7 conseils pour devenir un excellent orateur

399 vues

Publié le

Découvrez 7 conseils pour devenir un excellent orateur.

Ceci est une retranscription d'un article de notre blog.

Retrouvez le dans son intégralité sur : http://spitchconsulting.com/agence-powerpoint/7-conseils-pour-devenir-un-excellent-orateur/

http://cnnmon.ie/1DMShKk

  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

7 conseils pour devenir un excellent orateur

  1. 1. LAISSEZ S’EXPRIMER LE LEADER QUI EST EN VOUS Les meilleurs orateurs ont, la plupart du temps, des choses importantes à raconter sur leur produit ou leur marque. Ils ont une vision à partager, ils sont capables de montrer le chemin à suivre. Ils ont également une connaissance de leur industrie remarquable qui leur permet d’être riches en enseignements et sont capables de les partager avec leur public. S’imposant ainsi comme des références dans leurs milieux respectifs. Ce sont généralement de grands lecteurs, ils s’intéressent à l’actualité, aux tendances de leur marché, mais également à des questions plus larges et bien souvent transversales, leur permettant d’avoir un regard éclairé sur différents sujets stratégiques. Développez vos connaissances et apprenez donc à partager votre expertise pour impressionner à l’oral. 1 Spitch.
  2. 2. RACONTEZ DES HISTOIRES PERSONNELLES On le dit souvent ici sur le blog, les « storytellers » sont les meilleurs speakers. Une bonne présentation inclus toujours une histoire sur un client, la marque, les produits ou une « success story ». Et nous ne pouvons que conseiller cela à tous nos clients. Mais pour devenir un « top speaker » ce n’est hélas pas suffisant. Pour faire parti des meilleurs parmi les meilleurs, vous devez avoir une histoire à raconter sur vous même. Pas juste des faits divers qui vous seraient arrivés, mais une histoire sur votre parcours, votre expérience, votre inspiration, votre mission. Ainsi que les best practices qui vous ont amené là où vous êtes aujourd’hui. Tout public est dans une perpétuelle recherche du mentor, quelqu’un à qui il puisse s’identifier, et avec lequel il puisse apprendre quelque chose de nouveau et d’aspirationel. So be that guy ! 2 Spitch.
  3. 3. PLUS D’IMAGES ET MOINS DE TEXTE Encore un conseil que nous vous invitons régulièrement à suivre, ici sur le blog : communiquez le plus visuellement possible ! Souvent lorsque nous créons une présentation pour un « top manager », sur Powerpoint ou Keynote, les slides sont la plupart du temps développés en amont avec leurs directeurs de cabinet ou leurs DirCom. Et lorsque nous proposons des slides avec une image uniquement, ceux-ci nous répondent que ce n’est pas suffisant, l’audience étant trop gradée pour se permettre d’être aussi « simplistes ». Curieusement, lorsque ces mêmes slides sont proposés au « top manager » et orateur en question, il les accepte volontiers et valorise la propal. Pourquoi ? Tout simplement parce que les meilleurs orateurs ont cette confiance qui leur permet de communiquer sans avoir besoin de notes ou d’un quelconque autre repère visuel à l’écran. La moyenne par slide Powerpoint est de 40 mots environ. Dans une bonne présentation, on invite toujours, à l’inverse, à suivre la fameuse règle des 40 mots par tranche de 10 slides. Souvenez vous que les meilleurs orateurs racontent une histoire et utilisent les slides en complément uniquement. 3 Spitch.
  4. 4. UTILISEZ UN TON DE VOIX DYNAMIQUE Les meilleurs speakers savent tirer partie des leur organe vocale. Ils savent varier le ton, utiliser les silences intelligemment, accélérer au bon moment et ralentir le débit lorsque le discours l’impose. Dans son livre sur les TED Talks, Carmine Gallo évoque l’exemple de Dr, Jill Bolte-Taylor, qui lors de son célèbre talk «My Stroke of Insight » manie à la perfection son outil vocal. Au début de sa présentation il utilise un rythme moyen de 165 mots par minute. Lors d’un moment de démo, où il exemplifie la montée d’hormones dans le cerveau des adolescents, il augmente lui même le rythme de son débit de parole, passant à 220 mots par minutes. Le tout pour offrir un ton plus dramaturgique et captivant à son TED Talk. Faites donc comme Dr Jill et adaptez votre voix en fonction du contenu de votre discours. 4 Spitch.
  5. 5. FAITES ATTENTION À VOTRE LANGAGE CORPOREL Les meilleurs speakers se filment souvent en répétant leur oral et essayent continuellement d’améliorer leurs tics non-verbaux. Ils sont capables de maintenir l’eye contact tout au long de la présentation, ils parlent les bras ouverts et savent utiliser leurs mains de façon à accompagner ou renforcer les idées énoncées. Et ce, sans jamais tomber dans l’exagération. Par ailleurs, la plupart fait appel à des spécialistes de la prise de parole en public comme Spitch. pour les conseiller et les coacher lors de présentations importantes, car ils sont bien conscience de l’importance de leurs prestations orales dans le succès de leurs produits et de leur carrière. 5 Spitch.
  6. 6. PARTAGEZ LA SCÈNE Les meilleurs orateurs ne font pas de one-man-shows. Ils partagent souvent la scène avec leurs employés, leurs clients ou partenaires. Dans cette video de Marc Benioff, CEO de Salesforce vous verrez un excellent exemple de partage de la scène avec l’acteur Sean Penn. Pour être capable de cette flexibilité à l’oral et créer ainsi des moments plus rythmés et dynamiques, cela requiert forcément une grande confiance en soit même, de la créativité et beaucoup, beaucoup de préparation. Ce qui nous amène à notre dernier point… 6 Spitch.
  7. 7. ENTRAINEZ-VOUS BEAUCOUP, BEAUCOUP PLUS Les meilleurs speakers répètent leur grand oral de très nombreuses fois. Être le meilleur dans son domaine requiert forcément énormément de travail. On estime à 10 heures par jour le temps nécessaire pour « masteriser » une compétence. C’est le cas pour les golfeurs comme pour les pianistes. Alors je ne vous suggère pas de passer 10 heures par jours à travailler vos compétences orales, mais 10 heures au total pour préparer une présentation importante est un minimum exigé, si vous voulez être le meilleur le jour J. Comme Thomas Friedman à écrit dans le New York Times : « The day of average is officially over.» Être un speaker « moyen » ou même « plutôt bon » ne vous permettra pas de vous faire remarquer comme vous le méritez. Mais ces 7 techniques vous aideront surement à franchir le pas ! 7 Spitch.
  8. 8. DÉCOUVREZ PLUS D’ARTICLES SUR NOTRE BLOG Spitch.

×