SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  2
Télécharger pour lire hors ligne
Un «Petit Poucet» veut renouveler le modèle de la cimenterie
La société indépendante Cem’In’Eu, fondée par d’anciens cadres des groupes cimentiers, pro-
gramme la construction de petites unités visant un marché régional dans un rayon de 200 à
300 kilomètres. La première ouvrira ce printemps dans le Sud-Ouest.
mardi 6 février 2018
730 mots
ACTUALITE
C’est un Petit Poucet au milieu des
géants du ciment, qui se définit lui-
même comme une «start-up» du sec-
teur. Cem’In’Eu (abréviation de Ce-
ment Innovation in Europe ) lance un
modèle original de cimenteries. A re-
bours de la tendance aux giga-instal-
lations intégrées, il programme une
suite de petits sites de broyage, ayant
vocation à desservir un marché de
proximité: «Pas plus de 200 à 300 ki-
lomètres à la ronde, pour une capa-
cité unitaire de 240 000 tonnes
concentrée sur des terrains de deux
hectares», précise Vincent Lefèbvre,
président de la société aujourd’hui
constituée de 10 personnes et basée à
Saint-Nazaire.
Cette approche qualifiée de «décen-
tralisée, digitalisée et désintermé-
diée» va connaître sa première
concrétisation à Tonneins (Lot-et-
Garonne). Le chantier de cette unité
dédiée au Sud-Ouest a démarré en
septembre, pour une mise en service
prévue en mai prochain. Le concept
compte être reproduit dans quatre
autres régions «à raison d’une im-
plantation tous les neuf à douze
mois», annonce Vincent Lefèbvre,
pour un investissement unitaire de
18 à 20 millions d’euros.
Cinq unités prévues en régions
Selon le planning établi par ses diri-
geants, Cem’In’Eu s’installera à Cha-
lon-sur-Saône (Saône-et-Loire)
en 2019 pour une unité Centre-Est
(Auvergne-Rhône Alpes, Bourgogne-
Franche Comté), puis à partir de
fin 2019 ou début 2020, et selon un
ordre encore aléatoire, à Ottmar-
sheim (Haut-Rhin), Portes-lès-Va-
lence (Drôme) pour le Sud-Est et
Montreuil-Bellay (Maine-et-Loire)
pour le Grand Ouest et l’Ile-de-
France. La feuille de route inclut
deux projets hors de l’Hexagone, au
nord de la Pologne et dans le Sud-Est
de l’Angleterre, aux portes du Grand
Londres. De plus, le projet d’Ottmar-
sheim se veut transfrontalier,
puisque son rayon d’action inclut
l’Allemagne du Sud-ouest (Bade-
Wurtemberg) et la Suisse aléma-
nique.
Clinker importé puis broyé
Le modèle proposé n’inclut pas la
production du clinker. Celui-ci sera
acheté et importé, au port de Sète et
sur un site à déterminer le long de la
façade Atlantique. «Il sera acheminé
vers les unités uniquement par voie
ferroviaire ou voie fluviale», com-
plète Vincent Lefèbvre. Ce choix im-
plique des localisations d’unités em-
branchées au chemin de fer (Ton-
neins), à la voie d’eau ou mieux en-
core aux deux comme Ottmarsheim
dans le terminal du port de Mul-
house-Rhin. «Nos unités créeront
chacune 30 emplois directs, elles se-
ront dotées de broyeurs de marque
Intercem de 30 tonnes/heure. Notre
projet repose sur la localisation en
fonction des centres de consomma-
tion, au lieu de raisonner en fonction
du lieu de la matière première», argu-
mente le patron de Cem’In’Eu.
Côté clientèle, la jeune société af-
fiche des ambitions en cohérence
avec sa taille. «Nous visons une part
de 6 à 8 % sur chacun des marchés ré-
gionaux», indique Vincent Lefèbvre.
Elle ne compte pas s’imposer sur les
très grands chantiers, mais davan-
tage sur des opérations de taille
moyenne comme des petits collectifs
de logements. Une autre cible sera
constituée des spécialistes de la pré-
fabrication du béton et du béton prêt
à l’emploi qui seront livrés en vrac.
Les livraisons en sacs «100 %
étanches» concerneront les négo-
ciants indépendants et les entre-
prises de constructions, qui pourront
commander leurs volumes sur chan-
tier, grâce à une application smart-
phone.
40 millions d’euros levés
Le financement de Cem’in’Eu repose
sur deux piliers. D’une part, la socié-
té a déjà levé 40 millions d’euros au-
près d’investisseurs privés, via le ges-
tionnaire de fonds Pergam. D’autre
part, «nous sommes en train de
constituer une dette senior de l’ordre
de 25 millions d’euros», annonce
Vincent Lefèbvre. Le dirigeant n’est
pas un inconnu du monde du ciment,
1
son parcours l’a mené à différents
postes de responsabilité chez Hol-
cim. Les autres managers, dont Fa-
bien Charbonnel, sont également
passés par divers géants du secteur.
Sur leur connaissance du marché, ils
comptent asseoir leur crédibilité. Et
valider dans la réalité la conviction
qu’ils se sont forgés, quant à la place
que leur projet original saurait trou-
ver.
■
par Christian Robischon (Bu-
reau De Strasbourg Du Moniteur)
5C7BD5ED58D0B80E337E7556A307C1054C44F92F792B30ED0BFC34Parution : Continue
Diffusion : 585 618 visites (France) - © OJD Internet sept.
2017
2

Contenu connexe

Tendances

Lorient Agglomération, 3ème agglomération de Bretagne. Un territoire maritime...
Lorient Agglomération, 3ème agglomération de Bretagne. Un territoire maritime...Lorient Agglomération, 3ème agglomération de Bretagne. Un territoire maritime...
Lorient Agglomération, 3ème agglomération de Bretagne. Un territoire maritime...
AudéLor
 
Campagne de voeux 2008 du Port de Marseille Fos
Campagne de voeux 2008 du Port de Marseille FosCampagne de voeux 2008 du Port de Marseille Fos
Campagne de voeux 2008 du Port de Marseille Fos
lemagTeam
 

Tendances (20)

Gâvres Espace d'activités du Parc
Gâvres Espace d'activités du ParcGâvres Espace d'activités du Parc
Gâvres Espace d'activités du Parc
 
Ploemeur Parc technologique de Soye
Ploemeur Parc technologique de SoyePloemeur Parc technologique de Soye
Ploemeur Parc technologique de Soye
 
Hennebont, parc d'activités Le Parco
Hennebont, parc d'activités Le ParcoHennebont, parc d'activités Le Parco
Hennebont, parc d'activités Le Parco
 
Brandérion - ZAC de Boul Sapin
Brandérion - ZAC de Boul SapinBrandérion - ZAC de Boul Sapin
Brandérion - ZAC de Boul Sapin
 
Prostock
ProstockProstock
Prostock
 
Grands yachts peuvent accéder au port de l'Estartit
Grands yachts peuvent accéder au port de l'EstartitGrands yachts peuvent accéder au port de l'Estartit
Grands yachts peuvent accéder au port de l'Estartit
 
Piscines Desjoyaux à Bagdad
Piscines Desjoyaux à BagdadPiscines Desjoyaux à Bagdad
Piscines Desjoyaux à Bagdad
 
Développer un projet touristique dans l'Oise
Développer un projet touristique dans l'OiseDévelopper un projet touristique dans l'Oise
Développer un projet touristique dans l'Oise
 
Un SCoT pour le territoire Le Havre Pointe de Caux Estuaire (fiche SCoT LHPCE...
Un SCoT pour le territoire Le Havre Pointe de Caux Estuaire (fiche SCoT LHPCE...Un SCoT pour le territoire Le Havre Pointe de Caux Estuaire (fiche SCoT LHPCE...
Un SCoT pour le territoire Le Havre Pointe de Caux Estuaire (fiche SCoT LHPCE...
 
Lettre d'annonce du FISAC Gerland
Lettre d'annonce du FISAC GerlandLettre d'annonce du FISAC Gerland
Lettre d'annonce du FISAC Gerland
 
Marseille fos porte_sud_de_l_europe
Marseille fos porte_sud_de_l_europeMarseille fos porte_sud_de_l_europe
Marseille fos porte_sud_de_l_europe
 
Lorient Agglomération, 3ème agglomération de Bretagne. Un territoire maritime...
Lorient Agglomération, 3ème agglomération de Bretagne. Un territoire maritime...Lorient Agglomération, 3ème agglomération de Bretagne. Un territoire maritime...
Lorient Agglomération, 3ème agglomération de Bretagne. Un territoire maritime...
 
B. Ponchon, Le port d’Arles : un port fluvio-maritime
B. Ponchon, Le port d’Arles : un port fluvio-maritimeB. Ponchon, Le port d’Arles : un port fluvio-maritime
B. Ponchon, Le port d’Arles : un port fluvio-maritime
 
Marseille geo
Marseille geoMarseille geo
Marseille geo
 
Présentation opportunité d'investissements dans le secteur des enrgies renou...
 Présentation opportunité d'investissements dans le secteur des enrgies renou... Présentation opportunité d'investissements dans le secteur des enrgies renou...
Présentation opportunité d'investissements dans le secteur des enrgies renou...
 
Prostock
ProstockProstock
Prostock
 
Des suites d'hôtel transformées en copropriétés
Des suites d'hôtel transformées en copropriétésDes suites d'hôtel transformées en copropriétés
Des suites d'hôtel transformées en copropriétés
 
FWP 2017 l Giles HUNDLEBY, BVG Associates
FWP 2017 l Giles HUNDLEBY, BVG AssociatesFWP 2017 l Giles HUNDLEBY, BVG Associates
FWP 2017 l Giles HUNDLEBY, BVG Associates
 
Campagne de voeux 2008 du Port de Marseille Fos
Campagne de voeux 2008 du Port de Marseille FosCampagne de voeux 2008 du Port de Marseille Fos
Campagne de voeux 2008 du Port de Marseille Fos
 
Fiche SCoT LHPCE n°4 - Économie
Fiche SCoT LHPCE n°4 - ÉconomieFiche SCoT LHPCE n°4 - Économie
Fiche SCoT LHPCE n°4 - Économie
 

Similaire à Article le moniteur 2018 02-06

Le monde création_entreprises
Le monde création_entreprisesLe monde création_entreprises
Le monde création_entreprises
Industrie_Vitre
 
Pages de découverte des entreprises pays de vitré (2)
Pages de découverte des entreprises pays de vitré (2)Pages de découverte des entreprises pays de vitré (2)
Pages de découverte des entreprises pays de vitré (2)
Academie_des_metiers_industrie
 
ArvinMeritor redéploie son site de Sully
ArvinMeritor redéploie son site de SullyArvinMeritor redéploie son site de Sully
ArvinMeritor redéploie son site de Sully
Guy Lemoine
 

Similaire à Article le moniteur 2018 02-06 (20)

Le monde création_entreprises
Le monde création_entreprisesLe monde création_entreprises
Le monde création_entreprises
 
Brèves pmm rhône alpes du 27 02 au 03 03
Brèves pmm rhône alpes du 27 02 au 03 03Brèves pmm rhône alpes du 27 02 au 03 03
Brèves pmm rhône alpes du 27 02 au 03 03
 
dp_premiere_pierre_cooper
dp_premiere_pierre_cooperdp_premiere_pierre_cooper
dp_premiere_pierre_cooper
 
article Décideur
article Décideurarticle Décideur
article Décideur
 
Pages de découverte des entreprises pays de vitré (2)
Pages de découverte des entreprises pays de vitré (2)Pages de découverte des entreprises pays de vitré (2)
Pages de découverte des entreprises pays de vitré (2)
 
CARDOTECH - Brossier industriel, développeur et fabricant
CARDOTECH - Brossier industriel, développeur et fabricantCARDOTECH - Brossier industriel, développeur et fabricant
CARDOTECH - Brossier industriel, développeur et fabricant
 
Les brèves du pôle marché métiers semaine 40
Les brèves du pôle marché métiers semaine 40Les brèves du pôle marché métiers semaine 40
Les brèves du pôle marché métiers semaine 40
 
Lettre api tria2019_energie
Lettre api tria2019_energieLettre api tria2019_energie
Lettre api tria2019_energie
 
Lettre api tria2019_energie
Lettre api tria2019_energieLettre api tria2019_energie
Lettre api tria2019_energie
 
Cefival Development
Cefival DevelopmentCefival Development
Cefival Development
 
MSBH : Développer un Hub technos & business à Monaco
MSBH : Développer un Hub technos & business à Monaco MSBH : Développer un Hub technos & business à Monaco
MSBH : Développer un Hub technos & business à Monaco
 
CM INDUSTRIE GROUP
CM INDUSTRIE GROUPCM INDUSTRIE GROUP
CM INDUSTRIE GROUP
 
P&O Ports s'implante à Sète
P&O Ports s'implante à SèteP&O Ports s'implante à Sète
P&O Ports s'implante à Sète
 
La Bretagne explore le secteur de l'OIL and Gaz au Cameroun, Congo et Gabon.
La Bretagne explore le secteur de l'OIL and Gaz au Cameroun, Congo et Gabon. La Bretagne explore le secteur de l'OIL and Gaz au Cameroun, Congo et Gabon.
La Bretagne explore le secteur de l'OIL and Gaz au Cameroun, Congo et Gabon.
 
La Clairvoyance stratégique de Moret Industries
La Clairvoyance stratégique de Moret IndustriesLa Clairvoyance stratégique de Moret Industries
La Clairvoyance stratégique de Moret Industries
 
Vinci construction - Rapport annuel 2012
Vinci construction - Rapport annuel 2012Vinci construction - Rapport annuel 2012
Vinci construction - Rapport annuel 2012
 
ArvinMeritor redéploie son site de Sully
ArvinMeritor redéploie son site de SullyArvinMeritor redéploie son site de Sully
ArvinMeritor redéploie son site de Sully
 
Sudest17102013
Sudest17102013Sudest17102013
Sudest17102013
 
La marche trépidante du groupe ERMO
La marche trépidante du groupe ERMOLa marche trépidante du groupe ERMO
La marche trépidante du groupe ERMO
 
Symbiose - Levée de Fonds
Symbiose - Levée de FondsSymbiose - Levée de Fonds
Symbiose - Levée de Fonds
 

Article le moniteur 2018 02-06

  • 1. Un «Petit Poucet» veut renouveler le modèle de la cimenterie La société indépendante Cem’In’Eu, fondée par d’anciens cadres des groupes cimentiers, pro- gramme la construction de petites unités visant un marché régional dans un rayon de 200 à 300 kilomètres. La première ouvrira ce printemps dans le Sud-Ouest. mardi 6 février 2018 730 mots ACTUALITE C’est un Petit Poucet au milieu des géants du ciment, qui se définit lui- même comme une «start-up» du sec- teur. Cem’In’Eu (abréviation de Ce- ment Innovation in Europe ) lance un modèle original de cimenteries. A re- bours de la tendance aux giga-instal- lations intégrées, il programme une suite de petits sites de broyage, ayant vocation à desservir un marché de proximité: «Pas plus de 200 à 300 ki- lomètres à la ronde, pour une capa- cité unitaire de 240 000 tonnes concentrée sur des terrains de deux hectares», précise Vincent Lefèbvre, président de la société aujourd’hui constituée de 10 personnes et basée à Saint-Nazaire. Cette approche qualifiée de «décen- tralisée, digitalisée et désintermé- diée» va connaître sa première concrétisation à Tonneins (Lot-et- Garonne). Le chantier de cette unité dédiée au Sud-Ouest a démarré en septembre, pour une mise en service prévue en mai prochain. Le concept compte être reproduit dans quatre autres régions «à raison d’une im- plantation tous les neuf à douze mois», annonce Vincent Lefèbvre, pour un investissement unitaire de 18 à 20 millions d’euros. Cinq unités prévues en régions Selon le planning établi par ses diri- geants, Cem’In’Eu s’installera à Cha- lon-sur-Saône (Saône-et-Loire) en 2019 pour une unité Centre-Est (Auvergne-Rhône Alpes, Bourgogne- Franche Comté), puis à partir de fin 2019 ou début 2020, et selon un ordre encore aléatoire, à Ottmar- sheim (Haut-Rhin), Portes-lès-Va- lence (Drôme) pour le Sud-Est et Montreuil-Bellay (Maine-et-Loire) pour le Grand Ouest et l’Ile-de- France. La feuille de route inclut deux projets hors de l’Hexagone, au nord de la Pologne et dans le Sud-Est de l’Angleterre, aux portes du Grand Londres. De plus, le projet d’Ottmar- sheim se veut transfrontalier, puisque son rayon d’action inclut l’Allemagne du Sud-ouest (Bade- Wurtemberg) et la Suisse aléma- nique. Clinker importé puis broyé Le modèle proposé n’inclut pas la production du clinker. Celui-ci sera acheté et importé, au port de Sète et sur un site à déterminer le long de la façade Atlantique. «Il sera acheminé vers les unités uniquement par voie ferroviaire ou voie fluviale», com- plète Vincent Lefèbvre. Ce choix im- plique des localisations d’unités em- branchées au chemin de fer (Ton- neins), à la voie d’eau ou mieux en- core aux deux comme Ottmarsheim dans le terminal du port de Mul- house-Rhin. «Nos unités créeront chacune 30 emplois directs, elles se- ront dotées de broyeurs de marque Intercem de 30 tonnes/heure. Notre projet repose sur la localisation en fonction des centres de consomma- tion, au lieu de raisonner en fonction du lieu de la matière première», argu- mente le patron de Cem’In’Eu. Côté clientèle, la jeune société af- fiche des ambitions en cohérence avec sa taille. «Nous visons une part de 6 à 8 % sur chacun des marchés ré- gionaux», indique Vincent Lefèbvre. Elle ne compte pas s’imposer sur les très grands chantiers, mais davan- tage sur des opérations de taille moyenne comme des petits collectifs de logements. Une autre cible sera constituée des spécialistes de la pré- fabrication du béton et du béton prêt à l’emploi qui seront livrés en vrac. Les livraisons en sacs «100 % étanches» concerneront les négo- ciants indépendants et les entre- prises de constructions, qui pourront commander leurs volumes sur chan- tier, grâce à une application smart- phone. 40 millions d’euros levés Le financement de Cem’in’Eu repose sur deux piliers. D’une part, la socié- té a déjà levé 40 millions d’euros au- près d’investisseurs privés, via le ges- tionnaire de fonds Pergam. D’autre part, «nous sommes en train de constituer une dette senior de l’ordre de 25 millions d’euros», annonce Vincent Lefèbvre. Le dirigeant n’est pas un inconnu du monde du ciment, 1
  • 2. son parcours l’a mené à différents postes de responsabilité chez Hol- cim. Les autres managers, dont Fa- bien Charbonnel, sont également passés par divers géants du secteur. Sur leur connaissance du marché, ils comptent asseoir leur crédibilité. Et valider dans la réalité la conviction qu’ils se sont forgés, quant à la place que leur projet original saurait trou- ver. ■ par Christian Robischon (Bu- reau De Strasbourg Du Moniteur) 5C7BD5ED58D0B80E337E7556A307C1054C44F92F792B30ED0BFC34Parution : Continue Diffusion : 585 618 visites (France) - © OJD Internet sept. 2017 2