SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  59
COMPRENDRE ET CONNAITRE LES
CATASTROPHES ENVIRONNEMENTALES
INTRODUCTION
Le milieu dans lequel évoluent les sociétés humaines est
soumis à des perturbations d’origine anthropique ou naturelle,
s’exerçant sur des échelles de temps et d’espace très variables
et pouvant conduire à des manifestations catastrophiques.
• En d’autres termes, les sociétés humaines sont touchées
par des catastrophes , en particulier des naturelles dont les
principaux facteurs de croissance au niveau mondial sont
entre autres :
 La croissance démographique ;
 La concentration des populations et de leurs biens et
activités dans les villes de plus en plus grandes ;
 La concentration des enjeux (populations, activités, biens
divers) dans zones fortement exposées, en particulier sur
les côtes ;
 Le changement climatique ;
 L’appauvrissement des populations dans les pays en
développement.
• Devant cette situation,
• COMPRENDRE ET CONNAITRE les catastrophes pour
• En tenir compte dans l’aménagement du territoire en vue
de maîtriser le développement
• apparaît comme un objectif fondamental.
1- QUELQUES DÉFINITIONS UTILES
Gestion de projet de solidarité
internationale et développement durable
1.1 C’EST QUOI UNE CATASTROPHE
ENVIRONNEMENTALE?
• Une catastrophe environnementale est le résultat d'un
événement qui porte atteinte à l'intégrité de tout ou partie d'un
ou de plusieurs écosystèmes. C'est pourquoi elle est également
nommée catastrophe écologique. C'est l'expression d'une
intervention déstabilisant les composants et les conditions
environnementaux
SUITE 1
• Certaines catastrophes sont d'origine humaine : par exemple,
les marées noires, les destructions d'habitats entraînant une
perte de biodiversité avec la disparition de plusieurs espèces de
végétaux et d'animaux. L'agriculture, l'industrialisation,
l'urbanisation, l'accès des voies de communication, la culture de
consommation sont des empreintes humaines potentiellement
porteuses de catastrophes.
SUITE 2
• Les catastrophes environnementales humaines sont aussi la
perception du dérangement dans l'environnement individuel,
local et collectif. Un événement inapproprié, d'origine
biophysique ou humaine, qui affecte des systèmes
économiques, écologiques et sociaux est un terreau pour une
dynamique catastrophique.
DIFFERENTS TYPES DE
CATASTROPHES ENVIRONNEMENTALES
• On distingue principalement deux grandes sortes de
catastrophes : les climatiques et les telluriques. Les
climatiques peuvent prendre diverses formes : cyclones,
tempêtes, inondations, grandes chaleurs, sècheresses...
Et les telluriques : séismes, tsunamis, éruptions volcaniques
et glissements de terrain.
• Voici quelques exemples ci-dessous:
• Depuis tous temps, les catastrophes naturelles font partie de l'histoire
humaine. Lorsque l'on parle de catastrophe naturelle, cela fait référence à
un évènement brutal, exposant des populations et leurs infrastructures à
de lourds dégâts. On distingue principalement deux grandes sortes de
catastrophes : les climatiques et les telluriques.
• Les climatiques peuvent prendre diverses formes : cyclones, tempêtes,
inondations, grandes chaleurs, sècheresses... Et les telluriques : séismes,
tsunamis, éruptions volcaniques et glissements de terrain.
• Un risque naturel est donc la rencontre entre un aléa d'origine naturelle
et des enjeux humains, économiques ou environnementaux. Nous pouvons
parler de risque majeur lorsque les dégâts et le nombre de victimes sont
importants.
• Les catastrophes naturelles sont malheureusement de plus en plus
nombreuses. En moyenne, par an, près de 300 millions de personnes sont
victimes des catastrophes naturelles et environ 78 000 y ont trouvé la
mort.
Nous allons vous parler de toutes ces catastrophes naturelles qui
s'abattent dans le monde entier.
• Tout d'abord, les catastrophes climatiques :
• Un cyclone est un tourbillon d'air se déplaçant très
rapidement en tournoyant sur lui-même.
• Aux États-Unis, le cyclone Katrina est connu comme l'un des
plus puissants cyclones qui ait frappé le pays. Celui-ci a atteint
les côtes à proximité de la Nouvelle Orléans puis la Louisiane
en août 2005. Au maximum de sa force, Katrina avait des vents
de 280 km/h et a provoqué des vagues d'une
hauteur avoisinant les 11 mètres. Le bilan du passage de cette
catastrophe se résume à 1836 morts, 705 disparus sur le
territoire américain et de nombreuses personnes doivent être
hébergées dans des foyers d'accueil car leurs habitations ont
été totalement détruites par le cyclone
• Une tempête est une violente perturbation atmosphérique
souvent accompagnée de pluie, de tonnerre et de vent.
• En France et dans les pays voisins, une forte tempête a eu
lieu les 26 et 29 décembre 1999. Elle est considérée comme
l'une des pires tempêtes du siècle. Il y a eu 88 morts en
France, une dizaine en Suisse, en Allemagne, en Espagne et en
Grande-Bretagne. 3,50 millions de foyers ont été privés
d'électricité ou de chauffage, des centaines de voitures on été
endommagées par des chutes d'arbres, des milliers d'hectares
de forêt ont été ravagés. Le bilan financier est de plus de 12
milliards d'euros de dégâts et environ 500 000 hectares de
forêts furent détruits.
• Les tempêtes peuvent provoquer d'autres catastrophes
naturelles, comme les inondations.
• Une inondation est un débordement d'eau qui submerge les
terrains environnants. Celle-ci peut être bénéfique quand
elle est lente par son apport en limons fertilisants. Mais elle
peut aussi être désastreuse quand elle est violente. Si une
inondation concerne des zones habitées, cela entrainera des
conséquences plus ou moins graves sur les populations, leurs
habitations, leurs biens et l'environnement. L'inondation
est l'aléa naturel le plus répandu dans le monde et peut
survenir dans toutes les régions du globe, c'est un des
phénomènes naturels qui touchent le plus d'êtres humains. En
France, les inondations sont sans conteste l'aléa naturel le
plus fréquent. 5 à 7 % du territoire français est susceptible
d'être inondé, soit environ 10 % de la population.
Image inondation
UNE GRANDE CHALEUR, OU CANICULE
• Elle est une intense chaleur estivale.
La canicule européenne de 2003 est un événement climatique
d'ampleur exceptionnelle, survenu de juin à août 2003 et fut
marqué par de nombreux records de température dépassant les 40°
c. Plus de 30 000 personnes sont mortes durant cette canicule, ce
qui fait d'elle la catastrophe naturelle la plus meurtrière en 50 ans et
l'une des plus graves en Europe pendant les cent dernières années.
Les personnes âgées en furent les principales victimes. Suite à cette
canicule, les conséquences environnementales et économiques sont
nombreuses : dégâts importants sur les écosystèmes, feux de forêts,
cultures agricoles endommagées, assèchement des fleuves,
dégradation des infrastructures et des bâtiments car certains types
de sols à forte teneur en argile sont totalement secs, donc des
fissures apparaissent dans les constructions
Pays décès
France 14 082
Allemagne 7 000
Espagne 4 200
Italie 4 000
Grande-Bretagne 2 045
Pays-Bas 1 400
Portugal 1 300
Belgique 150
UNE SÉCHERESSE
• Elle est un temps, un climat très sec.
La Somalie a été durement touchée par la sécheresse entre 1990
et 1993. La faible saison des pluies a réduit les ressources en eau,
qui limitent de plus en plus les potentiels agricoles déjà faibles et
obligent les éleveurs a réduire l'ensemble de leur bétail. Or le
bétail constitue la première ressource économique des ménages.
Dans ce contexte, les populations sont confrontées à une
véritable menace et n'ont pas de ressources pour affronter la
situation sans aide extérieure. Ainsi 400 000 personnes sont
mortes de la famine.
Image de secheresse
Gestion de projet de solidarité
internationale et développement durable
CATASTROPHES TELLURIQUES 
• Le séisme d'Haïti, d'une magnitude de 7 sur l'échelle de
Richter qui a eu lieu le 12 janvier 2010 causa la mort de
plus de 300 000 personnes. Les survivants ne disposèrent
pas ou peu d'eau potable, de nourriture, de médicaments
et durent vivre au milieu des cadavres. Des épidémies sont
à craindre au sein d'une population affaiblie suite à la
catastrophe.
Image de Séisme
Image de Séisme
Gestion de projet de solidarité
internationale et développement durable
TSUNAMI
• Un tsunami est un raz de marée souvent dû a un séisme,
une éruption volcanique sous-marine ou bien un glissement
de terrain sous-marin de grande ampleur.
Gestion de projet de solidarité
internationale et développement durable
SUITE 1
• Un séisme sous-marin a eu lieu dans une partie de l'océan Indien
le 26 décembre 2004. Celui-ci d'une magnitude de 9 sur l'échelle de
Richter a engendré une déferlante de tsunamis de l'Indonésie à
l'Inde, en passant par la Thaïlande, les Maldives et le Sri Lanka. Ce
tsunami s'est manifesté par des vagues gigantesques de plus de 10
mètres progressant sur le littoral à plus de 800 km/h, balayant les
côtes et détruisant tout sur leur passage. Le bilan humain est
catastrophique : plus de 227 000 personnes sont mortes ou portées
disparues. Cependant l'après-raz-de-marrée peut être encore plus
mortel que la vague elle-même. Les maladies liées à la putréfaction
des cadavres gisant sur le sols, à la contamination de l'eau potable
et à la péremption des aliments sont susceptibles de faire leur
apparition. La faim peut survenir en cas de destruction des récoltes
et des stocks alimentaires.
Image de tsaunami
Gestion de projet de solidarité
internationale et développement durable
ERUPTION VOLCANIQUE
• Elle est un phénomène géologique caractérisé par l'émission
de lave
• L'éruption du Nevado del Ruiz en 1995 en Colombie du 11
septembre 1985 au 13 juillet 1991, il fut a l'origine d'un lahar,
c'est à dire une coulée boueuse volcanique de 68 millions de
mètres cubes, haute de 20 mètres, qui a englouti une partie de
la ville d'Armero dans la nuit du 13 au 14 novembre 1985,
tuant plus de 25 000 personnes surprises dans leur sommeil et
laissant plus de 10 000 sans-abris.
GLISSEMENT DE TERRAIN
Il est un phénomène géologique où une masse de terre 
descend une pente.
•  En  février  2006,  un  gigantesque  glissement  de  terrain  a 
balayé  un  village  entier  de  l'ile  de  Leyte  aux  Philippines.  Ce 
glissement de terrain aurait été déclenché après un séisme de 
2,6 sur l'échelle de Richter. Cependant la secousse n'est pas 
assez puissante pour avoir déclenché a elle-seule le glissement 
de terrain, mais elle a peut-être accéléré les choses. Le bilan 
fait état d'environ 1106 morts
REMARQUE
• Ces dernières décennies, nous constatons une augmentation du nombre d'événements et de
personnes affectées par les catastrophes naturelles. Cette évolution est peut être due à la démographie
mondiale, la hausse de l'urbanisation ainsi que l'augmentation significative des températures depuis
1980. Les catastrophes naturelles ont bien évidement des conséquences sur la vie humaine, l'économie
et l'environnement. Outre les décès et les blessures physiques, les catastrophes ont un impact
psychologique non négligeable sur les populations touchées par celles-ci.
• Désormais, ce genre de traumatisme fait souvent l'objet d'une prise en charge spécifique appelée
démarche psychosociale. La très grande majorité, c'est à dire 95 % des victimes se trouvent dans les
pays les plus pauvres, d'une part parce que ces régions sont très exposées, mais surtout en raison de
l'absence de réseau d'alerte et un développement urbain désordonné. Ces catastrophes naturelles
peuvent ainsi laisser des traces irréparables dans le paysage mais d'autres ont des effets plus modérés
qui disparaissent au bout de quelques temps. Sans oublier les nombreuses pertes économiques qui sont
montées en flèche ces dernières années. Les pertes économiques directement dues aux catastrophes
naturelles ont été multipliées par cinq pour atteindre 629 milliards de dollars de 1985 à 2005. De 1999 à
2009, on estime que les dommages dus aux catastrophes ont coûté plus de 108 milliards de dollars. Les
catastrophes naturelles peuvent engendrer destruction, détérioration ou endommagement des
habitations, des usines et des ouvrages (ponts, routes, voies ferrées, etc.). Ce phénomène est la plus
grave des conséquences indirectes des catastrophes naturelles.
• La fréquence et le coût des catastrophes naturelles sont susceptibles d'augmenter à cause de la
dégradation de l'environnement, de la croissance de la population, de la mondialisation mais surtout du
réchauffement climatique.
SUITE
• Sans oublier les nombreuses pertes économiques qui sont 
montées  en  flèche  ces  dernières  années.  Les  pertes 
économiques directement dues aux catastrophes naturelles 
ont été multipliées par cinq pour atteindre 629 milliards de 
dollars de 1985 à 2005. De 1999 à 2009, on estime que les 
dommages  dus  aux  catastrophes  ont  coûté  plus  de  108 
milliards  de  dollars.  Les  catastrophes  naturelles  peuvent 
engendrer destruction, détérioration ou endommagement 
des habitations, des usines et des ouvrages (ponts, routes, 
voies  ferrées,  etc.).  Ce  phénomène  est  la  plus  grave  des 
conséquences indirectes des catastrophes naturelles.
SUITE 1
•  La fréquence et le coût des catastrophes
naturelles sont susceptibles d'augmenter à cause de la
dégradation de l'environnement, de la croissance de la
population, de la mondialisation mais surtout du
réchauffement climatique.
Image comparative à l’impact de 
glissement de terrain
Tableau explicatif du nombre des différentes catastrophes ayant eu lieu en
2009 et des conséquences d'un point de vue humain et d'un point de vue
économique.
Type de catastrophe Nombre d'évènement (2009) Nombre de victimes (2009) Conséquences
Inondation 199 3057
Graves destructions : habitats, 
récoltes, infrastructures, risques 
d'épidémies
Glissement de terrain 62 744
Perturbations locales de 
l'environnement
Séisme 43 1734
Destructions importantes, 
endettement des Etats et des 
sociétés fragiles
Eruption volcanique 14 0
Destruction des récoltes et des 
habitations
Cyclone 43 3154 Destructions importantes
Tempête 29 70 Destructions
Chaleur 7 498
Affecte surtout les personnes 
fragiles (vieillards, 
enfants)Destruction de récoltes 
et parfois d'habitations
Sécheresse 14
500
mortalité par effet induits : 
famines
Graves perturbations 
économiques, sociales, 
écologiques, migrations de 
populations
Tsunami 1 192
Dégâts limités aux côtes
Destructions
• Les pertes dues aux catastrophes naturelles sont encore plus 
dévastatrices chez les défavorisés, particulièrement dans les 
pays en voie de développement. Les plus pauvres ont 
tendance à vivre dans des endroits dangereux tels que plaines 
d'inondables, berges des fleuves, bords de mer, volcans ou 
fortes pentes. 
• Il existe donc une fracture entre les pays développés et les 
pays en voie de développement 
SUITE
• Les pays industrialisés ont tendance à subir des pertes
économiques plus élevées financièrement, ils possèdent
des mécanismes en place tels que des systèmes
d'avertissement permettant d'éviter les pertes humaines,
SUITE 1
• ils bénéficient de l'intervention immédiate de secours
d'urgence et de soins médicaux et ils sont assurés
contre les pertes matérielles. Tandis que les pays
pauvres souffrent du recul du développement
économique et social, manquent de ressources pour la
mise en place de systèmes d'avertissement, souffrent
des pertes humaines massives et utilisent les fond des
programmes de développement pour les secours
d'urgence et la reconstruction.
Gestion de projet de solidarité 
internationale et développement durable
1.2- LE RISQUE, C'EST QUOI ?
• Le risque, c’est tout aléa, c’est-à-dire tout phénomène naturel
ou technologique plus ou moins prévisible, plus ou moins grave 
qui pourrait survenir en altérant le bon fonctionnement de la
société. 
Gestion de projet de solidarité 
internationale et développement durable
LE RISQUE NATUREL
  Les risques d’origine naturelle concernent les phénomènes
liés à notre environnement physique (Bailly, 1996)
 
   ou  sont  liés  à  des  phénomènes  naturels  dont  l’ampleur,
plus ou moins exceptionnelle,  peut  engendrer  des 
conséquences catastrophiques (Tronchon, 1991).
•  Dans Dictionnaire de Géographie, Baud et al. (1995)
proposent une classification des risques d’origine naturelle en
fonction de leurs causes :  
les risques liés aux phénomènes atmosphériques.  Ce  sont 
essentiellement les ouragans ou tornades, typhons, hurricanes, 
cyclones ;
les risques liés à l’eau que sont les inondations et les crues ;
  les risques liés aux mers et océans dont les impacts sont 
importants  dans  les  zones  côtières  :  raz-de-marée 
(tsunamis), surcotes, érosion ;
 les risques géologiques :  séismes  ou  tremblements  de 
terre, liés au jeu des plaques tectoniques, et les éruptions 
volcaniques ;
 les risques liés aux pentes : laves torrentielles, c’est-à-dire 
les  coulées  de  boue,  écroulements  ou  éboulements, 
effondrements, glissements de terrain et avalanches ;
 autres risques d’origine naturelle telles que les épidémies, 
les tempêtes de sable, les tempêtes de neige, la grêle, les 
marées. 
1.2- L’aménagement du territoire,
c’est quoi ? 
• L'aménagement du territoire regroupe les actions menées par les
pouvoirs publics afin de favoriser le développement des régions
formant le territoire national, d’influer sur la localisation des activités
C’est, d’après Girardon, « la manière dont le pouvoir organise son
territoire dans une société donnée».
Il conjugue ainsi développement économique, habitat, transports,
communications.
• Pour ce faire, la Côte d’Ivoire a utilisé des instruments comme
la DATAR, la DDR, les FRAR, les SODE et aujourd'hui
l’aménagement du territoire est au cœur de l’action
municipale
2- Pourquoi est-il important de
comprendre et de connaitre les risques
naturels présent sur un territoire ?
L’homme vit dans un espace-
système, que l’on appelle
territoire (commune, région,
espace national), dans lequel
tous les éléments sont en
interaction entre eux et
influencent les choix de
l’homme en matière de
localisation.
Il est donc nécessaire d’avoir
une bonne connaissance des
éléments dont la
combinaison est susceptible
d’exposer ou non l’homme à
des risques naturels.
Il faut que les politiques et les pratiques de Réduction des
Risques de Catastrophe soient fondées sur la compréhension
des risques dans toutes leurs dimensions, à savoir entre autres
les facteurs d’exposition et de vulnérabilité, les capacités
disponibles et les personnes et les biens, ainsi que les
caractéristiques des aléas.
Cela suppose que tous les États et toutes les parties prenantes
portent leurs efforts sur un certain nombre de domaines
d’action, comme la collecte, l’analyse et la diffusion de
données et d’informations, la recherche, le développement et
le partage de modèles de libres accès, ainsi que le contrôle et
l’échange continu de pratiques et d’enseignements.
Ainsi, la compréhension des risques naturels relèvent de la
perception du risque, c’est-à-dire de la connaissance des
risques naturels présents dans un espace considéré dans
toutes leurs dimensions : vulnérabilité, capacités et
l’exposition des personnes et des biens, caractéristiques des
aléas et environnement.
Est-ce que les populations et les autorités locales ou à un niveau
supérieur ont conscience des risques naturels ? Connaissent-
elles les facteurs qui prédisposent un groupe humain ou des
biens à ces risques naturels ? Arrivent-elles à localiser les
risques naturels ?
Sans une compréhension et connaissance des risques naturels
qui permettent d’identifier et de localiser les zones où il y a
des risques sur un territoire donné, on ne peut pas les prendre
en compte dans l’aménagement du territoire, qu’il soit
communal, régional ou national.
C’est ce qui arrive malheureusement souvent.
Exemple 1: les inondations à ABOBO
Dans l’ignorance que les
cuvettes sont des zones
inondables, on y a
réalisé des lotissements.
Conséquence: les
maisons construites ont
été abandonnées pour
cause d’inondations.
Deux villas duplex
abandonnées dans la
cuvette de Sans
Manquer.
Bâtiment dont le rez-
de-chaussée est
abandonné et l'étage
continue d'être
habité au Plateau
Dokui (secteur
collège Nanti).
Exemple 2: Urbanisation à Attécoubé
Lorsque cela n’est pas
fait et que tous les sites
sont urbanisés, les
populations, leurs biens
et activités sont exposés
à des risques dont les
manifestations ont rendu
Attécoubé très
vulnérable aux
mouvements de masse.
Ici à partir des formes de
relief, on devrait pouvoir
identifier les atouts et
contraintes pour
déterminer les zones
constructibles et celles
qui ne le sont pas, avant
tout aménagement
urbain.
Épandage d'éboulis
au pied d'un versant
à Mossikro à la suite
à un éboulement
Destructions de
maisons provoquées
par un glissement de
terrain survenu à
Agban-Attié.
Conclusion
• Les images ci-dessus montrent l’importance qu’il y a à
prendre en compte les risques naturels dans
l’aménagement du territoire. En effet, les connaissances
qu’on a des risques peuvent être exploitées pour effectuer
des évaluations des risques en prévision des catastrophes,
pour prendre des mesures de prévention et d’atténuation,
pour élaborer et mettre en œuvre des dispositifs appropriés
de préparation et d’intervention en cas de catastrophe. C’est
dans ce cadre que s’inscrit la mémoire des catastrophes que
nous sommes en train de réaliser.
MERCI
POUR VOTRE COMPRÉHENSION

Contenu connexe

Tendances

Rapport de stage societe commerciale
Rapport de stage societe commercialeRapport de stage societe commerciale
Rapport de stage societe commercialesalek abdeljabar
 
Soutenance De Stage
Soutenance De StageSoutenance De Stage
Soutenance De Stageguesta3231e
 
123545746 pfe-2012-corrige
123545746 pfe-2012-corrige123545746 pfe-2012-corrige
123545746 pfe-2012-corrigeIsraël Mabiala
 
Caractéristiques géométriques des routes
Caractéristiques géométriques des routesCaractéristiques géométriques des routes
Caractéristiques géométriques des routesAdel Nehaoua
 
L’économie sociale et solidaire
L’économie sociale et solidaireL’économie sociale et solidaire
L’économie sociale et solidairemajdoun youssef
 
Les risques du batiment
Les risques du batimentLes risques du batiment
Les risques du batimentSami Sahli
 
Etude d impact sur l environnement
Etude d impact sur l environnementEtude d impact sur l environnement
Etude d impact sur l environnementjabbouriyassir01
 
Diagramme d'ishikawa Ansari Abdelali
Diagramme d'ishikawa Ansari AbdelaliDiagramme d'ishikawa Ansari Abdelali
Diagramme d'ishikawa Ansari AbdelaliAbido Ansari
 
296 pages management support cours gestion projet + exercices + outils + arti...
296 pages management support cours gestion projet + exercices + outils + arti...296 pages management support cours gestion projet + exercices + outils + arti...
296 pages management support cours gestion projet + exercices + outils + arti...Olivier Coulibaly
 
Conception d'une station d'epuration
Conception d'une station d'epurationConception d'une station d'epuration
Conception d'une station d'epurationchanel86
 
GESTION EQUIPEMENTS MEDICAUX
GESTION EQUIPEMENTS MEDICAUXGESTION EQUIPEMENTS MEDICAUX
GESTION EQUIPEMENTS MEDICAUXUSIGGENEVE
 
Exercice culture entrepreneuriale
Exercice culture entrepreneurialeExercice culture entrepreneuriale
Exercice culture entrepreneurialeYoussef Elbakri
 

Tendances (20)

Rapport de stage societe commerciale
Rapport de stage societe commercialeRapport de stage societe commerciale
Rapport de stage societe commerciale
 
Gestion de projet : les acteurs
Gestion de projet : les acteursGestion de projet : les acteurs
Gestion de projet : les acteurs
 
Soutenance De Stage
Soutenance De StageSoutenance De Stage
Soutenance De Stage
 
123545746 pfe-2012-corrige
123545746 pfe-2012-corrige123545746 pfe-2012-corrige
123545746 pfe-2012-corrige
 
Cartographie des risques - Exemple pratique en 5 étapes, Kjell Larsson, Alger...
Cartographie des risques - Exemple pratique en 5 étapes, Kjell Larsson, Alger...Cartographie des risques - Exemple pratique en 5 étapes, Kjell Larsson, Alger...
Cartographie des risques - Exemple pratique en 5 étapes, Kjell Larsson, Alger...
 
Caractéristiques géométriques des routes
Caractéristiques géométriques des routesCaractéristiques géométriques des routes
Caractéristiques géométriques des routes
 
Présentation pfe
Présentation pfePrésentation pfe
Présentation pfe
 
L’économie sociale et solidaire
L’économie sociale et solidaireL’économie sociale et solidaire
L’économie sociale et solidaire
 
Les risques du batiment
Les risques du batimentLes risques du batiment
Les risques du batiment
 
Etude d impact sur l environnement
Etude d impact sur l environnementEtude d impact sur l environnement
Etude d impact sur l environnement
 
La profession infirmière
La profession infirmièreLa profession infirmière
La profession infirmière
 
Eléments de mécanique des sols
Eléments de mécanique des solsEléments de mécanique des sols
Eléments de mécanique des sols
 
Diagramme d'ishikawa Ansari Abdelali
Diagramme d'ishikawa Ansari AbdelaliDiagramme d'ishikawa Ansari Abdelali
Diagramme d'ishikawa Ansari Abdelali
 
296 pages management support cours gestion projet + exercices + outils + arti...
296 pages management support cours gestion projet + exercices + outils + arti...296 pages management support cours gestion projet + exercices + outils + arti...
296 pages management support cours gestion projet + exercices + outils + arti...
 
Conception d'une station d'epuration
Conception d'une station d'epurationConception d'une station d'epuration
Conception d'une station d'epuration
 
Gestion de projet
Gestion de projetGestion de projet
Gestion de projet
 
GESTION EQUIPEMENTS MEDICAUX
GESTION EQUIPEMENTS MEDICAUXGESTION EQUIPEMENTS MEDICAUX
GESTION EQUIPEMENTS MEDICAUX
 
Exercice culture entrepreneuriale
Exercice culture entrepreneurialeExercice culture entrepreneuriale
Exercice culture entrepreneuriale
 
La planification du projet
La planification du projetLa planification du projet
La planification du projet
 
Projet routier
Projet routier Projet routier
Projet routier
 

Similaire à Comprendre et connaitre les catastrophes environnementales

Les risques naturels.pptx
Les risques naturels.pptxLes risques naturels.pptx
Les risques naturels.pptxssuserf216fa
 
catastrophe de l'eau et consiquence
catastrophe de l'eau et consiquence catastrophe de l'eau et consiquence
catastrophe de l'eau et consiquence AbdullkarimAbass
 
SNA-2017_Risk-nat-PF.pdfalllllllllllllll
SNA-2017_Risk-nat-PF.pdfalllllllllllllllSNA-2017_Risk-nat-PF.pdfalllllllllllllll
SNA-2017_Risk-nat-PF.pdfalllllllllllllllchristocadet099
 
Second volet du rapport du Giec
Second volet du rapport du GiecSecond volet du rapport du Giec
Second volet du rapport du GiecRAC-F
 
Des inégalités devant les risques ii
Des inégalités devant les risques iiDes inégalités devant les risques ii
Des inégalités devant les risques iiSalle218
 
Livret sur la planification écologique fFace à l’urgence climatique
Livret sur la planification écologique fFace à l’urgence climatiqueLivret sur la planification écologique fFace à l’urgence climatique
Livret sur la planification écologique fFace à l’urgence climatiquedavid zentao
 
Les espaces exposés aux risques majeurs
Les espaces exposés aux risques majeursLes espaces exposés aux risques majeurs
Les espaces exposés aux risques majeursXavier Monty
 
Exposition changements climatiques
Exposition changements climatiquesExposition changements climatiques
Exposition changements climatiquesRAC-F
 
Esteban Faure dg le teil
Esteban Faure dg le teil Esteban Faure dg le teil
Esteban Faure dg le teil BlogGES
 
Mouvment de terrain sur le pente
Mouvment de terrain sur le penteMouvment de terrain sur le pente
Mouvment de terrain sur le penteZEMOUR Youcef
 
Expo CC
Expo CCExpo CC
Expo CCRAC-F
 
P2 les inondations sur le bassin de la sélune
P2 les inondations sur le bassin de la séluneP2 les inondations sur le bassin de la sélune
P2 les inondations sur le bassin de la séluneSMBS contact
 
Akad Image(Catastrophes)
Akad Image(Catastrophes)Akad Image(Catastrophes)
Akad Image(Catastrophes)Edogawa Akad
 
Riches ou pauvres, tous concernés par le changement climatique
Riches ou pauvres, tous concernés par le changement climatiqueRiches ou pauvres, tous concernés par le changement climatique
Riches ou pauvres, tous concernés par le changement climatiqueFatoumata Chérif
 
Les Risques Majeurs à Sainte-Anastasie-Sur-Issole
Les Risques Majeurs à Sainte-Anastasie-Sur-IssoleLes Risques Majeurs à Sainte-Anastasie-Sur-Issole
Les Risques Majeurs à Sainte-Anastasie-Sur-IssoleDRAMAIS
 
Les îles face au défi climatique
Les îles face au défi climatiqueLes îles face au défi climatique
Les îles face au défi climatiqueSPATPortToamasina
 

Similaire à Comprendre et connaitre les catastrophes environnementales (20)

Les risques naturels.pptx
Les risques naturels.pptxLes risques naturels.pptx
Les risques naturels.pptx
 
catastrophe de l'eau et consiquence
catastrophe de l'eau et consiquence catastrophe de l'eau et consiquence
catastrophe de l'eau et consiquence
 
SNA-2017_Risk-nat-PF.pdfalllllllllllllll
SNA-2017_Risk-nat-PF.pdfalllllllllllllllSNA-2017_Risk-nat-PF.pdfalllllllllllllll
SNA-2017_Risk-nat-PF.pdfalllllllllllllll
 
Frnch
FrnchFrnch
Frnch
 
Second volet du rapport du Giec
Second volet du rapport du GiecSecond volet du rapport du Giec
Second volet du rapport du Giec
 
Des inégalités devant les risques ii
Des inégalités devant les risques iiDes inégalités devant les risques ii
Des inégalités devant les risques ii
 
Livret sur la planification écologique fFace à l’urgence climatique
Livret sur la planification écologique fFace à l’urgence climatiqueLivret sur la planification écologique fFace à l’urgence climatique
Livret sur la planification écologique fFace à l’urgence climatique
 
Les espaces exposés aux risques majeurs
Les espaces exposés aux risques majeursLes espaces exposés aux risques majeurs
Les espaces exposés aux risques majeurs
 
Exposition changements climatiques
Exposition changements climatiquesExposition changements climatiques
Exposition changements climatiques
 
Esteban Faure dg le teil
Esteban Faure dg le teil Esteban Faure dg le teil
Esteban Faure dg le teil
 
Mouvment de terrain sur le pente
Mouvment de terrain sur le penteMouvment de terrain sur le pente
Mouvment de terrain sur le pente
 
Expo CC
Expo CCExpo CC
Expo CC
 
P2 les inondations sur le bassin de la sélune
P2 les inondations sur le bassin de la séluneP2 les inondations sur le bassin de la sélune
P2 les inondations sur le bassin de la sélune
 
Le climat
Le climatLe climat
Le climat
 
Akad Image(Catastrophes)
Akad Image(Catastrophes)Akad Image(Catastrophes)
Akad Image(Catastrophes)
 
Riches ou pauvres, tous concernés par le changement climatique
Riches ou pauvres, tous concernés par le changement climatiqueRiches ou pauvres, tous concernés par le changement climatique
Riches ou pauvres, tous concernés par le changement climatique
 
Réchauffement climatique
Réchauffement climatiqueRéchauffement climatique
Réchauffement climatique
 
Les Risques Majeurs à Sainte-Anastasie-Sur-Issole
Les Risques Majeurs à Sainte-Anastasie-Sur-IssoleLes Risques Majeurs à Sainte-Anastasie-Sur-Issole
Les Risques Majeurs à Sainte-Anastasie-Sur-Issole
 
Texte de martine valo
Texte de  martine valoTexte de  martine valo
Texte de martine valo
 
Les îles face au défi climatique
Les îles face au défi climatiqueLes îles face au défi climatique
Les îles face au défi climatique
 

Plus de USIGGENEVE

Presentation (activite wash en urgence)
Presentation (activite wash en urgence)Presentation (activite wash en urgence)
Presentation (activite wash en urgence)USIGGENEVE
 
Presentation (apercu sur quelques activites wash en urgence)
Presentation (apercu sur quelques activites wash en urgence)Presentation (apercu sur quelques activites wash en urgence)
Presentation (apercu sur quelques activites wash en urgence)USIGGENEVE
 
Presentation (comprendre le telephone satelitaire)
Presentation (comprendre le telephone satelitaire)Presentation (comprendre le telephone satelitaire)
Presentation (comprendre le telephone satelitaire)USIGGENEVE
 
SURVEILLANCE PAR SATELLITE
SURVEILLANCE PAR SATELLITESURVEILLANCE PAR SATELLITE
SURVEILLANCE PAR SATELLITEUSIGGENEVE
 
GESTION DES STOCKS MEDICAUX
GESTION DES STOCKS MEDICAUXGESTION DES STOCKS MEDICAUX
GESTION DES STOCKS MEDICAUXUSIGGENEVE
 
APPROVISIONNEMENTS MEDICAUX
APPROVISIONNEMENTS MEDICAUXAPPROVISIONNEMENTS MEDICAUX
APPROVISIONNEMENTS MEDICAUXUSIGGENEVE
 
CHAINE LOGISTIQUE MEDICALE
CHAINE LOGISTIQUE MEDICALECHAINE LOGISTIQUE MEDICALE
CHAINE LOGISTIQUE MEDICALEUSIGGENEVE
 
COMPRENDRE LES PROCEDURES USAID
COMPRENDRE LES PROCEDURES USAIDCOMPRENDRE LES PROCEDURES USAID
COMPRENDRE LES PROCEDURES USAIDUSIGGENEVE
 
Systemes electoraux
Systemes electoraux Systemes electoraux
Systemes electoraux USIGGENEVE
 
Normes et principes de la conduite des elections ok
Normes et principes de la conduite des elections okNormes et principes de la conduite des elections ok
Normes et principes de la conduite des elections okUSIGGENEVE
 
Qualite et redevapilite humanitaire
Qualite et redevapilite humanitaireQualite et redevapilite humanitaire
Qualite et redevapilite humanitaireUSIGGENEVE
 
Cours de nutrition modules iv
Cours de nutrition  modules ivCours de nutrition  modules iv
Cours de nutrition modules ivUSIGGENEVE
 
Gestion Axée sur les Résultats (GAR) et Suivi-evaluation
Gestion Axée sur les Résultats (GAR) et Suivi-evaluationGestion Axée sur les Résultats (GAR) et Suivi-evaluation
Gestion Axée sur les Résultats (GAR) et Suivi-evaluationUSIGGENEVE
 
Ppt techniques de colectes de donnees en suivi evaluation
Ppt techniques de colectes de donnees en suivi evaluationPpt techniques de colectes de donnees en suivi evaluation
Ppt techniques de colectes de donnees en suivi evaluationUSIGGENEVE
 
Gps localisation
Gps localisationGps localisation
Gps localisationUSIGGENEVE
 
Communication satellitaire
Communication satellitaireCommunication satellitaire
Communication satellitaireUSIGGENEVE
 
Cas pratique-budget
Cas pratique-budgetCas pratique-budget
Cas pratique-budgetUSIGGENEVE
 

Plus de USIGGENEVE (20)

MEDIATION
MEDIATIONMEDIATION
MEDIATION
 
Presentation (activite wash en urgence)
Presentation (activite wash en urgence)Presentation (activite wash en urgence)
Presentation (activite wash en urgence)
 
Presentation (apercu sur quelques activites wash en urgence)
Presentation (apercu sur quelques activites wash en urgence)Presentation (apercu sur quelques activites wash en urgence)
Presentation (apercu sur quelques activites wash en urgence)
 
Presentation (comprendre le telephone satelitaire)
Presentation (comprendre le telephone satelitaire)Presentation (comprendre le telephone satelitaire)
Presentation (comprendre le telephone satelitaire)
 
SURVEILLANCE PAR SATELLITE
SURVEILLANCE PAR SATELLITESURVEILLANCE PAR SATELLITE
SURVEILLANCE PAR SATELLITE
 
GESTION DES STOCKS MEDICAUX
GESTION DES STOCKS MEDICAUXGESTION DES STOCKS MEDICAUX
GESTION DES STOCKS MEDICAUX
 
APPROVISIONNEMENTS MEDICAUX
APPROVISIONNEMENTS MEDICAUXAPPROVISIONNEMENTS MEDICAUX
APPROVISIONNEMENTS MEDICAUX
 
INTRO
INTROINTRO
INTRO
 
CHAINE LOGISTIQUE MEDICALE
CHAINE LOGISTIQUE MEDICALECHAINE LOGISTIQUE MEDICALE
CHAINE LOGISTIQUE MEDICALE
 
COMPRENDRE LES PROCEDURES USAID
COMPRENDRE LES PROCEDURES USAIDCOMPRENDRE LES PROCEDURES USAID
COMPRENDRE LES PROCEDURES USAID
 
Systemes electoraux
Systemes electoraux Systemes electoraux
Systemes electoraux
 
Normes et principes de la conduite des elections ok
Normes et principes de la conduite des elections okNormes et principes de la conduite des elections ok
Normes et principes de la conduite des elections ok
 
Qualite et redevapilite humanitaire
Qualite et redevapilite humanitaireQualite et redevapilite humanitaire
Qualite et redevapilite humanitaire
 
Cours de nutrition modules iv
Cours de nutrition  modules ivCours de nutrition  modules iv
Cours de nutrition modules iv
 
Msproject
MsprojectMsproject
Msproject
 
Gestion Axée sur les Résultats (GAR) et Suivi-evaluation
Gestion Axée sur les Résultats (GAR) et Suivi-evaluationGestion Axée sur les Résultats (GAR) et Suivi-evaluation
Gestion Axée sur les Résultats (GAR) et Suivi-evaluation
 
Ppt techniques de colectes de donnees en suivi evaluation
Ppt techniques de colectes de donnees en suivi evaluationPpt techniques de colectes de donnees en suivi evaluation
Ppt techniques de colectes de donnees en suivi evaluation
 
Gps localisation
Gps localisationGps localisation
Gps localisation
 
Communication satellitaire
Communication satellitaireCommunication satellitaire
Communication satellitaire
 
Cas pratique-budget
Cas pratique-budgetCas pratique-budget
Cas pratique-budget
 

Dernier

Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienne
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienneChana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienne
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienneTxaruka
 
Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptx
Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptxPrésentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptx
Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptxJCAC
 
PIE-A2-P4-support stagiaires sept 22-validé.pdf
PIE-A2-P4-support stagiaires sept 22-validé.pdfPIE-A2-P4-support stagiaires sept 22-validé.pdf
PIE-A2-P4-support stagiaires sept 22-validé.pdfRiDaHAziz
 
Apprendre avec des top et nano influenceurs
Apprendre avec des top et nano influenceursApprendre avec des top et nano influenceurs
Apprendre avec des top et nano influenceursStagiaireLearningmat
 
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdf
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdfLa Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdf
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdfbdp12
 
DIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptx
DIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptxDIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptx
DIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptxMartin M Flynn
 
Vulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdf
Vulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdfVulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdf
Vulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdfSylvianeBachy
 
PIE-A2-P 5- Supports stagiaires.pptx.pdf
PIE-A2-P 5- Supports stagiaires.pptx.pdfPIE-A2-P 5- Supports stagiaires.pptx.pdf
PIE-A2-P 5- Supports stagiaires.pptx.pdfRiDaHAziz
 
Bibdoc 2024 - Les maillons de la chaine du livre face aux enjeux écologiques.pdf
Bibdoc 2024 - Les maillons de la chaine du livre face aux enjeux écologiques.pdfBibdoc 2024 - Les maillons de la chaine du livre face aux enjeux écologiques.pdf
Bibdoc 2024 - Les maillons de la chaine du livre face aux enjeux écologiques.pdfBibdoc 37
 
Bernard Réquichot.pptx Peintre français
Bernard Réquichot.pptx   Peintre françaisBernard Réquichot.pptx   Peintre français
Bernard Réquichot.pptx Peintre françaisTxaruka
 
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24BenotGeorges3
 
Pas de vagues. pptx Film français
Pas de vagues.  pptx      Film   françaisPas de vagues.  pptx      Film   français
Pas de vagues. pptx Film françaisTxaruka
 
Pas de vagues. pptx Film français
Pas de vagues.  pptx   Film     françaisPas de vagues.  pptx   Film     français
Pas de vagues. pptx Film françaisTxaruka
 
Bibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdf
Bibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdfBibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdf
Bibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdfBibdoc 37
 
Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)
Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)
Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)Gabriel Gay-Para
 
Bibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdf
Bibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdfBibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdf
Bibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdfBibdoc 37
 
Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...
Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...
Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...Bibdoc 37
 

Dernier (18)

Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienne
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienneChana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienne
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienne
 
Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptx
Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptxPrésentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptx
Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptx
 
PIE-A2-P4-support stagiaires sept 22-validé.pdf
PIE-A2-P4-support stagiaires sept 22-validé.pdfPIE-A2-P4-support stagiaires sept 22-validé.pdf
PIE-A2-P4-support stagiaires sept 22-validé.pdf
 
Apprendre avec des top et nano influenceurs
Apprendre avec des top et nano influenceursApprendre avec des top et nano influenceurs
Apprendre avec des top et nano influenceurs
 
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdf
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdfLa Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdf
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdf
 
DIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptx
DIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptxDIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptx
DIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptx
 
Vulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdf
Vulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdfVulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdf
Vulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdf
 
PIE-A2-P 5- Supports stagiaires.pptx.pdf
PIE-A2-P 5- Supports stagiaires.pptx.pdfPIE-A2-P 5- Supports stagiaires.pptx.pdf
PIE-A2-P 5- Supports stagiaires.pptx.pdf
 
Bibdoc 2024 - Les maillons de la chaine du livre face aux enjeux écologiques.pdf
Bibdoc 2024 - Les maillons de la chaine du livre face aux enjeux écologiques.pdfBibdoc 2024 - Les maillons de la chaine du livre face aux enjeux écologiques.pdf
Bibdoc 2024 - Les maillons de la chaine du livre face aux enjeux écologiques.pdf
 
Bernard Réquichot.pptx Peintre français
Bernard Réquichot.pptx   Peintre françaisBernard Réquichot.pptx   Peintre français
Bernard Réquichot.pptx Peintre français
 
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24
 
Pas de vagues. pptx Film français
Pas de vagues.  pptx      Film   françaisPas de vagues.  pptx      Film   français
Pas de vagues. pptx Film français
 
Pas de vagues. pptx Film français
Pas de vagues.  pptx   Film     françaisPas de vagues.  pptx   Film     français
Pas de vagues. pptx Film français
 
Bibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdf
Bibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdfBibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdf
Bibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdf
 
Bulletin des bibliotheques Burkina Faso mars 2024
Bulletin des bibliotheques Burkina Faso mars 2024Bulletin des bibliotheques Burkina Faso mars 2024
Bulletin des bibliotheques Burkina Faso mars 2024
 
Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)
Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)
Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)
 
Bibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdf
Bibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdfBibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdf
Bibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdf
 
Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...
Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...
Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...
 

Comprendre et connaitre les catastrophes environnementales

  • 1. COMPRENDRE ET CONNAITRE LES CATASTROPHES ENVIRONNEMENTALES
  • 2. INTRODUCTION Le milieu dans lequel évoluent les sociétés humaines est soumis à des perturbations d’origine anthropique ou naturelle, s’exerçant sur des échelles de temps et d’espace très variables et pouvant conduire à des manifestations catastrophiques.
  • 3. • En d’autres termes, les sociétés humaines sont touchées par des catastrophes , en particulier des naturelles dont les principaux facteurs de croissance au niveau mondial sont entre autres :
  • 4.  La croissance démographique ;  La concentration des populations et de leurs biens et activités dans les villes de plus en plus grandes ;  La concentration des enjeux (populations, activités, biens divers) dans zones fortement exposées, en particulier sur les côtes ;  Le changement climatique ;  L’appauvrissement des populations dans les pays en développement.
  • 5. • Devant cette situation, • COMPRENDRE ET CONNAITRE les catastrophes pour • En tenir compte dans l’aménagement du territoire en vue de maîtriser le développement • apparaît comme un objectif fondamental.
  • 7. Gestion de projet de solidarité internationale et développement durable 1.1 C’EST QUOI UNE CATASTROPHE ENVIRONNEMENTALE? • Une catastrophe environnementale est le résultat d'un événement qui porte atteinte à l'intégrité de tout ou partie d'un ou de plusieurs écosystèmes. C'est pourquoi elle est également nommée catastrophe écologique. C'est l'expression d'une intervention déstabilisant les composants et les conditions environnementaux
  • 8. SUITE 1 • Certaines catastrophes sont d'origine humaine : par exemple, les marées noires, les destructions d'habitats entraînant une perte de biodiversité avec la disparition de plusieurs espèces de végétaux et d'animaux. L'agriculture, l'industrialisation, l'urbanisation, l'accès des voies de communication, la culture de consommation sont des empreintes humaines potentiellement porteuses de catastrophes.
  • 9. SUITE 2 • Les catastrophes environnementales humaines sont aussi la perception du dérangement dans l'environnement individuel, local et collectif. Un événement inapproprié, d'origine biophysique ou humaine, qui affecte des systèmes économiques, écologiques et sociaux est un terreau pour une dynamique catastrophique.
  • 10. DIFFERENTS TYPES DE CATASTROPHES ENVIRONNEMENTALES • On distingue principalement deux grandes sortes de catastrophes : les climatiques et les telluriques. Les climatiques peuvent prendre diverses formes : cyclones, tempêtes, inondations, grandes chaleurs, sècheresses... Et les telluriques : séismes, tsunamis, éruptions volcaniques et glissements de terrain. • Voici quelques exemples ci-dessous:
  • 11.
  • 12. • Depuis tous temps, les catastrophes naturelles font partie de l'histoire humaine. Lorsque l'on parle de catastrophe naturelle, cela fait référence à un évènement brutal, exposant des populations et leurs infrastructures à de lourds dégâts. On distingue principalement deux grandes sortes de catastrophes : les climatiques et les telluriques. • Les climatiques peuvent prendre diverses formes : cyclones, tempêtes, inondations, grandes chaleurs, sècheresses... Et les telluriques : séismes, tsunamis, éruptions volcaniques et glissements de terrain. • Un risque naturel est donc la rencontre entre un aléa d'origine naturelle et des enjeux humains, économiques ou environnementaux. Nous pouvons parler de risque majeur lorsque les dégâts et le nombre de victimes sont importants. • Les catastrophes naturelles sont malheureusement de plus en plus nombreuses. En moyenne, par an, près de 300 millions de personnes sont victimes des catastrophes naturelles et environ 78 000 y ont trouvé la mort. Nous allons vous parler de toutes ces catastrophes naturelles qui s'abattent dans le monde entier.
  • 13. • Tout d'abord, les catastrophes climatiques : • Un cyclone est un tourbillon d'air se déplaçant très rapidement en tournoyant sur lui-même.
  • 14. • Aux États-Unis, le cyclone Katrina est connu comme l'un des plus puissants cyclones qui ait frappé le pays. Celui-ci a atteint les côtes à proximité de la Nouvelle Orléans puis la Louisiane en août 2005. Au maximum de sa force, Katrina avait des vents de 280 km/h et a provoqué des vagues d'une hauteur avoisinant les 11 mètres. Le bilan du passage de cette catastrophe se résume à 1836 morts, 705 disparus sur le territoire américain et de nombreuses personnes doivent être hébergées dans des foyers d'accueil car leurs habitations ont été totalement détruites par le cyclone
  • 15. • Une tempête est une violente perturbation atmosphérique souvent accompagnée de pluie, de tonnerre et de vent.
  • 16. • En France et dans les pays voisins, une forte tempête a eu lieu les 26 et 29 décembre 1999. Elle est considérée comme l'une des pires tempêtes du siècle. Il y a eu 88 morts en France, une dizaine en Suisse, en Allemagne, en Espagne et en Grande-Bretagne. 3,50 millions de foyers ont été privés d'électricité ou de chauffage, des centaines de voitures on été endommagées par des chutes d'arbres, des milliers d'hectares de forêt ont été ravagés. Le bilan financier est de plus de 12 milliards d'euros de dégâts et environ 500 000 hectares de forêts furent détruits. • Les tempêtes peuvent provoquer d'autres catastrophes naturelles, comme les inondations.
  • 17. • Une inondation est un débordement d'eau qui submerge les terrains environnants. Celle-ci peut être bénéfique quand elle est lente par son apport en limons fertilisants. Mais elle peut aussi être désastreuse quand elle est violente. Si une inondation concerne des zones habitées, cela entrainera des conséquences plus ou moins graves sur les populations, leurs habitations, leurs biens et l'environnement. L'inondation est l'aléa naturel le plus répandu dans le monde et peut survenir dans toutes les régions du globe, c'est un des phénomènes naturels qui touchent le plus d'êtres humains. En France, les inondations sont sans conteste l'aléa naturel le plus fréquent. 5 à 7 % du territoire français est susceptible d'être inondé, soit environ 10 % de la population.
  • 19. UNE GRANDE CHALEUR, OU CANICULE • Elle est une intense chaleur estivale. La canicule européenne de 2003 est un événement climatique d'ampleur exceptionnelle, survenu de juin à août 2003 et fut marqué par de nombreux records de température dépassant les 40° c. Plus de 30 000 personnes sont mortes durant cette canicule, ce qui fait d'elle la catastrophe naturelle la plus meurtrière en 50 ans et l'une des plus graves en Europe pendant les cent dernières années. Les personnes âgées en furent les principales victimes. Suite à cette canicule, les conséquences environnementales et économiques sont nombreuses : dégâts importants sur les écosystèmes, feux de forêts, cultures agricoles endommagées, assèchement des fleuves, dégradation des infrastructures et des bâtiments car certains types de sols à forte teneur en argile sont totalement secs, donc des fissures apparaissent dans les constructions
  • 20. Pays décès France 14 082 Allemagne 7 000 Espagne 4 200 Italie 4 000 Grande-Bretagne 2 045 Pays-Bas 1 400 Portugal 1 300 Belgique 150
  • 21. UNE SÉCHERESSE • Elle est un temps, un climat très sec. La Somalie a été durement touchée par la sécheresse entre 1990 et 1993. La faible saison des pluies a réduit les ressources en eau, qui limitent de plus en plus les potentiels agricoles déjà faibles et obligent les éleveurs a réduire l'ensemble de leur bétail. Or le bétail constitue la première ressource économique des ménages. Dans ce contexte, les populations sont confrontées à une véritable menace et n'ont pas de ressources pour affronter la situation sans aide extérieure. Ainsi 400 000 personnes sont mortes de la famine.
  • 23. Gestion de projet de solidarité internationale et développement durable CATASTROPHES TELLURIQUES  • Le séisme d'Haïti, d'une magnitude de 7 sur l'échelle de Richter qui a eu lieu le 12 janvier 2010 causa la mort de plus de 300 000 personnes. Les survivants ne disposèrent pas ou peu d'eau potable, de nourriture, de médicaments et durent vivre au milieu des cadavres. Des épidémies sont à craindre au sein d'une population affaiblie suite à la catastrophe.
  • 26. Gestion de projet de solidarité internationale et développement durable TSUNAMI • Un tsunami est un raz de marée souvent dû a un séisme, une éruption volcanique sous-marine ou bien un glissement de terrain sous-marin de grande ampleur.
  • 27. Gestion de projet de solidarité internationale et développement durable SUITE 1 • Un séisme sous-marin a eu lieu dans une partie de l'océan Indien le 26 décembre 2004. Celui-ci d'une magnitude de 9 sur l'échelle de Richter a engendré une déferlante de tsunamis de l'Indonésie à l'Inde, en passant par la Thaïlande, les Maldives et le Sri Lanka. Ce tsunami s'est manifesté par des vagues gigantesques de plus de 10 mètres progressant sur le littoral à plus de 800 km/h, balayant les côtes et détruisant tout sur leur passage. Le bilan humain est catastrophique : plus de 227 000 personnes sont mortes ou portées disparues. Cependant l'après-raz-de-marrée peut être encore plus mortel que la vague elle-même. Les maladies liées à la putréfaction des cadavres gisant sur le sols, à la contamination de l'eau potable et à la péremption des aliments sont susceptibles de faire leur apparition. La faim peut survenir en cas de destruction des récoltes et des stocks alimentaires.
  • 29. Gestion de projet de solidarité internationale et développement durable ERUPTION VOLCANIQUE • Elle est un phénomène géologique caractérisé par l'émission de lave
  • 30. • L'éruption du Nevado del Ruiz en 1995 en Colombie du 11 septembre 1985 au 13 juillet 1991, il fut a l'origine d'un lahar, c'est à dire une coulée boueuse volcanique de 68 millions de mètres cubes, haute de 20 mètres, qui a englouti une partie de la ville d'Armero dans la nuit du 13 au 14 novembre 1985, tuant plus de 25 000 personnes surprises dans leur sommeil et laissant plus de 10 000 sans-abris.
  • 32. •  En  février  2006,  un  gigantesque  glissement  de  terrain  a  balayé  un  village  entier  de  l'ile  de  Leyte  aux  Philippines.  Ce  glissement de terrain aurait été déclenché après un séisme de  2,6 sur l'échelle de Richter. Cependant la secousse n'est pas  assez puissante pour avoir déclenché a elle-seule le glissement  de terrain, mais elle a peut-être accéléré les choses. Le bilan  fait état d'environ 1106 morts
  • 33. REMARQUE • Ces dernières décennies, nous constatons une augmentation du nombre d'événements et de personnes affectées par les catastrophes naturelles. Cette évolution est peut être due à la démographie mondiale, la hausse de l'urbanisation ainsi que l'augmentation significative des températures depuis 1980. Les catastrophes naturelles ont bien évidement des conséquences sur la vie humaine, l'économie et l'environnement. Outre les décès et les blessures physiques, les catastrophes ont un impact psychologique non négligeable sur les populations touchées par celles-ci. • Désormais, ce genre de traumatisme fait souvent l'objet d'une prise en charge spécifique appelée démarche psychosociale. La très grande majorité, c'est à dire 95 % des victimes se trouvent dans les pays les plus pauvres, d'une part parce que ces régions sont très exposées, mais surtout en raison de l'absence de réseau d'alerte et un développement urbain désordonné. Ces catastrophes naturelles peuvent ainsi laisser des traces irréparables dans le paysage mais d'autres ont des effets plus modérés qui disparaissent au bout de quelques temps. Sans oublier les nombreuses pertes économiques qui sont montées en flèche ces dernières années. Les pertes économiques directement dues aux catastrophes naturelles ont été multipliées par cinq pour atteindre 629 milliards de dollars de 1985 à 2005. De 1999 à 2009, on estime que les dommages dus aux catastrophes ont coûté plus de 108 milliards de dollars. Les catastrophes naturelles peuvent engendrer destruction, détérioration ou endommagement des habitations, des usines et des ouvrages (ponts, routes, voies ferrées, etc.). Ce phénomène est la plus grave des conséquences indirectes des catastrophes naturelles. • La fréquence et le coût des catastrophes naturelles sont susceptibles d'augmenter à cause de la dégradation de l'environnement, de la croissance de la population, de la mondialisation mais surtout du réchauffement climatique.
  • 34. SUITE • Sans oublier les nombreuses pertes économiques qui sont  montées  en  flèche  ces  dernières  années.  Les  pertes  économiques directement dues aux catastrophes naturelles  ont été multipliées par cinq pour atteindre 629 milliards de  dollars de 1985 à 2005. De 1999 à 2009, on estime que les  dommages  dus  aux  catastrophes  ont  coûté  plus  de  108  milliards  de  dollars.  Les  catastrophes  naturelles  peuvent  engendrer destruction, détérioration ou endommagement  des habitations, des usines et des ouvrages (ponts, routes,  voies  ferrées,  etc.).  Ce  phénomène  est  la  plus  grave  des  conséquences indirectes des catastrophes naturelles.
  • 35. SUITE 1 •  La fréquence et le coût des catastrophes naturelles sont susceptibles d'augmenter à cause de la dégradation de l'environnement, de la croissance de la population, de la mondialisation mais surtout du réchauffement climatique.
  • 37. Tableau explicatif du nombre des différentes catastrophes ayant eu lieu en 2009 et des conséquences d'un point de vue humain et d'un point de vue économique. Type de catastrophe Nombre d'évènement (2009) Nombre de victimes (2009) Conséquences Inondation 199 3057 Graves destructions : habitats,  récoltes, infrastructures, risques  d'épidémies Glissement de terrain 62 744 Perturbations locales de  l'environnement Séisme 43 1734 Destructions importantes,  endettement des Etats et des  sociétés fragiles Eruption volcanique 14 0 Destruction des récoltes et des  habitations Cyclone 43 3154 Destructions importantes Tempête 29 70 Destructions Chaleur 7 498 Affecte surtout les personnes  fragiles (vieillards,  enfants)Destruction de récoltes  et parfois d'habitations Sécheresse 14 500 mortalité par effet induits :  famines Graves perturbations  économiques, sociales,  écologiques, migrations de  populations Tsunami 1 192 Dégâts limités aux côtes Destructions
  • 39. SUITE • Les pays industrialisés ont tendance à subir des pertes économiques plus élevées financièrement, ils possèdent des mécanismes en place tels que des systèmes d'avertissement permettant d'éviter les pertes humaines,
  • 40. SUITE 1 • ils bénéficient de l'intervention immédiate de secours d'urgence et de soins médicaux et ils sont assurés contre les pertes matérielles. Tandis que les pays pauvres souffrent du recul du développement économique et social, manquent de ressources pour la mise en place de systèmes d'avertissement, souffrent des pertes humaines massives et utilisent les fond des programmes de développement pour les secours d'urgence et la reconstruction.
  • 41. Gestion de projet de solidarité  internationale et développement durable 1.2- LE RISQUE, C'EST QUOI ? • Le risque, c’est tout aléa, c’est-à-dire tout phénomène naturel ou technologique plus ou moins prévisible, plus ou moins grave  qui pourrait survenir en altérant le bon fonctionnement de la société. 
  • 42. Gestion de projet de solidarité  internationale et développement durable LE RISQUE NATUREL   Les risques d’origine naturelle concernent les phénomènes liés à notre environnement physique (Bailly, 1996)      ou  sont  liés  à  des  phénomènes  naturels  dont  l’ampleur, plus ou moins exceptionnelle,  peut  engendrer  des  conséquences catastrophiques (Tronchon, 1991).
  • 43. •  Dans Dictionnaire de Géographie, Baud et al. (1995) proposent une classification des risques d’origine naturelle en fonction de leurs causes :   les risques liés aux phénomènes atmosphériques.  Ce  sont  essentiellement les ouragans ou tornades, typhons, hurricanes,  cyclones ; les risques liés à l’eau que sont les inondations et les crues ;
  • 44.   les risques liés aux mers et océans dont les impacts sont  importants  dans  les  zones  côtières  :  raz-de-marée  (tsunamis), surcotes, érosion ;  les risques géologiques :  séismes  ou  tremblements  de  terre, liés au jeu des plaques tectoniques, et les éruptions  volcaniques ;
  • 45.  les risques liés aux pentes : laves torrentielles, c’est-à-dire  les  coulées  de  boue,  écroulements  ou  éboulements,  effondrements, glissements de terrain et avalanches ;  autres risques d’origine naturelle telles que les épidémies,  les tempêtes de sable, les tempêtes de neige, la grêle, les  marées. 
  • 46. 1.2- L’aménagement du territoire, c’est quoi ?  • L'aménagement du territoire regroupe les actions menées par les pouvoirs publics afin de favoriser le développement des régions formant le territoire national, d’influer sur la localisation des activités C’est, d’après Girardon, « la manière dont le pouvoir organise son territoire dans une société donnée». Il conjugue ainsi développement économique, habitat, transports, communications.
  • 47. • Pour ce faire, la Côte d’Ivoire a utilisé des instruments comme la DATAR, la DDR, les FRAR, les SODE et aujourd'hui l’aménagement du territoire est au cœur de l’action municipale
  • 48. 2- Pourquoi est-il important de comprendre et de connaitre les risques naturels présent sur un territoire ?
  • 49. L’homme vit dans un espace- système, que l’on appelle territoire (commune, région, espace national), dans lequel tous les éléments sont en interaction entre eux et influencent les choix de l’homme en matière de localisation. Il est donc nécessaire d’avoir une bonne connaissance des éléments dont la combinaison est susceptible d’exposer ou non l’homme à des risques naturels.
  • 50. Il faut que les politiques et les pratiques de Réduction des Risques de Catastrophe soient fondées sur la compréhension des risques dans toutes leurs dimensions, à savoir entre autres les facteurs d’exposition et de vulnérabilité, les capacités disponibles et les personnes et les biens, ainsi que les caractéristiques des aléas. Cela suppose que tous les États et toutes les parties prenantes portent leurs efforts sur un certain nombre de domaines d’action, comme la collecte, l’analyse et la diffusion de données et d’informations, la recherche, le développement et le partage de modèles de libres accès, ainsi que le contrôle et l’échange continu de pratiques et d’enseignements.
  • 51. Ainsi, la compréhension des risques naturels relèvent de la perception du risque, c’est-à-dire de la connaissance des risques naturels présents dans un espace considéré dans toutes leurs dimensions : vulnérabilité, capacités et l’exposition des personnes et des biens, caractéristiques des aléas et environnement. Est-ce que les populations et les autorités locales ou à un niveau supérieur ont conscience des risques naturels ? Connaissent- elles les facteurs qui prédisposent un groupe humain ou des biens à ces risques naturels ? Arrivent-elles à localiser les risques naturels ?
  • 52. Sans une compréhension et connaissance des risques naturels qui permettent d’identifier et de localiser les zones où il y a des risques sur un territoire donné, on ne peut pas les prendre en compte dans l’aménagement du territoire, qu’il soit communal, régional ou national.
  • 53. C’est ce qui arrive malheureusement souvent. Exemple 1: les inondations à ABOBO Dans l’ignorance que les cuvettes sont des zones inondables, on y a réalisé des lotissements. Conséquence: les maisons construites ont été abandonnées pour cause d’inondations.
  • 54. Deux villas duplex abandonnées dans la cuvette de Sans Manquer. Bâtiment dont le rez- de-chaussée est abandonné et l'étage continue d'être habité au Plateau Dokui (secteur collège Nanti).
  • 55. Exemple 2: Urbanisation à Attécoubé Lorsque cela n’est pas fait et que tous les sites sont urbanisés, les populations, leurs biens et activités sont exposés à des risques dont les manifestations ont rendu Attécoubé très vulnérable aux mouvements de masse.
  • 56. Ici à partir des formes de relief, on devrait pouvoir identifier les atouts et contraintes pour déterminer les zones constructibles et celles qui ne le sont pas, avant tout aménagement urbain.
  • 57. Épandage d'éboulis au pied d'un versant à Mossikro à la suite à un éboulement Destructions de maisons provoquées par un glissement de terrain survenu à Agban-Attié.
  • 58. Conclusion • Les images ci-dessus montrent l’importance qu’il y a à prendre en compte les risques naturels dans l’aménagement du territoire. En effet, les connaissances qu’on a des risques peuvent être exploitées pour effectuer des évaluations des risques en prévision des catastrophes, pour prendre des mesures de prévention et d’atténuation, pour élaborer et mettre en œuvre des dispositifs appropriés de préparation et d’intervention en cas de catastrophe. C’est dans ce cadre que s’inscrit la mémoire des catastrophes que nous sommes en train de réaliser.