SlideShare une entreprise Scribd logo

Famille des Mycobacteriaceae et tuberculose

ce cours s'adresse aux étudiants graduant en médecine et en pharmacie, il regroupe des notions de base sur la famille des Mycobactériaceae et sur la principale pathologie qu'ils causent : La tuberculose.

1  sur  29
Télécharger pour lire hors ligne
DR T.DJERBOUA
Pharmacien maitre assistant en microbiologie
Faculté de médecine Mouloud Maammeri
Chef de service du
laboratoire central de biologie clinique
Hôpital BELLOUA-CHU TIZI-OUZOU.
UNIVERSITE MOULOUD-MAAMERI DE TIZI-
OUZOU
FACULTE DE MEDECINE
DEPARTEMENT DE MEDECINE
COURS DE 3ème ANNEE MEDECINE
MODULE DE MICROBIOLOGIE
BACTERIOLOGIE
LES
MYCOBACTERIES
Hôpital Belloua, ancien SANATORIUM
PLAN
1.INTRODUCTION
2.OBJECTIFS PEDAGOGIQUES
3.CLASSIFICATION ET HABITAT NATUREL
4.CARACTERES BACTERIOLOGIQUES
5.FACTEURS DE PATHOGENICITE
6.POUVOIR PATHOGENES DES MYCOBACTERIES
7.SENSIBILITE AUX ANTIBIOTIQUES
8.DIAGNOSTIC ET PREVENTION DES INFECTION A MYCOBACTERIES
9.CONCLUSION
II.OBJECTIFS PEDAGOGIQUES
*Apprécier la diversité des Mycobactéries et leurs impact en médecine humaine
*Connaitre les principaux Genres/Espèces rencontrés en clinique
*Connaitre les spectre clinique et les principales pathologies causées par les Mycobactéries a pouvoir pathogène specifique
*Connaitre l’état actuel de la sensibilité aux antituberculeux et l’ampleur du problème posé par la résistance
*Connaitre les moyens diagnostic de la tuberculose
*Connaitre les moyens de lutte et de prévention de la tuberculose
I.INTRODUCTION
cependant ,elle regroupe des bactéries à l’ origine d’autres pathologies comme la lèpre, l’ulcère de
Buruli et des infections opportunistes diverses de l’immunodéprimé.
La famille des Mycobacteriaceae est surtout connue pour l’agent de la Tuberculose
Les infections a mycobactéries sont un problème de santé publique de part le monde, en
particulier dans les pays en voie de développement et chez les personnes de bas niveau socio-
économique
Ce type de bactéries, en raison de leurs propriétés bactériologique peuvent être très difficiles a
traités et sont ainsi une priorité mondiale en matière de prévention.
III. CLASSIFICATION ET HABITAT NATUREL
Selon le « Bergey’s Manual of Systematics of Archaea and Bacteria” (2015)
P Actinobacteria
CActinobacteria
OCorynebacteriales
F Mycobacteriaceae
G 1 seul : Mycobacerium
E plus de 190 espèces sommairement en:
E pathogènes strictes :
1) Agents de la Tuberculose : M. tuberculosis +++, M.bovis, M.africanum …
2) Agents de la Lèpre : M.leprae
3) Agent de l’ulcère de Buruli : M.ulcerans
…etc
E opportunistes = MYCOBACTERIES ATYPIQUES très nombreuses espèces, a l’origine d’infections opportuniste diverses
EKansassi
EAvium
Eabcessus…
 Les agents de la tuberculose et de la lèpre se retrouvent essentiellement chez les sujet humains et animaux atteints qui en
sont le principale réservoir et vecteur
 les mycobactéries atypiques ont différentes niches écologiques et sont largement répondues dans la nature notamment le
milieu aquatique et zones humides
 Ce sont des bactéries sensibles aux désinfectants et aux antiseptiques (Alcools, dérivés halogénés…)
Famille des Mycobacteriaceae et tuberculose

Recommandé

Biochimie clinique
Biochimie clinique Biochimie clinique
Biochimie clinique S/Abdessemed
 
La partique au laboratoire de microbiologie
La partique au laboratoire de microbiologieLa partique au laboratoire de microbiologie
La partique au laboratoire de microbiologieDr Taoufik Djerboua
 
Les examens bactériologiques
Les examens bactériologiquesLes examens bactériologiques
Les examens bactériologiquesMeriamme Oue
 
Diagnostic micrbiologique des infections respiratoires basses et de la tuberc...
Diagnostic micrbiologique des infections respiratoires basses et de la tuberc...Diagnostic micrbiologique des infections respiratoires basses et de la tuberc...
Diagnostic micrbiologique des infections respiratoires basses et de la tuberc...Dr Taoufik Djerboua
 
Les streptocoques / Streptococcus / Enterococcus
Les streptocoques / Streptococcus / EnterococcusLes streptocoques / Streptococcus / Enterococcus
Les streptocoques / Streptococcus / EnterococcusDr Taoufik Djerboua
 
Les Réactions Antigènes- Anticorps
Les Réactions  Antigènes- AnticorpsLes Réactions  Antigènes- Anticorps
Les Réactions Antigènes- AnticorpsS/Abdessemed
 

Contenu connexe

Tendances

La famille des Enterobacteriaceae
La famille des EnterobacteriaceaeLa famille des Enterobacteriaceae
La famille des EnterobacteriaceaeDr Taoufik Djerboua
 
Exploration du métabolisme energetique bactérien / investigating bacterial en...
Exploration du métabolisme energetique bactérien / investigating bacterial en...Exploration du métabolisme energetique bactérien / investigating bacterial en...
Exploration du métabolisme energetique bactérien / investigating bacterial en...Dr Taoufik Djerboua
 
Réaction antigène-anticorps appliquée en techniques immunologiques
Réaction antigène-anticorps appliquée en techniques immunologiquesRéaction antigène-anticorps appliquée en techniques immunologiques
Réaction antigène-anticorps appliquée en techniques immunologiquesAsmae LGUENSAT
 
Organisation dun-laboratoire-de-biologique-part1-
Organisation dun-laboratoire-de-biologique-part1-Organisation dun-laboratoire-de-biologique-part1-
Organisation dun-laboratoire-de-biologique-part1-Nissem Abdeljelil
 
EVALUATION ET PREVENTION DES RISQUES INFECTIEUX DANS LES LABORATOIRES DE MICR...
EVALUATION ET PREVENTION DES RISQUES INFECTIEUX DANS LES LABORATOIRES DE MICR...EVALUATION ET PREVENTION DES RISQUES INFECTIEUX DANS LES LABORATOIRES DE MICR...
EVALUATION ET PREVENTION DES RISQUES INFECTIEUX DANS LES LABORATOIRES DE MICR...Pasteur_Tunis
 
Les milieux de culture en Bactériologie
 Les milieux de culture en Bactériologie Les milieux de culture en Bactériologie
Les milieux de culture en BactériologieS/Abdessemed
 
Livre des cours+tp microbiologie
Livre des cours+tp microbiologieLivre des cours+tp microbiologie
Livre des cours+tp microbiologiearezki sadoudi
 
Tout sur la bactériologie
Tout sur la bactériologieTout sur la bactériologie
Tout sur la bactériologieS/Abdessemed
 
La cellule de malassez
La cellule de malassezLa cellule de malassez
La cellule de malassezS/Abdessemed
 
Pseudomonas aeruginosa et acinetobacter baumannii
Pseudomonas aeruginosa et acinetobacter baumanniiPseudomonas aeruginosa et acinetobacter baumannii
Pseudomonas aeruginosa et acinetobacter baumanniiDr Taoufik Djerboua
 
TITRAGE DES ANTICORPS ANTI-STREPTOLYSINE O (ASLO)
TITRAGE DES ANTICORPS ANTI-STREPTOLYSINE O (ASLO) TITRAGE DES ANTICORPS ANTI-STREPTOLYSINE O (ASLO)
TITRAGE DES ANTICORPS ANTI-STREPTOLYSINE O (ASLO) S/Abdessemed
 
Introduction a la mycologie medicale DR BENLARIBI IMANE HALIMA
Introduction a la mycologie medicale DR BENLARIBI IMANE HALIMAIntroduction a la mycologie medicale DR BENLARIBI IMANE HALIMA
Introduction a la mycologie medicale DR BENLARIBI IMANE HALIMAIMANE HALIMA BENLARIBI
 
Traitement de la tuberculose
Traitement de la tuberculose Traitement de la tuberculose
Traitement de la tuberculose hind henzazi
 
Techniques de concentration en parasitologie
Techniques de concentration en parasitologieTechniques de concentration en parasitologie
Techniques de concentration en parasitologieS/Abdessemed
 
Parasitologie médicale..pdf
Parasitologie médicale..pdfParasitologie médicale..pdf
Parasitologie médicale..pdfS/Abdessemed
 

Tendances (20)

La famille des Enterobacteriaceae
La famille des EnterobacteriaceaeLa famille des Enterobacteriaceae
La famille des Enterobacteriaceae
 
Exploration du métabolisme energetique bactérien / investigating bacterial en...
Exploration du métabolisme energetique bactérien / investigating bacterial en...Exploration du métabolisme energetique bactérien / investigating bacterial en...
Exploration du métabolisme energetique bactérien / investigating bacterial en...
 
Réaction antigène-anticorps appliquée en techniques immunologiques
Réaction antigène-anticorps appliquée en techniques immunologiquesRéaction antigène-anticorps appliquée en techniques immunologiques
Réaction antigène-anticorps appliquée en techniques immunologiques
 
Organisation dun-laboratoire-de-biologique-part1-
Organisation dun-laboratoire-de-biologique-part1-Organisation dun-laboratoire-de-biologique-part1-
Organisation dun-laboratoire-de-biologique-part1-
 
EVALUATION ET PREVENTION DES RISQUES INFECTIEUX DANS LES LABORATOIRES DE MICR...
EVALUATION ET PREVENTION DES RISQUES INFECTIEUX DANS LES LABORATOIRES DE MICR...EVALUATION ET PREVENTION DES RISQUES INFECTIEUX DANS LES LABORATOIRES DE MICR...
EVALUATION ET PREVENTION DES RISQUES INFECTIEUX DANS LES LABORATOIRES DE MICR...
 
Les antibiotiques (i)
Les antibiotiques (i)Les antibiotiques (i)
Les antibiotiques (i)
 
Les milieux de culture en Bactériologie
 Les milieux de culture en Bactériologie Les milieux de culture en Bactériologie
Les milieux de culture en Bactériologie
 
Aspergilloses
AspergillosesAspergilloses
Aspergilloses
 
Livre des cours+tp microbiologie
Livre des cours+tp microbiologieLivre des cours+tp microbiologie
Livre des cours+tp microbiologie
 
Tout sur la bactériologie
Tout sur la bactériologieTout sur la bactériologie
Tout sur la bactériologie
 
La cellule de malassez
La cellule de malassezLa cellule de malassez
La cellule de malassez
 
Hygiène hospitalière
Hygiène hospitalièreHygiène hospitalière
Hygiène hospitalière
 
Pseudomonas aeruginosa et acinetobacter baumannii
Pseudomonas aeruginosa et acinetobacter baumanniiPseudomonas aeruginosa et acinetobacter baumannii
Pseudomonas aeruginosa et acinetobacter baumannii
 
TITRAGE DES ANTICORPS ANTI-STREPTOLYSINE O (ASLO)
TITRAGE DES ANTICORPS ANTI-STREPTOLYSINE O (ASLO) TITRAGE DES ANTICORPS ANTI-STREPTOLYSINE O (ASLO)
TITRAGE DES ANTICORPS ANTI-STREPTOLYSINE O (ASLO)
 
Introduction a la mycologie medicale DR BENLARIBI IMANE HALIMA
Introduction a la mycologie medicale DR BENLARIBI IMANE HALIMAIntroduction a la mycologie medicale DR BENLARIBI IMANE HALIMA
Introduction a la mycologie medicale DR BENLARIBI IMANE HALIMA
 
Traitement de la tuberculose
Traitement de la tuberculose Traitement de la tuberculose
Traitement de la tuberculose
 
Techniques de concentration en parasitologie
Techniques de concentration en parasitologieTechniques de concentration en parasitologie
Techniques de concentration en parasitologie
 
Les parasites
Les parasitesLes parasites
Les parasites
 
Parasitologie médicale..pdf
Parasitologie médicale..pdfParasitologie médicale..pdf
Parasitologie médicale..pdf
 
Coproculture
CoprocultureCoproculture
Coproculture
 

Similaire à Famille des Mycobacteriaceae et tuberculose

Rea infectiologie bis
Rea infectiologie bis Rea infectiologie bis
Rea infectiologie bis Patou Conrath
 
Activité antibactérienne
Activité antibactérienneActivité antibactérienne
Activité antibactérienneNora Mahfouf
 
Mécanismes immunitaires impliqués dans la physiopathologie du paludisme
Mécanismes immunitaires impliqués dans la physiopathologie du paludismeMécanismes immunitaires impliqués dans la physiopathologie du paludisme
Mécanismes immunitaires impliqués dans la physiopathologie du paludismeInstitut Pasteur de Madagascar
 
microorganismes eucaryotes.pdf
microorganismes eucaryotes.pdfmicroorganismes eucaryotes.pdf
microorganismes eucaryotes.pdfDounyaBenyelles
 
(Draft) Bacterial Zoonoses and Brucellosis / (brouillon)Zoonoses bacteriennes...
(Draft) Bacterial Zoonoses and Brucellosis / (brouillon)Zoonoses bacteriennes...(Draft) Bacterial Zoonoses and Brucellosis / (brouillon)Zoonoses bacteriennes...
(Draft) Bacterial Zoonoses and Brucellosis / (brouillon)Zoonoses bacteriennes...Dr Taoufik Djerboua
 
Mycobacterium tuberculosis
Mycobacterium tuberculosisMycobacterium tuberculosis
Mycobacterium tuberculosisSemanoor Arj
 
Polycopie parasito myco-2006-2007
Polycopie parasito myco-2006-2007Polycopie parasito myco-2006-2007
Polycopie parasito myco-2006-2007RIADH HAMMEDI
 
Emergeance des bacteries multiresistantes en communaute
Emergeance des bacteries multiresistantes en communauteEmergeance des bacteries multiresistantes en communaute
Emergeance des bacteries multiresistantes en communauteDr Taoufik Djerboua
 
EPIDEMIOLOGIE_DES_INFECTIONS_NOSOCOMIALE.pdf
EPIDEMIOLOGIE_DES_INFECTIONS_NOSOCOMIALE.pdfEPIDEMIOLOGIE_DES_INFECTIONS_NOSOCOMIALE.pdf
EPIDEMIOLOGIE_DES_INFECTIONS_NOSOCOMIALE.pdfaitmohand1
 
Pneumonies à germes intracellulaires
Pneumonies à germes intracellulaires Pneumonies à germes intracellulaires
Pneumonies à germes intracellulaires Dr. Kerfah Soumia
 
PRESENTATION DR MUPEPA IMMUNITE APPLIQUEE EN CHIRURGIE.pptx
PRESENTATION DR MUPEPA IMMUNITE APPLIQUEE EN CHIRURGIE.pptxPRESENTATION DR MUPEPA IMMUNITE APPLIQUEE EN CHIRURGIE.pptx
PRESENTATION DR MUPEPA IMMUNITE APPLIQUEE EN CHIRURGIE.pptxGloriaMupoyi
 
Le manuel du généraliste 2 maladies infectieuses et virales
Le manuel du généraliste 2 maladies infectieuses et viralesLe manuel du généraliste 2 maladies infectieuses et virales
Le manuel du généraliste 2 maladies infectieuses et viralesdrmouheb
 
Infections et immunodépression.Dr.S.ADDOUN.pptx
Infections et immunodépression.Dr.S.ADDOUN.pptxInfections et immunodépression.Dr.S.ADDOUN.pptx
Infections et immunodépression.Dr.S.ADDOUN.pptxMedAnes1
 
Hygiène hospitalière enjeux_d'aujourd'hui_et_demain
Hygiène hospitalière enjeux_d'aujourd'hui_et_demainHygiène hospitalière enjeux_d'aujourd'hui_et_demain
Hygiène hospitalière enjeux_d'aujourd'hui_et_demainDr Taoufik Djerboua
 

Similaire à Famille des Mycobacteriaceae et tuberculose (20)

Rea infectiologie bis
Rea infectiologie bis Rea infectiologie bis
Rea infectiologie bis
 
Activité antibactérienne
Activité antibactérienneActivité antibactérienne
Activité antibactérienne
 
Amibes et amibiases
Amibes et amibiasesAmibes et amibiases
Amibes et amibiases
 
INTRODUCTION A L’IMMUNOLOGIE EN MEDECINE DENTAIRE
INTRODUCTION A L’IMMUNOLOGIE EN MEDECINE DENTAIREINTRODUCTION A L’IMMUNOLOGIE EN MEDECINE DENTAIRE
INTRODUCTION A L’IMMUNOLOGIE EN MEDECINE DENTAIRE
 
Mécanismes immunitaires impliqués dans la physiopathologie du paludisme
Mécanismes immunitaires impliqués dans la physiopathologie du paludismeMécanismes immunitaires impliqués dans la physiopathologie du paludisme
Mécanismes immunitaires impliqués dans la physiopathologie du paludisme
 
microorganismes eucaryotes.pdf
microorganismes eucaryotes.pdfmicroorganismes eucaryotes.pdf
microorganismes eucaryotes.pdf
 
(Draft) Bacterial Zoonoses and Brucellosis / (brouillon)Zoonoses bacteriennes...
(Draft) Bacterial Zoonoses and Brucellosis / (brouillon)Zoonoses bacteriennes...(Draft) Bacterial Zoonoses and Brucellosis / (brouillon)Zoonoses bacteriennes...
(Draft) Bacterial Zoonoses and Brucellosis / (brouillon)Zoonoses bacteriennes...
 
Mycobacterium tuberculosis
Mycobacterium tuberculosisMycobacterium tuberculosis
Mycobacterium tuberculosis
 
Lecture 1 Introduction to Dental & Oral Immunology
Lecture 1 Introduction to Dental & Oral ImmunologyLecture 1 Introduction to Dental & Oral Immunology
Lecture 1 Introduction to Dental & Oral Immunology
 
Polycopie parasito myco-2006-2007
Polycopie parasito myco-2006-2007Polycopie parasito myco-2006-2007
Polycopie parasito myco-2006-2007
 
Emergeance des bacteries multiresistantes en communaute
Emergeance des bacteries multiresistantes en communauteEmergeance des bacteries multiresistantes en communaute
Emergeance des bacteries multiresistantes en communaute
 
EPIDEMIOLOGIE_DES_INFECTIONS_NOSOCOMIALE.pdf
EPIDEMIOLOGIE_DES_INFECTIONS_NOSOCOMIALE.pdfEPIDEMIOLOGIE_DES_INFECTIONS_NOSOCOMIALE.pdf
EPIDEMIOLOGIE_DES_INFECTIONS_NOSOCOMIALE.pdf
 
Lecture 3 Phagocytic Cells
Lecture 3 Phagocytic CellsLecture 3 Phagocytic Cells
Lecture 3 Phagocytic Cells
 
Pneumonies à germes intracellulaires
Pneumonies à germes intracellulaires Pneumonies à germes intracellulaires
Pneumonies à germes intracellulaires
 
PRESENTATION DR MUPEPA IMMUNITE APPLIQUEE EN CHIRURGIE.pptx
PRESENTATION DR MUPEPA IMMUNITE APPLIQUEE EN CHIRURGIE.pptxPRESENTATION DR MUPEPA IMMUNITE APPLIQUEE EN CHIRURGIE.pptx
PRESENTATION DR MUPEPA IMMUNITE APPLIQUEE EN CHIRURGIE.pptx
 
Le manuel du généraliste 2 maladies infectieuses et virales
Le manuel du généraliste 2 maladies infectieuses et viralesLe manuel du généraliste 2 maladies infectieuses et virales
Le manuel du généraliste 2 maladies infectieuses et virales
 
Infections et immunodépression.Dr.S.ADDOUN.pptx
Infections et immunodépression.Dr.S.ADDOUN.pptxInfections et immunodépression.Dr.S.ADDOUN.pptx
Infections et immunodépression.Dr.S.ADDOUN.pptx
 
Hygiène hospitalière enjeux_d'aujourd'hui_et_demain
Hygiène hospitalière enjeux_d'aujourd'hui_et_demainHygiène hospitalière enjeux_d'aujourd'hui_et_demain
Hygiène hospitalière enjeux_d'aujourd'hui_et_demain
 
Amibes
AmibesAmibes
Amibes
 
Diu
DiuDiu
Diu
 

Plus de Dr Taoufik Djerboua

Beta laktamazlar enzimler yapisi siniflandirilmasi bulma
Beta laktamazlar enzimler yapisi siniflandirilmasi bulmaBeta laktamazlar enzimler yapisi siniflandirilmasi bulma
Beta laktamazlar enzimler yapisi siniflandirilmasi bulmaDr Taoufik Djerboua
 
beta lactamases : structure , classification and investigations
beta lactamases : structure , classification and investigationsbeta lactamases : structure , classification and investigations
beta lactamases : structure , classification and investigationsDr Taoufik Djerboua
 
Examen cytobacteriologique des prelevements genitaux et des infections sexuel...
Examen cytobacteriologique des prelevements genitaux et des infections sexuel...Examen cytobacteriologique des prelevements genitaux et des infections sexuel...
Examen cytobacteriologique des prelevements genitaux et des infections sexuel...Dr Taoufik Djerboua
 
Resistance aux antimicrobiens aux origines de l'emergence et de la propagatio...
Resistance aux antimicrobiens aux origines de l'emergence et de la propagatio...Resistance aux antimicrobiens aux origines de l'emergence et de la propagatio...
Resistance aux antimicrobiens aux origines de l'emergence et de la propagatio...Dr Taoufik Djerboua
 
Les eaux techniques en nettoyge desinfection et sterilisation / echnical wate...
Les eaux techniques en nettoyge desinfection et sterilisation / echnical wate...Les eaux techniques en nettoyge desinfection et sterilisation / echnical wate...
Les eaux techniques en nettoyge desinfection et sterilisation / echnical wate...Dr Taoufik Djerboua
 
Les tests de sensibilite aux antibiotiques / Antimicrobial susceptibility tes...
Les tests de sensibilite aux antibiotiques / Antimicrobial susceptibility tes...Les tests de sensibilite aux antibiotiques / Antimicrobial susceptibility tes...
Les tests de sensibilite aux antibiotiques / Antimicrobial susceptibility tes...Dr Taoufik Djerboua
 
L'autoclavage aspects techniques pratiques et normatifs
L'autoclavage aspects techniques pratiques et normatifsL'autoclavage aspects techniques pratiques et normatifs
L'autoclavage aspects techniques pratiques et normatifsDr Taoufik Djerboua
 
La preparation des dispositifs medicaux a la sterilisation
La preparation des dispositifs medicaux a la sterilisationLa preparation des dispositifs medicaux a la sterilisation
La preparation des dispositifs medicaux a la sterilisationDr Taoufik Djerboua
 
Generalites sur la sterilisation industrielle
Generalites sur la sterilisation industrielle Generalites sur la sterilisation industrielle
Generalites sur la sterilisation industrielle Dr Taoufik Djerboua
 
DIAGNOSTIC VIROLOGIQUE D'UNE INFECTION
DIAGNOSTIC VIROLOGIQUE D'UNE INFECTIONDIAGNOSTIC VIROLOGIQUE D'UNE INFECTION
DIAGNOSTIC VIROLOGIQUE D'UNE INFECTIONDr Taoufik Djerboua
 
Famille des Poxviridae: Variole,Orf et apparentés
Famille des Poxviridae: Variole,Orf et apparentésFamille des Poxviridae: Variole,Orf et apparentés
Famille des Poxviridae: Variole,Orf et apparentésDr Taoufik Djerboua
 
Famille des Coronaviridae : Rhume, SRAS et MERScoV
Famille des Coronaviridae : Rhume, SRAS et MERScoVFamille des Coronaviridae : Rhume, SRAS et MERScoV
Famille des Coronaviridae : Rhume, SRAS et MERScoVDr Taoufik Djerboua
 
Virologie structure multiplication des virus
Virologie structure multiplication des virusVirologie structure multiplication des virus
Virologie structure multiplication des virusDr Taoufik Djerboua
 
Diagnostic bacteriologique et orientations therapeutiques au cours de l’infec...
Diagnostic bacteriologique et orientations therapeutiques au cours de l’infec...Diagnostic bacteriologique et orientations therapeutiques au cours de l’infec...
Diagnostic bacteriologique et orientations therapeutiques au cours de l’infec...Dr Taoufik Djerboua
 

Plus de Dr Taoufik Djerboua (20)

Beta laktamazlar enzimler yapisi siniflandirilmasi bulma
Beta laktamazlar enzimler yapisi siniflandirilmasi bulmaBeta laktamazlar enzimler yapisi siniflandirilmasi bulma
Beta laktamazlar enzimler yapisi siniflandirilmasi bulma
 
beta lactamases : structure , classification and investigations
beta lactamases : structure , classification and investigationsbeta lactamases : structure , classification and investigations
beta lactamases : structure , classification and investigations
 
Examen cytobacteriologique des prelevements genitaux et des infections sexuel...
Examen cytobacteriologique des prelevements genitaux et des infections sexuel...Examen cytobacteriologique des prelevements genitaux et des infections sexuel...
Examen cytobacteriologique des prelevements genitaux et des infections sexuel...
 
Resistance aux antimicrobiens aux origines de l'emergence et de la propagatio...
Resistance aux antimicrobiens aux origines de l'emergence et de la propagatio...Resistance aux antimicrobiens aux origines de l'emergence et de la propagatio...
Resistance aux antimicrobiens aux origines de l'emergence et de la propagatio...
 
Les eaux techniques en nettoyge desinfection et sterilisation / echnical wate...
Les eaux techniques en nettoyge desinfection et sterilisation / echnical wate...Les eaux techniques en nettoyge desinfection et sterilisation / echnical wate...
Les eaux techniques en nettoyge desinfection et sterilisation / echnical wate...
 
Les tests de sensibilite aux antibiotiques / Antimicrobial susceptibility tes...
Les tests de sensibilite aux antibiotiques / Antimicrobial susceptibility tes...Les tests de sensibilite aux antibiotiques / Antimicrobial susceptibility tes...
Les tests de sensibilite aux antibiotiques / Antimicrobial susceptibility tes...
 
L'autoclavage aspects techniques pratiques et normatifs
L'autoclavage aspects techniques pratiques et normatifsL'autoclavage aspects techniques pratiques et normatifs
L'autoclavage aspects techniques pratiques et normatifs
 
La preparation des dispositifs medicaux a la sterilisation
La preparation des dispositifs medicaux a la sterilisationLa preparation des dispositifs medicaux a la sterilisation
La preparation des dispositifs medicaux a la sterilisation
 
Generalites sur la sterilisation industrielle
Generalites sur la sterilisation industrielle Generalites sur la sterilisation industrielle
Generalites sur la sterilisation industrielle
 
DIAGNOSTIC VIROLOGIQUE D'UNE INFECTION
DIAGNOSTIC VIROLOGIQUE D'UNE INFECTIONDIAGNOSTIC VIROLOGIQUE D'UNE INFECTION
DIAGNOSTIC VIROLOGIQUE D'UNE INFECTION
 
Bacteries anaerobies strictes
Bacteries anaerobies strictesBacteries anaerobies strictes
Bacteries anaerobies strictes
 
EndNote : notions de base
EndNote : notions de baseEndNote : notions de base
EndNote : notions de base
 
Famille des Poxviridae: Variole,Orf et apparentés
Famille des Poxviridae: Variole,Orf et apparentésFamille des Poxviridae: Variole,Orf et apparentés
Famille des Poxviridae: Variole,Orf et apparentés
 
Famille des Coronaviridae : Rhume, SRAS et MERScoV
Famille des Coronaviridae : Rhume, SRAS et MERScoVFamille des Coronaviridae : Rhume, SRAS et MERScoV
Famille des Coronaviridae : Rhume, SRAS et MERScoV
 
Virologie structure multiplication des virus
Virologie structure multiplication des virusVirologie structure multiplication des virus
Virologie structure multiplication des virus
 
Virus de la rage
Virus de la rageVirus de la rage
Virus de la rage
 
human immunodeficiency virus
human immunodeficiency virushuman immunodeficiency virus
human immunodeficiency virus
 
Les hepatites virales
Les hepatites viralesLes hepatites virales
Les hepatites virales
 
Diagnostic bacteriologique et orientations therapeutiques au cours de l’infec...
Diagnostic bacteriologique et orientations therapeutiques au cours de l’infec...Diagnostic bacteriologique et orientations therapeutiques au cours de l’infec...
Diagnostic bacteriologique et orientations therapeutiques au cours de l’infec...
 
Nematodes a transmission per os
Nematodes a transmission per osNematodes a transmission per os
Nematodes a transmission per os
 

Dernier

3- Formation ECG Coronaropathie et ECG.pptx
3- Formation ECG Coronaropathie et ECG.pptx3- Formation ECG Coronaropathie et ECG.pptx
3- Formation ECG Coronaropathie et ECG.pptxSidoShinn
 
La coloration au bleu de prusse (coloration de perls).pptx
La coloration au bleu de prusse  (coloration de perls).pptxLa coloration au bleu de prusse  (coloration de perls).pptx
La coloration au bleu de prusse (coloration de perls).pptxS/Abdessemed
 
1- Formation ECG TOUBIB World- ECG normal.pptx
1- Formation ECG TOUBIB World- ECG normal.pptx1- Formation ECG TOUBIB World- ECG normal.pptx
1- Formation ECG TOUBIB World- ECG normal.pptxSidoShinn
 
Les atteintes musculo-squelettiques dans l’hémophilie JFR 2023.pdf
Les atteintes musculo-squelettiques dans l’hémophilie JFR 2023.pdfLes atteintes musculo-squelettiques dans l’hémophilie JFR 2023.pdf
Les atteintes musculo-squelettiques dans l’hémophilie JFR 2023.pdfStellaDiMare3
 
2- Troubles de la conduction et du rythmes TOUBIB World.pptx
2- Troubles de la conduction et du rythmes TOUBIB World.pptx2- Troubles de la conduction et du rythmes TOUBIB World.pptx
2- Troubles de la conduction et du rythmes TOUBIB World.pptxSidoShinn
 
L’HÉPATITE B, M’AIDER À LA COMPRENDRE, SAVOIR CE QU’IL FAUT FAIRE
L’HÉPATITE B, M’AIDER À LA COMPRENDRE, SAVOIR CE QU’IL FAUT FAIREL’HÉPATITE B, M’AIDER À LA COMPRENDRE, SAVOIR CE QU’IL FAUT FAIRE
L’HÉPATITE B, M’AIDER À LA COMPRENDRE, SAVOIR CE QU’IL FAUT FAIREsoshepatites
 

Dernier (6)

3- Formation ECG Coronaropathie et ECG.pptx
3- Formation ECG Coronaropathie et ECG.pptx3- Formation ECG Coronaropathie et ECG.pptx
3- Formation ECG Coronaropathie et ECG.pptx
 
La coloration au bleu de prusse (coloration de perls).pptx
La coloration au bleu de prusse  (coloration de perls).pptxLa coloration au bleu de prusse  (coloration de perls).pptx
La coloration au bleu de prusse (coloration de perls).pptx
 
1- Formation ECG TOUBIB World- ECG normal.pptx
1- Formation ECG TOUBIB World- ECG normal.pptx1- Formation ECG TOUBIB World- ECG normal.pptx
1- Formation ECG TOUBIB World- ECG normal.pptx
 
Les atteintes musculo-squelettiques dans l’hémophilie JFR 2023.pdf
Les atteintes musculo-squelettiques dans l’hémophilie JFR 2023.pdfLes atteintes musculo-squelettiques dans l’hémophilie JFR 2023.pdf
Les atteintes musculo-squelettiques dans l’hémophilie JFR 2023.pdf
 
2- Troubles de la conduction et du rythmes TOUBIB World.pptx
2- Troubles de la conduction et du rythmes TOUBIB World.pptx2- Troubles de la conduction et du rythmes TOUBIB World.pptx
2- Troubles de la conduction et du rythmes TOUBIB World.pptx
 
L’HÉPATITE B, M’AIDER À LA COMPRENDRE, SAVOIR CE QU’IL FAUT FAIRE
L’HÉPATITE B, M’AIDER À LA COMPRENDRE, SAVOIR CE QU’IL FAUT FAIREL’HÉPATITE B, M’AIDER À LA COMPRENDRE, SAVOIR CE QU’IL FAUT FAIRE
L’HÉPATITE B, M’AIDER À LA COMPRENDRE, SAVOIR CE QU’IL FAUT FAIRE
 

Famille des Mycobacteriaceae et tuberculose

  • 1. DR T.DJERBOUA Pharmacien maitre assistant en microbiologie Faculté de médecine Mouloud Maammeri Chef de service du laboratoire central de biologie clinique Hôpital BELLOUA-CHU TIZI-OUZOU. UNIVERSITE MOULOUD-MAAMERI DE TIZI- OUZOU FACULTE DE MEDECINE DEPARTEMENT DE MEDECINE COURS DE 3ème ANNEE MEDECINE MODULE DE MICROBIOLOGIE BACTERIOLOGIE LES MYCOBACTERIES Hôpital Belloua, ancien SANATORIUM
  • 2. PLAN 1.INTRODUCTION 2.OBJECTIFS PEDAGOGIQUES 3.CLASSIFICATION ET HABITAT NATUREL 4.CARACTERES BACTERIOLOGIQUES 5.FACTEURS DE PATHOGENICITE 6.POUVOIR PATHOGENES DES MYCOBACTERIES 7.SENSIBILITE AUX ANTIBIOTIQUES 8.DIAGNOSTIC ET PREVENTION DES INFECTION A MYCOBACTERIES 9.CONCLUSION
  • 3. II.OBJECTIFS PEDAGOGIQUES *Apprécier la diversité des Mycobactéries et leurs impact en médecine humaine *Connaitre les principaux Genres/Espèces rencontrés en clinique *Connaitre les spectre clinique et les principales pathologies causées par les Mycobactéries a pouvoir pathogène specifique *Connaitre l’état actuel de la sensibilité aux antituberculeux et l’ampleur du problème posé par la résistance *Connaitre les moyens diagnostic de la tuberculose *Connaitre les moyens de lutte et de prévention de la tuberculose
  • 4. I.INTRODUCTION cependant ,elle regroupe des bactéries à l’ origine d’autres pathologies comme la lèpre, l’ulcère de Buruli et des infections opportunistes diverses de l’immunodéprimé. La famille des Mycobacteriaceae est surtout connue pour l’agent de la Tuberculose Les infections a mycobactéries sont un problème de santé publique de part le monde, en particulier dans les pays en voie de développement et chez les personnes de bas niveau socio- économique Ce type de bactéries, en raison de leurs propriétés bactériologique peuvent être très difficiles a traités et sont ainsi une priorité mondiale en matière de prévention.
  • 5. III. CLASSIFICATION ET HABITAT NATUREL Selon le « Bergey’s Manual of Systematics of Archaea and Bacteria” (2015) P Actinobacteria CActinobacteria OCorynebacteriales F Mycobacteriaceae G 1 seul : Mycobacerium E plus de 190 espèces sommairement en: E pathogènes strictes : 1) Agents de la Tuberculose : M. tuberculosis +++, M.bovis, M.africanum … 2) Agents de la Lèpre : M.leprae 3) Agent de l’ulcère de Buruli : M.ulcerans …etc E opportunistes = MYCOBACTERIES ATYPIQUES très nombreuses espèces, a l’origine d’infections opportuniste diverses EKansassi EAvium Eabcessus…  Les agents de la tuberculose et de la lèpre se retrouvent essentiellement chez les sujet humains et animaux atteints qui en sont le principale réservoir et vecteur  les mycobactéries atypiques ont différentes niches écologiques et sont largement répondues dans la nature notamment le milieu aquatique et zones humides  Ce sont des bactéries sensibles aux désinfectants et aux antiseptiques (Alcools, dérivés halogénés…)
  • 7. A) MORPHOLOGIE: il s’agit de bacilles ayant une paroi a structure complexe, non colorables au Gram, la coloration les plus utilisée sont celle de Ziehl- Neelsen et l’Auramine. Cette structure particulièrement imperméable , est a l’origine de : • Au centre de la virulence et de L’interaction hôte-bactérie • A l’origine de la lenteur de la pathologie • A l’origine de la lenteur de la culture • A l’origine de la résistance naturelle a la quasi-totalité des antibactériens usuels IV.CARACTERISTIQUES BACTERIOLOGIQUES
  • 8. A) MORPHOLOGIE: Principe de la coloration des mycobactéries : En raison de la structure de leurs paroi, ces bactéries peuvent retenir certains colorants meme en cas de traitement prolongé par des agents de décoloration colle l’acide sulfurique et l’alcool =) BACILLES ACIDO- ALCOOLO RESISTANTS (BAAR) Cette propriété est mise a profit dans les prélèvements pour colorer spécifiquement les mycobactéries tout en décolorant les autres bactéries qui ne seront pas visibles IV.CARACTERISTIQUES BACTERIOLOGIQUES 1) COLORATION DE ZIEHL-NEELSEN : coloration a chaud d’un frottis avvec de la Fsuchine phéniquée de Ziehl, (10 minutes) suivie d’une double décoloration a l’acide sulfurique et a l’alcool (07 minutes) puis d’une contre coloration au bleu de méthylène 2) COLORATION a l’Auramine: même principe , sauf que le Colorant est une molécule fluorescente =) lecture au Microscope a fluorescence
  • 9. Coloration de Ziehl-Neelsen d’une biopsie Réaction granulomateuse et bacilles intracellulaires Coloration de Ziehl-Neelsen d’un crachat Il s’agit d’une Tuberculose pulmonaire dite « a microscopie positive » Ce sont des patients fortement contagieux Les bacilles apparaissent fin, droits ou légèrement incurvés parfois branchés. Entre autre ces bactéries sont immobiles, non sporulés et parfois capsulés
  • 10. Coloration de Ziehl-Neelsen d’une biopsie Cutanée : Mycobacterium leprae Coloration a l’Auramine Mycobacterium tuberculosis
  • 11. B) CARACTERES CULTURAUX : Il s’agit d’une bactérie Fastidieuse, très exigeante, qui pousse sur milieux enrichis Le milieu solide le plus utilisé est le Lowenstein-Jensen (LJ) Il existe des milieux liquide (ex Middelbrook 7H9) Ces milieux ne sont pas sélectifs, les prélèvements poly microbiens passent par une étape de décontamination. C’est un Germe aérobie stricte, cultivant de préférence a 37° Les cultures sont longues et peuvent prendre jusqu’à 03 mois. Les colonies sont de couleur chamois ayant un aspect caractéristique en « choux fleur » La culture a été améliorée par l’avènement d’automates de culture IV.CARACTERISTIQUES BACTERIOLOGIQUES Middelbrook 7H9Lowenstein-Jensen
  • 13. C) CARACTERES D’IDENTIFICATION : IV.CARACTERISTIQUES BACTERIOLOGIQUES grande diversité métabolique Certains tests comme la catalase, l’exploration du métabolisme bactérien,la résistance a certains inhibiteurs, les exigences vitaminiques, la pigmentation spontanée ou provoquée … sont effectués mais dans Conditions différentes de celles des bactéries usuelles En raison de leurs caractère laborieux de ces tests, l’identification antigénique et génomique est favorisée Ce dernier permet a la fois l’identification de l’espèce ainsi que la recherche des gènes de résistance aux antituberculeux
  • 14. Détection rapide de l’antigène MPT64 par immunochromatographie PCR multiplex en temps réel Identification et recherche des résistances type GeneXpert
  • 15. V.FACTEURS DE VIRULENCE il s’agit d’une bactérie intracellulaire facultative. L’interaction et la survie dans les phagocyte fait partie intégrante de son cycle de vie. M.tuberculosis ne possède pas les facteurs de pathogénicité habituellement retrouvé chez les autres bactéries les processus d’adhésion, d’invasion et de résistance à la défense immunitaire implique d’autres interactions plus complexes. *l’adhésion et l’invasion implique la possession de molécules mimant des fonctions immunitaires comme le C3-R et le FC-R des Ig pour faciliter son opsonisation et sa phagocytose. *survie et multiplication intracellulaire : implique l’inhibition de l’activité bactéricide du phagocyte en empêchant la fusion phagosome-lysosome (Cord FACTOR) d’une part et la résistance aux molécules bactéricides grâce à leurs paroi riche en lipides et des enzymes inactivant les radicaux libres d’autre part (catalase, super-oxyde dismutase…) *Au total ; M.tuberculosis interagit de manière complexe avec son hôte favorisant à la fois la destruction des tissus de l’hôte en nuisant au minimum à la bactérie expliquant le contraste observé entre l’intensité de la réaction immunitaire et la charge bactérienne importante. Ces interactions expliquent aussi que la maladie sévit chez les personnes au système immunitaire fragilisé. la charge bactérienne infectante est très faible, semble être de moins de 10 bacilles.
  • 18. LA TUBERCULOSE EPIDEMIOLOGIE M.tuberculosis est aussi bien retrouvé chez l’homme que chez l’animal. La transmission interhumaine se fait via les sujets présentant une maladie active et éliminant le germe en grande quantité dans leurs secretions respiratoires. *selon l’OMS en 2014: 9.6 M de nouveaux cas, 12% HIV+ et une écrasante majorité dans les pays en voie de développement. Les cas détectés et notifiés ne représenteraient que 2/3 des cas totaux. Dans la même année : 1.1 M de décès, 480 000 de cas de tuberculose résistante En Algérie : 22.000 cas déclarés dont 8445 pulmonaires et 13708 extra-pulmonaire L’incidence annuelle de la tuberculose contagieuse en 2014 : 10/100.000 habitants (pays endémique à incidence moyenne) *le jeune adulte est le plus touché (20-40 ans) et la forme ganglionnaire (cervicale/pulmonaire) constitue la forme la plus fréquente. *la résistance est autours de 1% (2005)
  • 19. LA TUBERCULOSE PHYSIOPATHOLOGIEla porte d’entrée est le plus souvent pulmonaire +++ Gouttelettes de Pflugge
  • 20. PHYSIOPATHOLOGIEla porte d’entrée est le plus souvent pulmonaire +++ • au niveau des alvéoles la bactérie se multiplie et est phagocytée, si l’activation immunitaire est réussie, on assiste à la formation d’un granulome qui jugule l’infection. *dans le cas contraire les lésions progressent et sont riches en bactéries qui entretiennent le processus *l’ouverture des lésions vers les bronches aboutissent a la forme contagieuse de la tuberculose pulmonaire. *à partir du foyer pulmonaire la maladie peut disséminer via le sang (dans les macrophages non activés) dans tout l’organisme et soit rester latente soit réactiver donnant une tuberculose extra pulmonaire
  • 22. CLINIQUE : 1)La tuberculose pulmonaire : principale localisation • la primo infection pulmonaire est asymptomatique dans 90% des cas évolue favorablement avec mémoire immunitaire (IDR+). • dans le cas restant l’infection évolue vers une tuberculose pulmonaire active, se manifestant par des signes d’imprégnation tuberculeuse (fièvre persistante inexpliquée, sueurs nocturnes, perte de poids, perturbations biologique et altération de l’état général), les signes pulmonaires sont dominés par la toux et parfois l’hémoptysie quand la maladie progresse. • à ce stade et sans traitement : mortalité 50%, mode chronique 25%, guérison 25% (chiffres très variables d’une région a une autre). Le traitement améliore considérablement le pronostic de la maladie. Atteinte apicale (oxygene +++) Tuberculose miliaire pulmonaire
  • 23. • 2) La tuberculose extra-pulmonaire : fréquente chez sujets fragilisés : miliaire tuberculseuse. Atteinte des séreuses (pleurésie, méningite, péritonite, péricardite), ganglions lymphatiques, appareil ostéo-articulaire de Pott), appareil génito-urinaire… TUBERCULOSE GANGLIONNAIRE PLEURESIE TUBERCULEUSE TUBERCULOSE CEREBRALE
  • 24. Sensibilite aux antibiotiques M.tuberculosis est résistant à la plupart des antibiotiques utilisée en routine. Il existe un groupe de molécules spécifiquement actives dites : antituberculeux (ATT) Sommairement, les antituberculeux sont classées en : *Antituberculeux de 1ère ligne : utilisée en 1ère intention. On distingue les ATT majeurs Rifampicine, isoniazide et Streptomycine. Sont très bactéricides et permettent une stérilisation rapide des lésions rendant ainsi le sujet non contagieux. Les autres sont l’Ethambutol et le pyrazinamide (formes intracellulaires dormantes) qui ont une action bactéricide complémentaire *Les antibiotiques de 2ème ligne : sont utilisée chez les patient résistants au traitement et sont représentés par les aminosides (kanamycine/amikacine) les fluoroquinolones (ofloxacine/ciprofloxacine/moxifloxacine)) ainsi que la cyclosérine , le para-amino salycilate et l’éthionamide…
  • 25. DIAGNOTIC DE LA TUBERCULOSE PRELEVEMENTS: crachats+++ , 3 sont recueillis sur 3 jours jours successifs , le premier lors de la 1ère consultation Le crachat se fait de préférence le matin , a jeun et dans un effort de tous Pour les patients ne pouvant pas cracher (femme, enfant en bas age), un tubage gastrique est effectuée pour recueillir les secrétions avalés pendant la nuit Autres: Aspiration bronchique, LBA, PDP… Les prelevements doivent etre gardes a l’abri de la lumière ! Extra-pulmonaires : liquides pleuraux, articulaires, LCR, biopsies, ponction d’abcès,… DIAGNOSTIC DIRECT : *examen direct : Tuberculose pulmonaire : l’examen directe est l’examen de référence , elle permet le diagnostic et le suivi des patients *Coloration Ziehl-Neelsen a partir des crachats TBM+ : tuberculose pulmonaire a microscopie positive : contagieuse+++ TBM- : tuberculose pulmonaire a microscopie négative : contagion – =) CULTURE Tuberculose extra pulmonaire : la culture est l’examen de référence *les extra pulmonaires on ne fait pas de Ziehl-Neelsen (paucibacillaires le plus souvent)
  • 26. DIAGNOTIC DE LA TUBERCULOSE *culture et tests de sensibilité aux antituberculeux sur Lowenstein-Jensen ou autre En raison de son caractère fastidieux et dangereux, En Algérie, elle n’est pas obligatoire pour les crachats a microscopie positive Elle l’est en cas de : -Forte suspicion de tuberculose pulmonaire avec microscopie négative sur les 3 crachats -tuberculose extra-pulmonaire Les Tests de sensibilité aux antituberculeux quand a eux sont indiqués au cas ou il existe une rechutes une non réponse au traitement ou reprise de la croissance bactérienne après une phase de diminution de la charge bactérienne dans les crachats (recherche d’une résistance au traitement) Cette recherche ce fait soit par méthode phénotypique (méthode des proportions) ou génotypique. (recherche directe des gènes de résistance )
  • 27. Methode des proportions Detection directe des gènes mutants
  • 28. DIAGNOTIC DE LA TUBERCULOSE Diagnostic indirect Regroupe : 1) l’intradermoréaction a la tuberculine 2) La recherche d’une tuberculose latente chez le sujet candidat a une immunodepression thérapeutique
  • 29. PREVENTION DE LA TUBERCULOSE *prélèvements : pulmonaires +++, les etxra pulmonaires selon la localisation Isolement du patient infecté contagieux jusqu’à négativation des crachats Suivi des patients contacts et chimioprophylaxie en cas de facteurs de risque de tuberculose grave (nouveau née…) Respect des règles d’hygiènes et des règles de sécurité respiratoire Hygiène des mains Aération et exposition au soleil des locaux (bactérie sensible aux UV) Gesstion des déchets correction des facteurs d’immunodepression (malnutrition…) Surveillance rigoureuse du traitement et sensibilisation des patients a la complaisance au traitement