Ce diaporama a bien été signalé.
Le téléchargement de votre SlideShare est en cours. ×

CAP 2025 : Un nouveau projet pour le SCLH !

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Sporting Club Lion Hermanville
28 bis Boulevard Carnot - 14780 Lion sur Mer Tél : 02 31 97 21 12
info@sclh.asso.fr
CAP 202...
CAP 2025 : un nouveau projet de développement pour le SCLH !
Page 2
CAP 2025 : un nouveau projet de développement pour le SCLH !
Page 3
2023 : le SCLH à un tournant de son histoire…
Le Sport...
Publicité
Publicité
Publicité
Chargement dans…3
×

Consultez-les par la suite

1 sur 16 Publicité

CAP 2025 : Un nouveau projet pour le SCLH !

Télécharger pour lire hors ligne

Découvrez le plan de développement du Sporting Club Lion Hermanville !
Un plan articulé autour de 3 priorités : le respect de l'environnement, la compétitivité économique et la cohésion sociale.
Merci d'avance pour votre soutien.

Découvrez le plan de développement du Sporting Club Lion Hermanville !
Un plan articulé autour de 3 priorités : le respect de l'environnement, la compétitivité économique et la cohésion sociale.
Merci d'avance pour votre soutien.

Publicité
Publicité

Plus De Contenu Connexe

Plus récents (20)

Publicité

CAP 2025 : Un nouveau projet pour le SCLH !

  1. 1. Sporting Club Lion Hermanville 28 bis Boulevard Carnot - 14780 Lion sur Mer Tél : 02 31 97 21 12 info@sclh.asso.fr CAP 2025 ! Un nouveau projet de développement pour le SCLH. 3 priorités : écologie, compétitivité et cohésion sociale. Un objectif : devenir le Club de référence de la Côte de Nacre. Éléments clés du projet : Valorisation des 2 terres battues couvertes et jouables à l’année comme facteurs de différenciation et d’attractivité uniques sur la Côte de Nacre. Création de 2 terrains de Padel et diversification de notre offre sportive. Développement massif de l’École de Tennis et doublement du nombre de licenciés. Mise en place d’un modèle économique durable et créateur d’emplois. Pérennisation d’un emploi à temps plein et création de deux emplois aidés en insertion. Rénovation du Club pour gagner en confort et en performance énergétique. Nouveaux équipements pour respecter l’environnement et limiter la consommation d’eau. Contact : Xavier Brunschvicg. Xavier.brunschvicg@gmail.com / 06 72 07 45 80
  2. 2. CAP 2025 : un nouveau projet de développement pour le SCLH ! Page 2
  3. 3. CAP 2025 : un nouveau projet de développement pour le SCLH ! Page 3 2023 : le SCLH à un tournant de son histoire… Le Sporting Club Lion Hermanville (SCLH), association sportive loi 1901, existe depuis presqu’un siècle. Il y a un peu plus de 20 ans, il a été repris par une nouvelle équipe très jeune qui, tout en restant fidèle à son histoire, l’a entraîné vers un nouveau chemin : celui de la croissance et du développement. Les résultats ont été au rendez-vous : nombreux investissements, création de 2 courts couverts en terre battue jouables à l’année, infrastructures de qualité, création d’une école de tennis, très forte progression du nombre de membres (en particulier les jeunes, les femmes et les habitants de Lion ou Hermanville), ancrage local, animations et tournois en plein essor, terres battues d’incomparable qualité, créations d’emplois, accueil personnalisé… Le SCLH constitue à ce jour une infrastructure sportive et touristique unique et majeure sur la Côte de Nacre. Mais depuis une dizaine d’années, la roue semble avoir tourné. La création de 2 courts couverts n’a pas permis d’augmenter suffisamment le nombre de joueurs, les installations pâtissent d’un manque d’investissements, le tennis en général compte moins de joueurs que dans les années 80, un contentieux a durablement grevé les comptes de l’association et l’équipe managériale a fini par se démotiver. Le SCLH se situe aujourd’hui à un tournant de son histoire. Deux options s’offrent à lui : le déclin ou la renaissance. Inutile de vous dire que nous avons choisi la renaissance ! A son actif, le SCLH peut compter sur de nombreux atouts : - Une infrastructure, un emplacement et un cadre à la fois exceptionnels et immuables. - 8 courts en terre battue. La surface reine du tennis, la plus noble, la plus agréable et la plus souple et la moins génératrice de blessures. La plus onéreuse à entretenir également… - Des membres fidèles, extrêmement attachés au Club, dont certains sont de surcroît de généreux mécènes (qu’ils en soient remerciés) permettant au SCLH de passer les moments difficiles. - Un propriétaire foncier, la SCI Lion Hermanville, dont les porteurs de parts sont des familles historiquement liées au SCLH, dont les statuts prévoient dans leur Objet « l’aménagement dudit terrain en terrain en de tennis et autres sports » et « la location dudit terrain à une société sportive ou toute autre personne » et qui dispose de réserves foncières qui, une fois vendues, pourraient être intégralement réinjectées dans le Club sous forme d’investissements. La SCI a d’ailleurs toujours répondu présente aux besoins du SCLH, récemment en supportant les coûts liés à la fermeture du Club House et à la rénovation intégrale des vestiaires. - Un ancrage local qui s’est considérablement développé ces dernières années. Alors que le Club était à l’époque « réservé » à des familles parisiennes en vacances, il est devenu un Club dont les membres sont à plus de 90% des personnes habitant à l’année dans les environs. - Une armée de réserve de bénévoles qui ne demandent qu’à s’investir pour peu qu’un projet leur soit proposé.
  4. 4. CAP 2025 : un nouveau projet de développement pour le SCLH ! Page 4 Il manque aujourd’hui deux éléments pour permettre au SCLH de retrouver le chemin d’un développement pérenne et partagé : 1. Un projet de développement qui permette de remettre le Club dans une dynamique désirable, volontariste et mobilisatrice. 2. Une équipe managériale soudée, compétente, impliquée, aux responsabilités clairement réparties, qui conduira le développement du Club dans les prochaines années. L’un ne va pas sans l’autre. Il est clair que, sans projet inspirant et mobilisateur, jamais nous ne trouverons de bénévoles pour s’impliquer dans la gestion et le développement du Club. C’est l’objet de ce document… Notre vision : devenir le Club de référence de la Côte de Nacre ! Faire du SCLH le plus beau Club de tennis de la Côte de Nacre, le plus dynamique, le plus exemplaire et le plus engagé sur les enjeux sociaux et environnementaux.
  5. 5. CAP 2025 : un nouveau projet de développement pour le SCLH ! Page 5 CAP 2025 ! Les éléments du projet. En 2021, suite à la crise COVID, le Gouvernement a annoncé un vaste plan de relance intitulé « France Relance 2030 ». À la clé, un plan d’investissements de plus de 30 milliards d’euros, 10 objectifs et 3 priorités stratégiques : 1. L’écologie. 2. La compétitivité. 3. La cohésion sociale. C’est dans ce cadre, dans cette perspective et dans cette matrice, que nous souhaitons inscrire le plan de développement du SCLH. Ce plan de développement constitue notre feuille de route pour les années à venir. Il constitue également support grâce auquel nous irons demander leur soutien à l’État, aux Collectivités locales, à la FFT, à la SCI Lion Hermanville, à nos membres, à nos généreux mécènes et à nos sponsors.
  6. 6. CAP 2025 : un nouveau projet de développement pour le SCLH ! Page 6 1. ÉCOLOGIE : Transformer la contrainte environnementale en opportunité de développement, d’exemplarité, de pédagogie et de rayonnement. 1.1. Refaire le toit, rénover et isoler le Club House. Le Club House, si singulier et majestueux soit-il, est une passoire énergétique dégradée et son toit prend l’eau. Il y a quelques années, il a été équipé d’une véranda pour fermer le hall en hiver et accueillir les membres. Les fenêtres du rez- de-chaussée ont été intégralement changées et les vestiaires refaits à neuf. Nous souhaitons désormais le rénover entièrement, notamment sa partie logement, afin de le préserver en tant que patrimoine mais également pour le rendre plus accueillant pour les membres et plus sobre énergétiquement. Coût d’investissement : 200 000 € TTC. 1.2. Installer une cuve de récupération des eaux de pluie pour les 2 courts couverts. Les 2 courts couverts, indispensables pour que le Club soit ouvert à l’année, doivent être arrosés quotidiennement au risque de se transformer en dalle de béton extrêmement glissante et dangereuse. Cet arrosage représente un coût important et génère un impact négatif sur la ressource en eau. Nous souhaitons récupérer l’eau de pluie qui tombe sur le toit des courts (surface très importante) pour arroser les terrains. Une grande cuve devra être installée, avec une pompe puissante pour l’arrosage. Coût d’investissement : 20 000 € TTC. 1.3. Installer une ferme solaire sur le toit des 2 courts couverts. Les 2 courts couverts représentent une surface très importante. Si nous pouvions installer des panneaux solaires sur le toit de la structure, cela nous permettrait d’alimenter en électricité les pompes servant à l’arrosage des courts, de chauffer les terrains en hiver, mais aussi le Club house et de revendre de l’électricité à EDF. Le coût de ce projet est très important et sera affiné par un expert architecte membre du Comité. Nous le chiffrons ici de façon indicative et cette somme ne sera pas portée dans le récapitulatif de notre projet de développement. Coût d’investissement estimé : 100 000 € TTC. 1.4. Rénovation de l’ensemble du circuit d’arrosage des courts de tennis. Les courts de tennis en terre battue doivent être arrosés. En extérieur et en Normandie, la pluie vient naturellement arroser les courts. Mais cela ne suffit pas toujours. Notamment en été, et encore plus en période de sécheresse. Il est donc indispensable, afin de préserver la ressource en eau, de disposer de circuits d’arrosage en parfait état de marche et connectés à notre future cuve de récupération d’eau de pluie. Par ailleurs, les fuites sont encore trop fréquentes. Nous devons être exemplaires dans la gestion de l’eau et nous assurer que notre réseau est performant et économe. Coût d’investissement : 3 000 € TTC.
  7. 7. CAP 2025 : un nouveau projet de développement pour le SCLH ! Page 7 1.5. Remise en état des platebandes et préservation de la biodiversité. Les plates-bandes qui entourent les courts de tennis ont avant tout un rôle esthétique. Elles permettent également de préserver une certaine biodiversité. Dégradées et envahies de plantes invasives, elles doivent être rénovées et replantées en tenant compte de la saisonnalité des floraisons en fonction des espèces. Coût d’investissement : 4 000 € TTC. 1.6. Création d’un jardin potager à vocation pédagogique. Nous avons la chance de disposer de beaucoup d’espace libre au sein du Club. Nous souhaitons en profiter pour créer, à proximité du Club House et des maisons récemment construites, un jardin potager. Ce jardin potager pourrait être cultivé par les enfants des écoles de Lion sur Mer et Hermanville qui s’y rendraient régulièrement. Ces enfants récolteraient le fruit de leur labeur et seraient ainsi sensibilisés à la nourriture saine et aux circuits courts. Des ateliers culinaires et pédagogiques pourraient être créés au sein du Club avec les enseignants. Coût d’investissement : 500 € TTC. 1.7. Embellir les espaces verts du Club. La nature est belle et apaisante, mais elle peut vite devenir envahissante… Les espaces verts du Club ont besoin d’être repensés, entretenus et embellis. Les haies notamment, sont devenues anarchiques. Il est fondamental de les maintenir, à la fois pour protéger les courts du vent mais également pour préserver la biodiversité et la beauté du Club. Mais elles doivent être rabattues et retravaillées, notamment celle qui sépare le carré historique face au Club House des deux courts couverts. Coût : 4 000 € TTC. 1.8. Rénover les grillages et les abords des courts. Les grillages des courts de tennis sont dans un triste état et sont par endroits dangereux. Les poteaux sont descellés, rouillés et les câbles de tension pour beaucoup rompus. Nous devons à la fois changer tous les poteaux et les grillages mais également équiper les courts avec des balais, des traines, des panneaux d’affichage des scores, des tuyaux en bon état, des chaises pour les joueurs, des chaises d’arbitre etc. Coût d’investissement : 30 000 € TTC.
  8. 8. CAP 2025 : un nouveau projet de développement pour le SCLH ! Page 8 2. COMPÉTITIVITÉ : Mettre en place un modèle économique permettant au Club d’équilibrer ses comptes et devenir durablement créateur d’emploi et d’activité. 2.1. Avec l’aide de l’État et des collectivités locales, pérenniser un emploi aidé à plein temps. Le SCLH se distingue de beaucoup de Clubs municipaux ou associatifs en raison de l’accueil qu’il est en capacité d’assurer. Le SCLH a toujours disposé d’au moins un(e) salarié(e) à temps plein ou partiel. Ce salarié est en charge de l’accueil du public, de l’encaissement des cotisations, de la buvette et de diverses tâches administratives. Cet accueil est indispensable pour donner de la vie au Club et en faire un lieu de sociabilité. Parce que nos ressources sont insuffisantes et que nous avons toujours joué un rôle positif en matière d’intégration, cet emploi a presque toujours été un « emploi aidé » confié à une personne en difficulté (perte d’emploi, handicap…). En échange de cette aide, le SCLH assure des formations à son salarié. Le contrat aidé de notre salariée actuelle est arrivé à son terme et l’État n’a pour le moment pas les crédits pour le renouveler. C’est une priorité absolue car sans accueil, le Club dépérira. Nous sommes actuellement en cours de renégociation avec l’État et les collectivités locales. Les aides peuvent aller jusqu’à 50% du coût à hauteur de 20 heures par semaine, le reste étant à la charge du Club. Si nous voulons un employé à temps plein (35 heures par semaine), le coût à la charge du Club sera d’environ 1 000 € par mois. Coût de fonctionnement annuel : 12 000 € TTC. 2.2. Avec l’aide de l’État et des collectivités locales, créer 2 emplois d’insertion à temps partiel. Un seul salarié, même à temps plein, c’est trop peu pour faire fonctionner le Club. L’entretien des espaces verts prend en effet énormément de temps. Nous souhaitons, comme il y a quelques années, disposer de deux emplois aidés supplémentaires, à mi-temps. Un salarié serait présent à l’année et affecté aux espaces verts et à l’entretien des terrains de tennis. Un partenariat pourrait également être conclu avec les Mairies de Lion et Hermanville pour qu’ils nous aident, avec leurs employés communaux, à entretenir le SCLH. Le second salarié serait présent 6 mois par an avec un pic d’activité en été. Il serait affecté à l’animation du Club, l’organisation de soirées, de dîners, d’épreuves pour les enfants et les adultes… Cette fonction pourrait être assurée par une personne effectuant un service civique. Coût de fonctionnement annuel : 5 000 € TTC. 2.3. Former un salarié à la réfection des terres battues. Les terrains en terre battue doivent être refaits chaque année. Cela revient environ à 1 800 € par terrain, sans compter le rachat de terre battue et de cran. Sachant que le Club dispose de 8 terrains, le coût est d’environ 17 000 € TTC chaque année. C’est énorme dans le budget du Club. Avant, le salarié du SCLH responsable de l’accueil était formé à la réfection des terrains et s’en chargeait au printemps. Le SCLH n’avait plus qu’à assumer les coûts liés à la location du matériel et aux matières premières. Notre salariée actuelle n’est pas en mesure de refaire les terrains. Si nous pouvons recruter un contrat aidé supplémentaire, nous pourrions le former à la réfection des terrains. Pour nous, cela représenterait une économie très importante et pour lui, ce serait la possibilité de créer une activité en tant qu’entrepreneur. Tous les clubs de
  9. 9. CAP 2025 : un nouveau projet de développement pour le SCLH ! Page 9 France sont en effet à la recherche de compétences en terre battue. La demande est là ! Économies annuelles : 10 000 € TTC. 2.4. Renforcer les partenariats avec les Mairies de Lion et Hermanville. Les Villes de Lion sur Mer et Hermanville sur Mer misent beaucoup sur le tourisme et les animations culturelles pour leur développement. Le SCLH constitue à notre sens un actif déterminant pour renforcer l’attractivité touristique des deux villes. Nous devons travailler davantage ensemble et le SCLH doit être davantage mis en avant par les Collectivités, ce qui lui permettra d’accueillir davantage de joueurs, en saison et hors saison. Les villes, comme le fait déjà Lion sur Mer que nous remercions, pourraient également verser ou augmenter leur subvention annuelle au Club. De plus, le coût de l’enseignant Tennis constitue un budget important pour le Club. Nous souhaitons par conséquent demander aux Mairies de Lion et d’Hermanville une aide financière permettant de prendre à leur charge une partie de ces coûts en fonction du nombre d’enfants habitant à Lion ou Hermanville inscrits à l’École de tennis. Toutes les associations sportives des villes sont aidées par les Collectivités locales. Il n’est pas normal que le SCLH en soit exclu. Recettes : 2 000 € TTC. 2.5. Digitaliser le SCLH. Gérer un Club, c’est aussi supporter un grand nombre de tâches administratives chronophages : encaissement des cotisations, tenue d’un fichier, prise de licences, réservation des courts, comptabilité… Autant de tâches à faible valeur ajoutée que nous devons digitaliser. Nous avons ainsi besoin d’un fichier centralisé connecté avec le système de prise de licences de la FFT. Nous devons également pouvoir gérer les réservations en ligne et équiper les portes des courts couverts d’un digicode avec numéro aléatoire pour toute réservation. Cette digitalisation permettra également, grâce à des applications dédiées, de faire venir au Club des personnes qui n’y seraient jamais venues. Coût d’investissement : 4 000 € TTC. 2.6. Développer les outils de communication du SCLH et davantage relayer les actions de la Fédération Française de Tennis. Nous devons disposer d’une page Facebook / Instagram active et d’un site vitrine sur le site de la FFT. Nous devons également disposer d’une petite plaquette comportant quelques éléments essentiels : adresse, contacts, tarifs etc. Cette plaquette serait distribuée dans toutes les boites aux lettres des villes de Lion sur Mer et Hermanville ainsi que dans les commerces et les syndicats d’initiative des villes environnantes. Nous avons aussi besoin d’un logiciel d’envoi de mails en grand nombre pour informer et fidéliser nos membres mais également nos prospects. Le SCLH doit beaucoup plus communiquer ! Plus globalement, le SCLH doit davantage exploiter et relayer les actions, très nombreuses et souvent de grande qualité, entreprises par la FFT pour développer l’activité tennistique. Nous souhaitons également nous engager dans le processus de certification permettant au SCLH d’obtenir le prestigieux label « Club Roland Garros » qui permet de distinguer et de mettre en avant les Clubs en terre battue les plus dynamiques. Coût d’investissement : 2 000 € TTC.
  10. 10. CAP 2025 : un nouveau projet de développement pour le SCLH ! Page 10 2.7. Développer le sponsoring. La recherche de sponsors est une tâche souvent ingrate. Elle n’en demeure pas moins fondamentale. Nous devons relancer cette recherche de sponsors et en confier la coordination à un membre du Comité. A la clé, des ressources pérennes pour le Club. Un ancien membre du Comité a réalisé une plaquette « partenariat » très pertinente. Nous devons maintenant la décliner en propositions concrètes et renforcer les contreparties que nous proposons à nos sponsors (davantage de visibilité, locations horaires gratuites pour leurs salariés, mise à la disposition du Club House pour des événements etc.). Recettes annuelles : 2 000 € TTC. 2.8. Attributions et clarification des responsabilités des membres du Comité. La vie associative et l’engagement des bénévoles sont souvent erratiques et fragiles. Depuis maintenant quelques années, il devient difficile de faire venir et de fidéliser des responsables qui acceptent de s’engager dans la durée. Cela l’est d’autant plus que le Club n’a plus de projet mobilisateur et que ses bénévoles ne sont souvent plus que chargés de gérer les problèmes du quotidien. Nous pensons que doter le Club d’un nouveau projet mobilisateur est le meilleur moyen de réengager des bénévoles et de leur confier des responsabilités très précises. Nous y gagnerons en sérénité, lisibilité et efficacité. Coût : 0 € TTC. 2.9. Location du logement situé au-dessous du Club House. Le Club a la chance de disposer d’un logement. Il était auparavant donné en tant qu’avantage en nature au salarié du Club. La salariée actuelle ne souhaitant pas l’utiliser, nous pourrions le proposer à la location à la semaine ou pour les week- ends. Le cadre est formidable et il aurait beaucoup de succès. Il convient au préalable de finaliser les travaux de rénovation du Club et de conduire une étude fiscale pour savoir si le Club, en tant qu’association, peut louer son logement ou si c’est à la SCI propriétaire des bâtiments de s’en occuper. Recettes annuelles : 5 000 € TTC. 2.10.Installation de logements provisoires type mobil-homes ou Algeco pendant la saison estivale. A partir de Pâques et jusqu’en septembre, de nombreux Clubs de tennis proposent à leurs licenciés, notamment des jeunes, de faire une tournée des tournois ou des stages de tennis. Ils sont toujours à la recherche d’hébergements. En installant des mobil-homes, nous pourrions développer nos ressources. Recettes annuelles : 2 500 € TTC. 2.11.Création d’un restaurant éphémère. Pendant les week-ends, lors de la période estivale et encore davantage pendant les tournois de tennis, les touristes et les joueurs cherchent à se restaurer. Le SCLH propose une buvette ainsi qu’une restauration sommaire type snack. En dotant le Club d’une cuisine professionnelle, parfaitement équipée et entièrement aux normes sanitaires, nous pourrions développer la restauration au sein du SCLH. Elle serait confiée à un restaurateur expérimenté qui verserait un loyer au Club ainsi qu’une commission sur ses ventes. Nous pourrions également profiter de cette cuisine pour organiser des diners / soirées au Club avec les membres mais aussi en coopération avec d’autres associations locales. Coût d’investissement : 25 000 € TTC. / Recettes annuelles : 5 000 € TTC.
  11. 11. CAP 2025 : un nouveau projet de développement pour le SCLH ! Page 11 2.12.Création de deux terrains de Padel. Le Padel est une activité dérivée du tennis qui prend un essor considérable. Beaucoup plus facile, ludique et beaucoup moins technique que le tennis, il permet de diversifier le profil des joueurs, d’attirer de nouveaux pratiquants et de faire venir au tennis de nouveaux profils. Nous souhaitons diversifier l’activité tennis proposée par le SCLH et y ajouter l’activité Padel. Nous avons la possibilité d’installer deux terrains à côté des courts couverts. Coût d’investissement : 60 000 € TTC. 2.13.Éclairage et bâchage d’un terrain extérieur. Afin de développer nos capacités d’accueil en inter-saison, nous envisageons d’éclairer un terrain extérieur sur le carré historique. Ce terrain serait également protégé par des bâches qui permettraient de le préserver, les périodes de gel étant de plus en plus rares, en évitant d’avoir à le refaire chaque année, ce qui permettrait de faire des économies. Coût d’investissement : 25 000 € TTC.
  12. 12. CAP 2025 : un nouveau projet de développement pour le SCLH ! Page 12 3. COHÉSION SOCIALE : Faire du SCLH un élément essentiel de la vie locale, un vecteur d’intégration sociale et de développement de la pratique tennistique. 3.1. Affirmer notre vocation d’acteur clé de la réinsertion par l’emploi. Comme vu dans la partie compétitivité, le SCLH est un acteur clé de la solidarité et de la réinsertion. Association loi 1901 à but non lucratif, nous sommes un acteur de l’économie sociale et solidaire. Notre vocation est l’intérêt général. Nous souhaitons continuer à accueillir des personnes en difficulté, éloignées de l’emploi, en situation d’échec, de handicap ou de réinsertion. Cela permet au Club de bénéficier de contrats aidés mais cela l’oblige également à réaliser un important effort en termes d’investissement humain, de formation et de réinsertion. Coût : 0 € TTC. 3.2. Rendre le tennis accessible au plus grand nombre, en particulier les enfants. Afin de rendre le tennis accessible au plus grand nombre, nous souhaitons organiser des animations avec les écoles de Lion et Hermanville dans le cadre de projets recommandés par l’Éducation Nationale. Il s’agit de proposer aux équipes enseignantes de venir 5 à 6 fois dans l’année avec des classes entières pour faire découvrir le tennis à leurs élèves. Nous mettrions à leur disposition un professeur de tennis. Ces élèves pourraient en outre devenir de futurs membres et s’inscrire à notre école de tennis. Coût : 500 € TTC. 3.3. Devenir un Club « handicap friendly ». Nous avons déjà organisé, en partenariat avec des associations, des journées portes ouvertes pour des enfants handicapés mentaux. Ils sont venus une journée entière au Club où ils ont pu bénéficier des installations pour prendre l’ait mais également pour jouer au tennis et faire du sport. Nous souhaitons renouveler ce type d’expérience mutuellement enrichissante. Nous souhaitons également pouvoir accueillir des joueurs de tennis en situation de handicap physique et adapter nos terrains à la pratique du handi-tennis. Coût : 0 € TTC. 3.4. Développer le tennis dans une optique Sport Santé. Que ce soit en prévention primaire, secondaire ou tertiaire, l’activité sportive est systématiquement recommandée par les autorités de santé. Face à l’accroissement de maladies chroniques comme l’obésité, à la sédentarité, au vieillissement de la population ou au développement des cancers, le tennis a tout son rôle à jouer. De nombreuses fédérations sportives, dont la FFT, mettent en place des programmes spécifiques de grande qualité. Nous souhaitons nous inscrire dans ces programmes qui reposent sur la formation d’intervenants dédiés ou sur la formation de notre professeur de tennis ainsi que sur l’achat de matériel adapté. Le Sport Santé est une opportunité pour le SCLH de répondre à sa vocation d’acteur engagé au bénéfice de l’intérêt général mais également de développer ses activités et d’attirer de nouveaux membres. Coût : 1 000 € TTC.
  13. 13. CAP 2025 : un nouveau projet de développement pour le SCLH ! Page 13 3.5. Développer le tennis au féminin. Les femmes, notamment les adolescentes, pratiquent moins d’activités physiques que les hommes. C’est également le cas dans le tennis. La FFT met en place des actions spécifiques et ciblées pour développer le tennis féminin. Nous souhaitons être partie prenante de ces actions. Coût : 1 000 € TTC. 3.6. Développer massivement l’École de tennis, en particulier pour les jeunes. Le SCLH, c’est avant tout un Club de tennis. Depuis plus de 10 ans que nous avons construit 2 courts couverts, nous proposons, pour les jeunes comme pour les adultes, des leçons de tennis à l’année et des entraînements collectifs, avec un enseignant diplômé. Nous souhaitons développer cette activité et proposer au maximum de jeunes d’essayer le tennis. Nous souhaitons surtout créer une véritable émulation au sein de l’École de tennis et permettre aux enfants non seulement de pratiquer le tennis mais également de progresser jusqu’au plus haut niveau, de faire des tournois, des rencontres par équipe, de bénéficier de tenues aux couleurs du Club etc. Cette nouvelle orientation passe par la mobilisation de notre professeur de tennis avec qui nous allons élaborer un projet spécifique qui concernera bien évidemment les jeunes mais également les adultes. Recettes annuelles : 1 000 € TTC. 3.7. Création d’ateliers de réinsertion grâce aux espaces verts. Pour des personnes handicapées, notamment déficientes mentales, mais aussi pour des personnes en situation de rupture professionnelle, nous mettons à disposition notre Club et ses espaces verts afin de créer des ateliers / chantiers de réinsertion. Coût : 0 € TTC. 3.8. Mettre le Club à disposition des associations locales. Le Club bénéficie d’espace et d’un cadre incomparable. Nous proposons de le mettre à la disposition de toutes les associations locales afin qu’elles puissent organiser une réunion, une AG, un loto, un tournoi de bridge ou un diner. Toutes les associations locales seront prochainement contactées en ce sens. Coût : 0 € TTC. 3.9. Organiser un diner des associations. Afin de développer les ressources des associations et du SCLH, nous proposons d’unir nos forces pour organiser au sein du Club plusieurs animations annuelles type « fête des associations », « journée sportive » ou « diner ». Les ressources ainsi générées seraient partagées entre les associations. Recettes annuelles : 2 000 € TTC. 3.10.Création d’un terrain de pétanque. Les boulistes ont disparu du SCLH ! Quel dommage, ils étaient si nombreux… Nous proposons de retracer un terrain de boule dans les allées du Club et de refaire le sol pour qu’il sot propice à cette pratique. Il s’agit d’une pratique populaire et intergénérationnelle que nous soutenons sans réserves. Les boulistes adhèreraient au SCLH sans souscrire à un abonnement tennis. Recettes annuelles : 500 € TTC.
  14. 14. CAP 2025 : un nouveau projet de développement pour le SCLH ! Page 14 CAP 2025 ! Comment concrétiser ce projet ? Le projet proposé dans ce document est ambitieux. Il est aussi porteur de beaucoup d’espoir et de sens. Il choisit délibérément de s’inscrire dans une perspective qui relève du développement durable et qui allie respect de l’environnement, cohésion sociale et développement économique. Pour se concrétiser, il requiert des investissements importants que le SCLH est dans l’incapacité de réaliser sur ses fonds propres. Il repose également sur un pari : le développement du nombre de ses membres. Le soutien de la puissance publique et des Collectivités locales sera déterminant. Le soutien de ses membres également. Sans oublier nos sponsors et généreux donateurs qui ont toujours su répondre présents quand le Club en avait besoin… Enfin, la SCI, propriétaire du foncier, jouera un rôle déterminant. Elle a toujours été présente pour soutenir le SCLH, mais aussi pour lui « mettre la pression » et l’inciter à se développer, à se réinventer et à se doter d’un projet. C’est chose faite. Si la SCI parvient à vendre la parcelle qui ne nous est d’aucune utilité, ce sont potentiellement 200 000 € qui pourront être investis dans le projet de développement du SCLH. On compte sur elle…
  15. 15. CAP 2025 : un nouveau projet de développement pour le SCLH ! Page 15 Récapitulatif CAP 2025 ! Libellés des éléments du projet Coûts / Recettes ÉCOLOGIE 1.1 Refaire le toit, rénover et isoler le Club House. - 200 000 € 1.2 Cuve de récupération des eaux de pluie courts couverts. - 20 000 € 1.3 Installer ferme solaire sur le toit des 2 courts couverts. - 100 000 € 1.4 Rénovation circuit d’arrosage des courts de tennis. - 3 000 € 1.5 Remise en état platebandes, préservation biodiversité. - 4 000 € 1.6 Création d’un jardin potager à vocation pédagogique. - 500 € 1.7 Embellir les espaces verts du Club. - 4 000 € 1.8 Rénover les grillages et les abords des courts. - 30 000 € COMPÉTITIVITÉ 2.1 Pérenniser un emploi aidé à plein temps. - 12 000 € 2.2 Créer 2 emplois d’insertion à temps partiel. - 5 000 € 2.3 Former un salarié à la réfection des terres battues. + 10 000 € 2.4 Renforcer partenariats Mairies de Lion et Hermanville. + 2 000 € 2.5 Digitaliser le SCLH. - 4 000 € 2.6 Développement outils communication + relais actions FFT - 2 000 € 2.7 Développer le sponsoring. + 2000 € 2.8 Attribution / clarification responsabilités Comité 0 € 2.9 Location du logement situé au-dessous du Club House. + 5 000 € 2.10 Installation mobil-homes / Algeco pendant saison estivale. + 2 500 € 2.11 Création d’un restaurant éphémère. - 25 000 € + 5 000 € 2.12 Création de deux terrains de Padel. - 60 000 € 2.13 Éclairage et bâchage d’un terrain extérieur. - 25 000 € COHÉSION SOCIALE 3.1 Affirmer vocation acteur clé de la réinsertion par l’emploi. 0 € 3.2 Rendre tennis accessible au plus grand nombre / enfants. - 500 € 3.3 Devenir un Club « handicap friendly ». 0 € 3.4 Développer le tennis dans une optique Sport Santé. - 1 000 € 3.5 Développer le tennis au féminin. - 1 000 € 3.6 Développer massivement l’École de tennis. - 1 000 € 3.7 Création ateliers de réinsertion grâce aux espaces verts. 0 € 3.8 Mettre le Club à disposition des associations locales. 0 € 3.9 Organiser un diner des associations. - 2 000 € 3.10 Création d’un terrain de pétanque. + 500 € Total (besoin de financement – hors ferme solaire) - 373 000 € Sources de financement SCI Lion Hermanville. Vente d’une parcelle. + 200 000 € Nouveaux membres et développement École de tennis. + 3 000 € FFT – Aide à la construction de Padel. + 10 000 € Mécénat et dons membres. + 80 000 € Nouveaux sponsors. + 2 000 € Plan de relance État, Collectivités locales. + 50 000 € Total + 345 000 €
  16. 16. CAP 2025 : un nouveau projet de développement pour le SCLH ! Page 16 Conclusion : l’esprit du SCLH Vieux jeune homme de presque 100 ans, le SCLH n’a eu de cesse de se réinventer, toujours, sans se renier, jamais. Son histoire, dont il tire sa force, est celle du tennis : Créé dans les années 20 quand le sport loisir prend son envol, il se développe fortement à partir des années 60 avec l’essor des vacances de masse et connaît son apogée dans les années 80 grâce à « l’effet Noah » avant de souffrir, dans les années 90, de la montée en puissance d’autres sports, comme le golf ou le nautisme. Génération après génération, le SCLH a su s’adapter dans le respect de ses valeurs fondatrices : un club familial, associatif, où l’amour de le terre battue n’a d’égal que la convivialité. Le SCLH, c’est avant tout une certaine idée du tennis et de son étiquette, cet indicible supplément d’âme qui fait l’essence même d’un club. Le SCLH n’est pas qu’une association ou un complexe sportif. C’est avant tout un état d’esprit et un bout d’histoire. C’est toute cette philosophie qui guide notre projet. En construisant deux courts couverts, le SCLH a fait le choix, il y a 10 ans, de ne pas toucher à son carré historique, inchangé depuis sa création, de 6 courts faisant face au Club House. En décidant de maintenir la terre battue sur les courts couverts, il refuse de céder aux sirènes des courts en durs. Il aurait aussi pu, comme tant de clubs ces dernières années, choisir de réduire la voilure. Vendre une parcelle de terrain, se recroqueviller sur six courts. Mais son état d’esprit le lui interdit : le SCLH aime trop le tennis pour accepter de fermer des courts. Il préférera toujours s’attacher à les remplir. C’est la logique qui l’a fait mieux résister à la crise du tennis des années 90 que tous ses concurrents immédiats. C’est la logique qui l’amène aujourd’hui, à entreprendre une nouvelle phase de son développement. Ainsi, le vieux jeune homme passerait à l’âge adulte. Il achèverait, aussi, de s’ouvrir au monde. Longtemps considéré, parfois à raison mais souvent de manière caricaturale, comme un Club de parisiens en vacances, le SCLH a désormais assis et démontré son ancrage local. Multiplication des partenariats avec les commerçants locaux, mise à disposition gratuite des courts aux écoles municipales pour des séances d’initiation, distribution massive de tracts et de parties gratuites… ces dix dernières années, le SCLH a multiplié les points d’ancrage dans son territoire et ses membres sont à plus de 90% des locaux. Se réinventer, toujours. Se renier, jamais.

×