Les	
  avocats	
  Haitiens	
  Newton	
  Louis	
  ST	
  JUSTE	
  et	
  André	
  MICHEL	
  saississent	
  
formellement	
  l...
Pour	
  toutes	
  ces	
  raisons,	
  les	
  Citoyens	
  Newton	
  Louis	
  ST	
  JUSTE	
  et	
  André	
  MICHEL	
  vous	
 ...
ayant	
  confié	
  des	
  fonds	
  à	
  Monsieur	
  Bill	
  CLINTON	
  pour	
  la	
  reconstruction	
  d'Haïti	
  de	
  
c...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Avocats Haitiens Newton St Juste et Andre Michel veulent faire la lumiere sur la gestion des fonds de la reconstructions gérés par l'ancien President Bill Clinton

412 vues

Publié le

Apres le terrible tremblement de terre du 12 Janvier 2010 qui a tue 320.000 Haïtiens et cause des dégâts dans l'ordre de 13 milliards de dollars américains la communauté internationale a répondu massivement pour aider Haiti. Près de 12 milliards de dollars américains de fonds bilatéraux et multilatéraux furent mobilises et près de 5 milliards de dollars américains de dons prives. Le gouvernement Haïtien a reçu moins de 1% de ces fonds. La grande majorité de l'aide a été a des compagnies étrangères, ONGs et contractuels qui ont des connections politiques dans leur pays. Deux avocats Haïtiens Newton St Juste et Andre Michel essaient de faire la lumière sur l'utilisation de ces fonds a un moment ou Haiti et son peuple ont besoin de ressources. Près de 150.000 Haïtiens vivent encore sous des tentes 4 ans après le séisme.

Publié dans : Actualités & Politique
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
412
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Avocats Haitiens Newton St Juste et Andre Michel veulent faire la lumiere sur la gestion des fonds de la reconstructions gérés par l'ancien President Bill Clinton

  1. 1. Les  avocats  Haitiens  Newton  Louis  ST  JUSTE  et  André  MICHEL  saississent   formellement  les  parlements  Américain,  Canadien  et  Français  sur  la  gestion   par  l’ancien  President  Bill  Clinton  des  fonds  du  CIRH  en  Haiti       Port-­au-­Prince,  le  31  juillet  2014     Honorable  Jean-­Pierre  BEL   Président  du  Sénat  Français     En  ses  bureaux.-­‐     Honorable  Président,     Les  Citoyens  Haïtiens  Newton  Louis  ST  JUSTE  et  André  MICHEL,  avocats  du  Barreau   de  Port-­‐au-­‐Prince,  domiciliés  au  Vir  Bonus,  Cabinet  d'Avocats  Associés,  sis  au  #  74,   Rue  S.  Archer,  Pétion-­‐Ville,  à  coté  du  Conseil  Electoral,  s'empressent  de  vous   informer  qu'une  action  est  initiée  auprès  de  la  Cour  Supérieure  des  Comptes  et  du   Contentieux  Administratif  (CSCCA)  en  date  du  10  avril  2014  sur  les  Fonds  mobilisés   par  la  Communauté  Internationale  en  général  et  le  Peuple  Français  en  particulier   pour  la  reconstruction  d'Haïti  après  le  séisme  dévastateur  du  12  janvier  2010,  dans   le  but  de  faire  la  lumière  sur  la  destination  et  l'utilisation  de  ces  Fonds  gérés  par   l'ancien  Président  américain  William  Jefferson  Bill  CLINTON  et  l'ancien  Premier   Ministre  Haïtien  Jean  Max  BELLERIVE,  co-­‐présidents  de  la  Commission  Intérimaire   pour  la  Reconstruction  d'Haïti  (CIRH).     En  effet,  la  gestion  de  ces  Fonds  suscite  depuis  2  ans  de  grandes  préoccupations   dans  l'opinion  publique  internationale.  Selon  un  article  publié  le  23  décembre  2012   dans  le  New-­‐York  Times  et  titré  «  «  Where  Did  the  Money  Go?  »  »,  les  fonds   mobilisés  après  le  12  janvier  2010  par  la  Communauté  Internationale  en  Haïti  sont   estimés  à  9,5  Milliards  de  dollars  américains.  L'article  de  Mary  Anastasia  O'Grady  :  «   «  Bill,  Hillary  and  the  Haiti  Debacle  »  »,  publié  dans  le  très  prestigieux  Wall  Street   Journal  le  18  mai  2014  fait  même  état  de  présomptions  de  favoritisme  voire  de   corruption  dans  l'attribution  de  certains  contrats  financés  par  ces  Fonds.    
  2. 2. Pour  toutes  ces  raisons,  les  Citoyens  Newton  Louis  ST  JUSTE  et  André  MICHEL  vous   sauraient  gré  de  consulter  l'Assemblée  des  Sénateurs  Français  sur  la  nécessité  de   constituer  une  Commission  d'enquête  sur  l'usage  qui  a  été  fait  des  taxes  des   Citoyens  Français  collectées  pour  venir  en  aide  au  Peuple  Haïtien.     Convaincus  que  le  Sénat  Français  mettra  tout  en  œuvre  pour  faire  la  lumière  sur  les   conditions  dans  lesquelles  les  taxes  des  Citoyens  Français  ont  été  dépensées  à   travers  la  Commission  Intérimaire  pour  la  Reconstruction  d'Haïti  (CIRH)  et  les   résultats  concrets  enregistrés,  les  Citoyens  Newton  Louis  ST  JUSTE  et  André   MICHEL,  vous  prient  de  recevoir,  Honorable  Jean-­‐Pierre  BEL,  leurs  remerciements   anticipés.     Newton  Louis  ST  JUSTE,Av.   André  MICHEL,  Av.       Port-­au-­Prince,  le  14  avril  2014     Son  Excellence  Madame  Pamela  Ann  WHITE   Ambassadrice  des  Etats-­  Unis  en  Haïti   En  ses  bureaux.-­     Excellence,     Les  Citoyens  Newton  Louis  ST  JUSTE  et  André  MICHEL,  avocats  du  Barreau  de  Port-­‐ au-­‐Prince,    domiciliés  au  Vir  Bonus,  Cabinet  d'Avocats  Associés,  sis  au  #  74,  Rue  S.   Archer,  Pétion-­‐Ville,  à  coté  du  Conseil  Electoral,  identifié  aux  numéros  de  NIF  et  de   s'empressent  de  vous  informer  qu'une  action  est  dirigée  contre  l'ancien  Président   américain  William  Jefferson    Bill  CLINTON    pour  les  Fonds  collectés  et  dépensés   dans  le  Cadre  de  la  Commission  Intérimaire  pour  la  Reconstruction  d'Haïti  (CIRH)   conformément  à  la  loi  du  15  avril  2010  portant  modification  de  la  Loi  du  9   septembre  2008  sur  l'Etat  d'urgence  prévoyant  la  Juridiction  de  la  Cour  Supérieure   des  Comptes  et  du  Contentieux    Administratif  et  faisant  de  lui  un  Fonctionnaire   Haïtien  assujetti  à  la  reddition  de  compte  conformément  aux  Lois  Haïtiennes.     Une  action  est  également  envisagée  par  devant  les  Juridictions  Américaines  pour  les   taxes  des  Citoyens  Américains  mobilisées  en  Haïti  après  les  ravages  du  séisme  du  12   janvier  2010.     Ces  actions  visant  aussi  et  surtout  à  déterminer  les  liens  existant  entre  l'ancien  Chef   d'Etat  américain,  William  Jefferson    Bill  CLINTON  et  les  firmes  ayant  bénéficié  des   Contrats  pendant  et  après  son  mandat  à  la  tête  de  la  CIRH,  seront  portées  par  devant   le  Congrès  américain  et  les  Directoires  des  Partis  Démocrate  et  Républicain.     Pour  ce  faire,  les  Citoyens  Newton  Louis  ST  JUSTE  et  André  MICHEL  vous  sauraient   gré  de  prendre  toutes  les  mesures  aux  fins  de  demander  aux  ONGs  américaines  
  3. 3. ayant  confié  des  fonds  à  Monsieur  Bill  CLINTON  pour  la  reconstruction  d'Haïti  de   collaborer  à  la  réussite  de  l'enquête  en  Haïti  et  aux  Etats-­‐Unis.     Convaincus  que  l'Administration  du  Président  Barack  OBAMA,  via  l'Ambassade   Américaine  en  Haïti,  agira  avec  la  plus  grande  promptitude  pour  éviter  que  la   Coopération  du  Peuple  Américain  en  faveur  du  Peuple  Haïtien  ne  soit  détournée  à   des  fins  personnelles,  les  Citoyens  Newton  Louis  ST  JUSTE  et  André  MICHEL,  vous   prient  de  recevoir,  Son  Excellence  Madame  Pamela  WHITE,  leurs  remerciements   anticipés.     Newton  Louis  ST  JUSTE,  Av.   André  MICHEL,  Av.  

×