Ce diaporama a bien été signalé.
Le téléchargement de votre SlideShare est en cours. ×

Jabes 2021 - Les Actus de l'Abes, partie 2

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Chargement dans…3
×

Consultez-les par la suite

1 sur 51 Publicité

Plus De Contenu Connexe

Diaporamas pour vous (14)

Similaire à Jabes 2021 - Les Actus de l'Abes, partie 2 (20)

Publicité

Plus par ABES (20)

Plus récents (20)

Publicité

Jabes 2021 - Les Actus de l'Abes, partie 2

  1. 1. Les Actus de l’Abes Partie 2
  2. 2. L’Abes, fournisseur de métadonnées Les Actus, partie 2 Thomas Fresneau Héloïse Lecomte Jérôme Villiseck
  3. 3. I LES MÉTADONNÉES IRRIGUENT LES ENVIRONNEMENTS DOCUMENTAIRES III II AU SERVICE DE LA QUALITÉ DES MÉTADONNÉES MÉTADONNÉES : L’ENVERS DU DÉCOR III
  4. 4. I LES MÉTADONNÉES IRRIGUENT LES ENVIRONNEMENTS DOCUMENTAIRES III MÉTADONNÉES : L’ENVERS DU DÉCOR AU SERVICE DE LA QUALITÉ DES MÉTADONNÉES II
  5. 5. Faciliter le signalement des ressources électroniques De l'enrichissement des bases de connaissance vers une exemplarisation automatique dans le Sudoc
  6. 6. Enrichissement des bases de connaissance Combler les lacunes : envoi mensuel des bouquets BACON manquants et des nouveautés Injection des PPN en zone 035 des notices d'ExLibris depuis février 2021
  7. 7. Exemplaire créé dans le Sudoc avec une zone 919 sur laquelle se baseront les suppressions et mises à jour 919 035 PPN Récupération par l’Abes des inventaires électroniques par moissonnage Réinjection des notices enrichies dans Alma via un système de Transfert Régulier spécifique et optionnel Exemplarisation automatique de la doc élec dans le Sudoc
  8. 8. Le triplestore scienceplus Valoriser autrement les articles / chapitres
  9. 9. Pour récupérer les métadonnées d’articles / chapitres Selon les droits : • licences nationales • plan de soutien • négociations courantes • Identifiants auteurs • thésaurus spécifiques Un webservice SPARQL Quels contenus ? Des métadonnées enrichies Qu’est-ce que scienceplus.abes.fr ? …
  10. 10. Pourquoi un nouveau service Abes ? Disposer de toutes les métadonnées des publications L’expérience Abes pour enrichir, corriger, structurer les métadonnées Un webservice flexible, selon les besoins de ses utilisateurs Actualisation des données en continu, selon les évolutions Mettre à profit Gérer du flux Un besoin ESR S’adapter aux usages
  11. 11. Des licences nationales dans Calames Évolution du signalement des ressources électroniques
  12. 12. Des licences nationales dans Calames : Achat CollEx d’archives numérisées Archives numérisées du Parlement britannique au 19e siècle – base ProQuest 80 747 documents d’archives sur l’histoire de la Grande-Bretagne 4,1 millions de pages numérisées Une grande première pour Calames avec un import en masse conséquent Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne : bibliothèque délégataire CollEx
  13. 13. Ce que signifie cet import en masse dans Calames Achats CollEx Livraison fin 2020 – Données pauvres en XMLmarc21 - 80 747 documents Reprise des données Conversion en EAD et structuration par fonds – réflexion sur le signalement d’archives numériques Enrichissement Indexation RAMEAU Lien aux autorités personnes et collectivités IdRef Import Calames Bientôt… A venir
  14. 14. Du Sudoc à DUMAS Pour un signalement facilité des mémoires et thèses d’exercice
  15. 15. Aider au signalement de la littérature grise dans Dumas et dans le Sudoc Remédier au problème de la double saisie des données dans le Sudoc et dans Dumas Pas de changement: création d’une notice biblio dans via WinIBW Métadonnées récupérées via le PPN : ajout manuel du fichier Mise en place d’un webservice TEI Ajout de l’URL du dépot Dumas dans la notice Sudoc Signalement Sudoc Expostion en TEI Récupération dans Dumas URL Dumas dans le Sudoc
  16. 16. Nouvel import Sudoc via le SRU de la BnF Automatisation et amélioration de la récupération des notices bibliographiques de la BnF
  17. 17. Nouvel import Sudoc : les notices bibliographiques de la BnF par son service SRU Avant… L’import des notices de la BnF était effectué lors de chargements bimensuels par la récupération de fichiers … maintenant ! Ce chargement est remplacé par un import automatique hebdomadaire via le service SRU de la BnF
  18. 18. Monographies imprimées Livres électroniques Enregistrements sonores Documents audiovisuels Périmètre de l'import bimensuel initial conservé SRU Documents multimédia multisupports (Za) Documents cartographiques (Ka) Pré-notices d'acquisition (Aac)
  19. 19. Ressources continues : créer du lien Un autre partenariat Abes / BnF
  20. 20. Créer des liens entre le Sudoc et le Catalogue Général Insertion des liens ARK BnF Dans les notices Sudoc Création des exemplaires Au format Sudoc-PS Mise à jour Reprise (manuelle) des opérations Automatisation Récupération des ARK Création des exemplaires A venir … 033 « Identifiant pérenne de la notice dans un autre système » RCR BnF « Vérifier la disponibilité de la collection dans le Catalogue Général de la BnF » Imports bimensuels SRU Insertion ARK BnF Création des exemplaires
  21. 21. Le lien ARK inséré dans la zone 033 du format UNIMARC/B… … s’affiche sous forme de lien “cliquable” dans la notice Sudoc
  22. 22. Le lien “cliquable” dans la notice Sudoc… … permet de rebondir sur la notice du Catalogue Général
  23. 23. Le lien dans la notice du Catalogue Général… … permet d’accéder au document dans Gallica Si la ressource imprimée a fait l’objet d’une numérisation :
  24. 24. La stratégie du « rebond » Le partenariat
  25. 25. Chargement des notices du Registre dans le Sudoc • nouvelles notices & mises à jour • Rythme : 2 fois / mois Insertion du lien vers la notice Sudoc dans les notices du Registre Notices localisées uniquement Insertion du lien vers la notice du Registre dans les notices Sudoc Accès à la version « libérée » de la notice Signalement des erreurs constatées dans le Sudoc Signalement des erreurs constatées dans le Registre Renforcer les liens entre le Sudoc et le Registre ISSN La mise en place d’un « cercle vertueux »
  26. 26. De nouveaux contributeurs pour les autorités
  27. 27. Nouveaux contributeurs d’IdRef RERO + SLSP francophone Renouvaud Réseaux suisses Bibliothèques de l’Université de Liège Réseau belge Structures documentaires en archéologie Réseau Frantiq Diffuseur Cairn Canal-U Chaînes de la vidéothèque numérique
  28. 28. Les avantages le corpus des autorités Enrichir le nombre de contributeurs Augmenter 01 02 des compétences Développer 03 Pour le réseau Pour ces contributeurs leurs données et leurs outils de gestion Consolider 01 à des référentiels reconnus S’adosser 02 à un réseau organisé Contribuer 03
  29. 29. III MÉTADONNÉES : L’ENVERS DU DÉCOR AU SERVICE DE LA QUALITÉ DES MÉTADONNÉES II LES MÉTADONNÉES IRRIGUENT LES ENVIRONNEMENTS DOCUMENTAIRES I
  30. 30. Elargissement du GT Calames (hiver 2020) 11 (puis 10) membres  des BU, des bibliothèques spécialisées, le Museum Composition > Décider des usages de l’EAD dans Calames > Suivre les développements informatiques à venir Son travail Missions Composition Fonctionnement Charte du GT + grande représentativité des fonds et des établissements  élargissement, ouverture GT d’utilisateurs
  31. 31. Fin de l’expérimentation SudocFRBR Générer des regroupements d’œuvres pertinents de façon automatisée en vue de faciliter une migration vers le modèle LRM (ex FRBR) Faciliter la création, l’enrichissement et la curation de données structurées selon les nouveaux standards Rappel des objectifs Pré-notice d'oeuvre algOCLC2
  32. 32. Fin de l’expérimentation SudocFRBR Quelques pistes pour améliorer les résultats Mieux connaître nos données Sudoc Nettoyer les données (corriger, compléter, lier) Améliorer les contrôles de validation S'outiller pour compléter le travail des algorithmes L’Abes n’y arrivera pas seule, il faut mutualiser nos forces ! Tests réalisés pour comparer le travail homme VS machine Sur un échantillon représentatif de 1000 notices :  328 clusters créés par l'homme contre 424 par l’algo  41% de regroupements communs entre l’algorithme et l’humain (= 174 clusters identiques) Plus de détails sur : https://oubipo.abes.fr/experimentation-sudoc-frbr-ii-levaluation-algo-vs-humain-1-3/ 27% de notices clusterisées sur 14M de notices localisées 74% de clusters justes Bilan de l'expérimentation
  33. 33. Sur les liens Sur l’indexation Sur les doublons… Chantiers réseaux Travaux sur les données en 2020… et 2021 Merci à l’Université Bordeaux Montaigne pour son interface web d’Algoliens !  Fin du chantier CAIRN pour l’Université de Strasbourg  Lancement d’un chantier sur les autorités Chantiers CERCLES Programme de liens automatiques aux auteurs sur l’intégralité du Sudoc  771 000 liens créés Chantiers Abes 2 RAMEAU (2 millions notices) Codes de fonction Autorités Identifiants… Chantiers Abes 1
  34. 34. Focus sur la journée des CORCAT (mars 2021) Journée CORCAT Suite enquête sur l’évolution des CORCAT en hiver 2020 : Besoin d’accompagnement Souhait de travailler sur les données Elan des chantiers du confinement Objectifs > Présenter les outils de mis à disposition par l’Abes pour traquer les erreurs et corriger > Partager les expériences du réseau En visio, mais tous ensemble ! (180 spectateurs) Le projet pour concevoir un outil de diagnostic des données du Sudoc est lancé !
  35. 35. Enrichissement de la zone sur les identifiants de travaux universitaires Zone B029 Zone B325 Compléments apportés à la Note sur la reproduction Zone B338 Mise en production de la Note sur le financement de la ressource Et aujourd’hui ? On prépare le proche avenir ! Travail sur les prochaines implémentations (janvier 2022) dans le Sudoc et ailleurs Zone B371 Mise en production de la Note sur les droits d’accès et d’utilisation
  36. 36. Implémentations 2022 : le calendrier Juin-octobre Spécifications techniques, créations, tests Diffusion de notices tests et consignes GM Mi-octobre Janvier 2022 Mise en production Déploiement des scripts J.e-cours en 2 parties Précisions sur les consignes de catalogage Mi-décembre
  37. 37. MÉTADONNÉES : L’ENVERS DU DÉCOR AU SERVICE DE LA QUALITÉ DES MÉTADONNÉES II LES MÉTADONNÉES IRRIGUENT LES ENVIRONNEMENTS DOCUMENTAIRES I III
  38. 38. L’informatique à l’Abes Qui fait quoi pour les réseaux ?
  39. 39. Outils pour mieux travailler avec vous > Sondages > Visioconférences > Agenda partagé > GED > Formation en ligne Qui fait quoi pour les réseaux ? Infrastructure & réseaux > Stabilité et disponibilité des applications > Maintenance > Migrations Urbanisation du SI > Pilotage > Gestion des flux entre applications > Outils réalisés par les réseaux Création & développement d’applications > Politique de développement > Engagement sur l’Open source > Amélioration des applications
  40. 40. Migration et serveurs
  41. 41. La fin de la migration Sudoc Linux SERVEURS serveurs dédiés : - Transferts réguliers du Sudoc - Exports de données Carmin Circuit des Transferts Réguliers fortement perturbé dans certains établissements : les serveurs n'acceptaient plus les messages issus de Carmin qui n’étaient pas assez sécurisés. Constat : un niveau de sécurité insuffisant Passage d'un système Solaris vers un système Redhat avec > plus de capacité > des machines de nouvelle génération en environnement virtuel > plus de puissance Solution : remplacement du système Vermeil
  42. 42. Politique de développement informatique Principes essentiels & philosophie open source
  43. 43. Renforcer le travail en équipe Faciliter la maintenance 1 Technologie et architecture identiques pour toutes les applications Standards communs 2 Coder les applications avec les mêmes règles pour éviter des assimilations ad hoc coûteuses en temps pour les équipes de développement Guides et bonnes pratiques 3 En cas de variation de ressources sur projets (départs / arrivées de développeurs), facilite l’intégration aux projets existants Sécurité 4 Spécification claire des procédures à suivre
  44. 44. Application des bonnes pratiques Respect des règles de codage communes + pair programming Codage Vérifier que le code produit bien pour une entrée donnée une sortie donnée Tests unitaires Pour une fonctionnalité ou un bug = un environnement de travail isolé Versionnage Un code documenté = un code + assimilé (usagers comme internes) Documentation
  45. 45. Méthodologie SCRUM
  46. 46. Méthodologie SCRUM CTLeS, responsable de plan, Responsable CR, gestionnaire des périodiques, Abes Recherche, Tris & facettes, Time-line, Export Signalement des bugs via un formulaire intégré à l’outil de gestion de projet
  47. 47. 2019 : lancement de la politique de co-construction Favoriser la co-construction d’applications : Github https://github.com/abes-esr/
  48. 48. 7 dépôts déjà effectués ! Meilleure communication entre Zotero et theses.fr, IdRef et le Sudoc Zotero Translators Interface web d’utilisation du webservice Algoliens Algoliens Web Pydref Accéder à IdRef via l’API IdRef : scripts Python qui permettent d’interagir avec l’API IdRef Faciliter l’accès et l’usage des webservices du Sudoc Sudoc Toolkit Outil de vérification des règles de catalogage bibliographique Kalidos ePlouribousse Appliweb pour gérer le dédoublonnement des revues Sudocps Graph App Visualisation, croisement, analyse et export de métadonnées de notices relatives à des corpus particuliers
  49. 49. Le travail de l’ombre
  50. 50. MERCI POUR VOTRE ATTENTION

Notes de l'éditeur

  • HLE
    Bonjour à tous, bienvenue dans cette 2ème partie de la séquence Actus de l’Abes.
    Nous sommes Thomas Fresneau, Jérôme Villiseck et Héloïse Lecomte, et nous allons présenter cette session, qui sera consacrée aux données que nous récupérons, enrichissons et mettons à votre disposition, et aux outils qui permettent de faire circuler ces données.
  • 3 parties vous seront proposées, articulées autour des métadonnées fournies par l’Abes :

    Partie 1 : on montrera les réalisations de l’Abes pour faciliter l’irrigation de vos environnements documentaires par les métadonnées bibiographiques, Il sera question ici de workflows, de partenariats et d’exposition des données

    Partie 2 : on montrera les réalisations de l’Abes pour améliorer la qualité des données. Il sera question d’évolution des données et de collaboration autour de la qualité de nos données communes.

    Partie 3 : nous vous présenterons la politique informatique de l’Abes, il sera question de promotion de l’open source et de co-construction.
  • TFU
    Première partie : Les métadonnées irriguent les environnements documentaires
    Note raluca : modifier la patate II
  • Déjà évoqué lors du focus d’hier dédié aux ressources électroniques, les données de ressources électroniques ont ceci de particulier qu’elles irriguent de nombreuses terrres (SIGB, Base de connaissance, index centraux)
    L’Abes a travaillé et travaille encore à faciliter la navigation de ces données dans vos environnements.
  • Comme évoqué hier, la première action a visé à consolider les données de Bacon autant en terme de périmètre de couverture que de nature des données exposées .


    Des bouquets proposés seulement dans BACON étaient absents ces dernières annnées de la plupart des bases de connaissance utilisées par les établissements.
    Une Analyse du delta a été menée et, grâce à une collaboration avec l’ACEF, l’Abes a approfondi sa coopération avec Proquest/Ex-Libris pour y remédier.

    Depuis 1 an déjà, l’Abes envoie mensuellement les données concernant les bouquets manquants à mettre à jour ou à supprimer.

    POUCE ! + de bouquets spécifiques aux établissements de l’ESR dans les Bases de connaissances commerciales.




    Pour prolonger ce travail, et dans le cadre de la collaboration avec l’ACEF pour l’amélioration de la base communautaire, un chantier de fourniture des PPN des documents électroniques a été mené en février 2021.

    Les notices de la zone communautaire d’Alma sont désormais pourvues d’un ppn en zone B035.


    C’était un préalable indispensable à la mise en place d’un workflow de synchronisation Sudoc/Alma.




  • Ainsi, au terme de ces enrichissements, pour les établissements SGBM, un projet de workflow est testé pour exemplariser « à la main » dans Alma, et automatiquement, en parallèle, dans le Sudoc.
    1/ un programme Abes va récupérer les inventaires Alma par moissonnage (sur la base de ppn en 035 initialement injectés)
    2/ ce programme va les envoyer vers le Sudoc pour créer les exemplaires dans les notices.
    3/ Si l'établissement le souhaite, le Sudoc peut transférer les notices associées par un Transfert Régulier spécial qui permettra l'enrichissement des notices locales en question

    Ce workflow de synchronisation d’Alma avec le Sudoc garantira donc un gain de temps pour les gestionnaires de la documentation électronique.

    S’il est pour le moment testé avec le SGB Alma, il sera à terme transposable aux autres SGB.

  • Poursuivons la revue de actions de l’Abes pour irriguer les environnements tiers de ses métadonnées par le lancement, en 2021, de scienceplus. Base conforme aux principes du Web sémantique, scienceplus donne accès à des métadonnées des articles et de chapitres. C’est donc la première fois que l’Abes investit le champ du signalement automatique et de l’enrichissement de ce type de documents très utiles à la communauté de l’ESR.
  • Base RDF interrogeable en SPARQL, scienceplus permet de récupérer des métadonnées d’articles et, à termes, de chapitres issus de corpus pour lesquels l’Abes dispose de ce droit et qui présentent un intérêt particulier pour les établissements de l’ESR, parce qu’ils correspondent soit à des ensembles précis achetés sur le territoire français, soit à des ressources exclusivement francophones. L’objectif est donc de proposer des compléments aux index centraux, utiles pour un établissement français et pour ses usagers finaux.
    Pour l’instant, les corpus intégrés sont ceux acquis en licences nationales, mais d’autres suivront : données livrées dans le cadre du plan de soutien à l‘édition française, négociations courantes menées par le consortium Couperin, là où il est possible d’intégrer ces clauses. Enfin, plus précisément, Deux corpus francophone sont en cours d’intégration : les revues de John Libbey et les contenus de CAIRN.
    Le point fort de scienceplus réside également dans les corrections et enrichissements apportés aux données : lien vers des référentiels auteurs (IdRef, ORCID) et vers des thésaurus spécialisés, maintien de la richesse des informations des éditeurs (par exemple, la typologie des articles…).
  • AFE : ajouter « vos retours sont les bienvenus » sur la diapo
    Pourquoi ce nouveau service ? scienceplus.abes.fr répond au besoin des différents acteurs de l’enseignement supérieur et de la recherche de disposer de toutes les métadonnées des publications scientifiques et ouvre de réelles perspectives pour les négociations de ressources électroniques intégrant la livraison de l’ensemble des métadonnées : il s’agit là d’un volet intégré de plus en plus aux contrats de ressources électroniques au niveau international. L’Abes, a acquis une expérience dans la restructuration et l’enrichissement de métadonnées fournies par les éditeurs, grâce aux différents projets d’achats de licences nationales ; c’est tout naturellement que nous souhaitons en faire profiter la communauté, en proposant un service flexible, qui s’adapte aux besoins et aux usages, et peut gérer du flux, et non seulement des intégrations one shot.

    VOS RETOURS SONT LES BIENVENUS : Les usages potentiels de scienceplus dans les établissements sont effectivement multiples : intégration dans les outils documentaires locaux, dans les outils de valorisation ou pilotage des publications des établissements, et ainsi de suite. Ce qui est le plus important pour nous, c’est de connaître vos attentes pour prioriser notre travail, aussi bien sur les contenus à intégrer que sur les fonctionnalités à développer ou la facilitation de l’intégration dans les environnement existants. N’hésitez pas à nous adresser vos retours via le guichet dédié d’Abesstp.

    Si vous souhaitez découvrir scienceplus ou échanger sur vos besoins, idées, questionnements, venez à la démo qui aura lieu ici à 10h.
  • Les documents électroniques sont certes des Ebooks et des revues, des articles et des chapitres, mais également des fonds d’archive. Poursuivons donc avec une action qui fait lui aussi évoluer le signalement de ces documents électroniques spécifiques.
  • A la suite d’un achat CollEx-Persée en licence national, achat proposé par la Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne, les archives numérisées du Parlement Britannique au 19° siècle sont en cours de signalement dans Calames . outil à même, en raison de son format de description (EAD), de rendre compte de la structure du fonds , de sa richesse et de répondre aux besoins d’exploitations des chercheurs.
    C’est la première fois qu’un corpus électronique acheté par l’Abes fait l’objet d’un signalement dans Calames.

  • CLIC : Les métadonnées, des ressources achetées ont été livrées fin 2020 il s’agissait de données succinctes, en marcXML, à plat -> il a fallu

    CLIC : recréer l’arborescence des fonds et des sous-fonds et convertir les données en EAD -> l’EAD de Calames, initialement prévu pour décrire des archives et manuscrit a été étendu à la description de documents numériques.
    CLIC : Enrichir les données avec une indexation sujet et des liens aux auteurs
    CLIC : L’import dans Calames sera réalisé prochainement.
  • L’Abes a été sollicitée par plusieurs établissements, appuyés par la commission SSI de l’ADBU au sujet du double signalement de la littérature grise (thèses d'exercices et mémoires) dans le Sudoc et dans Dumas.

    CLIC : Pour répondre à cette demande, une feuille de style xsl et un webservice ont été mis en place : ils permettent de convertir et d’exposer une notice de mémoire d’unimarc en TEI. Le CCSD et Dumas travaillent actuellement à l’intégration de ce webservice dans l’interface de Dumas : cela permettra, après renseignement du ppn, de récupérer l’essentiel des données du Sudoc.

    >>> CLIC : Le dépôt dans Dumas en sera donc pour partie simplifié !
  • HLE
    Parlons là encore de simplification des workflows, ici les circulations de données entre le Sudoc et le CG BnF.
    Je vais vous présenter 2 évolutions dans notre partenariat avec la BnF.
    D’abord, le nouvel import des notices BnF dans le Sudoc via le service SRU BnF.
  • Avant, l’import des notices de la BnF étaient effectué lors de chargements bimensuels : 2 fois par mois, par récupération manuelle de fichiers.

    Maintenant (= depuis février 2021 ), ce chargement est remplacé par un import via le service SRU de la BnF, qui est à la fois : - automatisé (il se fait par flux) - hebdomadaire

    Donc les catalogueurs trouvent deux fois plus rapidement dans le Sudoc, les notices en provenance du catalogue de la BnF.
    Cela concerne pour le moment uniquement les notices bibliographiques.
  • Quelles sont les particularités de ce nouveau flux :

    Le périmètre de l’import bimensuel initial est conservé : monographies imprimées, ebooks, enregistrements sonores musicaux et non musicaux, documents audiovisuels.
    Mais de nouvelles données sont maintenant récupérées :
    - les notices des documents cartographiques (une étude est d’ailleurs en cours sur ces notices)
    - Les notices des documents multimédias multisupports ; - Les pré-notices d’acquisition. Quelques mots sur ces notices un peu particulières.
    Ce sont des notices générées automatiquement à partir des données issues du dépôt légal électronique. Les données sont fournies au format ONIX par les éditeurs, puis converties en MARC. Elles n’ont pas été contrôlées « document en main » par un bibliothécaire. Elles sont relativement sommaires, et peuvent comporter des erreurs. C’est pourquoi ces pré-notices sont signalées dans WinIBW par un statut particulier qui alerte le catalogueur sur la qualité des données enregistrées et l’incite à compléter la notice.

    Sachez que l’Abes travaille actuellement à l’évaluation de ces notices, pour vérifier qu’elles font gagner du temps aux catalogueurs. Le réseau Sudoc pourra être sollicité à ce sujet.

    Ce dispositif sera élargi aux notices de Ressources Continues (ISSN) d'ici fin 2021
  • Deuxième axe d’évolution des échanges de données avec la BnF, qui concerne cette fois spécifiquement les RC.
    L’objectif est d’offrir aux utilisateurs du Sudoc des rebonds vers les notices du Catalogue Général de la BnF, notamment pour leur permettre d’accéder aux périodiques numérisés dans Gallica.
  • Cela se matérialise par des liens entre le Sudoc et le Catalogue Général BnF. Voici comment ils sont générés.
    La 1ère étape est l’insertion en masse des identifiants de notices BnF (ARK, de leur petit nom) dans les notices du Sudoc Puis la création d’une localisation BnF pour chaque ressource concernée Il a également été nécessaire de traiter manuellement le delta pour 2021.
    La prochaine étape, à droite du schéma, est l’automatisation de la récupération des identifiants ARK, par imports bimensuels dans un premier temps, puis par le flux SRU lorsqu’ils sera mis en place pour les RC.
  • Voilà comment cela se matérialise dans le Sudoc :
    A gauche, le lien ARK inséré dans la notice en format professionnel

    A droite ce qui s’affiche dans l’interface publique du Sudoc (un lien vers le catalogue général de la BnF). On est ici dans le cas d’une revue récente.
  • Ce lien cliquable permet à l’usager de rebondir sur la notice du Catalogue Général BnF…
  • … Et si ce périodique imprimé a fait l’objet d’une numérisation (dans le cas des périodiques anciens, bien sûr), un lien dans la notice de la BnF permet à l’usager d’accéder au document dans Gallica.
  • Un autre partenariat autour des RC qui s’est développé cette année, celui noué avec le Centre International de l’ISSN (ou CIEPS) cette année.
  • L’Abes a travaillé au renforcement des liens entre les données du Sudoc et celles du Registre ISSN, qui est la référence internationale pour l’identification des ressources continues .

    A l’origine : il y avait une demande du CIEPS : signaler les liens vers les notices Sudoc dans les notices du Registre ISSN. L’Abes a choisi de mettre également en place la réciproque, et surtout de profiter de ce workflow pour améliorer la qualité des données sur les RC dans le Sudoc, à chaque étape.

    Nous avons donc mis en place un workflow qui permet, à partir de données chargées encore deux fois par mois (si vous suivez bien…) : a) d’insérer le lien vers le Sudoc dans la notice du Registre ISSN (étape « violette » sur le schéma) b) d’insérer le lien vers le registre ISSN dans la notice du Sudoc (étape « bleu » sur le schéma) c) et de détecter et corriger les erreurs (étapes « verte » et « beige » sur le schéma) : un cercle vertueux se met en place


  • Autre type de collaboration : autour des données d’autorité, cette fois.
    L’année qui vient de s’écouler a offert de nouvelles opportunités pour ouvrir le réseau des producteurs de données d’autorité au-delà du réseau Sudoc.
    Nous parlerons essentiellement d’autorités personne et sujet.
  • IdRef est maintenant reconnu comme le référentiel national français pour l’enseignement supérieur et la recherche. Nos données d’autorités intéressent à la fois des acteurs français et des acteurs francophones de l’IST, pour leur qualité et leur complétude.
    L’Abes a été sollicitée par :
    CLIC : 3 réseaux suisses :
    RERO + : (environ une trentaine d'institutions de lecture publique) ,
    La partie francophone de SLSP, un réseau de bibliothèques académiques
    Renouvaud : le réseau des bibliothèques vaudoises de tous types
    CLIC : En Belgique, le réseau des bibliothèques de l’Université de Liège
    CLIC : retour en France, le réseau thématique Frantiq (« Fédération et Ressources sur l’Antiquité », dans le domaine de l’archéologie)
    CLIC : le diffuseur Cairn
    CLIC : la vidéothèque numérique de référence de l’enseignement supérieur et de la recherche Canal-U
    Ces nouveaux partenaires utilisent les données IdRef et en produisent de nouvelles.
  • CLIC : L’avantage pour ces professionnels français et francophones est en 1er lieu d’améliorer la qualité de leurs catalogues, grâce à l’utilisation de référentiels contrôlés pour les personnes et les sujets (notamment l’indexation Rameau).
    CLIC : Pour le réseau Sudoc/IdRef, l’avantage est important également puisque l’on gagne un grand nombre de contributeurs, ce qui permet d’enrichir le corpus des autorités en lien avec la production scientifique suisse et belge, ou avec de nouveaux supports, les vidéos pédagogiques (grâce à Canal U) et les articles grâce à Cairn.

    In fine, l’ensemble du réseau bénéficie des points de vue et compétences apportés par ces nouveaux contributeurs.
  • TFU
    Deuxième partie : Au Service de la qualité des métadonnées, ensemble.
    La qualité ne peut se passer de la force du réseau, et faire réseau, c’est d’abord rénover nos instances de collaboration
  • A ce titre, le GT Calames a été élargi…

    CLIC : Pour ce faire, l’Abes s’appuie sur un Groupe de Travail composé, depuis la naissance du réseau Calames, d’utilisateurs de l’application. CLIC : pour obtenir une meilleure représentativité des fonds et des membres du réseau, le GT a donc accueilli 5 nouveaux membres …
    CLIC : … et a rédigé une charte, pour fixer son mode de fonctionnement et le périmètre de ses actions.
    CLIC : Le travail concerne les données (il s’agit de décider des usage de l’EAD dans Calames) et leur exploitation (il s’agit de décider de développements informatiques à réaliser dans le applications de production)
  • Elle a travaillé notamment à générer des regroupements d’œuvres pertinents, de façon automatisée, en vue de faciliter une migration vers le modèle IFLA LRM, dans le cadre d’une expérimentation (dont le détail est présenté via un Poster, exposé dans l’espace d’accueil).

    Pour ce regroupement automatique, une nouvelle version de l’algorithme développé par OCLC a été utilisée : elel a tourné sur un périmètre circonscrit puisque de nombreuses notices en ont été exclues :
    les ressources continues,
    les notices avec certains types de zone (4XX) etc.
    Les notices avec une seule occurrence pour le titre (= pour qu’un cluster soit créé avec création d’une pré-notice d’oeuvre, il fallait au moins 2 notices bibliographiques à réunir)

  • Les résultats de cette expérimentation indiquent :
    Que la majorité des clusters réalisés par l’algorithme sont justes
    Que l’algorithme doit cependant être amélioré
    Que l’expertise humaine reste indispensable
    On va utiliser les conclusions du rapport (c’est une étape!) pour la suite des chantiers qualités, l’analyse de nos données, la LRMisation etc?
  • Les travaux sur les données ont connu de belles avancées depuis l’année dernière, et le 1er confinement national en mars 2020 a offert de belles opportunités pour les bibliothèques de s’atteler à la qualité du catalogue.
    Ces chantiers qualités ont été un travail de longue haleine, souvent dans l’ombre, et qui s’est poursuivi jusqu’à aujourd’hui pour un bon nombre d’établissements.
    Ils ont permis
    - De supprimer de nombreux doublons
    de corriger des dizaines de milliers de notices, pour les rendre conformes au format et les rendre cohérentes entre elles malgré les strates historiques de catalogues versés dans la base depuis 25 ans
    et de créer des liens manquants, grâce aux webservices de l’Abes, dont AlgoLiens, très largement utilisé.
    Nous renouvelons ici nos remerciements à l’Université Bordeaux Montaigne pour la création d’une interface web destinée à une exploitation plus conviviale du service Algoliens. 4 établissements s’en sont emparés

    l’Abes a elle aussi poursuivi ses efforts de corrections avec des chantiers réguliers, constants, sur des erreurs, coquilles, lacunes, incohérence des données… pour les notices bibliographiques et d’autorité. On notera tout particulièrement
    Les très importants chantiers dédiés à l’application de l’indexation Rameau à la forme et au genre
    Un lourd et long chantier de création automatique de liens aux autorités Auteur : un programme a tourné pendant 121 jours sur la totalité de notices Sudoc localisées, afin de proposer des liens aux notices d’autorités auteurs, quand une notice en était dépourvue. A l’issue de ce chantier, 771 000 liens ont été créés automatiquement par le programme
    UN TRES GRAND MERCI A TOUS LES ETABLISSEMENTS QUI ONT MENÉ CES CHANTIERS, votre effort nous oblige.


  • L’envie de travailler à la qualité des données du Sudoc est réelle dans le réseau. Dans les réponses à une enquête sur leur fonction, les Coordinateurs de catalogage (ou CORCAT) l’ont réaffirmé. Mais ils ont également exprimé leur souhait d’être mieux accompagnés et de mieux connaître les outils mis à leur disposition. [CLIC] L’Abes les a donc réunis en mars 2021, lors d’une Journée en ligne (ça a été à la mode un certain temps), pour leur présenter tous les outils disponibles et échanger autour de ces outils. Cette journée a été l’occasion d’annoncer le projet de concevoir un outil national de diagnostic de la qualité des données du Sudoc, auquel l’Abes va se consacrer cette année avec 5 établissements du réseau.
  • Pour ce qui est du proche avenir : des évolutions du format UNIMARC Sudoc sont en cours de préparation.
    Les nouvelles zones internationales que vous allez bientôt pouvoir utiliser seront par exemple utiles pour décrire les financements, projets programmes liées à une ressource documentaire (zone 338), pour structurer les informations autour des droits d’accès et d’utilisation des ressources (zone 371), ou encore pour renseigner de nouveaux types d’identifiants pour les travaux académiques (zone 029, il s’agit là d’une zone nationale, comme toutes les zones en 9).
  • [CLIC] L’Abes vient de terminer les spécifications techniques pour l’implémentation de ces zones,
    [CLIC] L’accompagnement du réseau commence cet automne, avec la diffusion des consignes de catalogage et de la documentation sur ces nouvelles zones,
    [CLIC] Suivi d’un temps de formation avec un je-cours en 2 parties
    [CLIC] pour une implémentation dans le format de production et d’export vers vos SGB en janvier 2022. Les autres applications de l’Abes pourront connaître des répercussions liées à l’implémentation de ces nouvelles zones.
  • JVK
    Troisième partie : Métadonnées : l’envers du décor
  • On a parlé qualité des métadonnées. Leur gestion est affaire d’outils numériques, pilotés par le département des Systèmes d’information et du Numérique.
  • 4 services, dont la mission est de garantir le meilleur fonctionnement des applications internes, des services informatiques mis à disposition des réseaux et des applications proposées aux utilisateurs finaux
    CLIC : 1er service : des outils pour mieux travailler avec vous………..
    CLIC : 2ème service : création et dvpts…………
    CLIC : 3ème service : urbanisation…………
    CLIC : 4ème service : infrastructure et réseaux……………
  • En 2021 s’est achevé le chantier global de la migration sous Linux du système global Sudoc : - en 2019, une nouvelle version du socle technique du Sudoc avait été migrée - en 2020, le catalogue public Sudoc avait été migré
    CLIC : En 2021, la dernière étape de ce chantier concernait la migration sous LINUX des serveurs dédiés, entre autres, aux transferts réguliers et aux exports de données.
    CLIC : Cette toute dernière étape était nécessaire, car on constatait un niveau de sécurité insuffisant
    CLIC : La solution (remplacement du système) permet de gagner en capacité et en puissance


    Les + pour le réseau :
    - Une continuité du service, avec une messagerie GTD beaucoup plus fonctionnelle qu’elle ne l’était !
    - Un circuit des transferts réguliers stabilisé !
    - Une sécurité et une maintenance bien plus aisées !
    - Fin des problèmes de saturation d’espace disque !

  • Jérôme : ajouter un logo pour les « tests unitaires »
  • Illustration avec l’exemple du développement de la nouvelle version de Periscope : En effet, il fallait faire évoluer Periscope, pour répondre à plusieurs besoins : 1) ceux des usagers professionnels qui souhaitent un outil plus fin
    2) ceux du CTLes qui souhaite faire de Périscope la base unique de gestion des PCPP
    3) ceux de l’Abes, qui souhaitent enrichir Périscope d’un module d’export efficace pour que les usagers puissent gagner en autonomie Le développement de nouveaux plans thématiques de conservation partagée des périodiques, suite aux appels à projets lancés par CollEx-Persée montre l’accélération que connait le secteur de la gestion des périodiques.


    Au moment de parler de l’équipe :
    CLIC : Dans la méthodologie SCRUM, il est décidé d’intégrer les usagers professionnels dès la phase de sélection des futures fonctionnalités de l’outil et avant même tout travail technique sur l’application, pour répondre au mieux à leurs besoins.
    -> Pour le projet « Nouvelle version de Periscope » :
    Au moment de parler du sprint :
    Attention : 1-4 semaine ou 3-5 ?? Préciser qu’à l’Abes c’est plutôt 3-5 semaines entre deux sprints

    CLIC :
    La méthode utilisée est une méthode Agile : « en mode SCRUM », avec des « sprints » de développement informatique dont on fait le debrief en « revue de sprint ». Les tests et les retours des usagers ont lieu au fil de l’eau, ce qui permet de rectifier le tir si l’on s’engage sur une voie de garage. -> Pour le projet « Nouvelle version de Periscope » : les nouvelles fonctionnalités développées à chaque nouveau sprint : Un module de recherche plus riche et modulable ;
    L’ajout des tris et des facettes pour filtrer davantage le corpus obtenu ;
    L’affichage non pas d’une mais de plusieurs « time-lines » pour comparer les états de collection de plusieurs titres à la fois ;
    De nouvelles fonctionnalités d’export

    CLIC : Une fois la fonctionnalité déployée, les utilisateurs peuvent la tester et signaler les bugs dans un formulaire web intégré à l’outil de gestion de projet

  • Illustration avec l’exemple du développement de la nouvelle version de Periscope : En effet, il fallait faire évoluer Periscope, pour répondre à plusieurs besoins : 1) ceux des usagers professionnels qui souhaitent un outil plus fin
    2) ceux du CTLes qui souhaite faire de Périscope la base unique de gestion des PCPP
    3) ceux de l’Abes, qui souhaitent enrichir Périscope d’un module d’export efficace pour que les usagers puissent gagner en autonomie Le développement de nouveaux plans thématiques de conservation partagée des périodiques, suite aux appels à projets lancés par CollEx-Persée montre l’accélération que connait le secteur de la gestion des périodiques.


    Au moment de parler de l’équipe :
    CLIC : Dans la méthodologie SCRUM, il est décidé d’intégrer les usagers professionnels dès la phase de sélection des futures fonctionnalités de l’outil et avant même tout travail technique sur l’application, pour répondre au mieux à leurs besoins.
    -> Pour le projet « Nouvelle version de Periscope » :
    Au moment de parler du sprint :
    Attention : 1-4 semaine ou 3-5 ?? Préciser qu’à l’Abes c’est plutôt 3-5 semaines entre deux sprints

    CLIC :
    La méthode utilisée est une méthode Agile : « en mode SCRUM », avec des « sprints » de développement informatique dont on fait le debrief en « revue de sprint ». Les tests et les retours des usagers ont lieu au fil de l’eau, ce qui permet de rectifier le tir si l’on s’engage sur une voie de garage. -> Pour le projet « Nouvelle version de Periscope » : les nouvelles fonctionnalités développées à chaque nouveau sprint : Un module de recherche plus riche et modulable ;
    L’ajout des tris et des facettes pour filtrer davantage le corpus obtenu ;
    L’affichage non pas d’une mais de plusieurs « time-lines » pour comparer les états de collection de plusieurs titres à la fois ;
    De nouvelles fonctionnalités d’export

    CLIC : Une fois la fonctionnalité déployée, les utilisateurs peuvent la tester et signaler les bugs dans un formulaire web intégré à l’outil de gestion de projet

  • (proposition AFE en replacement diapo 72)

    Rappel du Contexte :
    Lors de la session parallèle “Comment faciliter la co-construction d’applications au sein des réseaux de l’Abes” organisé pendant les Journées Abes 2019, il a été proposé aux établissements de profiter de cet espace pour partager leurs réalisations informatiques en rapport avec les services de l’Abes. Les codes sources des réalisations pourront ainsi être avantageusement centralisés afin de profiter d’une meilleure visibilité nationale et de favoriser la co-construction d’application entre établissements.

    Visible sur :
    Plateformes code.etalab.gouv.fr softwareheritage.org

  • (proposition AFE en remplacement diapos 72 -->78 )


  • Beaucoup d’autres actions sont nécessaires pour que votre travail au sein des réseaux puisse s’effectuer de la meilleure façon. Cette courte vidéo permet de rendre hommage à ce « travail de l’ombre »

  • https://view.genial.ly/6138cc7405fb130dd3a18592

×