Ce diaporama a bien été signalé.
Nous utilisons votre profil LinkedIn et vos données d’activité pour vous proposer des publicités personnalisées et pertinentes. Vous pouvez changer vos préférences de publicités à tout moment.

Présentation de l'étude sur la valorisation des gastronomies des Outre-Mer

207 vues

Publié le

L'agence MAJORINE a réalisé une étude sur la valorisation des gastronomies des Outre-Mer lors des Rencontres Nationales du Tourisme le 24 septembre 2018 à Paris.
www.veilletourismeantilles.com
www.majorine.com

  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Présentation de l'étude sur la valorisation des gastronomies des Outre-Mer

  1. 1. ETUDE SUR LA VALORISATION DES GASTRONOMIES DES OUTRE-MER Madly SCHENIN-KING - Directrice
  2. 2. Laurent Encatassamy (La Réunion) Lauréat 2018 de la meilleure baguette de tradition française
  3. 3. Louis-Philippe VIGILANT (Martinique) 1 étoile au Guide Michelin, restaurant Loiseau des Ducs
  4. 4. Naomi MARTINO (Guadeloupe) Parmi les 50 meilleurs chocolatiers au monde (2015) Tablette d’Or au Salon du Chocolat (2014)
  5. 5. 70
  6. 6. Les Outre-Mers sont des terreaux d’excellence.
  7. 7. La demande du Ministère • Un rapport sur la valorisation des gastronomies des Outre-Mer • Etat des lieux et recommandations • Bonnes pratiques locales et issues d’autres territoires
  8. 8. Qui sommes-nous ? üConseil üÉdition üÉvénementiel www.majorine.com
  9. 9. On adôôôôôre le tourisme (et l’attractivité territoriale) !
  10. 10. La gastronomie est l’ensemble des produits, plats, recettes, ingrédients, techniques de production et de cuisson, ustensiles et habitudes alimentaires qui caractérisent un territoire. Elle relève à la fois du matériel et de l’immatériel.
  11. 11. Méthodologie o Représentativité géographique + sectorielle o Revue documentaire (presse, rapports, etc.) o Près de 40 entretiens (mail, tél, face à face)
  12. 12. « La cuisine est un élément identitaire. Elle peut être un levier de croissance économique et de développement touristique ». (Et de rayonnement culturel #SoftPower) Pourquoi ?
  13. 13. Le potentiel ne suffit pas.
  14. 14. Facteur de décision dans le choix du séjour Mise en place d’une offre culinaire locale Notoriété/reconnaissance Différenciation Formalisation Elément identitaire Atout promotionnel Levier de dvppt touristique Plusieurs étapes dans la valorisation de la gastronomie 14Schéma : MAJORINE
  15. 15. Mots-clés Années 1900-1999 Années 2000-Présent « Cuisine antillaise » 30 ouvrages répertoriés 85 ouvrages répertoriés « Cuisine réunionnaise » 18 40 « Cuisine guyanaise » 3 10 « Cuisine polynésienne » 3 3 « Cuisine mahoraise » - 6 « Cuisine tahitienne » - 6 « Cuisine calédonienne » 5 27 « Cuisine bretonne » 80 161 « Cuisine corse » 65 382 Une formalisation assez récente Source : Catalogue de la BNF, août 2018
  16. 16. Inventaire du patrimoine culinaire de la France 22 volumes dont 2 pour l’Outre-Mer
  17. 17. o 400 pages o 500 recettes authentiques o 50 variantes de ceviche, « patrimoine culturel de la nation péruvienne »
  18. 18. Y a t-il menace(s) sur les cuisines des Outre- Mer ? o Maîtrise incomplète de la connaissance o Evolution des pratiques modernes o Impact sanitaire
  19. 19. 1ère approche sur la visibilité culinaire de l’Outre- Mer dans l’hexagone Produits Individus Chevaux de Troie Hors rhum et dérivés, essentiellement dans des circuits spécialisés Porte-drapeaux Médiatisation limitée ou faible mention de leurs origines Etablissements de restauration Portes d’entrée culturelles • Qté et qualité ? • Essentiellement des plats typiques
  20. 20. Saurez-vous deviner de quel territoire il s’agit ?
  21. 21. « Colorée, authentique et pétillante, la cuisine de la Martinique est le reflet du caractère généreux et enjoué de ses habitants. Elle est aussi l'expression savoureuse d’une histoire et d'un savoir-faire hérité d'hommes venus d'Afrique, d'Europe et des Indes. » (Site Martinique.org)
  22. 22. « Colorée, authentique et pétillante, la cuisine de la Martinique est le reflet du caractère généreux et enjoué de ses habitants. Elle est aussi l'expression savoureuse d’une histoire et d'un savoir-faire hérité d'hommes venus d'Afrique, d'Europe et des Indes. » (Site Martinique.org)
  23. 23. « Tel un mille-feuilles de recettes engendré par ses peuples issus de continents différents, la cuisine guyanaise s’est développée, fine, pleine de délicatesse et riche de son histoire métissée depuis quatre siècles. » (Site Guyane Amazonie)
  24. 24. « Tel un mille-feuilles de recettes engendré par ses peuples issus de continents différents, la cuisine guyanaise s’est développée, fine, pleine de délicatesse et riche de son histoire métissée depuis quatre siècles. » (Site Guyane Amazonie)
  25. 25. « Nouvelle-Calédonie, terre de saveurs riches et gourmandes. La cuisine calédonienne n’a aucun complexe. Elle fusionne les traditions culinaires de toutes les ethnies qui cohabitent en proposant des plats aux saveurs originales, souvent épicés, toujours de la plus grande fraîcheur. Depuis quelques années, la gastronomie calédonienne s’invente une véritable identité, mêlée d’épices et de saveurs tropicales. » (Site Nouvelle-Calédonie Travel)
  26. 26. « Nouvelle-Calédonie, terre de saveurs riches et gourmandes. La cuisine calédonienne n’a aucun complexe. Elle fusionne les traditions culinaires de toutes les ethnies qui cohabitent en proposant des plats aux saveurs originales, souvent épicés, toujours de la plus grande fraîcheur. Depuis quelques années, la gastronomie calédonienne s’invente une véritable identité, mêlée d’épices et de saveurs tropicales. » (Site Nouvelle-Calédonie Travel)
  27. 27. « Saint-Martin sait mettre les papilles en effervescence... Sa gastronomie métissée, qui demeure un fleuron de Saint Martin, est un mélange subtil de saveurs alliant innovation et tradition. » (Site : Iledesaintmartin.org)
  28. 28. « Saint-Martin sait mettre les papilles en effervescence... Sa gastronomie métissée, qui demeure un fleuron de Saint Martin, est un mélange subtil de saveurs alliant innovation et tradition. » (Site : Iledesaintmartin.org)
  29. 29. Une rhétorique axée sur les saveurs épicées et le métissage, mais assez peu différenciée. Elle met faiblement l’accent sur les distinctions et récompenses.
  30. 30. Que disent les comptes Instagram des Outre-Mer ?
  31. 31. Une imagerie privilégiant une cuisine « basique » (fruits, légumes) et plutôt traditionnelle.
  32. 32. Quels outils de promotion ?
  33. 33. Comment les cuisines ultramarines sont-elles perçues ?
  34. 34. o Les 3 premières destinations ultramarines spontanément citées par les Français de l’Hexagone sont la Martinique, la Guadeloupe et La Réunion. o Les principaux attributs sont paysagers. o Le rhum est spontanément cité après l’environnement pour la Martinique et la Guadeloupe.
  35. 35. « L’analyse de ces études & micro-trottoir vient souligner à quel point les Métropolitains n’ont encore qu’une connaissance rudimentaire et floue des richesses gastronomiques ultramarines, alors même que leur tropisme pour les nouveaux goûts, les recettes d’ailleurs est certain et trans- générationnel. (...) »
  36. 36. « Une cuisine « musclée » : dans son volume (plats souvent copieux) et dans ses goûts (sauces relevées) ». « Il ne s’agit pas d’une cuisine raffinée. (...) « La cuisine de l'archipel est plus intéressante par la fraîcheur et la qualité de ses produits que par sa sophistication. » « Tahiti a de la chance. Non seulement ses produits et ses mets locaux sont d'une saveur incomparable, mais, en plus, elle réunit les deux cultures qui peuvent se targuer d'avoir la cuisine la plus sophistiquée du monde : française et chinoise. »
  37. 37. Facteur de décision dans le choix du séjour Mise en place d’une offre culinaire locale Notoriété/reconnaissance Différenciation Formalisation Elément identitaire Atout promotionnel Levier de dvppt touristique Rappelez-vous le schéma du début... 45
  38. 38. De la promotion de la gastronomie au tourisme gourmand
  39. 39. L’offre culinaire locale TOURISTE Événementiel Restauration Visites/circuits Achats souvenirs Dégustations Ateliers
  40. 40. Événementiel : Des calendriers foisonnants Célébration/fête Salon Festival Foire Concours GUADELOUPE Cocktail Week Fèt a kabrit Fête des cuisinières Fête du crabe Fête du fruit à pain Jou a tradisyon Trophée des chefs ultramarins MARTINIQUE Banane en fête Caribbean Trophy Table Art Crabe d’or Fête du lambi Fête du poisson Madin’Expo Mai des mets Salon des CHR
  41. 41. Événementiel : Des calendriers foisonnants Célébration/fête Salon Festival Foire Concours RÉUNION Fête de la cuisine Festival de la Gastronomie et du Vin Festival Gourmand Fête des goyaviers Foire de l’océan Indien Fête de la fraise Safran en Fête POLYNÉSIE Pacific Foodaholic festival Quinzaine gastronomique Festival du ‘Uru et de la banane Salon du goût et de la gastronomie Semaine de la vanille
  42. 42. Événementiel : Des calendriers foisonnants Célébration/fête Salon Festival Foire Concours GUYANE « Miyo bouyion wara savann » Journées Goûts et Saveurs de Guyane MAYOTTE Festival du Lagon NOUVELLE- CALÉDONIE Fête de la Langouste (Lifou) Fête de l’avocat (Maré) Trophée des jeunes talents de la gastronomie Salon de la gastronomie et des arts de la table
  43. 43. Événementiel : Des calendriers foisonnants Célébration/fête Salon Festival Foire Concours MIQUELON Festival des produits de la mer SAINT-MARTIN Fish Day SAINT-BARTH St-Barth Gourmet Festival
  44. 44. Événementiel : Des calendriers foisonnants o Manifestations protéiformes o Des RDV qui ont du succès auprès des résidents o Peu pensés initialement pour le tourisme et difficultés à faire cette transition o 4 défis : pérennité, financement, notoriété, commercialisation o Peu d’événements « locomotives » o Peu d’événements B2B d’ampleur o Evénements nationaux qui trouvent peu d’écho localement
  45. 45. Densité Variété Qualité o Types d’établissements o Cartes o Emplacements o Temporalité Prestige o Choix des produits o Labels o Satisfaction client o Guides o Classements o Récompenses Quelles sont les caractéristiques de l’offre de restauration ? o Nb de restaurants traditionnels/rapides o Répartition territoriale Modélisation : MAJORINE
  46. 46. o Avec 479 établissements référencés sur 374 km2, Mayotte compte plus d’un restaurant au km2. o La Réunion abrite plus de 3 700 établissements de restauration sur 2 512 km2. o L’offre de restauration est limitée à Saint-Pierre et Miquelon (6 restaurants dans l’archipel). o La Guadeloupe compte 900 restaurants traditionnels dont plus de 70 uniquement dans la commune de Saint-François Densité : des situations contrastées
  47. 47. A-t-on atteint une masse critique de bons restaurants dans ces territoires ?
  48. 48. 61 Maîtres-Restaurateurs en Outre-Mer
  49. 49. 0 5 10 15 20 25 30 35 40 Réunion G uadeloup e M artinique G uya ne Saint-M a rtin Saint-Ba rthélém y Répartition des Maîtres-Restaurateurs en Outre-Mer Source : AFMR
  50. 50. 0 5 10 15 20 25 30 Réunion Guadeloupe Martinique Nombre de restaurants et hôtels-restaurants labellisés Qualité Tourisme en Outre-Mer Source : DGE
  51. 51. Qualité : satisfaction client o 96% des touristes satisfaits de l’offre de restauration en Guadeloupe en 2017. o 98 % des visiteurs sont satisfaits de l’offre de restauration réunionnaise. o Pas d’information pour les autres territoires L
  52. 52. Prestige : le rôle des guides
  53. 53. 4 restaurants réunionnais Prestige : récompenses et distinctions
  54. 54. Martinique and Guadeloupe : Best Caribbean Destinations For Food 2016 Prestige : récompenses et distinctions
  55. 55. Les activités culinaires hors-restauration o Un panel d’expériences : sites, de production, marchés, musées, ateliers, etc. o Manque de lisibilité et de visibilité o 3 enjeux clés : identification, qualification, commercialisation o Peu de produits packagés, routes o Dépenses limitées sur ce segment
  56. 56. Institutions Comité Régional de Tourisme Intercommunalités Associations Professionnelles Chambre consulaire Grand public Toques Blanches Disciples d’Escoffier Syndicats de filières Médias Généralistes Spécialisés Professionnels Restaurateurs Producteurs Artisans Chambre d’agriculture Formation Initiale Continue Des écosystèmes culinaires locaux (très) morcelés Lycée hôtelier CFA Instances privées
  57. 57. o Consensus dans les discours et les outils de planification o Peu de feuilles de routes insistent sur le « comment » o Une multitude d’initiatives....non coordonnées : qui est chef de file ? o Formation et rétention des professionnels Un défi de gestion interne ?
  58. 58. Merci pour votre attention J Madly SCHENIN-KING madly@majorine.com www.majorine.com L’étude complète est disponible sur le site du Ministère !

×