Tom Zielinger 25 février 2016
"Le Vietnam n'est pas une guerre
mais un pays"
S'étendant sous la forme d'un "S" du Tonkin b...
Tom Zielinger 25 février 2016
Le «Doi Moi» ou la politique du
renouveau gagnante
« Le Doi moi, « il faut l’avoir vécu pour...
Tom Zielinger 25 février 2016
renoncer au contrôle du pays. Il entend « corriger les erreurs
commises dans la construction...
Tom Zielinger 25 février 2016
Des indicateurs économiques
pointés vers le haut chez les TIC
Le Vietnam se trouve donc dans...
Tom Zielinger 25 février 2016
Afin de devenir un leader incontournable sur la scène mondiale
de l’IT d’ici à 2020, le Vietn...
Tom Zielinger 25 février 2016
Cependant, malgré des réformes en cours, la corruption est
toujours présente au Vietnam. Le ...
Tom Zielinger 25 février 2016
•Vinaphone avec 27,2%
Cependant, Mobifone et Vinaphone sont en réalité des
filiales du group...
Tom Zielinger 25 février 2016
Crée en 1995 sur décision du premier ministre, la compagnie
s’est depuis imposée comme une d...
Tom Zielinger 25 février 2016
Toutes les grandes
entreprises technologiques mondiales,
venant des Etats-Unis ou encore de ...
Tom Zielinger 25 février 2016
poids non négligeable face à l’imposante Chine. Sa volonté d'influence sur les pays voisins v...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

ICT4599-TOM-ZIELINGER-REPORT

43 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
43
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

ICT4599-TOM-ZIELINGER-REPORT

  1. 1. Tom Zielinger 25 février 2016 "Le Vietnam n'est pas une guerre mais un pays" S'étendant sous la forme d'un "S" du Tonkin bordant la Chine à la Cochinchine et sa rayonnante Saigon … traversé par le Fleuve Rouge et le Mékong et faisant face à la très contestée Mer de Chine méridionale, le Vietnam dispose d'une position géographique centrale en Asie du Sud-Ouest. Le pays est également bordé à l'ouest par le Cambodge et le Laos, avec lesquels le Vietnam tente d'acquérir une position d'acteur économique dominant. La superficie du pays est de 331 212 km2 contre 551 500 km2 en France. Cependant le Vietnam n'en est pas moins assis sur de nombreuses réserves naturelles comme le Bauxite, le Cuivre ou le pétrole qui rendent prospères les oligopoles très souvent étatistes comme PetroVietnam dans le commerce de produits pétroliers et de gaz naturel et attirent de nombreux investisseurs renommés comme Samsung. On qualifie le pays de tigre asiatique parmi ses voisins la Thaïlande, la Malaisie, l'Indonésie et les Philippines car ils ont été tirés par un développement agressivement rapide et remarquable depuis leur intégration progressive dans "l'économie de marché" dans les années 90 jusqu'à nos jours. 1ICT4599 Démographie • Estimée en 2015 : 91 700 000 habitants • 13ème pays le plus peuplé • 3ème pays le plus peuplé d’Asie du Sud • Densité : 276 hab/km2 • Âge médian : 30 ans Panorama • Croissance du PIB (déc 2015) : 7,01% contre 0,2% en France • PIB par habitant : 2320 USD • Taux d’inflation : 3,1 % en 2016 • Taux de chômage : 2,31% contre 10,6% en France • Balance commerciale : -200 Mi contre -3943 Mi en France • Taux d’endettement : 50,5% contre 96,2% en France • IDH : 0,666 en 2014 Cadre législatif • Impôt sur les sociétés : 22% contre 33,3% en France • Etat communiste à parti unique VIÊT BUSINESS Technologies | Information | Communications
  2. 2. Tom Zielinger 25 février 2016 Le «Doi Moi» ou la politique du renouveau gagnante « Le Doi moi, « il faut l’avoir vécu pour mesurer l’écart entre l’avant et l’après ». Avant le 6ème congrès du Parti communiste, en 1986, le taux d’inflation atteignait +775% (1985). Le programme de collectivisation, la pénurie persistante, le conflit avec le Cambodge, l’isolement politique du Viêt Nam sur la scène internationale et le conflit à la frontière avec la Chine altèrent gravement l’économie. La politique du Doi moi traduit alors une prise de conscience de la nécessité d’engager des réformes pour redresser une économie en faillite. Mais « rénover n’est pas faire table rase du passé ». Le Parti communiste n’est pas disposé à 2ICT4599 Introduction Cette note descriptive aura pour objectif de donner un aperçu économique, historique et politique du Vietnam sous le prisme du secteur des TICs. • Comment le Vietnam, victime de 3 conflits en l'espace de 43 ans, et en paix depuis seulement 26 ans a pu connaitre un rebond économique aussi important ? • Quels sont les acteurs du secteur des TIC s'étant imposés au Vietnam ? • Quelles sont les perspectives économiques du pays dans ce secteur ? • Faut-il y investir ? Où et dans quoi faut-il absolument mettre son argent ?
  3. 3. Tom Zielinger 25 février 2016 renoncer au contrôle du pays. Il entend « corriger les erreurs commises dans la construction du socialisme ». Tout bascule au cours des années 1990. En l’espace d’une génération on passe d’une pénurie généralisée, d’une économie tout à fait centralisée, à l’une des économies les plus dynamiques de l’Asie. Une « économie de marché à orientation socialiste ». En 2007, le taux de croissance du PIB atteint un sommet, à +8,5%. Le Viêt Nam arrive en deuxième position après la Chine. Il devient aussi le deuxième exportateur mondial de riz après la Thaïlande et le deuxième producteur et exportateur de café. Et il réduit considérablement son taux de pauvreté. Dans la classification de la Banque mondiale, il quitte la catégorie des pays à faibles revenus pour rejoindre celle des pays à revenus intermédiaires. Après un long isolement international, le Viêt Nam a aussi réintégré « le concert des nations ». Au début des années 1980, ses relations se limitaient aux pays du Comecon (conseil de coopération économique du bloc soviétique). Cela change dans les années 1990. Quelques dates : 1991, normalisation des relations avec la Chine ; 1994, levée de l’embargo américain ; 1995, normalisation des relations diplomatiques avec les Etats- Unis et entrée dans l’ASEAN. Dans le cadre de l’espace de libre échange de l’ASEAN, le Viêt Nam s’est engagé à mettre en place, dès 2006, un taux de tarifs douaniers compris entre 0% et 5% pour 98% des lignes tarifaires. En 2009, ce taux était, en moyenne, de 4,9%. Il devrait tomber à environ 0,5% en 2018. Au sein de l’OMC, dont il fait partie depuis janvier 2007, le Viêt Nam s’engage à promouvoir un environnement des affaires « sain », un régime commercial non discriminatoire vis-à-vis des partenaires de l’organisation. Un véritable chantier législatif a été entrepris afin de rendre le droit national conforme aux les exigences de l’OMC. Outre les accords multilatéraux, le Viêt Nam multiplie les accords bilatéraux : avec les Etats-Unis (2001), le Japon (partenariat économique, fin 2008), l’Union européenne (coopération et partenariat économique, octobre 2010). Alors que les négociations entre l’Union européenne et l’ASEAN marquent le pas, le Viêt Nam ouvre la voie du libre échange avec l’Europe. » écrit par David Camroux, CERI-Sciences Po, et Hien Laëtitia Do Benoit, Université de Perpignan 3ICT4599 Les politiques d’ouvertures ont accéléré la croissance • 1986 : Doi Moi (politique de renouveau) • 1990 : Reconnaissance du statut d’entreprise privée • 1995 : Membre de l’ASEAN • 2007 : Adhésion à l’OMC • 2012 : Exportations à 90 % du PIB Secteurs d’activités Relations internationales • 1991 : Normalisation des relations avec la Chine • 1994 : Levée de l’embargo américain • 1995 : Normalisation des relations diplomatiques avec les Etats-Unis
  4. 4. Tom Zielinger 25 février 2016 Des indicateurs économiques pointés vers le haut chez les TIC Le Vietnam se trouve donc dans une position ascendante grâce à ses politiques d’ouverture à une économie de marché. S’en est suivi un vaste courant d’industrialisation. En effet, le pays attire de nombreux investisseurs étrangers notamment dans le secteur des TIC. Des investissements nationaux en terme d’infrastructures sont engagés comme le projet «Hoa Lac Hi- Tech Park» qui regroupera en périphérie de la capitale Ha Noi une zone de haute technologie et le tout nouveau centre de recherche aérospatiale. Cette zone comporte déjà l’université de technologie dans laquelle nous effectuons notre stage et un bâtiment du plus grand opérateur télécom du Vietnam «Viettel». Le Vietnam attire notamment les activités d’outsourcing de par sa main d’oeuvre jeune, qualifiée et peu onéreuse (le «SMIC» vietnamien est d’environ 200e ). Notre école est par exemple une filiale d’une grande entreprise japonaise «FPT», très connue au Vietnam et dispose d’une annexe a 1km pour accueillir des développeurs et ingénieurs informatiques. Le secteur de l’IT (comprenant les activités d’ outsourcing, maintenance, consulting, and corporate IT services) représente plus de 1,5 Mds$ de CA annuel et plus de 100 000 personnes directement ou indirectement employées selon McKinsey Global Institute. On dénombre 43 entreprises dans le secteur des télécommunications et plus de 300 dans le secteurs des services, équipements et technologiques. 4ICT4599 Chiffres 2015 : 39,8 M d’utilisateurs internet Pénétration : 44% 28 M de comptes sur les réseaux sociaux et médias Pénétration : 31% 128,3 M de connexions mobiles 24 M d’utilisateurs de réseaux sociaux et médias sur smartphone Pénétration : 26% Investissements directs à l’étranger 2006 : Intel investit 1 Md$ pour l’assemblage d’éléments d’ordinateur 2009 : Cap Gemini achète IACP Asia (firme IT) 2011 : NTT Domoco (géant japonais) acquiert 25% de VMG Media (leader vietnamien des télécoms) 2013 : Samsung investit 1,2 Mds$ dans une usine de microprocesseurs
  5. 5. Tom Zielinger 25 février 2016 Afin de devenir un leader incontournable sur la scène mondiale de l’IT d’ici à 2020, le Vietnam cherche a répartir uniformément sur son territoire les pôles de développement technologique comme le montre le projet à Hoa Lac. Il a consacré 3 Mds$ en 2010 au développement d’infrastructures. Les capitales politiques et économiques, que sont respectivement Hanoi et Ho-Chi-Minh-City, ne sont plus les seules pôles vecteur de dynamisme. Les périphéries s’intègrent progressivement, dessinant une nouvelle géographie des territoires intégrant le Nord, le Centre et le Sud. Chaque territoire dispose d’une spécialisation dans laquelle il s’engage à devenir expert. •Au Nord : les technologies IT, l’électromécanique, l’automatisation, les nouveaux matériaux et la biotechnologie •Au Centre : les technologies propres, la pétrochimie et la construction navale •Au Sud : La mécanique de précision, les produits chimiques, la transformation du caoutchouc Aujourd’hui 6 villes du Vietnam compte pour 40% des ventes à l’échelle nationale : Hanoi, Haiphong, Da Nang, Ho-Chi-Minh- City, Nha Trang, Can Tho selon AC Nielsen Une idéologie communiste toujours présente Depuis son adhésion à l’OMC, le Ministère de l’Information et de la Communication du Vietnam (MIC) a accordé des licences pour les joint-ventrues entre les partenaires vietnamiens et étrangers allant de la téléphone vocale fixe classique aux services de liaisons louées ou VPN. Pour les services ne nécessitant pas d’infrastructures, la contribution de capitaux étrangers à des joint-ventrue ne peut pas dépasser les 51 pour cent du capital, 65 pour-cent est la limite pour les autres opérateurs de télécommunications étranger et 70 portent pour les fournisseurs de services de réseau privé virtuel et à valeur de services de télécommunications. Il existe toujours une main mise du gouvernement sur certaines entreprises même si 75% des entreprises sont privées. Notamment sur les grosses compagnies de télécom mis en place pour le gouvernement lui même tout comme l’avait fait la France avec France Telecom. 5ICT4599 5 objectifs pour devenir le leader mondial de l’IT (2020) 1. Attirer des fournisseurs de service et des multinationales qui stimulent la demande 2. Développer un vivier de talents stable en tablant sur le développement de l’éducation 3. Améliorer et adapter le réseau d’infrastructures aux standards internationaux 4. Mettre en place un cadre réglementaire favorable 5. Promouvoir le Made in Vietnam à l’international Croissance du secteur depuis 2014 +10% d’utilisateurs internet +40% de comptes actifs de réseaux sociaux et médias -4% de souscription à un abonnement mobile +41% d’utilisateurs d’applications sociales sur smartphone
  6. 6. Tom Zielinger 25 février 2016 Cependant, malgré des réformes en cours, la corruption est toujours présente au Vietnam. Le pays est classé 112 ème par www.transparency.org selon l’Index de perception de la corruption. Le budget d’état et les mouvements effectués ne sont pas publics. En 1993, le premier ministre, Vo Van Kiet, l’homme de la réintégration du Viêt Nam sur la scène internationale, avait créé un groupe d’experts à titre consultatif pour les réformes administratives et économiques. Ce groupe a été évincé en 2006, à l’arrivée de l’actuel chef du gouvernement, Nguyen Tân Dung. Ce qui démontre que le gouvernement garde une souveraineté totale sur les décisions économiques du pays. On peut tout de même noter un changement dans le paradigme existant avec les récentes simplification des procédures d’investissement depuis l’étranger, et l’exonération de TVA pour l’exportation de biens et services. Le Traité Trans Pacifique, ratifié par le Vietnam récemment, propose de créer une zone de libre échange entre les Etats- Unis et les pays de l’Asie du Sud-Est. Ce traité, s’il est mis en oeuvre risque de bouleverser les normes et reglementations actuellement en place au Vietnam Une oligopole nationale importante Le marché vietnamien des technologies de l’information et de la communication comporte plus de 300 entreprises souvent filiales ou branches d’un grand groupe national. Par exemple les 3 plus grands acteurs du réseau mobile au Vietnam sont: •Viettel avec 33,8% des parts de marché en 2009 •Mobifone avec 27,2% 6ICT4599
  7. 7. Tom Zielinger 25 février 2016 •Vinaphone avec 27,2% Cependant, Mobifone et Vinaphone sont en réalité des filiales du groupe Vietnam National Posts and Télécommunications (VNPT). On peut dissocier les grands groupes vietnamien du secteur des TIC en trois catégories d’intervenants dans lesquelles nous analyserons une entreprise majeur du secteur des TICs : FPT est une société multinationale de technologies de l’information et de la communication. Son PDG est Bui Quang Ngoc. Son siège social est basée à Hà Nôi. Classée première dans la liste des 500 entreprises vietnamiennes les plus importantes, elle enregistre un rendement en 2016 de 4,18%. Cette entreprise est à l’origine japonaise. En effet, le Japon fait parti des premiers collaborateurs du Vietnam en outsourcing IT. L’entreprise s’est peu à peu internationalisé dans les pays voisins du Vietnam comme le Laos et le Cambodge afin d’appuyer l’influence du pays contre celle de la Chine. Mais également à l’international. Elle compte dans son portefeuille 40 clients classés dans le fortune 500. La formation est reçue en Europe de l’Est et depuis quelques années au Vietnam via la branche FPT Education. L’entreprise a d’abord appliqué une stratégie de développement local, avec des standards nationaux avant de s’étendre à des marchés régionaux et multinationaux. 7ICT4599 La concurrence des géants de la Silicon Valley Les alternatives aux opérateurs classiques sont de plus en plus sollicité par la jeunesse vietnamienne, en témoigne le sondage effectué par GlobalWebIndex : 21% de la population utilise Facebook 14% Facebook Messenger (application VoIP) 12% Skype (application VoIP) 9% Viber (application VoIP) Leurs influences est de plus en plus grande dans la société comme nous avons pu le constater sur le campus universitaire. Tout comme cela se produit en Europe, mais peut-être d’une manière plus virulente au Vietnam au vu des lacunes structurelles, les fournisseurs de services de télécommunications virtuelles prennent petit à petit des parts de marché de plus en plus grande. Les entreprises pionnières Données financières (VND) 1€=25000VND CA 2016 42 893 344 M EBIT 3 272 457 M Resultat Net 2 163 500 M Rendement 4,18 % Dette 2 936 744 Nb employé +8000
  8. 8. Tom Zielinger 25 février 2016 Crée en 1995 sur décision du premier ministre, la compagnie s’est depuis imposée comme une des dix plus grandes compagnies du Viet Nam. Son PDG est Pham Duc Long. Présente dans de nombreuses activités comme les TIC (services et produits), les médias, la maintenance, le développement, la vente d’infrastructures et d’équipement de télécommunications etc … Le groupe est immense et brasse des sommes colossales d’argent. Il dénombre 2 principaux opérateurs de télécommunications Vinaphone et Mobitel détenant respectivement 27,2% des parts de marché national. Cependant, les deux opérateurs vont peu à peu s’émanciper du groupe VNPT afin d’alléger la structure organisationnelle. Parmi cette catégorie d’entreprise, on trouve également Viettel, qui est une compagnie appartenant à 100% à l’Etat et faisant parti des entreprises les plus influentes du Vietnam selon le classement VNR500. Les opérateurs télécom fournissent un réseau 3G. Le réseau 4G est actuellement en phase de déploiement et de test. 8ICT4599 Des alternatives «Made in Vietnam» Une drôle d’application fait tabac chez la jeunesse vietnamienne reprenant les principes de ses ainés «Messenger» ou encore «Whatsapp», Zalo a été crée par le groupe VNG, ancienne start-up lancée par 5 étudiants vietnamiens à la sortie de leur école d’ingénieur et de commerce. L’entreprise a réussi à cumuler plus de 5 millions d’utilisateurs en à peine 10 mois. Les vietnamiens ont toujours cherché à conser ver leur indépendance et ils ne sont pas prêt de l’abandonner, quelque soit le domaine. Mais seront-ils capable de concurrencer durablement les mastodontes que sont les GAFAs ? Les entreprises nationales dominantes Données financières (VND) 1€=25000VND CA 2016 151 232 485 M EBIT 8 896 028 M Resultat Net N/A Rendement N/A Dette N/A Nb employé +20 000
  9. 9. Tom Zielinger 25 février 2016 Toutes les grandes entreprises technologiques mondiales, venant des Etats-Unis ou encore de Corée du Sud s’implantent progressivement au Vietnam. Elles s’imposent par leur expertise et apportent une véritable dynamique économique au pays. Elles profitent des couts de la main d’oeuvre désormais plus faible au Vietnam qu’en Chine. Elles déplacent leurs centres de production. Elles profitent également d’un marché intérieur existant mais encore peu exploité. Cout de la main d’oeuvre en Asie Le Récapitulatif Le Vietnam est donc véritablement une destination à surveiller de très près dans le secteur de l’IT. Le pays connait un boom économique fulgurant depuis les politiques de renouveau engagées dans le pays. Le Vietnam est devenu une véritable économie de marché communiste. Attirant les plus grandes compagnies internationales, le pays a désormais un 9ICT4599 Outsourcing de la production industrielle de matériels technologiques Cette nouvelle Usine flambant neuve à Bac Ninh est propriété de Microsoft-Nokia. Cette usine pourra accueillir plus de 5500 travailleurs et 200 manageurs. Usine Samsung au Vietnam PDG de Microsoft Vietnam Les entreprises internationales
  10. 10. Tom Zielinger 25 février 2016 poids non négligeable face à l’imposante Chine. Sa volonté d'influence sur les pays voisins via les entreprises publiques et privées installées sur le territoire dévoile les ambitions du Vietnam. Le coût de la main d’oeuvre reste l’un des plus compétitif au monde, mieux qu’en Chine qui ne peut plus sous- évaluer la valeur de sa monnaie afin de conserver une croissance artificielle. Ce n’est pas un hasard si le pays est devenu la 5ème destination préféré des directeurs IT. Le marché intérieur est encore inexploité alors qu’il regorge d’une classe moyenne et supérieure de plus en plus importantes et prêtes à consommer de produits de qualité et d’excellente qualité. La création d’entreprise ayant été facilité par les multiples accords de libre-échange a doté le pays de talents nationaux comme l’a démontré l’entreprise VNG et son application Zalo. Le point négatif reste l’influence et la main mise du pouvoir sur les décisions économiques du marché. Mais les différents traité en cours de dialogue montre bien le bon en avant que le pays execute. Ses ambitions sont néanmoins menacé par une potentiel confrontation avec la Chine concernant le contrôle de zones maritimes et d'iles en Mer de Chine. Bibliographie http://www.tradingeconomics.com/france/personal-income-tax-rate http://www.tradingeconomics.com/vietnam/indicators http://fr.slideshare.net/johnyvo/vietnam-digital-social-mobile-2015?next_slideshow=1 http://www.mckinsey.com/business-functions/marketing-and-sales/our-insights/growing-up-fast- vietnam-discovers-the-consumer-society http://data.worldbank.org/indicator/IT.CEL.SETS.P2 http://www.lemoci.com/fiche-pays/vietnam/indicateurs/ https://www.tradesolutions.bnpparibas.com/fr/explorer/vietnam/le-contexte-economique http://vnr500.com.vn/Charts/Index?chartId=1 https://www.fpt.com.vn/en/ir/information-disclosure/annual-reports https://lazure2.wordpress.com/2013/06/24/nokia-becoming-the-next-samsung-from-its-new- vietnamese-manufacturing-base/ http://fr.slideshare.net/OfficienceVietnam/etude-sur-le-dveloppement-conomique-du-vietnam-et-son- secteur-it?qid=dd43abba-42ae-46fa-9282-bdd35fe1a40b&v=&b=&from_search=2 10ICT4599

×