Forum LaComptabilite.Net 
La présentation de l’information financière 
Lun Sep 15, 2014 4:26 pm admin 
L’inf ormat ion f i...
1.1.2. Forme et cont enu du bilan 
Selon les règles algérienes le bilan doit êt re présent é sou la f orme d’un 
t ableau ...
se cont ent e de 12 t ableau explicat if s donant une analyse dét ailée des sous 
compt es du bilan et du T CR. 
L’esent i...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

La présentation de l’information financière

155 vues

Publié le

La présentation de l’information financière

Publié dans : Économie & finance
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
155
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

La présentation de l’information financière

  1. 1. Forum LaComptabilite.Net La présentation de l’information financière Lun Sep 15, 2014 4:26 pm admin L’inf ormat ion f inancière joue un rôle t rès import ant et décisif pour les dif érent s act eurs économiques à savoir les invest iseurs, l’Et at , les salariés… et c. Ele est dif usée sous f orme d’ét at s f inanciers qui ret racent l’act ivit é des ent reprises sur une période donée. Part out dans le monde, les ét at s f inanciers sont soumis à une réglement at ion t rès st rict e qui précise leur cont enu et leur f orme. Cet e réglement at ion dif ère d’un pays à un aut re selon les choix et les orient at ions économique des normalisat eurs. 1.1. Les ét at s f inanciers L’IAS 1 « Présent at ion des ét at s f inanciers » est la norme f ondament ale pour la préparat ion et la présent at ion des ét at s f inanciers. L’IAS 1 a ét é publiée par l’IASB le 18 décembre 203 et amendée le 18 août 205. Son int roduct ion au sein de l’Europe a ét é f ait e par le règlement CE n° 238/204 du 29 décembre 204 et son amendement a ét é homologué par le règlement n° 108/206 du 1 janvier 206. La version 203 d'IAS 1 remplace cele révisée en 197 ; ele anule et remplace SIC 18 "Cohérence et permanence des mét hodes – Mét hodes alt ernat ives". La norme « IAS 1 » rapele cert ains principes compt ables1 , énoncés dans le cadre concept uel, déf init le cont enu des ét at s f inanciers et en réglement e la présent at ion. Selon cet e norme, les ent reprises sont dans l’obligat ion de f ournir une inf ormat ion f inancière complèt e, c'est -à-dire un jeu complet d’ét at s f inanciers qui comprend (§ 8)2 :  Un bilan ;  Un compt e de résult at ;  Un t ableau de variat ion des capit aux propres ;  Un t ableau des f lux de t résorerie ;  Des not es anexes qui présent ent not amment les principales mét hodes compt ables ret enues par l’ent ié. Les principales divergences ent re le cadre compt able algérien et les deux normes régisant les ét at s f inanciers IAS 1 et IAS 7 résident dans les élément s suivant s : 1.1.1. Composant es des ét at s f inanciers Le t ableau des f lux de t résorerie et le t ableau des variat ions des capit aux propres qui sont des composant es des ét at s f inanciers selon l’IAS 1, ne sont pas obligat oires en Algérie. En ef et l'art icle 25 de l'arêt é d'aplicat ion t rait ant des document s de synt hèse renvoie à l'anexe 2 de l'arêt é ou est présent ée leurs f ormes. Les document s de synt hèse sont composés de dix-sept document s ainsi décomposés : bilan, t ableau des compt es de résult at s (T CR) et quinze t ableaux explicat if s qui f ournisent des inf ormat ions complément aires aux deux premiers document s.
  2. 2. 1.1.2. Forme et cont enu du bilan Selon les règles algérienes le bilan doit êt re présent é sou la f orme d’un t ableau schémat isé dans l’anexe n°2 de l’arêt é d’aplicat ion. Un t ableau qui ne permet pas de comparer avec l’exercice précédant . L’IAS 1 n’indiquant pas un modèle de présent at ion oblige cependant à présent er au moins une période comparat ive. Le bilan est présent é selon un ordre croisant de liquidit é et non selon une dist inct ion ent re les élément s courant s et non courant s. La list e des rubriques obligat oires du cadre compt able algérien est moins import ant e que la list e f ournie par la norme IAS 1. Ent re aut res, les rubriques suivant es ne sont pas cit ées : les act if s dest inés à la vent e (immeuble de placement ), les act if s et pasif s d’impôt s, les act if s biologiques, les act if s f inanciers et enf in les int érêt s minorit aires. 1.1.3. Forme et cont enu du compt e de résult at En Algérie le compt e de résult at est obligat oirement présent é par nat ure selon un f ormat précis, alors que l’IAS 1 ne f ournit pas de modèle pour la présent at ion du compt e de résult at et aut orise que cet e présent at ion soit f ait e par nat ure ou par dest inat ion. Les rubriques minimales sont dif érent es ent re les deux réf érent iels. D’une part , cert aines rubriques qui sont obligat oires en IFRS, ne sont même pas cit ées selon le PCN. C’est à l’image des rubriques “quot e-part dans le résult at des ent iés asociées et des coent iés“ et “le un mont ant unique comprenant le t ot al du résult at après impôt des act ivit és abandonées ou de la cesion des act if s“. D’aut re part des rubriques ut ilsées par le PCN sont int erdit es en IFRS. En ef et les compt es 75 « T ransf ert de charge de product ion » et 78 « T ransf ert de charge d’exploit at ion » ut ilsés par le PCN dans le but de ne pas f auser l’analyse du résult at d’exploit at ion de la manière suivant e : Lors de la survenance d’un paiement d’une charge des exercices ant érieurs, une première écrit ure est pasée à savoir : Dt :compt e de charge par nat ure Ct :compt e de disponibilt é ou de det es Ensuit e une deuxième écrit ure est pasée Dt compt e 696 « charges des exercice ant érieurs » Ct 75 ou 78 en f onct ion de la nat ure de la charge Ainsi l’ef et de cet e charge sur le résult at d’exploit at ion est anulé par le biais du compt e 75. Il est af ect é ainsi au résult at hors exploit at ion. Cet e t echnique de compt abilsat ion est int erdit e en IFRS. De plus, la not ion de résult at hors exploit at ion et résult at except ionel disparaît complèt ement du réf érent iel IFRS et qui const iue donc une divergence majeure ent re ces deux réf érent iels. 1.1.4. T ableau des capit aux propres L’IAS 1 prévoit que sois présent é comme ét at à part ent ière le t ableau des capit aux propre, alors que le PCN ne prévoit qu’un t ableau anexe qui est ét ablis sur une seul période. 1.1.5. Not es anexes Le niveau de dét ail et beaucoup plus import ant que celui exigé par le PCN, qui
  3. 3. se cont ent e de 12 t ableau explicat if s donant une analyse dét ailée des sous compt es du bilan et du T CR. L’esent iel La f orme et le cont enu des ét at s f inanciers dif èrent d’un pays à une aut re selon les choix économiques des normalisat eurs. Les dif érences ent re les exigences du cadre compt able algérien et celes IFRS en est le meileur exemple. L’Algérie avec son Plan Compt able Nat ional a adopt é une aproche compt able f ondée sur une st andardisat ion pousée des ét at s f inanciers. Cet e aproche qui présent e des avant ages cert ains pour la f iscalit é et la compt abilt é nat ionale, f avorise la comparabilit é ent re les ent reprise et simplif ie l’analyse f inancière. Cependant , la quant ié d’inf ormat ion requise n’est pas asez import ant e, ce qui pénalise considérablement les act eurs économiques à l’image des invest iseurs pour qui l’inf ormat ion f inancière est primordiale pour leur prise de décision. Cet e aproche n’est pas cele ret enue par les nouveles normes compt ables. Celes-ci exigent une inf ormat ion f inancière plus riche et réglement ent dans le dét ail la nat ure et la quant ié d’inf ormat ion à f ournir dans les ét at s f inanciers. Néanmoins ele ne done que t rès peut d’indicat ions sur la f orme des dif érent s ét at s f inanciers (bilan, compt e d résult at ,…). L’absence de st andardisat ion du f ormat des ét at s f inancier a ét é int erprét ée par cert ains aut eurs comme ét ant une nouvele zone de risque auxqueles les invest iseur, les analyst es f inanciers et les audit eurs. Et ant doné que les deux réf érent iels se basent sur deux aproches dif érent es pour la présent at ion de l’inf ormat ion f inancière, et que cet e inf ormat ion n’est rien d’aut re que le résult at d’une act ivit é couvrant une cert aine période, il en résult e que des dif érences subsist ent en ce qui concerne les mét hodes d’enregist rement des opérat ions af ect ant le pat rimoine des ent reprises t hémat ique.

×