SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  69
Télécharger pour lire hors ligne
Epidémiologie
Y. Bouchriti
ISPITS - Agadir
1
ISPITS Agadir
UFC
Session de FC : Epidémiologie
03 juin 2017
Epidémiologie
Y. Bouchriti
ISPITS - Agadir
Contenu sommaire
• Axe 1 : Terminologie.
• Axe 2 : Introduction à l’épidémiologie.
• Axe 3 : Classification.
• Axe 4 : Surveillance épidémiologique.
• Axe 5 : Mesures de fréquence.
• Axe 6 : Indicateurs de production des HP.
2
Epidémiologie
Y. Bouchriti
ISPITS - Agadir
Evolution des domaines d’intérêt de
l’épidémiologie
Epidémies
Maladies
infectieuses et
contagieuses
Phénomènes
de santé
3
Epidémiologie
Y. Bouchriti
ISPITS - Agadir
Terminologie
• Endémie, Epidémie, Pandémie.
• Prévention, prophylaxie.
4
Epidémiologie
Y. Bouchriti
ISPITS - Agadir
Evolution d’un phénomène de santé
• Phénomène de santé : maladie ou problème de santé
• Evolution temps/espace :
– Cas sporadiques : cas isolés sans aucune association;
– Endémie;
– Épidémie;
– Pandémie.
5
Epidémiologie
Y. Bouchriti
ISPITS - Agadir
3C = TLP
• Temps;
• Lieu;
• Personne.
6
Epidémiologie
Y. Bouchriti
ISPITS - Agadir
Endémie
• C'est l'existence en permanence d'une maladie dans
une région donnée ou chez une population
déterminée.
• Phénomène de masse illimité dans le temps et limité
dans l’espace.
• Ex :
– malnutrition, paludisme, trachome, « 001 », « GS » : pays
sous-développés;
– Maladies cardiovasculaires, « obésité » : pays industrialisés.
7
Epidémiologie
Y. Bouchriti
ISPITS - Agadir
Epidémie
• C'est la survenue d'un nombre de cas en excès par
rapport à ce qui est habituellement attendu dans une
région, chez une population et à un moment
déterminés.
• Phénomène de masse limité dans le temps et limité
dans l’espace.
• Implications :
– SE;
– Mesure par des méthodes statistiques (IE ≥ 1,5 _ RE, …)
– Situation épidémiologique et source de propagation.
8
Epidémiologie
Y. Bouchriti
ISPITS - Agadir
Pandémie
• C'est une épidémie survenant dans une très grande
région, qui dépasse un continent, et touchant
généralement une grande partie de la population.
• Phénomène de masse limité dans le temps mais pas
dans l’espace.
• Ex : GP A/H1N1, GA A/H2N5, SRAS, « 001 ».
9
Epidémiologie
Y. Bouchriti
ISPITS - Agadir
Prévention
• Actions pour éviter la maladie (nombre & gravité)
• 3 types :
– P. primaire( 1°N);
– P. secondaire (2°N);
– P. tertiaire (3°N)
10
Epidémiologie
Y. Bouchriti
ISPITS - Agadir
Prévention primaire
• Actions individuelles et/ou collectives pour diminuer
l’incidence d’un phénomène de santé (nouveaux cas)
 Actions de promotion de la santé.
11
Epidémiologie
Y. Bouchriti
ISPITS - Agadir
Prévention secondaire
• Actions pour réduire la prévalence d’un phénomène de
santé et la durée de l’évolution.
 Actions de dépistage et traitement.
12
Epidémiologie
Y. Bouchriti
ISPITS - Agadir
Prévention tertiaire
• Actions pour réduire la prévalence des incapacités
chroniques ou des récidives.
 Actions de réhabilitation.
13
Epidémiologie
Y. Bouchriti
ISPITS - Agadir
Prophylaxie
• Ensemble des mesures et des moyens engagés pour la
prévention et la lutte contre les maladies.
14
Epidémiologie
Y. Bouchriti
ISPITS - Agadir
Axe 2 : Introduction à l’épidémiologie
• Définition opérationnelle.
• Objectifs.
• Principes.
15
Epidémiologie
Y. Bouchriti
ISPITS - Agadir
Définition retenue de l’épidémiologie
Définition de MacMahon & Pugh (1970) : la plus reconnue et la plus pratique :
« l’épidémiologie est l’étude de la DISTRIBUTION et des
DÉTERMINANTS de la FRÉQUENCE des phénomènes de
santé chez l’Homme »
16
Thématique 2
Epidémiologie
Y. Bouchriti
ISPITS - Agadir
Fréquence?
• Quantification de la survenue ou de l’existence d’un
phénomène de santé.
– Mesures d’incidence ou de prévalence.
17
Epidémiologie
Y. Bouchriti
ISPITS - Agadir
Distribution?
• Répartition des cas selon les caractéristiques de :
– Temps (Quand?)
– Lieu (Où?)
– Personne (Qui?)
18
Epidémiologie
Y. Bouchriti
ISPITS - Agadir
Déterminants?
• Facteurs – exposition (de risque ou de protection)
– Etude de cohorte (RR : risque relatif = rapport d’exposition)
– Etudes cas témoins (OR : ods-ratio)
– FR : RR (OR) > 1
– FP : RR (OR) <1
• Le risque = probabilité de la survenue d’un phénomène
de santé.
19
Epidémiologie
Y. Bouchriti
ISPITS - Agadir
Objectifs pratiques de l’épidémiologie
1) Contribuer aux choix de meilleures méthodes de
diagnostic (définition et classification des maladies);
2) Identifier l’ampleur des maladies et/ou de la santé
dans une population définie (Pop. cible, PAS);
3) Découvrir l’étiologie et les déterminants (FR/FP) d’une
maladie dans la communauté (prévention);
4) Evaluer l’efficacité des PAS;
5) Faire la surveillance épidémiologique.
20
Epidémiologie
Y. Bouchriti
ISPITS - Agadir
Principes de l’épidémiologie
• « Hasard »
• « Causalité »
21
Thématique 2
Epidémiologie
Y. Bouchriti
ISPITS - Agadir
Axe 3 : Classification en épidémiologie
22
Epidémiologie
Y. Bouchriti
ISPITS - Agadir
Classification des études épidémiologiques
• Classification selon l’élément de départ.
• Classification selon le temps.
• Classification selon leurs objectifs.
23
EAP GP 2016 1° épreuve QCM
Q13 : les études épidémiologiques sont classés selon :
A) L’élément de départ
B) Le temps
C) L’objectif de l’étude
D) Les moyens d’investigation
Epidémiologie
Y. Bouchriti
ISPITS - Agadir
Classification selon l’élément de départ
24
Exposition
(Facteur de
risque ou de
protection)
Issue
Phénomène
de santé
Etude de
cohorte
Etude cas-témoins
E+/E- M?
M+/M-E?
Epidémiologie
Y. Bouchriti
ISPITS - Agadir
Classification selon le temps
25
Etude longitudinale
(rétrospective/prospective)
Etude transversale
(de prévalence)
Etude semi-longitudinale (prospective)
Tempst0
X
Etude Nbr. Cohortes Nbr. Examens
Transversale Plusieurs (ou une) Une fois
Longitudinale Une Plusieurs fois
Semi-longitudinale Plusieurs Plusieurs fois
EAP GP 2016 1° épreuve QCM
Q14 : Une étude transversale est une
étude épidémiologique :
A) De prévalence
B) S’intéresse aux conditions passées
du groupe étudié
C) Prospective
D) Donne des informations générales
Epidémiologie
Y. Bouchriti
ISPITS - Agadir
Classification selon leurs objectifs
• Études descriptives.
• Etudes analytiques.
26
Epidémiologie
Y. Bouchriti
ISPITS - Agadir
Les branches (types) de l’épidémiologie
• E. descriptive.
• E. analytique.
• E. expérimentale.
• E. opérationnelle.
• E. évaluative.
27
Raisonnement (démarche)
épidémiologique
Répondre à la question fondamentale : existe-t-il une association
statistiquement significative entre une exposition et un phénomène de santé?
Epidémiologie
Y. Bouchriti
ISPITS - Agadir
E. Descriptive
• Distribution de la fréquence (personne, temps, lieu)
• Hypothèse (s) : association entre l’exposition et l’issue.
28
Epidémiologie
Y. Bouchriti
ISPITS - Agadir
E. Analytique
• Analyse des déterminants et test des hypothèses.
• Test des hypothèses :
– Mesure du risque;
– Mesure de l’association;
– Validité de l’association (hasard, biais, facteurs
confondants)
– Critères de causalité.
29
Epidémiologie
Y. Bouchriti
ISPITS - Agadir
E. Expérimentale
• Expériences (essais cliniques) : vérifier la valeur des
hypothèses de l’apport de l’épidémiologie descriptive
puis analytique.
• Considérations éthiques.
30
Epidémiologie
Y. Bouchriti
ISPITS - Agadir
E. Opérationnelle
• Prise de décision et actions.
31
Epidémiologie
Y. Bouchriti
ISPITS - Agadir
E. Evaluative
• Efficacité des actions : prévention et lutte contre les
phénomènes de santé.
32
Epidémiologie
Y. Bouchriti
ISPITS - Agadir
Les biais dans l’Epi. Analytique
• Biais : toute erreur systématique menant à une
interprétation erronée de la causalité ou de la
propagation de la maladie.
• 2 types :
– Les biais de sélection.
– Les biais d’observation (d’information)
33
Epidémiologie
Y. Bouchriti
ISPITS - Agadir
Les biais de sélection
• Échantillonnage.
• Non-réponse ou non-participation.
• Suivie ou de perte de vue.
34
Epidémiologie
Y. Bouchriti
ISPITS - Agadir
Biais d’observation (information)
• Techniques de mesure.
• Enregistrement.
• Déclarations des sujets.
• Rappel ou mémorisation.
35
Epidémiologie
Y. Bouchriti
ISPITS - Agadir
Les facteurs confondants
• F. confondant = variable liée à la fois à
l’exposition et à l’issue, qui peut produire des
fausses associations.
36
Epidémiologie
Y. Bouchriti
ISPITS - Agadir
Moyens pour neutraliser les FC
• Restriction.
• Stratification.
• Appariement.
• Standardisation.
• Analyse multi variée (modélisation)
37
Epidémiologie
Y. Bouchriti
ISPITS - Agadir
Critères de causalité
1) La séquence temporelle.
2) La force de l’association.
3) La reproductibilité de l’association.
4) La relation dose-effet (gradient biologique)
5) La spécificité de l’association.
6) La cohérence avec les connaissances.
7) La plausibilité biologique.
8) La preuve expérimentale.
38
Epidémiologie
Y. Bouchriti
ISPITS - Agadir
Axe 4 : Surveillance épidémiologique
• Définition.
• Étapes de la SE.
• Finalité de la SE.
• Objectifs de la SE.
• Types de la SE.
• Déclaration obligatoire des maladies.
• Maladies sous surveillance au Maroc.
39
Epidémiologie
Y. Bouchriti
ISPITS - Agadir
SE?
« la surveillance est le processus de collecte, de compilation et
d’analyse des données, ainsi que la diffusion à l’ensemble de
ceux qui ont besoin d’être informés » (Languir, 1963)
40
Epidémiologie
Y. Bouchriti
ISPITS - Agadir
Etapes de la SE
41
Informations
sanitaires
SE
Collecte systématique des données
épidémiologiques
Compilation & analyse
Diffusion
Rétro-information
Gestion du
Système National
de Santé
 Prise de décision et action
 Alerte et riposte
Epidémiologie
Y. Bouchriti
ISPITS - Agadir
Finalité de la SE
« la SE, c’est de l’information appelant l’action »
(J. Kostrzewski )
42
Epidémiologie
Y. Bouchriti
ISPITS - Agadir
Objectifs de la SE
• Décrire un phénomène de santé pour mieux le
comprendre;
• Détecter et alerter l’apparition des phénomènes de
santé (sporadiques, endémiques, épidémiques) :
– Méthodes statistiques (IE, RE, …)
• Evaluer les efforts accomplis dans le cadre d’un
programme de santé publique.
43
Epidémiologie
Y. Bouchriti
ISPITS - Agadir
3 Types de SE
1) Surveillance passive;
2) Surveillance active;
3) Surveillance sentinelle :
– Surveillance sentinelle par réseau (Grippe, PFA, méningite)
– Surveillance sentinelle par site (VIH/SIDA)
44
Epidémiologie
Y. Bouchriti
ISPITS - Agadir
Déclaration obligatoire des maladies
• Acte médical qui consiste à signaler à l’autorité
sanitaire (MS) une ou plusieurs maladies fixées par voie
réglementaire.
• Permet la surveillance de l’état de santé de la
population.
• Destinataire (exclusive) : CPE  DELM
45
Epidémiologie
Y. Bouchriti
ISPITS - Agadir
Liste des MDO
1) Maladies soumises au règlement sanitaire
international (Choléra, peste et fièvre jaune, ….)
2) Maladies pouvant donner lieu à des poussés
épidémiques.
3) Autres maladies à déclaration obligatoire.
46
Epidémiologie
Y. Bouchriti
ISPITS - Agadir
Maladies sous surveillance au Maroc
(source : santé en chiffres 2014, éd. 2015)
Cas Incidence cumulée
Maladies cibles de vaccination
Tuberculose 28 135 83,1
Diphtérie 0 0
Polio 0 0
Coqueluche 70 0,2
Tétanos 20 0,1
Rougeole 10 0
Autres maladies
Sida 1 344 4,0
Typhoïde 236 0,7
Méningite 792 2,3
Paludisme importé 493 1,5
Schistosomiase 0 0
LCV 2 641 7,8
Hépatite virale 330 1,0
Trachome 214 0,6
47
Epidémiologie
Y. Bouchriti
ISPITS - Agadir
Axe 5 : les mesures de fréquence
• Notions de base : Ratio, Proportion, Taux, Indice
• Les mesures de fréquences :
– Les mesures de fréquences de morbidité :
Les mesures de prévalence.
Les mesures d’incidence.
– Les mesures de fréquences de mortalité :
Taux de létalité.
Taux de mortalité.
48
Epidémiologie
Y. Bouchriti
ISPITS - Agadir
La Proportion
•(X, Y) : même nature.
• Numérateur (=X) est inclus dans le Dénominateur (=X+Y)
•Expression :
– chiffre entre 0 et 1
– ou p100, p1000, p10000, …
49
Proportion = X / (X + Y)
EAP GP 2016 1° épreuve QCM
Q15 : Un rapport où le numérateur est compris dans le dénominateur
pendant un temps donnée est :
A) Indice
B) Ratio
C) Taux
D) Proportion
Epidémiologie
Y. Bouchriti
ISPITS - Agadir
•(X, Y) : fréquences de 2 classes d’une même variable.
• X n’est pas inclus dans Y.
• (X, Y) : même nature, exclusifs.
• Expression : sans unité.
Ratio = X / Y ou X : Y
Le Ratio
50
Epidémiologie
Y. Bouchriti
ISPITS - Agadir
L’indice
•Type de ratio : (X, Y) sont de nature différentes
•Utilisation : cas où le D nécessaire pour une proportion
ou un taux ne peut pas être correctement mesuré
(indicateurs de fonctionnement ou en économie de santé)
51
Indice = X / Y
Indicateurs Urbain Rural Total
ISF 2,0 2,6 2,2
Habitant par lit (public) 1 586
Habitant par médecin (public) 4 040
Habitant par infirmier (public) 1 339
Lits par infirmier (public) 0,9
Habitant par médecin (RESSP) 9 369
Lits par médecin (REH) 5,6
(Source : santé en chiffre 2014, éd. 2015)
Epidémiologie
Y. Bouchriti
ISPITS - Agadir
•Taux :
= probabilité de survenue d’un événement au cours du
temps.
= vitesse de changement d’un phénomène de santé dans le
temps.
= proportion qui renferme la notion du temps.
Le taux
52
Epidémiologie
Y. Bouchriti
ISPITS - Agadir
Ex : évolution des cas de GP (A / H1N1)
Maroc
du 1 mai au 12 mai 2009
53
Temps
t2 = 12 mai 2009 à 06h00 GMT
2059 cas dont 56 décès
t1 = 1 mai 2009 à 23h30 GMT
156 cas dont 9 décès.
Tx de mortalité à t2
= 56 / 2 059 = 2,7%
Tx de mortalité à t1
= 9 / 156 = 5,8%
X X
Thématique 6
Epidémiologie
Y. Bouchriti
ISPITS - Agadir
Exs
54
Indicateur ENPSF, 2004
Santé en
chiffres
2014, édition
2015
Objectifs de
la stratégie
2008-2012
Objectifs de
la stratégie
2012-2016
TMM/100 000 NV 227
112
U : 73
R : 148
50 50
TMI/1000 NV 40
28,8
U : 23,6
R : 33,5
15 19
Epidémiologie
Y. Bouchriti
ISPITS - Agadir
55
Mesure en épidémiologie
= Rapport = N / D = CAS / POPULATION ETUDIEE
Epidémiologie
Y. Bouchriti
ISPITS - Agadir
Les indicateurs épidémiologiques
56
Phénomène de santé
Cas (maladie)
Décès
I. de morbidité
I. de mortalité
FREQUENCE (t)?
VITESSE (∆t)?
I. Statiques :
Prévalence, mortalité
proportionnelle,
létalité
I. Dynamiques :
Tx d’incidence, TM
Epidémiologie
Y. Bouchriti
ISPITS - Agadir
La prévalence
• Expression :
– Chiffre compris entre 0 et 1.
– %, pour 1000, pour 10000, pour 100000, …
• Cas observés = anciens et nouveaux cas
• La prévalence n’est pas un taux.
57
EAP GP 2016 1° épreuve QCM
Q17 : la prévalence est le nombre de :
A) Nouveaux cas survenus dans une population à risque pendant un
intervalle de temps
B) Nombre de cas existant dans une population donnée à un moment
donnée
C) Taux de nouveaux cas et anciens cas dans une population donnée
D) Nombre de cas existant dans une population donnée
Epidémiologie
Y. Bouchriti
ISPITS - Agadir
Incidence
•Expression :
– Chiffre compris entre 0 et 1.
– % : x cas pour 100, 1000, 10000, … personnes pendant la
période ∆t.
– IC / an, mois, semaine, jour.
58
Epidémiologie
Y. Bouchriti
ISPITS - Agadir
Le taux d’attaque
• Utilisation : cas des épidémies.
• TA = IC de la maladie pendant la durée de l’épidémie.
59
Epidémiologie
Y. Bouchriti
ISPITS - Agadir
Mortalité globale
• Expression pour 1000.
• MG = IC des décès.
• MG dépend de la structure par âge.
• Les données de mortalité sont le plus souvent
stratifiées par classe d’âge.
• Maroc 2014, TBM = 5,1 (U = 4,4 _ R = 6,1)
60
Epidémiologie
Y. Bouchriti
ISPITS - Agadir
Mortalité spécifique
• MS pour une cause :
• MS pour une classe d’âge :
61
Epidémiologie
Y. Bouchriti
ISPITS - Agadir
Létalité
• La part des décès dus à une maladie donnée parmi les
malades atteints de cette maladie.
• Indicateur témoignant de la gravité de la maladie et de
la qualité des soins.
62
EAP GP 2016 1° épreuve QCM
Q18 : le taux de létalité est :
A) Le nombre de décès pour des sujets atteints d’une maladie spécifique
B) Proportion de décès dans une population pendant une période définie
C) Proportion de sujets atteints d’une maladie spécifique au cours d’une
période donnée
D) Nombre de décès pour cause donnée pendant une période donnée
Epidémiologie
Y. Bouchriti
ISPITS - Agadir
Axe 6 : Indicateurs de production des HP
63
Epidémiologie
Y. Bouchriti
ISPITS - Agadir
Indicateurs de production des HP, 2014
(Source : santé en chiffres 2014, éd. 2015)
64
Indicateur Valeur
Capacité litière 21 332
Nombre d’admissions 1 264 425
Nombre de journées d’hospitalisation 4 878 012
TOM (%) : T x d’occupation moyen 65,1
DMS (j) : Durée moyenne de séjour 4,0
TROT (patients) : Taux de rotation 58,4
IROT (j) : intervalle de rotation 2,1
Total des interventions chirurgicales 313 973
Nombre d’interventions chirurgicales par médecin 174
Nombre moyen des CSE par médecin 724
% Acc. Normaux 69,8
% Acc. Dystociques 16,0
% Acc. Césariens 14,2
Epidémiologie
Y. Bouchriti
ISPITS - Agadir
TOM
• TOM = Taux d’occupation moyen des lits
d’hospitalisation = % moyen d’occupation par les
malades de lits disponibles dans un hôpital durant une
période donnée.
• Indicateur globale de l’utilisation d’un hôpital.
• Rendement satisfaisant d’un hôpital si TOM = 70 - 80%.
• 2014, TOM = 65,1%
Journées d’hospitalisation pour une période
Période x Nombre de lits
x 100TOM=
65
Epidémiologie
Y. Bouchriti
ISPITS - Agadir
DMS
• DMS = Durée moyenne de séjour = nombre moyen des journées de soin qu’un
patient a passé pour son traitement ou pour des investigations médicales.
• Dépend de la nature de la pathologie des patients, des moyens de diagnostic
et des complications postopératoires.
• Marqueur de productivité et de bonne organisation (productivité : rapport
entre ressources engagées et production)
• Ce n’est pas un indicateur de qualité des soins.
• Indication de l’efficience des soins prodigués aux malades.
• Analyse  organisation, sorties et transferts.
• 2014, DMS = 4 j
Journées d’hospitalisation pour période
Nombre d’admissions
DMS=
66
EAP GP 2016 1°épreuve
Q4 : la durée moyenne de séjour DMS est un indicateur de performance hospitalière qui
renseigne sur
A) La productivité
B) La qualité des soins
C) L’attractivité de l’hôpital
D) La satisfaction des clients
Epidémiologie
Y. Bouchriti
ISPITS - Agadir
TROT
• TROT = Taux de rotation = nombre moyen de malades
qui se succèdent dans un même lit au cours d’une
période.
• Indication de la gestion des lits.
• 2014, TROT = 53,4 malades.
67
Nombre d’admissions
Nombre de lits
TROT=
Epidémiologie
Y. Bouchriti
ISPITS - Agadir
IROT
• IROT = Intervalle de rotation en jours : indique le
nombre de jours qu’un lit reste inoccupé entre le
passage de deux patients.
• Indication d’utilisation des lits en particulier, et la
gestion de l’hôpital (+DMS)
• 2014, IROT = 2,1 j.
68
(Période x capacité litière) – journées d’hospitalisation
Nombre d’admissions
IROT =
Epidémiologie
Y. Bouchriti
ISPITS - Agadir
TF
• TF = Taux de fréquentation : pourcentage qu’occupe la
proportion de la population admise à l’hôpital au cours
d’une période donnée dans la population totale de la
zone desservie par cet hôpital.
• Indication d’attractivité (notoriété)
• Analyse  accessibilité, conditions socio-économiques,
image de marque.
69

Contenu connexe

Tendances

Indicateurs de santé, cours pour pharmaciens cinquième année 2017
Indicateurs de santé, cours pour pharmaciens cinquième année 2017Indicateurs de santé, cours pour pharmaciens cinquième année 2017
Indicateurs de santé, cours pour pharmaciens cinquième année 2017Faculté de médecine de Tizi-Ouzou
 
Programme de surveillance de la grossesse accouchement
Programme de surveillance de la grossesse accouchement Programme de surveillance de la grossesse accouchement
Programme de surveillance de la grossesse accouchement Mehdi Razzok
 
schéma regional de l'offre de soins
schéma regional de l'offre de soins schéma regional de l'offre de soins
schéma regional de l'offre de soins mohamed elmarnissi
 
Decret carte sanitaire (2)
Decret carte sanitaire (2)Decret carte sanitaire (2)
Decret carte sanitaire (2)AZOUZ HASNAOUI
 
ECONOMIE-DE-SANTE-COURS-2017 (1).pdf
ECONOMIE-DE-SANTE-COURS-2017 (1).pdfECONOMIE-DE-SANTE-COURS-2017 (1).pdf
ECONOMIE-DE-SANTE-COURS-2017 (1).pdfelmontaserimane
 
Organisation des prestations de soins
Organisation des prestations de soinsOrganisation des prestations de soins
Organisation des prestations de soinsJamal Ti
 
Ethique Professionnelle
Ethique ProfessionnelleEthique Professionnelle
Ethique ProfessionnelleMehdi Razzok
 
La lutte contre les infections nosocomiales au Maroc. État des lieux et persp...
La lutte contre les infections nosocomiales au Maroc. État des lieux et persp...La lutte contre les infections nosocomiales au Maroc. État des lieux et persp...
La lutte contre les infections nosocomiales au Maroc. État des lieux et persp...elmontaserimane
 
3.4 la contribution à la prévention des infections nosocomiales.
3.4 la contribution à la prévention des infections nosocomiales.3.4 la contribution à la prévention des infections nosocomiales.
3.4 la contribution à la prévention des infections nosocomiales.mohamed elmarnissi
 
Exam de labo plan de cours + cours et annexes polyvalents
Exam de labo plan de cours + cours et annexes polyvalentsExam de labo plan de cours + cours et annexes polyvalents
Exam de labo plan de cours + cours et annexes polyvalentsMehdi Razzok
 
Programme national d'immunisation
Programme national d'immunisationProgramme national d'immunisation
Programme national d'immunisationMehdi Razzok
 
Les maladies transmissibles ip
Les maladies transmissibles ipLes maladies transmissibles ip
Les maladies transmissibles ipRabiaa El Khantach
 
Programme national de lutte contre les maladies de carences
Programme national de lutte contre les maladies de carencesProgramme national de lutte contre les maladies de carences
Programme national de lutte contre les maladies de carencesMehdi Razzok
 
Carte sanitaire
Carte sanitaire Carte sanitaire
Carte sanitaire Jamal Ti
 
Le Financement du Système de Santé.pdf
Le Financement du Système de Santé.pdfLe Financement du Système de Santé.pdf
Le Financement du Système de Santé.pdfWafaZeroual1
 
Programme national de lutte contre les maladies diarrhéiques
Programme national de lutte contre les maladies diarrhéiques Programme national de lutte contre les maladies diarrhéiques
Programme national de lutte contre les maladies diarrhéiques Mehdi Razzok
 

Tendances (20)

Financement de la santé p
Financement de la santé pFinancement de la santé p
Financement de la santé p
 
Indicateurs de santé, cours pour pharmaciens cinquième année 2017
Indicateurs de santé, cours pour pharmaciens cinquième année 2017Indicateurs de santé, cours pour pharmaciens cinquième année 2017
Indicateurs de santé, cours pour pharmaciens cinquième année 2017
 
Programme de surveillance de la grossesse accouchement
Programme de surveillance de la grossesse accouchement Programme de surveillance de la grossesse accouchement
Programme de surveillance de la grossesse accouchement
 
schéma regional de l'offre de soins
schéma regional de l'offre de soins schéma regional de l'offre de soins
schéma regional de l'offre de soins
 
Sns
SnsSns
Sns
 
Decret carte sanitaire (2)
Decret carte sanitaire (2)Decret carte sanitaire (2)
Decret carte sanitaire (2)
 
ECONOMIE-DE-SANTE-COURS-2017 (1).pdf
ECONOMIE-DE-SANTE-COURS-2017 (1).pdfECONOMIE-DE-SANTE-COURS-2017 (1).pdf
ECONOMIE-DE-SANTE-COURS-2017 (1).pdf
 
Organisation des prestations de soins
Organisation des prestations de soinsOrganisation des prestations de soins
Organisation des prestations de soins
 
Les systèmes de sante dans le monde [mode de compatibilité]
Les systèmes de sante dans le monde [mode de compatibilité]Les systèmes de sante dans le monde [mode de compatibilité]
Les systèmes de sante dans le monde [mode de compatibilité]
 
Ethique Professionnelle
Ethique ProfessionnelleEthique Professionnelle
Ethique Professionnelle
 
La lutte contre les infections nosocomiales au Maroc. État des lieux et persp...
La lutte contre les infections nosocomiales au Maroc. État des lieux et persp...La lutte contre les infections nosocomiales au Maroc. État des lieux et persp...
La lutte contre les infections nosocomiales au Maroc. État des lieux et persp...
 
Le role de siaap
Le role de siaapLe role de siaap
Le role de siaap
 
3.4 la contribution à la prévention des infections nosocomiales.
3.4 la contribution à la prévention des infections nosocomiales.3.4 la contribution à la prévention des infections nosocomiales.
3.4 la contribution à la prévention des infections nosocomiales.
 
Exam de labo plan de cours + cours et annexes polyvalents
Exam de labo plan de cours + cours et annexes polyvalentsExam de labo plan de cours + cours et annexes polyvalents
Exam de labo plan de cours + cours et annexes polyvalents
 
Programme national d'immunisation
Programme national d'immunisationProgramme national d'immunisation
Programme national d'immunisation
 
Les maladies transmissibles ip
Les maladies transmissibles ipLes maladies transmissibles ip
Les maladies transmissibles ip
 
Programme national de lutte contre les maladies de carences
Programme national de lutte contre les maladies de carencesProgramme national de lutte contre les maladies de carences
Programme national de lutte contre les maladies de carences
 
Carte sanitaire
Carte sanitaire Carte sanitaire
Carte sanitaire
 
Le Financement du Système de Santé.pdf
Le Financement du Système de Santé.pdfLe Financement du Système de Santé.pdf
Le Financement du Système de Santé.pdf
 
Programme national de lutte contre les maladies diarrhéiques
Programme national de lutte contre les maladies diarrhéiques Programme national de lutte contre les maladies diarrhéiques
Programme national de lutte contre les maladies diarrhéiques
 

Similaire à Épidémiologie

EPIDEMIOLOGIE GENERAL NOTE FOR TEACHING AND SEMINAR
EPIDEMIOLOGIE GENERAL NOTE FOR TEACHING AND SEMINAREPIDEMIOLOGIE GENERAL NOTE FOR TEACHING AND SEMINAR
EPIDEMIOLOGIE GENERAL NOTE FOR TEACHING AND SEMINARissabbafoussam
 
interets_des_statistiques.ppt
interets_des_statistiques.pptinterets_des_statistiques.ppt
interets_des_statistiques.ppttaoufikakabli3
 
Epidemiologie frequence
Epidemiologie frequenceEpidemiologie frequence
Epidemiologie frequenceFoued Delleli
 
Le KinéSithéRapeute LibéRal Acteur De LéDucation ThéRapeutique De
Le KinéSithéRapeute LibéRal Acteur De LéDucation ThéRapeutique DeLe KinéSithéRapeute LibéRal Acteur De LéDucation ThéRapeutique De
Le KinéSithéRapeute LibéRal Acteur De LéDucation ThéRapeutique Dehfoure
 
Quels sont les intérêts et les limites du diagnostic biologique de l'accès pa...
Quels sont les intérêts et les limites du diagnostic biologique de l'accès pa...Quels sont les intérêts et les limites du diagnostic biologique de l'accès pa...
Quels sont les intérêts et les limites du diagnostic biologique de l'accès pa...Institut Pasteur de Madagascar
 
Polycopepidmiologie2013 160321162005
Polycopepidmiologie2013 160321162005Polycopepidmiologie2013 160321162005
Polycopepidmiologie2013 160321162005Jalal Chafiq
 
Séquençage rapide du génome : progrès et défis | LIEGE CREATIVE, 17.05.2022
Séquençage rapide du génome : progrès et défis | LIEGE CREATIVE, 17.05.2022Séquençage rapide du génome : progrès et défis | LIEGE CREATIVE, 17.05.2022
Séquençage rapide du génome : progrès et défis | LIEGE CREATIVE, 17.05.2022LIEGE CREATIVE
 
Programme Vertical et/ou Programme Intégré: avantages et inconvénients respec...
Programme Vertical et/ou Programme Intégré: avantages et inconvénients respec...Programme Vertical et/ou Programme Intégré: avantages et inconvénients respec...
Programme Vertical et/ou Programme Intégré: avantages et inconvénients respec...Institut Pasteur de Madagascar
 
Plan de Gestion des Risques Pr Soulaymani septembre 2017
Plan de Gestion des Risques Pr Soulaymani septembre 2017Plan de Gestion des Risques Pr Soulaymani septembre 2017
Plan de Gestion des Risques Pr Soulaymani septembre 2017SMMI2015
 
introduction_à_lepidemiologie.pptx
introduction_à_lepidemiologie.pptxintroduction_à_lepidemiologie.pptx
introduction_à_lepidemiologie.pptxAminaBentrat
 
Intérêt de suivi de cohortes pour la compréhension de l'épidémiologie du palu...
Intérêt de suivi de cohortes pour la compréhension de l'épidémiologie du palu...Intérêt de suivi de cohortes pour la compréhension de l'épidémiologie du palu...
Intérêt de suivi de cohortes pour la compréhension de l'épidémiologie du palu...Institut Pasteur de Madagascar
 
Notions en épidemiologie et indicateurs sanitaires
Notions en épidemiologie et indicateurs sanitairesNotions en épidemiologie et indicateurs sanitaires
Notions en épidemiologie et indicateurs sanitairesYounes IDERDAR
 
Protocole de recherche-1.pptx
Protocole de recherche-1.pptxProtocole de recherche-1.pptx
Protocole de recherche-1.pptxCryspus Assoukavi
 
cours épidémiologie en santé publique pour les.ppt
cours épidémiologie en santé publique pour les.pptcours épidémiologie en santé publique pour les.ppt
cours épidémiologie en santé publique pour les.pptjean taty MINTA BIBINA
 
Enquéte de perception sur la varicelle et sa prévention auprés des médecins g...
Enquéte de perception sur la varicelle et sa prévention auprés des médecins g...Enquéte de perception sur la varicelle et sa prévention auprés des médecins g...
Enquéte de perception sur la varicelle et sa prévention auprés des médecins g...Mouad BOUTADGHART NACIRI
 

Similaire à Épidémiologie (20)

EPIDEMIOLOGIE GENERAL NOTE FOR TEACHING AND SEMINAR
EPIDEMIOLOGIE GENERAL NOTE FOR TEACHING AND SEMINAREPIDEMIOLOGIE GENERAL NOTE FOR TEACHING AND SEMINAR
EPIDEMIOLOGIE GENERAL NOTE FOR TEACHING AND SEMINAR
 
interets_des_statistiques.ppt
interets_des_statistiques.pptinterets_des_statistiques.ppt
interets_des_statistiques.ppt
 
Investigation d'un épisode epidémique
Investigation d'un épisode epidémiqueInvestigation d'un épisode epidémique
Investigation d'un épisode epidémique
 
Epidemiologie frequence
Epidemiologie frequenceEpidemiologie frequence
Epidemiologie frequence
 
Investigation d'un épisode épidémique
Investigation d'un épisode épidémiqueInvestigation d'un épisode épidémique
Investigation d'un épisode épidémique
 
Le KinéSithéRapeute LibéRal Acteur De LéDucation ThéRapeutique De
Le KinéSithéRapeute LibéRal Acteur De LéDucation ThéRapeutique DeLe KinéSithéRapeute LibéRal Acteur De LéDucation ThéRapeutique De
Le KinéSithéRapeute LibéRal Acteur De LéDucation ThéRapeutique De
 
Quels sont les intérêts et les limites du diagnostic biologique de l'accès pa...
Quels sont les intérêts et les limites du diagnostic biologique de l'accès pa...Quels sont les intérêts et les limites du diagnostic biologique de l'accès pa...
Quels sont les intérêts et les limites du diagnostic biologique de l'accès pa...
 
Polycopepidmiologie2013 160321162005
Polycopepidmiologie2013 160321162005Polycopepidmiologie2013 160321162005
Polycopepidmiologie2013 160321162005
 
Les enquetes epidémiologiques
Les enquetes epidémiologiques Les enquetes epidémiologiques
Les enquetes epidémiologiques
 
Fièvre et paludisme à Madagascar
Fièvre et paludisme à MadagascarFièvre et paludisme à Madagascar
Fièvre et paludisme à Madagascar
 
Séquençage rapide du génome : progrès et défis | LIEGE CREATIVE, 17.05.2022
Séquençage rapide du génome : progrès et défis | LIEGE CREATIVE, 17.05.2022Séquençage rapide du génome : progrès et défis | LIEGE CREATIVE, 17.05.2022
Séquençage rapide du génome : progrès et défis | LIEGE CREATIVE, 17.05.2022
 
Programme Vertical et/ou Programme Intégré: avantages et inconvénients respec...
Programme Vertical et/ou Programme Intégré: avantages et inconvénients respec...Programme Vertical et/ou Programme Intégré: avantages et inconvénients respec...
Programme Vertical et/ou Programme Intégré: avantages et inconvénients respec...
 
Plan de Gestion des Risques Pr Soulaymani septembre 2017
Plan de Gestion des Risques Pr Soulaymani septembre 2017Plan de Gestion des Risques Pr Soulaymani septembre 2017
Plan de Gestion des Risques Pr Soulaymani septembre 2017
 
introduction_à_lepidemiologie.pptx
introduction_à_lepidemiologie.pptxintroduction_à_lepidemiologie.pptx
introduction_à_lepidemiologie.pptx
 
Memoire hpv
Memoire hpvMemoire hpv
Memoire hpv
 
Intérêt de suivi de cohortes pour la compréhension de l'épidémiologie du palu...
Intérêt de suivi de cohortes pour la compréhension de l'épidémiologie du palu...Intérêt de suivi de cohortes pour la compréhension de l'épidémiologie du palu...
Intérêt de suivi de cohortes pour la compréhension de l'épidémiologie du palu...
 
Notions en épidemiologie et indicateurs sanitaires
Notions en épidemiologie et indicateurs sanitairesNotions en épidemiologie et indicateurs sanitaires
Notions en épidemiologie et indicateurs sanitaires
 
Protocole de recherche-1.pptx
Protocole de recherche-1.pptxProtocole de recherche-1.pptx
Protocole de recherche-1.pptx
 
cours épidémiologie en santé publique pour les.ppt
cours épidémiologie en santé publique pour les.pptcours épidémiologie en santé publique pour les.ppt
cours épidémiologie en santé publique pour les.ppt
 
Enquéte de perception sur la varicelle et sa prévention auprés des médecins g...
Enquéte de perception sur la varicelle et sa prévention auprés des médecins g...Enquéte de perception sur la varicelle et sa prévention auprés des médecins g...
Enquéte de perception sur la varicelle et sa prévention auprés des médecins g...
 

Dernier

Résultats de la seconde vague du baromètre de la santé connectée 2024
Résultats de la seconde vague du baromètre de la santé connectée 2024Résultats de la seconde vague du baromètre de la santé connectée 2024
Résultats de la seconde vague du baromètre de la santé connectée 2024benj_2
 
Dr MEHRI TURKI IMEN - Traitement du double menton : Une nouvelle technique tu...
Dr MEHRI TURKI IMEN - Traitement du double menton : Une nouvelle technique tu...Dr MEHRI TURKI IMEN - Traitement du double menton : Une nouvelle technique tu...
Dr MEHRI TURKI IMEN - Traitement du double menton : Une nouvelle technique tu...Aymen Masri
 
Module 10 Causerie educative en planification familiale.pptx
Module 10 Causerie educative en planification familiale.pptxModule 10 Causerie educative en planification familiale.pptx
Module 10 Causerie educative en planification familiale.pptxOuedraogoSoumaila3
 
Le rôle central de la médecine interne dans l’évolution des systèmes de santé...
Le rôle central de la médecine interne dans l’évolution des systèmes de santé...Le rôle central de la médecine interne dans l’évolution des systèmes de santé...
Le rôle central de la médecine interne dans l’évolution des systèmes de santé...Khadija Moussayer
 
《购买维多利亚大学学历本科学位证书》
《购买维多利亚大学学历本科学位证书》《购买维多利亚大学学历本科学位证书》
《购买维多利亚大学学历本科学位证书》rnrncn29
 
Anatomie ou ostéologie de l'appareil musculo-squelettique (tronc) .pdf
Anatomie ou ostéologie de l'appareil musculo-squelettique (tronc) .pdfAnatomie ou ostéologie de l'appareil musculo-squelettique (tronc) .pdf
Anatomie ou ostéologie de l'appareil musculo-squelettique (tronc) .pdfssuser4a70ad1
 
CHANGEMENT DE PANSEMENT et quelques types .pptx
CHANGEMENT DE PANSEMENT et quelques types .pptxCHANGEMENT DE PANSEMENT et quelques types .pptx
CHANGEMENT DE PANSEMENT et quelques types .pptxKawTar253413
 

Dernier (7)

Résultats de la seconde vague du baromètre de la santé connectée 2024
Résultats de la seconde vague du baromètre de la santé connectée 2024Résultats de la seconde vague du baromètre de la santé connectée 2024
Résultats de la seconde vague du baromètre de la santé connectée 2024
 
Dr MEHRI TURKI IMEN - Traitement du double menton : Une nouvelle technique tu...
Dr MEHRI TURKI IMEN - Traitement du double menton : Une nouvelle technique tu...Dr MEHRI TURKI IMEN - Traitement du double menton : Une nouvelle technique tu...
Dr MEHRI TURKI IMEN - Traitement du double menton : Une nouvelle technique tu...
 
Module 10 Causerie educative en planification familiale.pptx
Module 10 Causerie educative en planification familiale.pptxModule 10 Causerie educative en planification familiale.pptx
Module 10 Causerie educative en planification familiale.pptx
 
Le rôle central de la médecine interne dans l’évolution des systèmes de santé...
Le rôle central de la médecine interne dans l’évolution des systèmes de santé...Le rôle central de la médecine interne dans l’évolution des systèmes de santé...
Le rôle central de la médecine interne dans l’évolution des systèmes de santé...
 
《购买维多利亚大学学历本科学位证书》
《购买维多利亚大学学历本科学位证书》《购买维多利亚大学学历本科学位证书》
《购买维多利亚大学学历本科学位证书》
 
Anatomie ou ostéologie de l'appareil musculo-squelettique (tronc) .pdf
Anatomie ou ostéologie de l'appareil musculo-squelettique (tronc) .pdfAnatomie ou ostéologie de l'appareil musculo-squelettique (tronc) .pdf
Anatomie ou ostéologie de l'appareil musculo-squelettique (tronc) .pdf
 
CHANGEMENT DE PANSEMENT et quelques types .pptx
CHANGEMENT DE PANSEMENT et quelques types .pptxCHANGEMENT DE PANSEMENT et quelques types .pptx
CHANGEMENT DE PANSEMENT et quelques types .pptx
 

Épidémiologie

  • 1. Epidémiologie Y. Bouchriti ISPITS - Agadir 1 ISPITS Agadir UFC Session de FC : Epidémiologie 03 juin 2017
  • 2. Epidémiologie Y. Bouchriti ISPITS - Agadir Contenu sommaire • Axe 1 : Terminologie. • Axe 2 : Introduction à l’épidémiologie. • Axe 3 : Classification. • Axe 4 : Surveillance épidémiologique. • Axe 5 : Mesures de fréquence. • Axe 6 : Indicateurs de production des HP. 2
  • 3. Epidémiologie Y. Bouchriti ISPITS - Agadir Evolution des domaines d’intérêt de l’épidémiologie Epidémies Maladies infectieuses et contagieuses Phénomènes de santé 3
  • 4. Epidémiologie Y. Bouchriti ISPITS - Agadir Terminologie • Endémie, Epidémie, Pandémie. • Prévention, prophylaxie. 4
  • 5. Epidémiologie Y. Bouchriti ISPITS - Agadir Evolution d’un phénomène de santé • Phénomène de santé : maladie ou problème de santé • Evolution temps/espace : – Cas sporadiques : cas isolés sans aucune association; – Endémie; – Épidémie; – Pandémie. 5
  • 6. Epidémiologie Y. Bouchriti ISPITS - Agadir 3C = TLP • Temps; • Lieu; • Personne. 6
  • 7. Epidémiologie Y. Bouchriti ISPITS - Agadir Endémie • C'est l'existence en permanence d'une maladie dans une région donnée ou chez une population déterminée. • Phénomène de masse illimité dans le temps et limité dans l’espace. • Ex : – malnutrition, paludisme, trachome, « 001 », « GS » : pays sous-développés; – Maladies cardiovasculaires, « obésité » : pays industrialisés. 7
  • 8. Epidémiologie Y. Bouchriti ISPITS - Agadir Epidémie • C'est la survenue d'un nombre de cas en excès par rapport à ce qui est habituellement attendu dans une région, chez une population et à un moment déterminés. • Phénomène de masse limité dans le temps et limité dans l’espace. • Implications : – SE; – Mesure par des méthodes statistiques (IE ≥ 1,5 _ RE, …) – Situation épidémiologique et source de propagation. 8
  • 9. Epidémiologie Y. Bouchriti ISPITS - Agadir Pandémie • C'est une épidémie survenant dans une très grande région, qui dépasse un continent, et touchant généralement une grande partie de la population. • Phénomène de masse limité dans le temps mais pas dans l’espace. • Ex : GP A/H1N1, GA A/H2N5, SRAS, « 001 ». 9
  • 10. Epidémiologie Y. Bouchriti ISPITS - Agadir Prévention • Actions pour éviter la maladie (nombre & gravité) • 3 types : – P. primaire( 1°N); – P. secondaire (2°N); – P. tertiaire (3°N) 10
  • 11. Epidémiologie Y. Bouchriti ISPITS - Agadir Prévention primaire • Actions individuelles et/ou collectives pour diminuer l’incidence d’un phénomène de santé (nouveaux cas)  Actions de promotion de la santé. 11
  • 12. Epidémiologie Y. Bouchriti ISPITS - Agadir Prévention secondaire • Actions pour réduire la prévalence d’un phénomène de santé et la durée de l’évolution.  Actions de dépistage et traitement. 12
  • 13. Epidémiologie Y. Bouchriti ISPITS - Agadir Prévention tertiaire • Actions pour réduire la prévalence des incapacités chroniques ou des récidives.  Actions de réhabilitation. 13
  • 14. Epidémiologie Y. Bouchriti ISPITS - Agadir Prophylaxie • Ensemble des mesures et des moyens engagés pour la prévention et la lutte contre les maladies. 14
  • 15. Epidémiologie Y. Bouchriti ISPITS - Agadir Axe 2 : Introduction à l’épidémiologie • Définition opérationnelle. • Objectifs. • Principes. 15
  • 16. Epidémiologie Y. Bouchriti ISPITS - Agadir Définition retenue de l’épidémiologie Définition de MacMahon & Pugh (1970) : la plus reconnue et la plus pratique : « l’épidémiologie est l’étude de la DISTRIBUTION et des DÉTERMINANTS de la FRÉQUENCE des phénomènes de santé chez l’Homme » 16 Thématique 2
  • 17. Epidémiologie Y. Bouchriti ISPITS - Agadir Fréquence? • Quantification de la survenue ou de l’existence d’un phénomène de santé. – Mesures d’incidence ou de prévalence. 17
  • 18. Epidémiologie Y. Bouchriti ISPITS - Agadir Distribution? • Répartition des cas selon les caractéristiques de : – Temps (Quand?) – Lieu (Où?) – Personne (Qui?) 18
  • 19. Epidémiologie Y. Bouchriti ISPITS - Agadir Déterminants? • Facteurs – exposition (de risque ou de protection) – Etude de cohorte (RR : risque relatif = rapport d’exposition) – Etudes cas témoins (OR : ods-ratio) – FR : RR (OR) > 1 – FP : RR (OR) <1 • Le risque = probabilité de la survenue d’un phénomène de santé. 19
  • 20. Epidémiologie Y. Bouchriti ISPITS - Agadir Objectifs pratiques de l’épidémiologie 1) Contribuer aux choix de meilleures méthodes de diagnostic (définition et classification des maladies); 2) Identifier l’ampleur des maladies et/ou de la santé dans une population définie (Pop. cible, PAS); 3) Découvrir l’étiologie et les déterminants (FR/FP) d’une maladie dans la communauté (prévention); 4) Evaluer l’efficacité des PAS; 5) Faire la surveillance épidémiologique. 20
  • 21. Epidémiologie Y. Bouchriti ISPITS - Agadir Principes de l’épidémiologie • « Hasard » • « Causalité » 21 Thématique 2
  • 22. Epidémiologie Y. Bouchriti ISPITS - Agadir Axe 3 : Classification en épidémiologie 22
  • 23. Epidémiologie Y. Bouchriti ISPITS - Agadir Classification des études épidémiologiques • Classification selon l’élément de départ. • Classification selon le temps. • Classification selon leurs objectifs. 23 EAP GP 2016 1° épreuve QCM Q13 : les études épidémiologiques sont classés selon : A) L’élément de départ B) Le temps C) L’objectif de l’étude D) Les moyens d’investigation
  • 24. Epidémiologie Y. Bouchriti ISPITS - Agadir Classification selon l’élément de départ 24 Exposition (Facteur de risque ou de protection) Issue Phénomène de santé Etude de cohorte Etude cas-témoins E+/E- M? M+/M-E?
  • 25. Epidémiologie Y. Bouchriti ISPITS - Agadir Classification selon le temps 25 Etude longitudinale (rétrospective/prospective) Etude transversale (de prévalence) Etude semi-longitudinale (prospective) Tempst0 X Etude Nbr. Cohortes Nbr. Examens Transversale Plusieurs (ou une) Une fois Longitudinale Une Plusieurs fois Semi-longitudinale Plusieurs Plusieurs fois EAP GP 2016 1° épreuve QCM Q14 : Une étude transversale est une étude épidémiologique : A) De prévalence B) S’intéresse aux conditions passées du groupe étudié C) Prospective D) Donne des informations générales
  • 26. Epidémiologie Y. Bouchriti ISPITS - Agadir Classification selon leurs objectifs • Études descriptives. • Etudes analytiques. 26
  • 27. Epidémiologie Y. Bouchriti ISPITS - Agadir Les branches (types) de l’épidémiologie • E. descriptive. • E. analytique. • E. expérimentale. • E. opérationnelle. • E. évaluative. 27 Raisonnement (démarche) épidémiologique Répondre à la question fondamentale : existe-t-il une association statistiquement significative entre une exposition et un phénomène de santé?
  • 28. Epidémiologie Y. Bouchriti ISPITS - Agadir E. Descriptive • Distribution de la fréquence (personne, temps, lieu) • Hypothèse (s) : association entre l’exposition et l’issue. 28
  • 29. Epidémiologie Y. Bouchriti ISPITS - Agadir E. Analytique • Analyse des déterminants et test des hypothèses. • Test des hypothèses : – Mesure du risque; – Mesure de l’association; – Validité de l’association (hasard, biais, facteurs confondants) – Critères de causalité. 29
  • 30. Epidémiologie Y. Bouchriti ISPITS - Agadir E. Expérimentale • Expériences (essais cliniques) : vérifier la valeur des hypothèses de l’apport de l’épidémiologie descriptive puis analytique. • Considérations éthiques. 30
  • 31. Epidémiologie Y. Bouchriti ISPITS - Agadir E. Opérationnelle • Prise de décision et actions. 31
  • 32. Epidémiologie Y. Bouchriti ISPITS - Agadir E. Evaluative • Efficacité des actions : prévention et lutte contre les phénomènes de santé. 32
  • 33. Epidémiologie Y. Bouchriti ISPITS - Agadir Les biais dans l’Epi. Analytique • Biais : toute erreur systématique menant à une interprétation erronée de la causalité ou de la propagation de la maladie. • 2 types : – Les biais de sélection. – Les biais d’observation (d’information) 33
  • 34. Epidémiologie Y. Bouchriti ISPITS - Agadir Les biais de sélection • Échantillonnage. • Non-réponse ou non-participation. • Suivie ou de perte de vue. 34
  • 35. Epidémiologie Y. Bouchriti ISPITS - Agadir Biais d’observation (information) • Techniques de mesure. • Enregistrement. • Déclarations des sujets. • Rappel ou mémorisation. 35
  • 36. Epidémiologie Y. Bouchriti ISPITS - Agadir Les facteurs confondants • F. confondant = variable liée à la fois à l’exposition et à l’issue, qui peut produire des fausses associations. 36
  • 37. Epidémiologie Y. Bouchriti ISPITS - Agadir Moyens pour neutraliser les FC • Restriction. • Stratification. • Appariement. • Standardisation. • Analyse multi variée (modélisation) 37
  • 38. Epidémiologie Y. Bouchriti ISPITS - Agadir Critères de causalité 1) La séquence temporelle. 2) La force de l’association. 3) La reproductibilité de l’association. 4) La relation dose-effet (gradient biologique) 5) La spécificité de l’association. 6) La cohérence avec les connaissances. 7) La plausibilité biologique. 8) La preuve expérimentale. 38
  • 39. Epidémiologie Y. Bouchriti ISPITS - Agadir Axe 4 : Surveillance épidémiologique • Définition. • Étapes de la SE. • Finalité de la SE. • Objectifs de la SE. • Types de la SE. • Déclaration obligatoire des maladies. • Maladies sous surveillance au Maroc. 39
  • 40. Epidémiologie Y. Bouchriti ISPITS - Agadir SE? « la surveillance est le processus de collecte, de compilation et d’analyse des données, ainsi que la diffusion à l’ensemble de ceux qui ont besoin d’être informés » (Languir, 1963) 40
  • 41. Epidémiologie Y. Bouchriti ISPITS - Agadir Etapes de la SE 41 Informations sanitaires SE Collecte systématique des données épidémiologiques Compilation & analyse Diffusion Rétro-information Gestion du Système National de Santé  Prise de décision et action  Alerte et riposte
  • 42. Epidémiologie Y. Bouchriti ISPITS - Agadir Finalité de la SE « la SE, c’est de l’information appelant l’action » (J. Kostrzewski ) 42
  • 43. Epidémiologie Y. Bouchriti ISPITS - Agadir Objectifs de la SE • Décrire un phénomène de santé pour mieux le comprendre; • Détecter et alerter l’apparition des phénomènes de santé (sporadiques, endémiques, épidémiques) : – Méthodes statistiques (IE, RE, …) • Evaluer les efforts accomplis dans le cadre d’un programme de santé publique. 43
  • 44. Epidémiologie Y. Bouchriti ISPITS - Agadir 3 Types de SE 1) Surveillance passive; 2) Surveillance active; 3) Surveillance sentinelle : – Surveillance sentinelle par réseau (Grippe, PFA, méningite) – Surveillance sentinelle par site (VIH/SIDA) 44
  • 45. Epidémiologie Y. Bouchriti ISPITS - Agadir Déclaration obligatoire des maladies • Acte médical qui consiste à signaler à l’autorité sanitaire (MS) une ou plusieurs maladies fixées par voie réglementaire. • Permet la surveillance de l’état de santé de la population. • Destinataire (exclusive) : CPE  DELM 45
  • 46. Epidémiologie Y. Bouchriti ISPITS - Agadir Liste des MDO 1) Maladies soumises au règlement sanitaire international (Choléra, peste et fièvre jaune, ….) 2) Maladies pouvant donner lieu à des poussés épidémiques. 3) Autres maladies à déclaration obligatoire. 46
  • 47. Epidémiologie Y. Bouchriti ISPITS - Agadir Maladies sous surveillance au Maroc (source : santé en chiffres 2014, éd. 2015) Cas Incidence cumulée Maladies cibles de vaccination Tuberculose 28 135 83,1 Diphtérie 0 0 Polio 0 0 Coqueluche 70 0,2 Tétanos 20 0,1 Rougeole 10 0 Autres maladies Sida 1 344 4,0 Typhoïde 236 0,7 Méningite 792 2,3 Paludisme importé 493 1,5 Schistosomiase 0 0 LCV 2 641 7,8 Hépatite virale 330 1,0 Trachome 214 0,6 47
  • 48. Epidémiologie Y. Bouchriti ISPITS - Agadir Axe 5 : les mesures de fréquence • Notions de base : Ratio, Proportion, Taux, Indice • Les mesures de fréquences : – Les mesures de fréquences de morbidité : Les mesures de prévalence. Les mesures d’incidence. – Les mesures de fréquences de mortalité : Taux de létalité. Taux de mortalité. 48
  • 49. Epidémiologie Y. Bouchriti ISPITS - Agadir La Proportion •(X, Y) : même nature. • Numérateur (=X) est inclus dans le Dénominateur (=X+Y) •Expression : – chiffre entre 0 et 1 – ou p100, p1000, p10000, … 49 Proportion = X / (X + Y) EAP GP 2016 1° épreuve QCM Q15 : Un rapport où le numérateur est compris dans le dénominateur pendant un temps donnée est : A) Indice B) Ratio C) Taux D) Proportion
  • 50. Epidémiologie Y. Bouchriti ISPITS - Agadir •(X, Y) : fréquences de 2 classes d’une même variable. • X n’est pas inclus dans Y. • (X, Y) : même nature, exclusifs. • Expression : sans unité. Ratio = X / Y ou X : Y Le Ratio 50
  • 51. Epidémiologie Y. Bouchriti ISPITS - Agadir L’indice •Type de ratio : (X, Y) sont de nature différentes •Utilisation : cas où le D nécessaire pour une proportion ou un taux ne peut pas être correctement mesuré (indicateurs de fonctionnement ou en économie de santé) 51 Indice = X / Y Indicateurs Urbain Rural Total ISF 2,0 2,6 2,2 Habitant par lit (public) 1 586 Habitant par médecin (public) 4 040 Habitant par infirmier (public) 1 339 Lits par infirmier (public) 0,9 Habitant par médecin (RESSP) 9 369 Lits par médecin (REH) 5,6 (Source : santé en chiffre 2014, éd. 2015)
  • 52. Epidémiologie Y. Bouchriti ISPITS - Agadir •Taux : = probabilité de survenue d’un événement au cours du temps. = vitesse de changement d’un phénomène de santé dans le temps. = proportion qui renferme la notion du temps. Le taux 52
  • 53. Epidémiologie Y. Bouchriti ISPITS - Agadir Ex : évolution des cas de GP (A / H1N1) Maroc du 1 mai au 12 mai 2009 53 Temps t2 = 12 mai 2009 à 06h00 GMT 2059 cas dont 56 décès t1 = 1 mai 2009 à 23h30 GMT 156 cas dont 9 décès. Tx de mortalité à t2 = 56 / 2 059 = 2,7% Tx de mortalité à t1 = 9 / 156 = 5,8% X X Thématique 6
  • 54. Epidémiologie Y. Bouchriti ISPITS - Agadir Exs 54 Indicateur ENPSF, 2004 Santé en chiffres 2014, édition 2015 Objectifs de la stratégie 2008-2012 Objectifs de la stratégie 2012-2016 TMM/100 000 NV 227 112 U : 73 R : 148 50 50 TMI/1000 NV 40 28,8 U : 23,6 R : 33,5 15 19
  • 55. Epidémiologie Y. Bouchriti ISPITS - Agadir 55 Mesure en épidémiologie = Rapport = N / D = CAS / POPULATION ETUDIEE
  • 56. Epidémiologie Y. Bouchriti ISPITS - Agadir Les indicateurs épidémiologiques 56 Phénomène de santé Cas (maladie) Décès I. de morbidité I. de mortalité FREQUENCE (t)? VITESSE (∆t)? I. Statiques : Prévalence, mortalité proportionnelle, létalité I. Dynamiques : Tx d’incidence, TM
  • 57. Epidémiologie Y. Bouchriti ISPITS - Agadir La prévalence • Expression : – Chiffre compris entre 0 et 1. – %, pour 1000, pour 10000, pour 100000, … • Cas observés = anciens et nouveaux cas • La prévalence n’est pas un taux. 57 EAP GP 2016 1° épreuve QCM Q17 : la prévalence est le nombre de : A) Nouveaux cas survenus dans une population à risque pendant un intervalle de temps B) Nombre de cas existant dans une population donnée à un moment donnée C) Taux de nouveaux cas et anciens cas dans une population donnée D) Nombre de cas existant dans une population donnée
  • 58. Epidémiologie Y. Bouchriti ISPITS - Agadir Incidence •Expression : – Chiffre compris entre 0 et 1. – % : x cas pour 100, 1000, 10000, … personnes pendant la période ∆t. – IC / an, mois, semaine, jour. 58
  • 59. Epidémiologie Y. Bouchriti ISPITS - Agadir Le taux d’attaque • Utilisation : cas des épidémies. • TA = IC de la maladie pendant la durée de l’épidémie. 59
  • 60. Epidémiologie Y. Bouchriti ISPITS - Agadir Mortalité globale • Expression pour 1000. • MG = IC des décès. • MG dépend de la structure par âge. • Les données de mortalité sont le plus souvent stratifiées par classe d’âge. • Maroc 2014, TBM = 5,1 (U = 4,4 _ R = 6,1) 60
  • 61. Epidémiologie Y. Bouchriti ISPITS - Agadir Mortalité spécifique • MS pour une cause : • MS pour une classe d’âge : 61
  • 62. Epidémiologie Y. Bouchriti ISPITS - Agadir Létalité • La part des décès dus à une maladie donnée parmi les malades atteints de cette maladie. • Indicateur témoignant de la gravité de la maladie et de la qualité des soins. 62 EAP GP 2016 1° épreuve QCM Q18 : le taux de létalité est : A) Le nombre de décès pour des sujets atteints d’une maladie spécifique B) Proportion de décès dans une population pendant une période définie C) Proportion de sujets atteints d’une maladie spécifique au cours d’une période donnée D) Nombre de décès pour cause donnée pendant une période donnée
  • 63. Epidémiologie Y. Bouchriti ISPITS - Agadir Axe 6 : Indicateurs de production des HP 63
  • 64. Epidémiologie Y. Bouchriti ISPITS - Agadir Indicateurs de production des HP, 2014 (Source : santé en chiffres 2014, éd. 2015) 64 Indicateur Valeur Capacité litière 21 332 Nombre d’admissions 1 264 425 Nombre de journées d’hospitalisation 4 878 012 TOM (%) : T x d’occupation moyen 65,1 DMS (j) : Durée moyenne de séjour 4,0 TROT (patients) : Taux de rotation 58,4 IROT (j) : intervalle de rotation 2,1 Total des interventions chirurgicales 313 973 Nombre d’interventions chirurgicales par médecin 174 Nombre moyen des CSE par médecin 724 % Acc. Normaux 69,8 % Acc. Dystociques 16,0 % Acc. Césariens 14,2
  • 65. Epidémiologie Y. Bouchriti ISPITS - Agadir TOM • TOM = Taux d’occupation moyen des lits d’hospitalisation = % moyen d’occupation par les malades de lits disponibles dans un hôpital durant une période donnée. • Indicateur globale de l’utilisation d’un hôpital. • Rendement satisfaisant d’un hôpital si TOM = 70 - 80%. • 2014, TOM = 65,1% Journées d’hospitalisation pour une période Période x Nombre de lits x 100TOM= 65
  • 66. Epidémiologie Y. Bouchriti ISPITS - Agadir DMS • DMS = Durée moyenne de séjour = nombre moyen des journées de soin qu’un patient a passé pour son traitement ou pour des investigations médicales. • Dépend de la nature de la pathologie des patients, des moyens de diagnostic et des complications postopératoires. • Marqueur de productivité et de bonne organisation (productivité : rapport entre ressources engagées et production) • Ce n’est pas un indicateur de qualité des soins. • Indication de l’efficience des soins prodigués aux malades. • Analyse  organisation, sorties et transferts. • 2014, DMS = 4 j Journées d’hospitalisation pour période Nombre d’admissions DMS= 66 EAP GP 2016 1°épreuve Q4 : la durée moyenne de séjour DMS est un indicateur de performance hospitalière qui renseigne sur A) La productivité B) La qualité des soins C) L’attractivité de l’hôpital D) La satisfaction des clients
  • 67. Epidémiologie Y. Bouchriti ISPITS - Agadir TROT • TROT = Taux de rotation = nombre moyen de malades qui se succèdent dans un même lit au cours d’une période. • Indication de la gestion des lits. • 2014, TROT = 53,4 malades. 67 Nombre d’admissions Nombre de lits TROT=
  • 68. Epidémiologie Y. Bouchriti ISPITS - Agadir IROT • IROT = Intervalle de rotation en jours : indique le nombre de jours qu’un lit reste inoccupé entre le passage de deux patients. • Indication d’utilisation des lits en particulier, et la gestion de l’hôpital (+DMS) • 2014, IROT = 2,1 j. 68 (Période x capacité litière) – journées d’hospitalisation Nombre d’admissions IROT =
  • 69. Epidémiologie Y. Bouchriti ISPITS - Agadir TF • TF = Taux de fréquentation : pourcentage qu’occupe la proportion de la population admise à l’hôpital au cours d’une période donnée dans la population totale de la zone desservie par cet hôpital. • Indication d’attractivité (notoriété) • Analyse  accessibilité, conditions socio-économiques, image de marque. 69