Poursuivre en recherche
Des doctorants témoignent

Télécom ParisTech
46, rue Barrault - F 75634 Paris cedex 13
Tél. : +33 ...
cryptographie
commerce

santé finance
informatique

météorologie

médecine
environnement

énergie

loisirs multimédia

tél...
Ph.D,

le Diplôme phare de la Recherche et de
l’Innovation au cœur de la Société Numérique
L’avènement de la Société Numér...
Comprendre la base physique
des effets observés

L’extraction de la mélodie
dans la musique
Jean-Louis Durrieu

Evguenii G...
Un peu plus tard...

Une vraie ingénieur
Télécom ParisTech !

Nicolas Demassieux
Créateur d’entreprise

Parcours
J’ai comm...
Molka Ben Romdhane
Doctorante Comelec

Après avoir terminé mon stage de Master en Systèmes Électroniques au CEA-LETI SAS, ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Poursuivre en recherche : des doctorants témoignent

8 484 vues

Publié le

Ph.D, le Diplôme phare de la Recherche et de l’Innovation au cœur de la Société Numérique. 85% des doctorats délivrés en France conduisent directement à des
carrières industrielles au sens large. Le Ph.D est
devenu la porte d’accès à des métiers à forte valeur ajoutée dans la R&D et l’innovation pour les entreprises et dans la «recherche partenariale voire plus fondamentale».

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
8 484
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
6 747
Actions
Partages
0
Téléchargements
5
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Poursuivre en recherche : des doctorants témoignent

  1. 1. Poursuivre en recherche Des doctorants témoignent Télécom ParisTech 46, rue Barrault - F 75634 Paris cedex 13 Tél. : +33 (0)1 45 81 77 77 Fax : +33 (0)1 45 88 11 14 Membre fondateur de www.telecom-paristech.fr Retrouvez Télécom ParisTech sur Facebook, Twitter, DailyMotion, Viméo, YouTube, Campus Channel.
  2. 2. cryptographie commerce santé finance informatique météorologie médecine environnement énergie loisirs multimédia télécommunications IMAGE réseaux mobiles fouille de données logiciels électronique systèmes embarqués sécurité interface homme-machine culture transports musique 2 3
  3. 3. Ph.D, le Diplôme phare de la Recherche et de l’Innovation au cœur de la Société Numérique L’avènement de la Société Numérique, qui s’accompagne d’une naturelle mondialisation de la concurrence entre diplômés, marque aussi une très forte augmentation de la demande en «Ph.D» dans tous les secteurs d’activités, le Numérique bien sûr, mais aussi le conseil, la fonction publique, la finance, l’énergie, les transports, la santé, etc. 85% des doctorats délivrés en France conduisent directement à des carrières industrielles au sens large, ce pourcentage étant encore plus élevé en Allemagne, aux Etats-Unis et en Asie. Le Ph.D est devenu la porte d’accès à des métiers à forte valeur ajoutée dans la R&D et l’innovation pour les entreprises et dans la «recherche partenariale voire plus fondamentale», au sein des établissements d’enseignement supérieur et organismes nationaux de recherche. C’est aussi un passeport pour les fonctions à haute responsabilité dans les grandes entreprises internationalisées. Télécom ParisTech héberge 17 équipes de recherche de réputation internationale, en prise directe avec les grands acteurs publics et privés de la société numérique. Prises ensemble, ces expertises constituent un pavage pluridisciplinaire remarquable pour un établissement d’enseignement et de recherche au niveau européen. 4 Les domaines de compétences des équipes de Télécom ParisTech vont des nanotechnologies aux usages des TIC et aux mécanismes de l’innovation, en passant par les communications sans fil, le traitement des images, l’apprentissage statistique, l’informatique, l’architecture des réseaux et les grands systèmes, pour n’en citer que quelques-uns. Tous les grands défis de la société numérique sont abordés comme l’accès mobile haut débit pour tous, le Big Data, La sécurité du numérique, l’internet des objets et l’intelligence ambiante, les Interactions entre l’homme et le robot, les réseaux sociaux, l’entrepreneuriat, les nouveaux modèles économiques et bien d’autres choses. Faire une thèse après le diplôme d’ingénieur, pourquoi pas ? Le doctorat progresse en France, c’est le diplôme académique de plus haut niveau international. L’Ecole Doctorale pour laquelle Télécom ParisTech est co-accréditée (EDITE) accompagne cette démarche de façon personnalisée et tournée vers le projet post-thèse, quel qu’il soit. Faire une thèse est donc à coup sûr un puissant moyen pour démontrer l’alliance de la curiosité et de la productivité dans une démarche très porteuse sur le plan personnel, et propice à une excellente dynamique professionnelle. Alain Sibille Directeur de l’EDITE Patrick Duvaut Directeur de la Recherche 5
  4. 4. Comprendre la base physique des effets observés L’extraction de la mélodie dans la musique Jean-Louis Durrieu Evguenii Gueorguiev Thèse CIFRE effectuée au sein du département COMELEC (Communications et électronique) de Télécom ParisTech et de Keopsys. Responsable des ventes chez Keopsys Accroître mes connaissances J’ai toujours voulu approfondir mes connaissances dans le domaine des télécommunications pour comprendre la base physique des effets observés dans la pratique. Après mon diplôme d’ingénieur obtenu en Bulgarie et deux DEA en France, la suite logique était la thèse. La technologie de l’amplification de la lumière dans les fibres doubles gaines m’a particulièrement intéressé, m’ouvrant ainsi un grand potentiel de développement et d’application immédiate dans l’industrie. Choix technique et offre de bons conseils J’occupe actuellement le poste de responsable des ventes pour la zone Asie de Keopsys. Keopsys produit une large gamme d’amplificateurs et de lasers à base de fibre optique double gaine. Mon travail consiste à promouvoir, commercialiser et vendre ces produits. Les connaissances accumulées pendant ma thèse ont été indispensables à mon premier poste. Elles me permettent aussi de choisir la meilleure solution technique. Ainsi, je peux offrir de bons conseils à nos clients au moment de leur décision finale. La qualité des enseignants Déterminé à faire des télécommunications mon métier, j’ai choisi de réaliser ma thèse au sein de Télécom ParisTech, la grande école française spécialisée dans ce domaine. Une base technique solide, les relations internationales développées à l’école, et bien entendu la qualité incontestable des enseignants m’ont permis de réaliser une thèse d’excellence. Découvrir de belles théories En thèse au département TSI (Traitement du signal et des images) de Télécom ParisTech. Un diplôme international Ayant bénéficié d’une bourse pour finir mes études d’ingénieur à l’étranger, je me suis rendu compte que le diplôme véritablement valorisant à l’international est le doctorat. De plus, je souhaitais compléter ma formation scientifique et aller plus loin sur les sujets abordés à l’école, et notamment les mathématiques appliquées à l’audio. Musique et mathématiques Dans le cadre de ma thèse, je travaille sur des modèles mathématiques appliqués à la musique. Plus particulièrement, étant donné un morceau de musique avec un chanteur, mon but est d’une part de transcrire le chant en notes de musique, et d’autre part de le séparer physiquement de l’accompagnement. Des enseignements poussés Télécom ParisTech m’a permis de découvrir une application concrète et ludique des sciences qui nous sont enseignées. J’ai pu y suivre des enseignements poussés qui m’ont donné de solides bases pour aborder ma thèse avec sérénité. Je travaille maintenant au département TSI de l’école, au sein d’une équipe dynamique et sympathique. Nos travaux sont reconnus internationalement et présentés dans les journaux et conférences de référence du domaine. Approfondir un domaine Sylvain Robbiano Thèse au département TSI Des travaux sur un sujet en vogue Après des études de mathématiques fondamentales et appliquées à Orsay et le master Vision/ Apprentissage à l’ENS Cachan, je suis arrivé à Télécom ParisTech pour travailler dans le domaine de l’Apprentissage Statistique plus particulièrement dans le BigData. Dans ce domaine, le but est de construire des fonctions de prédictions à partir d’un jeu de données qui peut être très grand. Ce sujet m’a non seulement fait découvrir beaucoup de belles théories statistiques telles que l’approche minimax, agrégation de prédicteurs et les procédures bootstraps, mais aussi permis de me confronter à des jeux de données réelles d’origines variées, médicales et web principalement. Durant ce doctorat, j’ai participé à plusieurs conférences nationales et internationales grâce à mes travaux sur ce sujet en vogue. De plus, j’ai eu le loisir d’organiser un groupe de travail spécialement pour les doctorants dans lequel nous partagions nos connaissances en statistiques à travers des mini-cours. 6 Amal Moussa Doctorante en statistique à Columbia University (New York) J’ai choisi de poursuivre mes études en doctorat à l’Université de Columbia, pour approfondir mes connaissances en mathématiques appliquées à la finance. Reconnu comme un des meilleurs diplômes notamment aux États-Unis, le doctorat m’ouvrira à la fois les portes du monde académique et celui de la banque. 7
  5. 5. Un peu plus tard... Une vraie ingénieur Télécom ParisTech ! Nicolas Demassieux Créateur d’entreprise Parcours J’ai commencé ma carrière... en restant à l’école ! Enseignant-chercheur, professeur, puis chef du département Électronique, j’y ai vécu la grande période de la course à la numérisation (télécom, vidéo...) et participé – en coopération avec des industriels - au développement des premiers circuits intégrés de compression d’image (MPEG). En 1997, j’ai rejoint Motorola pour créer et développer en France le plus grand centre de recherche hors des USA. Devenu directeur de la recherche européenne puis mondiale et nommé l’un des neuf « Motorola Fellows », j’ai aussi pris la présidence de Motorola France en 2008. Au cours de cette seconde partie de carrière, j’ai vécu la grande aventure de la téléphonie et de l’internet Mobile, depuis les premiers réseaux GSM jusqu’au développement par mes équipes des prototypes et des normes de 4e génération. J’ai quitté Motorola mi 2009 et suis en train de bâtir la troisième partie de mon aventure professionnelle avec un projet de création de start-up visant à démocratiser l’accès à l’ « Internet des données ». Conseils Bien connaître vos motivations et être passionné par ce que vous faites. Ne pas hésiter à « être différent » et à innover (dans votre parcours, dans votre ensemble de compétences). Être ouvert et développer en permanence de nouvelles compétences (techniques, mais aussi des compétences humaines si essentielles). Camille Crespeau À la sortie de Télécom ParisTech, je voulais valoriser mon diplôme sans faire de la finance ou du conseil, devenir une « vraie » ingénieure Télécom ParisTech, et avoir un profil bien à moi. J’ai suivi en 2e année le parcours peu prisé (à tort) de Théorie et paradigmes de l’informatique. Puis, afin de lier mes goûts théoriques au monde de l’entreprise, j’ai choisi le master Comasic*, co-habilité avec l’École Polytechnique, Centrale Paris et Supélec (rien que ça !). La moitié des cours y sont donnés par des intervenants des grandes industries françaises, l’autre moitié par la crème de la recherche en matière de systèmes complexes. Je maîtrise maintenant la modélisation, la gestion de projets et l’ingénierie des systèmes complexes. Je suis même partie un mois au MIT à Boston pour me perfectionner. Mon profil est extrêmement recherché et nous sommes très peu nombreux sur le marché. C’est exactement ce que je voulais. * Conception et Management des Systèmes Informatiques Complexes. La chaire Ingénierie des systèmes complexes assure la coordination du master Comasic. Elle regroupe Thales, Dassault Aviation, la DGA (Direction Générale de l’Armement), DCNS, l’École Polytechnique, l’ENSTA ParisTech et Télécom ParisTech. Approfondir un sujet : le doctorat Franck Iutzeler Doctorant au département COMELEC Ma formation d’ingénieur à Télécom ParisTech m’a apporté des connaissances aussi bien pratiques que théoriques dans des domaines très variés. Faire un doctorat après mon diplôme d’ingénieur me permet d’approfondir un sujet qui me tenait à cœur : le traitement du signal. Le doctorat, ce sont trois années privilégiées où, tout en entrant dans la vie active, on a le temps de s’affirmer techniquement et d’acquérir de nouvelles compétences via l’enseignement, la rédaction d’articles scientifiques ou la participation à des conférences internationales.  Je travaille actuellement sur des problèmes de théorie de l’estimation dans les réseaux sans fil dans lesquels je suis confronté à divers aspects des mathématiques et des probabilités tout en conservant un lien avec ma formation d’ingénieur en communications numériques. Grâce à  la diversité des domaines couverts par l’école, j’ai pu bénéficier d’un large spectre de connaissances et ainsi, avoir une formation complète dans ma discipline. 8 9
  6. 6. Molka Ben Romdhane Doctorante Comelec Après avoir terminé mon stage de Master en Systèmes Électroniques au CEA-LETI SAS, j’ai entamé une thèse au sein de l’équipe SEN du Département Comelec à Télécom ParisTech. Mon sujet de thèse s’inscrit dans une convention CIFRE. L’avantage est qu’il touche au monde de la recherche ainsi qu’à celui de l’industrie. Ce travail de recherche doctoral me permet d’approfondir mes connaissances en électronique et de découvrir le domaine complètement fascinant de la Cryptographie. Les travaux de recherche à Télécom ParisTech me permettent de développer mon esprit de synthèse, d’approfondir la réflexion, de m’exprimer pédagogiquement et de rédiger des livrables et documents techniques rigoureusement. Au cours de cette période, j’ai la chance de rencontrer des professeurs et des ingénieurs d’une grande qualité humaine, d’une très riche expérience et d’une pédagogie à vous donner une grande passion et motivation d’apprendre. J’espère un jour devenir aussi compétente qu’eux. Une chose tout aussi importante et que j’ai vraiment appréciée en faisant partie de cette école, c’est d’être à la croisée des cultures et des découvertes : des rencontres de professeurs de renommée internationale ainsi que des doctorants de différentes cultures et nationalités. Télécom ParisTech, c’est la magie d’une grande richesse technologique et culturelle vers un futur plus innovant et un monde plus harmonieux. Arwa Ben Dhia Doctorante Comelec J’ai intégré Télécom ParisTech en Septembre 2009 pour un double diplôme d’ingénieur avec Sup’Com Tunis. Pour l’année 2009-2010, j’ai fait le parcours thématique électronique RF. Ensuite, j’ai fait un stage d’ingénieur de six mois à NXP Semiconductors où j’ai travaillé sur une nouvelle architecture de CAN Pipeline. 10 Laboratoire de Communications et Électronique Mon stage faisait partie de la R&D (recherche et développement) de l’entreprise, ce qui m’a donné davantage envie de continuer dans la recherche. Après mon diplôme d’ingénieur, j’ai donc décidé de faire une thèse. Je voulais rester à Télécom ParisTech pour la renommée de l’école et son ambiance de travail qui est très agréable. Pour ma part, j’ai commencé ma thèse intitulée : «Conception d’un FPGA tolérant aux défauts de fabrication» en octobre dernier, et j’ai pu profiter des activités extra-scolaires comme le club de théâtre anglais et le tennis. Dans le cadre de la thèse, l’école doctorale propose des formations intéressantes aux doctorants : techniques, humaines ou managériales. J’ai pu profiter d’une formation équivalant à un demi MBA à l’ENPC MBA Paris, formation sélective et très enrichissante sur le plan instructif et humain, et qui est organisée chaque année par ParisTech. Enfin, au cours de sa thèse, suite à de bons résultats, on peut écrire un article scientifique pour une conférence et si celui-ci est publié, alors c’est une occasion pour voyager ! Personnellement, j’ai déjà participé à un colloque national qui s’est tenu à Marseille puis à une conférence internationale ayant eu lieu à Barcelone. 11

×