Utilisation des SIG à la 
Sûreté du Québec 
Sergent Alain Croteau 
Coordonnateur Recherche Terrestre
Mission/Ressources 
• Encadrement des recherches de personnes 
disparues au Québec. 
– 1600 dossiers annuellement 
– 200 d...
Outil adapté de ArcMap
Outil adapté de ArcMap
Utilisation des SIG 
• Analyse de l’environnement 
• Positionnement d’éléments d’enquête 
• Suivi des actions initiales 
•...
Analyse de l’environnement 
• Utilisation de cartes variées mais 
complètes 
– Imagerie satellitaire 
– Cartes urbaines, r...
Positionnement d’éléments 
d’enquête 
• Assistance aux enquêteurs 
– Évasion prison d’Orsainville 
– Incendie Iles Verte 
...
Positionnement d’éléments 
d’enquête
Positionnement d’éléments 
d’enquête
Suivi des actions initiales 
• Positionnement des éléments 
d’intérêts en recherche terrestre 
– Établissement du point in...
Planification des stratégies de 
recherche 
• Choix du profil 
• Zones statistiques 
• Priorisation de secteurs 
• Progres...
Le choix d’un profil 
• Regroupement par comportement 
statistique 
• Deux profils types: 
– Les communicatifs 
– Les non ...
Analyse des profils 
« chasseur » 
• Mobile et communicatif 
• Catégorie qui inclue tous les 
types de chasseurs 
• Import...
Analyse statistique Chasseur
Analyse spatiale Chasseur
Analyse des profils 
« Alzheimer » 
• Mobile et non communicatif 
• Inclus tous les types de démence 
sans égard à l’activ...
Analyse statistique Alzheimer
Analyse spatiale Alzheimer
Analyse des profils 
« Dépressif » 
• Mobile et non communicatif 
• Ne sont pas tous suicidaire 
• Ne sont pas perdus, ils...
Analyse statistique Dépressif
Analyse spatiale Dépressif
Progression des recherches
Assignation et contrôle 
• Planification et priorisation des 
secteurs de recherche 
• Transfert aux GPS 
• Enregistrement...
Planification, priorisation et 
assignations
Contrôle du travail fait
Assignation de la POD
Élaboration de rapports 
• Chaque dossier de recherche 
implique un rapport détaillé 
– Production de cartes chronologique...
Témoignage à la cour
Recherche et développement 
• Utilisation de l’Imagerie Hyper Spectrale 
(HSI) 
• Utilisation de drônes en cartographie 
•...
Merci!
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Utilisation des SIG par la SQ en recherche terrestre

363 vues

Publié le

Présentation sur l’utilisation des SIG en recherche terrestre. Voyez comment la sûreté du Québec utilise les données cartographiques jumelées à l’analyse terrain, aux profils des disparus pour résoudre en moyenne 1600 disparitions annuellement

Publié dans : Technologie
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
363
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
16
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • Curieusement, les chasseurs sont statistiquement retrouvés assez près des sentiers
    Distance de l’accès le plus près
    25% 50 mètres
    50% 100 mètres
    75% 200 mètres
    95% 380 mètres
  • Il est important de déterminer le niveau d’atteinte de la maladie. On obtien une bonne indication en posant la question « combien de temps mêts une personne normale à diagnostiquer un problème chez le disparu »
    Dans les cas atteints modérément à moyennement, l’errance est en fonction de l’atteinte d’une cible et les distances parcourues peuvent être plus longues.
    Les sujets plus affectés sont aléatoires dans leurs demandes ou dans l’atteinte de leurs buts. Ces sujets seront plus enclins à errer, ils voyageront sur de plus courtes distances et leurs sens peuvent être passablement dérangés (absence de douleurs).
    Ils ne laisseront pas beaucoup d’indices
  • Il faut considérer:
    Les prédispositions à long terme sont : les cas des suicides dans la famille, les tentatives de suicide, la dépression, les problèmes d’alcool ou d’usage de stupéfiants. Il y a de plus une augmentation du risque de mortalité si le sujet est un homme. Les hommes utilisent plus souvent des méthodes plus violentes pour se suicider. Certains traits de caractère accentuent aussi les prédispositions au suicide. Notons les approches « tout ou rien » et les gens qualifiés d’intransigeants, d’excessifs, de perfectionnisme, de pessimisme, d’impulsif ou ayant une faible estime ou de mauvaise habiletés en résolution de problèmes.
    Les prédispositions à court terme sont : les sujets séparés, divorcés, veufs, plus vieux que 65 ans ou plus jeune que 25 ans, retraités, sans emploi et ayant peu de support social. Les symptômes psychiatriques les plus souvent associés au suicide sont la dépression, la dépendance à l’alcool ou à d’autres substances enivrantes et la schizophrénie. Les troubles de personnalité, les obsessifs-compulsifs et le sujets souffrant d’attaque de panic peuvent aussi être associés au suicide. Les gens qui sont récemment diagnostiqué avec une maladie incurable devient tous plus à risque.
    Les facteurs de protection sont : Une approche optimiste à la vie, traitement en cour pour maladie mentale, garde et responsabilité d’enfant mineur et un bon support social.
    Les facteurs précipitant sont : L’emprisonnement ou la menace d’emprisonnement, un événement social humiliant, la perte récente d’un emploi, un déménagement récent, une séparation, un divorce, l’anniversaire d’une mort, des problèmes au travail ou à l’école, une grossesse involontaire.
    Les indicateurs de passage à l’acte sont : Détermination du moyen pour se suicider, disponibilité du moyen sélectionné, message d’adieu verbal, dons de possessions, note écrite d’adieu.
  • Utilisation des SIG par la SQ en recherche terrestre

    1. 1. Utilisation des SIG à la Sûreté du Québec Sergent Alain Croteau Coordonnateur Recherche Terrestre
    2. 2. Mission/Ressources • Encadrement des recherches de personnes disparues au Québec. – 1600 dossiers annuellement – 200 dossiers à large mobilisation • Trois équipes permanentes et spécialisées – 90 Chercheurs au sol – 12 Techniciens de recherche – 8 Maîtres-chiens – 6 Plongeurs – 2 Sergents coordonnateurs • Beaucoups d’équipements très variés
    3. 3. Outil adapté de ArcMap
    4. 4. Outil adapté de ArcMap
    5. 5. Utilisation des SIG • Analyse de l’environnement • Positionnement d’éléments d’enquête • Suivi des actions initiales • Planification des stratégies de recherche • Élaboration de rapports • Recherche et développement
    6. 6. Analyse de l’environnement • Utilisation de cartes variées mais complètes – Imagerie satellitaire – Cartes urbaines, routières, topographiques / MNT • Utilisation de fonctions d’interactions – Outils d’analyse spatiale
    7. 7. Positionnement d’éléments d’enquête • Assistance aux enquêteurs – Évasion prison d’Orsainville – Incendie Iles Verte – Recherche de suspects – Fouille minutieuse
    8. 8. Positionnement d’éléments d’enquête
    9. 9. Positionnement d’éléments d’enquête
    10. 10. Suivi des actions initiales • Positionnement des éléments d’intérêts en recherche terrestre – Établissement du point initiale – Fouille sommaire des environs – Assistance téléphonique aux premiers intervenants
    11. 11. Planification des stratégies de recherche • Choix du profil • Zones statistiques • Priorisation de secteurs • Progression des recherches • Calcul de la POD
    12. 12. Le choix d’un profil • Regroupement par comportement statistique • Deux profils types: – Les communicatifs – Les non communicatifs • Deux comportements types: – Les mobiles – Les non mobiles • À la base de la Gestion de recherche
    13. 13. Analyse des profils « chasseur » • Mobile et communicatif • Catégorie qui inclue tous les types de chasseurs • Importance accordée au type de gibier et au type de chasseur • Quel niveau d’orgueil? • Quels équipements? Distance du PI en kilomètres Climat tempéré Montagne Plat 25% 1.0 km 0.6 km 50% 2.1 km 1.6 km 75% 4.8 km 3.1 km 95% 17.2 km 13.7 km
    14. 14. Analyse statistique Chasseur
    15. 15. Analyse spatiale Chasseur
    16. 16. Analyse des profils « Alzheimer » • Mobile et non communicatif • Inclus tous les types de démence sans égard à l’activité pratiquée • Accentuation du comportement déclenché par un stress soudain • La direction prise au départ prédit bien l’endroit où sera retrouvé l’individu. Distance du PI en kilomètres Climat tempéré Montagne Plat Urbain 25% 1.1km 0.6km 50% 3.1 km 1.8 km 2.6 km 75% 5.8km 3.2km 95% 18.3km 9.9km
    17. 17. Analyse statistique Alzheimer
    18. 18. Analyse spatiale Alzheimer
    19. 19. Analyse des profils « Dépressif » • Mobile et non communicatif • Ne sont pas tous suicidaire • Ne sont pas perdus, ils recherchent l’isolement • Importance du dernier 24h et de l’élément déclencheur • De plus en plus fréquent chez les personnes âgées Distance du PI en kilomètres Climat tempéré Montagne Plat Urbain 25% 0.3km 0.3km 0.1km 50% 1.1 km 0.8 km 0.5 km 75% 3.2km 2.3km 1.5km 95% 21.6km 17.3km 13.1km
    20. 20. Analyse statistique Dépressif
    21. 21. Analyse spatiale Dépressif
    22. 22. Progression des recherches
    23. 23. Assignation et contrôle • Planification et priorisation des secteurs de recherche • Transfert aux GPS • Enregistrement du parcours des membres de l’équipe • Transfert des efforts sur ArcGIS • Contrôle de la POD
    24. 24. Planification, priorisation et assignations
    25. 25. Contrôle du travail fait
    26. 26. Assignation de la POD
    27. 27. Élaboration de rapports • Chaque dossier de recherche implique un rapport détaillé – Production de cartes chronologiques – Assistance visuelle pour la compréhension de la famille – Préservation des tracés GPS en vue d’une enquête de coroner ou d’un témoignage à la cour
    28. 28. Témoignage à la cour
    29. 29. Recherche et développement • Utilisation de l’Imagerie Hyper Spectrale (HSI) • Utilisation de drônes en cartographie • Utilisation des médias sociaux pour le géo-référencement des activistes • Renvoi d’informations cellulaires • Points d’évacuations provinciaux • Projection de déplacement Alzheimer • Cumul statistique
    30. 30. Merci!

    ×