SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  60
Télécharger pour lire hors ligne
PR HAMMOUCHA YASSINE
- 1 -
Sommaire
Chapitre 1 – Les intérêts simples.
A – Principes de calcul.
B – L’escompte.
C – L’équivalence.
D – La gestion des comptes courants et d’intérêts.
Applications
Chapitre 2 – Les intérêts composés.
A – Principes de calcul.
B – Taux proportionnels, taux équivalents.
C – L’équivalence.
Applications
Chapitre 3 – Les annuités.
A – Evaluation d’une suite d’annuités constantes.
B – Evaluation d’une suite à variabilité arithmétique ou géométrique.
Applications
Chapitre 4 – Les emprunts indivis.
A – Théorie générale.
B – La vie d’un emprunt.
Chapitre 5 – Actualisation des cash-flows
A- Définition
B- Méthode de la VAN
C- Méthode du TIR
D- Méthode du délai de récupération
E- Projets avec plusieurs cash-flows
Exercices
PR HAMMOUCHA YASSINE
- 2 -
Chapitre 1 : Les intérêts simples
Toutes les questions traitées dans ce chapitre concernent majoritairement les opérations
financières à court terme (moins d’un an). Ces opérations affectent en majorité la trésorerie des
entreprises, tel que la gestion des comptes courants, l’escompte commerciale, les emprunts à
court terme…
A – Principes de calculs.
1. Définitions.
Un intérêt est dit simple lorsqu’il est directement proportionnel au taux, au temps et au
montant monétaire.
Intérêt
Capital
Taux pour 100 dhs par an
La durée (en jours)
L’année bancaire est de 360 jours (36000 ).
Application A.1 : VOIR FIN ED CHAPITRE
Application A.2 : VOIR FIN ED CHAPITRE.
2. La notion de valeur acquise.
La valeur acquise est la somme du capital initial et des intérêts qu’il a généré au terme de sa
durée de placement.
Application A.3 : VOIR FIN ED CHAPITRE
Application A.4 : VOIR FIN ED CHAPITRE
Application A.5 : VOIR FIN ED CHAPITRE
3. Le taux moyen de placement.
On envisage différents capitaux :
Placés à des durées différentes :
Et à des taux différents :
On appellera t le taux qui, appliqué à différents capitaux et à leur durée correspondante,
produira le même intérêt global que celui à partir des taux initiaux respectifs.
PR HAMMOUCHA YASSINE
- 3 -
Application A.6 : VOIR FIN ED CHAPITRE
B – L’escompte.
1. La notion d’escompte commercial.
L’entreprise cliente reçoit de sa banque le montant de l’effet diminué de l’agio. L’agio
comprend l’intérêt (appelé escompte), des commissions diverses et de la TVA. L’escompte est
calculé selon le principe de l’intérêt simple.
Valeur nominale
Taux d’escompte
Durée en jours
Escompte
Valeur actuelle commerciale
Le taux d’escompte varie selon la qualité du client. L’escompte n’est jamais soumis à la TVA.
2. La pratique de l’escompte.
Diverses commissions sont appliquées par les banques :
a. Commission ENDOS (endossement), qui sert à rémunérer le service rendu par la banque.
Cette commission est calculée prorata temporis (en fonction du temps), et elle n’est pas
soumise à la TVA. Cette commission est systématique.
b. Les commissions de service ou de manipulation : ces commissions sont variables selon les
établissements financiers et selon la nature de l’effet.
Ces commissions sont généralement forfaitaires et soumises à la TVA. Le coût réel de
l’escompte sera représenté par l’agio hors taxe, puisque la TVA est récupérable.
La notion de taux réel de l’opération d’escompte : calculer ce taux consiste à rechercher le
taux d’un emprunt qui aurait le même montant, la même durée et le même coût que le crédit
d’escompte (pour calculer ce taux, on se base sur l’année de 365 jours). La durée réelle est
obtenue par comparaison entre l’escompte et l’encaissement, en retenant les deux dates extrêmes.
Ce taux réel est très fréquemment bien supérieur au taux annoncé, du fait notamment des
commissions forfaitaires qui pénalisent les opérations de faible montant, du fait également de
conditions bancaires particulières, qui pénalisent les effets dit brûlants (ceux dont l’échéance est
proche) en appliquant un nombre de jours minimum (souvent, ce nombre est de 10).
Application B.7 : VOIR FIN ED CHAPITRE
C – L’équivalence a intérêts simples.
1) Définition.
Deux capitaux (effets) sont équivalents si à une date donnée, au même taux leur valeur
actuelles commerciales sont identiques.
PR HAMMOUCHA YASSINE
- 4 -
2) Applications.
Application C.8 : VOIR FIN ED CHAPITRE
Application C.9 : VOIR FIN ED CHAPITRE
Problème d’échéance commune : il s’agit de rechercher les conditions, la valeur nominale d’un
paiement unique remplaçant plusieurs autres, soit de déterminer sa date d’échéance.
Application C.11 : VOIR FIN ED CHAPITRE
Problème d’échéance moyenne : cas particulier d’une d’échéance commune ou la valeur
nominale de l’effet unique est égal à somme des valeurs nominales des effets initiaux.
Exemple : Le 1
er
octobre on remplace deux effets : l’un de 7 500 € à échéance du 11 octobre,
l’autre de 5 000 € à échéance du 5 novembre, par un effet unique de 12 500 €.
Taux : 10 %.
Quelle sera l’échéance de ce nouvel effet ?
(Soit le 21/10).
Reprenons cet exemple en considérant que le taux d’intérêt et la date d’équivalence ne sont pas
connus.
Soit x la période entre la date d’équivalence et la date d’échéance.
Soit n la période entre la première échéances et la date d’équivalence.
(Soit le 21/10).
On remarque que la date d’échéance moyenne est indépendante du taux d’escompte retenu, ainsi
que la date d’équivalence.
D – La gestion des comptes courants et d’intérêts.
Lorsqu’il s’agit d’un compte bancaire, ce qui importe n’est pas la date d’opération mais la
date de valeur (négociée avec votre banquier). Il faut savoir comment fonctionnent les comptes
bancaires notamment les cas de découverts. Deux sortes de commissions sont appliquées en cas
de découvert :
1. La commission de risque (Commission de Plus Fort Découvert : CPFD), 0,05% du plus
fort découvert du mois (il n’y a pas de TVA sur cette commission).
2. Les commissions de services qui correspondent aux commissions de comptes ou de
mouvements. Le taux de cette commission est en général de 0.025% calculé sur les mouvements
débiteurs.
Application D.13 : VOIR FIN ED CHAPITRE
PR HAMMOUCHA YASSINE
- 5 -
Applications complément du cours : les intérêts simples
A - les intérêts simples
Solutions
Application A.1
Application A.2
Application A.3
Application A.4
Application A.5
PR HAMMOUCHA YASSINE
- 6 -
Application A.6
D’abord calculons C pour chaque placement :
B – L’escompte.
Solution
1. Etablir le bordereau d’escompte.
Bordereau d’escompte (remise du 12/08)
PR HAMMOUCHA YASSINE
- 7 -
Somme des intérêts 40
Commission 6 (2 fois 3)
Agio HT 46 €
TVA à 20 % 1,2
Agio TTC 47,2
Montant net 5 652,80
2. Quel est le taux réel du crédit de l’opération d’escompte ?
C – L’équivalence a intérêts simples.
Solutions
Application C.8
PR HAMMOUCHA YASSINE
- 8 -
Application C.9
Application C.10 :
Application C.11
Application C.12
D – La gestion des comptes courants et d’intérêts.
PR HAMMOUCHA YASSINE
- 9 -
Solution
PR HAMMOUCHA YASSINE
- 10 -
Chapitre 2 : Les intérêts composés.
Les intérêts composés concernent les opérations financières à moyen et long terme, celle
dont l’échéance est supérieure à 12 mois.
A – Principe de calcul.
1. Définition.
Les intérêts sont dits composés lorsqu’en fin de période, appelée période de capitalisation, il
s’ajoute au capital de sorte que l’ensemble ainsi formé génère à son tour des intérêts au cours de
la période suivante.
2. Valeur acquise par un capital.
Le capital placé
La valeur acquise
L’intérêt pour 1 dhs pour une période
Le nombre de période
K placé I Valeur acquise
1
2
3 … … …
… … … …
Application A.1. : VOIR FIN ED CHAPITRE
Application A.2. : VOIR FIN ED CHAPITRE
3. Valeur actuelle d’un capital.
L’actualisation est le processus inverse de la capitalisation.
Application A.3. : VOIR FIN ED CHAPITRE
Application A.4. : VOIR FIN ED CHAPITRE
Application A.5. : VOIR FIN ED CHAPITRE
B – Taux proportionnels et taux équivalents.
1. Définition.
PR HAMMOUCHA YASSINE
- 11 -
a. Taux proportionnel.
Un taux est dit proportionnels lorsqu’il varie de façon linéaire par rapport au temps.
b. Taux équivalents.
Deux taux sont dits équivalents si par application à un capital il génère la même valeur acquise ou
actuelle.
Intérêt simple :
Calculer la valeur acquise de deux façons différentes (5% annuel, taux trimestriel proportionnel à
5%) :
a. Taux annuel de 5%.
b. Taux trimestriel proportionnel à 5% soit 1,25 %.
A intérêt simple deux taux proportionnels sont équivalents puisqu’ils conduisent à des valeurs
acquises identiques.
Intérêts composés:
Calculer la valeur acquise de deux façons différentes (5% annuel, taux trimestriel proportionnel à
5%) :
c. Taux annuel de 5%.
d. Taux trimestriel proportionnel à 5% soit 1,25 %.
On constate qu’à intérêt composé deux taux proportionnel ne sont pas équivalents, il est
nécessaire de calculer le taux équivalent à la période de capitalisation constaté.
2. Démonstration.
Le capital placé
L’intérêt pour 1 Dhs pour 1 an
La période k fois plus petite de l’année
PR HAMMOUCHA YASSINE
- 12 -
Application B.6. : VOIR FIN ED CHAPITRE
C – L’équivalence à intérêts composés.
1. Définition.
Deux capitaux sont équivalents à une date donnée au même taux si leur valeur acquise ou
actuelle sont identiques. Si deux capitaux sont équivalents à une date donnée, ils le sont
également à n’importe quelles autres dates (c’est un phénomène permanent).
2. Applications.
Application C.7. : VOIR FIN ED CHAPITRE
Application C.8. : VOIR FIN ED CHAPITRE
Application C.9. : VOIR FIN ED CHAPITRE
Application C.10. : VOIR FIN ED CHAPITRE
PR HAMMOUCHA YASSINE
- 13 -
Applications complément du cours : les intérêts composés
A - les intérêts composés
Solutions
Application A.1.
Application A.2.
Application A.3.
Application A.4.
Application A.5.
B – Taux proportionnels et taux équivalents.
PR HAMMOUCHA YASSINE
- 14 -
Solution
C – L’équivalence à intérêts composés.
Solutions
Application C.7.
Application C.8.
Application C.9.
Application C.10.
PR HAMMOUCHA YASSINE
- 15 -
Chapitre 3 : Les annuités.
Définition : c’est un terme général qui est applicable quelque soit la périodicité.
A – Evaluation d’une suite d’annuités constantes.
1. Valeur acquise par une suite d’annuités constantes.
Définition : il s’agit de la somme des valeurs acquises par chaque annuité immédiatement après
le dernier versement.
a Montant de l’annuité
i Intérêt pour 1 Dhs pour une période
n Nombre d’annuités
Vn Valeur acquise
Ici, le premier terme est a, de raison , avec n termes.
Application A.1. : VOIR FIN ED CHAPITRE
Application A.2. : VOIR FIN ED CHAPITRE
Application A.3. : VOIR FIN ED CHAPITRE
Application A.4. : VOIR FIN ED CHAPITRE
2. Valeur actuelle d’une suite d’annuités constantes.
Définition : somme des valeurs actuelles de chacune des annuités, une période avant le 1
er
versement.
PR HAMMOUCHA YASSINE
- 16 -
Application A.5. : VOIR FIN ED CHAPITRE
Application A.6. : VOIR FIN ED CHAPITRE
Application A.7. : VOIR FIN ED CHAPITRE
Application A.8. : VOIR FIN ED CHAPITRE
B – Les annuités en progression arithmétique ou géométrique.
Les annuités en progression arithmétique :
La valeur acquise :
On va voir la formule complète :
Reprenons l’expression intégrale de V :
La valeur actuelle : V
PR HAMMOUCHA YASSINE
- 17 -
La valeur acquise :
La valeur actuelle :
PR HAMMOUCHA YASSINE
- 18 -
Application B.9.: VOIR FIN ED CHAPITRE
Application B.10. : VOIR FIN ED CHAPITRE
N.B :
Amortissement constant (annuité dégressive)
PR HAMMOUCHA YASSINE
- 19 -
Applications complément du cours : les annuités
A – Les annuités constantes.
Solutions
Application A.1.
Application A.2.
Application A.3.
PR HAMMOUCHA YASSINE
- 20 -
Application A.4.
Application A.5.
Application A.6.
PR HAMMOUCHA YASSINE
- 21 -
Application A.7.
Application A.8.
B – Les annuités en progression arithmétique ou géométrique.
Solutions
Application B.9.
PR HAMMOUCHA YASSINE
- 22 -
Application B.10.
PR HAMMOUCHA YASSINE
- 23 -
Chapitre 4 : Les emprunts indivis.
Un emprunt indivis est un emprunt avec un seul prêteur (à la différence des emprunts
obligataires, multi prêteur).
A – Théorie générale.
Tableau d’amortissement
Périodes
Dette en
début de
période
Intérêt
de la
période
Amortissement
de la période
Annuité de fin de
période
Dette non encore
remboursée à la fin
de la période
1
2
3
… … … … … …
… … … … … …
Amortissement : remboursement d’une fraction du capital au cours d’une période.
Annuité : total formé de l’intérêt et le capital remboursé (l’amortissement).
1. La loi des amortissements.
Si on appelle le montant de la dette initial et , et les amortissements successifs alors :
La somme des amortissements est égale au montant de l’emprunt.
2. La loi des annuités.
A l’époque 0, il y a équivalence entre le capital emprunté et la valeur actuelle des annuités
de remboursement.
Ces deux loi sont valables quelque soit les modalités de l’emprunt.
B – La vie d’un emprunt.
1. Les emprunts à annuités constantes.
Loi des annuités :
PR HAMMOUCHA YASSINE
- 24 -
Loi des amortissements :
Pour chaque emprunt dont les caractéristiques suivent, présenter le tableau d’amortissement.
1. Remboursement par annuités constantes :
• Montant : 200 000
• Taux annuel : 6,5 %.
• Remboursement par 5 annuités constantes, la première dans un an.
K restant dû Intérêt Amortissement Annuité
1 200 000 13 000 35 126,91 48 126,91
2 164 873,09 10 716,75 37 410,16 48 126,91
3 127 462,93 8 285,09 39 841,82 48 126,91
4 87 621,11 5 695,37 42 431,53 48 126,91
5 45 189,58 2 937,32 45 189,50 48 126,91
2. Remboursement par amortissements constants :
Chaque amortissement sont donc égal à .
PR HAMMOUCHA YASSINE
- 25 -
Lorsque les emprunts sont amortissables grâce à l’amortissement constant, les annuités
successives forment une progression arithmétique décroissante de raison −.
• Montant : 200 000
• Taux annuel : 6,5 %.
• Remboursement par 5 amortissements constants, le premier dans un an.
K restant dû Intérêt Amortissement Annuité
1 200 000 13 000 40 000 53 000
2 160 000 10 480 40 000 50 400
3 120 000 7 800 40 000 47 800
4 80 000 5 200 40 000 45 200
5 40 000 2 600 40 000 42 600
3. Remboursement in fine :
Le capital est intégralement remboursé à la fin de l’emprunt (remboursement unique en fin de
période). Il existe deux types de remboursement in fine :
- Absolue : aucun versement durant la vie de l’emprunt, l’intérêt et le capital sont versé à la
fin de l’emprunt.
- Relatif : il y a versement des intérêts chaque période, seule le remboursement du capital est
poussé à la fin de l’emprunt.
• Montant : 200 000
• Taux : 6,5 %.
• Remboursement en totalité dans 5 ans.
• Paiement annuel des intérêts.
K restant dû Intérêt Amortissement Annuité
1 200 000 13 000 0 13 000
2 200 000 13 000 0 13 000
3 200 000 13 000 0 13 000
4 200 000 13 000 0 13 000
5 200 000 13 000 200 000 213 000
4. Emprunt à modalité particulière : Le différé d’amortissement
On ne rembourse pas de fraction du capital, mais il y a paiement des intérêts.
• Montant : 700 000 .
PR HAMMOUCHA YASSINE
- 26 -
• Taux : 6 %.
• Remboursement par 6 annuités constantes après un différé d’amortissement de 2 ans.
K restant dû Intérêt Amortissement Annuité
1 700 000 42 000 0 42 000
2 700 000 42 000 0 42 000
3 700 000 42 000 100 353,84 142 353,84
4 599 646,16 35978,77 106 375,07 142 353,84
5 493 271,09 29 596,27 112 757,57 142 353,84
6 380 513,52 22 830,81 119 523,03 142 353,84
7 260 990,49 15 699,43 126 694,41 142 353,84
8 134 296,08 8 057,76 134 296,08 142 353,84
5. Emprunt à modalité particulière : Le différé d’annuité
• Montant : 100 000
• Taux annuel : 8 %.
• Remboursement par 16 trimestrialités constantes, la première dans 6 mois.
C’est la loi des annuités qui nous permet d’écrire :
K restant dû Intérêt Amortissement Annuité
1 100 000 0 0 0
2 101942,65 1980,39 5493,64 7474,03
3 96449,02 1873,67 5600,36 7474,03
4 90848,66 1764,88 5709,15 7474,03
5 85139,51 1653,97 5820,06 7474,03
6 79319,44 1540,90 5933,13 7474,03
7 73386,32 1425,64 6048,39 7474,03
8 67337,93 1308,14 6165,89 7474,03
9 61172,04 1188,36 6285,67 7474,03
10 54886,37 1066,25 6407,78 7474,03
11 48478,60 941,77 6532,26 7474,03
12 41946,34 814,87 6659,16 7474,03
13 35287,18 685,51 6788,52 7474,03
14 28498,66 553,63 6920,40 7474,03
PR HAMMOUCHA YASSINE
- 27 -
15 21578,26 419,19 7054,84 7474,03
16 14523,42 282,14 7191,89 7474,03
17 7331,53 142,43 7331,60 7474,03
Première solution :
Deuxième solution :
PR HAMMOUCHA YASSINE
- 28 -
Chapitre 5 : Actualisation des cash-flows
A- Définition.
Un cash-flow est le résultat monétaire dégagé par un actif.
Il est différent du résultat comptable, car ce dernier intègre les amortissements et les provisions,
qui sont les éléments non monétaires.
B- Méthode de la VAN
Exemple
PR HAMMOUCHA YASSINE
- 29 -
C- Méthode du TIR
Exemple
Remarques
D- Méthode du délai de récupération
PR HAMMOUCHA YASSINE
- 30 -
E- Projets avec plusieurs cash-flows
PR HAMMOUCHA YASSINE
- 31 -
PR HAMMOUCHA YASSINE
- 32 -
PR HAMMOUCHA YASSINE
- 33 -
Exercices série I
Solutions
Application 1
1. Calculer le taux moyen résultant de l’ensemble des placements.
PR HAMMOUCHA YASSINE
- 34 -
2. Une banque propose de placer 135 000 au taux moyen pendant la durée moyenne de
placement, l’entreprise doit elle accepter ?
3. Pendant combien de temps faut il placer 135 000 au taux moyen pour obtenir la même
somme globale d’intérêts que précédemment ?
Application 2
1. Quel doit être le montant de chaque mensualité ?
PR HAMMOUCHA YASSINE
- 35 -
2. Quelle serait la somme constante à verser chaque semaine ?
3. Le 1er juillet le taux d’intérêt passe à 6 %, quelle est la nouvelle valeur acquise en fin d’année
? NB : On supposera que les intérêts des 6 premiers mois seront replacés avec le capital pour les
6 derniers mois.
4. En apprenant l’augmentation du taux d’intérêt (le 1er juillet), cette personne décide de réduire
ses versements de façon à obtenir une valeur acquise de 12 000 . Quel est le montant de la
nouvelle mensualité ?
Application 3
Application 4
PR HAMMOUCHA YASSINE
- 36 -
Application 5
1. Calculer la valeur nominale de chaque mensualité.
2. Déterminer l’échéance moyenne des quinze versements.
PR HAMMOUCHA YASSINE
- 37 -
Exercices série II
Solutions
Application 1
PR HAMMOUCHA YASSINE
- 38 -
Application 2
Application 3
PR HAMMOUCHA YASSINE
- 39 -
Application 4
PR HAMMOUCHA YASSINE
- 40 -
Exercices série III
Solutions
Application 1
PR HAMMOUCHA YASSINE
- 41 -
Application 2
Application 3
Application 4
PR HAMMOUCHA YASSINE
- 42 -
Application 5
Application 6
Application 7
PR HAMMOUCHA YASSINE
- 43 -
PR HAMMOUCHA YASSINE
- 44 -
Exercices série IV
Solutions
Application 1
PR HAMMOUCHA YASSINE
- 45 -
Application 2
Application 3
PR HAMMOUCHA YASSINE
- 46 -
Application 4
PR HAMMOUCHA YASSINE
- 47 -
Application 5
PR HAMMOUCHA YASSINE
- 48 -
Exercices série V
Solutions
Application 1
Les deux premières années l’emprunteur versera à la fin de chaque année 19 800 l’an au titre
d’intérêt (180 000 x 0,11 = 19 800). Pour les deux dernières années l’intérêt annuel n’est plus que
9900 en effet juste après le versement du 2ème
terme. La dette initiale est réduite de moitié.
D’où le tableau d’amortissement :
Période CDP I Amor. Annuité CFP
1
2
3
4
180 000
180 000
90 000
90 000
19 800
19 800
9 900
9 900
0
9 900
0
9 900
19 800
109 800
9 900
99 900
180 000
90 000
90 000
0
Application 2
 On calcule d’abord le taux d’intérêt TTC :
I= 0,11 x 1,07 = 0,1177 soit 11,77% l’an
L’annuité s’écrit donc : a= 420 000 x (0 ,1177 / 1-1,1177-5
) = 115 848,95
Ce qui permet de construire le tableau d’amortissement :
Période CDP I TVA Amort. Annuité CPF
1
2
3
4
5
420 000
353 585,05
279 353,06
196 383,97
103 649,41
46 200
38 849,36
30 728,84
21 602,24
11 604,44
3 234
2 722,60
2 151,02
1 512,16
798,10
66 414,95
74 231,99
82 969,09
92 734,56
103 649,41
115 848,95
115 848,95
115 848,95
115 848,95
115 848,95
353 585,05
279 353,06
196 383,97
103 649,41
0
 L’amortissement s’écrit = 420 000/5 = 84 000
 D’où le tableau d’amortissement :
Application 1
Un particulier emprunte une somme de 180 000 et s’engage à verser pendant 4 ans à la fin de chaque
année de l’emprunt l’intérêt de la dette. Sachant que l’amortissement se fait en deux temps, une moitié
à la fin de la 4ème année, construire le tableau d’amortissement de cet emprunt. Taux 11%.
Application 2
Un emprunt de 420 000 est remboursable en 5 annuités constantes immédiates. Taux 11% l’an, TVA
7% sur les intérêts. Construire le tableau d’amortissement de cet emprunt :
 Amortissement constant
 Annuités constantes
Application 3
Un emprunt de 500 000 est remboursable par le versement de 6 annuités constantes avec un différé de
2 ans pendant lesquelles l’emprunteur ne verse aucune somme d’argent à l’organisme prêteur. Taux
d’intérêt 12%.
Construire le tableau d’amortissement de l’emprunt.
Application 4
Dans le cadre de crédit jeune promoteur, une personne emprunte un capital de 375 000 au taux de 9%,
TVA 7% des intérêts. Cet emprunt est remboursable par le versement de 5 annuités constantes avec un
différé de 2 ans pendant lequel l’emprunteur ne verse que l’intérêt de la dette (TVA comprise).
Construire le tableau d’amortissement.
PR HAMMOUCHA YASSINE
- 49 -
Période CDP I TVA Amort. Annuité CFP
1
2
3
4
5
420 000
336 000
252 000
168 000
84 000
46 200
36 960
27 720
18 480
9 240
3 234
2 587
1 940,40
1 293,60
646,80
84 000
84 000
84 000
84 000
84 000
133 434
123 547,20
113 660,40
103 773,60
93 886,80
336 000
252 000
168 000
84 000
0
Application 3
Pour le calcul de l’annuité il y a lieu de tenir en compte du différé de 2 ans , en effet quand on se
situe un an avant le 1er
versement, le capital n’est plus de 500 00 mais 627 200 (500 000 x 1,122
)
d’où l’annuité :
A= 627 200 (0,12/1-1,12-6
) = 152 551,17
D’où le tableau d’amortissement :
Période CDP I Amort. Annuité CFP
1
2
3
4
5
6
7
8
500 000
560 000
627 200
549 912,83
463 351,20
366 402,17
257 819,26
136 206,40
75 264,00
65 989,54
55 602,14
43 968,26
30 938,31
16 344,77
77 287,17
86 561,63
96 949,03
108 582,91
121 612,86
136 206,40
152 551,17
152 551,17
152 551,17
152 551,17
152 551,17
152 551,17
560 000
627 200
549 912,83
463 351,20
366 402,17
257 819,26
136 206,40
0
Remarque :
1. Le capital à amortir n’est plus de 500 000 mais de 627 200. En effet il y a lieu ici de tenir
en compte des intérêts de 2 ans qui se sont accumulés.
2. L’introduction de la TVA est une complication dans la mesure où le capital à amortir est
partagé entre l’organisme de crédit de l’Etat.
Application 4
Ici le problème se pose différemment par rapport au cas précédant. En effet, le capital n’est pas
augmenté puisque les intérêts sont versés à la fin de chaque année.
Les 2 premières années ne contiennent que les intérêts de l’année. A partir de la troisième année
l’annuité sera :
A = 375 000 (0,0963/1-1,0963-5)
Ici on a : i = 0,09 x 1,07 = 0,0963
A = 97 990,75
D’où le tableau d’amortissement :
Période CDP I TVA Amort Annuité CFP
1
2
3
4
5
6
7
375 000
375 000
375 000
313 121,75
245 284,63
170 914,80
89 383,15
33 750
33 750
33 750
28 180,96
22 075,62
15 382,33
8 004,48
2 362,50
2 362,50
2 362,50
1 972,67
1 545,29
1 076,76
563,11
0,00
0,00
61 878,25
67 837,12
74 269,84
81 531,65
89 383,15
36 112,50
36 112,50
97 990,75
97 990,75
97 990,75
97 990,75
97 990,75
375 000
375 000
313 121,75
245 284,63
170 914,80
89 383,15
0
Remarque :
Dans la pratique, le remboursement s’effectue à l’aide de mensualités. Cela ne semble pas poser
PR HAMMOUCHA YASSINE
- 50 -
de problèmes particuliers, il suffit de se rappeler que les organismes de crédit utilisent
généralement, pour ce type de situation, les taux proportionnels.
Ici le taux mensuel sera im = (0,09/12) 1,07 = 0,008025 TTC. Soit 0,8025% par mois TTC.
PR HAMMOUCHA YASSINE
- 51 -
Exercices série VI
Application 1
Deux projets d’investissement sont en concurrence au sein de l’entreprise Alpha. Les flux nets des deux
projets sont résumés dans le tableau ci-après :
Application 2
Une entreprise dispose d’un budget de 100 000 euros, 3 projets d’investissement sont possibles.
Le taux d’intérêt est de 10% par an. Les coûts et bénéfices des différents projets sont résumés
dans le tableau suivant. Quel projet choisiriez-vous si vous étiez le chef de cette entreprise ?
PR HAMMOUCHA YASSINE
- 52 -
Solutions
Application 1
Lorsque les flux sont constants on utilise la formule suivante pour déterminer la valeur actualisée:
PR HAMMOUCHA YASSINE
- 53 -
Application 2
PR HAMMOUCHA YASSINE
- 54 -
-
-
Application 3
PR HAMMOUCHA YASSINE
- 55 -
Application 4
Application 5
Application 6
Application 7
PR HAMMOUCHA YASSINE
- 56 -
Solutions
Application 3
PR HAMMOUCHA YASSINE
- 57 -
Application 4
Application 5
TAUX INTERNE DE RENTABILITE
PR HAMMOUCHA YASSINE
- 58 -
Application 6
PR HAMMOUCHA YASSINE
- 59 -
Application 7
PR HAMMOUCHA YASSINE
- 60 -
Bibliographie
- MASIERI W, Mathématiques financières, Editions Dalloz, 2001.
- ROLANDO T, FINK JC, Mathématiques financières, Collection Dyna’Sup,
Editions Vuibert, 2000.
- SCHLACTHER D, Comprendre les Mathématiques financières, Collection les
fondamentaux, Editions Hachette, 2004.
- Macroéconomie L1 | TD5 -Mickaël Clévenot -18 novembre 2013
-EXERCICES CORRIGES - Elément : Gestion financière / Option Economie et
Gestion – Prof
: Mme L.FEKKAK
-MATHEMATIQUES FINANCIERES - Julien Froger

Contenu connexe

Tendances

Exercices gestion financière et choix d’investissement en avenir certain
Exercices gestion financière et choix d’investissement en avenir certain Exercices gestion financière et choix d’investissement en avenir certain
Exercices gestion financière et choix d’investissement en avenir certain Lotfi TALEB, ESSECT
 
Compta analytique pr kaoutar el menzhi - Téléchargeable sur : www.coursdefsj...
Compta analytique pr kaoutar el menzhi - Téléchargeable sur  : www.coursdefsj...Compta analytique pr kaoutar el menzhi - Téléchargeable sur  : www.coursdefsj...
Compta analytique pr kaoutar el menzhi - Téléchargeable sur : www.coursdefsj...cours fsjes
 
Choix des investissements exercice + corrigé
Choix des investissements exercice + corrigéChoix des investissements exercice + corrigé
Choix des investissements exercice + corrigéMehdi Bensalim
 
Cours analyse-financière- Passage de Bilan Comptable au bilan Financier semes...
Cours analyse-financière- Passage de Bilan Comptable au bilan Financier semes...Cours analyse-financière- Passage de Bilan Comptable au bilan Financier semes...
Cours analyse-financière- Passage de Bilan Comptable au bilan Financier semes...Jamal Yasser
 
Exercices corrigés
Exercices corrigésExercices corrigés
Exercices corrigéshadhoum
 
Contrôle de gestion et gestion budgétaire cours
Contrôle de gestion et gestion budgétaire coursContrôle de gestion et gestion budgétaire cours
Contrôle de gestion et gestion budgétaire coursMohamed Amine Sansar
 
ANALYSE-FINANCIER
ANALYSE-FINANCIERANALYSE-FINANCIER
ANALYSE-FINANCIERMbarkaAadi
 
Exercice corrige comptabilite analytique
Exercice corrige comptabilite analytiqueExercice corrige comptabilite analytique
Exercice corrige comptabilite analytiqueAchraf Ourti
 
Concepts de-base-de-la-comptabilite-generale
Concepts de-base-de-la-comptabilite-generaleConcepts de-base-de-la-comptabilite-generale
Concepts de-base-de-la-comptabilite-generaleEdward Maya
 
Rapport de stage Fiduciaire1
Rapport de stage Fiduciaire1Rapport de stage Fiduciaire1
Rapport de stage Fiduciaire1Rapport de Stage
 
Exercice tresorerie + ingenierie financiere
Exercice  tresorerie + ingenierie financiereExercice  tresorerie + ingenierie financiere
Exercice tresorerie + ingenierie financiereAnas Mansour
 
Comptabilité approfondie
Comptabilité approfondieComptabilité approfondie
Comptabilité approfondiehickab
 
choix des investissements en avenir certain.
 choix des investissements en avenir certain. choix des investissements en avenir certain.
choix des investissements en avenir certain.Lotfi TALEB, ESSECT
 
La fiscalité cours is exercices - corrigés
La fiscalité cours is   exercices - corrigésLa fiscalité cours is   exercices - corrigés
La fiscalité cours is exercices - corrigésAziz Hamouche
 
Exercices.corrigés.c.a.e
Exercices.corrigés.c.a.e Exercices.corrigés.c.a.e
Exercices.corrigés.c.a.e Nabil Lamnaouar
 
Création entreprise pme
Création  entreprise pmeCréation  entreprise pme
Création entreprise pmeMa Ac
 

Tendances (20)

Exercices gestion financière et choix d’investissement en avenir certain
Exercices gestion financière et choix d’investissement en avenir certain Exercices gestion financière et choix d’investissement en avenir certain
Exercices gestion financière et choix d’investissement en avenir certain
 
Compta analytique pr kaoutar el menzhi - Téléchargeable sur : www.coursdefsj...
Compta analytique pr kaoutar el menzhi - Téléchargeable sur  : www.coursdefsj...Compta analytique pr kaoutar el menzhi - Téléchargeable sur  : www.coursdefsj...
Compta analytique pr kaoutar el menzhi - Téléchargeable sur : www.coursdefsj...
 
Choix des investissements exercice + corrigé
Choix des investissements exercice + corrigéChoix des investissements exercice + corrigé
Choix des investissements exercice + corrigé
 
Gestion de tresorerie
Gestion de tresorerieGestion de tresorerie
Gestion de tresorerie
 
Cours analyse-financière- Passage de Bilan Comptable au bilan Financier semes...
Cours analyse-financière- Passage de Bilan Comptable au bilan Financier semes...Cours analyse-financière- Passage de Bilan Comptable au bilan Financier semes...
Cours analyse-financière- Passage de Bilan Comptable au bilan Financier semes...
 
Exercices corrigés
Exercices corrigésExercices corrigés
Exercices corrigés
 
Contrôle de gestion et gestion budgétaire cours
Contrôle de gestion et gestion budgétaire coursContrôle de gestion et gestion budgétaire cours
Contrôle de gestion et gestion budgétaire cours
 
ANALYSE-FINANCIER
ANALYSE-FINANCIERANALYSE-FINANCIER
ANALYSE-FINANCIER
 
Exercice corrige comptabilite analytique
Exercice corrige comptabilite analytiqueExercice corrige comptabilite analytique
Exercice corrige comptabilite analytique
 
Cours résumé-de-fiscalite
Cours résumé-de-fiscaliteCours résumé-de-fiscalite
Cours résumé-de-fiscalite
 
Concepts de-base-de-la-comptabilite-generale
Concepts de-base-de-la-comptabilite-generaleConcepts de-base-de-la-comptabilite-generale
Concepts de-base-de-la-comptabilite-generale
 
Rapport de stage Fiduciaire1
Rapport de stage Fiduciaire1Rapport de stage Fiduciaire1
Rapport de stage Fiduciaire1
 
TCE2-Math financier
TCE2-Math financierTCE2-Math financier
TCE2-Math financier
 
Exercice tresorerie + ingenierie financiere
Exercice  tresorerie + ingenierie financiereExercice  tresorerie + ingenierie financiere
Exercice tresorerie + ingenierie financiere
 
Comptabilité approfondie
Comptabilité approfondieComptabilité approfondie
Comptabilité approfondie
 
choix des investissements en avenir certain.
 choix des investissements en avenir certain. choix des investissements en avenir certain.
choix des investissements en avenir certain.
 
La fiscalité cours is exercices - corrigés
La fiscalité cours is   exercices - corrigésLa fiscalité cours is   exercices - corrigés
La fiscalité cours is exercices - corrigés
 
Exercices.corrigés.c.a.e
Exercices.corrigés.c.a.e Exercices.corrigés.c.a.e
Exercices.corrigés.c.a.e
 
Création entreprise pme
Création  entreprise pmeCréation  entreprise pme
Création entreprise pme
 
Tva cours et-exercices
Tva cours et-exercicesTva cours et-exercices
Tva cours et-exercices
 

Similaire à Mathematiques financieres

Statistiques descrip. et mathe financieres
Statistiques descrip. et  mathe financieresStatistiques descrip. et  mathe financieres
Statistiques descrip. et mathe financieresYassineHammoucha
 
01-PPT MATH FINANCIERE _COURS.pdf
01-PPT MATH FINANCIERE _COURS.pdf01-PPT MATH FINANCIERE _COURS.pdf
01-PPT MATH FINANCIERE _COURS.pdfKhadija Abdelhak
 
01 ppt math financiere cours
01 ppt math financiere  cours01 ppt math financiere  cours
01 ppt math financiere coursKhadija Abdelhak
 
Math financier-121010134129-phpapp01
Math financier-121010134129-phpapp01Math financier-121010134129-phpapp01
Math financier-121010134129-phpapp01Arafah Lachhab
 
Math financier-121010134129-phpapp01
Math financier-121010134129-phpapp01Math financier-121010134129-phpapp01
Math financier-121010134129-phpapp01Sara Belrhazi
 
cours2valeurtemporelle (1).pdf
cours2valeurtemporelle (1).pdfcours2valeurtemporelle (1).pdf
cours2valeurtemporelle (1).pdfMellitiArabella
 
Tresorerie
TresorerieTresorerie
TresorerieMa Ac
 
Math financier Chapitre 3
Math financier Chapitre 3Math financier Chapitre 3
Math financier Chapitre 3Cours Fsjest
 
3 gestion-de_la_tr_sorerie[1]
3  gestion-de_la_tr_sorerie[1]3  gestion-de_la_tr_sorerie[1]
3 gestion-de_la_tr_sorerie[1]OULAAJEB YOUSSEF
 
2010 appli choix_financement_investissement_corrige
2010 appli choix_financement_investissement_corrige2010 appli choix_financement_investissement_corrige
2010 appli choix_financement_investissement_corrigeAdil Elaam
 
Cours Math Fin S2 Pr. NOKAIRI.pdf
Cours Math Fin S2 Pr. NOKAIRI.pdfCours Math Fin S2 Pr. NOKAIRI.pdf
Cours Math Fin S2 Pr. NOKAIRI.pdfYassminNouari
 
Cours Math Fin S2 Pr. NOKAIRI.pdf
Cours Math Fin S2 Pr. NOKAIRI.pdfCours Math Fin S2 Pr. NOKAIRI.pdf
Cours Math Fin S2 Pr. NOKAIRI.pdfAdamouIllouMohamed
 
Intérêts compsés.pptx
Intérêts compsés.pptxIntérêts compsés.pptx
Intérêts compsés.pptxMelkiAbir
 
Mathematiques financieres
Mathematiques financieresMathematiques financieres
Mathematiques financieresAbde LLatif
 
commutation-CCBA.pdf
commutation-CCBA.pdfcommutation-CCBA.pdf
commutation-CCBA.pdfhakima35
 
Gestion de trésorerie
Gestion de trésorerieGestion de trésorerie
Gestion de trésorerieKamal Aliouat
 
Compta gle s2_13
Compta gle s2_13Compta gle s2_13
Compta gle s2_13ababacar61
 
ANALYSE ET CONTROLE DES IMPAYES
ANALYSE ET CONTROLE DES IMPAYESANALYSE ET CONTROLE DES IMPAYES
ANALYSE ET CONTROLE DES IMPAYESHeather Strinden
 

Similaire à Mathematiques financieres (20)

Statistiques descrip. et mathe financieres
Statistiques descrip. et  mathe financieresStatistiques descrip. et  mathe financieres
Statistiques descrip. et mathe financieres
 
01-PPT MATH FINANCIERE _COURS.pdf
01-PPT MATH FINANCIERE _COURS.pdf01-PPT MATH FINANCIERE _COURS.pdf
01-PPT MATH FINANCIERE _COURS.pdf
 
01 ppt math financiere cours
01 ppt math financiere  cours01 ppt math financiere  cours
01 ppt math financiere cours
 
Math financier-121010134129-phpapp01
Math financier-121010134129-phpapp01Math financier-121010134129-phpapp01
Math financier-121010134129-phpapp01
 
Math financier-121010134129-phpapp01
Math financier-121010134129-phpapp01Math financier-121010134129-phpapp01
Math financier-121010134129-phpapp01
 
cours2valeurtemporelle (1).pdf
cours2valeurtemporelle (1).pdfcours2valeurtemporelle (1).pdf
cours2valeurtemporelle (1).pdf
 
Tresorerie
TresorerieTresorerie
Tresorerie
 
BerkDeMarzo - chap8.ppt
BerkDeMarzo - chap8.pptBerkDeMarzo - chap8.ppt
BerkDeMarzo - chap8.ppt
 
Math financier Chapitre 3
Math financier Chapitre 3Math financier Chapitre 3
Math financier Chapitre 3
 
3 gestion-de_la_tr_sorerie[1]
3  gestion-de_la_tr_sorerie[1]3  gestion-de_la_tr_sorerie[1]
3 gestion-de_la_tr_sorerie[1]
 
2010 appli choix_financement_investissement_corrige
2010 appli choix_financement_investissement_corrige2010 appli choix_financement_investissement_corrige
2010 appli choix_financement_investissement_corrige
 
Cours Math Fin S2 Pr. NOKAIRI.pdf
Cours Math Fin S2 Pr. NOKAIRI.pdfCours Math Fin S2 Pr. NOKAIRI.pdf
Cours Math Fin S2 Pr. NOKAIRI.pdf
 
Cours Math Fin S2 Pr. NOKAIRI.pdf
Cours Math Fin S2 Pr. NOKAIRI.pdfCours Math Fin S2 Pr. NOKAIRI.pdf
Cours Math Fin S2 Pr. NOKAIRI.pdf
 
Intérêts compsés.pptx
Intérêts compsés.pptxIntérêts compsés.pptx
Intérêts compsés.pptx
 
Mathematiques financieres
Mathematiques financieresMathematiques financieres
Mathematiques financieres
 
BerkDeMarzo - chap9.ppt
BerkDeMarzo - chap9.pptBerkDeMarzo - chap9.ppt
BerkDeMarzo - chap9.ppt
 
commutation-CCBA.pdf
commutation-CCBA.pdfcommutation-CCBA.pdf
commutation-CCBA.pdf
 
Gestion de trésorerie
Gestion de trésorerieGestion de trésorerie
Gestion de trésorerie
 
Compta gle s2_13
Compta gle s2_13Compta gle s2_13
Compta gle s2_13
 
ANALYSE ET CONTROLE DES IMPAYES
ANALYSE ET CONTROLE DES IMPAYESANALYSE ET CONTROLE DES IMPAYES
ANALYSE ET CONTROLE DES IMPAYES
 

Plus de YassineHammoucha

Marketing; action commerciale; mix
Marketing; action commerciale; mixMarketing; action commerciale; mix
Marketing; action commerciale; mixYassineHammoucha
 
Les grandes fonctions de l'entreprise
Les grandes fonctions de l'entrepriseLes grandes fonctions de l'entreprise
Les grandes fonctions de l'entrepriseYassineHammoucha
 
Cycle superieur grh-les pratiques
Cycle superieur grh-les pratiquesCycle superieur grh-les pratiques
Cycle superieur grh-les pratiquesYassineHammoucha
 
Droit des affaires au maroc
Droit des affaires au marocDroit des affaires au maroc
Droit des affaires au marocYassineHammoucha
 
Projet de création d'entreprise: exemple
Projet de création d'entreprise: exempleProjet de création d'entreprise: exemple
Projet de création d'entreprise: exempleYassineHammoucha
 
GRH: recrutement, communication, GPEC et formation
GRH:  recrutement, communication, GPEC et formationGRH:  recrutement, communication, GPEC et formation
GRH: recrutement, communication, GPEC et formationYassineHammoucha
 
Grh. la motivation des ressources humaines
Grh. la motivation  des ressources humainesGrh. la motivation  des ressources humaines
Grh. la motivation des ressources humainesYassineHammoucha
 
GRH: généralité et notions de base
GRH: généralité et notions de baseGRH: généralité et notions de base
GRH: généralité et notions de baseYassineHammoucha
 
Gestion des stocks_et_de_la_production
Gestion des stocks_et_de_la_productionGestion des stocks_et_de_la_production
Gestion des stocks_et_de_la_productionYassineHammoucha
 
Cours de merchandising: manuel de formation professionnelle
Cours de merchandising: manuel de formation professionnelle Cours de merchandising: manuel de formation professionnelle
Cours de merchandising: manuel de formation professionnelle YassineHammoucha
 

Plus de YassineHammoucha (14)

statistique descriptive
statistique descriptivestatistique descriptive
statistique descriptive
 
Marketing; action commerciale; mix
Marketing; action commerciale; mixMarketing; action commerciale; mix
Marketing; action commerciale; mix
 
Legislation du travail
Legislation du travailLegislation du travail
Legislation du travail
 
Metier et formation
Metier et formationMetier et formation
Metier et formation
 
Entreprise en action
Entreprise en actionEntreprise en action
Entreprise en action
 
Les grandes fonctions de l'entreprise
Les grandes fonctions de l'entrepriseLes grandes fonctions de l'entreprise
Les grandes fonctions de l'entreprise
 
Cycle superieur grh-les pratiques
Cycle superieur grh-les pratiquesCycle superieur grh-les pratiques
Cycle superieur grh-les pratiques
 
Droit des affaires au maroc
Droit des affaires au marocDroit des affaires au maroc
Droit des affaires au maroc
 
Projet de création d'entreprise: exemple
Projet de création d'entreprise: exempleProjet de création d'entreprise: exemple
Projet de création d'entreprise: exemple
 
GRH: recrutement, communication, GPEC et formation
GRH:  recrutement, communication, GPEC et formationGRH:  recrutement, communication, GPEC et formation
GRH: recrutement, communication, GPEC et formation
 
Grh. la motivation des ressources humaines
Grh. la motivation  des ressources humainesGrh. la motivation  des ressources humaines
Grh. la motivation des ressources humaines
 
GRH: généralité et notions de base
GRH: généralité et notions de baseGRH: généralité et notions de base
GRH: généralité et notions de base
 
Gestion des stocks_et_de_la_production
Gestion des stocks_et_de_la_productionGestion des stocks_et_de_la_production
Gestion des stocks_et_de_la_production
 
Cours de merchandising: manuel de formation professionnelle
Cours de merchandising: manuel de formation professionnelle Cours de merchandising: manuel de formation professionnelle
Cours de merchandising: manuel de formation professionnelle
 

Dernier

Aux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècle
Aux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècleAux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècle
Aux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècleAmar LAKEL, PhD
 
Pas de vagues. pptx Film français
Pas de vagues.  pptx      Film   françaisPas de vagues.  pptx      Film   français
Pas de vagues. pptx Film françaisTxaruka
 
DIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptx
DIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptxDIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptx
DIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptxMartin M Flynn
 
Bibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdf
Bibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdfBibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdf
Bibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdfAtelier Canopé 37 - Tours
 
Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...
Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...
Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...Atelier Canopé 37 - Tours
 
Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)
Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)
Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)Gabriel Gay-Para
 
Vulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdf
Vulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdfVulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdf
Vulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdfSylvianeBachy
 
Pas de vagues. pptx Film français
Pas de vagues.  pptx   Film     françaisPas de vagues.  pptx   Film     français
Pas de vagues. pptx Film françaisTxaruka
 
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienne
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienneChana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienne
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienneTxaruka
 
Apprendre avec des top et nano influenceurs
Apprendre avec des top et nano influenceursApprendre avec des top et nano influenceurs
Apprendre avec des top et nano influenceursStagiaireLearningmat
 
Bibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdf
Bibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdfBibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdf
Bibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdfAtelier Canopé 37 - Tours
 
Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptx
Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptxPrésentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptx
Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptxJCAC
 
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdf
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdfLa Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdf
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdfbdp12
 
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24BenotGeorges3
 
Calendrier de la semaine du 8 au 12 avril
Calendrier de la semaine du 8 au 12 avrilCalendrier de la semaine du 8 au 12 avril
Calendrier de la semaine du 8 au 12 avrilfrizzole
 

Dernier (16)

Aux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècle
Aux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècleAux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècle
Aux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècle
 
Pas de vagues. pptx Film français
Pas de vagues.  pptx      Film   françaisPas de vagues.  pptx      Film   français
Pas de vagues. pptx Film français
 
DIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptx
DIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptxDIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptx
DIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptx
 
Bibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdf
Bibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdfBibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdf
Bibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdf
 
Bulletin des bibliotheques Burkina Faso mars 2024
Bulletin des bibliotheques Burkina Faso mars 2024Bulletin des bibliotheques Burkina Faso mars 2024
Bulletin des bibliotheques Burkina Faso mars 2024
 
Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...
Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...
Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...
 
Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)
Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)
Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)
 
Vulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdf
Vulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdfVulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdf
Vulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdf
 
Pas de vagues. pptx Film français
Pas de vagues.  pptx   Film     françaisPas de vagues.  pptx   Film     français
Pas de vagues. pptx Film français
 
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienne
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienneChana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienne
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienne
 
Apprendre avec des top et nano influenceurs
Apprendre avec des top et nano influenceursApprendre avec des top et nano influenceurs
Apprendre avec des top et nano influenceurs
 
Bibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdf
Bibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdfBibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdf
Bibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdf
 
Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptx
Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptxPrésentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptx
Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptx
 
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdf
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdfLa Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdf
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdf
 
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24
 
Calendrier de la semaine du 8 au 12 avril
Calendrier de la semaine du 8 au 12 avrilCalendrier de la semaine du 8 au 12 avril
Calendrier de la semaine du 8 au 12 avril
 

Mathematiques financieres

  • 1. PR HAMMOUCHA YASSINE - 1 - Sommaire Chapitre 1 – Les intérêts simples. A – Principes de calcul. B – L’escompte. C – L’équivalence. D – La gestion des comptes courants et d’intérêts. Applications Chapitre 2 – Les intérêts composés. A – Principes de calcul. B – Taux proportionnels, taux équivalents. C – L’équivalence. Applications Chapitre 3 – Les annuités. A – Evaluation d’une suite d’annuités constantes. B – Evaluation d’une suite à variabilité arithmétique ou géométrique. Applications Chapitre 4 – Les emprunts indivis. A – Théorie générale. B – La vie d’un emprunt. Chapitre 5 – Actualisation des cash-flows A- Définition B- Méthode de la VAN C- Méthode du TIR D- Méthode du délai de récupération E- Projets avec plusieurs cash-flows Exercices
  • 2. PR HAMMOUCHA YASSINE - 2 - Chapitre 1 : Les intérêts simples Toutes les questions traitées dans ce chapitre concernent majoritairement les opérations financières à court terme (moins d’un an). Ces opérations affectent en majorité la trésorerie des entreprises, tel que la gestion des comptes courants, l’escompte commerciale, les emprunts à court terme… A – Principes de calculs. 1. Définitions. Un intérêt est dit simple lorsqu’il est directement proportionnel au taux, au temps et au montant monétaire. Intérêt Capital Taux pour 100 dhs par an La durée (en jours) L’année bancaire est de 360 jours (36000 ). Application A.1 : VOIR FIN ED CHAPITRE Application A.2 : VOIR FIN ED CHAPITRE. 2. La notion de valeur acquise. La valeur acquise est la somme du capital initial et des intérêts qu’il a généré au terme de sa durée de placement. Application A.3 : VOIR FIN ED CHAPITRE Application A.4 : VOIR FIN ED CHAPITRE Application A.5 : VOIR FIN ED CHAPITRE 3. Le taux moyen de placement. On envisage différents capitaux : Placés à des durées différentes : Et à des taux différents : On appellera t le taux qui, appliqué à différents capitaux et à leur durée correspondante, produira le même intérêt global que celui à partir des taux initiaux respectifs.
  • 3. PR HAMMOUCHA YASSINE - 3 - Application A.6 : VOIR FIN ED CHAPITRE B – L’escompte. 1. La notion d’escompte commercial. L’entreprise cliente reçoit de sa banque le montant de l’effet diminué de l’agio. L’agio comprend l’intérêt (appelé escompte), des commissions diverses et de la TVA. L’escompte est calculé selon le principe de l’intérêt simple. Valeur nominale Taux d’escompte Durée en jours Escompte Valeur actuelle commerciale Le taux d’escompte varie selon la qualité du client. L’escompte n’est jamais soumis à la TVA. 2. La pratique de l’escompte. Diverses commissions sont appliquées par les banques : a. Commission ENDOS (endossement), qui sert à rémunérer le service rendu par la banque. Cette commission est calculée prorata temporis (en fonction du temps), et elle n’est pas soumise à la TVA. Cette commission est systématique. b. Les commissions de service ou de manipulation : ces commissions sont variables selon les établissements financiers et selon la nature de l’effet. Ces commissions sont généralement forfaitaires et soumises à la TVA. Le coût réel de l’escompte sera représenté par l’agio hors taxe, puisque la TVA est récupérable. La notion de taux réel de l’opération d’escompte : calculer ce taux consiste à rechercher le taux d’un emprunt qui aurait le même montant, la même durée et le même coût que le crédit d’escompte (pour calculer ce taux, on se base sur l’année de 365 jours). La durée réelle est obtenue par comparaison entre l’escompte et l’encaissement, en retenant les deux dates extrêmes. Ce taux réel est très fréquemment bien supérieur au taux annoncé, du fait notamment des commissions forfaitaires qui pénalisent les opérations de faible montant, du fait également de conditions bancaires particulières, qui pénalisent les effets dit brûlants (ceux dont l’échéance est proche) en appliquant un nombre de jours minimum (souvent, ce nombre est de 10). Application B.7 : VOIR FIN ED CHAPITRE C – L’équivalence a intérêts simples. 1) Définition. Deux capitaux (effets) sont équivalents si à une date donnée, au même taux leur valeur actuelles commerciales sont identiques.
  • 4. PR HAMMOUCHA YASSINE - 4 - 2) Applications. Application C.8 : VOIR FIN ED CHAPITRE Application C.9 : VOIR FIN ED CHAPITRE Problème d’échéance commune : il s’agit de rechercher les conditions, la valeur nominale d’un paiement unique remplaçant plusieurs autres, soit de déterminer sa date d’échéance. Application C.11 : VOIR FIN ED CHAPITRE Problème d’échéance moyenne : cas particulier d’une d’échéance commune ou la valeur nominale de l’effet unique est égal à somme des valeurs nominales des effets initiaux. Exemple : Le 1 er octobre on remplace deux effets : l’un de 7 500 € à échéance du 11 octobre, l’autre de 5 000 € à échéance du 5 novembre, par un effet unique de 12 500 €. Taux : 10 %. Quelle sera l’échéance de ce nouvel effet ? (Soit le 21/10). Reprenons cet exemple en considérant que le taux d’intérêt et la date d’équivalence ne sont pas connus. Soit x la période entre la date d’équivalence et la date d’échéance. Soit n la période entre la première échéances et la date d’équivalence. (Soit le 21/10). On remarque que la date d’échéance moyenne est indépendante du taux d’escompte retenu, ainsi que la date d’équivalence. D – La gestion des comptes courants et d’intérêts. Lorsqu’il s’agit d’un compte bancaire, ce qui importe n’est pas la date d’opération mais la date de valeur (négociée avec votre banquier). Il faut savoir comment fonctionnent les comptes bancaires notamment les cas de découverts. Deux sortes de commissions sont appliquées en cas de découvert : 1. La commission de risque (Commission de Plus Fort Découvert : CPFD), 0,05% du plus fort découvert du mois (il n’y a pas de TVA sur cette commission). 2. Les commissions de services qui correspondent aux commissions de comptes ou de mouvements. Le taux de cette commission est en général de 0.025% calculé sur les mouvements débiteurs. Application D.13 : VOIR FIN ED CHAPITRE
  • 5. PR HAMMOUCHA YASSINE - 5 - Applications complément du cours : les intérêts simples A - les intérêts simples Solutions Application A.1 Application A.2 Application A.3 Application A.4 Application A.5
  • 6. PR HAMMOUCHA YASSINE - 6 - Application A.6 D’abord calculons C pour chaque placement : B – L’escompte. Solution 1. Etablir le bordereau d’escompte. Bordereau d’escompte (remise du 12/08)
  • 7. PR HAMMOUCHA YASSINE - 7 - Somme des intérêts 40 Commission 6 (2 fois 3) Agio HT 46 € TVA à 20 % 1,2 Agio TTC 47,2 Montant net 5 652,80 2. Quel est le taux réel du crédit de l’opération d’escompte ? C – L’équivalence a intérêts simples. Solutions Application C.8
  • 8. PR HAMMOUCHA YASSINE - 8 - Application C.9 Application C.10 : Application C.11 Application C.12 D – La gestion des comptes courants et d’intérêts.
  • 9. PR HAMMOUCHA YASSINE - 9 - Solution
  • 10. PR HAMMOUCHA YASSINE - 10 - Chapitre 2 : Les intérêts composés. Les intérêts composés concernent les opérations financières à moyen et long terme, celle dont l’échéance est supérieure à 12 mois. A – Principe de calcul. 1. Définition. Les intérêts sont dits composés lorsqu’en fin de période, appelée période de capitalisation, il s’ajoute au capital de sorte que l’ensemble ainsi formé génère à son tour des intérêts au cours de la période suivante. 2. Valeur acquise par un capital. Le capital placé La valeur acquise L’intérêt pour 1 dhs pour une période Le nombre de période K placé I Valeur acquise 1 2 3 … … … … … … … Application A.1. : VOIR FIN ED CHAPITRE Application A.2. : VOIR FIN ED CHAPITRE 3. Valeur actuelle d’un capital. L’actualisation est le processus inverse de la capitalisation. Application A.3. : VOIR FIN ED CHAPITRE Application A.4. : VOIR FIN ED CHAPITRE Application A.5. : VOIR FIN ED CHAPITRE B – Taux proportionnels et taux équivalents. 1. Définition.
  • 11. PR HAMMOUCHA YASSINE - 11 - a. Taux proportionnel. Un taux est dit proportionnels lorsqu’il varie de façon linéaire par rapport au temps. b. Taux équivalents. Deux taux sont dits équivalents si par application à un capital il génère la même valeur acquise ou actuelle. Intérêt simple : Calculer la valeur acquise de deux façons différentes (5% annuel, taux trimestriel proportionnel à 5%) : a. Taux annuel de 5%. b. Taux trimestriel proportionnel à 5% soit 1,25 %. A intérêt simple deux taux proportionnels sont équivalents puisqu’ils conduisent à des valeurs acquises identiques. Intérêts composés: Calculer la valeur acquise de deux façons différentes (5% annuel, taux trimestriel proportionnel à 5%) : c. Taux annuel de 5%. d. Taux trimestriel proportionnel à 5% soit 1,25 %. On constate qu’à intérêt composé deux taux proportionnel ne sont pas équivalents, il est nécessaire de calculer le taux équivalent à la période de capitalisation constaté. 2. Démonstration. Le capital placé L’intérêt pour 1 Dhs pour 1 an La période k fois plus petite de l’année
  • 12. PR HAMMOUCHA YASSINE - 12 - Application B.6. : VOIR FIN ED CHAPITRE C – L’équivalence à intérêts composés. 1. Définition. Deux capitaux sont équivalents à une date donnée au même taux si leur valeur acquise ou actuelle sont identiques. Si deux capitaux sont équivalents à une date donnée, ils le sont également à n’importe quelles autres dates (c’est un phénomène permanent). 2. Applications. Application C.7. : VOIR FIN ED CHAPITRE Application C.8. : VOIR FIN ED CHAPITRE Application C.9. : VOIR FIN ED CHAPITRE Application C.10. : VOIR FIN ED CHAPITRE
  • 13. PR HAMMOUCHA YASSINE - 13 - Applications complément du cours : les intérêts composés A - les intérêts composés Solutions Application A.1. Application A.2. Application A.3. Application A.4. Application A.5. B – Taux proportionnels et taux équivalents.
  • 14. PR HAMMOUCHA YASSINE - 14 - Solution C – L’équivalence à intérêts composés. Solutions Application C.7. Application C.8. Application C.9. Application C.10.
  • 15. PR HAMMOUCHA YASSINE - 15 - Chapitre 3 : Les annuités. Définition : c’est un terme général qui est applicable quelque soit la périodicité. A – Evaluation d’une suite d’annuités constantes. 1. Valeur acquise par une suite d’annuités constantes. Définition : il s’agit de la somme des valeurs acquises par chaque annuité immédiatement après le dernier versement. a Montant de l’annuité i Intérêt pour 1 Dhs pour une période n Nombre d’annuités Vn Valeur acquise Ici, le premier terme est a, de raison , avec n termes. Application A.1. : VOIR FIN ED CHAPITRE Application A.2. : VOIR FIN ED CHAPITRE Application A.3. : VOIR FIN ED CHAPITRE Application A.4. : VOIR FIN ED CHAPITRE 2. Valeur actuelle d’une suite d’annuités constantes. Définition : somme des valeurs actuelles de chacune des annuités, une période avant le 1 er versement.
  • 16. PR HAMMOUCHA YASSINE - 16 - Application A.5. : VOIR FIN ED CHAPITRE Application A.6. : VOIR FIN ED CHAPITRE Application A.7. : VOIR FIN ED CHAPITRE Application A.8. : VOIR FIN ED CHAPITRE B – Les annuités en progression arithmétique ou géométrique. Les annuités en progression arithmétique : La valeur acquise : On va voir la formule complète : Reprenons l’expression intégrale de V : La valeur actuelle : V
  • 17. PR HAMMOUCHA YASSINE - 17 - La valeur acquise : La valeur actuelle :
  • 18. PR HAMMOUCHA YASSINE - 18 - Application B.9.: VOIR FIN ED CHAPITRE Application B.10. : VOIR FIN ED CHAPITRE N.B : Amortissement constant (annuité dégressive)
  • 19. PR HAMMOUCHA YASSINE - 19 - Applications complément du cours : les annuités A – Les annuités constantes. Solutions Application A.1. Application A.2. Application A.3.
  • 20. PR HAMMOUCHA YASSINE - 20 - Application A.4. Application A.5. Application A.6.
  • 21. PR HAMMOUCHA YASSINE - 21 - Application A.7. Application A.8. B – Les annuités en progression arithmétique ou géométrique. Solutions Application B.9.
  • 22. PR HAMMOUCHA YASSINE - 22 - Application B.10.
  • 23. PR HAMMOUCHA YASSINE - 23 - Chapitre 4 : Les emprunts indivis. Un emprunt indivis est un emprunt avec un seul prêteur (à la différence des emprunts obligataires, multi prêteur). A – Théorie générale. Tableau d’amortissement Périodes Dette en début de période Intérêt de la période Amortissement de la période Annuité de fin de période Dette non encore remboursée à la fin de la période 1 2 3 … … … … … … … … … … … … Amortissement : remboursement d’une fraction du capital au cours d’une période. Annuité : total formé de l’intérêt et le capital remboursé (l’amortissement). 1. La loi des amortissements. Si on appelle le montant de la dette initial et , et les amortissements successifs alors : La somme des amortissements est égale au montant de l’emprunt. 2. La loi des annuités. A l’époque 0, il y a équivalence entre le capital emprunté et la valeur actuelle des annuités de remboursement. Ces deux loi sont valables quelque soit les modalités de l’emprunt. B – La vie d’un emprunt. 1. Les emprunts à annuités constantes. Loi des annuités :
  • 24. PR HAMMOUCHA YASSINE - 24 - Loi des amortissements : Pour chaque emprunt dont les caractéristiques suivent, présenter le tableau d’amortissement. 1. Remboursement par annuités constantes : • Montant : 200 000 • Taux annuel : 6,5 %. • Remboursement par 5 annuités constantes, la première dans un an. K restant dû Intérêt Amortissement Annuité 1 200 000 13 000 35 126,91 48 126,91 2 164 873,09 10 716,75 37 410,16 48 126,91 3 127 462,93 8 285,09 39 841,82 48 126,91 4 87 621,11 5 695,37 42 431,53 48 126,91 5 45 189,58 2 937,32 45 189,50 48 126,91 2. Remboursement par amortissements constants : Chaque amortissement sont donc égal à .
  • 25. PR HAMMOUCHA YASSINE - 25 - Lorsque les emprunts sont amortissables grâce à l’amortissement constant, les annuités successives forment une progression arithmétique décroissante de raison −. • Montant : 200 000 • Taux annuel : 6,5 %. • Remboursement par 5 amortissements constants, le premier dans un an. K restant dû Intérêt Amortissement Annuité 1 200 000 13 000 40 000 53 000 2 160 000 10 480 40 000 50 400 3 120 000 7 800 40 000 47 800 4 80 000 5 200 40 000 45 200 5 40 000 2 600 40 000 42 600 3. Remboursement in fine : Le capital est intégralement remboursé à la fin de l’emprunt (remboursement unique en fin de période). Il existe deux types de remboursement in fine : - Absolue : aucun versement durant la vie de l’emprunt, l’intérêt et le capital sont versé à la fin de l’emprunt. - Relatif : il y a versement des intérêts chaque période, seule le remboursement du capital est poussé à la fin de l’emprunt. • Montant : 200 000 • Taux : 6,5 %. • Remboursement en totalité dans 5 ans. • Paiement annuel des intérêts. K restant dû Intérêt Amortissement Annuité 1 200 000 13 000 0 13 000 2 200 000 13 000 0 13 000 3 200 000 13 000 0 13 000 4 200 000 13 000 0 13 000 5 200 000 13 000 200 000 213 000 4. Emprunt à modalité particulière : Le différé d’amortissement On ne rembourse pas de fraction du capital, mais il y a paiement des intérêts. • Montant : 700 000 .
  • 26. PR HAMMOUCHA YASSINE - 26 - • Taux : 6 %. • Remboursement par 6 annuités constantes après un différé d’amortissement de 2 ans. K restant dû Intérêt Amortissement Annuité 1 700 000 42 000 0 42 000 2 700 000 42 000 0 42 000 3 700 000 42 000 100 353,84 142 353,84 4 599 646,16 35978,77 106 375,07 142 353,84 5 493 271,09 29 596,27 112 757,57 142 353,84 6 380 513,52 22 830,81 119 523,03 142 353,84 7 260 990,49 15 699,43 126 694,41 142 353,84 8 134 296,08 8 057,76 134 296,08 142 353,84 5. Emprunt à modalité particulière : Le différé d’annuité • Montant : 100 000 • Taux annuel : 8 %. • Remboursement par 16 trimestrialités constantes, la première dans 6 mois. C’est la loi des annuités qui nous permet d’écrire : K restant dû Intérêt Amortissement Annuité 1 100 000 0 0 0 2 101942,65 1980,39 5493,64 7474,03 3 96449,02 1873,67 5600,36 7474,03 4 90848,66 1764,88 5709,15 7474,03 5 85139,51 1653,97 5820,06 7474,03 6 79319,44 1540,90 5933,13 7474,03 7 73386,32 1425,64 6048,39 7474,03 8 67337,93 1308,14 6165,89 7474,03 9 61172,04 1188,36 6285,67 7474,03 10 54886,37 1066,25 6407,78 7474,03 11 48478,60 941,77 6532,26 7474,03 12 41946,34 814,87 6659,16 7474,03 13 35287,18 685,51 6788,52 7474,03 14 28498,66 553,63 6920,40 7474,03
  • 27. PR HAMMOUCHA YASSINE - 27 - 15 21578,26 419,19 7054,84 7474,03 16 14523,42 282,14 7191,89 7474,03 17 7331,53 142,43 7331,60 7474,03 Première solution : Deuxième solution :
  • 28. PR HAMMOUCHA YASSINE - 28 - Chapitre 5 : Actualisation des cash-flows A- Définition. Un cash-flow est le résultat monétaire dégagé par un actif. Il est différent du résultat comptable, car ce dernier intègre les amortissements et les provisions, qui sont les éléments non monétaires. B- Méthode de la VAN Exemple
  • 29. PR HAMMOUCHA YASSINE - 29 - C- Méthode du TIR Exemple Remarques D- Méthode du délai de récupération
  • 30. PR HAMMOUCHA YASSINE - 30 - E- Projets avec plusieurs cash-flows
  • 33. PR HAMMOUCHA YASSINE - 33 - Exercices série I Solutions Application 1 1. Calculer le taux moyen résultant de l’ensemble des placements.
  • 34. PR HAMMOUCHA YASSINE - 34 - 2. Une banque propose de placer 135 000 au taux moyen pendant la durée moyenne de placement, l’entreprise doit elle accepter ? 3. Pendant combien de temps faut il placer 135 000 au taux moyen pour obtenir la même somme globale d’intérêts que précédemment ? Application 2 1. Quel doit être le montant de chaque mensualité ?
  • 35. PR HAMMOUCHA YASSINE - 35 - 2. Quelle serait la somme constante à verser chaque semaine ? 3. Le 1er juillet le taux d’intérêt passe à 6 %, quelle est la nouvelle valeur acquise en fin d’année ? NB : On supposera que les intérêts des 6 premiers mois seront replacés avec le capital pour les 6 derniers mois. 4. En apprenant l’augmentation du taux d’intérêt (le 1er juillet), cette personne décide de réduire ses versements de façon à obtenir une valeur acquise de 12 000 . Quel est le montant de la nouvelle mensualité ? Application 3 Application 4
  • 36. PR HAMMOUCHA YASSINE - 36 - Application 5 1. Calculer la valeur nominale de chaque mensualité. 2. Déterminer l’échéance moyenne des quinze versements.
  • 37. PR HAMMOUCHA YASSINE - 37 - Exercices série II Solutions Application 1
  • 38. PR HAMMOUCHA YASSINE - 38 - Application 2 Application 3
  • 39. PR HAMMOUCHA YASSINE - 39 - Application 4
  • 40. PR HAMMOUCHA YASSINE - 40 - Exercices série III Solutions Application 1
  • 41. PR HAMMOUCHA YASSINE - 41 - Application 2 Application 3 Application 4
  • 42. PR HAMMOUCHA YASSINE - 42 - Application 5 Application 6 Application 7
  • 44. PR HAMMOUCHA YASSINE - 44 - Exercices série IV Solutions Application 1
  • 45. PR HAMMOUCHA YASSINE - 45 - Application 2 Application 3
  • 46. PR HAMMOUCHA YASSINE - 46 - Application 4
  • 47. PR HAMMOUCHA YASSINE - 47 - Application 5
  • 48. PR HAMMOUCHA YASSINE - 48 - Exercices série V Solutions Application 1 Les deux premières années l’emprunteur versera à la fin de chaque année 19 800 l’an au titre d’intérêt (180 000 x 0,11 = 19 800). Pour les deux dernières années l’intérêt annuel n’est plus que 9900 en effet juste après le versement du 2ème terme. La dette initiale est réduite de moitié. D’où le tableau d’amortissement : Période CDP I Amor. Annuité CFP 1 2 3 4 180 000 180 000 90 000 90 000 19 800 19 800 9 900 9 900 0 9 900 0 9 900 19 800 109 800 9 900 99 900 180 000 90 000 90 000 0 Application 2  On calcule d’abord le taux d’intérêt TTC : I= 0,11 x 1,07 = 0,1177 soit 11,77% l’an L’annuité s’écrit donc : a= 420 000 x (0 ,1177 / 1-1,1177-5 ) = 115 848,95 Ce qui permet de construire le tableau d’amortissement : Période CDP I TVA Amort. Annuité CPF 1 2 3 4 5 420 000 353 585,05 279 353,06 196 383,97 103 649,41 46 200 38 849,36 30 728,84 21 602,24 11 604,44 3 234 2 722,60 2 151,02 1 512,16 798,10 66 414,95 74 231,99 82 969,09 92 734,56 103 649,41 115 848,95 115 848,95 115 848,95 115 848,95 115 848,95 353 585,05 279 353,06 196 383,97 103 649,41 0  L’amortissement s’écrit = 420 000/5 = 84 000  D’où le tableau d’amortissement : Application 1 Un particulier emprunte une somme de 180 000 et s’engage à verser pendant 4 ans à la fin de chaque année de l’emprunt l’intérêt de la dette. Sachant que l’amortissement se fait en deux temps, une moitié à la fin de la 4ème année, construire le tableau d’amortissement de cet emprunt. Taux 11%. Application 2 Un emprunt de 420 000 est remboursable en 5 annuités constantes immédiates. Taux 11% l’an, TVA 7% sur les intérêts. Construire le tableau d’amortissement de cet emprunt :  Amortissement constant  Annuités constantes Application 3 Un emprunt de 500 000 est remboursable par le versement de 6 annuités constantes avec un différé de 2 ans pendant lesquelles l’emprunteur ne verse aucune somme d’argent à l’organisme prêteur. Taux d’intérêt 12%. Construire le tableau d’amortissement de l’emprunt. Application 4 Dans le cadre de crédit jeune promoteur, une personne emprunte un capital de 375 000 au taux de 9%, TVA 7% des intérêts. Cet emprunt est remboursable par le versement de 5 annuités constantes avec un différé de 2 ans pendant lequel l’emprunteur ne verse que l’intérêt de la dette (TVA comprise). Construire le tableau d’amortissement.
  • 49. PR HAMMOUCHA YASSINE - 49 - Période CDP I TVA Amort. Annuité CFP 1 2 3 4 5 420 000 336 000 252 000 168 000 84 000 46 200 36 960 27 720 18 480 9 240 3 234 2 587 1 940,40 1 293,60 646,80 84 000 84 000 84 000 84 000 84 000 133 434 123 547,20 113 660,40 103 773,60 93 886,80 336 000 252 000 168 000 84 000 0 Application 3 Pour le calcul de l’annuité il y a lieu de tenir en compte du différé de 2 ans , en effet quand on se situe un an avant le 1er versement, le capital n’est plus de 500 00 mais 627 200 (500 000 x 1,122 ) d’où l’annuité : A= 627 200 (0,12/1-1,12-6 ) = 152 551,17 D’où le tableau d’amortissement : Période CDP I Amort. Annuité CFP 1 2 3 4 5 6 7 8 500 000 560 000 627 200 549 912,83 463 351,20 366 402,17 257 819,26 136 206,40 75 264,00 65 989,54 55 602,14 43 968,26 30 938,31 16 344,77 77 287,17 86 561,63 96 949,03 108 582,91 121 612,86 136 206,40 152 551,17 152 551,17 152 551,17 152 551,17 152 551,17 152 551,17 560 000 627 200 549 912,83 463 351,20 366 402,17 257 819,26 136 206,40 0 Remarque : 1. Le capital à amortir n’est plus de 500 000 mais de 627 200. En effet il y a lieu ici de tenir en compte des intérêts de 2 ans qui se sont accumulés. 2. L’introduction de la TVA est une complication dans la mesure où le capital à amortir est partagé entre l’organisme de crédit de l’Etat. Application 4 Ici le problème se pose différemment par rapport au cas précédant. En effet, le capital n’est pas augmenté puisque les intérêts sont versés à la fin de chaque année. Les 2 premières années ne contiennent que les intérêts de l’année. A partir de la troisième année l’annuité sera : A = 375 000 (0,0963/1-1,0963-5) Ici on a : i = 0,09 x 1,07 = 0,0963 A = 97 990,75 D’où le tableau d’amortissement : Période CDP I TVA Amort Annuité CFP 1 2 3 4 5 6 7 375 000 375 000 375 000 313 121,75 245 284,63 170 914,80 89 383,15 33 750 33 750 33 750 28 180,96 22 075,62 15 382,33 8 004,48 2 362,50 2 362,50 2 362,50 1 972,67 1 545,29 1 076,76 563,11 0,00 0,00 61 878,25 67 837,12 74 269,84 81 531,65 89 383,15 36 112,50 36 112,50 97 990,75 97 990,75 97 990,75 97 990,75 97 990,75 375 000 375 000 313 121,75 245 284,63 170 914,80 89 383,15 0 Remarque : Dans la pratique, le remboursement s’effectue à l’aide de mensualités. Cela ne semble pas poser
  • 50. PR HAMMOUCHA YASSINE - 50 - de problèmes particuliers, il suffit de se rappeler que les organismes de crédit utilisent généralement, pour ce type de situation, les taux proportionnels. Ici le taux mensuel sera im = (0,09/12) 1,07 = 0,008025 TTC. Soit 0,8025% par mois TTC.
  • 51. PR HAMMOUCHA YASSINE - 51 - Exercices série VI Application 1 Deux projets d’investissement sont en concurrence au sein de l’entreprise Alpha. Les flux nets des deux projets sont résumés dans le tableau ci-après : Application 2 Une entreprise dispose d’un budget de 100 000 euros, 3 projets d’investissement sont possibles. Le taux d’intérêt est de 10% par an. Les coûts et bénéfices des différents projets sont résumés dans le tableau suivant. Quel projet choisiriez-vous si vous étiez le chef de cette entreprise ?
  • 52. PR HAMMOUCHA YASSINE - 52 - Solutions Application 1 Lorsque les flux sont constants on utilise la formule suivante pour déterminer la valeur actualisée:
  • 53. PR HAMMOUCHA YASSINE - 53 - Application 2
  • 54. PR HAMMOUCHA YASSINE - 54 - - - Application 3
  • 55. PR HAMMOUCHA YASSINE - 55 - Application 4 Application 5 Application 6 Application 7
  • 56. PR HAMMOUCHA YASSINE - 56 - Solutions Application 3
  • 57. PR HAMMOUCHA YASSINE - 57 - Application 4 Application 5 TAUX INTERNE DE RENTABILITE
  • 58. PR HAMMOUCHA YASSINE - 58 - Application 6
  • 59. PR HAMMOUCHA YASSINE - 59 - Application 7
  • 60. PR HAMMOUCHA YASSINE - 60 - Bibliographie - MASIERI W, Mathématiques financières, Editions Dalloz, 2001. - ROLANDO T, FINK JC, Mathématiques financières, Collection Dyna’Sup, Editions Vuibert, 2000. - SCHLACTHER D, Comprendre les Mathématiques financières, Collection les fondamentaux, Editions Hachette, 2004. - Macroéconomie L1 | TD5 -Mickaël Clévenot -18 novembre 2013 -EXERCICES CORRIGES - Elément : Gestion financière / Option Economie et Gestion – Prof : Mme L.FEKKAK -MATHEMATIQUES FINANCIERES - Julien Froger