrier qualifié  17.217  15783  19500  13500  1°/ Planning prod.  1.721,70  1.578,30  1.950  1.350  2°/ Production  13.773,60  12.626,40  15.600  10.800  3°/ Controle qualité  1.721,70  1.578,30  1.950  1.350  Designer  5.739  7461  6600  6600  1°/ Conception produit  4.017,30  5.222,70  4.620  4.620  2°/ Contact client  1.147,80  1.492,20  1.320  1.320  3°/ Communication  ouvrier  573,90  746,10  660  660  Gérant  6.600  6600  6600  6600  1°/ Contact fournisseurs  660  660  660  660  2°/ Contact clients  1.320  1.320  1.320  1.320  3°/ Organisation  générale  2.640  2.640  2.640  2.640  4°/ Détermination  mat.prem.  660  660  660  660  5°/ Comptabilité  1.320  1.320  1.320  1.320  Frais de Marketing  643,75  643,75  643,75  643,75  Charges (machines)  407,64  815,27  18,36  36,73  Charges (reste)  213  213  213  213  Loyer  4.200  4200  4200  4200  Frais entretien  574,14  1148,27  25,86  51,73  Achat Mat. Prem.  20.202,50  16926  26789  17304,6  assurance  955  955  955  955  TOTAL COUTS  77.413,02  73684,29  88944,98  66304,81  COUT UNITAIRE  5529,50  8187,14  5929,67  9472,11  TOTAL CA  70.000  117000  90000  91000  Différence  ‐7.413,02  43315,71  1055,02  24695,19  3) Exercice 2018   Bois  simple  Bois  complexe  Métal  simple  Métal  complexe  Activity  Driver  Valeur  ajoutée  ouvrier   29.333  23467  32492  20308    1°/ Planning prod.  2.933,30  2.346,70  3.249,20  2.030,80  Command es  VA  2°/ Production  26.399,70  21.120,30  29.242,80  18.277,20  Command es  VA  ouvrier qualifié  18.333  14667  20308  12692    1°/ Planning prod.  1.833,30  1.466,70  2.030,80  1.269,20  Command es  VA  2°/ Production  14.666,40  11.733,60  16.246,40  10.153,60  Command es  VA  3°/ Controle  qualité  1.833,30  1.466,70  2.030,80  1.269,20  Command es  SVA 
  • 23. Page 23   Designer  6.355  6845  7107  6093    1°/ Conception  produit  4.448,50  4.791,50  4.974,90  4.265,10  Command es  VA  2°/ Contact clients  1.271  1.369  1.421,40  1.218,60  Command es  VA  3°/  Communication  ouvrier  635,50  684,50  710,70  609,30  Command es  VA  Apprenti  Designer  6.355  6845  7107  6093    1°/ Conception  produit  4.448,50  4.791,50  4.974,90  4.265,10  Command es  VA  2°/ Contact clients  1.271  1.369  1.421,40  1.218,60  Command es  VA  3°/  Communication  ouvrier  635,50  684,50  710,70  609,30  Command es  VA  Gérant  6.600  6600  6600  6600    1°/ Contact  fournisseurs  660  660  660  660  Command es  VA  2°/ Contact clients  1.320  1.320  1.320  1.320  Command es  VA  3°/ Organisation  générale  2.640  2.640  2.640  2.640  Equi  VA  4°/ Détermination  mat.prem.  660  660  660  660  Command es  SVA  5°/ Comptabilité  1.320  1.320  1.320  1.320  Equi  VA  Frais de  Marketing  643,75  643,75  643,75  643,75  Equi  SVA  Charges  (machines)  407,64  815,27  18,36  36,73  Type de  produit  VA  Charges (reste)  213  213  213  213  Equi  VA  Loyer  4.200  4200  4200  4200  Equi  VA  Frais entretien  574,14  1148,27  25,86  51,73  type  machine  VA  Achat Mat. Prem.  22.388,75  18140  29946,8  19062,4  Command es  VA  assurance  955  955  955  955  Equi  VA  TOTAL COUTS  96.358,27  84.539,29  109.616,78  76.948,61    COUT UNITAIRE  5668,13  8453,93  6089,82  9618,57    TOTAL CA  85000  130000  108000  104000    Différence  ‐11.358,27  45460,71  ‐1616,78  27051,39         
  • 24. Page 24   4) Analyse de l’ABC Pour réaliser l’ABC, nous avons dû utiliser plusieurs clés de répartition. Celles-ci sont principalement basées sur le pourcentage de temps qu’une machine ou qu’un membre du personnel consacre à un type de produits par rapport aux autres. Pour les ouvriers, nous avons calculé la clé de répartition comme suit : on a le même nombre d’escaliers en bois et en métal, nous avons donc 50/50 de base. Ensuite, on se base sur le nombre d’unités produites entre simple et complexe. Et enfin, cela prend plus de temps pour réaliser un complexe, nous avons donc multiplié par 60% pour les complexes et 40% pour les simples. Voyons un exemple chiffré pour mieux illustrer ceci. On a des salaires pour les ouvriers de 79.200, en l’année 1. On divise ce montant par 2 car il y a 20 escaliers en bois et 20 en métal produits lors de la 1 e année. On a ainsi 39.600 pour chacun. Pour le bois, il y a 13 simples et 7 complexes. On a alors des ratios de 13/20 et 7/20. Cependant, cela prend plus de temps de construire et d’installer un complexe (1,2 fois plus de temps pour construire un complexe par rapport à un simple), nous devons ainsi multiplier par 60 et 40% pour les complexes et simples respectivement. On trouve alors un ratio de 11/20 pour les simples et 9/20 pour les complexes. Pour le designer, c’est un raisonnement identique sauf qu’il passe 70% de temps en plus sur les complexes. Pour le gérant, les frais de marketing, le loyer, les assurances et les autres charges non relatives aux machines, nous avons 25% pour chaque produit car ce n’est pas directement relatif aux différents produits. Pour les charges relatives aux machines (principalement d’électricité, représentant 60% des charges totales) et les frais d’entretien des machines, nous avons simplement séparé entre bois et métal en sachant que les machines pour le métal représentent 1798 € et celles pour le bois représentent 39.912€ (puisque le métal est acheté déjà coupé en grande partie contrairement au bois), que l’on divise sur le total de 41.710 pour obtenir les ratios. Et enfin, pour la différentiation entre simple et complexe, il faut multiplier par 60% pour les complexes et 40 pour les simples car cela prend plus de temps pour fabriquer les complexes. Finalement, pour les achats de matières premières, il suffit de les reprendre dans le compte de résultats. Nous tirons plusieurs enseignements de cet ABC : Premièrement, on apprend que lors de la 1e année, les 2 produits simples sont en pertes et que seuls les complexes sont en positif. De plus, c’est le bois complexe qui a la meilleure rentabilité avec le métal complexe qui suit. Deuxièmement, ce qui est extrêmement intéressant à analyser, c’est le coût par unité (simplement le total des coûts divisé par le nombre d’escaliers vendus de cette catégorie). On observe que le bois simple a un coût unitaire de quasiment 6000€ alors qu’on ne le vend qu’à 5000€. Il est donc assez logique que ce type d’escaliers soit en perte. Il est en de même pour le métal simple mais de manière plus faible. Ensuite, ce qui est probablement le plus intéressant à analyser, c’est l’évolution selon les années de ces résultats. En effet, entre la 1e et 2e année, on remarque que le coût par unité diminue partout et parfois de manière assez marquée. Nous sommes donc clairement en présence d’économies d’échelle. Et ces dernières permettent d’augmenter la rentabilité de tous nos produits. Effectivement, nous ne produisions pas suffisamment lors de la première année, ce qui est logique vu qu’il faut du temps pour installer notre business. Le résultat médiocre de la 1e année
  • 25. Page 25   trouve donc son explication ici. Avec l’augmentation de la production, notre résultat va exploser. Lors de la 3e année, nous avons engagé un nouvel ouvrier et un apprenti designer. Les charges engendrées par leur recrutement vont avoir un impact important. En effet, on remarque que le coût unitaire augmente pour tous les produits, ce qui est logique vu que la production n’a pas énormément augmenté parallèlement. Leur recrutement a donc entraîné une perte encore plus importante pour le bois simple et a également entraîné une perte pour le métal simple. Dans une optique court terme, il n’aurait pas été judicieux de les engager mais, comme précisé précédemment, ils ont été recrutés dans une optique long terme, pour les former, vu que l’on compte encore augmenter notre production. On pourrait quand même se demander s’il ne vaudrait pas mieux augmenter le prix du bois simple car sa rentabilité est très faible. Ou bien, il faudrait que les ouvriers passent moins de temps à produire ce bois simple qui se vend à un prix bien plus faible comparé aux complexes. On pourrait parallèlement profiter du rendement fort favorable des complexes pour diminuer leur prix et probablement attirer encore plus de clients. Pour les activity driver, nous n’avons principalement que les commandes car tout dépend de celles-ci. En effet, nous commandons nos matières premières par rapport à celles-ci, les activités du personnel en dépendent également vu que leur travail sera alloué différemment en fonction des différentes commandes réalisées et ainsi de suite. Pour les activités sans valeur ajoutée, nous avons essayé de les réduire au maximum. Il en reste 3, les frais de marketing, le contrôle de la qualité et la détermination des matières premières. Même si on avait pu faire sans, elles restent importantes à nos yeux. En effet, en tant que nouvelle société, il est important de se faire connaître et d’avoir des frais de marketing. De plus, nous accordons énormément d’importance à la qualité de nos produits, Il est donc primordial de vérifier que les matières 1e soient en parfait état. Enfin, il en est de même pour la détermination de matières premières vu que nos escaliers sont faits sur mesure. Le fait d’avoir utilisé l’ABC nous a permis, par rapport à la méthode traditionnelle, d’évaluer le coût que chaque activité génère et, par conséquent, d’améliorer certaines choses si cela s’avère nécessaire. On pourrait par exemple se rendre compte qu’une activité coûte trop cher et essayer de réduire le temps que le personnel passe à cette activité.
  • 26. Page 26   VII. Annexe (sources et références) 1) Partie bois http://www.imprimeren3d.net/prix-imprimante-3d-1918/ http://reprage.com/post/39698552378/how-much-power-does-a-3d-printer-use/ : 3d Printer Wood http://www.enseignons.be/upload/secondaire/menuiserie/31-05-11Les-machines-a-bois-- stationnaires-.pdf : Machines bois brochure http://www.cdiscount.com/maison/r-scies+radiales.html#_his_ http://www.priceminister.com/nav/bricolage_machine-et-accessoire-de-travaux/f2/degauchisseuse http://www.vmbfrance.com/cat-raboteuses-14.html http://materiel.hellopro.fr/mortaiseuses-3002935-1-feuille.html : Prix machine bois http://www.woodforum.be/sites/woodforum.salusa.indiegroup.be/files/28225%20fr%20def%20escal iers.pdf : Types de bois pour escalier http://www.ancionforet.be/usr/vente%20de%20bois/Prix-bois-automne-hiver-2015-2016.pdf:Prix bois http://www.laboutiquedubois.com/marches-chene-massif-nature--fsc-100-799.html : Prix des marches d’escalier 2) Partie métal http://www.welda.be/pdf/welda_brochure_machines_2014_fr.pdf : Machines pour métal (Brochure) http://www.25crmo4.fr/Cintreuse.htm : Prix des cintreuses pour les barreaux métalliques http://www.thyssenkrupp.ch/xml_1/internet/fr/application/d82/f108.cfm:ThyssenKrupp http://www.john-steel.com/12-acier http://www.castorama.fr/store/Tole-alu-brut-prod7220028.html : Prix des plaques en métal http://www.esse.fr/epages/xsisunlz.sf/fr_FR/?ObjectPath=/Shops/xsisunlz/Categories/Metal_en_barr es/Tubes_Acier : Prix des barres pour rampes 3) Partie analyse ‐ Comptabilité et gestion, 2013, Faska Khrouz - Slides de contrôle de gestion - Slides d’analyse des états financiers BA2