"EMPLOYEE OWNED DEVICE"
MOBILITÉ ET ESPACE DE TRAVAIL
La vision de Verizon et de Cisco

En collaboration avec
Sommaire
Résumé..............................................................................................................
Ce document, commandé par Verizon et Cisco, examine le
phénomène de l’Employee Owned Device en Europe, en se
concentrant s...
Nombre moyen de terminaux connectés par utilisateur d'informations, 2012 et 2014

2012

2014

3,2
2,8

3,2

2,9

2,7

2,6
...
La maturité rapide de l’EOD
Selon une étude de Gartner, la moitié des
entreprises mondiales demanderont à leurs
collaborat...
“L’EOD se développe si rapidement qu'un grand nombre d'entreprises ont du mal à le prendre en
charge ou à en retirer des b...
La DSI ne doit pas être un obstacle à la croissance
“En moyenne, 60 % des employés se servent d'un terminal mobile pour le...
Pourcentage des entreprises pour lesquelles la sécurité est le principal obstacle à l'adoption de
l’EOD
38 %

36 %

33 %
2...
Sécurité et conformité
Il est clair que les préoccupations de longue
date au sujet de la perte ou du vol des
terminaux et ...
Sans ces trois solutions, aucune entreprise ne
sera à même de parvenir au niveau
d'information réseau nécessaire pour assu...
L’EOD incite les directeurs informatiques et les
entreprises à l'innovation en augmentant le
nombre d'utilisateurs d'appli...
Conclusion
En établissant un partenariat avec Verizon, en
effectuant une revue stratégique des impacts
et des opportunités...
Contributeurs de Verizon

Contributeurs de Cisco

Neil Cook,

Stacey Goldsmith,

Consultant Principal, UCC & Mobile

Dével...
Verizon Europe :

www.verizonenterprise.com/fr

Cisco :

www.cisco.com/fr

En collaboration avec
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Employee Owned Device, Mobilité et Espace de Travail

941 vues

Publié le

Découvrez le rapport réalisé par les experts européens de Verizon et CISCO - "Employee Owned Device, Mobilité et Espace de Travail". Ce document examine le phénomène de l’Employee Owned Device (ou BYOD) en Europe, en se concentrant sur les facteurs majeurs d’adoption et sur les éléments clés à prendre en considération pour la mise en place d’une stratégie EOD

Publié dans : Technologie
0 commentaire
2 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
941
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
22
Actions
Partages
0
Téléchargements
9
Commentaires
0
J’aime
2
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Employee Owned Device, Mobilité et Espace de Travail

  1. 1. "EMPLOYEE OWNED DEVICE" MOBILITÉ ET ESPACE DE TRAVAIL La vision de Verizon et de Cisco En collaboration avec
  2. 2. Sommaire Résumé................................................................................................................................................... 1 La maturité rapide de l’EOD ................................................................................................................... 3 Exploiter la valeur intrinsèque de l’EOD ................................................................................................ 4 La DSI ne doit pas être un obstacle à la croissance ............................................................................... 5 Sécurité et conformité ........................................................................................................................... 7 L'adresse IP au centre de la veille réseau .............................................................................................. 7 Coût et affectation ................................................................................................................................. 8 Prise en charge de l'environnement EOD .............................................................................................. 8 Développement d'une véritable stratégie gagnant-gagnant............................................................... 12 Conclusion ............................................................................................................................................ 14 Contributeurs de Verizon ..................................................................................................................... 15 Contributeurs de Cisco ......................................................................................................................... 15 À propos de Verizon Enterprise Solutions ........................................................................................... 15 P a g e | Sommaire
  3. 3. Ce document, commandé par Verizon et Cisco, examine le phénomène de l’Employee Owned Device en Europe, en se concentrant sur les facteurs susceptibles d'en faciliter l'adoption et sur les éléments clés que vous devrez prendre en considération lors de la planification de votre stratégie EOD. rapidement qu'elles ne l'avaient prévu. Quand on leur permet d'utiliser les terminaux, les applications et les services de Cloud Computing de leur choix, ainsi que la plage horaire et le lieu de leur travail, les collaborateurs sont en mesure de parvenir à de nouveaux niveaux de performance et de productivité. Forrester et Gartner ont tous deux identifié la consumérisation des technologies informatiques comme la tendance probablement la plus marquante de cette décennie. C'est une tendance qu'on ne peut ignorer. Résumé La demande utilisateur, les pressions économiques et la volonté de faire mieux que la concurrence conduisent à des changements de technologies constants sur le lieu de travail. De nombreuses entreprises commencent à transformer ces changements permanents en opportunités. Aucun exemple n'illustre mieux cette transformation que le phénomène de l’EOD (Employee Owned Device), qui permet aux collaborateurs d'une entreprise de choisir les terminaux avec lesquels ils préfèrent travailler, exactement comme à leur domicile. Les utilisateurs plébiscitent la liberté, la spontanéité et la disponibilité des terminaux mobiles et portables, et de fait, leur volonté de travailler où ils le souhaitent et comme ils le souhaitent conduit un grand nombre d'entreprises à réagir à ce phénomène plus L'exploitation des capacités des terminaux personnels intelligents dans l'environnement de l'entreprise peut apporter à cette dernière de multiples avantages si elle est mise en œuvre de manière adaptée : réduction des coûts matériels, plus grande flexibilité pour le collaborateur aboutissant à de meilleures performances, une meilleure productivité, une meilleure satisfaction et une plus grande fidélité. Souvent ignoré, parfois mis en œuvre de manière inadaptée ou encore de façon parcellaire, l’EOD peut échapper à tout contrôle et exiger des investissements énormes en temps, gestion du risque et infrastructure informatique. Tenter de garder un temps d'avance sur cette force perturbatrice peut aboutir à des impasses tactiques susceptibles de semer la confusion dans toute l'entreprise. P a g e |1
  4. 4. Nombre moyen de terminaux connectés par utilisateur d'informations, 2012 et 2014 2012 2014 3,2 2,8 3,2 2,9 2,7 2,6 2,3 2,3 2,2 1,8 Total États-Unis Royaume-Uni Allemagne 2,4 2,3 2,0 France Source : Cisco IBSG, 2012 1,8 Russie 3,1 3,0 2,8 2,3 2,5 1,8 Chine Inde Mexique Brésil N = 4,892 42 % des smartphones et 38 % des ordinateurs portables utilisés sur le lieu de travail appartiennent désormais aux collaborateurs. Loin d'être une tendance émergente, le EOD est déjà bien implanté dans les entreprises du monde entier. En 2016, 66 % des employés mobiles Des pressions innombrables changent la posséderont un smartphone et 40 % des relation entre le métier, la technologie et la employés au niveau mondial seront mobiles DSI. (étude Gartner 2012). Le nombre moyen de À mesure que la frontière entre vie terminaux individuels par utilisateur dans personnelle et vie professionnelle s'estompe, l'entreprise s'accroît dans toutes les parties du la sécurité ne peut plus se résumer à globe. maintenir des individus à l'extérieur de L’EOD est un phénomène durable. Les entreprises doivent s'assurer de gérer l’EOD avec une sécurité et une efficacité maximales. Les modèles plus anciens de technologie informatique continueront de mûrir jusqu'à ne plus être que marginaux. Le rythme des innovations et la dynamique de la compétition mondiale ont créé une nouvelle réalité pour de nombreuses entreprises. Les structures organisationnelles sont de plus en plus tournées vers la collaboration, et leur complexité est à la mesure de ce changement. l'entreprise, elle implique aussi de savoir leur y donner accès. La technologie doit assurer un bon équilibre entre sécurité et facilité d’utilisation ; elle doit permettre de conjuguer l'accélération des demandes utilisateur et la protection de l'entreprise. En développant l’EOD avec une gestion et une gouvernance performantes, les entreprises peuvent passer d'une simple réaction au changement à l'exploitation d'une source potentielle de valeur. P a g e |2
  5. 5. La maturité rapide de l’EOD Selon une étude de Gartner, la moitié des entreprises mondiales demanderont à leurs collaborateurs d'utiliser professionnellement leurs terminaux individuels d'ici à 2017. Selon une étude d'Ovum sur l’EOD, 56,8 % des employés utilisent un terminal personnel dans le cadre de leur activité professionnelle. Par rapport à l'édition précédente de cette enquête, réalisée en 2012, la pratique de l’EOD parmi les professionnels reste globalement stable sur un an. Plus d'un tiers des collaborateurs de l’entreprise utilisent un terminal personnel pour travailler, sans en informer le département informatique. Le nombre d'employés utilisant des tablettes a bondi de 28,4 % à 44,5 % durant ces 12 derniers mois, ce qui sous-entend que les entreprises rencontrent de plus en plus ce type de terminaux sur leurs réseaux. De nombreuses entreprises essaient de ne pas se laisser distancer par cette demande, et elles trouvent des réponses novatrices à ce changement du paysage de la mobilité. Toutefois, en Europe tout particulièrement, l’EOD a été perçu comme un phénomène imposé à l'entreprise, un élément incontrôlé, sans coûts de fonctionnement, dérangeant le statu quo en permettant d'accéder aux ressources informatiques en dehors d'un cadre convenu et sécurisé. La réaction a été défensive et a consisté en une prise en charge fragmentée de la sécurité informatique, guidée par la technologie et souvent développée à l'écart des métiers. De nombreux responsables informatiques Européens ont ainsi été réticents à admettre l’EOD parmi leurs collaborateurs. Ils constatent une baisse du nombre de terminaux appartenant aux collaborateurs et une prolifération d'applications non approuvées. En clair, ils réagissent de manière à minimiser la menace plutôt qu'en la prenant en charge afin d'améliorer la liberté de leurs collaborateurs en leur permettant de travailler comme ils le souhaitent. Cela a créé un fossé entre les besoins des métiers et la solution apportée par la DSI. Ce fossé a empêché de nombreuses entreprises de tirer profit de l’EOD, car l'utilisation et la demande des collaborateurs étaient en avance par rapport à la volonté d'action et d’adaptation de l'entreprise. Une entreprise confrontée à l’EOD commence habituellement par une réaction de défense et de rejet. Démarrer cette aventure avec une protection tactique peut tout à fait résoudre les problèmes posés aujourd'hui par la technologie, mais les entreprises qui réussissent sont celles qui ne se précipitent pas, évaluent puis choisissent le meilleur plan stratégique, en maximisant l'opportunité de l’EOD pour le présent et pour l'avenir. Les entreprises Européennes pourraient être distancées par celles de pays concurrents qui utilisent l’EOD pour mettre en œuvre les améliorations de productivité, de collaboration et d'exécution poussées par les employés. Seules les entreprises qui acceptent cette mutation et développent une stratégie de lieu de travail considérant l’EOD comme une incitation digne d'intérêt et s'alignant de façon proactive avec cette opportunité pourront en tirer des bénéfices tangibles. P a g e |3
  6. 6. “L’EOD se développe si rapidement qu'un grand nombre d'entreprises ont du mal à le prendre en charge ou à en retirer des bénéfices” Exploiter la valeur intrinsèque de l’EOD L’EOD n'est pas un simple problème tactique ne nécessitant qu'une solution purement technique. Alors que la réponse adaptée implique une compréhension technique approfondie et la capacité à fournir des solutions techniques spécialisées, il est clair que nous avons affaire à un problème stratégique qui nécessite une solution stratégique. Ne rien faire n'est pas envisageable, et c'est pourtant de cette manière que certaines entreprises réagissent face au défi de l’EOD. Il existe en Europe un nombre de plus en plus important d'entreprises qui reconnaissent la nécessité d'agir maintenant pour répondre aux demandes de leurs collaborateurs. Parmi celles-ci, certaines ne font que réagir à une évolution perçue comme inévitable alors que d'autres l'utilisent comme catalyseur pour soutenir une croissance stratégique de leur activité. En clair, seules les entreprises dotées d'une stratégie pragmatique, ne se limitant pas à répondre à cette demande croissante mais en tirant pleinement profit, seront capables de bénéficier de la valeur intrinsèque de l’EOD. Avec l’EOD, l'entreprise peut profiter de la plus grande flexibilité et de la meilleure productivité qu'un personnel de plus en plus mobile est en mesure d'apporter. Auparavant, les collaborateurs disposaient sur leur lieu de travail d'une meilleure technologie qu'à leur domicile. Avec l'avènement des terminaux intelligents, la tendance s'est inversée, ce qui a conduit à la demande de l’EOD pour une meilleure productivité, une meilleure satisfaction et une meilleure fidélité des employés, car cela correspond mieux à la manière dont ces derniers souhaitent vivre et travailler. Les clients et les fournisseurs en bénéficient également, car l'entreprise est capable de répondre plus rapidement et efficacement aux besoins évolutifs de toute la chaîne d'approvisionnement. Ces avantages ne peuvent être exploités de façon mesurable que lorsque le défi de l’EOD est "recadré" pour être abordé de façon positive. Lorsque la seule tactique employée est celle de la technologie défensive, la portée du sujet et les avantages tangibles qu'on peut en retirer sont noyés – ou pire - détruits dans l'opération. P a g e |4
  7. 7. La DSI ne doit pas être un obstacle à la croissance “En moyenne, 60 % des employés se servent d'un terminal mobile pour leur travail — soit 13 % de plus que le nombre de collaborateurs nomades officiellement recensés” Collaborateur nomade désigné Utilise un appareil mobile au travail 69 % 67 % 63 % 60 % 58 % 57 % 55 % 59 % 58 % 52 % 50 % 51 % 48 % 46 % 47 % 47 % 42 % 40 % 37 % 44 % “60 % des entreprises ont déclaré que les utilisateurs se connectent à leur réseau avec leurs terminaux hors du bureau, et plus de 40 % ont déclaré qu'ils faisaient de même dans les locaux de l'entreprise” La consumérisation de la technologie et du matériel, associée à la demande des collaborateurs, conduira au développement du phénomène de l’EOD, avec ou sans la DSI. L’introduction de nombreux terminaux non approuvés dans les entreprises par les cadres, sans considération des protocoles de la DSI, n’est pas une nouveauté ! Bon nombre d'entre eux ont pu passer outre les règles, se connecter et être pris en charge. Il n'est par conséquent pas surprenant qu'en haut de l'organigramme, la plupart des niveaux de direction et d'encadrement d'une entreprise soutiennent activement l’EOD. Et en bas de l'organigramme, les collaborateurs le réclament également. Le résultat est simple : Pris entre deux feux, la DSI se doit de trouver une solution technique pour le mettre en œuvre. Toute discussion au sujet de l’EOD éveille habituellement des préoccupations au sujet de la sécurité des données, du risque et de la conformité ; souvent sans considération des avantages que peuvent apporter les nouvelles restrictions de stratégie, mais avec l'idée de freiner son adoption. La plupart des employés qui possèdent un smartphone (67,8 %) l'apportent au travail, 15,4 % de ceux-ci le font sans le dire au département informatique, et un cinquième violent ainsi les règles anti-EOD de leur entreprise. Il en ressort que le département informatique ne prend pas toujours en compte les attentes nouvelles et les changements de comportement d'un personnel consommateur tourné vers la mobilité. Si les collaborateurs utilisent leurs propres applications dans leur travail, on peut en déduire que l'entreprise en général et la DSI en particulier ne leur fournissent pas les outils ou les méthodes de travail qu'ils attendent. La mobilité est devenue une tendance majeure pour la majorité des entreprises, qui héritent ainsi également des complexités d'infrastructure qui l'accompagnent. L’EOD et les attentes des collaborateurs, ainsi que la fragmentation des applications utilisateur, se développent à un rythme tel qu'un grand nombre d'entreprises découvrent que leurs capacités d'infrastructure arrivent à leurs limites. Pour pallier ce problème, certaines entreprises envisagent l'utilisation de services de Cloud Computing pour proposer, par exemple, à leurs collaborateurs une gestion des terminaux mobiles et des boutiques d'applications privées. Nous sommes ici en présence de la progression naturelle des solutions "as a service" au sein des entreprises et notamment "Enterprise Mobility as a Service" (EMaaS). Cette évolution qui transfère la plupart ou la totalité des services normalement fournis par les systèmes informatiques internes - gestion des terminaux, gestion de la sécurité, déploiement des applications et mise en œuvre des stratégies, vers des services tiers de Cloud Computing. P a g e |5
  8. 8. Pourcentage des entreprises pour lesquelles la sécurité est le principal obstacle à l'adoption de l’EOD 38 % 36 % 33 % 26 % 23 % 25 % 22 % 19 % 17 % 14 % Total ÉtatsUnis Royaume- Allemagne Uni France Russie Chine Inde Mexique Brésil “La perception du danger de l’EOD pour la sécurité des réseaux est probablement une raison majeure pour laquelle les entreprises Européennes n'ont pas suivi la tendance aussi franchement que les autres. Chine mise à part, les pays Européens sont les plus préoccupés par les effets négatifs de l’EOD sur la sécurité des réseaux de leurs entreprises. Il est toutefois intéressant de noter que la préoccupation de la sécurité du réseau n'a pas conduit les entreprises chinoises à freiner l'adoption de l’EOD, car elles considèrent que les avantages contrebalancent largement les coûts potentiels” La relation ambivalente des directeurs informatiques avec l’EOD Pour :  Réduit les coûts d'acquisition et d'évolution des matériels  Améliore la productivité  Accroît la flexibilité et la réactivité  Améliore le niveau de satisfaction des collaborateurs Contre :  Augmente le risque pour la sécurité  Crée un environnement non normalisé  Accroît les complexités du support  La feuille de route technologique est mal définie P a g e |6
  9. 9. Sécurité et conformité Il est clair que les préoccupations de longue date au sujet de la perte ou du vol des terminaux et de la sécurité du réseau demeurent primordiales pour l'entreprise, et à mesure que la mobilité augmente, la menace pour de nombreuses entreprises augmente également. Dans de nombreux secteurs hautement réglementés, comme la banque, la santé, l'éducation et les services publics, rien ne peut être autorisé à mettre en danger les données professionnelles, commerciales ou client, ou à s'écarter de la conformité. Toutefois, un grand nombre des risques et problèmes de sécurité qui viennent à l'esprit en envisageant l'adoption de l’EOD du point de vue de la DSI existaient déjà auparavant, mais sous une autre forme. Très peu d'entreprises disposent de règles strictes pour réglementer et surveiller la sortie de documents imprimés d'un site, les accès distants totalement sécurisés depuis les PC du domicile des collaborateurs ou même l'utilisation des clés USB. Les données sensibles des entreprises ont toujours été mobiles et continueront toujours de l'être, mais avec d'autres méthodes d'accès et de transport. L’EOD apporte alors au département informatique une opportunité nouvelle : réévaluer la manière dont l'entreprise gère tous les aspects de ses exigences de sécurité, élaborer des solutions technologiques plus évoluées capables de faire face aux attaques de type déni de service distribué (DDoS), profiter de la liberté procurée par les stratégies de données, de risque et de conformité appropriées, les utiliser pour trouver des solutions aux problèmes pré-existants et adopter pleinement l’EOD. L'adresse IP au centre de la veille réseau Le réseau est partout – et aucun terminal doté d'une adresse IP n'entre ou ne sort du réseau sans passer par l'IPAM (IP Address Management). La plate-forme IPAM est donc l'autorité de veille réseau qui gère les relations uniques et critiques entre les adresses IP, les terminaux, les utilisateurs, les emplacements physiques et l'activité du réseau. L'adresse IP est un identifiant réseau unique attribué à chaque terminal présent dans un réseau. L'espace d'adressage IP possède donc une valeur stratégique énorme. La capacité à consulter et gérer de façon centralisée les adresses IP d'un réseau d'entreprise au moyen de l'IPAM revêt une importance clé pour connaître et surveiller son réseau. La source exceptionnelle d'informations réseau fournie par l'IPAM est essentielle pour mettre en œuvre des stratégies et savoir quelles applications sont exécutées par qui, et comment les données sensibles sont utilisées. De pair avec les services réseau de base DNS (Domain Name System) et DHCP (Dynamic Host Configuration Protocol), l'IPAM est vital pour le bon fonctionnement et la robustesse d'un réseau :  L'IPAM gère et contrôle le réseau et l'adressage de façon centralisée  Le DNS connecte n'importe quel appareil à un site Web, une application ou un autre utilisateur  Le DHCP assure la connexion de chaque terminal au réseau La plate-forme IPAM consolide les données IPAM, DNS et DHCP dans un référentiel central de veille réseau, en permettant à l'entreprise de mieux gérer ses réseaux et ses terminaux. Pour répondre aux besoins toujours croissants de connectivité des entreprises, une plate-forme IPAM doit fournir trois solutions clés :  Sécurité mobile  Gestion des adresses  Automatisation et libre-service P a g e |7
  10. 10. Sans ces trois solutions, aucune entreprise ne sera à même de parvenir au niveau d'information réseau nécessaire pour assurer la réussite d'initiatives réseau telles que l’EOD, la virtualisation ou les services de Cloud Computing – encore moins de tirer parti des technologies émergentes telles que les liaisons machine-machine (M2M) et la gestion de réseau définie par le logiciel (SDN). Coût et affectation Même après avoir choisi entre un modèle financé par l'entreprise (où les collaborateurs choisissent leurs terminaux mobiles qui sont payés et gérés en central) et un modèle où les collaborateurs sont responsables de tous les aspects de la propriété, il reste des points à préciser : comment distinguer les coûts personnels des coûts professionnels induits par l'utilisation du terminal ? Ce problème peut être difficile à résoudre en consultant les coûts des communications vocales isolément, mais il devient beaucoup plus complexe lorsqu'on y ajoute l'activité liée aux données. Pour une entreprise mondiale dotée d'un effectif conséquent, les factures peuvent être élevées. De plus, avec des tarifs variables au-dessus et en dessous de certains niveaux d'utilisation des données, comment une entreprise pourra-t-elle se prononcer sur une utilisation personnelle ou professionnelle en fonction des différents tarifs ? Pour déterminer le modèle à adopter, l'entreprise doit comparer les coûts d'utilisation du terminal personnel aux coûts réels de gestion du processus de remboursement d'un collaborateur. Quel que soit le modèle choisi, la règle ne sera fiable et précise que dans la mesure où les données de facturation de ses fournisseurs le seront également : le succès reposera sur la facilité avec laquelle il sera possible de distinguer les utilisations personnelles des utilisations professionnelles. Un grand nombre d'entreprises actuellement confrontées à l’EOD ne disposeront probablement pas des capacités techniques pour gérer les niveaux de manipulation des données et de transparence des coûts nécessaires à une mise en œuvre efficace de tels modèles. Prise en charge de l'environnement EOD À mesure que l'éventail des terminaux utilisés dans une entreprise s'élargit et que le pourcentage de collaborateurs nomades augmente, une structure de services et de support souple et compétente est nécessaire. La plupart du temps, les terminaux mobiles seront gérés et supportés par les départements informatiques existants. La mise en œuvre de programmes d’EOD devrait accroître la productivité du personnel de la DSI, celui-ci passant moins de temps à maintenir l'infrastructure générale. Sa répartition devrait également changer, car les questions de support sur les smartphones et les tablettes sont souvent plus simples que le dépannage de problèmes de configuration de PC. Cette tendance entre dans le cadre d'une évolution majeure pour changer la perception par les utilisateurs de la DSI : d'une organisation qui ne fait que réagir aux événements ou empêche les initiatives, elle devrait devenir une équipe proactive s'attachant à faciliter le travail des collaborateurs. Certaines entreprises en attendent une réduction du nombre d'appels au centre d'assistance, aussi bien pour le matériel que pour le logiciel. Les collaborateurs maîtrisent l'utilisation de leurs terminaux, ce qui évite d'avoir à les former. S'ils ont des questions au sujet de leurs terminaux personnels, l'entreprise peut les diriger vers leur opérateur téléphonique ou le fabricant de leur appareil plutôt que vers le centre d'assistance de l'entreprise. L'introduction d'un plus grand nombre d'applications mobiles pourra toutefois conduire à une augmentation du nombre d'appels au centre d'assistance. P a g e |8
  11. 11. L’EOD incite les directeurs informatiques et les entreprises à l'innovation en augmentant le nombre d'utilisateurs d'applications mobiles parmi les collaborateurs. La diffusion d'applications au personnel offre de nouvelles opportunités dépassant le cadre des applications mobiles traditionnelles de courrier électronique et de communication : les feuilles de présence, la gestion des entrées/sorties de site, les applications de ressources humaines en libre-service ou les planifications de continuité d'activité en sont quelques exemples. Le phénomène de l’EOD pourrait ainsi contribuer à enrichir les accès et développer l'innovation. Développement d'une véritable stratégie gagnant-gagnant La consumérisation de l'informatique est sans aucun doute un des facteurs les plus importants auxquels l'entreprise ait été confrontée durant la dernière décennie. Elle requiert toutefois une réponse mesurée, capable d'aligner les objectifs et les ambitions de l'entreprise avec celles de son personnel. ou orientées, la meilleure voie est souvent celle du centre– une attitude intermédiaire entre une stratégie rigide et ouvertement restrictive, qui pourrait sembler ne pas voir combien les vies personnelles et professionnelles des collaborateurs en arrivent maintenant à se confondre, et un "laisser-aller" dans lequel les collaborateurs pourraient décider d'utiliser les terminaux qu'ils souhaitent, sans aucun contrôle. En clair, il faut trouver un équilibre qui réponde à la fois aux souhaits des collaborateurs et aux objectifs de l'entreprise, remplisse les critères de conformité et crée une plate-forme robuste pour une prise en charge par le département informatique. Verizon connait et comprend le défi de l’EOD auquel ses clients doivent faire face. Notre objectif est clairement de travailler avec nos clients à la création d'une feuille de route stratégique qui leur permette d'être bien placés pour retirer des avantages commerciaux de la meilleure productivité et de la meilleure collaboration permises par l’EOD, puis de les exploiter pleinement. Comme c'est le cas pour un grand nombre de décisions en présence d'informations confuses P a g e | 12
  12. 12. Conclusion En établissant un partenariat avec Verizon, en effectuant une revue stratégique des impacts et des opportunités de l’EOD, en créant une feuille de route stratégique pour la croissance et en mettant en œuvre une stratégie EOD et mobile, les entreprises régleront certains problèmes métier critiques : réagir à la consumérisation des solutions et terminaux mobiles, prendre en charge davantage d'appareils, de smartphones et de tablettes, et étendre les systèmes internes aux accès mobiles. Elles seront surtout idéalement positionnées pour en retirer des avantages dans cinq domaines fonctionnels clés : la productivité, la gestion du risque et la conformité, la maîtrise des coûts, l'approvisionnement et la gestion des écosystèmes. La stratégie que nous concevons avec vous garantira l'adaptation de votre entreprise à la réalisation du potentiel de la responsabilisation des collaborateurs par le biais d'un accès sécurisé partout et en permanence. L'impact et le bénéfice de nos solutions Verizon s'étendent à l'entreprise tout entière. Nous travaillons avec nos clients à la création d'une solution de lieu de travail qui permette de retirer un avantage commercial de la mobilité, en contribuant à une valeur ajoutée qui ait un impact positif sur les résultats nets de nos clients, la productivité de leurs collaborateurs et leurs ambitions commerciales, et en leur fournissant la clé pour libérer la valeur intrinsèque de l'opportunité de l’EOD. P a g e | 14
  13. 13. Contributeurs de Verizon Contributeurs de Cisco Neil Cook, Stacey Goldsmith, Consultant Principal, UCC & Mobile Développement commercial, espace de travail unifié – Solutions intelligentes Craig Cerasi, Responsable Marketing Solutions de Mobilité Gavan Egan, VP Ventes Cloud Computing & sécurité EMEA pour Verizon Europe Martin Patten, Développement commercial, espace de travail unifié – Solutions intelligentes Paul Durzan, Directeur, espace de travail unifié – Solutions intelligentes Fabien Gandola, Ingénieur conseil, espace de travail unifié – Solutions intelligentes Jason Freeth, Architecte, Cisco IT À propos de Verizon Enterprise Solutions Verizon Enterprise Solutions fournit des réseaux intelligents et des solutions de Cloud Computing, de mobilité, de sécurité gérée et de communication machine-machine (M2M) aux entreprises les plus performantes du monde. Avec des solutions développées en propre et une gamme complète d'offres mondiales, Verizon Enterprise Solutions contribue à l'émergence de nouvelles opportunités pour l'innovation, l'investissement et la transformation des entreprises. Pour en savoir plus, visitez le site verizonenterprise.com/fr ou le centre d'information de Verizon Enterprise Solutions. P a g e | 15
  14. 14. Verizon Europe : www.verizonenterprise.com/fr Cisco : www.cisco.com/fr En collaboration avec

×