Méthodes Agiles
L’essentiel de KANBAN.
ahmed@javawild.com
Présentation
IED JAVA J2EE SOA
Méthodes Agiles
A.ETTARROUZI
 L’Agilité
• Une culture évoluée de la gestion de projet.
• Une approche moderne et contemporaine de l’ingénierie
logicie...
L’approche agile:
•Adaptative.
•Itérative.
•Incrémentale.
•Un savoir-faire.
•Un savoir-être.
 Objectifs
• Pallier aux manques des méthodes
classiques.
• Augmenter l’implication du client ou de
l’utilisateur lors du...
 Statistique
1: Source : The CHAOS Manifesto, The Standish Group, 2012.
 Origines et évolution :
Dans les années 1950, TOYOTA adopte une
approche agiles (Lean Software)
En 1986, Barry Boehm f...
 Valeurs
 Les individus et leurs interactions plus
que les processus et les outils.
 Des logiciels opérationnels plus
q...
 Principes
Les 12 principes de l’agilité, comme les a mentionnés le Manifeste Agile
consistent à :
1. Prioriser la satisf...
 KANBAN
 KANBAN est un terme japonais qui signifie
« étiquette ».
 La méthodologie KANBAN a été formalisée en
2010 par ...
L’adoption de KANBAN consiste à :
 Diviser le travail en tâches ou éléments à assimiler à des
fiches.
 Représenter les é...
 Vocabulaire KANBAN
BACKLOG : il représente une liste de tâches ou de
fonctionnalités nécessaires pour la réalisation du...
 Vocabulaire KANBAN (suite)
ELEMENT : il représente une ou plusieurs tâches ou
une ou plusieurs fonctionnalités à réalis...
 Vocabulaire KANBAN (suite)
 TRIAGE : L’opération du tri entre les idées
importantes et les idées moins importantes.
 D...
 Fondations de KANBAN
Les 3 fondations de la méthode KANBAN
sont les suivantes :
Commencer par le travail actuel.
Respe...
 Pratiques de KANBAN
Un processus KANBAN englobe en
général 6 types de pratiques.
Ces pratiques sont :
 La visualisation...
Visualisation
 Dans un processus KANBAN, la pratique de
visualisation consiste à rendre visible l’état du projet en
utili...
Pilotage et mesure
 Le pilotage de la gestion du mouvement des éléments
le long des activités est géré par des indicateur...
Amélioration
 Les blocages et les problèmes rencontrés constituent
l’élément déclencheur d’un dialogue collaboratif au se...
 L’exécution PDSA
La démarche KANBAN est tirée du modèle PDSA :
 La phase Plan (planifier) consiste à dégager un
modèle ...
 Le modèle PDSA
Les 4 phases d’une démarche KANBAN sont les
suivantes :
La phase de conception : le concepteur procède
...
La phase d’étude : ensemble, l’équipe et le concepteur
étudient la réaction du système aux règles instaurées
lors de la p...
 SCRUMBAN
SCRUMBAN est un modèle de développement basé sur les
deux méthodes agiles KANBAN et SCRUM. SCRUMBAN se
base sur...
Références
 Claude Aubry . 2011. SCRUM. Paris :
Dunod, 2011. ISBN 978-2-10-056320-3.
 Laurent Morisseau. 2012. KANBAN po...
Sites recommandés
http://www.agilealliance.org
http://www.agilezen.com
http://availagility.co.uk
http://leankit.com
http:/...
Méthodes Agiles, L’essentiel de KANBAN.
Méthodes Agiles, L’essentiel de KANBAN.
Méthodes Agiles, L’essentiel de KANBAN.
Méthodes Agiles, L’essentiel de KANBAN.
Méthodes Agiles, L’essentiel de KANBAN.
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Méthodes Agiles, L’essentiel de KANBAN.

24 037 vues

Publié le

Méthodes Agiles, L’essentiel de KANBAN.

Publié dans : Ingénierie

Méthodes Agiles, L’essentiel de KANBAN.

  1. 1. Méthodes Agiles L’essentiel de KANBAN.
  2. 2. ahmed@javawild.com Présentation IED JAVA J2EE SOA Méthodes Agiles A.ETTARROUZI
  3. 3.  L’Agilité • Une culture évoluée de la gestion de projet. • Une approche moderne et contemporaine de l’ingénierie logicielle. • Un mouvement révolutionnaire qui métamorphose le projet, la structure ou l’entreprise. • Les pratiques de l’agilité apportent des solutions nouvelles à des problématiques de projet. • L’agilité est un courant qui se développe à l’ échelle mondiale.
  4. 4. L’approche agile: •Adaptative. •Itérative. •Incrémentale. •Un savoir-faire. •Un savoir-être.
  5. 5.  Objectifs • Pallier aux manques des méthodes classiques. • Augmenter l’implication du client ou de l’utilisateur lors du processus du projet. • Adaptation aux changements. • Garantir la satisfaction du client. • Assurer une bonne qualité des livrables. • Aboutir à une vie meilleur des équipes. • Rentabiliser, accélérer, sécuriser et fiabiliser les processus.
  6. 6.  Statistique 1: Source : The CHAOS Manifesto, The Standish Group, 2012.
  7. 7.  Origines et évolution : Dans les années 1950, TOYOTA adopte une approche agiles (Lean Software) En 1986, Barry Boehm formalise le processus agile spirale En 2001, la publication officielle du texte du manifeste agile voit le jour.
  8. 8.  Valeurs  Les individus et leurs interactions plus que les processus et les outils.  Des logiciels opérationnels plus qu’une documentation exhaustive.  La collaboration avec les clients plus que la négociation contractuelle.  L’adaptation au changement plus que le suivi d’un plan.
  9. 9.  Principes Les 12 principes de l’agilité, comme les a mentionnés le Manifeste Agile consistent à : 1. Prioriser la satisfaction du client. 2. Accepter les changements. 3. Livrer en permanence des versions opérationnelles de l’application. 4. Assurer, le plus souvent possible, une coopération entre l’équipe du projet et le client. 5. Construire des projets avec des intervenants motivés. 6. Favoriser le dialogue direct. 7. Mesurer l’avancement du projet en fonction de l’opérationnalité du produit. 8. Adopter un rythme constant et soutenable pour tous les intervenants du projet. 9. Contrôler continuellement l’excellence de la conception et la bonne qualité technique. 10. Privilégier la simplicité en évitant le travail inutile. 11. Auto-organiser et responsabiliser les équipes. 12. Améliorer régulièrement l’efficacité de l’équipe en ajustant son comportement.
  10. 10.  KANBAN  KANBAN est un terme japonais qui signifie « étiquette ».  La méthodologie KANBAN a été formalisée en 2010 par David Anderson.  Basée sur le principe de la limitation du nombre de travaux à faire (TAF).  L’objectif de KANBAN est d’éviter le gaspillage en assurant l’amélioration continue du processus.  L’équipe définit les limites du TAF pour chaque étape du processus KANBAN.  Le flux du travail est contrôlé visuellement; il s’agit d’un flux tiré.  L’équipe peut suspendre le processus afin de résoudre un problème bloquant.
  11. 11. L’adoption de KANBAN consiste à :  Diviser le travail en tâches ou éléments à assimiler à des fiches.  Représenter les étapes du flux de travail sous forme de colonnes.  Fixer une limite pour chaque étape.  Pour chaque étape, mesurer et optimiser le temps consacré à la réalisation et la finalisation de chaque tâche ou élément.  L’équipe arrête le processus afin de se concentrer sur la résolution des problèmes bloquants avant le réta- blissement du flux de travail (Workflow).
  12. 12.  Vocabulaire KANBAN BACKLOG : il représente une liste de tâches ou de fonctionnalités nécessaires pour la réalisation du projet. CARTE : elle représente un élément du travail, elle peut être visuelle ou virtuelle (ex : fonctionnalité ou anomalie). SYSTEME : il est fondé sur le processus existant et il est représenté par un flux tiré. LIMITE : pour chaque activité du processus, une limite à ne pas dépasser est établie. TABLEAU : il représente la visualisation virtuelle ou physique du système KANBAN. METHODE KANBAN : une conduite du changement visant l’amélioration continue.
  13. 13.  Vocabulaire KANBAN (suite) ELEMENT : il représente une ou plusieurs tâches ou une ou plusieurs fonctionnalités à réaliser. CAPACITE : elle représente le nombre d’éléments en cours. CADENCE : elle incarne le rythme des cycles. FILES D’ATTENTE : une file entre deux activités. INJECTION : une stratégie d’ajout d’éléments dans le système KANBAN basée sur une priorisation en fonction des coûts et de la valeur.
  14. 14.  Vocabulaire KANBAN (suite)  TRIAGE : L’opération du tri entre les idées importantes et les idées moins importantes.  DAILY MEETING : réunion d’équipe pour une mise à jour rapide de l’état d’avancement.  CEREMONIE : une sorte de rétrospective qui a lieu une fois un élément arrive à la dernière colonne du tableau kanban.  Goulot (goulet) d’étranglement: moment (point) où le système KANBAN est moins performant, son absence est l’objectif à atteindre.
  15. 15.  Fondations de KANBAN Les 3 fondations de la méthode KANBAN sont les suivantes : Commencer par le travail actuel. Respecter le processus actuel, les rô- les et les responsabilités. Changer de façon incrémentale et évolutive.
  16. 16.  Pratiques de KANBAN Un processus KANBAN englobe en général 6 types de pratiques. Ces pratiques sont :  La visualisation.  La limitation du travail en cours.  Le pilotage par la mesure.  L’amélioration.  L’explication détaillée des règles.  L’exécution selon le modèle PDSA.
  17. 17. Visualisation  Dans un processus KANBAN, la pratique de visualisation consiste à rendre visible l’état du projet en utilisant un tableau et des cartes customisées. Elle peut se faire aussi d’une manière virtuelle en utilisant des outils informatiques. Limitation du WIP  Le WIP (Work In Progress) ou le travail en cours est fluidifié grâce à une limitation des tâches et des éléments en cours pour chaque activité du processus. Une fois établie, cette limite ne doit pas être dépassée par l’équipe. La notion du fini doit bien être définie et comprise de la même façon par tous les membres de l’équipe ainsi que par les autres intervenants.
  18. 18. Pilotage et mesure  Le pilotage de la gestion du mouvement des éléments le long des activités est géré par des indicateurs et des mesures permettant d’anticiper les cas de blocages et les priorisations possibles. Les réunions quotidiennes abordent et organisent le flux du travail.  Un exemple de mesure est celui du temps de cycle « Cycle Time », il s’agit de mesurer la durée (temps) nécessaire à la réalisation d’une tâche ou d’un élé- ment.
  19. 19. Amélioration  Les blocages et les problèmes rencontrés constituent l’élément déclencheur d’un dialogue collaboratif au sein de l’équipe afin de bien préciser les améliorations à mener lors d’une itération et de déterminer les évolutions à apporter. Expliciter les règles  Les règles du processus KANBAN doivent être explicites et visibles par les membres de l’équipe afin d’assurer une compréhension partagée du travail, des problèmes rencontrés et des améliorations futures. Un exemple de règle consiste à définir la notion commune du fini par tous les membres de l’équipe.
  20. 20.  L’exécution PDSA La démarche KANBAN est tirée du modèle PDSA :  La phase Plan (planifier) consiste à dégager un modèle de conception et à définir les actions à mener.  La phase Do (exécuter) représente la réalisation et l’implémentation.  La phase Study (étudier) est la phase d’étude et d’analyse.  La phase Act (agir) est la phase de l’ajustement et de la consolidation du modèle.
  21. 21.  Le modèle PDSA Les 4 phases d’une démarche KANBAN sont les suivantes : La phase de conception : le concepteur procède La phase de mise en œuvre : l’équipe applique les pratiques de la démarche KANBAN et utilise ses outils (réunion, tableau et indicateurs). à l’identification du processus existant, la définition des éléments du travail et la mise en place des règles du système.
  22. 22. La phase d’étude : ensemble, l’équipe et le concepteur étudient la réaction du système aux règles instaurées lors de la première phase de conception. La phase d’amélioration : en fonction des conclusions de la phase d’étude, l’équipe ajuste le système, stabilise le processus, réorganise les éléments et fixe règles. Après chaque changement de la structure du système, un nouveau cycle PDSA est lancé.
  23. 23.  SCRUMBAN SCRUMBAN est un modèle de développement basé sur les deux méthodes agiles KANBAN et SCRUM. SCRUMBAN se base sur le mode de communication et d’organisation de SCRUM. Il se repose aussi sur l’aspect d’amélioration du processus KANBAN. Une équipe de développement peut commencer ses activités avec un processus KANBAN pour le compléter progressivement avec des pratiques SCRUM. Elle peut aussi utiliser SCRUM pour le processus général et KANBAN pour les activités de ses membres. Une autre possibilité consiste à adopter la méthodologie SCRUM pour la partie gestion ou développement et KANBAN pour la partie support et maintenance du projet.
  24. 24. Références  Claude Aubry . 2011. SCRUM. Paris : Dunod, 2011. ISBN 978-2-10-056320-3.  Laurent Morisseau. 2012. KANBAN pour l'IT. Une nouvelle méthode pour améliorer les processus de développement. Paris : Dunod, 2012. ISBN 978-2-10-057867-2.  Russo, Scotto, Sillitti, Succi. 2010. Agile technologies in open source development. Hershey : Information Science Reference, 2010. ISBN 978-1-59904-681-5.
  25. 25. Sites recommandés http://www.agilealliance.org http://www.agilezen.com http://availagility.co.uk http://leankit.com http://www.netobjectives.com http://www.fogcreek.com/fogbugz http://www.agileconnection.com/article/wha t-best-SCRUM-or-kanban https://www.atlassian.com/software/jira/agile

×