SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  13
Télécharger pour lire hors ligne
Sommaire
Introduction
Les objectifs du GPS
Comment se fait la localisation
Le fonctionnement du GPS
Conclusion
Introduction
Le GPS (Global Positionning System) est un système de
positionnement et de navigation universel par satellite qui permet
de connaître la position géographique d’un récepteur n’importe où
dans le monde avec une grande précision. Développé à l’origine par
les USA pour des besoins militaires (opérationnel fin 1993) .Il a
été mis à la disposition des applications civiles par la suite. Il
permet une utilisation aéronautique, routière, pédestre, etc.
Les objectifs
Le GPS peut également constituer un moyen pratique pour connaître la
distance entre deux points. En effet, il devient pratiquement
impossible de se perdre, et cela, où que l’on soit sur la terre ! Ainsi
même un GPS basique peut fournir une précision surprenante de
l’ordre du mètre, un modèle haut de gamme pourra offrir une
précision de l’ordre du centimètre. L'accession des civils au GPS a
provoqué un développement commercial très important dans plusieurs
domaines et systèmes tel que: Systèmes de gestion du temps : il
arrive d'utiliser des récepteurs GPS pour piloter des systèmes
d'horloges stables (time code dans les studios TV, réseau
informatique,...).
Systèmes de navigation embarquée : dans les avions, bateaux ou
véhicules terrestres permettent une aide à la navigation.
Exemple :navigation maritime
Systèmes de suivi de flotte : utilisé pour la gestion de flotte de
véhicules de transports urbains (taxi ou bus) ou de véhicules de
secours, de camions de transport, de véhicules militaires, etc.
Cartographie numérique : La précision des GPS permet leur utilisation
à des fins de cartographie numérique, soit pour produire des cartes
papier traditionnelles, soit pour intégrer des données thématiques à
un Système d'Information Géographique.
Les objectifs
Applications militaires : Le GPS a une importance majeure pour les
militaires, ils utilisent ce procédé pour : Accroître les performances
de certains missiles et le guidage à distance de missiles qui
permettent d'effectuer des frappes "chirurgicales". Connaître leur
position et de se déplacer. Les soldats se repèrent, déterminent la
position de leurs cibles et synchronisent des attaques.
Analyse/recherche scientifique : utilisé pour surveiller les
mouvements de la croûte terrestre, les migrations ou déplacements
d'animaux. Il est aussi intégré dans les ballons sondes
météorologiques ou micro-fusées expérimentales.
Les objectifs
placés sur 6 orbites circulaires L’altitude de ces satellites : km. Ils
font ainsi un tour d’orbite en 12 h. La position de chaque satellite est
connue avec une précision < 1 m. Ces satellites transmettent
régulièrement leur position des signaux horaires. Le récepteur
GPS échange des informations avec trois de ces satellites au
minimum. Le principe est basé sur la mesure du temps qui fournit une
distance. t = temps de transmission v = vitesse de la lumière ( km/s )
D = t × v Avec t = heure d’arrivé – heure d’envoi Le récepteur peut
donc déterminer la distance (D) séparant le récepteur GPS du
satellite ayant émis le signal.
Localisation
En reproduisant cette procédure avec les 3 satellites, on obtient une position à la surface
de la terre : le 2ème point évoluant trop rapidement pour être retenu comme viable. La
localisation Pour figer la position exacte (éliminer l’un des deux points), fournir l'heure
exacte à l'utilisateur et d’obtenir une bonne précision, on utilise un 4ème satellite.
La localisation Ensuite, pour évaluer la distance entre un utilisateur et une destination
pour une courte distance, les satellites projettent une surface sphérique sur un plan sur
les cartes (plans) topographiques intégrés auparavant qui permettent de se localiser avec
précision.
localisation Par contre, si la distance est très grande, les satellites utilisent le principe de
la triangulation (triangle formé par les ondes envoyé par le satellite vers l’utilisateur et la
destination) autrement dit c’est un procédé mathématique qui permet à partir d’un
triangle formé par les satellites et connaissant les longueurs d’ondes et les angles (formé
par les ondes) (a et b) de déduire la distance (d)entre l’utilisateur et la destination.
Localisation
L’exploitation civile du système GPS doit être considérée du point
de vue de ses trois composantes essentielles :
le segment spatial
Le segment de contrôle
Le segment utilisateurs
Fonctionnement
Le segment spatial :
Il inclut tous les éléments orbitaux du dispositif de positionnement : Les
Satellites (les plates-formes) Le signal GPS Le message de navigation Ces
éléments vont nous permettre d’envisager les modes d’exploitation
Fonctionnement : Les satellites :
Le segment spatial est construit d’une constellation de 30 satellites NAVSTAR.
Ces satellites évoluent sur 6 plans orbitaux ayant une inclinaison d'environ 55°
sur l'équateur. Ils suivent une orbite quasi-circulaire à une altitude de 20 000
à 20 500 km qu'ils parcourent en 11 h 58 min 2 s (soit un demi-jour sidéral) à
une vitesse de 13 000 Km/h.
Fonctionnement
Le signal GPS :
Le signal GPS est émis par les satellites de la constellation en direction de la
surface de la Terre. Il se compose actuellement de deux fréquences
porteuses : L1 à MHz, et L2 à MHz, dont la stabilité est assurée par des
horloges atomiques. Ces fréquences sont modulées par des codes pseudo-
aléatoires : Le code C/A (Coarse/Acquisition ou Clear/Access) modulant L1. Il
est accessible à tous les utilisateurs. Le code P (Precise) modulant L1 et L2,
n’est accessible qu’aux utilisateurs habilités. Et enfin le message de navigation
à 50 Hz.
Le message de navigation :
Il contient des informations fondamentales pour l’exploitation du système
GPS : Le temps GPS, défini par le numéro de semaine et le temps dans la
semaine. Les éphémérides, comprenant les paramètres utiles au calcul de la
Fonctionnement
Les almanachs mêmes informations que les éphémérides sauf à une précision
moindre, et concernent l’ensemble de la constellation. Les coefficients d’un
modèle mondial de correction ionosphérique. Des informations sur l’état de la
constellation. Le modèle de comportement des horloges et les paramètres de
transformation du temps GPS vers le temps UTC.
Le segment de contrôle :
Il est constitué de cinq stations au sol, le segment de contrôle a pour mission :
L’enregistrement des signaux et la prédiction des éphémérides. L’observation
du comportement des oscillateurs, le calcul des paramètres de synchronisation
et de dérive d’horloge. La collecte d’informations météorologiques. L’envoi aux
satellites d’informations nécessaires à la composition du message de navigation.
Fonctionnement
Le segment utilisateur :
Ce segment regroupe l'ensemble des utilisateurs civils et militaires qui ne font
que recevoir les informations des satellites. Son bon fonctionnement est assuré
en partie grâce à l’effet Doppler. Il existe plusieurs types de récepteurs GPS.
Nous nous intéressons ici qu’aux deux catégories : Les appareils grand public qui
travaillent en mono-fréquence (L1). Les appareils professionnels qui peuvent
travailler sur les deux fréquences(L1 et L2).
Fonctionnement
Il y a quelques années avant, GPS était réservé aux seuls professionnels de la
navigation et à l’armée américaine. Mais aujourd’hui il devient accessible aux
civils aussi, permettant de déterminer sa position géographique où que l’on soit
sur la terre. Il se compose d’un récepteur radio qui capte les signaux émis par
une série de satellites. C’est un moyen efficace et bon marché de connaître (et
d’utiliser aussi) les coordonnées géographiques. Comme il existe d'autres
systèmes de localisation à travers le monde, qui sont les concurrents du GPS
comme Galileo ,Beidou et GLONASS.
Conclusion

Contenu connexe

Tendances

Cartographie et SIG 2016 - Partie 2
Cartographie et SIG 2016 - Partie 2Cartographie et SIG 2016 - Partie 2
Cartographie et SIG 2016 - Partie 2Ibrahima Sylla
 
Webmapping - Outils OpenSource
Webmapping - Outils OpenSourceWebmapping - Outils OpenSource
Webmapping - Outils OpenSourceGHassen Aouinti
 
SIG ET ANALYSE SPATIALE, SESSION 1
SIG ET ANALYSE SPATIALE, SESSION 1SIG ET ANALYSE SPATIALE, SESSION 1
SIG ET ANALYSE SPATIALE, SESSION 1YOUSSOUPHA MBODJI
 
SIG et GPS / GNSS: Concepts de base
SIG et GPS / GNSS: Concepts de baseSIG et GPS / GNSS: Concepts de base
SIG et GPS / GNSS: Concepts de baseIDGEO
 
Qu'est-ce qu'un SIG?
Qu'est-ce qu'un SIG?Qu'est-ce qu'un SIG?
Qu'est-ce qu'un SIG?ankeqiang
 
Sig chap-1-2010 2011
Sig chap-1-2010 2011Sig chap-1-2010 2011
Sig chap-1-2010 2011imendal
 
Système d’Information Géographique et Télédétection: généralités
Système d’Information Géographique et Télédétection: généralitésSystème d’Information Géographique et Télédétection: généralités
Système d’Information Géographique et Télédétection: généralitésInstitut Pasteur de Madagascar
 
Cours de télédétection entrée
Cours de télédétection entréeCours de télédétection entrée
Cours de télédétection entréeFSTT
 
GNSS: positionnement relatif statique
GNSS: positionnement relatif statiqueGNSS: positionnement relatif statique
GNSS: positionnement relatif statiqueAbdessadek ELASRI
 
Projet gps
Projet gpsProjet gps
Projet gpsherv4619
 
Mon Projet Fin d'étude: Conception et développement d'une application de géol...
Mon Projet Fin d'étude: Conception et développement d'une application de géol...Mon Projet Fin d'étude: Conception et développement d'une application de géol...
Mon Projet Fin d'étude: Conception et développement d'une application de géol...rim elaire
 
Tout savoir sur les SIG mobiles
Tout savoir sur les SIG mobilesTout savoir sur les SIG mobiles
Tout savoir sur les SIG mobilesEric Lacoursiere
 

Tendances (20)

Cours gestion de projet sig
Cours gestion de projet sigCours gestion de projet sig
Cours gestion de projet sig
 
Cartographie et SIG 2016 - Partie 2
Cartographie et SIG 2016 - Partie 2Cartographie et SIG 2016 - Partie 2
Cartographie et SIG 2016 - Partie 2
 
Webmapping - Outils OpenSource
Webmapping - Outils OpenSourceWebmapping - Outils OpenSource
Webmapping - Outils OpenSource
 
SIG ET ANALYSE SPATIALE, SESSION 1
SIG ET ANALYSE SPATIALE, SESSION 1SIG ET ANALYSE SPATIALE, SESSION 1
SIG ET ANALYSE SPATIALE, SESSION 1
 
Teledetection Sig
Teledetection SigTeledetection Sig
Teledetection Sig
 
SIG et GPS / GNSS: Concepts de base
SIG et GPS / GNSS: Concepts de baseSIG et GPS / GNSS: Concepts de base
SIG et GPS / GNSS: Concepts de base
 
Qu'est-ce qu'un SIG?
Qu'est-ce qu'un SIG?Qu'est-ce qu'un SIG?
Qu'est-ce qu'un SIG?
 
Sig chap-1-2010 2011
Sig chap-1-2010 2011Sig chap-1-2010 2011
Sig chap-1-2010 2011
 
Système d’Information Géographique et Télédétection: généralités
Système d’Information Géographique et Télédétection: généralitésSystème d’Information Géographique et Télédétection: généralités
Système d’Information Géographique et Télédétection: généralités
 
Cours GNSS
Cours GNSSCours GNSS
Cours GNSS
 
Formation sig
Formation sigFormation sig
Formation sig
 
Cours de télédétection entrée
Cours de télédétection entréeCours de télédétection entrée
Cours de télédétection entrée
 
GNSS: positionnement relatif statique
GNSS: positionnement relatif statiqueGNSS: positionnement relatif statique
GNSS: positionnement relatif statique
 
Projet gps
Projet gpsProjet gps
Projet gps
 
Système d'Information Géographique
Système d'Information GéographiqueSystème d'Information Géographique
Système d'Information Géographique
 
Mon Projet Fin d'étude: Conception et développement d'une application de géol...
Mon Projet Fin d'étude: Conception et développement d'une application de géol...Mon Projet Fin d'étude: Conception et développement d'une application de géol...
Mon Projet Fin d'étude: Conception et développement d'une application de géol...
 
Topographie
Topographie Topographie
Topographie
 
Tout savoir sur les SIG mobiles
Tout savoir sur les SIG mobilesTout savoir sur les SIG mobiles
Tout savoir sur les SIG mobiles
 
Formation ArcGis
Formation ArcGisFormation ArcGis
Formation ArcGis
 
Formation en Calcul et Ajustement GNSS
Formation en Calcul et Ajustement GNSSFormation en Calcul et Ajustement GNSS
Formation en Calcul et Ajustement GNSS
 

Similaire à Gps localisation

Communication sattelite.pptx
Communication sattelite.pptxCommunication sattelite.pptx
Communication sattelite.pptxSofianeBENHAMZA
 
Yves CAPELLE, GNSS applications & services Business Development – Telespazio ...
Yves CAPELLE, GNSS applications & services Business Development – Telespazio ...Yves CAPELLE, GNSS applications & services Business Development – Telespazio ...
Yves CAPELLE, GNSS applications & services Business Development – Telespazio ...ATECITSFRANCE
 
Le recours à la technologie civile ou duale dans la guerre urbaine.
Le recours à la technologie civile ou duale dans la guerre urbaine.Le recours à la technologie civile ou duale dans la guerre urbaine.
Le recours à la technologie civile ou duale dans la guerre urbaine.Marc-Emmanuel Privat
 
Les Satellites Geostationnaires De Telecommunication
Les Satellites Geostationnaires De TelecommunicationLes Satellites Geostationnaires De Telecommunication
Les Satellites Geostationnaires De TelecommunicationCrissu
 
Pierre-Yves GILLIERON, Research and Teaching Associate – Ecole Polytechnique ...
Pierre-Yves GILLIERON, Research and Teaching Associate – Ecole Polytechnique ...Pierre-Yves GILLIERON, Research and Teaching Associate – Ecole Polytechnique ...
Pierre-Yves GILLIERON, Research and Teaching Associate – Ecole Polytechnique ...ATECITSFRANCE
 
Exposé topographie
Exposé topographieExposé topographie
Exposé topographieRofi Cad
 
Le Gps Amm
Le Gps AmmLe Gps Amm
Le Gps AmmMONA
 
C teledetection
C teledetectionC teledetection
C teledetectionEssam Ssam
 
Romain LEGROS, Directeur Général – Geodata Diffusion
Romain LEGROS, Directeur Général – Geodata DiffusionRomain LEGROS, Directeur Général – Geodata Diffusion
Romain LEGROS, Directeur Général – Geodata DiffusionATECITSFRANCE
 
Télécommunication par satellite et la technologie vsat
Télécommunication par satellite et la technologie vsatTélécommunication par satellite et la technologie vsat
Télécommunication par satellite et la technologie vsatjosepkap
 
Analyse des vents avec MARBLL
Analyse des vents avec MARBLLAnalyse des vents avec MARBLL
Analyse des vents avec MARBLLAntoineMille1
 
navigation aerienne
  navigation aerienne  navigation aerienne
navigation aerienneclaudevidal5
 
Ballon Giro : CLES-FACIL 2003
Ballon Giro : CLES-FACIL 2003Ballon Giro : CLES-FACIL 2003
Ballon Giro : CLES-FACIL 2003CLES-FACIL
 
David COMBY, Coordinateur interministériel délégué – MEDDE
David COMBY, Coordinateur interministériel délégué – MEDDEDavid COMBY, Coordinateur interministériel délégué – MEDDE
David COMBY, Coordinateur interministériel délégué – MEDDEATECITSFRANCE
 
Rapport_des_travaux.pdf
Rapport_des_travaux.pdfRapport_des_travaux.pdf
Rapport_des_travaux.pdfjonathan783735
 
Long resume in French v3
Long resume in French v3Long resume in French v3
Long resume in French v3Luca Lorenzi
 
Long resume in French v3
Long resume in French v3Long resume in French v3
Long resume in French v3Luca Lorenzi
 

Similaire à Gps localisation (20)

GPS.pdf
GPS.pdfGPS.pdf
GPS.pdf
 
Communication sattelite.pptx
Communication sattelite.pptxCommunication sattelite.pptx
Communication sattelite.pptx
 
Yves CAPELLE, GNSS applications & services Business Development – Telespazio ...
Yves CAPELLE, GNSS applications & services Business Development – Telespazio ...Yves CAPELLE, GNSS applications & services Business Development – Telespazio ...
Yves CAPELLE, GNSS applications & services Business Development – Telespazio ...
 
Gps
Gps Gps
Gps
 
Introduction Au Gps
Introduction Au GpsIntroduction Au Gps
Introduction Au Gps
 
Le recours à la technologie civile ou duale dans la guerre urbaine.
Le recours à la technologie civile ou duale dans la guerre urbaine.Le recours à la technologie civile ou duale dans la guerre urbaine.
Le recours à la technologie civile ou duale dans la guerre urbaine.
 
Les Satellites Geostationnaires De Telecommunication
Les Satellites Geostationnaires De TelecommunicationLes Satellites Geostationnaires De Telecommunication
Les Satellites Geostationnaires De Telecommunication
 
Pierre-Yves GILLIERON, Research and Teaching Associate – Ecole Polytechnique ...
Pierre-Yves GILLIERON, Research and Teaching Associate – Ecole Polytechnique ...Pierre-Yves GILLIERON, Research and Teaching Associate – Ecole Polytechnique ...
Pierre-Yves GILLIERON, Research and Teaching Associate – Ecole Polytechnique ...
 
Exposé topographie
Exposé topographieExposé topographie
Exposé topographie
 
Le Gps Amm
Le Gps AmmLe Gps Amm
Le Gps Amm
 
C teledetection
C teledetectionC teledetection
C teledetection
 
Romain LEGROS, Directeur Général – Geodata Diffusion
Romain LEGROS, Directeur Général – Geodata DiffusionRomain LEGROS, Directeur Général – Geodata Diffusion
Romain LEGROS, Directeur Général – Geodata Diffusion
 
Télécommunication par satellite et la technologie vsat
Télécommunication par satellite et la technologie vsatTélécommunication par satellite et la technologie vsat
Télécommunication par satellite et la technologie vsat
 
Analyse des vents avec MARBLL
Analyse des vents avec MARBLLAnalyse des vents avec MARBLL
Analyse des vents avec MARBLL
 
navigation aerienne
  navigation aerienne  navigation aerienne
navigation aerienne
 
Ballon Giro : CLES-FACIL 2003
Ballon Giro : CLES-FACIL 2003Ballon Giro : CLES-FACIL 2003
Ballon Giro : CLES-FACIL 2003
 
David COMBY, Coordinateur interministériel délégué – MEDDE
David COMBY, Coordinateur interministériel délégué – MEDDEDavid COMBY, Coordinateur interministériel délégué – MEDDE
David COMBY, Coordinateur interministériel délégué – MEDDE
 
Rapport_des_travaux.pdf
Rapport_des_travaux.pdfRapport_des_travaux.pdf
Rapport_des_travaux.pdf
 
Long resume in French v3
Long resume in French v3Long resume in French v3
Long resume in French v3
 
Long resume in French v3
Long resume in French v3Long resume in French v3
Long resume in French v3
 

Plus de USIGGENEVE

Presentation (activite wash en urgence)
Presentation (activite wash en urgence)Presentation (activite wash en urgence)
Presentation (activite wash en urgence)USIGGENEVE
 
Presentation (apercu sur quelques activites wash en urgence)
Presentation (apercu sur quelques activites wash en urgence)Presentation (apercu sur quelques activites wash en urgence)
Presentation (apercu sur quelques activites wash en urgence)USIGGENEVE
 
Presentation (comprendre le telephone satelitaire)
Presentation (comprendre le telephone satelitaire)Presentation (comprendre le telephone satelitaire)
Presentation (comprendre le telephone satelitaire)USIGGENEVE
 
SURVEILLANCE PAR SATELLITE
SURVEILLANCE PAR SATELLITESURVEILLANCE PAR SATELLITE
SURVEILLANCE PAR SATELLITEUSIGGENEVE
 
GESTION EQUIPEMENTS MEDICAUX
GESTION EQUIPEMENTS MEDICAUXGESTION EQUIPEMENTS MEDICAUX
GESTION EQUIPEMENTS MEDICAUXUSIGGENEVE
 
GESTION DES STOCKS MEDICAUX
GESTION DES STOCKS MEDICAUXGESTION DES STOCKS MEDICAUX
GESTION DES STOCKS MEDICAUXUSIGGENEVE
 
APPROVISIONNEMENTS MEDICAUX
APPROVISIONNEMENTS MEDICAUXAPPROVISIONNEMENTS MEDICAUX
APPROVISIONNEMENTS MEDICAUXUSIGGENEVE
 
CHAINE LOGISTIQUE MEDICALE
CHAINE LOGISTIQUE MEDICALECHAINE LOGISTIQUE MEDICALE
CHAINE LOGISTIQUE MEDICALEUSIGGENEVE
 
COMPRENDRE LES PROCEDURES USAID
COMPRENDRE LES PROCEDURES USAIDCOMPRENDRE LES PROCEDURES USAID
COMPRENDRE LES PROCEDURES USAIDUSIGGENEVE
 
Systemes electoraux
Systemes electoraux Systemes electoraux
Systemes electoraux USIGGENEVE
 
Normes et principes de la conduite des elections ok
Normes et principes de la conduite des elections okNormes et principes de la conduite des elections ok
Normes et principes de la conduite des elections okUSIGGENEVE
 
Qualite et redevapilite humanitaire
Qualite et redevapilite humanitaireQualite et redevapilite humanitaire
Qualite et redevapilite humanitaireUSIGGENEVE
 
Comprendre et connaitre les catastrophes environnementales
Comprendre et connaitre les catastrophes environnementalesComprendre et connaitre les catastrophes environnementales
Comprendre et connaitre les catastrophes environnementalesUSIGGENEVE
 
Cours de nutrition modules iv
Cours de nutrition  modules ivCours de nutrition  modules iv
Cours de nutrition modules ivUSIGGENEVE
 
Gestion Axée sur les Résultats (GAR) et Suivi-evaluation
Gestion Axée sur les Résultats (GAR) et Suivi-evaluationGestion Axée sur les Résultats (GAR) et Suivi-evaluation
Gestion Axée sur les Résultats (GAR) et Suivi-evaluationUSIGGENEVE
 
Ppt techniques de colectes de donnees en suivi evaluation
Ppt techniques de colectes de donnees en suivi evaluationPpt techniques de colectes de donnees en suivi evaluation
Ppt techniques de colectes de donnees en suivi evaluationUSIGGENEVE
 
Communication satellitaire
Communication satellitaireCommunication satellitaire
Communication satellitaireUSIGGENEVE
 

Plus de USIGGENEVE (20)

MEDIATION
MEDIATIONMEDIATION
MEDIATION
 
Presentation (activite wash en urgence)
Presentation (activite wash en urgence)Presentation (activite wash en urgence)
Presentation (activite wash en urgence)
 
Presentation (apercu sur quelques activites wash en urgence)
Presentation (apercu sur quelques activites wash en urgence)Presentation (apercu sur quelques activites wash en urgence)
Presentation (apercu sur quelques activites wash en urgence)
 
Presentation (comprendre le telephone satelitaire)
Presentation (comprendre le telephone satelitaire)Presentation (comprendre le telephone satelitaire)
Presentation (comprendre le telephone satelitaire)
 
SURVEILLANCE PAR SATELLITE
SURVEILLANCE PAR SATELLITESURVEILLANCE PAR SATELLITE
SURVEILLANCE PAR SATELLITE
 
GESTION EQUIPEMENTS MEDICAUX
GESTION EQUIPEMENTS MEDICAUXGESTION EQUIPEMENTS MEDICAUX
GESTION EQUIPEMENTS MEDICAUX
 
GESTION DES STOCKS MEDICAUX
GESTION DES STOCKS MEDICAUXGESTION DES STOCKS MEDICAUX
GESTION DES STOCKS MEDICAUX
 
APPROVISIONNEMENTS MEDICAUX
APPROVISIONNEMENTS MEDICAUXAPPROVISIONNEMENTS MEDICAUX
APPROVISIONNEMENTS MEDICAUX
 
INTRO
INTROINTRO
INTRO
 
CHAINE LOGISTIQUE MEDICALE
CHAINE LOGISTIQUE MEDICALECHAINE LOGISTIQUE MEDICALE
CHAINE LOGISTIQUE MEDICALE
 
COMPRENDRE LES PROCEDURES USAID
COMPRENDRE LES PROCEDURES USAIDCOMPRENDRE LES PROCEDURES USAID
COMPRENDRE LES PROCEDURES USAID
 
Systemes electoraux
Systemes electoraux Systemes electoraux
Systemes electoraux
 
Normes et principes de la conduite des elections ok
Normes et principes de la conduite des elections okNormes et principes de la conduite des elections ok
Normes et principes de la conduite des elections ok
 
Qualite et redevapilite humanitaire
Qualite et redevapilite humanitaireQualite et redevapilite humanitaire
Qualite et redevapilite humanitaire
 
Comprendre et connaitre les catastrophes environnementales
Comprendre et connaitre les catastrophes environnementalesComprendre et connaitre les catastrophes environnementales
Comprendre et connaitre les catastrophes environnementales
 
Cours de nutrition modules iv
Cours de nutrition  modules ivCours de nutrition  modules iv
Cours de nutrition modules iv
 
Msproject
MsprojectMsproject
Msproject
 
Gestion Axée sur les Résultats (GAR) et Suivi-evaluation
Gestion Axée sur les Résultats (GAR) et Suivi-evaluationGestion Axée sur les Résultats (GAR) et Suivi-evaluation
Gestion Axée sur les Résultats (GAR) et Suivi-evaluation
 
Ppt techniques de colectes de donnees en suivi evaluation
Ppt techniques de colectes de donnees en suivi evaluationPpt techniques de colectes de donnees en suivi evaluation
Ppt techniques de colectes de donnees en suivi evaluation
 
Communication satellitaire
Communication satellitaireCommunication satellitaire
Communication satellitaire
 

Dernier

La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdf
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdfLa Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdf
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdfbdp12
 
Bibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdf
Bibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdfBibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdf
Bibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdfBibdoc 37
 
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienne
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienneChana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienne
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienneTxaruka
 
DIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptx
DIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptxDIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptx
DIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptxMartin M Flynn
 
Aux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècle
Aux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècleAux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècle
Aux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècleAmar LAKEL, PhD
 
Apprendre avec des top et nano influenceurs
Apprendre avec des top et nano influenceursApprendre avec des top et nano influenceurs
Apprendre avec des top et nano influenceursStagiaireLearningmat
 
Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)
Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)
Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)Gabriel Gay-Para
 
Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...
Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...
Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...Bibdoc 37
 
PIE-A2-P4-support stagiaires sept 22-validé.pdf
PIE-A2-P4-support stagiaires sept 22-validé.pdfPIE-A2-P4-support stagiaires sept 22-validé.pdf
PIE-A2-P4-support stagiaires sept 22-validé.pdfRiDaHAziz
 
Pas de vagues. pptx Film français
Pas de vagues.  pptx      Film   françaisPas de vagues.  pptx      Film   français
Pas de vagues. pptx Film françaisTxaruka
 
Calendrier de la semaine du 8 au 12 avril
Calendrier de la semaine du 8 au 12 avrilCalendrier de la semaine du 8 au 12 avril
Calendrier de la semaine du 8 au 12 avrilfrizzole
 
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24BenotGeorges3
 
Bibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdf
Bibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdfBibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdf
Bibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdfBibdoc 37
 
Pas de vagues. pptx Film français
Pas de vagues.  pptx   Film     françaisPas de vagues.  pptx   Film     français
Pas de vagues. pptx Film françaisTxaruka
 
Vulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdf
Vulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdfVulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdf
Vulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdfSylvianeBachy
 
Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptx
Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptxPrésentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptx
Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptxJCAC
 
PIE-A2-P 5- Supports stagiaires.pptx.pdf
PIE-A2-P 5- Supports stagiaires.pptx.pdfPIE-A2-P 5- Supports stagiaires.pptx.pdf
PIE-A2-P 5- Supports stagiaires.pptx.pdfRiDaHAziz
 

Dernier (18)

La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdf
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdfLa Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdf
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdf
 
Bibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdf
Bibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdfBibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdf
Bibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdf
 
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienne
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienneChana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienne
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienne
 
DIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptx
DIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptxDIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptx
DIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptx
 
Aux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècle
Aux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècleAux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècle
Aux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècle
 
Apprendre avec des top et nano influenceurs
Apprendre avec des top et nano influenceursApprendre avec des top et nano influenceurs
Apprendre avec des top et nano influenceurs
 
Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)
Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)
Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)
 
Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...
Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...
Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...
 
PIE-A2-P4-support stagiaires sept 22-validé.pdf
PIE-A2-P4-support stagiaires sept 22-validé.pdfPIE-A2-P4-support stagiaires sept 22-validé.pdf
PIE-A2-P4-support stagiaires sept 22-validé.pdf
 
Pas de vagues. pptx Film français
Pas de vagues.  pptx      Film   françaisPas de vagues.  pptx      Film   français
Pas de vagues. pptx Film français
 
Calendrier de la semaine du 8 au 12 avril
Calendrier de la semaine du 8 au 12 avrilCalendrier de la semaine du 8 au 12 avril
Calendrier de la semaine du 8 au 12 avril
 
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24
 
Bulletin des bibliotheques Burkina Faso mars 2024
Bulletin des bibliotheques Burkina Faso mars 2024Bulletin des bibliotheques Burkina Faso mars 2024
Bulletin des bibliotheques Burkina Faso mars 2024
 
Bibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdf
Bibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdfBibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdf
Bibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdf
 
Pas de vagues. pptx Film français
Pas de vagues.  pptx   Film     françaisPas de vagues.  pptx   Film     français
Pas de vagues. pptx Film français
 
Vulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdf
Vulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdfVulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdf
Vulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdf
 
Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptx
Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptxPrésentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptx
Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptx
 
PIE-A2-P 5- Supports stagiaires.pptx.pdf
PIE-A2-P 5- Supports stagiaires.pptx.pdfPIE-A2-P 5- Supports stagiaires.pptx.pdf
PIE-A2-P 5- Supports stagiaires.pptx.pdf
 

Gps localisation

  • 1. Sommaire Introduction Les objectifs du GPS Comment se fait la localisation Le fonctionnement du GPS Conclusion
  • 2. Introduction Le GPS (Global Positionning System) est un système de positionnement et de navigation universel par satellite qui permet de connaître la position géographique d’un récepteur n’importe où dans le monde avec une grande précision. Développé à l’origine par les USA pour des besoins militaires (opérationnel fin 1993) .Il a été mis à la disposition des applications civiles par la suite. Il permet une utilisation aéronautique, routière, pédestre, etc.
  • 3. Les objectifs Le GPS peut également constituer un moyen pratique pour connaître la distance entre deux points. En effet, il devient pratiquement impossible de se perdre, et cela, où que l’on soit sur la terre ! Ainsi même un GPS basique peut fournir une précision surprenante de l’ordre du mètre, un modèle haut de gamme pourra offrir une précision de l’ordre du centimètre. L'accession des civils au GPS a provoqué un développement commercial très important dans plusieurs domaines et systèmes tel que: Systèmes de gestion du temps : il arrive d'utiliser des récepteurs GPS pour piloter des systèmes d'horloges stables (time code dans les studios TV, réseau informatique,...).
  • 4. Systèmes de navigation embarquée : dans les avions, bateaux ou véhicules terrestres permettent une aide à la navigation. Exemple :navigation maritime Systèmes de suivi de flotte : utilisé pour la gestion de flotte de véhicules de transports urbains (taxi ou bus) ou de véhicules de secours, de camions de transport, de véhicules militaires, etc. Cartographie numérique : La précision des GPS permet leur utilisation à des fins de cartographie numérique, soit pour produire des cartes papier traditionnelles, soit pour intégrer des données thématiques à un Système d'Information Géographique. Les objectifs
  • 5. Applications militaires : Le GPS a une importance majeure pour les militaires, ils utilisent ce procédé pour : Accroître les performances de certains missiles et le guidage à distance de missiles qui permettent d'effectuer des frappes "chirurgicales". Connaître leur position et de se déplacer. Les soldats se repèrent, déterminent la position de leurs cibles et synchronisent des attaques. Analyse/recherche scientifique : utilisé pour surveiller les mouvements de la croûte terrestre, les migrations ou déplacements d'animaux. Il est aussi intégré dans les ballons sondes météorologiques ou micro-fusées expérimentales. Les objectifs
  • 6. placés sur 6 orbites circulaires L’altitude de ces satellites : km. Ils font ainsi un tour d’orbite en 12 h. La position de chaque satellite est connue avec une précision < 1 m. Ces satellites transmettent régulièrement leur position des signaux horaires. Le récepteur GPS échange des informations avec trois de ces satellites au minimum. Le principe est basé sur la mesure du temps qui fournit une distance. t = temps de transmission v = vitesse de la lumière ( km/s ) D = t × v Avec t = heure d’arrivé – heure d’envoi Le récepteur peut donc déterminer la distance (D) séparant le récepteur GPS du satellite ayant émis le signal. Localisation
  • 7. En reproduisant cette procédure avec les 3 satellites, on obtient une position à la surface de la terre : le 2ème point évoluant trop rapidement pour être retenu comme viable. La localisation Pour figer la position exacte (éliminer l’un des deux points), fournir l'heure exacte à l'utilisateur et d’obtenir une bonne précision, on utilise un 4ème satellite. La localisation Ensuite, pour évaluer la distance entre un utilisateur et une destination pour une courte distance, les satellites projettent une surface sphérique sur un plan sur les cartes (plans) topographiques intégrés auparavant qui permettent de se localiser avec précision. localisation Par contre, si la distance est très grande, les satellites utilisent le principe de la triangulation (triangle formé par les ondes envoyé par le satellite vers l’utilisateur et la destination) autrement dit c’est un procédé mathématique qui permet à partir d’un triangle formé par les satellites et connaissant les longueurs d’ondes et les angles (formé par les ondes) (a et b) de déduire la distance (d)entre l’utilisateur et la destination. Localisation
  • 8. L’exploitation civile du système GPS doit être considérée du point de vue de ses trois composantes essentielles : le segment spatial Le segment de contrôle Le segment utilisateurs Fonctionnement
  • 9. Le segment spatial : Il inclut tous les éléments orbitaux du dispositif de positionnement : Les Satellites (les plates-formes) Le signal GPS Le message de navigation Ces éléments vont nous permettre d’envisager les modes d’exploitation Fonctionnement : Les satellites : Le segment spatial est construit d’une constellation de 30 satellites NAVSTAR. Ces satellites évoluent sur 6 plans orbitaux ayant une inclinaison d'environ 55° sur l'équateur. Ils suivent une orbite quasi-circulaire à une altitude de 20 000 à 20 500 km qu'ils parcourent en 11 h 58 min 2 s (soit un demi-jour sidéral) à une vitesse de 13 000 Km/h. Fonctionnement
  • 10. Le signal GPS : Le signal GPS est émis par les satellites de la constellation en direction de la surface de la Terre. Il se compose actuellement de deux fréquences porteuses : L1 à MHz, et L2 à MHz, dont la stabilité est assurée par des horloges atomiques. Ces fréquences sont modulées par des codes pseudo- aléatoires : Le code C/A (Coarse/Acquisition ou Clear/Access) modulant L1. Il est accessible à tous les utilisateurs. Le code P (Precise) modulant L1 et L2, n’est accessible qu’aux utilisateurs habilités. Et enfin le message de navigation à 50 Hz. Le message de navigation : Il contient des informations fondamentales pour l’exploitation du système GPS : Le temps GPS, défini par le numéro de semaine et le temps dans la semaine. Les éphémérides, comprenant les paramètres utiles au calcul de la Fonctionnement
  • 11. Les almanachs mêmes informations que les éphémérides sauf à une précision moindre, et concernent l’ensemble de la constellation. Les coefficients d’un modèle mondial de correction ionosphérique. Des informations sur l’état de la constellation. Le modèle de comportement des horloges et les paramètres de transformation du temps GPS vers le temps UTC. Le segment de contrôle : Il est constitué de cinq stations au sol, le segment de contrôle a pour mission : L’enregistrement des signaux et la prédiction des éphémérides. L’observation du comportement des oscillateurs, le calcul des paramètres de synchronisation et de dérive d’horloge. La collecte d’informations météorologiques. L’envoi aux satellites d’informations nécessaires à la composition du message de navigation. Fonctionnement
  • 12. Le segment utilisateur : Ce segment regroupe l'ensemble des utilisateurs civils et militaires qui ne font que recevoir les informations des satellites. Son bon fonctionnement est assuré en partie grâce à l’effet Doppler. Il existe plusieurs types de récepteurs GPS. Nous nous intéressons ici qu’aux deux catégories : Les appareils grand public qui travaillent en mono-fréquence (L1). Les appareils professionnels qui peuvent travailler sur les deux fréquences(L1 et L2). Fonctionnement
  • 13. Il y a quelques années avant, GPS était réservé aux seuls professionnels de la navigation et à l’armée américaine. Mais aujourd’hui il devient accessible aux civils aussi, permettant de déterminer sa position géographique où que l’on soit sur la terre. Il se compose d’un récepteur radio qui capte les signaux émis par une série de satellites. C’est un moyen efficace et bon marché de connaître (et d’utiliser aussi) les coordonnées géographiques. Comme il existe d'autres systèmes de localisation à travers le monde, qui sont les concurrents du GPS comme Galileo ,Beidou et GLONASS. Conclusion