Ce diaporama a bien été signalé.
Nous utilisons votre profil LinkedIn et vos données d’activité pour vous proposer des publicités personnalisées et pertinentes. Vous pouvez changer vos préférences de publicités à tout moment.
Vers	
  un	
  nouveau	
  paradigme	
  ?	
  
Où	
  allons-­‐nous	
  ?	
  
Xavier	
  Denoël,	
  Juriste,	
  Coach-­‐thérapeu...
Evolution de la population
mondiale
2	
  
Evolution de la population
mondiale
3	
  
Empreinte écologique
4	
  
L’obsolescence programmée
5	
  
L’obsolescence	
  programmée	
  est	
  l'ensemble	
  des	
  
techniques	
  desLnées	
  à	
...
6	
  
Répartition de la richesse
mondiale
7	
  
8	
  
9	
  
Le boum technologique
10	
  
Loi de Moore : La
puissance des puces
d’ordinateur double
tous les 2 ans
En	
  1945,	
  60%	
...
La fin du travail
11	
  
L’adopLon	
  de	
  technologies	
  plus	
  sophisLquées	
  
et	
  les	
  gains	
  de	
  producLvi...
La fin du travail
13	
  
	
  
Pour	
  la	
  première	
  fois	
  dans	
  l’histoire	
  moderne,	
  
d’immenses	
  popula.on...
La fin du travail
14	
  
L’utopie	
  qui	
  nous	
  aaend	
  sera	
  blanche	
  ou	
  
noire	
  en	
  foncLon	
  (….)	
  d...
15	
  
Source	
  :	
  Insolen-ae.com	
  de	
  Charles	
  Sannat	
  
Source	
  :	
  magazine	
  de	
  l’Or	
  et	
  de	
  l’Argent,	
  14	
  mai	
  2016	
  
17	
  
	
  
	
  
La	
  fin	
  du	
  capitalisme	
  et	
  
l’émergence	
  d’une	
  
nouvelle	
  société	
  où	
  le	
  
coût...
18	
  
Du	
  droit	
  à	
  posséder	
  (qui	
  clôture)	
  au	
  
droit	
  d’accéder	
  (qui	
  ouvre)	
  
	
  
	
  
(…)	
...
19	
  
La	
  nouvelle	
  généra.on	
  internet	
  
	
  
	
  
Amasser	
  du	
  capital	
  social	
  sera	
  aussi	
  précie...
20	
  
L’émergence	
  de	
  l’économie	
  du	
  partage	
  
	
  
Beaucoup	
  d’objets	
  en	
  notre	
  possession	
  rest...
21	
  
L’émergence	
  des	
  communaux	
  
	
  
	
  
LINUX	
  a	
  démontré	
  (que)	
  la	
  collaboraLon	
  autour	
  d’...
22	
  
Les	
  MOOC	
  (Massive	
  Open	
  Online	
  Courses)	
  et	
  
l’enseignement	
  à	
  coût	
  marginal	
  zéro	
  ...
23	
  
La	
  luJe	
  pour	
  le	
  contrôle	
  d’internet	
  
	
  
La	
  luae	
  autour	
  de	
  la	
  neutralité	
  du	
 ...
24	
  
Le	
  contrôle	
  du	
  marché	
  de	
  l’énergie	
  
	
  
	
  
Dans	
  certains	
  cas,	
  les	
  transnaLonales	
...
25	
  
Un	
  système	
  qui	
  commence	
  à	
  se	
  
fissurer	
  
26	
  
La	
  deJe	
  …	
  
27	
  
Les	
  retraites	
  ….	
  
28	
  
Témoignage	
  
du	
  lanceur	
  
d’alerte	
  des	
  
Panamas	
  
Papers	
  …	
  
	
  
	
  
	
  
29	
  
Les	
  résistances	
  au	
  changement	
  de	
  
paradigme	
  
30	
  
Le	
  désert	
  intérieur,	
  Davy,	
  p.	
  28	
  
31	
  
« Le secret du changement
consiste à concentrer son
énergie pour créer du nouveau
et non pas pour se battre
contre l’ancie...
33	
  
La	
  manipula.on	
  à	
  grande	
  échelle	
  
du	
  public	
  
34	
  
Noam	
  Chomsky,	
  acLviste	
  et	
  penseur	
  poliLque,	
  professeur	
  
de	
  linguisLque	
  au	
  Massachusea...
35	
  
2/	
  Créer	
  des	
  problèmes,	
  puis	
  offrir	
  des	
  solu.ons.	
  	
  
Ceae	
  méthode	
  est	
  aussi	
  ap...
36	
  
4/	
  La	
  stratégie	
  du	
  différé.	
  
Une	
  autre	
  façon	
  de	
  faire	
  accepter	
  une	
  décision	
  i...
37	
  
L’arnaque	
  EBOLA	
  
Pour	
  info,	
  1,2	
  
million	
  de	
  
personnes	
  
meurent	
  
chaque	
  année	
  
du	...
38	
  
Ce	
  que	
  le	
  lobby	
  de	
  la	
  viande	
  vous	
  cache	
  
Sources	
  :	
  www.viande.info	
  1.  Selon	
 ...
39	
  
7/	
  Maintenir	
  le	
  public	
  dans	
  l’ignorance	
  et	
  la	
  bê.se.	
  	
  
Faire	
  en	
  sorte	
  que	
 ...
40	
  
9/	
  Remplacer	
  la	
  révolte	
  par	
  la	
  culpabilité.	
  	
  
Faire	
  croire	
  à	
  l’individu	
  qu’il	
...
41	
  
En	
  2004,	
  la	
  «	
  Food	
  and	
  Drug	
  Administra-on	
  »	
  aux	
  USA	
  adoptait	
  
des	
  recommanda...
42	
  
Et	
  dans	
  le	
  posi.f	
  ?	
  
Les	
  ini.a.ves	
  citoyennes	
  et	
  
locales	
  
Les	
  ini.a.ves	
  citoyennes	
  et	
  
locales	
  
Une	
  recherche	
  de	
  sens	
  et	
  de	
  
spiritualité	
  
Changement	
  quan.que	
  et	
  	
  
Evolu.on	
  des	
  consciences	
  
Règne	
  minéral	
  
Règne	
  végétal	
  
Règne	
  animal	
  
Règne	
  pré-­‐humain	
  –	
  MOI	
  (EGO)	
  
Règne	
  huma...
L’EGO	
  
L’appariLon	
  et	
  l’évoluLon	
  
de	
  l’ego	
  est	
  une	
  étape	
  
nécessaire	
  dans	
  
l’évoluLon	
  ...
L’évoluLon	
  de	
  l’ego	
  
A	
  l’origine,	
  l’Etre	
  humain	
  fait	
  parLe	
  intégrante	
  de	
  la	
  nature.	
 ...
Platon	
  (5èmes.	
  	
  av	
  JC)	
  	
  
Connaissez-­‐vous	
  le	
  mythe	
  de	
  la	
  
caverne	
  de	
  Platon,	
  re...
L’Humain	
  sort	
  de	
  la	
  caverne	
  (conscience	
  limitée)	
  et	
  apprend	
  qu’il	
  y	
  a	
  un	
  monde	
  
...
Swami	
  Yukteswar	
  
(1855-­‐1936)	
  
	
  	
  
Cycle	
  du	
  Yuga	
  
L’âge	
  actuel	
  :	
  le	
  Kali	
  Yuga	
  ou	
  l’âge	
  sombre	
  
L’Etre	
  humain	
  est	
  actuellement	
  dans	
 ...
La	
  race	
  humaine	
  en	
  préparaLon	
  :	
  	
  
l’éveil	
  du	
  corps	
  conscience	
  
Plan	
  divin	
  :	
  Le	
...
Extrait	
  de	
  la	
  dernière	
  prophéLe	
  de	
  
Peter	
  Deunov	
  (1944)	
  
Notre	
  système	
  solaire	
  travers...
www.ecosante.be	
  
	
  
Mesure	
  du	
  taux	
  
vibratoire	
  
Durant	
  la	
  transi.on	
  :	
  	
  
Maintenir	
  un	
  taux	
  vibratoire	
  élevé	
  !	
  	
  
	
  
	
  
1. Vivre	
  s...
www.xavierdenoel.be	
  
www.ecosante.be	
  
xavier.denoel@gmail.com	
  
	
  
Changement de paradigme - Où allons-nous ?
Changement de paradigme - Où allons-nous ?
Changement de paradigme - Où allons-nous ?
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Changement de paradigme - Où allons-nous ?

879 vues

Publié le

Une approche économique, sociale et ésotérique des changements en cours dans le monde.

Publié dans : Formation
  • Soyez le premier à commenter

Changement de paradigme - Où allons-nous ?

  1. 1. Vers  un  nouveau  paradigme  ?   Où  allons-­‐nous  ?   Xavier  Denoël,  Juriste,  Coach-­‐thérapeute  –  25  mai  2016  
  2. 2. Evolution de la population mondiale 2  
  3. 3. Evolution de la population mondiale 3  
  4. 4. Empreinte écologique 4  
  5. 5. L’obsolescence programmée 5   L’obsolescence  programmée  est  l'ensemble  des   techniques  desLnées  à  réduire  la  durée  de  vie  ou   d'uLlisaLon  d'un  produit  afin  d'en  augmenter  le   remplacement.  
  6. 6. 6  
  7. 7. Répartition de la richesse mondiale 7  
  8. 8. 8  
  9. 9. 9  
  10. 10. Le boum technologique 10   Loi de Moore : La puissance des puces d’ordinateur double tous les 2 ans En  1945,  60%  de  la  force  de   travail  en  France  travaillait   dans  les  champs.  Maintenant,   2%  de  la  force  de  travail   nourrit  les  98%  restant  de  la   populaLon.    
  11. 11. La fin du travail 11   L’adopLon  de  technologies  plus  sophisLquées   et  les  gains  de  producLvité  qui  les   accompagnent  signifient  que  l’économie   mondiale  peut  produire  de  plus  en  plus  de   biens  et  de  services  en  employant  une   proporLon  toujours  moindre  de  la  main   d’œuvre  disponible.  P.  31   (…)  nous  approchons  rapidement  d’un  monde   presque  dépourvu  de  travailleurs  :  il  pourrait   être  là  bien  avant  que  la  société  n’ait  eu  le   temps  d’en  débaare  les  implicaLons  ni  de  se   préparer  au  choc  qui  l’aaend.  P.  152  
  12. 12. La fin du travail 13     Pour  la  première  fois  dans  l’histoire  moderne,   d’immenses  popula.ons  humaines   pourraient  être  libérés  de  leurs  longues   heures  de  labeur  (…)  ,  être  libres  de   s’adonner  longuement  à  des  acLvités  de   loisirs.  Mais  les  même  ressorts  technologiques   pourraient,  tout  aussi  bien,  mener  à  un   chômage  grandissant  et  à  une  crise   planétaire.  P.34     L’idée  d’une  société  non  fondée  sur  le  travail   est  si  radicalement  étrangère  à  toutes  nos   concepLons  sur  la  façon  d’organiser  en   sociétés  cohérentes  les  grands  groupes   humains  que  nous  nous  trouvons  confrontés  à   la  perspecLve  de  devoir  repenser  le   fondement  même  du  contrat  social.  P.  33    
  13. 13. La fin du travail 14   L’utopie  qui  nous  aaend  sera  blanche  ou   noire  en  foncLon  (….)  de  la  façon  dont  les   gains  de  producLvité  de  l’âge  de  l’informaLon   seront  distribués.     (Actuellement)  la  situaLon  économique  de  la   majorité  des  travailleurs  conLnue  de  se   détériorer  dans  un  océan  d’opulence   technologique.  P.  34  
  14. 14. 15   Source  :  Insolen-ae.com  de  Charles  Sannat  
  15. 15. Source  :  magazine  de  l’Or  et  de  l’Argent,  14  mai  2016  
  16. 16. 17       La  fin  du  capitalisme  et   l’émergence  d’une   nouvelle  société  où  le   coût  marginal  de   produc.on  est  proche  de   zéro  
  17. 17. 18   Du  droit  à  posséder  (qui  clôture)  au   droit  d’accéder  (qui  ouvre)       (…)  la  propriété  intellectuelle  sert  depuis  longtemps   une  toute  autre  fonc.on  (que  la  protec.on)  :  elle   confère  aux  monopoles  naturels  un  second  monopole   sur  les  biens  et  services  qu’ils  procurent,  ce  qui  leur   donne  le  pouvoir  de  facturer  des  prix  très  supérieurs  à   leurs  coûts  marginaux.  P.  207     (…)  les  droits  de  propriété  s’effacent  devant  le  partage   en  source  ouverte,  la  propriété  est  moins  importante   que  l’accès,  les  marchés  sont  supplantés  par  les   réseau,  (…)  P.  203     (Pour  la  jeune  généraLon)  La  liberté  se  mesure   davantage  à  la  capacité  de  se  connecter  aux  autres   sur  des  réseaux  qu’à  la  possession  de  biens  sur  des   marchés.  (…)  La  liberté  pour  la  généraLon  internet,   c’est  la  possibilité  de  coopérer  avec  les  autres,  sans   restricLon,  dans  un  univers  de  pair  à  pair.  P.  338      
  18. 18. 19   La  nouvelle  généra.on  internet       Amasser  du  capital  social  sera  aussi  précieux  demain   qu’accumuler  du  capital  financier  l’a  été  hier.  Ce  ne   sera  plus  la  prospérité  matérielle  mais  l’aaachement  à   la  communauté  et  la  quête  de  transcendance  et  de   sens  qui  donneront  la  mesure  d’une  vie.  P.  201     Les  membres  de  la  généraLon  Internet  se  perçoivent   en  joueurs  plus  qu’en  travailleurs  (…)  et  préfèrent   exprimer  leur  créaLvité  sur  les  réseaux  sociaux  que   s’échiner  dans  des  missions  formatées  en  effectuant   des  tâches  autonomes  sur  les  marchés.  P.  201          
  19. 19. 20   L’émergence  de  l’économie  du  partage     Beaucoup  d’objets  en  notre  possession  restent   souvent  inuLlisés.  Partager  des  chambres  ou  même   des  canapés  libres  est  devenu  pour  les  enthousiastes   une  grosse  affaire.  Airbnb  et  HomeAway  comptent   parmi  les  nombreuses  start-­‐up  qui  rassemblent  des   millions  de  personnes  souhaitant  louer  leur  maison  à   des  parLculiers.  P.  351      
  20. 20. 21   L’émergence  des  communaux       LINUX  a  démontré  (que)  la  collaboraLon  autour  d’un   logiciel  libre  (…)  peut  faire  mieux  que  le   développement  d’un  logiciel  propriétaire  sur  le   marché  capitaliste.  (…)  Aujourd’hui,  Linux  est  uLlisé   dans  plus  de  90%  des  500  superordinateurs  les  plus   rapides  du  monde,  et  par  les  500  plus  grandes   compagnies  mondiales  (…).  P.  265     (…)  ce  sont  les  membres  de  la  communauté  eux-­‐ mêmes  qui  savent  le  mieux  comment  il  faut  organiser   leur  vie.  Lorsqu’il  existe  des  ressources,  biens  et   services  qui  sont  publics  par  nature  et  opLmisés   lorsque  la  populaLon  y  accède  et  s’en  sert,  c’est   souvent  par  l’ensemble  de  la  communauté  qu’ils   seront  le  mieux  gérés.  P.  243    
  21. 21. 22   Les  MOOC  (Massive  Open  Online  Courses)  et   l’enseignement  à  coût  marginal  zéro     (…)  le  phénomène  du  coût  marginal  quasi  nul  a  pénétré  en   profondeur  le  Lssu  de  l’enseignement  supérieur,  avec  des   «  cours  de  masse  »  ouverts  en  ligne  qui,  pour  des  millions   d’étudiants,  réduisent  à  praLquement  rien  le  coût  marginal   d’obtenLon  d’unités  de  valeurs  universitaires.  P.  165     Le  savoir  a  été  enclos  derrière  les  murs  des  universités,  dont   les  frais  d’inscripLon  excluent  tout  le  monde  sauf  les  plus   riches.  Cela  va  changer.  La  révoluLon  d’internet  (…)  a   déchaîné  toute  sa  fureur  sur  la  communauté  universitaire.     P.  173     La  nouvelle  pédagogie  collaboraLve  (affranchit)  les  étudiants   de  l’espace  clos  et  privé  de  la  salle  de  classe  tradiLonnelle  et   leur  permeare  d’apprendre  sur  les  mulLples  communaux   ouverts  de  l’espace  virtuel  (…).  P.  167  
  22. 22. 23   La  luJe  pour  le  contrôle  d’internet     La  luae  autour  de  la  neutralité  du  réseau  est,  foncièrement,   une  bataille  des  paradigmes.  Les  géants  des   télécommunicaLons  de  la  seconde  révoluLon  industrielle   veulent  absolument  prendre  le  contrôle  du  nouveau  moyen   de  communicaLon  et  lui  imposer  un  système  de   commandement  centralisé,  qui  leur  permeara  d’enclore  le   contenu  et  le  trafic,  d’augmenter  leurs  marges  et  de  s’assurer   un  monopole  (…).  P.299     (…)  les  principaux  secteurs  sont  aujourd’hui  contrôlés  par  une   compagnie  dominante  (…).  Google  «  possède  »  la  recherche;   Facebook  le  réseau  social;  eBay  règne  sur  les  enchères;  Apple   domine  la  livraison  de  contenu  en  ligne;  Amazon,  la  vente  au   détail;  etc  p.  304     En  2011,  Apple,  Microsox  et  d’autres  compagnies  ont  acheté   les  6000  brevets  des  réseaux  Nortel  (…)  Google  a  acheté   Motorola  (…)  et  a  acquis  ainsi  17000  brevets.  P.  305  
  23. 23. 24   Le  contrôle  du  marché  de  l’énergie       Dans  certains  cas,  les  transnaLonales  de  l’énergie  et   les  compagnies  de  l’électricité  et  du  gaz  bloquent   totalement  la  créaLon  d’un  internet  de  l’énergie.   Dans  d’autres  cas,  elles  tentent  d’imposer  au  réseau   intelligent  une  architecture  centralisée,  pour   permeare  un  enfermement  commercial  des  énergies   nouvelles.  P.  309     (Pour  la  généraLon  internet)  Ces  jeunes  vivent  une   crise  économique  mondiale  en  voie  d’aggravaLon  et   un  bouleversement  encore  plus  terrifiant  du  climat  de   la  Terre,  dû  à  un  système  économique  fondé  sur   l’énergie  fossile  et  géré  de  façon  centralisée  et   hiérarchique.  (…)  Pour  de  très  nombreux  jeunes,  les   compagnies  tradiLonnelles  de  producLon  et   distribuLon  d’énergie  représentent  l’archétype  du   pouvoir  centralisé  et  de  tous  les  maux  qu’il  a  infligés   au  monde.  P.  326      
  24. 24. 25   Un  système  qui  commence  à  se   fissurer  
  25. 25. 26   La  deJe  …  
  26. 26. 27   Les  retraites  ….  
  27. 27. 28   Témoignage   du  lanceur   d’alerte  des   Panamas   Papers  …        
  28. 28. 29   Les  résistances  au  changement  de   paradigme  
  29. 29. 30   Le  désert  intérieur,  Davy,  p.  28  
  30. 30. 31  
  31. 31. « Le secret du changement consiste à concentrer son énergie pour créer du nouveau et non pas pour se battre contre l’ancien » Dan Millman         32  
  32. 32. 33   La  manipula.on  à  grande  échelle   du  public  
  33. 33. 34   Noam  Chomsky,  acLviste  et  penseur  poliLque,  professeur   de  linguisLque  au  Massachuseas  InsLtute  of  Technology   où  il  a  enseigné  toute  sa  carrière,  a  élaboré  une  liste  des     «  Dix  Stratégies  de  ManipulaLon  »  à  travers  les  médias.       1/  La  stratégie  de  la  distrac.on.     Élément  primordial  du  contrôle  social,  la  stratégie  de  la   diversion  consiste  à  détourner  l’aaenLon  du  public  des   problèmes  importants  et  des  mutaLons  décidées  par  les   élites  poliLques  et  économiques,  grâce  à  un  déluge   conLnuel  de  distracLons  et  d’informaLons  insignifiantes.   «  Garder  l’aaenLon  du  public  distraite,  loin  des  véritables   problèmes  sociaux,  capLvée  par  des  sujets  sans   importance  réelle.  Garder  le  public  occupé,  occupé,   occupé,  sans  aucun  temps  pour  penser;  de  retour  à  la   ferme  avec  les  autres  animaux.  »  Extrait  de  «  Armes   silencieuses  pour  guerres  tranquilles  »    
  34. 34. 35   2/  Créer  des  problèmes,  puis  offrir  des  solu.ons.     Ceae  méthode  est  aussi  appelée  «  problème-­‐réacLon-­‐soluLon  ».  On  crée  d’abord  un   problème,  une  «  situaLon  »  prévue  pour  susciter  une  certaine  réacLon  du  public,  afin   que  celui-­‐ci  soit  lui-­‐même  demandeur  des  mesures  qu’on  souhaite  lui  faire  accepter.  Par   exemple:  laisser  se  développer  la  violence  urbaine,  ou  organiser  des  aaentats  sanglants,   afin  que  le  public  soit  demandeur  de  lois  sécuritaires  au  détriment  de  la  liberté.     3/  La  stratégie  de  la  dégrada.on.     Pour  faire  accepter  une  mesure  inacceptable,  il  suffit  de  l’appliquer  progressivement,  en   «  dégradé  »,  sur  une  durée  de  10  ans.  C’est  de  ceae  façon  que  des  condiLons  socio-­‐ économiques  radicalement  nouvelles  (néolibéralisme)  ont  été  imposées  durant  les   années  1980  à  1990.  Chômage  massif,  précarité,  flexibilité,  délocalisaLons,  salaires   n’assurant  plus  un  revenu  décent,  autant  de  changements  qui  auraient  provoqué  une   révoluLon  s’ils  avaient  été  appliqués  brutalement.   (Baisse  des  retraites  et  allongement  de  la  durée  du  travail).    
  35. 35. 36   4/  La  stratégie  du  différé.   Une  autre  façon  de  faire  accepter  une  décision  impopulaire  est  de  la  présenter  comme     «  douloureuse  mais  nécessaire  »,  en  obtenant  l’accord  du  public  dans  le  présent  pour   une  applicaLon  dans  le  futur.  Il  est  toujours  plus  facile  d’accepter  un  sacrifice  futur  qu’un   sacrifice  immédiat.  D’abord  parce  que  l’effort  n’est  pas  à  fournir  tout  de  suite.  Ensuite   parce  que  le  public  a  toujours  tendance  à  espérer  naïvement  que  «  tout  ira  mieux  demain   »  et  que  le  sacrifice  demandé  pourra  être  évité.       5/  S’’adresser  au  public  comme  à  des  enfants  en  bas-­‐âge.     La  plupart  des  publicités  desLnées  au  grand-­‐public  uLlisent  un  discours,  des  arguments,   des  personnages,  et  un  ton  parLculièrement  infanLlisants,  souvent  proche  du  débilitant,   comme  si  le  spectateur  était  un  enfant  en  bas-­‐âge     6/  Faire  appel  à  l’émo.onnel  plutôt  qu’à  la  réflexion.     Faire  appel  à  l’émoLonnel  est  une  technique  classique  pour  court-­‐circuiter  l’analyse   raLonnelle,  et  donc  le  sens  criLque  des  individus.  De  plus,  l’uLlisaLon  du  registre   émoLonnel  permet  d’ouvrir  la  porte  d’accès  à  l’inconscient  pour  y  implanter  des  idées,   des  désirs,  des  peurs,  des  pulsions,  ou  des  comportements    
  36. 36. 37   L’arnaque  EBOLA   Pour  info,  1,2   million  de   personnes   meurent   chaque  année   du  paludisme   …  (Le  Monde,   3/2  2012)  
  37. 37. 38   Ce  que  le  lobby  de  la  viande  vous  cache   Sources  :  www.viande.info  1.  Selon  les  chiffres  de  la  FAO  en  2013,  l’élevage  bovin  émet  plus  d’émission  Co2   (en  lien  avec  le  méthane)  que  le  transport   2.  Selon  Greenpeace,  l’élevage  bovin  est  responsable  à  80  %  de  la  destrucLon   de  la  forêt  amazonienne  (Greenpeace,  2009)   3.  Environ  5  000  L  d’eau  sont  nécessaires  pour  produire  1  000  kcal  d’aliments   d’origine  animale,  1  000  L  si  l’origine  est  végétale  (Renault,  2002,  p.17)  
  38. 38. 39   7/  Maintenir  le  public  dans  l’ignorance  et  la  bê.se.     Faire  en  sorte  que  le  public  soit  incapable  de  comprendre  les  technologies  et  les   méthodes  uLlisées  pour  son  contrôle  et  son  esclavage.  «  La  qualité  de  l’éducaLon   donnée  aux  classes  inférieures  doit  être  la  plus  pauvre,  de  telle  sorte  que  le  fossé  de   l’ignorance  qui  isole  les  classes  inférieures  des  classes  supérieures  soit  et  demeure   incompréhensible  par  les  classes  inférieures  ».       8/  Encourager  le  public  à  se  complaire  dans  la  médiocrité.    Encourager  le  public  à  trouver  «  cool  »  le  fait  d’être  bête,  vulgaire,  et  inculte  (Voir   certaines  émissions  de  TV  parLculièrement  populaires).      
  39. 39. 40   9/  Remplacer  la  révolte  par  la  culpabilité.     Faire  croire  à  l’individu  qu’il  est  seul  responsable  de  son  malheur,  à  cause  de   l’insuffisance  de  son  intelligence,  de  ses  capacités,  ou  de  ses  efforts.  Ainsi,  au  lieu  de  se   révolter  contre  le  système  économique,  l’individu  s’auto-­‐dévalue  et  culpabilise,  ce  qui   engendre  un  état  dépressif  dont  l’un  des  effets  est  l’inhibiLon  de  l’acLon.  Et  sans  acLon,   pas  de  révoluLon!..(Vous  êtes  au  chômage  par  manque  de  formaLon  !  :  suivez  un  stage   et  tout  ira  mieux).     10/  Connaître  les  individus  mieux  qu’ils  ne  se  connaissent  eux-­‐mêmes.   Au  cours  des  50  dernières  années,  les  progrès  fulgurants  de  la  science  ont  creusé  un   fossé  croissant  entre  les  connaissances  du  public  et  celles  détenues  et  uLlisées  par  les   élites  dirigeantes.  Grâce  à  la  biologie,  la  neurobiologie  et  la  psychologie  appliquée,  le  «   système  »  est  parvenu  à  une  connaissance  avancée  de  l’être  humain,  à  la  fois   physiquement  et  psychologiquement.      
  40. 40. 41   En  2004,  la  «  Food  and  Drug  Administra-on  »  aux  USA  adoptait   des  recommanda-ons  concernant  l’implanta-on  d’une  puce   chez  les  pa-ents  US.  Il  semble  que  ce  projet  ne  soit  pas  passé  au   Congrès.  Mais  pour  combien  de  temps  ?  
  41. 41. 42   Et  dans  le  posi.f  ?  
  42. 42. Les  ini.a.ves  citoyennes  et   locales  
  43. 43. Les  ini.a.ves  citoyennes  et   locales  
  44. 44. Une  recherche  de  sens  et  de   spiritualité  
  45. 45. Changement  quan.que  et     Evolu.on  des  consciences  
  46. 46. Règne  minéral   Règne  végétal   Règne  animal   Règne  pré-­‐humain  –  MOI  (EGO)   Règne  humain  –  MOI  et  TOI  et  ENVIRONNEMENT   Sur  base  de  la   doctrine  reçue  par   H.  Blavatsky  
  47. 47. L’EGO   L’appariLon  et  l’évoluLon   de  l’ego  est  une  étape   nécessaire  dans   l’évoluLon  de  l’espèce   humaine.    
  48. 48. L’évoluLon  de  l’ego   A  l’origine,  l’Etre  humain  fait  parLe  intégrante  de  la  nature.  Tous  les  Etres  sont   reliés.  L’Etre  humain  collecLf  se  nomme  «  Adam  ».     Un  changement  se  produisit.  Les  Etres  humains  voulurent  changer  la  Nature   pour  saLsfaire  leurs  besoins.  Ce  faisant,  ils  s’éloignèrent  de  la  Nature  (Chute  de   la  tour  de  Babel  et  créaLon  des  différentes  langues).     L’émergence  de  l’égoïsme  sépara  les  êtres  les  uns  des  autres.     La  Kabbale  dit  que  le  plan  de  la  Nature  est  que  notre  égoïsme  doit  croître   conLnuellement  jusqu’à  réaliser  pleinement  que  nous  sommes  séparés  les  uns   des  autres  et  ressenLons  une  haine  mutuelle.     Le  Livre  du  Zohar  dit  qu’à  la  fin  du  XXème  siècle,  l’égoïsme  de  l’humanité   aaeindrait  une  intensité  sans  précédent.     Les  Etres  humains  doivent  réaliser  que  la  nature  égoïste  est  la  source  de  tout  le   mal.  A  ceae  étape  de  notre  évoluLon,  nous  avons  maintenant  à  apprendre   l’altruisme.            
  49. 49. Platon  (5èmes.    av  JC)     Connaissez-­‐vous  le  mythe  de  la   caverne  de  Platon,  remis  en   lumière  dans  le  film  Matrix  ?  
  50. 50. L’Humain  sort  de  la  caverne  (conscience  limitée)  et  apprend  qu’il  y  a  un  monde   extérieur  (conscience  élargie).  Il  sort  de  sa  bulle  et  découvre,  soit  soudainement  (éveil   soudain),  soit  progressivement  (éveil  progressif),  que  sa  conscience  peut  aussi   intégrer  les  autres,  la  terre,  l’univers  enLer.  En  devenant  plus  conscient,  il  ressent   l’impact  de  ses  acLons  sur  lui-­‐même  et  sur  les  autres.     Il  devient  un  Etre  responsable  et  missionné.    
  51. 51. Swami  Yukteswar   (1855-­‐1936)       Cycle  du  Yuga  
  52. 52. L’âge  actuel  :  le  Kali  Yuga  ou  l’âge  sombre   L’Etre  humain  est  actuellement  dans  le  cycle  descendant.     Le  matériel  est  maître.  Le  spirituel  est  ignoré.  Tout  est  inversé  par  rapport  à  l’âge   d’or  :  le  jour  est  pris  pour  la  nuit  et  la  nuit  pour  le  jour.     Pourtant,  dans  ceae  obscurité,  la  progression  spirituelle  peut  être  fulgurante  pour  le   chercheur  de  vérité  volontaire,  courageux  et  persévérant.      
  53. 53. La  race  humaine  en  préparaLon  :     l’éveil  du  corps  conscience   Plan  divin  :  Le  sacré  descend  dans   le  corps  –  le  corps  devient  le  lieu   de  rencontre  entre  la  maLère  et   la  lumière.  
  54. 54. Extrait  de  la  dernière  prophéLe  de   Peter  Deunov  (1944)   Notre  système  solaire  traverse  maintenant  une  région  du  Cosmos  où  fut  autrefois  détruite  une   constellaLon  qui  y  a  laissé  son  empreinte,  sa  poussière.  Ceae  traversée  d’un  espace  contaminé  est   une  source  d’empoisonnement,  non  seulement  pour  les  habitants  de  la  Terre,  mais  pour  tous  les   habitants  des  autres  planètes  de  notre  galaxie.  Ceae  région  se  nomme  «  la  treizième  zone  »  ;  on   l’appelle  aussi  «  la  zone  des  contradicLons  ».  Notre  planète  y  est  restée  enfermée  durant  des  milliers   d’années,  mais  nous  approchons  enfin  de  la  sorLe  de  cet  espace  de  ténèbres,  et  nous  sommes  sur  le   point  d’aaeindre  une  région  plus  spirituelle,  où  vivent  des  êtres  plus  évolués.       La  Terre  sera  bientôt  balayée  par  les  ondes  extraordinairement  rapides  de  l’Électricité  Cosmique.  D’ici   quelques  décennies,  les  êtres  mauvais  et  fourvoyés  ne  pourront  supporter  leur  intensité.       Il  n’est  plus  d’endroit  sur  la  Terre  qui  ne  soit  souillé  de  sang  humain  ou  animal  ;  il  faut  donc  qu’elle   subisse  une  purificaLon.  Et  c’est  pour  cela  que  certains  conLnents  actuels  seront  immergés,  alors  que   d’autres  surgiront.       Les  hommes  ne  se  doutent  pas  de  quels  dangers  ils  sont  menacés.  Ils  conLnuent  à  poursuivre  des   objecLfs  fuLles  et  à  rechercher  le  plaisir.  Ceux  de  la  sixième  race  seront  au  contraire  conscients  de  la   dignité  de  leur  rôle  et  respectueux  de  la  liberté  de  chacun.  Ils  se  nourriront  exclusivement  des   produits  du  monde  végétal.  Leurs  idées  auront  le  pouvoir  de  circuler  aussi  librement  que  l’air  et  la   lumière  de  nos  jours.       C’est  la  fin  d’une  époque  ;  un  nouvel  ordre  va  se  subsLtuer  à  l’ancien,  un  ordre  dans  lequel  régnera   l’Amour  sur  la  Terre.            
  55. 55. www.ecosante.be     Mesure  du  taux   vibratoire  
  56. 56. Durant  la  transi.on  :     Maintenir  un  taux  vibratoire  élevé  !         1. Vivre  simplement,  éliminer  le  superflu     2. ConLnuer  le  travail  sur  soi,  méditer   3. Se  créer  une  «  deuxième  famille  »  sous  le  signe   de  la  fraternité   4. Gagner  en  autonomie,  développer  ses   compétences   5. Etre  aaenLf  aux  nourritures  (physiques/ émoLonnelles/mentales)   6. Marcher  dans  la  nature   7. Lâcher-­‐prise  face  à  l’inconnu  
  57. 57. www.xavierdenoel.be   www.ecosante.be   xavier.denoel@gmail.com    

×