Gastronomie Lyonnaise<br />Réputée, Délicieuse<br />
Influences de la cuisine Lyonnaise<br />La cuisine lyonnaise se situe au carrefour de deux courants d'influences majeurs <...
Les Traditions<br />Les Bouchons<br />Le bouchon est un restaurant typique où l'on mange des spécialités<br />Cité par de ...
Repas typique d’un Bouchon<br /><ul><li>L'apéritif débute par un kir, un communard, ou un « pompier », mélange de vin, de ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Gastronomie lyonnaise pp

842 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
842
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4
Actions
Partages
0
Téléchargements
4
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Gastronomie lyonnaise pp

  1. 1. Gastronomie Lyonnaise<br />Réputée, Délicieuse<br />
  2. 2. Influences de la cuisine Lyonnaise<br />La cuisine lyonnaise se situe au carrefour de deux courants d'influences majeurs <br />celui du Sud, provençal et méditerranéen <br />celui du Nord, lorrain et alsacien<br />Plusieurs terroirs autour de Lyon apportent leur savoir-faire :<br />Au Nord-Est, la Bresse fournit les volailles<br />le Bugey voisin, outre son vin, apporte ses écrevisses, péchées dans le lac de Nantua<br />La Dombes, avec plus de milles étangs, fournit le poisson : brochet, tanche, sandre, carpe, grenouille<br />Au Nord, le Charolais fournit la viande de bœuf<br />La Saône délivre sa friture<br />À l'Ouest, les Monts du Lyonnais délivrent cochonnaille lyonnaise et produits de la ferme <br />Le sud de la région apporte les fruits, les légumes et les vins de la vallée du Rhône.<br />
  3. 3. Les Traditions<br />Les Bouchons<br />Le bouchon est un restaurant typique où l'on mange des spécialités<br />Cité par de nombreux auteurs, ce lieu traditionnel se doit d'être simple et convivial. Pour n’en citer qu’un, Félix Benoît a écrit : « Dans ces bouchons, s'épanouit une ambiance qui ne souffre pas l'exportation, et dont la fortune fugace procède de critères impondérables qui tiennent à la fois de la qualité du vin servi au comptoir, de la tête du patron, et des pieds de cochon présentés sur la table ! »<br />Traditions culinaires<br />Le mâchon, repas traditionnel du matin, est servi dans les bouchons. On peut y trouver la « cochonnaille lyonnaise », les plats à base de porc comme le lard chaud, les grattons, le paquet de couenne (appelé ironiquement « pigeons ficelés »), le Jésus et la rosette, les rillettes et pâtés de campagne. Le tout est arrosé d'un verre de vin rouge.<br />
  4. 4. Repas typique d’un Bouchon<br /><ul><li>L'apéritif débute par un kir, un communard, ou un « pompier », mélange de vin, de sirop de groseille et d'eau de Seltz. Pour accompagner cette boisson, on déguste des grattons, résidus grillés de graisse et de viande de porc, servis chauds ou froid.
  5. 5. Les entrées font la part belle aux spécialités à base de porc. La cochonnaille lyonnaise est ici, comme pour les plats principaux, très présente comme la « rosette de Lyon », saucisson de viande de porc noble
  6. 6. Plat principal :</li></ul>La volaille s'exprime dans la « poularde demi-deuil », la recette créée par la Mère Filloux, formatrice de la Mère Brazier. Des morceaux de truffe sont incrustés sous la peau de la poularde avant de la faire cuire à l'étouffée<br />La cochonnaille est aussi présente que dans les entrées. On la retrouve dans le boudin aux pommes, l'andouillette (une sorte de haché de fraise de porc dans un boyau de panse), le sabodet (saucisson à cuire à base de tête de porc entière hachée, entre autres, les oreilles et le museau), ou encore les « tripes à la lyonnaise ».<br />Le poisson d'eau douce est à l'honneur avec les quenelles de brochet sauce Nantua, boudin de semoule ou farine de blé, soufflé au four, accompagné d'une sauce aux écrevisses.<br />Fromages : <br />Le plateau de fromage lyonnais se compose du saint-marcellin, le saint-félicien, la rigotte (de Condrieu et de Pélussin), la fourme de Montbrison et la tomme du Beaujolais.<br />La cervelle de canut n'est pas à proprement parler un fromage, mais une spécialité à base de fromage blanc frais battu qu'on assaisonne avec du sel, du poivre, de la ciboulette, de l’ail, des échalotes, du vinaigre et de l'huile.<br />Dessert : Les boulangeries proposent la pogne, brioche à la praline originaire de la ville de Romans, dans la Drôme, la tarte à la praline et les bugnes, sortes de beignets consommés à l'occasion de Mardi gras.<br />

×