Tambrite, le carton possédant la meilleure notoriété parmi les transfor-
mateurs européens, est utilisé dans l’emballage d...
Board Paper | Mars 2014
Remplacer le plastique dans les
emballages à l’épreuve des enfants
Le nouveau Pandora Box permet l...
Message de la rédactrice en chef
Ces derniers mois, j’ai eu le plaisir de célébrer
les fêtes de fin d’année et les anniver...
Board Paper | Mars 2014
Le jury du concours de conception Recreate
Packaging 2014 a été impressionné par la
qualité élevée...
Board Paper | October 2013
Le prix Nobel de littérature 2013 a été dé-
cerné à Alice Munro, « reine de la nouvelle
contemp...
L’industrie alimentaire et la confiserie sont concernées par la migration des huiles mi-
nérales vers les produits. Afin d...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

2014-1 Board Paper by Stora Enso Consumer Board, French

548 vues

Publié le

Stora Enso Consumer Board's customer newsletter, French edition

Publié dans : Marketing
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
548
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

2014-1 Board Paper by Stora Enso Consumer Board, French

  1. 1. Tambrite, le carton possédant la meilleure notoriété parmi les transfor- mateurs européens, est utilisé dans l’emballage des produits pharma- ceutiques, produits alimentaires, chocolats et confiseries. Ce carton pour boîtes pliantes, couché lourd, sera disponible avec un poids nominal réduit. La réduction du poids nominal apporte des avantages tout au long de la chaîne de valeur : économies de matières premières, moindre poids lors du stockage et du transport, moins de déchets d’emballage et de charges à payer ainsi qu’une empreinte carbone réduite. Les efforts récents de développement des produits garan- tissent au carton le même niveau élevé de roulabilité, rigidité, résultats d’impression et performances en matière d’emballage. Pour les applications les plus exigeantes Tambrite sera une solution encore plus efficace et respectueuse de l’environnement. Néanmoins, il offrira les mêmes performances re- marquables dans les applications les plus exigeantes, comme les emballages de produits pharmaceutiques avec un code-barres laser ou jet d’encre, voire un gaufrage en braille. « Nous sommes heureux de présenter Tambrite comme le choix numéro un pour les propriétaires de marques pharmaceutiques, ali- mentaires et chocolatières qui cherchent une excellente performance en matière d’emballage et un bon rapport qualité/prix », constate Öystein Aksnes, General Packaging Segment Director, Stora Enso. Tambrite est produit à l’usine d’Ingerois de Stora Enso en Fin- lande. L’usine introduira graduellement la nouvelle gamme avec le poids nominal réduit pour assurer la fluidité de la transition et la sou- plesse des livraisons à tous les clients utilisant Tambrite dans leurs emballages. Le nouveau processus de gestion de la chaîne de livraison de Stora Enso et les services de découpe efficaces aident à assurer des livraisons rapides en fonction des besoins spécifiques des clients. Tambrite amélioré pour des emballages optimisés boardpaper Bulletin d’information de Stora Enso Renewable Packaging 1|2014
  2. 2. Board Paper | Mars 2014 Remplacer le plastique dans les emballages à l’épreuve des enfants Le nouveau Pandora Box permet l’utilisation du carton dans une application d’emballage à l’épreuve des enfants. La solution créée par A&R Carton répond à toutes les exigences de l’industrie pharmaceutique ainsi qu’au souhait du propriétaire de la marque et des consom- mateurs d’une apparence de grande qualité et d’éco-responsabilité. Le client a confié à A&R Carton la mis- sion de lui fournir une solution réalisée en car- ton et consistant en une seule pièce pour sa gomme Nicorette. L’objectif était une solution à l’épreuve des enfants, avec une fonction de protection et adaptée à une fabrication entièrement automatisée. Le consommateur devait pouvoir utiliser l’emballage de façon intuitive et retirer le produit facilement. Pour assurer un prix abordable et des livraisons souples, les matériaux conventionnels de- vaient être mis en œuvre. La solution a été créée conjointement par A&R Carton, Stora Enso et d’autres fournis- seurs spécialisés. « Nous avons étudié nombre de différentes constructions et solutions avant d’aboutir au bon résultat. Il a fallu trouver la construction, le carton, la colle et les machines qui assurent le fonctionnement de l’emballage », signale Peter Andersson, qui a conçu la construction de l’emballage chez A&R Carton. Les solutions à l’épreuve des enfants ré- alisées à partir du carton sont encore rares, le plastique étant le matériau dominant. Ce- pendant, le carton a été le matériau de pré- dilection pour ce produit, et la qualité spé- ciale résistant aux déchirures Ensocard de Stora Enso a satisfait aux critères stricts. Tous les objectifs ont été remplis : sécurité, accès amélioré au produit, utilisation intuitive. « Après avoir testé plusieurs matériaux, nous avons constaté que ce carton avait aussi bien la résistance que la souplesse re- quises pour cet emballage », dit Peter An- dersson. Pandora Box a remporté la catégorie produits pharmaceutiques du concours Pro Carton/ECMA Awards 2013.
  3. 3. Message de la rédactrice en chef Ces derniers mois, j’ai eu le plaisir de célébrer les fêtes de fin d’année et les anniversaires des membres de ma famille. Pendant toutes ces festivités, je me suis rendu compte du grand rôle que jouent le papier et le carton. Les jolies cartes de vœux, les cadeaux dans leurs emballages décoratifs, les boîtes-ca- deaux de vin et les belles boîtes de chocolats – tout cela concourt à une chaude ambiance. Pourtant cela a été une expérience plu- tôt effrayante de déambuler dans les maga- sins et de voir tous ces amas de plastique. Désolée les enfants, ne comptez pas sur votre tata pour vous offrir votre jouet favo- ri s’il est emballé dans du plastique rigide. J’essaie aussi d’éviter les cartes de vœux présentées dans d’inutiles boîtiers. À mon avis, ils ne servent qu’à cacher une qualité de papier médiocre ! Une fois la fête finie, il est temps de ran- ger et de se débarrasser de tous les embal- lages. Cela ne m’ennuie pas trop. Les boîtes en carton brûlent bien – un avantage bien apprécié quand il s’agit d’allumer le feu dans la cheminée par un soir d’hiver finlandais. Bien sûr, je dépose la plupart des emballages en carton au point de collecte, par exemple lorsque je me rends au supermarché local. En Finlande, la récupération du carton est organisée sous forme d’un réseau natio- nal mis en place conjointement avec les orga- nisations de producteurs dans le secteur de l’emballage, dans lesquelles Stora Enso dé- tient des actions. Des changements sont ac- tuellement entrepris concernant ce réseau de points de collecte – espérons que c’est pour le mieux. Un recyclage facile est important pour tous les intervenants – consommateurs, producteurs et propriétaires de marques. Il est tout aussi important que l’industrie reva- lorise les matériaux récupérés. Les emballages renouvelables sont donc un bon choix, mais la situation actuelle peut encore être améliorée. Pourquoi y a-t-il en- core tant de tiroirs et emballages non renou- velables même dans les boîtes en carton ? Pourquoi y a-t-il des suremballages et de mauvais emballages ? La réponse se trouve essentiellement dans les investissements insuffisants dans de nouvelles solutions et lignes d’emballage. Il existe de meilleures so- lutions pour les entreprises d’emballage et propriétaires de marques responsables. Une augmentation même minime de la proportion des matières premières renouvelables dans l’emballage pourrait réduire les impacts en- vironnementaux. Pourquoi y a-t-il de mauvais emballages ? Parfois une idée devient un tout plus grand que la somme de ses éléments. Tel est le cas avec le tiroir en carton ondulé utilisé par Volvo dans son entrepôt de pièces de rechange. Chaque jour, des milliers et des milliers de pièces de recharge partent de cet entrepôt, à destination de propriétaires de Volvo aux quatre coins du monde. Un total de 80 000 articles – tuyaux, filtres à air, sellerie, etc. Chaque pièce est sélectionnée manuellement par les employés de l’entrepôt, qui doivent faire attention à une multitude de détails. Auparavant, toutes les pièces étaient ran- gées sur des palettes en bois ouvertes, équi- pées du nombre désiré de rehausses de pa- lettes. Il y a peu, Volvo commençait à chercher une solution qui permettrait une utilisation plus efficace de l’espace de stockage. Un nouveau tiroir augmente de 300 % la capacité de stockage de Volvo Papyrus Supplies s’est impliqué et a commencé à développer des idées et des prototypes en collaboration avec Stora Enso Packaging. La solution finale retenue a été un grand tiroir fabriqué à partir de carton ondulé particulièrement résistant. Fonctionnant exactement comme les tiroirs ordinaires, ils sont livrés pliés et empilés pour faciliter la manutention. Grâce à cette innovation, Volvo peut ranger un nombre plus élevé d’articles dans le même espace. Dans les zones les plus fréquemment utilisées de l’entrepôt, l’entreprise a réussi à accroître de 300 % sa capacité de stockage, ce qui se traduit par des gains de place et de temps – ainsi qu’une production en hausse.
  4. 4. Board Paper | Mars 2014 Le jury du concours de conception Recreate Packaging 2014 a été impressionné par la qualité élevée des créations soumises, pro- venant des quatre coins du globe. La tâche a consisté à créer de nouvelles solutions d’em- ballage pour les produits de beauté et soins de santé, particulièrement pour les consom- mateurs qui voyagent beaucoup. Le palmarès du concours sera annoncé en avril. Recreate Packaging est un concours de conception qui invite la communauté mon- diale de concepteurs à repenser les solutions d’emballage actuelles. Son objectif est de re- pousser les limites des emballages conven- tionnels et de trouver des approches nova- trices. Recreate Packaging 2014 est organisé par Stora Enso conjointement avec le pro- gramme International Design Business Ma- nagement de l’université Aalto en Finlande. L’enjeu du concours 2014 a été de repenser les emballages de voyage. Les concepteurs ont été invités à choisir trois ar- ticles de soins personnels et/ou de santé et à créer une solution d’emballage qui remplit les fonctions d’emballage primaire et secondaire – une solution qui offre une fonctionnalité su- périeure à celle des emballages convention- nels et facilite les déplacements tout en les rendant plus responsables. La communauté mondiale des concep- teurs a répondu présent pour relever ce défi : le concours a attiré des concepteurs – professionnels et étudiants – provenant d’un total de 32 pays. Pour les soutenir dans leur tâche, Stora Enso a fourni aux participants une sélection de cartons à base de fibres à base d’Ensocoat, de carton microcannelure et de carton ondulé. Ces matériaux ont per- mis aux concepteurs de mettre en œuvre leur créativité et de présenter de nouvelles visions intéressantes. Composé de professionnels représen- tant différents domaines, comme la concep- tion et la production d’emballages, la logis- tique et les voyages, le jury du concours a été impressionné par la qualité élevée des créations. Les critères d’évaluation ont porté sur la fonctionnalité, la convivialité et l’attrait esthétique ainsi que l’utilisation innovante des matériaux et le potentiel de production de la création. De plus, les créations ont été éva- luées dans la perspective du détaillant et de la chaîne logistique, considérant le cycle de vie de l’emballage dans son intégralité. Le site Internet du concours présente une sélection des créations les plus re- marquables. L’une d’entre elles gagnera le concours Recreate Packaging 2014 – mais laquelle ? Le palmarès sera annoncé en avril 2014 et les créations primées seront présen- tées au salon Interpack. www.storaenso.com/recreate Les moments forts du concours de conception
  5. 5. Board Paper | October 2013 Le prix Nobel de littérature 2013 a été dé- cerné à Alice Munro, « reine de la nouvelle contemporaine ». Naturellement, ses éditeurs surfent sur la vague et rééditent ses œuvres. En Allemagne, le best-seller de Munro, Die Liebe einer Frau (L’amour d’une honnête femme, 1998) vient d’être réimprimé en for- mat poche sur le carton Ensocoat et le papier Lux Cream de Stora Enso. La couverture du livre de poche a été réalisée en Ensocoat 230 g/m2 , carton gra- phique haut de gamme de l’usine d’Imatra de Stora Enso. Le papier utilisé pour les pages intérieures est Lux Cream 60 g/m2 , un papier pour livres, pigmenté avec bois, produit par l’usine d’Anjala de Stora Enso. L’éditeur de Die Liebe einer Frau est S. Fischer Verlage et le livre de poche a été im- Lecture nobélisée primé par CPI books GmbH à Leck. Les huit nouvelles du recueil traitent des thèmes chers à Munro : secrets, amour, trahison et la vie des gens ordinaires. Le livre a obtenu le prix Giller 1998 et a figuré parmi les livres rete- nus pour l’édition 2004 du concours « Cana- da Reads ». Il a aussi remporté la catégorie fiction du prix « National Book Critics Circle Award 1998 ». Au fil des ans, Munro a publié nombre de recueils, dont Who Do You Think You Are ? (1978), The Moons of Jupiter – Les lunes de Jupiter (1982), Runaway – Fugitives (2004), The View from Castle Rock – Du côté du Castle Rock (2006) et Too Much Happiness – Trop de Bonheur (2009). Son dernier recueil s’intitule Dear Life (2012). Interpack Stand 9B20, hall 9 du 8 au 14 mai 2014 Düsseldorf www.interpack.com Luxe Pack New York les 14 et 15 mai 2014 New York Pier 92 www.luxepacknewyork.com Interpack, salon numéro un mondial de l’in- dustrie de l’emballage, aura lieu à Düssel- dorf, en Allemagne, du 8 au 14 mai 2014. Nous vous accueillerons à notre stand réparti sur deux étages dans le hall 9 pour remodeler l’avenir avec les emballages re- nouvelables (« Redesign the Future with Renewable Packaging »), comme le veut notre nouvelle promesse client. Une visite au stand de Stora Enso vous fournira plein d’idées – vous saurez où aller et que faire si vous souhaitez repenser vos emballages. Tous nos segments d’emballage de produits de grande consommation – Ge- neral Packaging, Liquid Packaging Board et Cigarette Board – seront là pour vous accueillir. Collaborer pour une bonne cause Cette année, nous participerons aussi à Innovationparc Packaging Forum, consa- cré au thème du gaspillage alimentaire. Le projet « Save Food », mené conjointement par l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et Messe Düsseldorf, a été lancé au salon Interpack 2011. En 2014, les parties prenantes opérant dans l’industrie alimentaire, le commerce, l’emballage et la logistique chercheront de nouvelles façons de réduire le gaspillage alimentaire et lutter contre la faim mondiale. L’objectif est de développer des concepts d’emballage durables qui réduisent les pertes alimentaires dans le monde. Stora Enso participe à Innovationparc en collaboration avec l’Epda (European Packaging Design Association). Les solu- tions d’emballage exposées ont été créées par des équipes de projet composées de fournisseurs de matériaux, d’agences de conception de l’Epda et de propriétaires de marques. Le stand de Stora Enso mettra aussi en vitrine une série de nouvelles créa- tions ayant participé au concours d’embal- lage « Recreate Packaging ». Rendez-vous au salon Interpack ! Rendez visite à Stora Enso lors de ces prochains salons !
  6. 6. L’industrie alimentaire et la confiserie sont concernées par la migration des huiles mi- nérales vers les produits. Afin d’assurer une gestion des risques appropriée dans la chaîne de valeur des emballages, il est essentiel de faire la lumière sur les différentes vues sur cette question. En l’absence de réglementations en la matière, la chaîne de valeur de l’emballage à base de papier assume un rôle moteur, menant des recherches et prenant des mesures pour minimiser les traces d’huile minérale. Les industries de transformation du papier et de l’emballage ont préparé et lancé des lignes directrices pour la production sûre de matériaux destinés à entrer en contact avec des denrées alimentaires. Les moyens mis en œuvre pour minimiser les traces d’huile minérale dans les emballages consistent à éliminer l’utilisation des solvants à base d’huile minérale (dans la mesure où la chaîne de valeur peut y contribuer), ainsi qu’à optimiser les processus de recyclage. L’autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) a publié ses avis sur les hydrocarbures d’huile minérale (MOH) en juin 2012 et en août 2013. Les emballages recyclés en papier et carton sont identifiés comme sources d’huiles minérales dans les aliments, mais d’autres sources sont aussi mentionnées : encres d’imprimerie, lubrifiants et adhésifs utilisés dans la fabrication des plastiques, additifs alimentaires et auxiliaires technologiques, agents antiadhésifs utilisés pour les produits de pâtisserie et huiles uti- lisées pour le traitement de surface du riz et des confiseries. Considérant la complexité des mélanges d’huile minérale et l’insuffisance des infor- mations concernant leur composition, ainsi que l’impossibilité de les séparer en compo- sés simples, l’EFSA est d’avis qu’il n’y a pas lieu d’établir des valeurs recommandées basées sur la santé sur la base des études sur les composantes individuelles des MOH. Même si les recherches scientifiques actuelles ne confirment pas l’existence d’un risque pour les consommateurs, l’industrie du papier a introduit des concepts barrières pour éliminer une éventuelle contamination croisée. Certains fabricants d’emballages papier/carton utilisent depuis plusieurs années des barrières fonctionnelles à des fins multiples, comme la protection contre produits alimentaires gras ou surgelés. Les en- treprises développent des couchages, laminages, imprégnations et autres solutions contre la migration des huiles minérales et des tests sont menés à large échelle sur ces solutions avec les grands fabricants alimentaires. Une solution « caisse-outre » (« bag- in-box ») est aussi une solution envisageable. Pourtant, toutes ces solutions impliquent des coûts et peuvent avoir un impact sur la recyclabilité de l’emballage. C’est pourquoi il convient d’évaluer le concept d’emballage dans son intégralité pour déterminer la so- lution la mieux adaptée tant du point de vue des exigences imposées par les aliments et la sécurité des consommateurs. Chez Stora Enso, nous suivons de près le développement du décret allemand sur les huiles minérales. Nous participons aussi à la recherche et à la discussion sur les barrières visant à éliminer et à minimiser la migration des huiles minérales vers le contenu de l’emballage. Nous visons à accroître la connaissance et la compré- hension de la question tout au long de la chaîne d’emballage des produits alimen- taires et nous soutenons activement les recherches continuelles dans ce domaine, en gardant au centre de nos préoccupa- tions la santé et la sécurité des embal- lages et des consommateurs. www.storaenso.com/consumerboard Stora Enso board offering www.storaenso.com/renewablepackaging www.storaenso.com/ensocoat www.storaenso.com/tambrite www.storaenso.com/graphical Redesigning the Future with Renewable Packaging Montrer la voie vers une meilleure sécurité alimentaire Päivi Harju-Eloranta Director, Sustainability Stora Enso Renewable Packaging Publié par : Stora Enso Renewable Packaging, FI-55800 Imatra, Finlande. www.storaenso.com/boardpaper Rédactrice en chef : Sanna Heiskanen, sanna.heiskanen@storaenso.com Abonnements et changements d’adresse : anna-liisa.nuutinen@storaenso.com Imprimé sur : Ensocoat 2S 220 g/m2 Mise en page : Onnion Ltd. Imprimé par : DMP 3/2014

×