SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  32
ACQUISITION DES
COMPÉTENCES :
5 CHOSES
À APPRENDRE DES
SENIORS
AGENDA :
●
LES FICELLES DE MÉTIER
●
LES SAVOIR-FAIRE SST
●
LA POSTURE PRO
●
LA CULTURE D'ENTREPRISE
●
L'INTELLIGENCE DE
SITUATIONS
SENIOR :
La dénomination « senior »
fait référence aux
Professionnels
Expérimentés ou Experts
de l'entreprise.
Sans référence à un âge précis, même si l'ANI
du 13 octobre 2005 mentionne l'âge de 45 ans.
APPRENDRE
DES SENIORS :
LES FICELLES
DE MÉTIER#1
LES FICELLES DE MÉTIER
Les ficelles de métier sont des
SAVOIR-FAIRE PROFESSIONNELS
EXPERTS acquis au cours de la
carrière (Mètis).
Issus de l'expérience, ce sont le
plus souvent des savoir-faire
tacites, et des habiletés
intériorisées au fil du temps
(tacit skills).
Le travailleur plus ancien les
mobilise sans les expliquer et
même parfois sans en avoir
conscience : ils ne sont pas
formalisés et appartiennent à
leur détenteur.
« À partir d’un certain
niveau d’expertise,
l’individu lui-même n’est
plus conscient de
l’étendue de ses
savoirs : il les met en
pratique de façon
automatique et intuitive,
presque instinctive. »
Thot Cursus
« FICELLES DE MÉTIER »
●
Savoir-faire tacites
●
Savoir-faire diffus
●
Ficelles de métier
●
Ruses de métier
●
Tours de main
●
« Secret du chef »
●
Savoir-faire discrets au-delà
d'une bonne expertise
technique. (Molinier)
●
Le care : désignant le travail
de service bien fait.
●
Anticipation, travail d'appui.
INTÉRIORISATION
EXPERTISE
QUALITÉ
PRODUCTIVITÉ
INVENTIVITÉ
MISSION DU NOVICE
●
Établir une relation de CONFIANCE avec le senior expert :
les ficelles de métier ne se livrent pas au tout-venant.
●
Adopter une POSTURE D'APPRENANT : humilité, curiosité,
ouverture d'esprit, assiduité, lucidité sur son incompétence
insconsciente (cf échelle de compétence).
●
Proposer en échange un REVERSE MENTORING (troc de
compétences).
MISSION DE L'EXPERT
●
Adopter une PRATIQUE RÉFLEXIVE.
●
Verbaliser et FORMALISER ses savoir-faire.
●
Réfléchir en termes de TRANSMISSION.
●
Rendre les choses APPROPRIABLES.
●
Faire un effort de PÉDAGOGIE.
Guy Le Boterf
La professionnalité
suppose que l'on soit
non seulement acteur de
son contexte
professionnel, mais
auteur de sa
professionnalité
singulière.
APPRENDRE
DES SENIORS :
SAVOIR-FAIRE
DE PRUDENCE#2
Les savoir-faire de prudence sont des savoirs
d'expérience relatifs à la Santé Sécurité au Travail.
Ces savoirs implicites issus de l'expérience sont :
●
Des comportements et des stratégies de sécurité
et de préservation de la santé.
●
Les travailleurs plus anciens les ont mis au point
tout au long de leur carrière.
À faire...
À ne pas faire...
Comment faire...
Gestes
et paroles
d'experts
SAVOIR-FAIRE DE PRUDENCE
CONDITION SINE QUA NON
La coopération inter-générationnelle est la condition
principale pour une bonne transmission des savoir-
faire de prudence :
Bonne mixité
générationnelle
des collectifs de travail
Continuité de contacts
entre experts
et novices.
CONDITIONS DE TRANSMISSION
Cascade de déterminants organisationnels ayant un
effet favorable sur la transmission :
Source : IRSST
STABILITÉ
relative des
collectifs de travail
TEMPS
nécessaire à la
transmission
MIXITÉ
générationnelle
CONTINUITÉ
de contacts entre
novices et experts
ÉCHANGE DE BONS PROCÉDÉS
La collaboration entre les nouveaux salariés
et les plus anciens permet de :
APPRENDRE
DES SENIORS :
#3
POSTURE PROFESSIONNELLE
La posture professionnelle est :
« la manifestation (physique ou symbolique) d'un
état mental, façonnée par des croyances et
orientée par des intentions, qui exerce une
influence directrice et dynamique sur les actions,
leur donnant sens et justification. » (Lameul,2006)
Qu'apprendre au contact des seniors experts ?
Éthique
Personnelle &
Professionnelle
Règles de métier
Culture
Professionnelle
IMPRÉGNATION DE L'ÉTHIQUE
L'éthique professionnelle c'est :
« ce qu'il faut faire pour bien faire ».
VALEURS ET
PRINCIPES
DIRECTEURS
LIMITES
D'ACTION
GARDE-FOU
À LA PRESSION
SOCIALE
Pour éviter d'agir contre
l'éthique et/ou ses valeurs
Parce que la fin ne
justifie pas tous les
moyens
LES RÈGLES DE MÉTIER
En plus des règles éthiques,
3 autres registres de règles caractérisent
« le professionnel de la profession » :
Règles techniques :
●
Comment le
professionnel réalise-t-il
son activité avec
professionnalisme ?
●
Façons d'organiser les
activités, façons de faire.
Règles sociales :
●
Comment se comporte-t-on
vis-à-vis d'autrui ?
●
Organisation des relations
entre les personnes :
politesse, cordialité,
présentation de soi,
convivialité au travail.
Règles langagières :
●
Quelle langue parle-t-on
quand on est « de la
profession » ?
●
Pratiques langagières
partagées : jargon,
langue de métier,
abréviations...
CULTURE PROFESSIONNELLE
La culture professionnelle est un aigle à 2 têtes :
Culture Pro de
l'Entreprise
Culture Pro de
Métier
Progression de l'individu dans
l'assimilation de la culture
professionnelle :
●
Savoir culturel
●
Savoir-faire culturel
●
Savoir-vivre culturel
●
Savoir-être culturel
●
Savoir-agir culturel
●
Savoir-interpréter culturel
Principales composantes
de la culture
professionnelle :
●
Culture de travail nationale
●
Culture d'entreprise
●
Culture de corporation
●
Culture de fonction
●
Culture de service
Guy Le Boterf
La professionnalité,
entendue comme
capacité d'agir comme
professionnel, ne se
limite pas à la
possession de
connaissances ou de
savoir-faire.
APPRENDRE
DES SENIORS :
LA CULTURE
D'ENTREPRISE#4
LA CULTURE D'ENTREPRISE
Edgar Schein définit
la culture d'entreprise comme :
« un ensemble de postulats et de croyances
partagées que le groupe a appris au fur et à mesure
qu'il a résolu ses problèmes d'adaptation externe et
d'intégration interne, qui a fonctionné suffisamment
bien pour qu'il soit considéré valide,
et par conséquent est enseigné aux nouveaux
membres comme la manière appropriée de percevoir,
de penser et de ressentir par rapport à ces
problèmes. »
Schein, Organizational Culture and Leadership
La culture d'entreprise est la manifestation visible de l'identité
de l'organisation. Que partage-t-on au juste dans l'entreprise ?
Qu'est-ce qui conditionne les façons d'agir ? De quoi faut-il
tenir compte pour agir en fonction de la culture d'entreprise ?
Source : Emarketing,
BAO de la stratégie
LA CULTURE D'ENTREPRISE
La culture d'entreprise peut se révéler au nouveau salarié via
une grille de lecture composée des éléments suivants :
UNE GRILLE DE LECTURE
CULTURE
D'ENTREPRISE
Croyances
Mythes
Rites
Codes
Tabous
Normes
Valeurs
Héros
Routines
Symboles
Structures
de pouvoir
Structures
organisationnelles
Systèmes de contrôle
de mesure et de
récompense
●
Les croyances sont des idées arrêtées sur le
fonctionnement de l'entreprise.
●
Les valeurs sont des préférences collectives qui
s'imposent à tous.
●
Les normes sont des règles particulières de
comportement s'appliquant à chacun.
PARTAGER LA CULTURE
Source : BAO de la stratégie
Exemple : Vision du Monde
Croyances
Valeurs
Normes
APPRENDRE
DES SENIORS :
L'INTELLIGENCE
DE SITUATION#5
L'INTELLIGENCE DE SITUATION
L'intelligence de situation est la compréhension fine de ce
qui se joue dans l'environnement de travail :
INTELLIGENCE DE
SITUATION SOCIALE
Capacité à comprendre les
contextes les enjeux et les
personnes de manière à agir
en connaissance de cause.
INTELLIGENCE DE
SITUATION TECHNIQUE
Capacité à comprendre
l'environnement systémique de
travail et à appréhender les
dysfonctionnements pour y remédier.
APPRENDRE DES SENIORS
Les seniors ont un certain vécu dans l'environnement
organisationnel et l'activité de travail, qu'ils peuvent
partager avec les novices ou les nouveaux arrivés :
●
Briefing / debriefing de situation (personnes
& activité).
●
Grille de lecture issue de la capitalisation
des savoirs d'expérience (relationnel et
activité de travail).
●
Capitalisation d'un répertoire d'actions de
remédiation, d'alternatives et de plans B.
●
Compréhension des systèmes sociaux et
techniques (personnes & process).
●
Capacité à analyser finement les aléas et à
diagnostiquer les dysfonctionnements.
●
Perception des signaux faibles.
SITUATION SOCIALE
« L'intelligence de situation est la capacité pour
une personne de comprendre les enjeux et les
personnes dans le cadre d'un échange avec la
volonté d'obtenir un résultat en profitant des
opportunités et des possibilités. » (David Autissier)
5 Composantes :
Percevoir le jeu des acteurs et
les logiques d'action invisibles
Percevoir l'enjeu
Déceler les attentes et fenêtres
D'attention
Apprendre de toute situation
Mettre à jour son logiciel pour
s'adapter à son environnement
Se connaître soi-même
en termes de forces et
faiblesses
Faire preuve d'écoute
et d'empathie ; être en
écho
Mettre à l'aise ; ne pas
user d'arguments
bloquants.
Permettre aux autres
de s'exprimer
Savoir quand agir.
Savoir exploiter les possibilités
Saisir les opportunités.
SITUATION TECHNIQUE
Être un professionnel senior c'est souvent avoir déjà rencontré
une gamme assez étendue de problèmes pour lesquels il a fallu
générer des stratégies adéquates.
Situational Awareness, Endsley 1995
Source : Stan Institute
Y compris
signaux faibles
Conscience de ses limites, de la
possibilité d'erreur (facteur humain)
INTELLIGENCE DE SITUATION TECHNIQUE DE TRAVAIL
Guy Le Boterf
À ce stade, la personne
non seulement dispose
d'une pleine maîtrise de
ses compétences, mais est
en mesure de construire
des compétences dans
l'instantané à partir d'une
vive intelligence des
situations.
RESSOURCES 
& REFERENCES:
●
L'intelligence de situation,
Autissier, Eyrolles.
●
Organizational Culture, Schein.
●
La culture d'entreprise, Thévenet.
●
IRSST : www.irsst.qc.ca
●
Les savoir-faire de prudence (lien).
●
Enjeux psychiques du travail,
P. Molinier, Payot.

Contenu connexe

Similaire à 5 Choses primordiales à apprendre des experts seniors de l'entreprise

Les soft skills dans le Lean Management
Les soft skills dans le Lean ManagementLes soft skills dans le Lean Management
Les soft skills dans le Lean ManagementXL Groupe
 
INTERVIEW DE BERNARD ALVIN
INTERVIEW DE BERNARD ALVININTERVIEW DE BERNARD ALVIN
INTERVIEW DE BERNARD ALVINBernard Alvin
 
Presentation_Café_Contact_Employabilite_31.05.18
Presentation_Café_Contact_Employabilite_31.05.18Presentation_Café_Contact_Employabilite_31.05.18
Presentation_Café_Contact_Employabilite_31.05.18qualife
 
Quels sont les 6 leviers pour fidéliser vos salariés ?
Quels sont les 6 leviers pour fidéliser vos salariés ? Quels sont les 6 leviers pour fidéliser vos salariés ?
Quels sont les 6 leviers pour fidéliser vos salariés ? La Mutuelle Générale
 
Le rôle de la connaissance de soi dans la performance en entreprise
Le rôle de la connaissance de soi dans la performance en entrepriseLe rôle de la connaissance de soi dans la performance en entreprise
Le rôle de la connaissance de soi dans la performance en entrepriseNelly Lafon Dubout
 
Idees emploi : synthèse des travaux sur l'emploi des seniors
Idees emploi : synthèse des travaux sur l'emploi des seniorsIdees emploi : synthèse des travaux sur l'emploi des seniors
Idees emploi : synthèse des travaux sur l'emploi des seniorsDaniel Pigeon-Angelini
 
Cahier-A-Comptence-Egale-Soft-skills-1.pdf
Cahier-A-Comptence-Egale-Soft-skills-1.pdfCahier-A-Comptence-Egale-Soft-skills-1.pdf
Cahier-A-Comptence-Egale-Soft-skills-1.pdflatifajarouaoui
 
Bien info janvier 2017
Bien info janvier 2017Bien info janvier 2017
Bien info janvier 2017Jacky Galicher
 
Bien-être au travail
Bien-être au travail Bien-être au travail
Bien-être au travail Jacky Galicher
 
Bien info janvier 2017
Bien info janvier 2017Bien info janvier 2017
Bien info janvier 2017Jacky Galicher
 
Bien info janvier 2017
Bien info janvier 2017Bien info janvier 2017
Bien info janvier 2017Jacky Galicher
 
Bien info janvier 2017
Bien info janvier 2017Bien info janvier 2017
Bien info janvier 2017Jacky Galicher
 
livret_daccompagnement.docx
livret_daccompagnement.docxlivret_daccompagnement.docx
livret_daccompagnement.docxOumaimaBahi
 
Synergies & Developements - Recrutement
Synergies & Developements - RecrutementSynergies & Developements - Recrutement
Synergies & Developements - RecrutementMickael Beaume
 
soft skills and experiencesoft skills 2.pptx
soft skills and experiencesoft skills 2.pptxsoft skills and experiencesoft skills 2.pptx
soft skills and experiencesoft skills 2.pptxMisaha2
 
2011-03-03 Farid Ben Hassel Mobiliser les talents des membres de mon équipe d...
2011-03-03 Farid Ben Hassel Mobiliser les talents des membres de mon équipe d...2011-03-03 Farid Ben Hassel Mobiliser les talents des membres de mon équipe d...
2011-03-03 Farid Ben Hassel Mobiliser les talents des membres de mon équipe d...PMI Lévis-Québec
 
Boîte à Outils des Professionnels Avertis
Boîte à Outils des Professionnels AvertisBoîte à Outils des Professionnels Avertis
Boîte à Outils des Professionnels AvertisHR SCOPE
 
LA MOTIVATION AU TRAVAIL .pdf
LA MOTIVATION AU TRAVAIL .pdfLA MOTIVATION AU TRAVAIL .pdf
LA MOTIVATION AU TRAVAIL .pdfBokoYAOAURLE
 

Similaire à 5 Choses primordiales à apprendre des experts seniors de l'entreprise (20)

Les soft skills dans le Lean Management
Les soft skills dans le Lean ManagementLes soft skills dans le Lean Management
Les soft skills dans le Lean Management
 
INTERVIEW DE BERNARD ALVIN
INTERVIEW DE BERNARD ALVININTERVIEW DE BERNARD ALVIN
INTERVIEW DE BERNARD ALVIN
 
Presentation_Café_Contact_Employabilite_31.05.18
Presentation_Café_Contact_Employabilite_31.05.18Presentation_Café_Contact_Employabilite_31.05.18
Presentation_Café_Contact_Employabilite_31.05.18
 
Capucine developpement
Capucine developpementCapucine developpement
Capucine developpement
 
Quels sont les 6 leviers pour fidéliser vos salariés ?
Quels sont les 6 leviers pour fidéliser vos salariés ? Quels sont les 6 leviers pour fidéliser vos salariés ?
Quels sont les 6 leviers pour fidéliser vos salariés ?
 
Le rôle de la connaissance de soi dans la performance en entreprise
Le rôle de la connaissance de soi dans la performance en entrepriseLe rôle de la connaissance de soi dans la performance en entreprise
Le rôle de la connaissance de soi dans la performance en entreprise
 
Idees emploi : synthèse des travaux sur l'emploi des seniors
Idees emploi : synthèse des travaux sur l'emploi des seniorsIdees emploi : synthèse des travaux sur l'emploi des seniors
Idees emploi : synthèse des travaux sur l'emploi des seniors
 
Cahier-A-Comptence-Egale-Soft-skills-1.pdf
Cahier-A-Comptence-Egale-Soft-skills-1.pdfCahier-A-Comptence-Egale-Soft-skills-1.pdf
Cahier-A-Comptence-Egale-Soft-skills-1.pdf
 
Bien info janvier 2017
Bien info janvier 2017Bien info janvier 2017
Bien info janvier 2017
 
Bien-être au travail
Bien-être au travail Bien-être au travail
Bien-être au travail
 
Bien info janvier 2017
Bien info janvier 2017Bien info janvier 2017
Bien info janvier 2017
 
Bien info janvier 2017
Bien info janvier 2017Bien info janvier 2017
Bien info janvier 2017
 
Bien info janvier 2017
Bien info janvier 2017Bien info janvier 2017
Bien info janvier 2017
 
livret_daccompagnement.docx
livret_daccompagnement.docxlivret_daccompagnement.docx
livret_daccompagnement.docx
 
Reconnaitre les compétences
Reconnaitre les compétences Reconnaitre les compétences
Reconnaitre les compétences
 
Synergies & Developements - Recrutement
Synergies & Developements - RecrutementSynergies & Developements - Recrutement
Synergies & Developements - Recrutement
 
soft skills and experiencesoft skills 2.pptx
soft skills and experiencesoft skills 2.pptxsoft skills and experiencesoft skills 2.pptx
soft skills and experiencesoft skills 2.pptx
 
2011-03-03 Farid Ben Hassel Mobiliser les talents des membres de mon équipe d...
2011-03-03 Farid Ben Hassel Mobiliser les talents des membres de mon équipe d...2011-03-03 Farid Ben Hassel Mobiliser les talents des membres de mon équipe d...
2011-03-03 Farid Ben Hassel Mobiliser les talents des membres de mon équipe d...
 
Boîte à Outils des Professionnels Avertis
Boîte à Outils des Professionnels AvertisBoîte à Outils des Professionnels Avertis
Boîte à Outils des Professionnels Avertis
 
LA MOTIVATION AU TRAVAIL .pdf
LA MOTIVATION AU TRAVAIL .pdfLA MOTIVATION AU TRAVAIL .pdf
LA MOTIVATION AU TRAVAIL .pdf
 

Plus de LITTLE FISH

Communication : Convaincre ou pas ? Parce que tout le monde n'est pas convain...
Communication : Convaincre ou pas ? Parce que tout le monde n'est pas convain...Communication : Convaincre ou pas ? Parce que tout le monde n'est pas convain...
Communication : Convaincre ou pas ? Parce que tout le monde n'est pas convain...LITTLE FISH
 
Communication interne : Prévenir et gérer la rumeur
Communication interne : Prévenir et gérer la rumeurCommunication interne : Prévenir et gérer la rumeur
Communication interne : Prévenir et gérer la rumeurLITTLE FISH
 
7 Tools For a Positive Mindset
7 Tools For a Positive Mindset7 Tools For a Positive Mindset
7 Tools For a Positive MindsetLITTLE FISH
 
Les règles qui fondent le professionnalisme et motivent la performance
Les règles qui fondent le professionnalisme et motivent la performanceLes règles qui fondent le professionnalisme et motivent la performance
Les règles qui fondent le professionnalisme et motivent la performanceLITTLE FISH
 
S'approprier l'amélioration continue et l'intégrer à ses pratiques
S'approprier l'amélioration continue et l'intégrer à ses pratiquesS'approprier l'amélioration continue et l'intégrer à ses pratiques
S'approprier l'amélioration continue et l'intégrer à ses pratiquesLITTLE FISH
 
How To Predict Performance on the Job ?
How To Predict Performance on the Job ?How To Predict Performance on the Job ?
How To Predict Performance on the Job ?LITTLE FISH
 
Happiness as a Cultivated Activity
Happiness as a Cultivated ActivityHappiness as a Cultivated Activity
Happiness as a Cultivated ActivityLITTLE FISH
 
Les formes d'accompagnement professionnel
Les formes d'accompagnement professionnelLes formes d'accompagnement professionnel
Les formes d'accompagnement professionnelLITTLE FISH
 
3 Dispositifs pour accompagner le développement professionnel
3 Dispositifs pour accompagner le développement professionnel3 Dispositifs pour accompagner le développement professionnel
3 Dispositifs pour accompagner le développement professionnelLITTLE FISH
 
Amélioration de la performance : Réduire le risque d'erreur
Amélioration de la performance : Réduire le risque d'erreurAmélioration de la performance : Réduire le risque d'erreur
Amélioration de la performance : Réduire le risque d'erreurLITTLE FISH
 
Building Resilience in the Workplace and the Personal Sphere
Building Resilience in the Workplace and the Personal SphereBuilding Resilience in the Workplace and the Personal Sphere
Building Resilience in the Workplace and the Personal SphereLITTLE FISH
 
8 Critical capabilities for a complex world
8 Critical capabilities for a complex world8 Critical capabilities for a complex world
8 Critical capabilities for a complex worldLITTLE FISH
 
10 Leadership Tools
10 Leadership Tools10 Leadership Tools
10 Leadership ToolsLITTLE FISH
 
Formation : 6 Leviers du Succès
Formation : 6 Leviers du SuccèsFormation : 6 Leviers du Succès
Formation : 6 Leviers du SuccèsLITTLE FISH
 
Le secret d'une formation réussie
Le secret d'une formation réussieLe secret d'une formation réussie
Le secret d'une formation réussieLITTLE FISH
 
Career Conversation Toolkit
Career Conversation ToolkitCareer Conversation Toolkit
Career Conversation ToolkitLITTLE FISH
 
7 Solutions pour renforcer le contrat travail
7 Solutions pour renforcer le contrat travail7 Solutions pour renforcer le contrat travail
7 Solutions pour renforcer le contrat travailLITTLE FISH
 
Le Chemin de l'Excellence en Santé Sécurité au Travail
Le Chemin de l'Excellence en Santé Sécurité au TravailLe Chemin de l'Excellence en Santé Sécurité au Travail
Le Chemin de l'Excellence en Santé Sécurité au TravailLITTLE FISH
 
Management de la Performance Humaine : Pratiques de Fiabilisation
Management de la Performance Humaine : Pratiques de FiabilisationManagement de la Performance Humaine : Pratiques de Fiabilisation
Management de la Performance Humaine : Pratiques de FiabilisationLITTLE FISH
 
L'Amélioration Continue : une pratique qui profite à tous
L'Amélioration Continue : une pratique qui profite à tousL'Amélioration Continue : une pratique qui profite à tous
L'Amélioration Continue : une pratique qui profite à tousLITTLE FISH
 

Plus de LITTLE FISH (20)

Communication : Convaincre ou pas ? Parce que tout le monde n'est pas convain...
Communication : Convaincre ou pas ? Parce que tout le monde n'est pas convain...Communication : Convaincre ou pas ? Parce que tout le monde n'est pas convain...
Communication : Convaincre ou pas ? Parce que tout le monde n'est pas convain...
 
Communication interne : Prévenir et gérer la rumeur
Communication interne : Prévenir et gérer la rumeurCommunication interne : Prévenir et gérer la rumeur
Communication interne : Prévenir et gérer la rumeur
 
7 Tools For a Positive Mindset
7 Tools For a Positive Mindset7 Tools For a Positive Mindset
7 Tools For a Positive Mindset
 
Les règles qui fondent le professionnalisme et motivent la performance
Les règles qui fondent le professionnalisme et motivent la performanceLes règles qui fondent le professionnalisme et motivent la performance
Les règles qui fondent le professionnalisme et motivent la performance
 
S'approprier l'amélioration continue et l'intégrer à ses pratiques
S'approprier l'amélioration continue et l'intégrer à ses pratiquesS'approprier l'amélioration continue et l'intégrer à ses pratiques
S'approprier l'amélioration continue et l'intégrer à ses pratiques
 
How To Predict Performance on the Job ?
How To Predict Performance on the Job ?How To Predict Performance on the Job ?
How To Predict Performance on the Job ?
 
Happiness as a Cultivated Activity
Happiness as a Cultivated ActivityHappiness as a Cultivated Activity
Happiness as a Cultivated Activity
 
Les formes d'accompagnement professionnel
Les formes d'accompagnement professionnelLes formes d'accompagnement professionnel
Les formes d'accompagnement professionnel
 
3 Dispositifs pour accompagner le développement professionnel
3 Dispositifs pour accompagner le développement professionnel3 Dispositifs pour accompagner le développement professionnel
3 Dispositifs pour accompagner le développement professionnel
 
Amélioration de la performance : Réduire le risque d'erreur
Amélioration de la performance : Réduire le risque d'erreurAmélioration de la performance : Réduire le risque d'erreur
Amélioration de la performance : Réduire le risque d'erreur
 
Building Resilience in the Workplace and the Personal Sphere
Building Resilience in the Workplace and the Personal SphereBuilding Resilience in the Workplace and the Personal Sphere
Building Resilience in the Workplace and the Personal Sphere
 
8 Critical capabilities for a complex world
8 Critical capabilities for a complex world8 Critical capabilities for a complex world
8 Critical capabilities for a complex world
 
10 Leadership Tools
10 Leadership Tools10 Leadership Tools
10 Leadership Tools
 
Formation : 6 Leviers du Succès
Formation : 6 Leviers du SuccèsFormation : 6 Leviers du Succès
Formation : 6 Leviers du Succès
 
Le secret d'une formation réussie
Le secret d'une formation réussieLe secret d'une formation réussie
Le secret d'une formation réussie
 
Career Conversation Toolkit
Career Conversation ToolkitCareer Conversation Toolkit
Career Conversation Toolkit
 
7 Solutions pour renforcer le contrat travail
7 Solutions pour renforcer le contrat travail7 Solutions pour renforcer le contrat travail
7 Solutions pour renforcer le contrat travail
 
Le Chemin de l'Excellence en Santé Sécurité au Travail
Le Chemin de l'Excellence en Santé Sécurité au TravailLe Chemin de l'Excellence en Santé Sécurité au Travail
Le Chemin de l'Excellence en Santé Sécurité au Travail
 
Management de la Performance Humaine : Pratiques de Fiabilisation
Management de la Performance Humaine : Pratiques de FiabilisationManagement de la Performance Humaine : Pratiques de Fiabilisation
Management de la Performance Humaine : Pratiques de Fiabilisation
 
L'Amélioration Continue : une pratique qui profite à tous
L'Amélioration Continue : une pratique qui profite à tousL'Amélioration Continue : une pratique qui profite à tous
L'Amélioration Continue : une pratique qui profite à tous
 

5 Choses primordiales à apprendre des experts seniors de l'entreprise

  • 2. AGENDA : ● LES FICELLES DE MÉTIER ● LES SAVOIR-FAIRE SST ● LA POSTURE PRO ● LA CULTURE D'ENTREPRISE ● L'INTELLIGENCE DE SITUATIONS
  • 3. SENIOR : La dénomination « senior » fait référence aux Professionnels Expérimentés ou Experts de l'entreprise. Sans référence à un âge précis, même si l'ANI du 13 octobre 2005 mentionne l'âge de 45 ans.
  • 5. LES FICELLES DE MÉTIER Les ficelles de métier sont des SAVOIR-FAIRE PROFESSIONNELS EXPERTS acquis au cours de la carrière (Mètis). Issus de l'expérience, ce sont le plus souvent des savoir-faire tacites, et des habiletés intériorisées au fil du temps (tacit skills). Le travailleur plus ancien les mobilise sans les expliquer et même parfois sans en avoir conscience : ils ne sont pas formalisés et appartiennent à leur détenteur. « À partir d’un certain niveau d’expertise, l’individu lui-même n’est plus conscient de l’étendue de ses savoirs : il les met en pratique de façon automatique et intuitive, presque instinctive. » Thot Cursus
  • 6. « FICELLES DE MÉTIER » ● Savoir-faire tacites ● Savoir-faire diffus ● Ficelles de métier ● Ruses de métier ● Tours de main ● « Secret du chef » ● Savoir-faire discrets au-delà d'une bonne expertise technique. (Molinier) ● Le care : désignant le travail de service bien fait. ● Anticipation, travail d'appui. INTÉRIORISATION EXPERTISE QUALITÉ PRODUCTIVITÉ INVENTIVITÉ
  • 7. MISSION DU NOVICE ● Établir une relation de CONFIANCE avec le senior expert : les ficelles de métier ne se livrent pas au tout-venant. ● Adopter une POSTURE D'APPRENANT : humilité, curiosité, ouverture d'esprit, assiduité, lucidité sur son incompétence insconsciente (cf échelle de compétence). ● Proposer en échange un REVERSE MENTORING (troc de compétences).
  • 8. MISSION DE L'EXPERT ● Adopter une PRATIQUE RÉFLEXIVE. ● Verbaliser et FORMALISER ses savoir-faire. ● Réfléchir en termes de TRANSMISSION. ● Rendre les choses APPROPRIABLES. ● Faire un effort de PÉDAGOGIE.
  • 9. Guy Le Boterf La professionnalité suppose que l'on soit non seulement acteur de son contexte professionnel, mais auteur de sa professionnalité singulière.
  • 11. Les savoir-faire de prudence sont des savoirs d'expérience relatifs à la Santé Sécurité au Travail. Ces savoirs implicites issus de l'expérience sont : ● Des comportements et des stratégies de sécurité et de préservation de la santé. ● Les travailleurs plus anciens les ont mis au point tout au long de leur carrière. À faire... À ne pas faire... Comment faire... Gestes et paroles d'experts SAVOIR-FAIRE DE PRUDENCE
  • 12. CONDITION SINE QUA NON La coopération inter-générationnelle est la condition principale pour une bonne transmission des savoir- faire de prudence : Bonne mixité générationnelle des collectifs de travail Continuité de contacts entre experts et novices.
  • 13. CONDITIONS DE TRANSMISSION Cascade de déterminants organisationnels ayant un effet favorable sur la transmission : Source : IRSST STABILITÉ relative des collectifs de travail TEMPS nécessaire à la transmission MIXITÉ générationnelle CONTINUITÉ de contacts entre novices et experts
  • 14. ÉCHANGE DE BONS PROCÉDÉS La collaboration entre les nouveaux salariés et les plus anciens permet de :
  • 16. POSTURE PROFESSIONNELLE La posture professionnelle est : « la manifestation (physique ou symbolique) d'un état mental, façonnée par des croyances et orientée par des intentions, qui exerce une influence directrice et dynamique sur les actions, leur donnant sens et justification. » (Lameul,2006) Qu'apprendre au contact des seniors experts ? Éthique Personnelle & Professionnelle Règles de métier Culture Professionnelle
  • 17. IMPRÉGNATION DE L'ÉTHIQUE L'éthique professionnelle c'est : « ce qu'il faut faire pour bien faire ». VALEURS ET PRINCIPES DIRECTEURS LIMITES D'ACTION GARDE-FOU À LA PRESSION SOCIALE Pour éviter d'agir contre l'éthique et/ou ses valeurs Parce que la fin ne justifie pas tous les moyens
  • 18. LES RÈGLES DE MÉTIER En plus des règles éthiques, 3 autres registres de règles caractérisent « le professionnel de la profession » : Règles techniques : ● Comment le professionnel réalise-t-il son activité avec professionnalisme ? ● Façons d'organiser les activités, façons de faire. Règles sociales : ● Comment se comporte-t-on vis-à-vis d'autrui ? ● Organisation des relations entre les personnes : politesse, cordialité, présentation de soi, convivialité au travail. Règles langagières : ● Quelle langue parle-t-on quand on est « de la profession » ? ● Pratiques langagières partagées : jargon, langue de métier, abréviations...
  • 19. CULTURE PROFESSIONNELLE La culture professionnelle est un aigle à 2 têtes : Culture Pro de l'Entreprise Culture Pro de Métier Progression de l'individu dans l'assimilation de la culture professionnelle : ● Savoir culturel ● Savoir-faire culturel ● Savoir-vivre culturel ● Savoir-être culturel ● Savoir-agir culturel ● Savoir-interpréter culturel Principales composantes de la culture professionnelle : ● Culture de travail nationale ● Culture d'entreprise ● Culture de corporation ● Culture de fonction ● Culture de service
  • 20. Guy Le Boterf La professionnalité, entendue comme capacité d'agir comme professionnel, ne se limite pas à la possession de connaissances ou de savoir-faire.
  • 22. LA CULTURE D'ENTREPRISE Edgar Schein définit la culture d'entreprise comme : « un ensemble de postulats et de croyances partagées que le groupe a appris au fur et à mesure qu'il a résolu ses problèmes d'adaptation externe et d'intégration interne, qui a fonctionné suffisamment bien pour qu'il soit considéré valide, et par conséquent est enseigné aux nouveaux membres comme la manière appropriée de percevoir, de penser et de ressentir par rapport à ces problèmes. » Schein, Organizational Culture and Leadership
  • 23. La culture d'entreprise est la manifestation visible de l'identité de l'organisation. Que partage-t-on au juste dans l'entreprise ? Qu'est-ce qui conditionne les façons d'agir ? De quoi faut-il tenir compte pour agir en fonction de la culture d'entreprise ? Source : Emarketing, BAO de la stratégie LA CULTURE D'ENTREPRISE
  • 24. La culture d'entreprise peut se révéler au nouveau salarié via une grille de lecture composée des éléments suivants : UNE GRILLE DE LECTURE CULTURE D'ENTREPRISE Croyances Mythes Rites Codes Tabous Normes Valeurs Héros Routines Symboles Structures de pouvoir Structures organisationnelles Systèmes de contrôle de mesure et de récompense
  • 25. ● Les croyances sont des idées arrêtées sur le fonctionnement de l'entreprise. ● Les valeurs sont des préférences collectives qui s'imposent à tous. ● Les normes sont des règles particulières de comportement s'appliquant à chacun. PARTAGER LA CULTURE Source : BAO de la stratégie Exemple : Vision du Monde Croyances Valeurs Normes
  • 27. L'INTELLIGENCE DE SITUATION L'intelligence de situation est la compréhension fine de ce qui se joue dans l'environnement de travail : INTELLIGENCE DE SITUATION SOCIALE Capacité à comprendre les contextes les enjeux et les personnes de manière à agir en connaissance de cause. INTELLIGENCE DE SITUATION TECHNIQUE Capacité à comprendre l'environnement systémique de travail et à appréhender les dysfonctionnements pour y remédier.
  • 28. APPRENDRE DES SENIORS Les seniors ont un certain vécu dans l'environnement organisationnel et l'activité de travail, qu'ils peuvent partager avec les novices ou les nouveaux arrivés : ● Briefing / debriefing de situation (personnes & activité). ● Grille de lecture issue de la capitalisation des savoirs d'expérience (relationnel et activité de travail). ● Capitalisation d'un répertoire d'actions de remédiation, d'alternatives et de plans B. ● Compréhension des systèmes sociaux et techniques (personnes & process). ● Capacité à analyser finement les aléas et à diagnostiquer les dysfonctionnements. ● Perception des signaux faibles.
  • 29. SITUATION SOCIALE « L'intelligence de situation est la capacité pour une personne de comprendre les enjeux et les personnes dans le cadre d'un échange avec la volonté d'obtenir un résultat en profitant des opportunités et des possibilités. » (David Autissier) 5 Composantes : Percevoir le jeu des acteurs et les logiques d'action invisibles Percevoir l'enjeu Déceler les attentes et fenêtres D'attention Apprendre de toute situation Mettre à jour son logiciel pour s'adapter à son environnement Se connaître soi-même en termes de forces et faiblesses Faire preuve d'écoute et d'empathie ; être en écho Mettre à l'aise ; ne pas user d'arguments bloquants. Permettre aux autres de s'exprimer Savoir quand agir. Savoir exploiter les possibilités Saisir les opportunités.
  • 30. SITUATION TECHNIQUE Être un professionnel senior c'est souvent avoir déjà rencontré une gamme assez étendue de problèmes pour lesquels il a fallu générer des stratégies adéquates. Situational Awareness, Endsley 1995 Source : Stan Institute Y compris signaux faibles Conscience de ses limites, de la possibilité d'erreur (facteur humain) INTELLIGENCE DE SITUATION TECHNIQUE DE TRAVAIL
  • 31. Guy Le Boterf À ce stade, la personne non seulement dispose d'une pleine maîtrise de ses compétences, mais est en mesure de construire des compétences dans l'instantané à partir d'une vive intelligence des situations.
  • 32. RESSOURCES  & REFERENCES: ● L'intelligence de situation, Autissier, Eyrolles. ● Organizational Culture, Schein. ● La culture d'entreprise, Thévenet. ● IRSST : www.irsst.qc.ca ● Les savoir-faire de prudence (lien). ● Enjeux psychiques du travail, P. Molinier, Payot.