Datacenter : quelles évolutions pour                                                                    votre infrastructu...
Datacenter : quelles évolutions pour votre infrastructure?Des solutions en propre, mais pas uniquement…En France, les entr...
Datacenter : quelles évolutions pour votre infrastructure?Des serveurs encore sous-utilisésMême si la consolidation et la ...
Datacenter : quelles évolutions pour votre infrastructure?Pour l’équipement, prix et homogénéité avant toutEn s’intéressan...
Datacenter : quelles évolutions pour votre infrastructure?Les grands classiques dominentCôté serveur, les entreprises fran...
Datacenter : quelles évolutions pour votre infrastructure?                                                                ...
Datacenter : quelles évolutions pour votre infrastructure?La virtualisation privilégiée sur serveurs lamesSi 37 % des entr...
Datacenter : quelles évolutions pour votre infrastructure?Préparer l’avenirLes déploiements actuels servent à préparer l’é...
Datacenter : quelles évolutions pour votre infrastructure?Du Cloud mais sous contrôleEn effet, le passage en mode Cloud n’...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Datacenter : quelles évolutions pour votre infrastructure ?

4 810 vues

Publié le

Le datacenter, à l’image du reste de l’IT, poursuit lui aussi sa transformation.
Consolidation des serveurs et des centres de données, hébergement, réduction de la consommation énergétique, intégration de nouvelles technologies logicielles et équipements, automatisation de l’administration…

Autant de chantiers qui mobilisent aujourd’hui les responsables IT que ZDNet a interrogé le mois dernier.

Publié dans : Technologie
0 commentaire
2 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
4 810
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3 423
Actions
Partages
0
Téléchargements
36
Commentaires
0
J’aime
2
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Datacenter : quelles évolutions pour votre infrastructure ?

  1. 1. Datacenter : quelles évolutions pour votre infrastructure? Le Datacenter en constante mutation, mais pas encore Cloud compatibleAnalyse - Pour 38% des professionnels IT interrogés par ZDNet.fr, l’évolution du datacenter,de plus en plus virtuel, est un travail constant plus qu’un projet de rupture. Mais lavirtualisation ne mène pas nécessairement au Cloud, les entreprises insistant d’abord sur lasécurité et la protection des données. 154 professionnels ont répondu à ce questionnaire online auto-administré
  2. 2. Datacenter : quelles évolutions pour votre infrastructure?Des solutions en propre, mais pas uniquement…En France, les entreprises aiment conserver une certaine mainmise sur leursdonnées et leurs systèmes d’information. Parfois elles y sont obligées pour desraisons légales, comme les institutions financières qui ne peuvent sortir lesdonnées clients du territoire européen, mais cela ne justifie pas un telengouement : 67 % des sociétés interrogées ont au moins un datacenter enpropre !Et a contrario, seules 33 % n’ont pas d’hébergement en propre, le plus souventparce que leur activité ne le nécessite pas ou qu’elles n’ont pas encore la taillesuffisante, et passent par les services d’un tiers hébergeur (à 18 %) ou d’un servicede Cloud public (à 15 %).Parmi celles qui ont des datacenters en propre, la majorité (30 %) se contented’un seul bâtiment, suivi de près avec 29,5 % par des sociétés ayant entre 2 et 5datacenters (principalement pour assurer la fiabilité d’un plan de continuité deservices). Seules 8,5 % d’entre elles affirment avoir plus de 5 datacenters.Hébergement et datacenters en propre combinésLe fait d’avoir ses propres centres de données ne signifie pas que les entreprisesne souhaitent pas profiter en complément de la souplesse permise en passant pardes prestataires.Plus de la moitié d’entre elles (54 %) passent en effet, en plus de leur datacenteren propre, par les services d’un hébergeur ou d’une offre de Cloud (le CRM deSalesforce ou l’utilisation des Google Apps en entreprise en sont le parfaitexemple).
  3. 3. Datacenter : quelles évolutions pour votre infrastructure?Des serveurs encore sous-utilisésMême si la consolidation et la virtualisation des serveurs sont un processus déjàentamé en entreprise, il reste encore beaucoup de chemin à parcourir. La majoritédes serveurs installés en datacenters est exploitée en moyenne à moins de 60 %(pour 73 % des entreprises interrogées), et un tiers reconnaît même que ceux-cisont utilisés à moins de 40 %.Nous sommes loin des ratios lancés dans les années 2000 au début de la grandevague du Green IT, où les serveurs n’étaient, d’une étude de constructeur à l’autre,utilisés le plus souvent qu’à 10 ou 15 %, mais ces chiffres montrent encore unesurestimation des besoins. Peut-être en prévision de pic de charge ?À l’opposé, 10 % des entreprises estiment que leurs serveurs sont utilisés à 80 %de leur capacité. Et 17 % estiment que cette utilisation est plutôt entre 60 et 80 %.Une évolution constanteChanger un datacenter est souvent une opération coûteuse, surtouts’il faut en construire un nouveau. Mais, même en période de criseéconomique, les coûts ne semblent pas freiner les entreprises : 22 %d’entre elles vont refondre leur datacenter dans l’année à venir, et18 % viennent de le faire.Et si 24 % d’entre elles envisagent une refonte dans les cinq ans àvenir, une courte majorité (38 %) n’envisage rien de tel. Celle-cipréfère le principe de l’évolution permanente du datacenter, enchangeant ses éléments au fur et à mesure des besoins.S’il ne s’agit que de changer les baies et les serveurs, cette solutionest possible, mais face au vieillissement du bâtiment et à l’évolutiondes technologies en matière de réseau et de consommationélectrique, il faudra à un moment ou un autre repenserl’infrastructure elle-même.
  4. 4. Datacenter : quelles évolutions pour votre infrastructure?Pour l’équipement, prix et homogénéité avant toutEn s’intéressant au contenu desdits datacenters, chez l’entreprise ou en hébergement, deux critères emportent la décision en matière de remplacementde matériel : le prix (à 51 %) et l’homogénéité du parc au sein d’un nombre restreint de fournisseurs (à 49 %).Ces deux critères visent à réaliser des économies concrètes, en facilitant pour le deuxième la maintenance et l’administration du parc.Derrière, à 45 %, les entreprises cherchent à augmenter leurs capacités, ou à améliorer la robustesse de leur parc (à 38 %).La composante énergétique, si chère au Green IT, n’est pas du tout une priorité puisque seules 20 % des entreprises tiennent compte de l’empreinteécologique des nouveaux équipements. Combien d’entre elles par conviction ? Et combien pour réduire la facture électrique ?
  5. 5. Datacenter : quelles évolutions pour votre infrastructure?Les grands classiques dominentCôté serveur, les entreprises françaises préfèrent les solutions classiques et privilégient les serveurs racks traditionnels (à 42 %), à base de processeursx86 (à 44 %). Seule technologie plus innovante à trouver grâce à leurs yeux : les serveurs lames (à 37 %).Les serveurs à base de processeurs RISC ou Itanium ne concernent de toute façon qu’une fraction des usages et ne représentent presque logiquementque 17 % des équipements à implanter dans les datacenters.Des technologies plus récentes comme les serveurs à base de processeurs ARM ou du matériel « open source » peinent à séduire avec respectivement 5% et 13 % des implantations envisagées, malgré leurs offres séduisantes, notamment en termes d’économie pour le matériel « libre ». Le manque deretour d’expériences sur ces produits n’incite pas encore les entreprises françaises à franchir le cap.
  6. 6. Datacenter : quelles évolutions pour votre infrastructure? Les serveurs lames : ça passe ou ça casse ! Une forte disparité caractérise les motivations dans le choix des serveurs lames. Il suffit de regarder les raisons mises en avant pour adopter ces technologies pour le constater : la virtualisation des postes et des serveurs à 42 %, la simplification de l’administration et la réduction de l’encombrement au sol à 36 % chacune sont loin devant la puissance des serveurs (à 21 %).Serveurs lames : encore trop chersD’un autre côté, les arguments contre les serveurslames sont également bien tranchés : le prix (à 40 %alors que c’est une composante essentielle du choixdes matériels), les entrées/sorties propriétaires (à 29%), la consommation énergétique et les besoins enrefroidissement (à 24 et 21 %).18 % d’entre eux avancent même des performancesinsuffisantes. Pour sortir de l’ornière de lavirtualisation pure, les constructeurs vont devoiréduquer leur client ou faire des efforts sur l’intégrationdes serveurs lames dans les contraintes desdatacenters actuels.
  7. 7. Datacenter : quelles évolutions pour votre infrastructure?La virtualisation privilégiée sur serveurs lamesSi 37 % des entreprises envisagent d’implanter des serveurs lames dans leurs centres de données, l’image qu’elles ont de cette forme deproduits est très contrastée. À commencer par l’usage qui leur convient le mieux.À 60 %, les sociétés y voient surtout un usage dans la virtualisation, tant d’autres serveurs que de postes de travail. Les autres usages possibles :hébergement de site Web, serveur d’application ou ferme de calcul, ne sont mis en avant que de façon minoritaire. Le cloud privé encore en devenir À l’heure actuelle, que ce soit dans des datacenters en propres ou en mode hébergé, la virtualisation des serveurs est une technologie acquise (déployée à 70 %), et les virtualisations de stockage et du réseau, problématiques plus récentes, semblent prendre la même voie en étant déployées respectivement à 46 % et à 21 %. Et logiquement, avant de déployer un Cloud privé (déjà actif pour 24 % des entreprises sondées), les sociétés interrogées déploient des outils d’automatisation et d’administration du datacenter (à 33 %).
  8. 8. Datacenter : quelles évolutions pour votre infrastructure?Préparer l’avenirLes déploiements actuels servent à préparer l’évolution future du datacenter.Selon les entreprises interrogées, dans cinq ans, l’enjeu majeur du datacenter sera certes la sécurité et la protection des données à 64 %, maiségalement l’efficacité énergétique (à 42 %), et l’évolution vers une infrastructure Cloud (à 41 %, ce qui explique en partie ce besoin accru desécurité). Et le Cloud dans tout ça ? Le Cloud computing a beau être à la pointe de l’actualité, il ne fait pas encore recette dans les entreprises. 53 % d’entre elles n’envisagent pas de migrer prochainement leurs infrastructures vers le Cloud, et seule 14 % d’entre elles sont en cours de migration. En revanche, 18 % d’entre elles comptent y passer dans les deux ans, et 15 % dans les cinq ans à venir. Et se dotent donc à l’heure actuelle des technologies permettant de contrôler cette migration.
  9. 9. Datacenter : quelles évolutions pour votre infrastructure?Du Cloud mais sous contrôleEn effet, le passage en mode Cloud n’est pas du tout synonyme d’une perte de contrôle : seule 13 % des entreprises envisagent un mode deCloud public, et 20 % un mode hybride.L’immense majorité des sondés préfèrent un Cloud privé à 67 % : la répartition entre Cloud privé à demeure et Cloud privé chez l’hébergeurétant à peu près équitable. Ce qui semble guider ce choix est encore une fois la sécurité et la protection des données, et la certitude que celles-ci ne seront pas partagées avec d’autres utilisateurs.

×