NICOLAS BEUDON,
CONSERVATEUR DES BIBLIOTHÈQUES,
CONSULTANT-FORMATEUR
NICOLAS.BEUDON@GMAIL.COM
@MR_KOCHKA
HTTP://LRF-BLOG.C...
OÙ SOMMES NOUS ?
Réponse : Bibliothèque publique de Berkeley
(Californie)
OÙ SOMMES NOUS ?
Réponse : Bibliothèque publique de Sacramento
(Californie)
OÙ SOMMES NOUS ?
Réponse : Bibliothèque publique de
Cherbourg
C’EST QUOI DES « COLLECTIONS
ATYPIQUES » ?
• « Autre chose que des livres ? »
• « Autre chose que des produits culturels ?...
CINQ GRANDES CATÉGORIES
• Les outils
• Les instruments de musique
• Le matériel informatique et
électronique
• Les graines...
UN INVENTAIRE À LA PRÉVERT
• Des télescopes (Ann Arbor, Michigan)
• Des machines à coudre (Sacramento, Californie)
• Des a...
QUELQUES (RARES) EXEMPLES
FRANÇAIS
• Les
grainothèques
(et leurs limites)
• Le prêt
d’instruments
de musique :
une offre q...
UN PHÉNOMÈNE PROPREMENT
ANGLO-SAXON ?
• Une tradition ancienne (la bibliothèque d’outil de la
bibliothèque de Grosse point...
LE PRÊT D’OBJETS EN DEHORS
DES BIBLIOTHÈQUE
La cravate solidaire Les autocollants
Pumpipumpe
Les « bricothèques »
POURQUOI DES COLLECTIONS
ATYPIQUES ?
• Répondre à un besoin (fort en temps de
crise)
• Promouvoir l’économie circulaire, l...
QUELLE MISSION ? RÉPONSES
AMÉRICAINES
• “Our mission is to be the community's catalyst for lifelong learning.” (Chattanoog...
QUELLE MISSION ? RÉPONSES
AMÉRICAINES
« [Le prêt d’objets] est une
mission nouvelle uniquement si
vous avez une vision étr...
QUELLE MISSION ? UNE RÉPONSE
FRANÇAISE ?
T. Giappiconi, « Les
dimensions politiques et
stratégiques de l'évaluation
en bib...
PRÊTER ET ÉCHANGER AU-DELÀ DES
COLLECTIONS ?
• Steeple à la médiathèque de
Languidic : un service
d’échange de savoirs et ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Congrès ABF 2016 - Les collections atypiques : un état des lieux

410 vues

Publié le

Congrès ABF 2016
Vendredi 10 juin - 14h15

Intervention de Nicolas Beudon - Chef du service Arts et littératures, BPI

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
410
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Congrès ABF 2016 - Les collections atypiques : un état des lieux

  1. 1. NICOLAS BEUDON, CONSERVATEUR DES BIBLIOTHÈQUES, CONSULTANT-FORMATEUR NICOLAS.BEUDON@GMAIL.COM @MR_KOCHKA HTTP://LRF-BLOG.COM Congrès de l’abf 2016 Table ronde « Collections » Les collections atypiques : Un état des lieux
  2. 2. OÙ SOMMES NOUS ? Réponse : Bibliothèque publique de Berkeley (Californie)
  3. 3. OÙ SOMMES NOUS ? Réponse : Bibliothèque publique de Sacramento (Californie)
  4. 4. OÙ SOMMES NOUS ? Réponse : Bibliothèque publique de Cherbourg
  5. 5. C’EST QUOI DES « COLLECTIONS ATYPIQUES » ? • « Autre chose que des livres ? » • « Autre chose que des produits culturels ? » • « Autre chose que des documents ? » • Les antécédents : •Les objets patrimoniaux (Monnaies, médailles, instruments de chirurgie, etc.) •Ludothèques (1967) •Artothèques (1961, 1976 en bibliothèque) •Le prêt sur place de petit matériel pratique (lunettes, loupes, lutrin…)
  6. 6. CINQ GRANDES CATÉGORIES • Les outils • Les instruments de musique • Le matériel informatique et électronique • Les graines •…Et le reste
  7. 7. UN INVENTAIRE À LA PRÉVERT • Des télescopes (Ann Arbor, Michigan) • Des machines à coudre (Sacramento, Californie) • Des aiguilles à tricoter (Grosse Pointe, Michigan) • Des moules à gâteaux (Portland, Oregon) • Un fond vert pour incrustation vidéo (Skokie, Illinois) • Des spots internet mobiles (New-York Public Library) • Des consomètres (Portsmouth, New Hampshire) • Des drapeaux (Burlington, Vermont) • Un chien thérapeute (Yale law school library) • Des costumes de père Noël (Bolivar, Mississippi) • Etc.
  8. 8. QUELQUES (RARES) EXEMPLES FRANÇAIS • Les grainothèques (et leurs limites) • Le prêt d’instruments de musique : une offre qui se développe en BM •Le prêt de matériel d’étude en BU (ordinateurs, liseuses, chargeurs,
  9. 9. UN PHÉNOMÈNE PROPREMENT ANGLO-SAXON ? • Une tradition ancienne (la bibliothèque d’outil de la bibliothèque de Grosse pointe a été créée en 1943) • Des établissements ont construit leur identité sur ce type d’offre : • La collection « unusual stuff » de la bibliothèque d’Ann Arbor • Le service « Library of Things » de la bilbiothèque de Sacramento • La grainothèque de la bibliothèque de Pima • Etc. • Une tendance actuelle : des dizaines d’articles dans la presse généraliste et professionnelle ces 5 dernières années
  10. 10. LE PRÊT D’OBJETS EN DEHORS DES BIBLIOTHÈQUE La cravate solidaire Les autocollants Pumpipumpe Les « bricothèques »
  11. 11. POURQUOI DES COLLECTIONS ATYPIQUES ? • Répondre à un besoin (fort en temps de crise) • Promouvoir l’économie circulaire, le développement durable • « Rematérialiser » • Remplir la mission traditionnelle des bibliothèques
  12. 12. QUELLE MISSION ? RÉPONSES AMÉRICAINES • “Our mission is to be the community's catalyst for lifelong learning.” (Chattanooga Public Library) • “The mission of The New York Public Library is to inspire lifelong learning, advance knowledge, and strengthen our communities.” (New York Public Library) • “The Seattle Public Library brings people, information and ideas together to enrich lives and build community.” (Seattle Public Library) • “The Boston Public Library's mission is to preserve and provide access to historical records of our society, and to serve the cultural, educational, and informational needs of the people of the City and the Commonwealth.” (Boston Public Library) • “We are the "People's University," the center of learning for a diverse and inclusive community.” (Cleveland Public Library) • etc. Exemples cites par Alex Lent, “Circulating Unusual Items” Source : http://www.alexlent.org/portfolio/NELA2015.pdf
  13. 13. QUELLE MISSION ? RÉPONSES AMÉRICAINES « [Le prêt d’objets] est une mission nouvelle uniquement si vous avez une vision étroite des bibliothèques… Elles ont toujours permis d’accéder à des ressources rares et difficiles à trouver. Mais ce n’est plus le cas des livres à présent, c’est la raison pour laquelle l’usage des collections évolue. » Eli Neiburger, Directeur de la bibliothèque Ann
  14. 14. QUELLE MISSION ? UNE RÉPONSE FRANÇAISE ? T. Giappiconi, « Les dimensions politiques et stratégiques de l'évaluation en bibliothèque », BBF, n° 3, 2008
  15. 15. PRÊTER ET ÉCHANGER AU-DELÀ DES COLLECTIONS ? • Steeple à la médiathèque de Languidic : un service d’échange de savoirs et de compétences http://fr.slideshare.net/acim _asso/le-rseau-dchange-de- savoirs-entre-adhrents-de- la-mdiathque-languidic- avec-steeple

×