Infrastructures virtuelles :des avantages tangiblesen termes de TCO et de ROIUne nouvelle étude quantifie l’impact de VMwa...
Infrastructures virtuelles : des avantages                                                                             tan...
Infrastructures virtuelles : des avantages                                                                                ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Infrastructures virtuelles : des avantages tangibles en termes de TCO et de ROI

6 280 vues

Publié le

Le TCO et le ROI sont deux indicateurs particulièrement difficiles à quantifier, surtout dans le cas d'infrastructures informatiques. Le calcul du TCO et du ROI des technologies de vitalisation doit donc obéir à des règles particulièrement rigoureuses, détaillées et objectives. Dans ce livre blanc VMware dresse une liste exhaustive des éléments à prendre en compte pour ce calcul.

Publié dans : Technologie
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
6 280
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
5 630
Actions
Partages
0
Téléchargements
47
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Infrastructures virtuelles : des avantages tangibles en termes de TCO et de ROI

  1. 1. Infrastructures virtuelles :des avantages tangiblesen termes de TCO et de ROIUne nouvelle étude quantifie l’impact de VMware sur le TCO et le ROIdes infrastructures informatiques de trois sociétésChristoph ReisbeckDirecteurGlobal SAP AllianceVMware, Inc.Les technologies de virtualisation constituent à n’en point douter un précieux levier de réduction des coûtsd’infrastructures informatiques. Autre avantage pour les clients SAP : l’utilisation de la plate-forme de virtualisationVMware vSphere vous permet tout simplement de faire plus avec moins. Ainsi, la mutualisation des équipements pourl’exécution de plusieurs systèmes d’exploitation et applications vous évite de multiplier les investissements matériels.Un atout de taille, auquel viennent s’ajouter des gains de place et des économies d’énergie sensibles. De plus, grâce à laprise en charge complète par l’éditeur des applications SAP tournant sur la plate-forme VMware, la virtualisation peutêtre étendue à tous les environnements – développement, tests, assurance qualité et production.Un scénario, certes, idyllique qui pousse tout naturellement à s’interroger sur le coût de tels avantages… De fait, laréponse passe par le double calcul du coût total de possession (TCO, Total Cost of Ownership) et du retour surinvestissement (ROI, Return On Investment) de la solution de virtualisation déployée.Calcul du TCO et du ROI : l’approche VMwareLe TCO et le ROI sont deux indicateurs particulièrement difficiles à quantifier, surtout dans le cas d’infrastructuresinformatiques. Les directeurs financiers le savent bien. En raison des nombreux éléments intangibles, coûts indirects etautres facteurs difficilement chiffrables, le résultat risque fort d’être approximatif, voire complètement erroné. Seule uneméthode universelle – c’est-à-dire applicable à tous types d’entreprises, indépendamment de leur taille, de leur secteurd’activité et de leur nombre d’utilisateurs SAP simultanés – est à même de garantir des résultats fiables. Le calcul duTCO et du ROI des technologies de virtualisation doit donc obéir à des règles particulièrement rigoureuses, détailléeset objectives.C’est là tout l’intérêt de l’approche retenue par VMware. Dans son nouveau livre blanc intitulé TCO and ROI Analysis ofSAP Landscapes Using VMware Technology (Analyse du TCO et du ROI des environnements SAP utilisant la technologieVMware), VMware dresse une liste exhaustive des éléments à prendre en compte pour le calcul du TCO et du ROI.L’auteur s’appuie pour cela sur les exemples concrets de trois entreprises ayant misé sur VMware pour la virtualisation deleur environnement SAP. Au final, VMware leur aura permis de faire chuter le TCO de leur infrastructure informatiquedans une fourchette allant de 49 % à 83 % sur trois ans.Dans la suite de cet article, nous vous proposons une rapide synthèse de la méthodologie adoptée et de sesavantages tangibles. FI C H E TEC H N I Q U E V MWA R E PA RTN E R N E T WO R K / 1
  2. 2. Infrastructures virtuelles : des avantages tangibles en termes de TCO et de ROIUne méthodologie adaptée à des besoins diversIl n’existe pas deux clients SAP semblables. De fait, chaque déploiement SAP est unique de par sa taille, son périmètreet ses objectifs. À cela s’ajoutent ultérieurement de nombreuses dépendances, personnalisations et autres spécificitésdes systèmes.Cette diversité se reflète dans l’étendue des possibilités de réductions des coûts et de gains de productivité possiblesavec VMware vSphere. Le calcul du TCO et du ROI doit donc tenir compte d’un large éventail de variables.La méthodologie détaillée dans le livre blanc VMware répartit les coûts en quatre grandes catégories dont elle évaluel’impact sur le TCO :• Interruptions (30 %) : interruptions de service, prévues ou non, affectant les utilisateurs• Exploitation (40 %) : maintenance, support, déploiement, opérations de maintenance programmées, processus, planning et mises à niveau SAP, sans oublier les problématiques de consommation d’énergie• Administration (10 %) : gestion de parc, mises à niveau du firmware, approvisionnements et formation (pour les équipes de la DSI et les utilisateurs)• Matériel et logiciels (20 %) : logiciels de gestion et accessoires supplémentairesOutre ces quatre catégories, les coûts sont également classés en coûts directs (budgétisés) et en coûts indirects (nonbudgétisés). Les coûts directs correspondent aux investissements, frais et coûts de main d’œuvre absorbés par les DSI etautres services informatiques pour la prestation de services IT. Les coûts indirects mesurent quant à eux l’efficience de laDSI dans la mise en œuvre des services exigés par les utilisateurs.Un impact significatif sur le TCOLes clients cités dans l’étude représentent trois secteurs d’activités caractérisés par différents scénarios de migration etun nombre distinct d’utilisateurs SAP simultanés :• Client 1 (secteur automobile) : migration d’un mainframe vers des systèmes x86 – 400 utilisateurs SAP simultanés• Client 2 (industrie pharmaceutique) : migration d’un cluster UNIX et d’une base de données Oracle sur des équipements x86 – 200 utilisateurs SAP simultanés• Client 3 (secteur public) : utilisation de VMware Converter pour la migration de serveurs physiques x86 vers des serveurs virtuels – 100 utilisateurs SAP simultanésLe point commun entre ces entreprises est qu’elles ont pu virtualiser la totalité de leur infrastructure SAP à travers unensemble hétérogène de systèmes d’exploitation et de bases de données en environnement de production testé, ce grâceà la plate-forme de virtualisation VMware. La réalisation de calculs de TCO et de ROI antérieurs et postérieurs à lavirtualisation de l’infrastructure SAP (voir livre blanc pour plus de détails) a permis de conclure à la conformité de chaqueprojet au cahier des charges – avec une satisfaction client optimale.La Figure 1 met en évidence la baisse du TCO obtenue pour chaque client grâce à l’utilisation de la plate-forme devirtualisation VMware – le seuil de rentabilité étant atteint dans un délai de un à six mois pour les trois clients. Uneventilation plus détaillée de ces économies par client est également possible :• Coûts matériels et coûts de maintenance associés : Le remplacement de mainframes et de systèmes UNIX coûteux par des systèmes x86 intégrant les technologies de virtualisation VMware ont permis aux clients 1 et 2 de réduire considérablement leur facture matérielle et les coûts de maintenance associés.• Coûts des clusters : Les clients 2 et 3 ont pu réduire les coûts de leurs clusters – y compris les coûts du logiciel de clustering et de la maintenance associée.• Honoraires consultants externes : Le troisième client a considérablement réduit sa facture d’honoraires en conseil grâce à une plus grande autonomie dans la réalisation interne de projets post-virtualisation, comme notamment les mises à jour technologiques. FI C H E TEC H N I Q U E V MWA R E PA RTN E R N E T WO R K / 2
  3. 3. Infrastructures virtuelles : des avantages tangibles en termes de TCO et de ROI Client Nombre d’utilisateurs Total des coûts Total des coûts Baisse du TCO SAP simultanés (USD) sans VMware (USD) avec VMware Client 1 400 1 991 283 372 321 81 % (Automobile, Mainframe – x86) Client 2 200 772 131 131 628 83 % (Pharmaceutique, Unix – x86) Client 3 100 252 765 128 546 49 % (Secteur public, x86 physique – x86 virtuel)Figure 1 Détail des baisses de TCO réalisées par trois clients VMware sur trois ans, dans des environnements SAP variésPlus d’infosSi le calcul rigoureux et objectif du TCO et du ROI d’un projet de virtualisation est loin d’être simple, l’opération en vautlargement la peine dès lors qu’elle permet de mesurer précisément les économies générées par la virtualisation. Pour consulterla version intégrale du livre blanc cité dans cet article et tout savoir sur les atouts des produits et services de virtualisation signésVMware, rendez-vous sur www.vmware.com/sap.Transformez le potentiel de la virtualisation en avantages tangibles et quantifiables pour votre entreprise.VMware, Inc. Tour Franklin, 100-101 Quartier Boieldieu, 92042 Paris La Défense Cedex Tél. +33 1 47 62 79 00 Fax : +33 1 62 79 01 www.vmware.comCopyright © 2010 VMware, Inc. Tous droits réservés. Ce produit est protégé par les lois américaines et internationales sur le copyright et la propriété intellectuelle. Les produits VMware sontcouverts par un ou plusieurs brevets, répertoriés à l’adresse http://www.vmware.com/go/patents. VMware est une marque déposée ou une marque VMware, Inc. aux États-Unis et/ou dans d’autresjuridictions. Toutes les autres marques et noms mentionnés sont des marques déposées par leurs propriétaires respectifs.

×