Synthèse sur la thématique Formation - François MOINET - UE2011

1 420 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 420
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
11
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Synthèse sur la thématique Formation - François MOINET - UE2011

  1. 1. OSER L’INNOVATION DANS LES OUTILS : LA FORMATION 21 ème Université d’été du tourisme rural Bergerac, mercredi 29 septembre 2011Animatrice : Nathalie Blivet, Fédération Régionale des Pays d’Accueil Touristiques deBretagneRapporteur : François Moinet, journaliste ; formateur.Ce compte-rendu synthétique tient compte des apports enrichissants des participants. Il està compléter par les diaporamas des conférenciers.Les Programmes Locaux de Formation Inter filières en Aquitaine, présentés par Fabien Raimbaud, chargé de mission professionnalisation à la MOPA (…)Les Programmes Locaux de Formation Inter filières en Aquitaine (PLFI) mis en place par laMOPA ont choisi de faire des acteurs du tourisme, les acteurs de leur formation tout enparticipant à la stratégie de développement touristique. 255 structures du tourisme OTSI et21 Pays Touristiques profitent de cette innovation dans le domaine de la formation.Ces programmes s’adressent à tous les professionnels du tourisme. En regroupant desprestataires de toutes les filières, l’efficacité de la formation est améliorée. Des liens secréent entre les différents prestataires et les actions se font de façon coordonnée.C’est innovant aussi parce qu’on est passé d’un plan de formation à un programme deprofessionnalisation construit par les territoires eux-mêmes. Ils évaluent leurs besoins, co-construisent leur demande de formation puis choisissent leur formateur. Il y a del’accompagnement, de la transversalité et une adaptation permanente. En effet, chaqueannée le programme est évalué et réajusté.Les prestataires sont associés aux structures du tourisme et l’interfilière a été en soi uneinnovation. Cela a été un schéma difficile à mettre en place et qui a nécessité d’innover dansun contexte de financement de formation cloisonné par filières. D’autres régions ont aussipointé du doigt la difficulté de financements de ce type de formations qui rassemblent desprofessions diverses. Ces difficultés ont conduit la MOPA à devenir organisme de formation.L’UDOTSI de la Loire est en train de mettre en place un logiciel pour gérer ses stagiairesinter filières. Un participant a aussi fait remarquer que sans inter filières, pour certainesformations, il n’y aurait pas assez de participants (formations linguistiques).Un deuxième point d’innovation mis en place par la MOPA consiste en formations àl’animation numérique du territoire. Il s’agit de donner des outils à 10% du réseau (70personnes sur 700) pour comprendre le web et ses outils. L’idée est qu’ils puissent organiserdes ateliers web auprès des prestataires. Cette nouvelle fonction s’articule autour d’un état 1
  2. 2. des lieux, de réunions de sensibilisation, d’une aide au choix des outils (site, blog, pagefacebook, Google plus, twitter), de la surveillance des avis des consommateurs et du suivides usages et de leur évolution. Cette formation innovante est en train de passer au niveaunational avec comme enjeu d’être reconnue comme certification de qualificationprofessionnelle (CQP). Comme l’on sait que les prestataires n’ont pas toujours, ni l’envie nile temps de se former à ces techniques, les animateurs numériques de territoires (ANT)seront des relais rendant plus faciles l’accès. Le Plan de formation de l’UDOTSI 59 Agenda 21 « Innovation, tourisme et développement durable» présenté par Jean-Claude Marquis, président de l’UDOTSI du Nord et Bernard Ruelle, directeur.L’Union Départementale des OTSI du Nord, tête de réseau de 88 structures, a mis en placeun dispositif de formation au service du développement durable (qui est une priorité dudépartement). Cela passe par un agenda 21. C’est l’un des moyens d’élever la qualité dutourisme et la compétence des personnels des OTSI puis des prestataires.L’innovation est d’avoir choisi une entrée fonctionnelle, c’est-à-dire d’arriver à deschangements de mentalité et de comportement. Les grands choix sont définis en commun,avec une décentralisation de la mise en œuvre sur le terrain par les OTSI volontaires. Ils’agit d’une démarche continue, avec une obligation d’avancement et d’évaluation pourvérifier cet avancement (un outil logiciel est utilisé). La formation est le levier de cettestratégie. Le plan de formation consiste à faire des états des lieux puis un diagnosticdébouchant sur des actions de progrès.Pour les directeurs, un parcours initiatique de 14 jours de formation en 7 modules a été misen place. Pour les personnels des offices, 15 formations à la carte sont proposées etchoisies après diagnostic.Le projet augmente la compétence professionnelle, c’est classique, mais aussi légitime ledéveloppement durable dans les actions des OTSI et c’est innovant. Cette action est unedémarche de progrès qui ne s’adresse qu’à des volontaires . À terme, chaque tête de réseausensibilisera ses adhérents et ses clients (chambres consulaires, CPIE, Parcs, Écoles detourisme, etc.)Il ne faut pas sous-estimer les difficultés qui sont de l’ordre du management de projet et de ladifficulté à construire dans la durée. La formation-développement en Région Midi-Pyrénées, présentée par François Moinet.Une autre expérience innovante a été présentée : celle de la formation-développement quifait du territoire lui-même un acteur de formation. Rappelons que la formation-développement est une méthode qui forme des porteurs de projets et mobilise le territoirepour leur réussite. En retour, elle utilise la réussite des projets pour le développement duterritoire.À chaque action de formation, un Groupe d’Appui au Projet est systématiquement constituéqui rassemble des techniciens concernés (structures de développement, chambresconsulaires, administrations….), des personnes ressource, des acteurs sociaux et parfoisd’autres entreprises du secteur. Ainsi, des informations, des compétences sont transmisesau porteur de projet et un réel soutien lui est apporté. 2
  3. 3. L’innovation dans la formation par l’utilisation des outils numériques (apport deFrançois Moinet et Gilles Lepage, formateur).Les formations touristiques sont aussi concernées par l’évolution de la formation.Les outils de veille sur la thématique du tourisme (Scoop-it, Pearltrees…), les campusvirtuels, les outils sociaux modifient la façon de se former. Chacun devient beaucoup plusacteur de son parcours de formation, chacun est en permanence connecté à des experts, àdes co-apprenants, à des membres de son réseau, à ses clients… pour construire sonacquisition de compétences. Les serious games sont aussi une approche stimulante pour seformer.Il va sans dire que cela modifie complètement le processus d’acquisition de compétences quidevient permanent et de plus en plus dématérialisé et délocalisé. La relation entrel’enseignant et ses élèves est aussi bouleversée, l’enseignant devenant plutôt une sorte deguide dans le parcours d’acquisition des compétences (un médiateur).L’utilisation de ces outils nous apprend à travailler en réseau, augmente nos compétences,change nos mentalités. Nul n’en mesure encore tous les impacts sur le tourisme et sur nossociétés. 3

×