Département de Physique : TP des Transferts ThermiquesManipulation n°1 :La Conductivité ThermiqueTravail réalisé par :Grou...
Principe de la manipulation :Dans ce TP, on se propose de déterminer la conductivitéthermique du cuivre et de l’aluminium ...
Partie ThéoriqueØ Définition :-La conductivité thermique : est une grandeur physique caractérisant lecomportement des maté...
2- loi de FOURIER (1807) :Expérimentalement, si les variations de températures ne sont pas trop importantes,on rend compte...
Sous forme unidimensionnelle et dans le cas où P est nulle, on obtient :En régime stationnaire, lorsque la température név...
Manipulation1-Montage :Pour effectuer cette manipulation, on dispose d’un montage dont lescomposantes principales sont deu...
3-Détermination du flux de l’environnement:Aluminium :Concernant l’influence de l’environnement ( la pompe de circulation)...
Données : Δx=31,5 cm , S=4,91.104. m2Conclusion :D’après les valeurs numériques trouvées au cours de ce TP le cuivre aune ...
Siham abdou
Siham abdou
Siham abdou
Siham abdou
Siham abdou
Siham abdou
Siham abdou
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Siham abdou

656 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
656
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
19
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Siham abdou

  1. 1. Département de Physique : TP des Transferts ThermiquesManipulation n°1 :La Conductivité ThermiqueTravail réalisé par :Groupe n° 10 L.S.T Génie Civil•adim abderrahman• siham ech-chaykh•nada harrasNisrrine laghmichEncadré par :Pr :J.BEN ABDELOUAHAB
  2. 2. Principe de la manipulation :Dans ce TP, on se propose de déterminer la conductivitéthermique du cuivre et de l’aluminium pour une chute detempérature constante le long de la barre métallique. Pour celaon mesure les flux thermiques par calorimètre et on applique laloi de Fourrier.Le but :1- Le calcul de la capacité de calorimètre dans uneexpérience préliminaire2- Le calcul d’échauffement de l’eau froide en fonctionen du temps3- Le calcul de la conductivité λ εν utilisant la loi deFourrierRemarque : dans le TP nous avons travaillé par l’aluminium
  3. 3. Partie ThéoriqueØ Définition :-La conductivité thermique : est une grandeur physique caractérisant lecomportement des matériaux lors du transfert thermique par conduction. Cetteconstante apparaît par exemple dans la loi de Fourier. Elle représente la quantité dechaleur transférée par unité de surface et par une unité de temps sous un gradientde température de 1 degré.-la conduction thermique (ou diffusion thermique) est un mode dephénomène de transfert thermique provoqué par une différence de températureentre deux régions dun même milieu, ou entre deux milieux en contact, et seréalisant sans déplacement global de matière1 (à léchelle macroscopique) paropposition à la convection qui est un autre transfert thermique. Elle peut sinterprétercomme la transmission de proche en proche de lagitation thermique : un atome (ouune molécule) cède une partie de son énergie cinétique à latome voisin.La conduction thermique est un phénomène de transport de lénergie interne dû àune hétérogénéité de lagitation moléculaire2. Cest donc un phénomène irréversible.Dans les fluides (liquides et gaz) ce transport dénergie résulte de la non uniformitédu nombre de chocs par unité de volume, de façon analogue au phénomène dediffusion2. Dans les solides, la conduction thermique est assurée conjointement parles électrons de conduction et les vibrations du réseau cristallin .Ø Théorie et Evaluation1- Détermination de la capacité calorifique :Pour déterminer la capacité calorifique on dispose d’une expérience préliminaire quinous permet de déterminer les valeurs suivantes :θambiante : la température initiale du calorimètreθeau : la température de l’eau chaudeθfinale : la température finale du l’eau et du calorimètremeau : la masse d’eau utilisé dans l’expériencela capacité thermique s’écrit de la façon suivante :CC=Ceau.meau.( θeau - θfinale )/( θfinale - θambiante )
  4. 4. 2- loi de FOURIER (1807) :Expérimentalement, si les variations de températures ne sont pas trop importantes,on rend compte localement des phénomènes de conduction de la chaleur par la loide Fourier, qui est donné par :φ =dQ/dt=- λ .S.[dT/dx]λ: conductivité thermique du matériauS: surface perpendiculaire au flux thermiquedT/dx : Le gradient de température au point x considéré, cest à dire la variation dela température par unité de longueur dans la direction x.la loi de FOURIER c’est la loi fondamentale dans ce TP , elle nous permet dedéterminer la conductivité thermique, une fois le gardient de chute de températuresont trouvés3- la détermination du gradient de température:Un bilan dénergie, et lexpression de la loi de Fourier conduit à léquation généralede conduction de la chaleur dans un corps homogène :où :•••••λ est la conductivité thermique du matériau en W.m-1.K-1.ΔT désigne le laplacien de la température,P est lénergie produite au sein même du matériau en W.m-3. Elle est souventnulle(cas des dépôts de chaleur en surface de murs, par exemple).ρ est la masse volumique du matériau en kg.m-3.et c est la chaleur spécifique massique du matériau en J.kg-1.K-1.
  5. 5. Sous forme unidimensionnelle et dans le cas où P est nulle, on obtient :En régime stationnaire, lorsque la température névolue plus avec le temps et si Pest nul, elle se réduit à :ΔT = 0.Dans le cas unidimensionnel, léquation précédente se réduit à :dont la solution est :T = Ax + B,où A et B sont des constantes à fixer selon les conditions aux limitesd’où :T(x)=(T2-T1).x/l + T1Pour pouvoir calculer l’énergie calorifique, transportée par la barre métallique , ilfaut soustrait la part provenant de la chaleur d’environnement :dQbarre/dt=dQ tot /dt-dQenvironnante /dt
  6. 6. Manipulation1-Montage :Pour effectuer cette manipulation, on dispose d’un montage dont lescomposantes principales sont deux calorimètres : inférieur et supérieur et unebarre métallique. L’extrémité supérieure de cette dernière est bien enduite de pâtethermo-conductrice.L’eau dans le calorimètre supérieure est réchauffée par lethermoplongeur et la température est maintenu au point d’ébullition par le régulateurde puissance. La barre porte des creux permettant d’y fixer des sondes detempératures de surfaces. D’autre part, l’extrémité inférieure de la barre est plongéedans un calorimètre plein d’eau dont la température est maintenue à 0°C par desglaçons (maintenus dans un sachet).2-Expérience préliminaire :Aluminium :-Par cette expérience, on détermine la capacité calorifique du calorimètre inférieur.Pour l’effectuer, on procède par la pesée du calorimètre qui se trouve à latempérature ambillante.-Ensuite, on le remplie de l’eau chaude(70°C) et on détermine la température dumélange en équilibre qui nous donneθfaluminium = 60,3°cFinalement, on détermine la masse de l’eau par une simple pesée et on note :meau= 242,1gEt par l’application de cette formule qu’on obtient la valeur recherchée Cc :Cc aluminium=Ceau.meau.((θeau-θfaluminium)/(θfaluminium-θ))= 236,36 J/gKAvec Ceau=4,187 J/Kg (chaleur massique de l’eau)CuivreLa température du mélange en équilibre est : θfcuivre =La masse de l’eau : meau =Cc cuivre=Ceau.meau.((θeau-θfcuivre)/(θfcuivre-θ))=
  7. 7. 3-Détermination du flux de l’environnement:Aluminium :Concernant l’influence de l’environnement ( la pompe de circulation) surl’échauffement de l’eau-Dans un calorimètre, on met une quantité de l’eau avec des glaçons qui serontenlevées une fois qu’on a une température égale à 0°C.-Après ce procédé, on mesure la température augmentant en fonction du tempspendant une demi-heure ( voir le tableau)la masse de l’eau est égale à meau = 309,5gAlors l’apport d’énergie par l’influence d’environnement s’obtient à partir de larelation suivante :ΔQext.al=(Ceau.meau+Cc). θalAvec Δθ=θ- θ0 et θ0=température au t=0Les valeurs ΔQ sont représentées au tableauAlors le flux d’environnement égale à :φext =5wCuivreOn suivi les même étapes que l’aluminium :meau =ΔQext.cu=(Ceau.meau+Cc.) θcu4-Détermination du flux totale :Pour déterminer le flux totale on réalise le montage principale de ce TP et onmesure la température augmentant en fonction du temps. Alors le flux est égale à lapente du courbe Q=f(t)Aluminium :φtot = 8wCuivre :φtot =
  8. 8. Données : Δx=31,5 cm , S=4,91.104. m2Conclusion :D’après les valeurs numériques trouvées au cours de ce TP le cuivre aune conductivité thermique plus grande que celle d’aluminium.

×