Ce diaporama a bien été signalé.
Le téléchargement de votre SlideShare est en cours. ×

~$M errabiá, rivière éternelle poème inédit

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Chargement dans…3
×

Consultez-les par la suite

1 sur 2 Publicité

Plus De Contenu Connexe

Diaporamas pour vous (20)

Similaire à ~$M errabiá, rivière éternelle poème inédit (20)

Publicité

~$M errabiá, rivière éternelle poème inédit

  1. 1. Amour aveugle Ah, enfin, une survivante, J'ai dû avoir mal interprété ce long silence ! Je te croyais envolée comme une colombe, N' ayant plus besoin, Ni de mes branches d'arbre, Ni de mon ombre ! Tu as, peut-être, préféré te rendre ailleurs, Chercher un asile meilleur, Un havre de paix sans malheur, Un plus grand bonheur, Plus viables et plus fiables Que les miens, Que, moi, simple petit poète, Chantant à la lyre beauté et Nature, Grandeur de l'âme, Le meilleur lien entre les humains, L'amour limpide, désintéressé et profond ! Excuse-moi mon oubli, par inadvertance, De ton état de santé, infortune et étroitesse, Souffrances et faiblesse, Alors que tu souffrais le martyr, En silence, Tu luttais contre la mort, Contre le mal, Et moi, jaloux, je ne pensais qu'à ton regard vers l'ailleurs, Qu'à l'étranger qui aurait pris ton coeur, Et t'aurait fait oublier notre idylle, notre bonheur, Égoïste est mon amour, Aveugle est mon coeur, Je n'ai rien vu venir, Scrupules
  2. 2. De l'insensé sentiment, Ainsi, tu es là, tu es nulle part, Tu m'aimes toujours, silencieusement, Tu me diras tes adieux au prochain départ ! Abdelmalek Aghzaf, Fès, le 25/11/2014©®

×