Janvier 2013 - 1ERP nouvellegénération :laissez-vousconvaincre !L’idée préconçue selon laquelle la mise en œuvre d’un syst...
Janvier 2013 - 2Synthèse	 3Idées répandues sur l’ERP 	 4L’informatique à grande échelle : 	 3des échecs historiques 	L’ERP...
Janvier 2013 - 3ERP nouvelle génération : laissez-vous convaincre !Selon les conclusions d’une enquête réaliséepar la revu...
Janvier 2013 - 4Raisons expliquant l’échec desprojets informatiques d’envergureRaisons économiques et financièresRaisons é...
Janvier 2013 - 5Raisons expliquant l’échec desprojets informatiques d’envergureRaisons liées à des personnes et à la direc...
Janvier 2013 - 6Les motifs les plus fréquemment invoqués pourexpliquer un échec (spécification incorrecte desobjectifs du ...
Janvier 2013 - 7Expliquez-nous l’impact de l’ERP sur vos activités.Expliquez-nous l’impact de l’ERPsurvos activitésERP nou...
Janvier 2013 - 8Mais, bien que ces résultats montrent qu’ungrand nombre d’entreprises tirent un avantagefinancier de leur ...
Janvier 2013 - 9Les décideurs considérant l’ERP comme unecatastrophe en puissance ont selon toutevraisemblance subi l’infl...
Janvier 2013 - 10Computing a demandé aux personnes ne prévoyant aucune mise à niveau de leur système ERPhérité d’expliquer...
Janvier 2013 - 11Afin de contrer cette idée préconçue selonlaquelle “ERP = échec garanti”, certains éditeursont décidé de ...
Janvier 2013 - 12Le cloud a-t-il une place dansvos plansde déploiement ERP ou dans l’évolutionfuture devotre système en pl...
Janvier 2013 - 13Nos clientsvous en parlentPlus de la moitié des personnes interrogées(55 %) ont déclaré que le cloud figu...
Janvier 2013 - 14En collaboration avec sa marque sœurComputing, IThound.com offre un serviceinégalé de création de rapport...
Janvier 2013 - 15À propos de Sage,à l’initiative du livre blancSage propose des solutions de gestion innovantes et pragmat...
Janvier 2013 - 16Appelez-nous au0 825 007 017**0,15 € TTC/minSageinfossage@sage.comwww.sage.fr
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

ERP nouvelle génération : laissez-vous convaincre !

6 711 vues

Publié le

Selon les conclusions d’une enquête réalisée par la revue Computing* au cours de laquelle
plus de 120 décideurs du monde économique ont pu s’exprimer, les entreprises ayant mis en oeuvre un système ERP constatent dans l’ensemble moins de doublons et de perte de temps, un reporting financier plus performant et une meilleure circulation des informations au sein de l’entreprise grâce à la suppression de sources de données multiples et contradictoires.

Ce livre blanc aborde dans le détail les résultats de l’enquête, qui reflètent une perception commune de l’ERP enracinée dans le passé. Il expose en outre les avantages d’un déploiement réussi et décrit l’ERP nouvelle génération, désormais disponible sur un marché plus large via des plates-formes beaucoup plus flexibles. Enfin, il démontre que considérer ces projets comme forcément coûteux et peu fiables est une vision dépassée.

Publié dans : Technologie
0 commentaire
2 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
6 711
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
5 813
Actions
Partages
0
Téléchargements
30
Commentaires
0
J’aime
2
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

ERP nouvelle génération : laissez-vous convaincre !

  1. 1. Janvier 2013 - 1ERP nouvellegénération :laissez-vousconvaincre !L’idée préconçue selon laquelle la mise en œuvre d’un système ERP (EntrepriseRessources Planning) est complexe et coûteuse empêche de nombreuses sociétésde profiter des avantages inhérents à cette technologie. En effet, la réalité estbeaucoup plus nuancée.
  2. 2. Janvier 2013 - 2Synthèse 3Idées répandues sur l’ERP 4L’informatique à grande échelle : 3des échecs historiques L’ERP revisité 2L’ERP première génération 12 Des préjugés tenaces 13ERP : la nouvelle génération 15Conclusion 13À propos de Sage, à l’initiative du livre blanc 15ERP nouvelle génération : laissez-vous convaincre !Sage© 2013 - Tous droits réservés - SAS au capital de 500.000 e - Siège social : 10 rue Fructidor 75017 Paris - RCS Paris 313966129 - Sage est locataire-gérant des sociétés Ciel et Sage FDC. Les informationscontenues dans ce document peuvent faire l’objet de modifications sans notification préalable. Les logos, noms de produits ou de sociétés n’appartenant pas à Sage, mentionnés dans ce document, nesont utilisés que dans un but d’identification, et peuvent constituer des marques déposées par leur propriétaire respectif - Crédits photos : Fotolia, Kerry Harrison - S588_MGE 02-13 -Sommaire© Ce document est la propriété d’Incisive Media. Sa reproduction et sa distribution sous quelque forme que cesoit sans autorisation écrite préalable est interdite.
  3. 3. Janvier 2013 - 3ERP nouvelle génération : laissez-vous convaincre !Selon les conclusions d’une enquête réaliséepar la revue Computing* au cours de laquelleplus de 120 décideurs du monde économiqueont pu s’exprimer, les entreprises ayantmis en œuvre un système ERP constatentdans l’ensemble moins de doublons et deperte de temps, un reporting financier plusperformant et une meilleure circulation desinformations au sein de l’entreprise grâce à lasuppression de sources de données multipleset contradictoires.Par nature, les solutions ERP peuventlargement contribuer à l’amélioration del’efficacité opérationnelle et de la gestiondes “entreprises étendues”. Pourquoi alorssi peu d’entreprises se tournent vers ce typed’applications ?Certainement en raison d’une image négativehéritée du passé. Pour de nombreux décideursinformatiques, l’ERP (Enterprise ResourcePlanning) a longtemps été perçue comme unetechnologie coûteuse, exigeante en termesde ressources et peu fiable car sujette auxerreurs, un projet écrasant, mal spécifié audépart et mal géré par la suite, qui finit paréchouer en entraînant des pertes financièresastronomiques. L’enquête visait à comprendresi cette perception négative est liée à desdéploiements hérités et, si oui, d’identifier lesproblèmes qu’ils génèrent.Ce livre blanc aborde dans le détail lesrésultats de l’enquête, qui reflètent uneperception commune de l’ERP enracinée dansle passé. Il expose en outre les avantagesd’un déploiement réussi et décrit l’ERPnouvelle génération, désormais disponible surun marché plus large via des plates-formesbeaucoup plus flexibles. Enfin, il démontreque considérer ces projets comme forcémentcoûteux et peu fiables est une vision dépassée.Idées répandues sur l’ERPUne solution ERP mise en œuvre correctementpeut contribuer à soulager de nombreuxproblèmes informatiques courants. En effet,elle permet de centraliser des données desources disparates, de mettre en place unecommunication plus fluide entre services, derenforcer l’efficacité des prises de décisionsstratégiques et de rendre l’entreprise plussouple.Jusqu’ici, tout le monde s’accorde. Pourautant, de nombreux professionnelsinformatiques continuent à se montrer plusou moins sceptiques (si ce n’est pire) quandon leur parle d’ERP. C’est là une attitudecompréhensible qui trouve son origine dansune histoire pour le moins mouvementée. Sivous leur posez la question, la plupart desdirecteurs informatiques pourront vous citerquelques exemples spectaculaires de projetsERP à plusieurs millions d’euros ayant connuun échec retentissant, avec procès de l’éditeurà la clé pour vente abusive, violation de lapropriété intellectuelle, ou non-respect dubudget et des délais.Ces échecs, largement relayé dans les médias,ont alimenté l’idée selon laquelle les projetsERP à grande échelle sont des monstresincontrôlables qui saignent les finances desentreprises sans pour autant remplir lesexigences du cahier des charges. La plupartdes spécialistes informatiques les redoutentcomme des candidats potentiels aux retardsde livraison et aux abandons en cours deroute pour cause d’explosion des coûts. Etde nombreuses sociétés ont mis en œuvreun système ERP dont la finalisation a pristellement de temps que, une fois opérationnel,il était déjà obsolète.Synthèse* Computing est la publication business IT de référence au Royaume-Uni et une marque multimédia pionnière.Computing joue un rôle essentiel dans l’information des décideurs IT à travers des analyses et études reconnues, qui les informentsur la façon d’utiliser la technologie au profit de leurs organisations. Pour en savoir plus: http://www.computing.co.uk/
  4. 4. Janvier 2013 - 4Raisons expliquant l’échec desprojets informatiques d’envergureRaisons économiques et financièresRaisons économiques et financièresSpécification incorrecte des exigences opérationnelles et des objectifs en amontCalendrier irréalisteBudget ne prenant pas en compte les imprévusAssistance et soutien inadaptés au sein de l’entrepriseÉvolution de l’environnement économique et commercial lors de la mise en œuvreERP nouvelle génération : laissez-vous convaincre !Raisons économiques et financièresSpécification incorrecte des exigencesopérationnelles et des objectifs en amontCalendrier irréalisteBudget ne prenant pasen compte les imprévusAssistance et soutieninadaptés au sein de l’entrepriseÉvolution de l’environnementéconomique et commerciallors de la mise en œuvre0 20 40 60 80 1000 20 40 60 80 100LégendeImportanceélevéeImportancemoindre
  5. 5. Janvier 2013 - 5Raisons expliquant l’échec desprojets informatiques d’envergureRaisons liées à des personnes et à la directionRaisons liées à des personnes et à la directionDérive par rapport au cahier des chargesIndisponibilité des ressources, avec des équipes informatiques croulant sous les tâchesadministratives quotidiennesProgrès entravés par des personnesProjet qui s’est essouffléERP nouvelle génération : laissez-vous convaincre !Raisons liées à des personnes et à la directionDérive par rapport au cahier des chargesIndisponibilité des ressources,avec des équipes informatiques croulant sousles tâches administratives quotidiennesProgrès entravés par des personnesProjet qui s’est essoufflé0 20 40 60 80 1000 20 40 60 80 100LégendeImportanceélevéeImportancemoindre
  6. 6. Janvier 2013 - 6Les motifs les plus fréquemment invoqués pourexpliquer un échec (spécification incorrecte desobjectifs du projet, dérive par rapport au cahierdes charges, budgets et calendriers irréalistes)sont interdépendants. En effet, une mauvaisedéfinition du projet en amont mène directement àun manque de réalisme lors des discussions surle calendrier et les budgets. Mais pourquoi cessituations se produisent-elles aussi souvent ?La réponse se trouve peut-être dans lastructure des entreprises elles-mêmes. Unprojet peut avoir été très bien cerné à l’origine,avec un budget bien monté tenant comptedes imprévus. Cependant, à mesure qu’ilpasse entre les mains des responsablesbudgétaires pour approbation, le chiffrage subitinvariablement plusieurs coupes.Et entre temps, de nombreux tiers et partiesprenantes interviennent dans le cahierdes charges pour y inclure des exigencesdésormais irréalisables dans le budgetarrêté. On obtient alors un cocktail où tousles ingrédients de l’échec sont réunis : desexigences élevées à remplir dans des délaisintenables avec un budget dégraissé faisant fides possibles imprévus.Les réponses données à une autre questionviennent renforcer la véracité de cetteaffirmation. Computing a en effet demandé àtous les décideurs ayant été impliqués dansun projet informatique à grande échelle (réussiou non) de quantifier la part de succès due aulogiciel en lui-même et celle due à la méthodede mise en œuvre. 56 % d’entre eux ont estiméque la méthodologie avait eu un impact plusdéterminant que le logiciel à proprement parlersur le résultat final du projet contre 44 % ayantindiqué l’inverse. Au total, 94 % des personnesinterrogées ont affirmé que les décisionsprises au début de la mise en œuvre avaientconditionné de façon « déterminante » ou «dans une large mesure » l’issue du projet.S’il est vrai que produit et processus ne sontpas complètement indissociables (les éditeursétant très impliqués dans la spécificationd’un projet et la définition des exigences,des budgets, etc.), les décideurs interrogéssont de toute évidence conscients du fait queles processus et personnels au sein de leurentreprise ont leur part de responsabilité. Defait, aucun n’a attribué l’échec de son projet auseul éditeur de la solution.L’ERP revisitéLes résultats décrits précédemment permettentde mieux comprendre pourquoi les projets ERP,tellement représentatifs de l’informatique àgrande échelle, pâtissent d’une image négative.Heureusement, ils ne sont pas tous marqués dusceau de l’échec. Computing a demandé à sesinterlocuteurs s’ils s’étaient décidés à déployerune solution ERP. C’était le cas pour 59 %d’entre eux, avec une mise en œuvre réussiedont ils tiraient de vrais bénéfices (Fig. 2, pagesuivante).ERP nouvelle génération : laissez-vous convaincre !
  7. 7. Janvier 2013 - 7Expliquez-nous l’impact de l’ERP sur vos activités.Expliquez-nous l’impact de l’ERPsurvos activitésERP nouvelle génération : laissez-vous convaincre !Expliquez-nous l’impact de l’ERP sur vos activités*Plusieurs réponses acceptées pour cette question.0 10 20 30 40 50 60 70 8Moins de doublons et de perte de tempssur l’ensemble de l’entreprise - 61 %Un reporting financier plus performant - 56 %Des informations partagées sur l’ensemblede l’entreprise plutôt que provenantde sources multiples et contradictoires - 54 %Une communication et des processusentre services plus uniformes - 47%Une trésorerie et des liquidités plus saines(par ex., ancienneté des créances réduite, etc.) - 44 %Des dépenses informatiques optimisées :intégration d’un moins grand nombre depackages logiciels, coûts de stockageen baisse grâce à l’élimination des doublons, etc. - 40 %Une réduction de l’ensemble des coûts de financement - 38 %Une meilleure gestion de la trésorerie sur lesopérations internationales, avec, par exemple,l’établissement de centres de paiement individuels - 33 %Des processus plus flexibles - 25 %Une simplification des prises de décisions stratégiquesgrâce aux outils d’analyse commerciale - 24 %Impact négatif - 0 %Autre - 6 %0 10 20 30 40 50 60 70Plus d’efficacité dans l’exécution des opérations de paie - 29 %Parmi les avantages les plus fréquemmentévoqués reviennent la réduction des doublonset du temps perdu sur l’ensemble de l’entreprise(61 %), un reporting financier plus performant (56%) et une amélioration globale de la circulationdes informations au sein de l’entreprise, avecl’élimination des problèmes causés par dessources de données multiples et contradictoires(54 %). Un nombre non négligeable de personnesont également mentionné une communicationet des processus entre services plus uniformes(47 %), ainsi que des avantages tangibles telsqu’une trésorerie et des liquidités plus saines (44%), des frais informatiques optimisés grâce à uneréduction des coûts de stockage (40 %) et unediminution des coûts de financement globaux (38%). Aucun décideur n’a indiqué que l’ERP avaiteu un impact négatif sur ses activités, bien quecette réponse ait fait partie des choix possibles.
  8. 8. Janvier 2013 - 8Mais, bien que ces résultats montrent qu’ungrand nombre d’entreprises tirent un avantagefinancier de leur solution ERP, quantitéd’entre elles restent encore sceptiquesquant aux mérites de cette technologie.Computing a demandé à ces entreprises quin’ont pas encore franchi le pas ce qui lesretient. Les résultats sont illustrés figure 3.De toute évidence, le souvenir des échecsspectaculaires du passé pèse lourd dansl’esprit de ces personnes, car 38 % d’entreelles ont déclaré manquer de temps et deressources pour le déploiement et/ou laformation, 24 % ont fait part d’inquiétudesliées à la mise en œuvre et 33 % pensaient toutsimplement ne pas en avoir besoin dans leurentreprise.Ces objections montrent clairement que l’ERPest encore et toujours considéré commeune technologie coûteuse, exigeante enressources, dont la mise en œuvre ne finitjamais et présentant un risque élevé d’échec.Cependant, il est probable que cette manièrede voir les choses soit aujourd’hui un peudépassée, étant donné que plus de la moitiédes personnes interrogées ont mis en œuvreun système ERP sans rencontrer de problèmesmajeurs et à leur plus grand bénéfice.Qu’est-ce qui freine la mise en placed’un ERP dans votre entreprise ?Qu’est-ce qui freine la mise en place d’un ERP dans votre entrepriseERP nouvelle génération : laissez-vous convaincre !Qu’est-ce qui freine la mise en place d’un ERP dans votre entreprise ?*Aucun système ERP n’était en place dans l’entreprisedes personnes ayant répondu à cette question ; plusieurs réponses étaient acceptées.Manque de temps/de ressourcesdisponibles pour le déploiement et la formation -38 %Aucune nécessité/pertinencepour notre entreprise : -33 %Inquiétudes liées à la mise en œuvre :les projets ERP sont connus pourêtre livrés en retard et hors budget - 24 %Restrictions budgétaires générales - 22 %Inquiétudes liées à la personnalisation - 15 %Exigences irréalistes du conseil d’administrationpar rapport au budget ERP accordé -15 %Inquiétudes liées aux bases de données - 6 %Rien - 9 %0 5 10 15 20 25 30 35 400 5 10 15 20 25 30 35 40
  9. 9. Janvier 2013 - 9Les décideurs considérant l’ERP comme unecatastrophe en puissance ont selon toutevraisemblance subi l’influence des médias, quiont largement relayé les échecs des systèmesde première génération. La majorité despersonnes interrogées utilisant une solution ERPet qui en ont une opinion favorable expliquentque le déploiement en est assez récent, effectuépour 46 % d’entre elles il y a moins de trois anset pour 38 % d’entre elles il y a trois à cinq ans.Dans ce dernier cas, le système en questionétait encore plutôt performant, mais commençaità montrer des signes d’obsolescence. Pour 16% des interlocuteurs enfin, l’installation d’unesolution ERP remontait en revanche à plus decinq ans et celle-ci n’arrivait plus à suivre lesnouvelles exigences opérationnelles.Computing a demandé aux décideurs utilisantun ERP ancienne génération d’énumérer lesdifficultés auxquelles ils sont confrontés.En tête de liste arrivent le maintien et lesdéveloppements spécifiques liés aux toutespremières installations. 32 % des personnesont mentionné une incapacité de leur ERP àsuivre l’évolution des activités de l’entreprise,d’autres ont exprimé leur frustration de passerà côté de nouvelles fonctionnalités et 22 % ontindiqué que l’ERP de leur société, fonctionnantavec une plate-forme ou une base de donnéesd’exploitation sous-jacente dont la prise encharge s’est arrêtée, nécessite une mise àniveau. Une proportion similaire de personnesa déclaré devoir batailler pour maintenir etfaire évoluer des applications tierces, ou êtreconfronté à une pénurie de personnel ayantdes compétences dans la gestion de ce typede système. Enfin, 20 % ont cité l’incapacité às’adapter aux exigences d’un personnel de plusen plus mobile.De toute évidence, les installations ERP premièregénération peinent à rester en phase avec unenvironnement économique en évolution rapideet avec des tendances telles que l’informatiquegrand public. Les arguments en faveur dela mise à niveau des systèmes hérités nemanquent donc pas.Un système ERP n’exécutant plus les tâchesqu’on attend de lui peut avoir des conséquencesnégatives sur le moral des employés, qui doiventlutter pour accomplir leurs tâches quotidiennes.Le personnel et les clients peuvent s’en trouvercomplètement désorientés. D’autant que lesentreprises dont l’ERP ne tient plus la routedoivent également faire face à une augmentationdes dépenses de maintenance, afin depermettre au système de rester en phase avecles nouveaux processus métier. En conclusion,il arrive un moment où maintenir un systèmeancien revient plus cher et comporte plus derisques que d’effectuer une mise à niveau.Ceci explique peut-être pourquoi, quandComputing a interrogé les décideurs surl’éventualité d’une mise à niveau de leur ERPcette année, 22 % ont répondu qu’ils l’avaienten effet planifiée. Si l’on considère que pourseulement 54 % des personnes interrogéesdisposant d’un ERP, son déploiement datait deplus de trois ans, et que les 22 % prévoyant unemise à niveau feraient certainement partie de cegroupe, la proportion de personnes concernéespar une mise à niveau prochaine est en faitcertainement supérieure au chiffre initial.L’ERP première générationERP nouvelle génération : laissez-vous convaincre !
  10. 10. Janvier 2013 - 10Computing a demandé aux personnes ne prévoyant aucune mise à niveau de leur système ERPhérité d’expliquer cette décisionDes préjugés tenacesLes réponses illustrent parfaitement lapersistance du préjugé selon lequel lessolutions ERP sont coûteuses et mobilisentun grand nombre de ressources. La majoritédes personnes interrogées (56 %) ont réponduque des restrictions budgétaires rendentimpossibles la mise à niveau et 41 % que leurconseil d’administration n’en voit pas l’intérêt.31 % ont mentionné un manque de tempset de ressources à consacrer à la mise enœuvre et à la formation, et 22 % ont gardé unmauvais souvenir du dernier déploiement ERPde leur entreprise. Enfin, 19 % ont exprimé desinquiétudes liées à la personnalisation.ERP nouvelle génération : laissez-vous convaincre !Qu’est-ce qui vous retient le plus de mettre à niveau le système ERP de votre entreprise ?Qu’est-ce qui vous retient le plus de mettre à niveaule système ERP de votre entreprise ?*Un système ERP de plus de trois ans était en place dans l’entreprisedes personnes ayant répondu à cette question, mais aucune mise à niveau n’était prévue ;plusieurs réponses étaient possibles.Restrictions budgétaires générales - 56 %Le conseil d’administration n’en voit pas l’utilité - 41 %Manque de temps/de ressourcesdisponibles pour le déploiement et la formation - 31 %Inquiétudes liées à la mise en œuvre :notre dernier déploiement ERP a été compliqué : 22 %Inquiétudes liées à la personnalisation -19 %Exigences irréalistes du conseild’administration en termes de ce que doit fournirle système ERP par rapport au budget accordé - 13 %Inquiétudes liées aux bases de données - 3 %Autres - 16 %0 10 20 30 40 50 600 10 20 30 40 50 60
  11. 11. Janvier 2013 - 11Afin de contrer cette idée préconçue selonlaquelle “ERP = échec garanti”, certains éditeursont décidé de passer à la vitesse supérieure. Lechoix de l’éditeur est plus que jamais un facteurdécisif de succès. Un critère de sélection fiableest de s’assurer qu’il propose plusieurs produits,avec des solutions différentes adaptables auxbesoins du client et non l’inverse. Élémentimportant, un système ERP doit être simple àdéployer et offrir un maximum de flexibilité toutau long de son cycle de vie.À côté de produits traditionnels, les éditeursmettent leur créativité en commun pourdévelopper des systèmes permettant ledéploiement d’une solution ERP facile à gérer,dotée d’un référentiel commun et d’une basede données unique. Ainsi, un seul point decontact assure le support technique, élémentclé de la réduction des risques. Un systèmeERP unique revient également moins cherqu’une architecture ERP classique à la fois ence qui concerne les paiements initiaux et lecoût total de possession à long terme.Si l’on choisit les bons partenaires, il est tout à faitpossible aujourd’hui de diminuer drastiquementles coûts et les risques liés à l’ERP par rapport àce qui se faisait il y a cinq ans voire avant. Maisl’ERP actuel n’est pas seulement plus facile àdéployer : il a évolué de bien d’autres manièreset peut désormais s’inscrire dans le cadred’une stratégie de systèmes d’information pluslarge, comme c’est souvent le cas pour chaqueacquisition de logiciel.Quand nous leur avons demandé d’expliquer lastratégie en place dans leur entreprise, 38 % desdécideurs ont déclaré vouloir mettre en placeles logiciels et le matériel les plus modernes.Une proportion similaire (36 %) de personnes arépondu que la stratégie en vigueur au sein deleur entreprise accordait une place prépondéranteà la gestion du risque, notamment celui del’obsolescence des bases de données et dessystèmes d’exploitation sous-jacents. 31 % ontmentionné quant à eux une stratégie globalevisant à permettre la mobilité du personnel.C’est là une remarque intéressante, car, d’aprèsnotre enquête, une part similaire des systèmesERP pourrait être rendue accessible via dessmartphones et des tablettes.Vu les tendances actuelles, ces deux chiffresvont très certainement augmenter. L’explosionde l’utilisation des réseaux sociaux à des finsprofessionnelles est un phénomène étroitementlié à la multiplication des appareils mobiles. Or,seuls 10 % des décideurs dont l’entreprise adéployé un ERP ont répondu que leur systèmepermettait l’intégration de ces réseaux. Lenombre d’appareils mobiles personnels enaugmentation et l’intensification de l’utilisationdes réseaux sociaux sont deux tendancesindissociables qui offrent aux entreprises lapossibilité d’améliorer leur productivité et leurservice client de façon significative. L’ERPnouvelle génération permet justement l’intégrationdes deux, au plus grand bénéfice des entreprises.Autre évolution : l’ERP peut désormais êtreproposé sous des formes diverses. Parexemple, les entreprises qui cherchent àdéployer des applications à un coût prévisibleet en prenant moins de risques se tournentde plus en plus vers le cloud. Computing adonc posé la question suivante aux décideursinterrogés : “Le cloud a-t-il une place dans vosplans de déploiement ERP ou dans l’évolutionfuture de votre système en place ?” Lesréponses sont illustrées figure 5.ERP : la nouvelle générationERP nouvelle génération : laissez-vous convaincre !
  12. 12. Janvier 2013 - 12Le cloud a-t-il une place dansvos plansde déploiement ERP ou dans l’évolutionfuture devotre système en place ?Le cloud a-t-il une place dans vos plans de déploiement ERPou dans l’évolution future de votre système en place ?ERP nouvelle génération : laissez-vous convaincre !OuiN/ANoDiscussionsen cours 27 %19 %18 %36 %
  13. 13. Janvier 2013 - 13Nos clientsvous en parlentPlus de la moitié des personnes interrogées(55 %) ont déclaré que le cloud figurait déjàdans les plans de leur entreprise ou que desdiscussions étaient en cours sur la question.Ce résultat significatif n’est guère surprenant sil’on considère l’intérêt qu’offre le cloud pour undéploiement ERP.En effet, avec ce type de configuration,un client n’a plus besoin de prévoir unearchitecture spéciale et donc évite une grandepartie des dépenses initiales généralementassociées aux solutions classiques. Ledéploiement devient ridiculement simple et lerisque de voir le projet devenir incontrôlablediminue d’autant. Avec les contrats de niveaude service, le risque de défaut de livraison esttransféré du client à l’éditeur. Étant donné lesatouts de ce type de solution, si l’ERP de votreentreprise n’est pas encore disponible sur lecloud, il est peut-être temps d’y songer.ConclusionComputing a cherché à savoir pourquoi lesprojets informatiques à grande échelle, enparticulier les projets ERP, n’arrivaient parfoispas à tenir leurs promesses. Il est ressorti denotre enquête que des facteurs tels qu’unespécification incorrecte des objectifs, unedérive par rapport au cahier des charges, unbudget et un calendrier irréalistes posent lesbases de l’échec. Cependant, une grandemajorité des décideurs interrogés témoignentde systèmes ERP déployés avec succès etoffrant des avantages tangibles à l’entreprise,par exemple une trésorerie assainie et desdépenses informatiques en baisse.Dans son enquête, Computing a montré le lienentre ancienneté du déploiement et perceptionnégative de l’ERP. Et les échecs les plusspectaculaires sont précisément à rechercherdu côté des déploiements de premièregénération.L’ERP nouvelle génération a pour sa partapporté de nombreuses évolutions. Lesnouvelles versions peuvent être déployéesvia des systèmes intégrés ou le cloud ; ellessont plus abordables et présentent moins derisques que les versions antérieures, qui étaientgénéralement fournies par plusieurs éditeurset partenaires. L’ERP nouvelle génération atoute sa place dans une stratégie de systèmesd’information plus large visant à favoriserune plus grande flexibilité dans la manièrede travailler, notamment via l’informatiquemobile, et autorise par conséquent les gainsde productivité. Le nouvel ERP, intégrantles réseaux sociaux, permet de bénéficierd’une vision à 360 degrés des clients, choseimpensable auparavant.En bref, l’ERP a évolué et, si votre entrepriseest de celles qui continuent à le considérercomme un désastre en puissance, il est peut-être temps de réviser ce jugement.ERP nouvelle génération : laissez-vous convaincre !
  14. 14. Janvier 2013 - 14En collaboration avec sa marque sœurComputing, IThound.com offre un serviceinégalé de création de rapports d’enquête.Grâce à l’expertise de ses journalistes seniorsspécialistes dans leur domaine respectif,l’équipe IThound.com élabore sous une doublemarque des rapports professionnels, des livresblancs et des vidéos, en toute rapidité et avecun minimum de tracas ; c’est un moyen efficaceet abordable de toucher votre public cible.IThound.com héberge des milliersde rapports, de Webinaires et de vidéosprovenant de centaines d’éditeurs etd’analystes.Pour plus d’informations sur nos enquêtes,nos services de création de contenus, nosinstallations vidéo et nos servicesd’hébergement de livres blancs, appelez le +4420 7316 9529 ou envoyez-nous un e-mail àl’adresse info@IThound.com.ERP nouvelle génération : laissez-vous convaincre !
  15. 15. Janvier 2013 - 15À propos de Sage,à l’initiative du livre blancSage propose des solutions de gestion innovantes et pragmatiques répondant aux besoinsdes moyennes et des grandes entreprises.Grâce à nos solutions, nos clients simplifient la gestion de leurs processus, améliorent leurvisibilité, accélèrent et optimisent leur prise de décision.Éditeur opérant au niveau mondial, Sage propose une expertise locale et une assistanceinternationale unique en son genre.Avec une présence dans 21 pays faisant de lui le 3e plus grand éditeur de logiciels au monde,Sage peut se prévaloir d’un réseau de 30 000 revendeurs et intégrateurs, et compte 6,1millions de clientsSageDes offres et des compétencesà valeur pour l’IndustrieERP nouvelle génération : laissez-vous convaincre !
  16. 16. Janvier 2013 - 16Appelez-nous au0 825 007 017**0,15 € TTC/minSageinfossage@sage.comwww.sage.fr

×