SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  33
L e p r o t e c t i o n n i s m e
1
 Introduction
 Definition et Objectifs du protectionnisme
 L’histoire du proctectionnisme
 Development théorique
 Les mesures du protectionnisme
 Les avantages et les inconvénients du protectionnisme
 Opposition au protectionnisme
 Conclusion
INTRODUCTION
3
4
Le protectionnisme est une politique économique menée par
un État qui consiste à protéger ses producteurs contre la
concurrence des producteurs étrangers.
5
maintenir l'emploi dans
certains secteurs
d'activités.
protéger les acteurs
économiques nationaux
de la concurrence
étrangère
diminuer le déficit
commercial
Les
mercantilistes
Le Mercantilisme est une doctrine qui se
préoccupe des moyens d'augmenter la
richesse de l'Etat fondée sur le volume détenu
de métaux précieux. Cette doctrine s‘étend de
la fin du Moyen-Âge au milieu du 18ème
siècle. Le mot "mercantiliste" vient de l'italien
"mercante" qui signifie "marchand".
Cette doctrine économique prône le
développement économique par
l'enrichissement des nations au moyen du
commerce en général, du commerce extérieur
en particulier, mais aussi de l'industrialisation.
Elle se situe historiquement à la fin du Moyen-
Âge et marque aussi la fin de la prééminence
des doctrines de l'Église dans l'organisation
sociale. 6
Les
mercantilistes
Dans cette optique, les mercantilistes
préconisent une politique volontariste de
soutien aux exportations via la création de
grandes compagnies de commerce ou de
grandes manufactures. Au contraire l'État doit
tenter de freiner les importations qui sont
synonymes de sorties d'or. L'enrichissement
d'un État se fait par ses exportations et
l'appauvrissement d'un autre par ses
importations. L'État interdit l'exportation de
monnaie du pays ainsi que les métaux
précieux (or, argent...).
7
8
Selon l'historien économiste Paul Bairoch (Mythes et
paradoxes de l’histoire économique, 1994) « le
protectionnisme est la règle, le libre-échangisme
l'exception »dans l’histoire économique du XIXe siècle. Le
monde industrialisé de 1913 est semblable à celui de 1815 :
« un océan de protectionnisme cernant quelques îlots
libéraux. », à l’exception notable du Royaume-Uni, et d’une
courte parenthèse libre-échangiste en Europe entre 1860 et
1870.
En revanche, « le tiers-monde était un océan de libéralisme
sans îlot protectionniste », les pays occidentaux imposant
aux pays colonisés et même à ceux politiquement
indépendants des traités dits « inégaux » contraignant à
l’abaissement des barrières douanières.
P r o t e c t i o n n i s m e e t
l i b r e - é c h a n g e à
l ' É p o q u e
c o n t e m p o r a i n e
9
Le décollage industriel de la Grande-Bretagne et de la France
au début du XIXe siècle bénéficie de fortes barrières
douanières. Les États-Unis qui ont pratiqué un
protectionnisme sans concessions ont connu des taux de
croissance parmi les plus élevés au monde après la guerre
de Sécession (qui oppose d’ailleurs un Sud libre-échangiste
au Nord protectionniste).
L’Europe a vu la Grande Dépression (1873-1896) éclater au
moment même où les droits de douanes étaient au plus bas,
puis le retour au protectionnisme aurait entraîné un retour de
la prospérité.
Depuis la fin des années 1940, l'extension du libre-échange
n'a pas totalement éliminé les pratiques protectionnistes.
P r o t e c t i o n n i s m e e t
l i b r e - é c h a n g e à
l ' É p o q u e
c o n t e m p o r a i n e
10
1. Le protectionnisme
dans la Richesse des
Nations
3. Les termes de
l’echange
2. Le protectionnisme
des industries
naissantes
4. Rendements
d'échelles
Dans son ouvrage maître, Adam Smith justifie le libre-échange, en développant l'idée que,
contrairement à ce qu'affirmaient les mercantilistes, le commerce est synonyme de paix et
d'enrichissement mutuel. Toutefois, Smith n'est pas contre l'idée d'instaurer des droits de douane,
pour deux cas bien spécifiques :
11
12
en réaction à des taxations
opérées par des pays sur
les exportations nationales.
. en cas de présence
d'industries stratégiques pour
la défense nationale
13
Le protectionnisme est donc selon Smith une
mesure exceptionnelle, mais qui, en règle
générale, nuit au bon fonctionnement de
l'économie.
14
Dans son Rapport sur les manufactures
(1791), le Secrétaire au
Trésor américain Alexander
Hamilton détaille une objection sérieuse :
livrée à elle-même, l'industrie américaine
n'est pas en mesure de concurrencer sur
son propre territoire l'industrie britannique,
en raison de son manque d'expérience et
de savoir-faire. Hamilton propose de
protéger temporairement les industries
naissantes, de préférence via
des subventions.
L e p r o t e c t i o n n i s m e
d e s i n d u s t r i e s
n a i s s a n t e s
15
Friedrich List qui a été exilé aux États-Unis
de 1825 à 1832 où il a été imprégné de la
tradition protectionniste de Alexander
Hamilton, James Madison et Andrew
Jackson, publie en 1841 (Système national
d'économie politique), qui rejette
l'analyse classique au profit de
l'analyse historique, et popularise le
principe de protection des industries
naissantes (ou "protection des industries
dans l'enfance") par des barrières
douanières, qu'il appelle « protectionnisme
éducateur »
L e p r o t e c t i o n n i s m e
d e s i n d u s t r i e s
n a i s s a n t e s
16
Friedrich List
explique que:
« Le protectionnisme est notre
voie, le libre-échange est notre
but. »
En économie internationale, les termes de l'échange désignent le pouvoir d'achat de biens et
services importés qu'un pays détient grâce à ses exportations . L'indice des termes de l'échange le plus
courant mesure le rapport entre les prix des exportations et les prix des importations.
Une augmentation de cet indice correspond à une amélioration des termes de l'échange : par exemple, un
pays vend plus cher ses exportations pour un prix à l'importation constant. Inversement, une diminution
de l'indice correspond à une dégradation des termes de l'échange.
17
Le rapport entre indices des prix est également appelé termes nets de l'échange.
Il existe termes bruts de l'échange, qui sont le rapport entre le volume des
importations et le volume des exportations. De même, une augmentation de cet
indice correspond à une amélioration des termes de l'échange : un pays est obligé
de produire un volume plus petit pour recevoir un volume égal.
18
19
Les facteurs susceptibles de faire varier les termes de l'échange comprennent :
la rareté et les
caractéristiques des
biens échangés (qualité,
valeur apparente, etc.)
les coûts de
production ;
les taux de change et les
droits de douane
les préférences des pays,
leur évolution, et
l'incertitude sur ces
préférences ;
.P a r e x e m p l e , u n p a y s q u i d é t i e n t u n b i e n r a r e e t r e c h e r c h é
p e u t s ' a t t e n d r e à d e s t e r m e s f a v o r a b l e s .
20
Rendements d'échelle
Les rendements d'échelle représentent l'accroissement de l'efficience
(faire avec moins de moyens) à la suite de l'augmentation des facteurs de
production. Les économies d'échelle traduisent la baisse du coût moyen
de production consécutive à une hausse de la production.
Les indicateurs des rendements d'échelle analysent
l'activité d'une entreprise par rapport à la variation de
ses facteurs de production.
21
L'analyse économique
s'intéresse au rendement, parce
qu'il détermine la quantité
optimum traitée par une
industrie, et donc la taille des
firmes sur un marché. Les
conditions techniques sont bien
sûr le déterminant principal des
rendements, et le progrès
technique fait bouger les choses.
Les rendements d'échelle sont croissants lorsque la
production varie de façon plus importante que la variation
des facteurs de production utilisés. La production d'une
unité supplémentaire s'accompagne alors d'une baisse du
coût unitaire, et la même quantité de facteurs permet de
produire plus. On parle dans ce cas là d’économie d’échelle.
Les rendements d'échelle sont constants lorsque la
production varie dans la même proportion que celle des
facteurs de production utilisés. Le coût reste lui aussi
constant.
Les rendements d'échelle sont décroissants lorsque la
production varie de façon moins importante que la
variation des facteurs de production utilisés. Ceci signifie
que le coût marginal va en s'accroissant (plus on produit
et plus il est coûteux de produire une unité
supplémentaire) ou qu'il faut plus de facteurs pour
produire une unité. Lorsque les rendements deviennent
négatifs, on parle de gaspillage d’échelle ou déséconomie
d'échelle.
22
Les avantages et les
inconvénients du
protectionnisme :
23
24
1
Protéger l'emploi dans
certains secteurs
durement touchés par
la concurrence.
2
Soutenir le pouvoir
d'achat grâce au
maintien de l’emploi.
3
Une plus grande
variété des produits
sont offerts aux
consommateurs
4
Une meilleure
protection des
industries nationales.
•Soutenir le pouvoir d'achat grâce au maintien de l’emploi.
25
5
Prévention du
« dumping ».
6
Protection et
sauvegarde de
l’emploi
7
Création de nouveaux
emplois.
8
Protection de
l’économie des
concurrences
étrangères
•Soutenir le pouvoir d'achat grâce au maintien de l’emploi.
26
9
Moins de dépendance
à d’autres pays.
10
Préservation de la
culture et de la
souveraineté
nationales
11
Impact positif sur
l’environnement,
réduction des
transports, de la
pollution, etc.
12
Absence de risques
liés aux produits
chimiques autorisés
dans d’autres pays.
•Soutenir le pouvoir d'achat grâce au maintien de l’emploi.
27
2
1
3
4
5
6
Renchérissem
ent du coût de
la vie en
général.
Représailles des autres pays, qui
peuvent être amenés à engager des
mesures de rétorsion néfastes sur le
commerce.
Faire stagner l'innovation
.
.
.
Inconvénients
Risque d’endommager le système
commercial
Manque de diversité dans les
produits disponibles
Absence de concurrence pour réduire les
prix des biens de consommation
L e s m e s u r e s d u
p r o t e c t i o n n i s m e
28
Droits de douane :
Imposer des droits de douane consiste à taxer les
produits importés afin d'augmenter leur prix, et
ainsi de diminuer la quantité achetée par les
consommateurs
29
I II III
IV V VI
30
Procédure de
Dédouanement
Normes techniques ou sanitaires Autres normes
professionnelles
Quotas
Lois limitant les prises
de participation
Manipulation du taux de change et
Subventions
31
Procédure de
Dédouanement
Il s'agit d'alourdir les procédures
administratives pour les
importations
Normes techniques ou
sanitaires
Ces normes correspondent à un
cahier des charges qu'un produit
doit remplir pour pouvoir être
vendu dans un pays.
Autres normes
professionnelles
Les statuts des professions et
autres réglementations faisant
barrière à l'accès à ces activités.
Quotas
Ils visent à limiter la quantité de
produits importés.
32
Lois limitant les prises de
participation
Les autorités d'un pays peuvent
chercher à protéger certaines activités
contre les prises de participation par
des investisseurs étrangers.
Manipulation du taux de
change
Une monnaie se dévalue, ou subit une
dévaluation, lorsque son taux de change
se déprécie par rapport à une monnaie
de référence, ou un panier de
monnaies.
Subventions aux acheteurs
Elles consistent à accorder des
facilités financières aux clients
Subventions aux
producteurs
Elles visent à donner un avantage
aux producteurs nationaux.
Selon le journaliste économique français Éric Le Boucher, « le protectionnisme n'est pas une
solution contre la chute des emplois industriels ». Contrairement au régime de libre-échange,
il fait baisser la variété des produits offerts à la consommation et empêche le pays d'acquérir
son importance commerciale selon le principe d'avantage comparatif, car les agents
économiques ne sont pas incités- en l'absence de pression concurrentielle - à développer au
maximum leurs points forts de production.
Selon l'économiste Daniel Cohen, « le protectionnisme aggraverait la crise » et constitue un
danger dans la mesure où si un pays A met en place un protectionnisme à l'import sur un bien
d'un pays B, ce pays B peut en retour mettre en place un protectionnisme sur un bien
provenant du pays A. Le protectionnisme induit alors un cercle vicieux.
Le commerce international pouvant être vu comme un accord gagnant-gagnant, la mise en
place de mesures protectionnistes diminuerait le bien-être global. 33

Contenu connexe

Similaire à Protecticionnisme

La Concurrence Monopolistique 1
La Concurrence Monopolistique 1La Concurrence Monopolistique 1
La Concurrence Monopolistique 1
BMCE BANK
 
2014 diapo chap 3 mondialisation
2014 diapo chap 3 mondialisation2014 diapo chap 3 mondialisation
2014 diapo chap 3 mondialisation
Philippe Watrelot
 
Chapitre2(mr alhadyan)
Chapitre2(mr alhadyan)Chapitre2(mr alhadyan)
Chapitre2(mr alhadyan)
FSJEST13
 
Le Marché De Cpp
Le Marché De CppLe Marché De Cpp
Le Marché De Cpp
Lafon
 
01 theorieseconomiques-130204185420-phpapp02
01 theorieseconomiques-130204185420-phpapp0201 theorieseconomiques-130204185420-phpapp02
01 theorieseconomiques-130204185420-phpapp02
hassan azfar
 
La mondialisation
La mondialisationLa mondialisation
La mondialisation
anthonyd1
 

Similaire à Protecticionnisme (20)

2017 diapo chap 3 mondialisation-partie 2
2017 diapo chap 3 mondialisation-partie 22017 diapo chap 3 mondialisation-partie 2
2017 diapo chap 3 mondialisation-partie 2
 
EI.pdf
EI.pdfEI.pdf
EI.pdf
 
Dossier presse
Dossier presseDossier presse
Dossier presse
 
De la souveraineté industrielle aux relocalisations : de quoi parle-t-on ?
De la souveraineté industrielle aux relocalisations : de quoi parle-t-on ?De la souveraineté industrielle aux relocalisations : de quoi parle-t-on ?
De la souveraineté industrielle aux relocalisations : de quoi parle-t-on ?
 
Chapitre 4 l_histoire_des_faits_ecoomiques
Chapitre 4 l_histoire_des_faits_ecoomiquesChapitre 4 l_histoire_des_faits_ecoomiques
Chapitre 4 l_histoire_des_faits_ecoomiques
 
La Concurrence Monopolistique 1
La Concurrence Monopolistique 1La Concurrence Monopolistique 1
La Concurrence Monopolistique 1
 
Séance 9 le commerce international
Séance 9   le commerce internationalSéance 9   le commerce international
Séance 9 le commerce international
 
Economie Internationale (1).pdf
Economie Internationale (1).pdfEconomie Internationale (1).pdf
Economie Internationale (1).pdf
 
2014 diapo chap 3 mondialisation
2014 diapo chap 3 mondialisation2014 diapo chap 3 mondialisation
2014 diapo chap 3 mondialisation
 
2017 diapo chap 3 mondialisation-partie 1
2017 diapo chap 3 mondialisation-partie 12017 diapo chap 3 mondialisation-partie 1
2017 diapo chap 3 mondialisation-partie 1
 
théories du commerce internationnal
théories du commerce internationnalthéories du commerce internationnal
théories du commerce internationnal
 
Chapitre2(mr alhadyan)
Chapitre2(mr alhadyan)Chapitre2(mr alhadyan)
Chapitre2(mr alhadyan)
 
La France est-elle exposée au risque protectionniste ?
La France est-elle exposée au risque protectionniste ?La France est-elle exposée au risque protectionniste ?
La France est-elle exposée au risque protectionniste ?
 
Le Marché De Cpp
Le Marché De CppLe Marché De Cpp
Le Marché De Cpp
 
Economie generale
Economie generaleEconomie generale
Economie generale
 
Gestion d'entreprise
Gestion d'entrepriseGestion d'entreprise
Gestion d'entreprise
 
01 theorieseconomiques-130204185420-phpapp02
01 theorieseconomiques-130204185420-phpapp0201 theorieseconomiques-130204185420-phpapp02
01 theorieseconomiques-130204185420-phpapp02
 
01.theorieseconomiques (1)
01.theorieseconomiques (1)01.theorieseconomiques (1)
01.theorieseconomiques (1)
 
Cours1 um2
Cours1 um2Cours1 um2
Cours1 um2
 
La mondialisation
La mondialisationLa mondialisation
La mondialisation
 

Protecticionnisme

  • 1. L e p r o t e c t i o n n i s m e 1
  • 2.  Introduction  Definition et Objectifs du protectionnisme  L’histoire du proctectionnisme  Development théorique  Les mesures du protectionnisme  Les avantages et les inconvénients du protectionnisme  Opposition au protectionnisme  Conclusion
  • 4. 4 Le protectionnisme est une politique économique menée par un État qui consiste à protéger ses producteurs contre la concurrence des producteurs étrangers.
  • 5. 5 maintenir l'emploi dans certains secteurs d'activités. protéger les acteurs économiques nationaux de la concurrence étrangère diminuer le déficit commercial
  • 6. Les mercantilistes Le Mercantilisme est une doctrine qui se préoccupe des moyens d'augmenter la richesse de l'Etat fondée sur le volume détenu de métaux précieux. Cette doctrine s‘étend de la fin du Moyen-Âge au milieu du 18ème siècle. Le mot "mercantiliste" vient de l'italien "mercante" qui signifie "marchand". Cette doctrine économique prône le développement économique par l'enrichissement des nations au moyen du commerce en général, du commerce extérieur en particulier, mais aussi de l'industrialisation. Elle se situe historiquement à la fin du Moyen- Âge et marque aussi la fin de la prééminence des doctrines de l'Église dans l'organisation sociale. 6
  • 7. Les mercantilistes Dans cette optique, les mercantilistes préconisent une politique volontariste de soutien aux exportations via la création de grandes compagnies de commerce ou de grandes manufactures. Au contraire l'État doit tenter de freiner les importations qui sont synonymes de sorties d'or. L'enrichissement d'un État se fait par ses exportations et l'appauvrissement d'un autre par ses importations. L'État interdit l'exportation de monnaie du pays ainsi que les métaux précieux (or, argent...). 7
  • 8. 8 Selon l'historien économiste Paul Bairoch (Mythes et paradoxes de l’histoire économique, 1994) « le protectionnisme est la règle, le libre-échangisme l'exception »dans l’histoire économique du XIXe siècle. Le monde industrialisé de 1913 est semblable à celui de 1815 : « un océan de protectionnisme cernant quelques îlots libéraux. », à l’exception notable du Royaume-Uni, et d’une courte parenthèse libre-échangiste en Europe entre 1860 et 1870. En revanche, « le tiers-monde était un océan de libéralisme sans îlot protectionniste », les pays occidentaux imposant aux pays colonisés et même à ceux politiquement indépendants des traités dits « inégaux » contraignant à l’abaissement des barrières douanières. P r o t e c t i o n n i s m e e t l i b r e - é c h a n g e à l ' É p o q u e c o n t e m p o r a i n e
  • 9. 9 Le décollage industriel de la Grande-Bretagne et de la France au début du XIXe siècle bénéficie de fortes barrières douanières. Les États-Unis qui ont pratiqué un protectionnisme sans concessions ont connu des taux de croissance parmi les plus élevés au monde après la guerre de Sécession (qui oppose d’ailleurs un Sud libre-échangiste au Nord protectionniste). L’Europe a vu la Grande Dépression (1873-1896) éclater au moment même où les droits de douanes étaient au plus bas, puis le retour au protectionnisme aurait entraîné un retour de la prospérité. Depuis la fin des années 1940, l'extension du libre-échange n'a pas totalement éliminé les pratiques protectionnistes. P r o t e c t i o n n i s m e e t l i b r e - é c h a n g e à l ' É p o q u e c o n t e m p o r a i n e
  • 10. 10 1. Le protectionnisme dans la Richesse des Nations 3. Les termes de l’echange 2. Le protectionnisme des industries naissantes 4. Rendements d'échelles
  • 11. Dans son ouvrage maître, Adam Smith justifie le libre-échange, en développant l'idée que, contrairement à ce qu'affirmaient les mercantilistes, le commerce est synonyme de paix et d'enrichissement mutuel. Toutefois, Smith n'est pas contre l'idée d'instaurer des droits de douane, pour deux cas bien spécifiques : 11
  • 12. 12 en réaction à des taxations opérées par des pays sur les exportations nationales. . en cas de présence d'industries stratégiques pour la défense nationale
  • 13. 13 Le protectionnisme est donc selon Smith une mesure exceptionnelle, mais qui, en règle générale, nuit au bon fonctionnement de l'économie.
  • 14. 14 Dans son Rapport sur les manufactures (1791), le Secrétaire au Trésor américain Alexander Hamilton détaille une objection sérieuse : livrée à elle-même, l'industrie américaine n'est pas en mesure de concurrencer sur son propre territoire l'industrie britannique, en raison de son manque d'expérience et de savoir-faire. Hamilton propose de protéger temporairement les industries naissantes, de préférence via des subventions. L e p r o t e c t i o n n i s m e d e s i n d u s t r i e s n a i s s a n t e s
  • 15. 15 Friedrich List qui a été exilé aux États-Unis de 1825 à 1832 où il a été imprégné de la tradition protectionniste de Alexander Hamilton, James Madison et Andrew Jackson, publie en 1841 (Système national d'économie politique), qui rejette l'analyse classique au profit de l'analyse historique, et popularise le principe de protection des industries naissantes (ou "protection des industries dans l'enfance") par des barrières douanières, qu'il appelle « protectionnisme éducateur » L e p r o t e c t i o n n i s m e d e s i n d u s t r i e s n a i s s a n t e s
  • 16. 16 Friedrich List explique que: « Le protectionnisme est notre voie, le libre-échange est notre but. »
  • 17. En économie internationale, les termes de l'échange désignent le pouvoir d'achat de biens et services importés qu'un pays détient grâce à ses exportations . L'indice des termes de l'échange le plus courant mesure le rapport entre les prix des exportations et les prix des importations. Une augmentation de cet indice correspond à une amélioration des termes de l'échange : par exemple, un pays vend plus cher ses exportations pour un prix à l'importation constant. Inversement, une diminution de l'indice correspond à une dégradation des termes de l'échange. 17
  • 18. Le rapport entre indices des prix est également appelé termes nets de l'échange. Il existe termes bruts de l'échange, qui sont le rapport entre le volume des importations et le volume des exportations. De même, une augmentation de cet indice correspond à une amélioration des termes de l'échange : un pays est obligé de produire un volume plus petit pour recevoir un volume égal. 18
  • 19. 19 Les facteurs susceptibles de faire varier les termes de l'échange comprennent : la rareté et les caractéristiques des biens échangés (qualité, valeur apparente, etc.) les coûts de production ; les taux de change et les droits de douane les préférences des pays, leur évolution, et l'incertitude sur ces préférences ;
  • 20. .P a r e x e m p l e , u n p a y s q u i d é t i e n t u n b i e n r a r e e t r e c h e r c h é p e u t s ' a t t e n d r e à d e s t e r m e s f a v o r a b l e s . 20
  • 21. Rendements d'échelle Les rendements d'échelle représentent l'accroissement de l'efficience (faire avec moins de moyens) à la suite de l'augmentation des facteurs de production. Les économies d'échelle traduisent la baisse du coût moyen de production consécutive à une hausse de la production. Les indicateurs des rendements d'échelle analysent l'activité d'une entreprise par rapport à la variation de ses facteurs de production. 21
  • 22. L'analyse économique s'intéresse au rendement, parce qu'il détermine la quantité optimum traitée par une industrie, et donc la taille des firmes sur un marché. Les conditions techniques sont bien sûr le déterminant principal des rendements, et le progrès technique fait bouger les choses. Les rendements d'échelle sont croissants lorsque la production varie de façon plus importante que la variation des facteurs de production utilisés. La production d'une unité supplémentaire s'accompagne alors d'une baisse du coût unitaire, et la même quantité de facteurs permet de produire plus. On parle dans ce cas là d’économie d’échelle. Les rendements d'échelle sont constants lorsque la production varie dans la même proportion que celle des facteurs de production utilisés. Le coût reste lui aussi constant. Les rendements d'échelle sont décroissants lorsque la production varie de façon moins importante que la variation des facteurs de production utilisés. Ceci signifie que le coût marginal va en s'accroissant (plus on produit et plus il est coûteux de produire une unité supplémentaire) ou qu'il faut plus de facteurs pour produire une unité. Lorsque les rendements deviennent négatifs, on parle de gaspillage d’échelle ou déséconomie d'échelle. 22
  • 23. Les avantages et les inconvénients du protectionnisme : 23
  • 24. 24 1 Protéger l'emploi dans certains secteurs durement touchés par la concurrence. 2 Soutenir le pouvoir d'achat grâce au maintien de l’emploi. 3 Une plus grande variété des produits sont offerts aux consommateurs 4 Une meilleure protection des industries nationales. •Soutenir le pouvoir d'achat grâce au maintien de l’emploi.
  • 25. 25 5 Prévention du « dumping ». 6 Protection et sauvegarde de l’emploi 7 Création de nouveaux emplois. 8 Protection de l’économie des concurrences étrangères •Soutenir le pouvoir d'achat grâce au maintien de l’emploi.
  • 26. 26 9 Moins de dépendance à d’autres pays. 10 Préservation de la culture et de la souveraineté nationales 11 Impact positif sur l’environnement, réduction des transports, de la pollution, etc. 12 Absence de risques liés aux produits chimiques autorisés dans d’autres pays. •Soutenir le pouvoir d'achat grâce au maintien de l’emploi.
  • 27. 27 2 1 3 4 5 6 Renchérissem ent du coût de la vie en général. Représailles des autres pays, qui peuvent être amenés à engager des mesures de rétorsion néfastes sur le commerce. Faire stagner l'innovation . . . Inconvénients Risque d’endommager le système commercial Manque de diversité dans les produits disponibles Absence de concurrence pour réduire les prix des biens de consommation
  • 28. L e s m e s u r e s d u p r o t e c t i o n n i s m e 28
  • 29. Droits de douane : Imposer des droits de douane consiste à taxer les produits importés afin d'augmenter leur prix, et ainsi de diminuer la quantité achetée par les consommateurs 29
  • 30. I II III IV V VI 30 Procédure de Dédouanement Normes techniques ou sanitaires Autres normes professionnelles Quotas Lois limitant les prises de participation Manipulation du taux de change et Subventions
  • 31. 31 Procédure de Dédouanement Il s'agit d'alourdir les procédures administratives pour les importations Normes techniques ou sanitaires Ces normes correspondent à un cahier des charges qu'un produit doit remplir pour pouvoir être vendu dans un pays. Autres normes professionnelles Les statuts des professions et autres réglementations faisant barrière à l'accès à ces activités. Quotas Ils visent à limiter la quantité de produits importés.
  • 32. 32 Lois limitant les prises de participation Les autorités d'un pays peuvent chercher à protéger certaines activités contre les prises de participation par des investisseurs étrangers. Manipulation du taux de change Une monnaie se dévalue, ou subit une dévaluation, lorsque son taux de change se déprécie par rapport à une monnaie de référence, ou un panier de monnaies. Subventions aux acheteurs Elles consistent à accorder des facilités financières aux clients Subventions aux producteurs Elles visent à donner un avantage aux producteurs nationaux.
  • 33. Selon le journaliste économique français Éric Le Boucher, « le protectionnisme n'est pas une solution contre la chute des emplois industriels ». Contrairement au régime de libre-échange, il fait baisser la variété des produits offerts à la consommation et empêche le pays d'acquérir son importance commerciale selon le principe d'avantage comparatif, car les agents économiques ne sont pas incités- en l'absence de pression concurrentielle - à développer au maximum leurs points forts de production. Selon l'économiste Daniel Cohen, « le protectionnisme aggraverait la crise » et constitue un danger dans la mesure où si un pays A met en place un protectionnisme à l'import sur un bien d'un pays B, ce pays B peut en retour mettre en place un protectionnisme sur un bien provenant du pays A. Le protectionnisme induit alors un cercle vicieux. Le commerce international pouvant être vu comme un accord gagnant-gagnant, la mise en place de mesures protectionnistes diminuerait le bien-être global. 33