Epimysium	  =	  Aponévrose	                                                                  péri-­‐musculaire	           ...
Lésions	  musculaires	  récentes	  
Contusion	  Droit	  antérieur/Vaste	  intermédiaire	  (vs	  fémur)	                                                       ...
Echographie	  musculaire	  (grade	  1)	  
Echographie	  musculaire	  (grade	  2	  et	  3)	  
Spécificités	  lésions	  aigues	  de	  la	  Cuisse	  
Quadriceps	  
Décollement	  myo-­‐    aponévrotique	  	    DA/cloison	  centrale	        Rupture	  droit	  antérieur	  Insertion	  haute...
 Ischio-­‐jambiers	  
Désinsertion	  myo-­‐aponévrotique	  ST/SM	  	  BF	  (LP/CP,	  1/3	  inf	  cuisse)	  :	  lame	  hypoéchogène	  entre	  mus...
Rupture	  ½	  tendineux	  1/3	  inférieur	  (ax/sag)	  Muscle	  hyperéchogène/battant	  de	  cloche/rupture	  fraiche	  
Même	  patient	  Rupture	  ½	  tendineux	  	    1/3	  inférieur	  IRM	  
Adducteurs	  InserCon	  pubienne	    Les	  muscles	  adducteurs	  forment	  un	  triangle	  à	  la	  face	    interne	  d...
Adducteurs	  Couche	  superficielle	  
Adducteurs	  
Anatomie	  Echographique	  Adducteurs	                                                         Axial	  :	  S	  vs	  P	    ...
Lésion	  oedémato-­‐hémorragique	  long	  adducteur	                                                  Cuisse	  gauche	   C...
Désinsertion pubienne LA : Traitement par PRP                   J0 / 9 cc          J8 / 7 cc INITIAL             PRP      ...
Principes d’action du PRPIntervient aux 3 étapes de la réparation              tissulaire :*phase inflammatoire : plaquett...
Accélérer	  le	  processus	  de	  cicatrisation	  naturelle	  en	  fabriquant	  une	  «	  bonne	  cicatrice	  »	  sans	  fi...
Muscles	  mollet	                      GM	                   médial	  et	                    latéral	                   So...
Désinsertion	  jumeau	  interne	              Tennis	  Leg	  /ponction	  hématome	  +/-­‐	  PRP	                          ...
Divers	  Muscles	    Rupture	  biceps	  brachial	  /	  brachial	  antérieur	    Rupture	  grand	  pectoral	    Paroi	  ...
Paroi	  abdominale	  
Hématome	  oblique	      interne	  
Talonnade	   APS	  moyenne	  normale	  APS	  latérale	  hématome	  +	  	     muscle	  abducteur	  V	  Infiltration	  thérap...
IRM	  Talonnade	  
Evolution	  et	  évaluation	  de	  la	  cicatrisation	  ?	  	  
Nodule	  cicatriciel	  hyper-­‐échogène	  Droit	  antérieur	  	  Hernie	  Musculaire	  trans-­‐aponévrotique	  	   repos/c...
Collections	  superficielles	  récidivantes	  	  Epanchement	  de	  type	  Morel	  Lavallée/ne	  pas	  trop	  comprimer	  
 Rhabdomyolyse	  (infection,	  intoxication,	  effort	  prolongé)	   Tumeurs	  musculaires	  VS	   Myosite	  ossifiante	 ...
Imagerie	  de	  contrainte/Elastographie	  
Coefficient	  de	  dureté	  
Différence	  muscles	  superficiels	  et	  profonds	  
Lésions	  traumaCques	  du	  muscle	  
Cicatrices	  fibreuses	  
Anatomie	  axiale	  IRM	  facile	  !	    IRM	  «	  macroscopique	  »	  (groupes	  musculaires)	  Echographie	  «	  microsc...
ClassificaCon	  IRM	  lésions	  musculaires	    Les	  lésions	  musculaires	  sont	  classifiées	  de	  la	  manière	    su...
STIR	  Droit	  antérieur	  «	  auréolé	  »	   Exercice	  prémédité	  crée	    des	  «	  hypersignaux	  »	  
Décollement	  myo-­‐aponévrotique	  biceps	  fémoral	  vs	  1/2	  T	      Infiltration	  «	  liquidienne	  »	  fibres	  sans...
Rupture	  totale	  ischio-­‐jambiers	  :	  moignon	  rétracté	                           Chirurgical	                     ...
Rupture	  totale	  ischio-­‐jambiers	  :	  moignon	  rétracté	  
Traitement précoce évite cicatriceavec perte fonctionnalité muscle
Imagerie	  :	  rien	  ou	  échographie	  (dynamique,	     positionnelle)	  ou	  imagerie	  IRM	  en	  temps	  réel	  (scop...
Ressaut	  antérieur	  psoas	  iliaque	  	         sur	  éminence	  ilio-­‐pectinée	  IRM	  dynamique	  axiale	  en	  rotat...
Ressaut	  sur	  avulsion	    Avulsion	  du	  droit	  antérieur	  (EIAI)	  chez	  un	  jeune	  footballeur	  IRM	  postural...
Absorptiométrie bi-énergétique1/Une mesure réelle, Précise+++ et Reproductible+++             2/utilise RX à très basse do...
Comparatif masse molle homme/femme  Suivi rigoureux individuel du sportif
Les Indices   1/Indices Adipeux°total % graisse corps°Masse grasse/taille2°Ratio androide/gynoide°%MG tronc/%MG jambes°Rat...
Il ne faut pas trop perdre de gras :la force d’impact diminue, même si la performance            liée à un allègement augm...
Imagerie des Lésions Musculaires
Imagerie des Lésions Musculaires
Imagerie des Lésions Musculaires
Imagerie des Lésions Musculaires
Imagerie des Lésions Musculaires
Imagerie des Lésions Musculaires
Imagerie des Lésions Musculaires
Imagerie des Lésions Musculaires
Imagerie des Lésions Musculaires
Imagerie des Lésions Musculaires
Imagerie des Lésions Musculaires
Imagerie des Lésions Musculaires
Imagerie des Lésions Musculaires
Imagerie des Lésions Musculaires
Imagerie des Lésions Musculaires
Imagerie des Lésions Musculaires
Imagerie des Lésions Musculaires
Imagerie des Lésions Musculaires
Imagerie des Lésions Musculaires
Imagerie des Lésions Musculaires
Imagerie des Lésions Musculaires
Imagerie des Lésions Musculaires
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Imagerie des Lésions Musculaires

14 549 vues

Publié le

Publié dans : Santé & Médecine
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
14 549
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2 233
Actions
Partages
0
Téléchargements
330
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Imagerie des Lésions Musculaires

  1. 1. Epimysium  =  Aponévrose   péri-­‐musculaire   Image  anatomique   proche  des  coupes   échographiques+++  Péri  et  Epimysium   Fibre  musculaire  et  endomysium  anéchogènes   continuent  vers   Périmysium  et  Epimysium  échogènes/IRM  enthèse  tendineuse   =  fibres  conjonctives  qui  dessinent  le  muscle+++  
  2. 2. Lésions  musculaires  récentes  
  3. 3. Contusion  Droit  antérieur/Vaste  intermédiaire  (vs  fémur)   VI   DA  
  4. 4. Echographie  musculaire  (grade  1)  
  5. 5. Echographie  musculaire  (grade  2  et  3)  
  6. 6. Spécificités  lésions  aigues  de  la  Cuisse  
  7. 7. Quadriceps  
  8. 8. Décollement  myo-­‐ aponévrotique     DA/cloison  centrale   Rupture  droit  antérieur  Insertion  haute  et    partie  moyenne   Rechercher  une  hypervascularisation  au   doppler  couleur  au  voisinage  d’une   lésion  aponévrotique  
  9. 9.  Ischio-­‐jambiers  
  10. 10. Désinsertion  myo-­‐aponévrotique  ST/SM    BF  (LP/CP,  1/3  inf  cuisse)  :  lame  hypoéchogène  entre  muscles        
  11. 11. Rupture  ½  tendineux  1/3  inférieur  (ax/sag)  Muscle  hyperéchogène/battant  de  cloche/rupture  fraiche  
  12. 12. Même  patient  Rupture  ½  tendineux     1/3  inférieur  IRM  
  13. 13. Adducteurs  InserCon  pubienne    Les  muscles  adducteurs  forment  un  triangle  à  la  face   interne  de  la  cuisse  et  sont  composés  de  trois  couches  :    superficielle  avec  le  pectiné,  le  long  adducteur  et  le   gracile  qui  s’insèrent  au  bord  antérieur  du  pubis    moyenne  avec  le  court  adducteur      profonde  constituée  par  le  grand  adducteur  qui  naît   plus  en  arrière  sur  la  branche  ischio-­‐pubienne  
  14. 14. Adducteurs  Couche  superficielle  
  15. 15. Adducteurs  
  16. 16. Anatomie  Echographique  Adducteurs   Axial  :  S  vs  P   Pectiné   Long  adducteur   Court  adducteur   Grand  adducteur   Sagittal  :   Gracile  en  surface  
  17. 17. Lésion  oedémato-­‐hémorragique  long  adducteur   Cuisse  gauche   Cuisse  droite   axiale  contusion  axiale  normale   oedémato-­‐ hémorragique   Cuisse  gauche     sagittale  
  18. 18. Désinsertion pubienne LA : Traitement par PRP J0 / 9 cc J8 / 7 cc INITIAL PRP PRP
  19. 19. Principes d’action du PRPIntervient aux 3 étapes de la réparation tissulaire :*phase inflammatoire : plaquettes s’agrègent et libèrent facteurs de croissance (granules alpha) *phase proliférative : fibroblastes / Σ collagène cellules endothéliales / angiogénèse *épithélialisation puis remodelage
  20. 20. Accélérer  le  processus  de  cicatrisation  naturelle  en  fabriquant  une  «  bonne  cicatrice  »  sans  fibrose  (perte  élasticité)   Outre  la  reconstruction  des  cavités  ou  le  recollement  des   muscles   l’effet  antalgique  est  significatif  
  21. 21. Muscles  mollet   GM   médial  et   latéral   Soléaire  
  22. 22. Désinsertion  jumeau  interne   Tennis  Leg  /ponction  hématome  +/-­‐  PRP   avant   aprés  
  23. 23. Divers  Muscles    Rupture  biceps  brachial  /  brachial  antérieur    Rupture  grand  pectoral    Paroi  abdominale    Talonnade  
  24. 24. Paroi  abdominale  
  25. 25. Hématome  oblique   interne  
  26. 26. Talonnade   APS  moyenne  normale  APS  latérale  hématome  +     muscle  abducteur  V  Infiltration  thérapeutique   Corticoides  ?  PRP  ?  
  27. 27. IRM  Talonnade  
  28. 28. Evolution  et  évaluation  de  la  cicatrisation  ?    
  29. 29. Nodule  cicatriciel  hyper-­‐échogène  Droit  antérieur    Hernie  Musculaire  trans-­‐aponévrotique     repos/contraction    
  30. 30. Collections  superficielles  récidivantes    Epanchement  de  type  Morel  Lavallée/ne  pas  trop  comprimer  
  31. 31.  Rhabdomyolyse  (infection,  intoxication,  effort  prolongé)   Tumeurs  musculaires  VS   Myosite  ossifiante  circonscrite   DOMS  syndrome            (Muscle  soreness  24-­‐72  hours  after  your  workout,  delayed  onset  muscle  syndrome,   caused  by  a  build  up  of  lactic  acid  in  the  muscles,  or  microtears  into  the  muscle   caused  by  repeated  contractions)  
  32. 32. Imagerie  de  contrainte/Elastographie  
  33. 33. Coefficient  de  dureté  
  34. 34. Différence  muscles  superficiels  et  profonds  
  35. 35. Lésions  traumaCques  du  muscle  
  36. 36. Cicatrices  fibreuses  
  37. 37. Anatomie  axiale  IRM  facile  !   IRM  «  macroscopique  »  (groupes  musculaires)  Echographie  «  microscopique  »  (structure  pennée)  
  38. 38. ClassificaCon  IRM  lésions  musculaires    Les  lésions  musculaires  sont  classifiées  de  la  manière   suivante:    *Grade  I:  présence  de  zones  oedémateuses  et   hémorragiques,  mais  préservation  de  la  morphologie   du  muscle.    *Grade  II:  présence  de  zones  oedémateuses  et   hémorragiques,  rupture  de  moins  de  50%  des  fibres   musculaires.    *Grade  III:  présence  de  zones  oedémateuses  et   hémorragiques,  rupture  de  plus  de  50%  des  fibres   musculaires.  
  39. 39. STIR  Droit  antérieur  «  auréolé  »   Exercice  prémédité  crée   des  «  hypersignaux  »  
  40. 40. Décollement  myo-­‐aponévrotique  biceps  fémoral  vs  1/2  T   Infiltration  «  liquidienne  »  fibres  sans  rupture   L’œdème  fait  apparaître  en  IRM  les  fibres  :  contraste  !     STIR   Diffusion  
  41. 41. Rupture  totale  ischio-­‐jambiers  :  moignon  rétracté   Chirurgical   Rupture  insertion  ischion  
  42. 42. Rupture  totale  ischio-­‐jambiers  :  moignon  rétracté  
  43. 43. Traitement précoce évite cicatriceavec perte fonctionnalité muscle
  44. 44. Imagerie  :  rien  ou  échographie  (dynamique,   positionnelle)  ou  imagerie  IRM  en  temps  réel  (scopie  IRM)  +  bursite  fascia  lata  si  pré-­‐opératoire  Ressaut  externe  (snapping  hip  syndrome)    :  danseuse  =  sensaCon  de  claquement  perçue  sur  lextérieur  de  larCculaCon  lors  des  mouvements  de  hanche  *FroWement  audible  du  fascia  lata  (bande  fibreuse)  sur  le  grand  trochanter  en  flexion-­‐extension  ou  rotaCon  *Tenseur  du  fascia  lata  permet  RI    fémur  +  flex  +  abd  cuisse  sur  bassin,  forme  avec  le  grand  fessier  un  couple  foncConnel  (deltoide  fessier)  
  45. 45. Ressaut  antérieur  psoas  iliaque     sur  éminence  ilio-­‐pectinée  IRM  dynamique  axiale  en  rotation  à  hauteur  de  l’éminence  ilio-­‐pectinée    
  46. 46. Ressaut  sur  avulsion   Avulsion  du  droit  antérieur  (EIAI)  chez  un  jeune  footballeur  IRM  posturale  en  rétroflexion  sagittale  pour  insertion  et  ressaut  
  47. 47. Absorptiométrie bi-énergétique1/Une mesure réelle, Précise+++ et Reproductible+++ 2/utilise RX à très basse dose 3/Infos+++ : gras/muscle/os/indicesFournit une mesure globale et des mesures détaillées
  48. 48. Comparatif masse molle homme/femme Suivi rigoureux individuel du sportif
  49. 49. Les Indices 1/Indices Adipeux°total % graisse corps°Masse grasse/taille2°Ratio androide/gynoide°%MG tronc/%MG jambes°Ratio MGtronc/membres2/Indices Masse Maigre°masse maigre/Taille2°mma/taille2
  50. 50. Il ne faut pas trop perdre de gras :la force d’impact diminue, même si la performance liée à un allègement augmente

×