Ce diaporama a bien été signalé.
Nous utilisons votre profil LinkedIn et vos données d’activité pour vous proposer des publicités personnalisées et pertinentes. Vous pouvez changer vos préférences de publicités à tout moment.

Séminaire EHESS : Le web éphémère, de 4chan à Snapchat

3 219 vues

Publié le

Des services de numérisation des VHS à la surveillance mise en place par la NSA, le numérique est aujourd’hui le centre névralgique de l’archivage mondial. La permanence et la publicité des contenus sur le web en font un territoire d’échanges, mais également un gigantesque processus de recensement de l’intégralité de nos publications sur les réseaux sociaux, les blogs, les forums… Le web éphémère prend le contre-pied de ces tendances en masquant nos traces, par anonymat imposé ou par suppression définitive des contenus. Ce microcosme dispose de codes propres, qui se déclinent et se construisent au travers de chaque plateforme, c’est ce que nous tenterons de montrer au travers des communautés de 4chan et Snapchat, deux emblèmes de cet univers.

http://www.bodyspacesociety.eu/2014/02/06/seminaire-ehess-le-web-ephemere-de-4chan-a-snapchat-s-abel-e-aubouin-17-fevr-2014-17h/

Publié dans : Formation
  • Soyez le premier à commenter

Séminaire EHESS : Le web éphémère, de 4chan à Snapchat

  1. 1. Le web éphémère : de 4chan à Snapchat Sylvain Abel - Estelle Aubouin
  2. 2. 1) Introduction : le web éphémère 2) 4chan 3) Snapchat 4) La place de l’image 5) Les limites du web éphémère
  3. 3. Introduction : le web éphémère
  4. 4. « La trace est un objet inscrit dans une matérialité que nous percevons dans notre environnement extérieur et dotons d'un potentiel de sens particulier, que je propose de spécifier comme la capacité dans le présent de faire référence à un passé absent mais postulé » Yves Jeanneret, « Complexité de la notion de trace. De la traque au tracé », 2011
  5. 5. “The Internet never forgets” Ces traces produites par les individus au fil de leur navigation sur Internet peuvent être : Désormais, “l’Homme est devenu un document comme les autres”. VOLONTAIRES Réseaux sociaux, blogs, commentaires, partages... INVOLONTAIRES Adresse IP, cookies, données EXIF...
  6. 6. Négocier sa vie privée Face cette surveillance constante, certains individus ont mis en place des tactiques de contournement visant à préserver leur privacy.
  7. 7. Le web “éphémère” ? L’idée d’un espace au sein duquel les échanges ne sont ni tracés, ni conservés, résonnant comme l’alternative idéale à l’indexation des données personnelles. Now of age, those young digital natives whose lives we cataloged without their consent are rebelling. They don’t believe every action has to be meaningful and permanent. The imagine the web as deletable. [The Ephemeralnet] is not only a new way to socialize online, it’s a new way to think about everything. Sarah Perez, “The Rise Of The Ephemeralnet”, TechCrunch, juin 2013
  8. 8. Un sujet d’actualité Une multiplication des discours, dont le positionnement est souvent tranché : Une réponse directe aux questionnements autour du droit à l’oubli, un espace alternatif de liberté des échanges, blogs, commentaires, partages... Une impossibilité de traçage laissant cours aux contenus NSFW, politiquement incorrects voire illégaux
  9. 9. 4chan
  10. 10. En bref
  11. 11. Un forum pas comme les autres
  12. 12. Mon expérience avec 4chan (re)Découvert via reddit et les mèmes Une expérience itérative basée sur l’empirisme et la pratique pour comprendre les codes de la communauté
  13. 13. Chiffres clés Date de création : 2004 (à la suite de 2chan et futuba) Modèle monétaire : Publicité en display (CPM uniquement) Chiffre d’affaire : inconnu mais quasi nul. Pages vues par mois : 575 000 000 Visiteurs uniques par mois : 25 000 000 Publications par jour : 1 000 000 4chan est un espace dynamique et ses utilisateurs sont hyperactifs comparés à la population web “normale”
  14. 14. Who is 4chan ? Age: 18-34 Gender: ~70% hommes ~30% femmes Pays : United States, Canada, United Kingdom, Australia, Germany, Sweden, France Education: La majorité des utilisateurs ont fait ou font actuellement des études supérieures Income: 22% > $100,000 (USA)
  15. 15. 4chan & le web éphémère Une suppression systématique du contenu, archivage par la mémoire collective et les screenshots Deux couches d’anonymat : - Imposé par la plateforme - Apporté par la vitesse du flux en temps réel
  16. 16. 4chan est un instigateur de tendances sur le web
  17. 17. Structure de la communauté et des échanges
  18. 18. Les différents boards et sujets de 4chan Un espace domine : /b/ (Random) avec plus de 500 millions de posts Tous les thèmes y sont abordés sans restriction. Sujets récurrents : le web, le sexe, la narration d’une histoire, les jeux, le gore, l’absurde, les “lifehacks”
  19. 19. Mécaniques de publications et d’identification des membres
  20. 20. La grammaire et les codes 4chan est un espace ouvert à tous mais il faut un temps d’adaptation pour en comprendre le langage
  21. 21. La hiérarchisation par la connaissance des codes Avec l’anonymat et la suppression des contenus, seules la connaissance des codes et l’intelligence de la publication potentialisent son influence Le débat “oldfag vs newfags” est récurrent au sein de la communauté, les internautes semblent enclins à vouloir prouver leur maîtrise de la plateforme
  22. 22. Valeurs de la communauté et quelques exemples de threads
  23. 23. Aka : la preuve par le timestamp
  24. 24. Rules of the internet
  25. 25. L’importance du “roll”
  26. 26. L’absurdité comme argument
  27. 27. L’absurdité dans l’humour
  28. 28. La dernière phrase retourne l’histoire
  29. 29. Raconter ses moments peu glorieux
  30. 30. Un espace de solidarité
  31. 31. Un espace de solidarité
  32. 32. Un espace de solidarité
  33. 33. Faire preuve de créativité
  34. 34. Légalité des contenus et attirance pour l’interdit
  35. 35. “Pour passer le temps sur /b/…” Jeu JEUX ÉCHANGES D’IMAGES HUMOUR DISCUSSIONS ET REQUESTS AMBIANCE PERMANENTE AMBIANCE CADRÉE AUTOUR D’UNE THÉMATIQUE
  36. 36. Faire usage du nombre
  37. 37. Manifester
  38. 38. S’organiser...
  39. 39. Pour troller
  40. 40. Raids et opérations
  41. 41. Quel intérêt trouver à 4chan ?
  42. 42. Un intérêt pour les individus FONCTION EXPLORATOIRE FONCTION D’EXPRESSION DE SOI FONCTION DE SOCIALISATION - Espace curieux et chaotique - Espace de découverte de soi comme du monde en se confrontant avec la réalité, parfois morbide - Possibilité de poser n’ importe quelle question au grand nombre - Communauté qui en sait beaucoup sur presque tout - L’anonymat et la suppression des contenus apportent une sécurité désinhibante - 4chan est un exutoire - La nouveauté est reine et pousse chacun à être créatif - Espace de création d’ écriture et d’images - Territoire d’interactions et de confrontation avec les autres sans inhibition - Des thématiques et un humour particulier attirant des internautes “différents” du web traditionnel - Fort sens de la solidarité et de l’action en groupe
  43. 43. Un intérêt sociologique UN CADRE D'ÉCHANGE UNIQUE LA SOURCE DES TENDANCES - Des millions de visiteurs échangent anonymement - Une optique de la vie très particulière - Une source de controverses et de provocation - Un “climat” instauré par les premiers venus ou un espace poussant à ces comportements ? - 4chan est un espace en avance sur le reste du web - La créativité propre à la plateforme rejaillit parfois sur l’entièreté du web - Un espace de référence pour comprendre les codes du web des “geeks”
  44. 44. Cas pratique : Les attentats de Boston
  45. 45. Le marathon
  46. 46. Le marathon
  47. 47. Une différence culturelle dans les enquêtes - Appel à Témoins - Radio policière ouverte La communauté de 4chan commente régulièrement les radios en cas d’incidents
  48. 48. L’écoute
  49. 49. Théories conspirationnistes
  50. 50. Humour noir
  51. 51. Suivis d’une longue enquête
  52. 52. Suivis d’une longue enquête
  53. 53. Suivis d’une longue enquête
  54. 54. Reprise dans les médias
  55. 55. 4chan, territoire d’influence
  56. 56. Snapchat
  57. 57. En bref
  58. 58. Mon expérience avec Snapchat - Une observation participante réalisée sur 2 mois (avril - juin 2013) - Un travail de retranscription et d’analyse des contenus afin de produire une typologie des échanges
  59. 59. Chiffres clés ● Créé en 2011 par Evan Spiegel et Bobby Murphy ● 26 millions d’utilisateurs US ● Près de 20% des possesseurs d’iPhone utilisent Snapchat ● 400 millions de photos échangées par jour ● Une valorisation à 4 milliards de dollars Snapchat dépasse aujourd’ hui Facebook en ce qui concerne le nombre de photos échangées chaque jour par ses utilisateurs
  60. 60. Un coeur de cible adolescent Âge : 13 à 25 ans Genre : ~70% de femmes, ~30% d’ hommes L’âge de ses utilisateurs est une composante essentielle de Snapchat, car à l’origine de nombreuses critiques faites à l’ application.
  61. 61. Snapchat & le web éphémère Snapchat apparaît comme l’une des applications les plus représentatives du web éphémère : ● Grand public, elle connaît aujourd’hui un succès fulgurant ● Au centre de l’attention, elle cristallise les préoccupations, les tensions et les attaques
  62. 62. Fonctionnalités
  63. 63. Une culture commune... ... mais pas de codes spécifiques.
  64. 64. Quels usages ? 1. Des pratiques de représentation de soi
  65. 65. Partager son quotidien Dévoiler ses habitudes de vie Illustrer son ennui Faire entrer l’autre dans son intimité
  66. 66. Vous avez dit phatique ? Les images n’existent alors que pour elles-mêmes, et n’ont d’ autre signification que de se rappeler à l’autre
  67. 67. De l’extimité Extimité : dévoiler l’intime, se mettre à nu afin d’assouvir ce désir de “communiquer sur son monde intérieur”. Une mise en scène de soi constante, pouvant parfois conférer au narcissisme.
  68. 68. Faire preuve d’humour et de créativité
  69. 69. Quels usages ? 2. Des pratiques conversationnelles portées par une communication “sans surveillance”
  70. 70. Le retour à une conversation “spontanée et désinvolte” La dimension temporaire des messages échangés sur Snapchat permet aux utilisateurs de revenir à une conversation plus proche des échanges de la vie courante – puisque non enregistrés et non soumis à la possibilité d’être retrouvés, détournés, sortis de leur contexte.
  71. 71. Le cas spécifique de la grimace
  72. 72. Sexting 5% des contenus recensés. Une pratique à relativiser ? Des incitations à se dévoiler Des pratiques exhibitionnistes vs
  73. 73. Contradictions propres à l’outil
  74. 74. Entre liberté d’oubli et injonction au souvenir Snapchat ne propose pas seulement à ses utilisateurs un droit à l'oubli, elle leur enjoint paradoxalement à lutter contre leur propre oubli. Il s'agit d'occuper l'espace, se rappeler constamment à l'autre pour ne pas retomber dans la foule des autres pseudonymes. Une temporalité de l’instant
  75. 75. Exister dans la masse Une uniformité des profils (à défaut d’un réel anonymat) Des mécaniques de valorisation de soi au sein de la plateforme (des messages drôles, suprenants, multiplier les prises de parole...) Sortir de l’application pour se valoriser sur d’autres espaces
  76. 76. Un intérêt pour les marques ?
  77. 77. Girls : du brand content A l’occasion du lancement la saison 3 de Girls, la chaîne HBO a choisi de mettre en scène ses actrices et communiquer sur la série au travers d’un compte Snapchat dédié.
  78. 78. DDB Oslo : un recrutement original L’agence DDB Oslo a récemment organisé une campagne de recrutement via Snachat afin de trouver son nouveau (stagiaire) créatif.
  79. 79. Asos : des codes de réduction En octobre dernier, Asos a envoyé une dizaine de codes de réduction différents aux membres de leur réseau Snapchat. Il s’agissait alors de recopier ces codes le plus vite possible... ou de réaliser une capture d’écran.
  80. 80. La place de l’image
  81. 81. L’image est un vecteur d’émotions instantané
  82. 82. L’accessibilité de la technologie a propulsé l’usage de l’image 55 millions de photos partagées sur Instagram chaque jour
  83. 83. La création et la manipulation d’images peuvent se faire entièrement en ligne D’abord réservé aux geeks le détournement devient accessible à tous ORIGINAL CONTENT
  84. 84. Deux clics pour enregistrer, deux clics pour poster L’image est part intégrante du web, elle est visible et s’ intègre partout, fil Facebook, articles, recherche Google... On les retrouve sur d’autres plateformes suite au phénomène de digestion (Reddit, 9gag, Facebook) partagées par des internautes et des pages FB types “Funniest Snapchats screenshots” L’image est le vecteur de prédilection pour le partage rapide d’un message à travers les couches du web
  85. 85. Les caractéristiques du web éphémère WEB ÉPHÉMÈRE Temporalité : Tout se fait dans le flux d’instantané et les contenus disparaissent Anonymat et pseudonymat : Pour se protéger de l’exposition au grand public Culture web : Des espaces utilisés par la génération Y qui connaissent les mèmes et autres codes culturels
  86. 86. Les limites du web éphémère
  87. 87. Une apparence d’anonymat Ces plateformes donnent une fausse apparence de liberté car d’anonymat. Or, s’il y a bien une absence d’identification de l’ utilisateur, l’anonymat total n’est pas garanti.
  88. 88. Un éphémère tout relatif Ces espaces n’échappent pas aux règles techniques qui s’appliquent au reste du web. Tout échange produit des traces, accessibles selon divers moyen même lorsque celles-ci ont disparu des serveurs. SNAPCHAT - Les données des utilisateurs sont stockées et indexées dès la création de leur compte - Stories et Replay : deux fonctionnalités remettant en cause cette dimension éphémère
  89. 89. La force du screenshot
  90. 90. L’exemple récent de Snapchat - La fuite des pseudos et numéro de téléphone de 4,6 millions d’utilisateurs sur SnapchatDB.info (disponibles au téléchargement) - Une faille de sécurité permet de lancer des attaques DDoS et bloquer les iPhones - Le Snapchat Fruiting
  91. 91. La mémoire collective UNE ACTIVITÉ 24H/24 PERSONNE NE SE SOUVIENT DE TOUT C’EST UNE FORCE DE COHÉSION “WE ARE LEGION. WE DO NOT FORGIVE. WE DO NOT FORGET.”
  92. 92. Merci ! Sylvain Abel - @Yvain_Abeilles Estelle Auboin - estelleaubouin@gmail.com

×