Polo

103 vues

Publié le

cour

Publié dans : Art & Photos
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
103
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Polo

  1. 1. Historique de l’islam : Mahomet,nait,suivantlatradition,vers570 à la mecque,une petite ville de laregionduhedjazau milieude lapartie occidentale de lapeninsulde arabique,nonloinde lamerrouge. D’une manière generale,l’arabietraverse àcette époque une periode desastreuse etse trouve en grande partie dévastée etruinée,enproie àune certaine anarchie. Mahometvoitle jour au seinduclanhashimune branche au statut élevé de lapuissance tribudes quraysh maisqui a perdude soninfluence seinde laville dontle commerce cavanierrenaissantest dominé parle clan Umayya. Mahamet connaitune enfance peniblèe marquéeparlapauvreté. Son père meurtavantsa naissance etsa alorsqu’il n’aque six ans.Il estalorsrecueilli parsongrand père Abdal-Muttalibpuis,àlamort de ce dernier,parsononcle AbuTalib,lepère de Ali,qui dirige desormaisle clanHashin. Arrivé à l’age adulte,depourvude fortune,ilembrasselacarrière commercialeenaccommpagnant lescaravanesnotammentensyrie oulatradition veutqu’unmoine reconnaissesurlui le signe de la vocationprophetique. Il entre au service d’une riche veuvedunomKhadizaqui lui confie sesaffairesetqui l’epouse bientôt,mettantMahametàl’abri dessoucismaterielsetlui conferantune certaine reconnaissance sociale àla Mecque.De cette union,ilaplusieursenfantdontseulessurvirentquatresfilles. Les annéessuivantesde savie sontpeudocumentéesetl’onignore precisementlesinfluences exterieursqui ontpus’exercersurlui durantcette periode. C’estquandil a une quarantaine d’annéesvers610,que s’opère le changementdeterminantdansson destin:àcette epoque,ilprisl’habitude de se retirerdanslesgrottesdesenvironsde laMecque,à l’instarde ce que font leshunafadesascrètesde tendance monothéiste il yvitalorsune experience spirituelle fortequi faitentendre une voix,pluspartassimilée àcelle de l’ange Gabriel.Celle-ci lui enjointde « reciter» la parole de Dieu. Mais Mahometcraint d’avoirperdularaisonet ne s’ouvre de sonexperience qu’auprèsde son epouse qui l’engageàaccomplirsondestinprophetique puisaprèsd’unpetitcercle comprenantson cousinAli etsonaffranchi etfilsadoptif. Aprèsquelquesannées d’hésitation,Mahometentreprendde rendre publiquessesrévelations mais,si sapredicationgagne àsa cause quelquesadaptesessentiellementissusde clande statut inferieursensiblesaux reformespronees,ellelui alière lesfamillesinfluentesde l’aristocratie mecquoise etune partie de lapopulationqui voitd’unmauvaisœil le monatheisme prechépar Mahometainsi que sesattaquescontre desdivinitéstraditionnelles. En effet,celles-ci risquentde soperlaprosperitéeconomiquede lacité,liée aux foiresetaux pélérinages,tandisquele rejetdescultesancestraux risque de fragiliserle statutsocial desgrandes familles.
  2. 2. Certainsdesnouveaux disciplesdépourvusde parentèle capablede lesdefendresontalorsl’objetde persecutionsetsontcontraintsde s’exilerenAbyssinievers615,oulesacccueille le Neguschrétien. Mahometest l’objetde vexationmaisbénéficie de laprotectionde sononcle AbuTalib,cepedantce derniermeuren619 et estremplacé àla tete duclan par un autre de sesonclesAbuLahablui hostil. Avecla mortde sa première epouse àlameme epoque,Mahometaperdutoussesappuisetest contraintde chercherdessoutienshorsd’une villequi lui le rejette,nonsousavoirconverti quelques notablescomme AbuBakret Umar. Mahometcherche vainementàtoucherlapopulationde laville voisine de Taif avantde trouverun accord avec la ville plusseptentrionalede Yathribou,en621,leshabitantslui demandentde trancher un conflitentre deux tributsprincipales.Le succèssde cette mediationgagne àsa cause une partie deshabitantsde la ville qui reconnaissentsonautorité,renoncentaux idolesetlui promettentlors d’une rencontre àAgada de l’accueilliretde le proteger. L’année suivante marque la « migration» hijraou « hegire » despartisansmecquoisde Mahomet qui,ounombre d’une septantaine,abandonnentalorsprogressivementlaMecque pourYathrib. Mahometet AbuBakr sont lesderniersàpartir,le 24 septembre 622date que retientplustardUmar pour marquerle debutducalendriermusulman. Periode medinoise Yathribest egalementappeléeMadinatal-nabi la« ville duprophète » ouMedine. La, Mahometse nue enchef unificateurd’unEtatthéocratique monothéiste qui depasse lesdivisions tribalestraditionnelles,commencantparformerune communauté unique entrelesMuhajumles « emigrants» mecquoisetlesAmsarlesAuxiliaires(duprophète) convertisde Medine. Cette communauté supra-tribale reuniesousl’autorité de Mahometse concretise àtraversun ensemblede documents,connussousle nomde « constitutionde Medine» parleshistoriens modernes,qui preciselesdroitsetdevoirsdesdifferentsgroupesmedinois,musulmans,juifset polythéistes.Cette nouvellecommunauté de nature religieuse l’umma. Rapidementaprèssonarrivée àMedine,Mahometse transforme enchef de guerre etnpour subveniraux besoinsde ceux qui l’ontsuivi,organise desexpeditionscontre lescaravanes mecquoises,malgrelesreticencesde sesdisciple tantMuhajumqu’Ansar. Mais le succèsde al-Nakhlaen624 dissipe leursinquietudesetpermetaux musulmansde remporter la meme année une bataille àBakrassurant à Mahometun prestige croissantqui lui permetde s’allieràdestribusde Bédouinsetde poursuivre sesraids. Mais lesmusulmans esssuientegalementunserieux revers,en625 à Uhudaux porte de Medine ou Mahometest bléssé etil s’enfautde peuque lesMecquois,renforcéspardesBédouins,ne s’emparentde Medine l’annéesuivante.laville ne doitsonsalutqu’aunfossé creusé pourdefendre une partie nonprotégée de lacité ouvrage qui donne ceux qui ne s’accordentpasavec lesprojetsde Mahometse retrouventecartésetl’oppositioninterne àMedine,qui inquiète Mahomet,estmatée : deux tribusjuifssontchasséesde lavilleen 624 puis625 etla troisième estdeciméeen627 l’oppositiondesmunafiqun« hypocrites » lesconvertisqui marquentune certaine distancecritique
  3. 3. avecMahomet,estelle aussi momentanementjugulée.cedernierpeutalorsse consacrerà la préparationde sonretourà la Mecque En 630 la communaute musulmane etantdevenue importante Mahometvadeciderde retournerala Mecque avec sescompagnons,ilsdetruisentlesidolesàlaKaabaet convertissentlesmecquoisqui deviendraplutardlacapitale de ce allait etre empiremusulmane. En 632 le prophète meurtaprèsavoirconvertisl’Arabie danssamajorité alareligionmusulmane. Au lendemainde lamortdu prophète,une polemique eclanteautourde sasuccessionentre ses quatre plusgrandscompagnonspar ce qu’il n’avaitpasde filspouvantle succederetaussi le pouvoir n’étaitpasinstitutionnalisé.C’estainsiqu’apparaitle khalifatet,sonbeaupère BouBakr premier khalife. AbouBakr sera succederparOumar pour assurerlagestionde lacommunauté de 634 à 644. Les oppositionsinternespersistant,Oumarseraassasiné :aprèsvintOthmancomme 3 khalife de 644 à 656. Lesdivergencesdevenantde plusenplusgrand,Othmanseraasasiné àsontour. En fin,aprèsla mortd’Othman,Alyseranommé 4khalife. La désignation d’Alyvaprofondémentdiviserlacommunauté musulmane ;d’une partlesshute (partisans) qui pensentque le Khalife devait être unmembre directde lafamille duprophète;de l’autre les sunnites qui pensentque toutbonmusulmanrespectantlasunnapouvaitdevenirkhalife. Section1 : L’organisationdespouvoirsdeskhalifes On peutdistinguertroistempsdansl’établissements de l’institution khalifale:  Une période de tâtonnementmarquerparla personnalitédes quatre premierskhalifes rachidouns  Une période unpeupluslongue dominéeparladynastie desomeyyadesaucoursde la quelle l’institutionkhalifale s’affère etaccuse sescaractères laïcs En fin,lapériode abbasside,pleinementthéocratique,qui conservel’ensemble descaractères généraux de l’institution,maisles précises avantd’amorcerle déclinde l’institution. Un califatou khalifat(arabe) estle territoire reconnaissantl’autorité d’uncalife(arabe)successeurde Mahometle prophète de l’islamdansl’exercice politiquedupouvoir.Ce motsertaussi à designerle regime politique lui-même etlapériode pendantlaquelle il s’exerce. Paragraphe 1 : leskhalifesRachidouns Les califes bienguidé (arabe al-khulafaur-Rashidun) estunterme employé dansl’islam sunirite et,en règle générale,pourse rapporteraux quatre premiercalifesqui sontconsidéréscomme deschefs modèlesetayantsuivi scrupuleusementlavoie de Mahomet.Ils étaientpourlaplupartles compagnonstrèsprochesdu prophète,etleursuccessionn’étaitpashéditaire,unpointqui deviendralacoutume pourles successions musulmanes postérieures.Le conceptde « calife bien guidé » vientde dysnatie abbasside etest fondé surle hadithouMahometà dit« tenezfermementa monexemple (sunna) etcelui descalifesbienguidés.Ces Rauchions furentsoitélusparune
  4. 4. commissionoubienchoisi parle prédecesseur,aprèslamortde Mahomet.Dans l’ordre,lesquatres califes. La désignation despremierskhalalifesse fitsurlabase de l’élection (labaya) etladésignation testamentaire La désignation testamentaire : Aprèsl’électiondupremier khalife,leprocédé de labayase trouvaremplacé par unprocédé totalementdifférent:l’interventiondirecte dukhalifedansladésignationtestamentaire sanspour autant qu’il yaithérédité. L’election : L’élection futpratiquée pourle premier et4ème khalife.AbouBakretAly.Le khalife estchoisi parun petitgroupe de personnes influentesdanslacommunauté qui le reconnaissentcomme le chef.Par deux fois,l’élection se feradanslahâte. Paragraphe 2 : leskhalifesomeyades La dynastie desomeyadesestnée dansdestroublesde guerre civile.Il n’estdoncpasétonnantque son premierbutaitété de renforcerl’autorité dukhalife.Celaapparut même d’autantplus nécessaire àMuawiyaque son prédécesseurAli avaitdéchudansunpremiertempsdukhalifatpar desarbitres.Lesomeyadesyparvinrentpardesmoyens,divers assurant lasécularisationdu pouvoir et sa continuité.

×