SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  3
Télécharger pour lire hors ligne
Guillaume Planet est
vice-président media et
digital marketing global
du groupe SEB.Il est
chargé d'accompagner
la transformation
digitale du fabricant
d'électroménager.
Avec ses 29 marques
et ses 32 800 salariés,
le groupe SEB aréalisé
6,1 Md€ de CA en 2016.
Il ainvesti 435 M€ en
publicité et marketing
cette même année.
GLOBE-TROTTERDELATRANSFORMATION DIGITALE
LA BONNE PAROLE. Depuis bientôt quatre ans, Guillaume Planet
joue les missionnaires au sein de SEB. Son rôle : convertir les
marketeurs du groupe d'électroménager tout autour du globe
pour passer d'une communication axée sur les produits à
une communication tournée vers les consommateurs. Il parle
de travail collaboratif, de« co-construction »de process et
d'outils pour faire évoluer les équipes marketing de groupe.
Une nécessité pour s'adapter à la culture de chaque pays.
Diplômé de Sciences Po Toulouse en 1994 et de la Toulouse
Business School deux ans plus tard, Guillaume Planet débute
sa carrière par un passage de neuf ans en agences. D'abord
chez Dentsu Aegis Network où il reste de 1999 à 2004.
«J'ai commencé sur la gestion de comptes à l'ancienne.
Tellement à l'ancienne que j'ai voulu changer de métier. »
Guillaume Planet suit alors un MBA à IE Business School
à Madrid en 2005.
36 l lnterMédia Magazine 1n' 1405 16 décembre 2017
TRANSFORMATION DIGITALE. Avant de retrouver l'univers
des agences chez Havas Digital puis FullSIX. Il effectue
un retour entre 2010 et 2014 chez Dentsu Aegis Network
comme directeur associé. Il accompagne SFR. Philips, Mattel
ou encore le Club Med dans la digitalisation de leur mix de
communication. «J'ai choisi de travailler dans l'univers de la
communication et des médias parce qu'au moment où j'ai
commencé on annonçait que ces secteurs d'activités allaient
être complètement bouleversés par internet, expose Guillaume
Planet. Cette perspective de participer à la reconstruction
de ces secteurs me fascinait.>>
L.:appel de l'annonceur est plus fort. Il rejoint le groupe SEB
en 2014 avec la fonction de vice- président media et digital
marketing global. «Le projet proposé était très en phase
avec ce dont j'avais envie, c'est-à-dire de travailler sur la
transformation digitale avec une dimension internationale.>>
1/3
Intermedia Magazine N°1405
06/12/2017
Les innovations produits se préparent en repérant
les signaux faibles. Les datas fournissent une matière
importante pour analyser les attentes des consommateurs.
GuillaumePlanet(groupe SEB)
"Un jour, 100%des
investissements en publicité
de SEB seront digitaux"
Où en est le groupe SEB de sa transformat ion
digitale?
Elle avance plutôt vite et bien sur l'ensemble de
ses dimensions communication, e-commerce
et offre connectée.
Concernant l'offre connectée, nous avons
commercialisé avec succès plusieurs produits,
notamment le multicuiseur intelligent Cookeo
Connect de Moulinex (2012), la friteuse ActiFry
(2015) et le robot cuiseur i-Companion (2016).
Sur ce sujet des produits connectés, nous
sommes encore au début de l'histoire. Mais
mon intime conviction, c'est que les consom-
mateurs ont dans leur pratique déjà connecté
nos produits.
Même ceux qui ne sont pas connectés?
Quand ils veulent faire une recette, bien
souvent ils commencent par chercher dans
un moteur de recherche, qui va les orienter
vers marmiton.org ou 750g.com. Une fois que
le plat est prêt, comme ils en sont fiers, ils
vont partager la photo sur les réseaux sociaux.
Sur Facebook, la cuisine est la deuxième
thématique la plus consommée et c'est la
troisième sur Google. Pour un groupe comme
SEB, cela représente une grande opportunité
pour animer, influencer et orienter l'expérience
que les consommateurs entretiennent avec
ces produits, au-delà du simple produit.
Pourquoi trois produits connectés seulement :
pour tester le marché?
Les consommateurs sont prêts. lis sont même
en avance sur les marques. C'est plutôt du côté
industriel que nous sommes au démarrage de
l'expérience. Surtout, je pense que la bonne façon
d'envisager ce phénomène, c'est de dépasser
le seul aspect de la connexion du produit.
li faut étudier les tendances, mais il ne faut
pas être obsédés par ce seul sujet du produit
connecté. Plutôt par celui de l'expérience
connectée, pourquoi pas via le produit, mais
aussi via des apps, des sites de marques, des
réseaux sociaux.
Vous voulez vraiment engager une relat ion
personnalisée avec 1,2 milliard de foyers
connectés dans le monde?
C'est effectivement notre ambition autour
de l'accélération digitale. Nous avons défini
deux grands chantiers.
Le premier est d'accompagner notre organi-
sation pour systématiser une approche de la
communication centrée sur les consommateurs.
li faut que nous les suivions à chacune des
grandes étapes de leur parcours avec nos
marques et nos produits.
Jusqu'à récemment - et beaucoup de sociétés
fonctionnent encore sur ce modèle - , quand
nous commercialisions une innovation produit,
nous préparions une campagne de publicité
à la télévision pour faire connaître le produit.
Les gens allaient l'acheter et nous passions
à l'innovation suivante.
Notre idée est d'inverser le paradigme :
partons des consommateurs pour essayer
de comprendre leur parcours avant, pendant
et après l'achat. Et faisons en sorte de les
accompagner à chacune de ces étapes. Ça,
c'est le préalable.
Et la data?
Le deuxième chantier est justement la person-
nalisation de l'expérience que nous avons
engagée avec nos marchés plus matures.
Le data driven marketing nous permet de
mieux identifier des segments de datas, donc
de consommateurs. Nous pourrons ainsi adapter
notre communication plus précisément selon
les populations et en la scénarisant en fonction
de la façon dont les gens interagissent avec
nos marques et nos produits, encore une fois,
avant, pendant et après l'achat.
La publicité télévisée est dépassée?
C'est un système qui fonctionne encore, qui
reste efficace, mais manque énormément de
précision. La cible est beaucoup trop large :
90 % de ceux qui voient le spot ne sont pas
concernés par le produit.
Pour le Companion par exemple, nous avons fait
des spots pour la télévision, mais nous avons
eu des campagnes digitales assez conséquentes
en complément en programmatique. Nous
nous sommes appuyés sur des data scientists
pour comprendre quel était le profil type d'un • ,
"Sur les produits connectés, les consommateurs
sont en avance sur les marques. li ya urgence pour
les industriels às'engager sur ce sujet"
n' 1405 16 décembre 2017 l lnterMédia Magazine137
2/3
Intermedia Magazine N°1405
06/12/2017
•••
GuillaumePlanet (groupe SEB)
acheteur, en utilisant la data de nos bases
CRM, en analysant la data relative aux gens
qui vont sur le website. Nous avons ainsi pu
toucher les gens qui répondaient aux critères
spécifiques correspondant au portrait robot
du Companion.
Nous avons ensuite été capables d'identifier
les gens qui interagissaient avec nos vidéos et
donc nous avons pu personnaliser le parcours
des consommateurs.
Le web permet-il de prédire si un produit va
être un succès?
Le digital n'est pas seulement une opportunité
pour avoir une relation personnalisée avec
le consommateur, la deuxième gigantesque
opportunité du digital, c'est de pouvoir les
comprendre le plus précisément possible de
façon à pouvoir les apporter des solutions
à leurs besoins.
Nous regardons plusieurs indicateurs. Tout
d'abord, nous avons un système de KPI groupe
très axé sur le consommateur pour suivre les
étapes de son parcours. Il permet de savoir
si les gens se renseignent sur nos produits.
S'ils se rendent jusque sur les points de vente
pour les acheter.
Avez-vous d'autres indicateurs?
Le social listening des réseaux sociaux
commence à prendre de plus en plus impor-
tance chez nous.
Nous pouvons ainsi comprendre si les gens
s'expriment positivement ou pas sur nos produits.
De comparer avec ce qu'ils disent des produits
concurrents. Et après, de manière encore plus
granulaire, nous parvenons à identifier les
insights, la raison pour laquelle les gens sont
positifs ou négatifs vis-à-vis de nos produits.
Il y a une troisième dimension, sur laquelle
nous sommes en train de travailler, qui est
de nous appuyer aussi sur les moteurs de
recherche et les tendances de requêtes sur
une thématique pour identifier les signaux
faibles et anticiper les nouvelles tendances.
Comme pour les voitures, vos clients
choisiront-ils d'être plus utilisateurs
d'un service que propriétaires d'un produit?
Ce n'est pas le modèle référent du groupe
aujourd'hui, mais c'est un vrai sujet.
Aujourd'hui, le digital nous offre une relation
directe avec les consommateurs. Du coup, il
y a une opportunité pour pouvoir leur vendre
non seulement des produits, mais aussi des
services qui permettront de compléter l'usage
de ce produit, ou potentiellement qui seront
légitimes par rapport à nos marques.
Moulinex et Tefal sont des marques tout à
fait légitimes pour proposer des services. Il
y a énormément de services à imaginer. Par
exemple une liste de courses personnalisée, ou
des trucs et astuces de recettes, une livraison
personnalisée. Ce serait tout à fait cohérent
avec les produits que nous proposons. Après
la question que l'on peut se poser, c'est:
est-ce un sujet purement d'expérience client
ou pourrons-nous développer un modèle
économique?
Il est encore trop tôt pour le dire, mais nous
travaillons sur ce sujet extrêmement important
pour engager nos consommateurs.
Vous avez un rôle de missionnaire au sein
du groupe. Quelle est la bonne méthode?
Pour accompagner nos marchés très différents
partout dans le monde, il faut d'abord être
hyper "business oriented ».
Le métier de la communication a énormément
souffert d'avoir fonctionné en cercle fermé
vis-à-vis des sujets business parce que c'était
perçu négativement. Mais la communication
c'est un sujet business !
t:enjeu, le rôle, la mission de la communication,
au même titre que la logistique le transport ou
je ne sais quel autre sujet, c'est de contribuer
au business d'une entreprise. Ça ne veut pas
dire systématiquement de vendre, ça peut aussi
vouloir dire de développer, de repositionner
une marque, mais il faut vraiment synchroniser
la communication avec le business.
Comment s'adapter à une clientèle mondiale?
Justement, la deuxième dimension c'est d'être
très collaboratifs. Quels que soient les continents,
nous sommes vraiment dans la volonté, de
3/3
Intermedia Magazine N°1405
06/12/2017

Contenu connexe

Tendances

Outils de communication pour les ONG
Outils de communication pour les ONGOutils de communication pour les ONG
Outils de communication pour les ONGIwith.org
 
06032019 Intelligence Artificielle
06032019 Intelligence Artificielle06032019 Intelligence Artificielle
06032019 Intelligence ArtificielleJordanBrl
 
Les nouveaux défis de la marque employeur : comment attirer, recruter et fidé...
Les nouveaux défis de la marque employeur : comment attirer, recruter et fidé...Les nouveaux défis de la marque employeur : comment attirer, recruter et fidé...
Les nouveaux défis de la marque employeur : comment attirer, recruter et fidé...Stéphane Rodriguez
 
Rediger un bon brief, modèle à télécharger
Rediger un bon brief, modèle à téléchargerRediger un bon brief, modèle à télécharger
Rediger un bon brief, modèle à téléchargerixomedia
 
Comment l’intelligence artificielle révolutionne le marketing digital
Comment l’intelligence artificielle révolutionne le marketing digital Comment l’intelligence artificielle révolutionne le marketing digital
Comment l’intelligence artificielle révolutionne le marketing digital Benjamin Blachère
 
Mise en place d'une stratégie de communication digitale : cas du Moulin d'Aug...
Mise en place d'une stratégie de communication digitale : cas du Moulin d'Aug...Mise en place d'une stratégie de communication digitale : cas du Moulin d'Aug...
Mise en place d'une stratégie de communication digitale : cas du Moulin d'Aug...MathiasBinyam
 
Guide la prise de parole en public
Guide la prise de parole en publicGuide la prise de parole en public
Guide la prise de parole en publicYannick HAJJAR
 
Ebg 100 premiers jours d'un Chief Digital Officer
Ebg 100 premiers jours d'un Chief Digital OfficerEbg 100 premiers jours d'un Chief Digital Officer
Ebg 100 premiers jours d'un Chief Digital OfficerLaurent Crouet
 
FREELANCES ET DRH : une histoire qui ne fait que commencer
FREELANCES ET DRH : une histoire qui ne fait que commencerFREELANCES ET DRH : une histoire qui ne fait que commencer
FREELANCES ET DRH : une histoire qui ne fait que commencerGuillaume COUDERT
 
Icf synergie le coaching de l’identité - Philippe Vaneberg
Icf synergie   le coaching de l’identité - Philippe VanebergIcf synergie   le coaching de l’identité - Philippe Vaneberg
Icf synergie le coaching de l’identité - Philippe Vanebergglenain
 
Création entreprise pme
Création  entreprise pmeCréation  entreprise pme
Création entreprise pmeMa Ac
 
Résolution de problèmes
Résolution de problèmesRésolution de problèmes
Résolution de problèmesAnass ZAHIM
 
L'Inbound Marketing comme outil stratégique de développement
L'Inbound Marketing comme outil stratégique de développementL'Inbound Marketing comme outil stratégique de développement
L'Inbound Marketing comme outil stratégique de développementBenoît Bornand
 
Stratégie de contenu, Brand content, content marketing : Une introduction
Stratégie de contenu, Brand content, content marketing :  Une introductionStratégie de contenu, Brand content, content marketing :  Une introduction
Stratégie de contenu, Brand content, content marketing : Une introductionLise Bissonnette Janody
 
Marketing RH & la marque employeur
Marketing RH & la marque employeurMarketing RH & la marque employeur
Marketing RH & la marque employeurHamza Ettazi
 
Stratégie marketing - Yellow Tail
Stratégie marketing - Yellow Tail Stratégie marketing - Yellow Tail
Stratégie marketing - Yellow Tail Chloé David
 

Tendances (20)

Outils de communication pour les ONG
Outils de communication pour les ONGOutils de communication pour les ONG
Outils de communication pour les ONG
 
06032019 Intelligence Artificielle
06032019 Intelligence Artificielle06032019 Intelligence Artificielle
06032019 Intelligence Artificielle
 
Les nouveaux défis de la marque employeur : comment attirer, recruter et fidé...
Les nouveaux défis de la marque employeur : comment attirer, recruter et fidé...Les nouveaux défis de la marque employeur : comment attirer, recruter et fidé...
Les nouveaux défis de la marque employeur : comment attirer, recruter et fidé...
 
Rediger un bon brief, modèle à télécharger
Rediger un bon brief, modèle à téléchargerRediger un bon brief, modèle à télécharger
Rediger un bon brief, modèle à télécharger
 
Comment l’intelligence artificielle révolutionne le marketing digital
Comment l’intelligence artificielle révolutionne le marketing digital Comment l’intelligence artificielle révolutionne le marketing digital
Comment l’intelligence artificielle révolutionne le marketing digital
 
Mise en place d'une stratégie de communication digitale : cas du Moulin d'Aug...
Mise en place d'une stratégie de communication digitale : cas du Moulin d'Aug...Mise en place d'une stratégie de communication digitale : cas du Moulin d'Aug...
Mise en place d'une stratégie de communication digitale : cas du Moulin d'Aug...
 
Vitality - Etude de cas
Vitality - Etude de casVitality - Etude de cas
Vitality - Etude de cas
 
Présentation Projet Professionnel.pptx
Présentation Projet Professionnel.pptxPrésentation Projet Professionnel.pptx
Présentation Projet Professionnel.pptx
 
Guide la prise de parole en public
Guide la prise de parole en publicGuide la prise de parole en public
Guide la prise de parole en public
 
Ebg 100 premiers jours d'un Chief Digital Officer
Ebg 100 premiers jours d'un Chief Digital OfficerEbg 100 premiers jours d'un Chief Digital Officer
Ebg 100 premiers jours d'un Chief Digital Officer
 
FREELANCES ET DRH : une histoire qui ne fait que commencer
FREELANCES ET DRH : une histoire qui ne fait que commencerFREELANCES ET DRH : une histoire qui ne fait que commencer
FREELANCES ET DRH : une histoire qui ne fait que commencer
 
Icf synergie le coaching de l’identité - Philippe Vaneberg
Icf synergie   le coaching de l’identité - Philippe VanebergIcf synergie   le coaching de l’identité - Philippe Vaneberg
Icf synergie le coaching de l’identité - Philippe Vaneberg
 
Paul
PaulPaul
Paul
 
Sport & santé
Sport & santéSport & santé
Sport & santé
 
Création entreprise pme
Création  entreprise pmeCréation  entreprise pme
Création entreprise pme
 
Résolution de problèmes
Résolution de problèmesRésolution de problèmes
Résolution de problèmes
 
L'Inbound Marketing comme outil stratégique de développement
L'Inbound Marketing comme outil stratégique de développementL'Inbound Marketing comme outil stratégique de développement
L'Inbound Marketing comme outil stratégique de développement
 
Stratégie de contenu, Brand content, content marketing : Une introduction
Stratégie de contenu, Brand content, content marketing :  Une introductionStratégie de contenu, Brand content, content marketing :  Une introduction
Stratégie de contenu, Brand content, content marketing : Une introduction
 
Marketing RH & la marque employeur
Marketing RH & la marque employeurMarketing RH & la marque employeur
Marketing RH & la marque employeur
 
Stratégie marketing - Yellow Tail
Stratégie marketing - Yellow Tail Stratégie marketing - Yellow Tail
Stratégie marketing - Yellow Tail
 

Similaire à Transformation digitale @ groupe seb

Compte rendu de la conférence marketing & business sur le big data
Compte rendu de la conférence marketing & business sur le big dataCompte rendu de la conférence marketing & business sur le big data
Compte rendu de la conférence marketing & business sur le big dataMarketingetBusiness Lille
 
#PortraitDeStartuper #93 - Sowee - Tiphaine Bougeard
#PortraitDeStartuper #93 - Sowee - Tiphaine Bougeard#PortraitDeStartuper #93 - Sowee - Tiphaine Bougeard
#PortraitDeStartuper #93 - Sowee - Tiphaine BougeardSébastien Bourguignon
 
Mémoire communication digitale (extrait)
Mémoire communication digitale (extrait)Mémoire communication digitale (extrait)
Mémoire communication digitale (extrait)Adrien Tilhet-Prat
 
Cours marketing digital
Cours marketing digital Cours marketing digital
Cours marketing digital EmEx2
 
marketindigitalexpos-pptcours-l-ouabouchdc2015-151220213734.pdf
marketindigitalexpos-pptcours-l-ouabouchdc2015-151220213734.pdfmarketindigitalexpos-pptcours-l-ouabouchdc2015-151220213734.pdf
marketindigitalexpos-pptcours-l-ouabouchdc2015-151220213734.pdfNihadAlami1
 
Thèse "Comment une marque peut intégrer une dimension émotionnelle grâce à la...
Thèse "Comment une marque peut intégrer une dimension émotionnelle grâce à la...Thèse "Comment une marque peut intégrer une dimension émotionnelle grâce à la...
Thèse "Comment une marque peut intégrer une dimension émotionnelle grâce à la...Laurence Thébault
 
7 orientations webmarketing 2014 pour startupers
7 orientations webmarketing 2014 pour startupers7 orientations webmarketing 2014 pour startupers
7 orientations webmarketing 2014 pour startupersMarComStartup
 
Marketing digital.docx
Marketing digital.docxMarketing digital.docx
Marketing digital.docxBelaid Douggui
 
Les 10 tendances mobiles 2014 par Azetone
Les 10 tendances mobiles 2014 par AzetoneLes 10 tendances mobiles 2014 par Azetone
Les 10 tendances mobiles 2014 par AzetonePhilippe Dumont
 
marketing
marketingmarketing
marketingpouuj
 
[Fr] livre blanc : la face cachée de la transformation digitale [Extrait]
[Fr] livre blanc : la face cachée de la transformation digitale [Extrait][Fr] livre blanc : la face cachée de la transformation digitale [Extrait]
[Fr] livre blanc : la face cachée de la transformation digitale [Extrait]Yann Gourvennec
 
Présentation big talent sur les réseaux sociaux
Présentation big talent sur les réseaux sociauxPrésentation big talent sur les réseaux sociaux
Présentation big talent sur les réseaux sociauxNadège Belloche Lemarchand
 
Le marketing digital.pdf book
Le marketing digital.pdf bookLe marketing digital.pdf book
Le marketing digital.pdf bookFethi Ferhane
 
Connection marketing : un guide pour les marques
Connection marketing : un guide pour les marquesConnection marketing : un guide pour les marques
Connection marketing : un guide pour les marquesKantar
 
La commandite à l'ère du web vf
La commandite à l'ère du web vfLa commandite à l'ère du web vf
La commandite à l'ère du web vfleconciergemarketing
 
Gagner des clients grâce au marketing digital
Gagner des clients grâce au marketing digitalGagner des clients grâce au marketing digital
Gagner des clients grâce au marketing digitalConcept Image
 
Memoire Specialisation M2 - L'importance du mobile dans la stratégie e-marketing
Memoire Specialisation M2 - L'importance du mobile dans la stratégie e-marketingMemoire Specialisation M2 - L'importance du mobile dans la stratégie e-marketing
Memoire Specialisation M2 - L'importance du mobile dans la stratégie e-marketingLuana DA COSTA
 
Restitution Web Summit 2018 par l'agence Tips tank
Restitution Web Summit 2018 par l'agence Tips tankRestitution Web Summit 2018 par l'agence Tips tank
Restitution Web Summit 2018 par l'agence Tips tankTips tank
 
Futur du digital marketing en Tunisie: les tendances à suivre en 2015
Futur du digital marketing en Tunisie: les tendances à suivre en 2015Futur du digital marketing en Tunisie: les tendances à suivre en 2015
Futur du digital marketing en Tunisie: les tendances à suivre en 2015Bahia Nar
 

Similaire à Transformation digitale @ groupe seb (20)

Compte rendu de la conférence marketing & business sur le big data
Compte rendu de la conférence marketing & business sur le big dataCompte rendu de la conférence marketing & business sur le big data
Compte rendu de la conférence marketing & business sur le big data
 
#PortraitDeStartuper #93 - Sowee - Tiphaine Bougeard
#PortraitDeStartuper #93 - Sowee - Tiphaine Bougeard#PortraitDeStartuper #93 - Sowee - Tiphaine Bougeard
#PortraitDeStartuper #93 - Sowee - Tiphaine Bougeard
 
Mémoire communication digitale (extrait)
Mémoire communication digitale (extrait)Mémoire communication digitale (extrait)
Mémoire communication digitale (extrait)
 
Cours marketing digital
Cours marketing digital Cours marketing digital
Cours marketing digital
 
marketindigitalexpos-pptcours-l-ouabouchdc2015-151220213734.pdf
marketindigitalexpos-pptcours-l-ouabouchdc2015-151220213734.pdfmarketindigitalexpos-pptcours-l-ouabouchdc2015-151220213734.pdf
marketindigitalexpos-pptcours-l-ouabouchdc2015-151220213734.pdf
 
Exposé Marketing digital
Exposé Marketing digitalExposé Marketing digital
Exposé Marketing digital
 
Thèse "Comment une marque peut intégrer une dimension émotionnelle grâce à la...
Thèse "Comment une marque peut intégrer une dimension émotionnelle grâce à la...Thèse "Comment une marque peut intégrer une dimension émotionnelle grâce à la...
Thèse "Comment une marque peut intégrer une dimension émotionnelle grâce à la...
 
7 orientations webmarketing 2014 pour startupers
7 orientations webmarketing 2014 pour startupers7 orientations webmarketing 2014 pour startupers
7 orientations webmarketing 2014 pour startupers
 
Marketing digital.docx
Marketing digital.docxMarketing digital.docx
Marketing digital.docx
 
Les 10 tendances mobiles 2014 par Azetone
Les 10 tendances mobiles 2014 par AzetoneLes 10 tendances mobiles 2014 par Azetone
Les 10 tendances mobiles 2014 par Azetone
 
marketing
marketingmarketing
marketing
 
[Fr] livre blanc : la face cachée de la transformation digitale [Extrait]
[Fr] livre blanc : la face cachée de la transformation digitale [Extrait][Fr] livre blanc : la face cachée de la transformation digitale [Extrait]
[Fr] livre blanc : la face cachée de la transformation digitale [Extrait]
 
Présentation big talent sur les réseaux sociaux
Présentation big talent sur les réseaux sociauxPrésentation big talent sur les réseaux sociaux
Présentation big talent sur les réseaux sociaux
 
Le marketing digital.pdf book
Le marketing digital.pdf bookLe marketing digital.pdf book
Le marketing digital.pdf book
 
Connection marketing : un guide pour les marques
Connection marketing : un guide pour les marquesConnection marketing : un guide pour les marques
Connection marketing : un guide pour les marques
 
La commandite à l'ère du web vf
La commandite à l'ère du web vfLa commandite à l'ère du web vf
La commandite à l'ère du web vf
 
Gagner des clients grâce au marketing digital
Gagner des clients grâce au marketing digitalGagner des clients grâce au marketing digital
Gagner des clients grâce au marketing digital
 
Memoire Specialisation M2 - L'importance du mobile dans la stratégie e-marketing
Memoire Specialisation M2 - L'importance du mobile dans la stratégie e-marketingMemoire Specialisation M2 - L'importance du mobile dans la stratégie e-marketing
Memoire Specialisation M2 - L'importance du mobile dans la stratégie e-marketing
 
Restitution Web Summit 2018 par l'agence Tips tank
Restitution Web Summit 2018 par l'agence Tips tankRestitution Web Summit 2018 par l'agence Tips tank
Restitution Web Summit 2018 par l'agence Tips tank
 
Futur du digital marketing en Tunisie: les tendances à suivre en 2015
Futur du digital marketing en Tunisie: les tendances à suivre en 2015Futur du digital marketing en Tunisie: les tendances à suivre en 2015
Futur du digital marketing en Tunisie: les tendances à suivre en 2015
 

Transformation digitale @ groupe seb

  • 1. Guillaume Planet est vice-président media et digital marketing global du groupe SEB.Il est chargé d'accompagner la transformation digitale du fabricant d'électroménager. Avec ses 29 marques et ses 32 800 salariés, le groupe SEB aréalisé 6,1 Md€ de CA en 2016. Il ainvesti 435 M€ en publicité et marketing cette même année. GLOBE-TROTTERDELATRANSFORMATION DIGITALE LA BONNE PAROLE. Depuis bientôt quatre ans, Guillaume Planet joue les missionnaires au sein de SEB. Son rôle : convertir les marketeurs du groupe d'électroménager tout autour du globe pour passer d'une communication axée sur les produits à une communication tournée vers les consommateurs. Il parle de travail collaboratif, de« co-construction »de process et d'outils pour faire évoluer les équipes marketing de groupe. Une nécessité pour s'adapter à la culture de chaque pays. Diplômé de Sciences Po Toulouse en 1994 et de la Toulouse Business School deux ans plus tard, Guillaume Planet débute sa carrière par un passage de neuf ans en agences. D'abord chez Dentsu Aegis Network où il reste de 1999 à 2004. «J'ai commencé sur la gestion de comptes à l'ancienne. Tellement à l'ancienne que j'ai voulu changer de métier. » Guillaume Planet suit alors un MBA à IE Business School à Madrid en 2005. 36 l lnterMédia Magazine 1n' 1405 16 décembre 2017 TRANSFORMATION DIGITALE. Avant de retrouver l'univers des agences chez Havas Digital puis FullSIX. Il effectue un retour entre 2010 et 2014 chez Dentsu Aegis Network comme directeur associé. Il accompagne SFR. Philips, Mattel ou encore le Club Med dans la digitalisation de leur mix de communication. «J'ai choisi de travailler dans l'univers de la communication et des médias parce qu'au moment où j'ai commencé on annonçait que ces secteurs d'activités allaient être complètement bouleversés par internet, expose Guillaume Planet. Cette perspective de participer à la reconstruction de ces secteurs me fascinait.>> L.:appel de l'annonceur est plus fort. Il rejoint le groupe SEB en 2014 avec la fonction de vice- président media et digital marketing global. «Le projet proposé était très en phase avec ce dont j'avais envie, c'est-à-dire de travailler sur la transformation digitale avec une dimension internationale.>> 1/3 Intermedia Magazine N°1405 06/12/2017
  • 2. Les innovations produits se préparent en repérant les signaux faibles. Les datas fournissent une matière importante pour analyser les attentes des consommateurs. GuillaumePlanet(groupe SEB) "Un jour, 100%des investissements en publicité de SEB seront digitaux" Où en est le groupe SEB de sa transformat ion digitale? Elle avance plutôt vite et bien sur l'ensemble de ses dimensions communication, e-commerce et offre connectée. Concernant l'offre connectée, nous avons commercialisé avec succès plusieurs produits, notamment le multicuiseur intelligent Cookeo Connect de Moulinex (2012), la friteuse ActiFry (2015) et le robot cuiseur i-Companion (2016). Sur ce sujet des produits connectés, nous sommes encore au début de l'histoire. Mais mon intime conviction, c'est que les consom- mateurs ont dans leur pratique déjà connecté nos produits. Même ceux qui ne sont pas connectés? Quand ils veulent faire une recette, bien souvent ils commencent par chercher dans un moteur de recherche, qui va les orienter vers marmiton.org ou 750g.com. Une fois que le plat est prêt, comme ils en sont fiers, ils vont partager la photo sur les réseaux sociaux. Sur Facebook, la cuisine est la deuxième thématique la plus consommée et c'est la troisième sur Google. Pour un groupe comme SEB, cela représente une grande opportunité pour animer, influencer et orienter l'expérience que les consommateurs entretiennent avec ces produits, au-delà du simple produit. Pourquoi trois produits connectés seulement : pour tester le marché? Les consommateurs sont prêts. lis sont même en avance sur les marques. C'est plutôt du côté industriel que nous sommes au démarrage de l'expérience. Surtout, je pense que la bonne façon d'envisager ce phénomène, c'est de dépasser le seul aspect de la connexion du produit. li faut étudier les tendances, mais il ne faut pas être obsédés par ce seul sujet du produit connecté. Plutôt par celui de l'expérience connectée, pourquoi pas via le produit, mais aussi via des apps, des sites de marques, des réseaux sociaux. Vous voulez vraiment engager une relat ion personnalisée avec 1,2 milliard de foyers connectés dans le monde? C'est effectivement notre ambition autour de l'accélération digitale. Nous avons défini deux grands chantiers. Le premier est d'accompagner notre organi- sation pour systématiser une approche de la communication centrée sur les consommateurs. li faut que nous les suivions à chacune des grandes étapes de leur parcours avec nos marques et nos produits. Jusqu'à récemment - et beaucoup de sociétés fonctionnent encore sur ce modèle - , quand nous commercialisions une innovation produit, nous préparions une campagne de publicité à la télévision pour faire connaître le produit. Les gens allaient l'acheter et nous passions à l'innovation suivante. Notre idée est d'inverser le paradigme : partons des consommateurs pour essayer de comprendre leur parcours avant, pendant et après l'achat. Et faisons en sorte de les accompagner à chacune de ces étapes. Ça, c'est le préalable. Et la data? Le deuxième chantier est justement la person- nalisation de l'expérience que nous avons engagée avec nos marchés plus matures. Le data driven marketing nous permet de mieux identifier des segments de datas, donc de consommateurs. Nous pourrons ainsi adapter notre communication plus précisément selon les populations et en la scénarisant en fonction de la façon dont les gens interagissent avec nos marques et nos produits, encore une fois, avant, pendant et après l'achat. La publicité télévisée est dépassée? C'est un système qui fonctionne encore, qui reste efficace, mais manque énormément de précision. La cible est beaucoup trop large : 90 % de ceux qui voient le spot ne sont pas concernés par le produit. Pour le Companion par exemple, nous avons fait des spots pour la télévision, mais nous avons eu des campagnes digitales assez conséquentes en complément en programmatique. Nous nous sommes appuyés sur des data scientists pour comprendre quel était le profil type d'un • , "Sur les produits connectés, les consommateurs sont en avance sur les marques. li ya urgence pour les industriels às'engager sur ce sujet" n' 1405 16 décembre 2017 l lnterMédia Magazine137 2/3 Intermedia Magazine N°1405 06/12/2017
  • 3. ••• GuillaumePlanet (groupe SEB) acheteur, en utilisant la data de nos bases CRM, en analysant la data relative aux gens qui vont sur le website. Nous avons ainsi pu toucher les gens qui répondaient aux critères spécifiques correspondant au portrait robot du Companion. Nous avons ensuite été capables d'identifier les gens qui interagissaient avec nos vidéos et donc nous avons pu personnaliser le parcours des consommateurs. Le web permet-il de prédire si un produit va être un succès? Le digital n'est pas seulement une opportunité pour avoir une relation personnalisée avec le consommateur, la deuxième gigantesque opportunité du digital, c'est de pouvoir les comprendre le plus précisément possible de façon à pouvoir les apporter des solutions à leurs besoins. Nous regardons plusieurs indicateurs. Tout d'abord, nous avons un système de KPI groupe très axé sur le consommateur pour suivre les étapes de son parcours. Il permet de savoir si les gens se renseignent sur nos produits. S'ils se rendent jusque sur les points de vente pour les acheter. Avez-vous d'autres indicateurs? Le social listening des réseaux sociaux commence à prendre de plus en plus impor- tance chez nous. Nous pouvons ainsi comprendre si les gens s'expriment positivement ou pas sur nos produits. De comparer avec ce qu'ils disent des produits concurrents. Et après, de manière encore plus granulaire, nous parvenons à identifier les insights, la raison pour laquelle les gens sont positifs ou négatifs vis-à-vis de nos produits. Il y a une troisième dimension, sur laquelle nous sommes en train de travailler, qui est de nous appuyer aussi sur les moteurs de recherche et les tendances de requêtes sur une thématique pour identifier les signaux faibles et anticiper les nouvelles tendances. Comme pour les voitures, vos clients choisiront-ils d'être plus utilisateurs d'un service que propriétaires d'un produit? Ce n'est pas le modèle référent du groupe aujourd'hui, mais c'est un vrai sujet. Aujourd'hui, le digital nous offre une relation directe avec les consommateurs. Du coup, il y a une opportunité pour pouvoir leur vendre non seulement des produits, mais aussi des services qui permettront de compléter l'usage de ce produit, ou potentiellement qui seront légitimes par rapport à nos marques. Moulinex et Tefal sont des marques tout à fait légitimes pour proposer des services. Il y a énormément de services à imaginer. Par exemple une liste de courses personnalisée, ou des trucs et astuces de recettes, une livraison personnalisée. Ce serait tout à fait cohérent avec les produits que nous proposons. Après la question que l'on peut se poser, c'est: est-ce un sujet purement d'expérience client ou pourrons-nous développer un modèle économique? Il est encore trop tôt pour le dire, mais nous travaillons sur ce sujet extrêmement important pour engager nos consommateurs. Vous avez un rôle de missionnaire au sein du groupe. Quelle est la bonne méthode? Pour accompagner nos marchés très différents partout dans le monde, il faut d'abord être hyper "business oriented ». Le métier de la communication a énormément souffert d'avoir fonctionné en cercle fermé vis-à-vis des sujets business parce que c'était perçu négativement. Mais la communication c'est un sujet business ! t:enjeu, le rôle, la mission de la communication, au même titre que la logistique le transport ou je ne sais quel autre sujet, c'est de contribuer au business d'une entreprise. Ça ne veut pas dire systématiquement de vendre, ça peut aussi vouloir dire de développer, de repositionner une marque, mais il faut vraiment synchroniser la communication avec le business. Comment s'adapter à une clientèle mondiale? Justement, la deuxième dimension c'est d'être très collaboratifs. Quels que soient les continents, nous sommes vraiment dans la volonté, de 3/3 Intermedia Magazine N°1405 06/12/2017