Regard critique sur un projet déjà mis enoeuvreVincens Côté ENV 6006
 1. Présentation du problème 2. Les parties prenantes impliquées 3. La mangrove 4. Le projet de Provita 5. Évaluation...
 Population de l’île Margarita: plus de 400 000personnes Population du parc national: environ 300
 Dégradation de la mangrove du Parc national Lagunade la Restinga malgré le statut de protection Causes de la dégradatio...
 Provita: OBNL environnemental duVenezuela, promoteur du projet Beaucoup d’expertise Peu de ressources Obj.: Restaurat...
 U.S fish and wildlife service: bailleur de fonds Finance les projets de protection des habitatsd’oiseaux migrateurs amé...
 Forêt de palétuviers Zone intertidale Stress perpétuel (marée, salinité,événements climatiques) Adaptations particuli...
 Surface de 20 ha à restaurer pour l’habitat des oiseauxmigrateurs Étude du site Projet d’éducation dans les écoles de ...
 Problème: écologie de la mangrove Lorsque les conditions le permettent, la mangrove seregénère rapidement toute seule ...
 Trois axes du projet: Retirer les menaces anthropiques Restaurer l’hydrologie du site Compter sur la regénération nat...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Restauration de la mangrove du Parc national Laguna de la Restinga, Venezuela

329 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
329
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Restauration de la mangrove du Parc national Laguna de la Restinga, Venezuela

  1. 1. Regard critique sur un projet déjà mis enoeuvreVincens Côté ENV 6006
  2. 2.  1. Présentation du problème 2. Les parties prenantes impliquées 3. La mangrove 4. Le projet de Provita 5. Évaluation du projet 6. Recommandations
  3. 3.  Population de l’île Margarita: plus de 400 000personnes Population du parc national: environ 300
  4. 4.  Dégradation de la mangrove du Parc national Lagunade la Restinga malgré le statut de protection Causes de la dégradation: chasse et pêche illégale,extraction du bois, extraction de sable et de pierres(modification de l’hydrologie), etc.
  5. 5.  Provita: OBNL environnemental duVenezuela, promoteur du projet Beaucoup d’expertise Peu de ressources Obj.: Restauration et utilisation de laméthodologie pour d’autres endroits INPARQUES: Instituto nacional deparques, gestionnaire du parc En mesure d’émettre les autorisation Emploie du personnel sur le site (gardeforestier, gestionnaire) Aucune expérience de restauration
  6. 6.  U.S fish and wildlife service: bailleur de fonds Finance les projets de protection des habitatsd’oiseaux migrateurs américains Populations locales – associations de travailleurs Habitants du parc: association despêcheuses, association des conducteursd’embarcation touristique Habitants de l’île: associations detravailleurs, écoles, etc. Les plus susceptibles d’avoir un impact sur le parcet vice versa
  7. 7.  Forêt de palétuviers Zone intertidale Stress perpétuel (marée, salinité,événements climatiques) Adaptations particulières Écosystème très productif Contrôle érosion des berges, protègecontre les événements climatiques,pouponnière à poissons etmollusques, source de bois, poissonset mollusques, attrait touristique
  8. 8.  Surface de 20 ha à restaurer pour l’habitat des oiseauxmigrateurs Étude du site Projet d’éducation dans les écoles de l’Île Margarita avecune association de professeurs (3500 élèves touchés lorsdu projet) Plantation de nouveaux arbres
  9. 9.  Problème: écologie de la mangrove Lorsque les conditions le permettent, la mangrove seregénère rapidement toute seule Implication des habitants du parc Ce sont les principaux usagers des ressources du parc Publication des résultats: où sont-ils?
  10. 10.  Trois axes du projet: Retirer les menaces anthropiques Restaurer l’hydrologie du site Compter sur la regénération naturelle de la mangrove Impliquer davantage les diverses parties prenantes INPARQUES: Patrouiller les endroits les plus à risque Sensibiliser les associations de pêcheuses et conducteursd’embarcation touristique Utiliser le recherche afin de développer davantaged’opportunités économiques

×