Ce diaporama a bien été signalé.
Nous utilisons votre profil LinkedIn et vos données d’activité pour vous proposer des publicités personnalisées et pertinentes. Vous pouvez changer vos préférences de publicités à tout moment.

Faut-il profiter du PFU à 30% pour céder ses actions en 2018 ?

344 vues

Publié le

Le Prélèvement Forfaitaire Unique (PFU), mesure emblématique du gouvernement pour simplifier l'imposition du capital et l'aligner sur les voisins européens, suscite des interrogations pour les actionnaires de long terme.

Publié dans : Business
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Faut-il profiter du PFU à 30% pour céder ses actions en 2018 ?

  1. 1. Précision de dernière minute: en l’état actuel des textes, et jusqu’à adoption définitive de la loi de finances pour 2018 (au plus tard le 22 décembre 2017), l’abattement de droit commun (50 % entre 2 et 7 ans, 65% au-delà de 8 ans) perdure en cas d’option globale pour une imposition du capital au barème progressif, ainsi que l’abattement renforcé (65 % entre 2 et 7 ans, 85% au-delà de 8 ans) en cas de cession de titres souscrits dans les 10 premières années de la création d’une PME pour les titres acquis avant le 1er janvier 2018.

×