Histoire de la ceinture
Accessoire essentiel de tout art du costume, la ceinture sur-mesure évolue au
gré des modes. Comme tous les accessoires de...
Les belles ceintures ont toujours été très prisées, qu'elles soient en alligator,
karung ou en daim. Les maisons historiqu...
Portée bien avant le moyen-âge, par les hommes ou par les femmes, la
ceinture, cette bande de cuir, de tissu ou de métal n...
Un peu plus tard, les pèlerins de St Jacques de Compostelle attachaient à leur
ceinturon une aumônière qui permettait de r...
Au XVIème siècle, pendant le règne de François Ier, la "ceincture" en soie ou
en cuir change de style et a de nouveau une ...
Le xviiie siècle connaît un développement considérable des accessoires de
luxe et en particulier dans la petite maroquiner...
Début XXème, les ceintures se font plutôt remarquer aux hanches des femmes
qui les personnalisent avec gout. Les boucles A...
De nos jours, la ceinture sert à la fois à tenir le pantalon et comme accessoire
décoratif.
Elle a toujours un impact maje...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Histoire de la ceinture en France

312 vues

Publié le

Voici l'histoire de la ceinture sur-mesure, depuis le Ve siècle avec les célèbres plaques-boucles des mérovingiens jusqu'à nos jours avec les ceintures en cuir Hermès, J. Hopenstand ou Cartier.

Publié dans : Mode de vie
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
312
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
6
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Histoire de la ceinture en France

  1. 1. Histoire de la ceinture
  2. 2. Accessoire essentiel de tout art du costume, la ceinture sur-mesure évolue au gré des modes. Comme tous les accessoires de maroquinerie son image et sa fonction évoluent à travers le temps. En plus de structurer le vêtement, elle va mettre en avant ou faire disparaitre certaines parties de notre silhouette.
  3. 3. Les belles ceintures ont toujours été très prisées, qu'elles soient en alligator, karung ou en daim. Les maisons historiques Hermès, Dior, Longchamp et Gucci sont toujours sur ce créneau. La société Suisse J. Hopenstand qui fait des articles de petite maroquinerie en cuir, s'est récemment fait remarquer pour sa ceinture réversible et sur-mesure qui concurrence les marques plus établies. Voici l’extraordinaire histoire de la ceinture à travers les siècles en France.
  4. 4. Portée bien avant le moyen-âge, par les hommes ou par les femmes, la ceinture, cette bande de cuir, de tissu ou de métal n'a pas toujours eu la même utilité. Au Ve siècle, les Mérovingiens l'a portait comme un bijou. Une plaque-boucle qui avait souvent des motifs chrétiens servait à « boucler sa ceinture ». Elle ont principalement été fabriquées en Gaule mérovingienne, c'est à dire dans l'Est de la France en Bourgogne et même jusqu'en Suisse. Du milieu du VIe siècle au début du VIIIe, l'art des plaques-boucles s'est principalement exprimé sur les garnitures de ceintures de fer damasquiné et de bronze, trouvées en Bourgogne, Savoie et en Suisse romande.
  5. 5. Un peu plus tard, les pèlerins de St Jacques de Compostelle attachaient à leur ceinturon une aumônière qui permettait de ranger les pièces de monnaie qu'on leur donnait. Les expressions « pendre à la ceinture » ou « se serrer la ceinture » viennent probablement de cette époque où la "ceingture" puis "cinture" était associé à la mendicité. Lors du très difficile IVéme siècle, la "sceinture" se réduisit à une simple lanière de tissu, voire même à une petite corde, un peu comme celle des moines Franciscains. On l'appelle également "ceincture" ou encore "sainture".
  6. 6. Au XVIème siècle, pendant le règne de François Ier, la "ceincture" en soie ou en cuir change de style et a de nouveau une fonction utilitaire. On y accroche toute sorte d'objets et des petits bijoux. Cet accessoire qui prend les noms de "sainture" puis enfin "ceinture" revêt alors un caractère de reconnaissance sociale et de paraître. On la porte également pour serrer la saie qui était une tunique ouverte en pointe.
  7. 7. Le xviiie siècle connaît un développement considérable des accessoires de luxe et en particulier dans la petite maroquinerie. Les ceintures en cuir sur- mesure ont une double dimension: pratique et prestigieuse. Au XIXe siècle, la révolution industrielle popularise l'utilisation du cuir auprès de toutes les couches de la société, ce n'est plus un objet de luxe.
  8. 8. Début XXème, les ceintures se font plutôt remarquer aux hanches des femmes qui les personnalisent avec gout. Les boucles Art Nouveau en argent et ornées de pierres précieuses sont aujourd’hui devenus des objets de collection. La maison Hermès sort sa première collection de ceintures de luxe dans les années 1920 ainsi que d'autres produits cultes. Pendant la première et la seconde guerre mondiale, la ceinture était portée sur l'uniforme et assez serrée pour donner aux soldats une impression de force. L'accessoire était quelquefois porté avec un corset pour exagérer le coté musclé du combattant et faire ressortir ses épaules.
  9. 9. De nos jours, la ceinture sert à la fois à tenir le pantalon et comme accessoire décoratif. Elle a toujours un impact majeur sur la silhouette. Les ceintures en cuir réversible ou non ont toujours la préférence des utilisateurs mais on retrouve également d'autres matières comme le tissu ou les matières plastiques. La ceinture sur-mesure noire ou colorée a encore un grand avenir devant elle!

×