‫جمعية الشباب ألجل الشباب / المغرب‬          Association Jeunes pour jeunes / MarocMostkbel bladna, Yajmaana          ‫مست...
Association Jeunes pour Jeunes - Maroc       62, Quartier El Farah rue Merirate, 15400 Tiflet              province de Khe...
SommaireRemerciements .................................................................................... 5Introduction ....
Remerciements    Nos plus vifs remerciements à tous ceux qui ont concouru de prés ou deloin à la réalisation de la 1ère ph...
Introduction    « Programme Dialogue de l’Avenir » : Pour un Mémorandum des jeunes surles réformes constitutionnelles, un ...
au cœur du discours royal du 9 Mars, pour un nouveau pacte en adéquation    avec les ambitions de la jeunesse marocaine.  ...
Stratégies d’intervention :    Axe 1 : Formation et renforcement des capacités - Avril 2011   Une session de formation est...
- Identifier les compétences et les besoins nécessaires pour la réussite de        l’organisation des forums régionaux.   ...
Le Programme « Dialogue de l’Avenir » a assuré un ancrage territorial avecl’appui des associations locales et régionales q...
3 - Quel rôle pour la société civile dans le processus de la constitutionna-                                              ...
- La constitutionnalisation du Conseil Supérieur des jeunes, comme    un espace de dialogue, de la concertation, de la pla...
Cette rencontre était l’occasion de mettre en exergue la volonté des jeunes marocains d’être davantage impliqués dans les ...
Programme de l’assise nationale :Vendredi 13 Mai 201115 :00            Arrivée des participant(E)s et inscription         ...
Axe 4 : Les principes généraux d’une constitution qui répond aux                    inspirations des jeunes               ...
- L’évènement du 20 février, reflète un grand intérêt chez les jeunes    marocain d’intégrer le champ politique.  - La dyn...
marocaine, qui trace leurs objectifs, leurs valeurs, et leurs grandes       orientations vis-à-vis des choix démocratiques...
Ces deux axes ont comme objectifs :   - Améliorer la participation des jeunes et les organisations de la société     civil...
Participation : statistiques     Nombre des participant(E)s selon les activités :                        Activités        ...
La répartition des participant(E)s selon l’âge :                     35%                                        65%       ...
La répartition des associations selon les régions :              Safi                  3            Oujda                 ...
« Dialogue de l’Avenir : leçons                     Point forts                                   Points à améliorerUne dé...
Plan d’action d’appui et d’accompagnement des recommandationsTermes/            Formation et renforcement                 ...
« Programme pour le Dialogue de l’Avenir »                               Mémorandum  « Pour une Constitution qui réponde a...
1. Une Constitution qui puisse garantir la citoyenneté des jeunes.    Il est urgent pour notre pays de déclarer, de manièr...
des jeunes au sein des collectivités locales; un pas décisif sera donc franchiune fois reconnue la représentativité des je...
En effet, il ne fait aucun doute que le renforcement des mécanismes d’ouverture des Collectivités locales sur les jeunes e...
Membres de l’équipe nationale du programme dialogue de l’Avenir       NOM ET PRENOM           ORGANISME              VILLE...
Aperçu sur les partenaires institutionnels du programme      Le Programme Concerté Maroc     Le PCM est un programme conce...
• Un Fonds d’Appui aux Initiatives Nationales (FAIN)   • Un Fonds d’Appui aux Initiatives Territoriales (FAIT)   Projet « ...
3. Champs d’intervention     • Jeunes : SANAD appuie les associations de jeunes et les organisations       qui travaillent...
– à faire avancer la démocratisation de l’Etat et de la société et à renforcer     la société civile,   – à améliorer les ...
Les activités de recherche appliquée et de conseil de la Friedrich-Ebert- Stiftung sont menées aux sièges de Bonn et de Be...
Réadaptation à base communautaire pour les familles, enfants, et personneen situation handicapée   Moyens et outils de tra...
1.2. Programme de Sensibilisation pour la participation des jeunes et          des femmes dans la gestion de l’affaire pub...
1.4 Rencontre nationale le mouvement des jeunes marocains et les       changements politiques : 2011   Objectifs:    Le la...
Formation dans le domaine de constitution et de gestion des coopératives et des associations.     Constitution d’une assoc...
0
1
‫وطنيا، فان البرلمان، مطالب، ضمن نفس المنطق، باالنفتاح على اقتراحات‬ ‫الشباب وعموم المواطنين، وكل الفعاليات المدنية، ضمن م...
‫مساهمة الشباب داخل الحياة السياسية الوطنية، تتطلب كذلك تخصيص الئحة‬                    ‫وطنية للنساء والشباب، في انتخابات...
‫أوال: دستور يضمن مواطنة الشباب‬ ‫إن الحاجة ماسة لإلعالن الصريح على التزام بالدنا رسميا باحترام الحقوق‬ ‫المدنية والسياسية...
‫سابعا : المذكرة النهائية «من أجل دستور يستجيب لتطلعات الشباب»‬                                                           ...
‫ثانيا: على المستوى المحلي :‬‫ـ تعزيز دور الشباب في تدبير الشأن العام المحلي من خالل تكريس مبدأ‬‫التشاور المجتمعي في اتخاذ...
‫وفي هذا اإلطار، تندرج مساهمة جمعية «الشباب ألجل الشباب»، التي تسعى‬ ‫من خاللها، إلى بناء أرضية تتطلع للتعبير عن صوت يمثل ...
‫سادسا : مذكرة أولية من أجل «دستور يستجيب لتطلعات الشباب‬                                                                ‫...
Programme dialogue de l'avenir FR-AR برنامج حوار المستقبل
Programme dialogue de l'avenir FR-AR برنامج حوار المستقبل
Programme dialogue de l'avenir FR-AR برنامج حوار المستقبل
Programme dialogue de l'avenir FR-AR برنامج حوار المستقبل
Programme dialogue de l'avenir FR-AR برنامج حوار المستقبل
Programme dialogue de l'avenir FR-AR برنامج حوار المستقبل
Programme dialogue de l'avenir FR-AR برنامج حوار المستقبل
Programme dialogue de l'avenir FR-AR برنامج حوار المستقبل
Programme dialogue de l'avenir FR-AR برنامج حوار المستقبل
Programme dialogue de l'avenir FR-AR برنامج حوار المستقبل
Programme dialogue de l'avenir FR-AR برنامج حوار المستقبل
Programme dialogue de l'avenir FR-AR برنامج حوار المستقبل
Programme dialogue de l'avenir FR-AR برنامج حوار المستقبل
Programme dialogue de l'avenir FR-AR برنامج حوار المستقبل
Programme dialogue de l'avenir FR-AR برنامج حوار المستقبل
Programme dialogue de l'avenir FR-AR برنامج حوار المستقبل
Programme dialogue de l'avenir FR-AR برنامج حوار المستقبل
Programme dialogue de l'avenir FR-AR برنامج حوار المستقبل
Programme dialogue de l'avenir FR-AR برنامج حوار المستقبل
Programme dialogue de l'avenir FR-AR برنامج حوار المستقبل
Programme dialogue de l'avenir FR-AR برنامج حوار المستقبل
Programme dialogue de l'avenir FR-AR برنامج حوار المستقبل
Programme dialogue de l'avenir FR-AR برنامج حوار المستقبل
Programme dialogue de l'avenir FR-AR برنامج حوار المستقبل
Programme dialogue de l'avenir FR-AR برنامج حوار المستقبل
Programme dialogue de l'avenir FR-AR برنامج حوار المستقبل
Programme dialogue de l'avenir FR-AR برنامج حوار المستقبل
Programme dialogue de l'avenir FR-AR برنامج حوار المستقبل
Programme dialogue de l'avenir FR-AR برنامج حوار المستقبل
Programme dialogue de l'avenir FR-AR برنامج حوار المستقبل
Programme dialogue de l'avenir FR-AR برنامج حوار المستقبل
Programme dialogue de l'avenir FR-AR برنامج حوار المستقبل
Programme dialogue de l'avenir FR-AR برنامج حوار المستقبل
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Programme dialogue de l'avenir FR-AR برنامج حوار المستقبل

2 326 vues

Publié le

أصدرت جمعية الشباب لأجل الشباب بدعم من شركاءها كتاب حول دينامية برنامج حوار المستقبل : تحت عنوان "الشباب والاصلاحات الدستورية بالمغرب رؤية لضمان تعاقد يضمن مشاركة الشباب"
وهو كتاب من 80 صفحة باللغتين العربية والفرنسية

L'Association Jeunes pourJeunes avec le soutien de ses partenaires, a publié un livre sur la dynamique du programme dialogue de l'avenir: sous le titre «Jeunesse et des réformes constitutionnelles au Maroc pour veiller à s'assurer que le contrat garantit la participation des jeunes»
C'est un livre de 80 pages en arabe et en français

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 326
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1
Actions
Partages
0
Téléchargements
28
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Programme dialogue de l'avenir FR-AR برنامج حوار المستقبل

  1. 1. ‫جمعية الشباب ألجل الشباب / المغرب‬ Association Jeunes pour jeunes / MarocMostkbel bladna, Yajmaana ‫مستقبل بالدنا يجمعنا‬ Programme Dialogue de l’Avenir : Jeunes et réformes constitutionnelles au Maroc Dynamique, Vision, Pacte Actes du programme Avril – Mai 2011
  2. 2. Association Jeunes pour Jeunes - Maroc 62, Quartier El Farah rue Merirate, 15400 Tiflet province de Khemisset - Maroc http://www.AjjMaroc.com Ajj.arab@gmail.com info@ajjmaroc.com Tel : (00212) 0 5 37 51 13 80 GSM : (00212) 06 60 45 44 10 GSM² : (00212) 06 62 02 73 47
  3. 3. SommaireRemerciements .................................................................................... 5Introduction ........................................................................................ 7Rappel des objectifs et résultats attendus...........................................7Stratégies d’intervention ..................................................................... 9Recommandations ............................................................................ 17Dialogue de l’avenir : leçons ............................................................. 23Mémorandum (Dialogue de l’avenir) ............................................... 25Aperçu sur les partenaires institutionnels du programme .................30
  4. 4. Remerciements Nos plus vifs remerciements à tous ceux qui ont concouru de prés ou deloin à la réalisation de la 1ère phase du « Programme Dialogue de l’Avenir »,à tous nos partenaires notamment : Projet Sanad-Agence Américaine pour le Développement international Programme Concerté Maroc Fondation Friedrich Ebert - Association Iligh, Agadir. - Association Azillal pour le développement, l’environnement et la communication, Azilal. - Association Initiative urbaine, Casablanca. - Association Mouvement Alternatives Citoyennes, Fès. - Association Maison Familiale Rurale Boujedyane, Larache. - Association Issaaf Jerrada: Solidarité et développement, Jerrada. - Association Likaa, safi. - Association AMEJ –SIDIMAAROUF – Casablanca. Cet ouvrage a été réalisé par les membres du secrétariat national : - Imad AKKA : Président de l’Association Jeunes pour Jeunes, - Ahmed Rizki : Coordinateur National du programme, - Azzedine Maliri : Chargée de la communication et des relations publiques, - Driss Benzekri : Coordinateur technique, - Mariam Rhouflan : Chargé de la logistique, - Redouan Elkhalfi : Chargé de la gestion financière et administratif , ************* Dr Hassan Tariq : consultant du programme Driss Ajjouti : coordinateur nationale de pcm Abdelouahed El Ghazi : coordinateur technique de pcm
  5. 5. Introduction « Programme Dialogue de l’Avenir » : Pour un Mémorandum des jeunes surles réformes constitutionnelles, un projet innovateur lancé par l’associationJeunes pour Jeunes en partenariat avec le Programme Concerté Maroc, leprojet SANAD de l’Agence Américaine de Développement International ,et la Fondation Friedrich Ebert , et qui répond aux recommandations de laRencontre Nationale sur le thème : « Le Mouvement de Jeunes Marocains :Evaluation et perspectives après le 20 février », qui a eu lieu à Bouznika les 5,6regroupant 200 jeunes de différents courants politiques et civils, de toutesles régions du Maroc. La volonté du « Programme Dialogue de l’Avenir » serésume dans l’ambition de créer des espaces de débat et du dialogue pourles jeunes marocains en tant qu’une force de proposition et du changementsocial, afin de permettre à ce potentiel humain de contribuer à la constructiond’un autre Maroc possible. Ce rapport final est le fruit d’un processus évolutif, qui a respecté leprincipe de la proximité territoriale et qui a veillé à l’implication de toutesles parties prenantes concernées par la participation active des jeunes. Cerapport cherche à donner une image claire sur la démarche de la mise enplace des actions et l’atteinte des objectifs du projet avec une qualité, unmoindre coût et un respect du délai. L’Initiative du « Dialogue de l’Avenir : vers un mémorandum des jeunes surles réformes constitutionnelles » a réussi à mobiliser des organisations de lasociété civile et les jeunes du Maroc afin de contribuer au renforcement desacquis et de manifester une nouvelle ère de réformes politiques, sociales etéconomiques. Rappel des objectifs et résultats attendus : Objectif général : La jeunesse marocaine est actrice dans le changement démocratique Objectifs spécifiques : Objectif 1: Initier un débat national dans toutes les régions du Maroc, et regroupantles différents courants politiques, associatifs et les jeunes pour élaborerensemble une vision partagée sur les réformes constitutionnelles qui ont été
  6. 6. au cœur du discours royal du 9 Mars, pour un nouveau pacte en adéquation avec les ambitions de la jeunesse marocaine. Objectif 2 : Elaborer un mémorandum des jeunes regroupant des propositions sur les réformes constitutionnelles. Objectif 3: Renforcer les capacités et les compétences des jeunes dans le domaine du plaidoyer et du débat civil public afin d’impliquer les jeunes dans les réformes politiques et constitutionnelles. Résultats atteints : Résultat 1 : Plus de 1200 jeunes âgés entre 15 et 30 ans, représentants les différentes régions du Maroc, résidants dans le milieu urbain, périurbain et rural, sont mobilisés. Un réseau de 20 associations a contribué à la réussite de la mise en œuvre du programme « Dialogue de l’Avenir ». Résultat 2 : Un mémorandum des jeunes regroupant leurs propositions sur les réformes constitutionnelles est élaboré. 8 forums régionaux sont mis en place. Une assise nationale est organisée à Mohammedia. Résultat 3 : Une équipe nationale de 30 jeunes représentants des associations participe à la réussite du programme. Les capacités et les compétences des jeunes dans le domaine du plaidoyer et du débat civil public afin d’impliquer les jeunes dans les réformes politiques et constitutionnelles sont renforcées. 57 participant(e)s dans le cadre des conférences en ligne.
  7. 7. Stratégies d’intervention : Axe 1 : Formation et renforcement des capacités - Avril 2011 Une session de formation est organisée pour 30 jeunes militants associatifset membres de l’équipe nationale, au Centre de Formation des cadresà Mehdia - Kenitra, afin de renforcer leurs compétences et leurs atouts enmatière de: 1. L’organisation des actions destinées aux jeunes. 2. Les outils et les techniques d’organisations des évènements pour les jeunes. Ce choix s’inscrit dans une démarche évolutive et dynamique qui visel’amélioration des compétences des jeunes par rapport aux évolutions del’environnement. Le développement de l’Approche d’Educateurs Pairs a étéau cœur de la démarche de la formation. Cette approche par compétencesest centrée sur le processus et le produit de l’apprentissage (stratégiesd’apprentissage et degré de maîtrise des compétences)1, et qui cherche à: - Encourager le développement d’une approche réflexive des problèmes. - Permettre à l’apprenant de s’initier à l’analyse et l’action dans des situations complexes. - Favoriser l’engagement de l’apprenant dans la construction de ses apprentissages. - Permettre l’intégration des apprentissages dans un contexte significatif. Objectifs globaux de la formation : - Permettre aux membres de l’équipe de travail de partager leur vision sur le Programme « Dialogue de l’Avenir ». - Améliorer les atouts et les compétences de l’équipe de travail en matière de l’organisation des évènements dédiés aux jeunes. Objectifs spécifiques de la formation : - Dresser un plan d’action de l’équipe de travail sur le déroulement des forums régionaux. - ABDERRAHMANE TOUMI, « L ’approche par compétences : un nouveau regard surl’élaboration des curricula et la planification des apprentissages » - ère édition- Hilal impressionOujda, 2006.
  8. 8. - Identifier les compétences et les besoins nécessaires pour la réussite de l’organisation des forums régionaux. - Résultats réalisées : - 30 jeunes acteurs et actrices associatifs sont formés dans le domaine de l’organisation des évènements de la jeunesse. - 7 plans d’action du déroulement des forums régionaux sont élaborés. Axe 2 : Dialogue public et mobilisation : 8 forums régionaux et une assise nationale • Forums régionaux : espaces de débat et de réflexion de proximité Le « Programme Dialogue de l’Avenir » a crée un débat national autour des réformes constitutionnelles, avec la mobilisation de plus de 1200 jeunes appartenant aux différentes régions du Maroc. Dans ce cadre, 8 forums sont mis en place, selon la répartition territoriale suivante : Association Région Ville Ville Organisatrice Oujda, Figuig, Nador, Berrekan, Bouarfa, Région 1 Oujda, Issaf Jerrada Jerrada, Taourirt, Hoceima Fès, Taza, Meknès, Elhajeb, Ifrane, Azzerou, Région 2 Fès ALCI Boulmène, Mayssour Safrou, Khenifra, Tanger, Tétouan, Chafchaouan, Assila, Laarache, Maison Rurale Région 3 Larrache Mediaq, Ouazzane, Kaser elkbir Bouijedyan Benimellal, Kheribgra, FkihBensalah, Azilal, Région 4 Azilal AADEC Tadla Casablanca, El-Jadida, Azemmour, Initiative Région 5 Mohammedia, Benslimen, Bouznika, Casablanca Urbaine Ainharouda, Settat, Berchid, Marrakech, Essaouira, Safi, Kalaasraghna, Région 6 Safi Likae Elhaouaz, Agadir, Laayoune; guelmim, Samara, Troudant, Région 7 Agadir Illigh, Tiznit, Ait Meloul, Sidi Ifni, Rabat, sale, Khemisset, Tiflet, Kenitra, Sidi Région 8 Tiflet AJJ Kacem,10
  9. 9. Le Programme « Dialogue de l’Avenir » a assuré un ancrage territorial avecl’appui des associations locales et régionales qui ont été chargées des tachessuivantes : - Création d’une dynamique locale Dans chaque territoire, le programme a crée un point focal, une cellulelocale permanente qui a comme mission la mobilisation et la logistiquedurant l’organisation du forum régional. - Mise en œuvre : assurer le bon déroulement… La cellule définit en interne ses modalités de fonctionnement et de miseen œuvre, (rôle et engagement de chaque membre). Aperçu sur le déroulement des forums régionaux (30 Avril 2011) : Le programme « Dialogue de l’Avenir » a développé une démarcheinnovatrice d’éducation par pairs, une méthode qui a permis aux jeunesmembres de l’équipe nationale de valoriser leur position au sein de leursassociations, et de mener des actions au profit de leurs pairs, surtout durantl’organisation, et l’animation des forums régionaux. Les objectifs des Forums régionaux : Créer un débat national dans toutes les régions du Maroc, et entre lesjeunes de différents courants politiques et associatifs pour élaborer ensembleune vision partagée sur les réformes constitutionnelles qui ont été au cœurdu discours royal du 9 Mars, pour un nouveau pacte en adéquation avec lesambitions de la jeunesse marocaine. Renforcer des outils de plaidoyer et de suivi pour élaborer un mémorandumdes jeunes sur les réformes constitutionnelles. Programme des forums régionaux : Deux moments forts ont été au cœur des forums régionaux. La matinéeétait l’occasion pour les jeunes de différents courants politiques et associatifspour débattre autour d’une conférence sous le thème « Pour une constitutionqui répond aux aspirations des jeunes », animée par des jeunes chercheursen sciences politiques, des acteurs associatifs et politiques. En après midi, 3 ateliers de travail autour des questions suivantes : 1 - Quels outils institutionnels pour garantir les droits socio- économiques des jeunes ? 2 - Quels outils pour garantir la participation des jeunes dans la gestion de la chose publique au niveau local et national ? 11
  10. 10. 3 - Quel rôle pour la société civile dans le processus de la constitutionna- - lisation de la démocratie participative ? Recommandations et synthèse des forums régionaux : Par rapport au débat autour des réformes constitutionnelles - Une forte conscience chez les jeunes et les acteurs sociopolitiques de l’importance de la période historique que connait le Maroc, une période ouverte sur les aspirations du changement dans un horizon démocratique fondé sur la séparation des pouvoirs, le respect des droits de l’Homme, et la crédibilité des institutions. - Un fort besoin d’un système politique fondé sur les principes du contrôle, de rendre compte, et le libre pouvoir des urnes. - une forte conviction par l’importance de la voie de la réforme constitutionnelle comme un outil démocratique pour résoudre les problèmes socioéconomiques (chômage, corruption, clientélisme…). Sur le plan des outils institutionnels pour garantir les droits sociaux économiques des jeunes - Valorisation de la proposition de l’association Jeunes pour Jeunes qui concerne la constitutionnalisation d’un fond pour garantir les Droits des Jeunes: droit à l’éducation, droit à la santé… - La suprématie des conventions internationales des droits de l’Homme, qui reflètent les engagements du Maroc dans ce domaine. Sur le plan des outils pour garantir la participation des jeunes dans la gestion de la chose publique au niveau local et national - constitutionnaliser la représentativité des jeunes dans les partis politiques et les instances nationales. - Rendre la démocratie locale, une démocratie de proximité et un vrai champ d’apprentissage de la concertation pour les jeunes. - Plaider pour une liste nationale des femmes et des jeunes dans les élections législatives. Sur le plan du rôle de la société civile dans le processus de la constitutionnalisation de la démocratie participative - La constitutionnalisation du rôle de la société civile en tant qu’acteur dans la vie publique et le renforcement de sa mission dans le suivi et le contrôle des politiques publiques.1
  11. 11. - La constitutionnalisation du Conseil Supérieur des jeunes, comme un espace de dialogue, de la concertation, de la planification et de l’évaluation des politiques publiques. • Assise nationale des Jeunes : Pour une constitution qui répond aux aspirations des jeunes (13, 14,15 Mai 2011). Dans le cadre de la dynamique nationale « Dialogue de l’Avenir »L’association Jeunes pour Jeunes a organisé l’Assise Nationale des Jeunessur le thème : Pour une Constitution qui répond aux aspirations des jeunes,les 13,14 et 15 Mai au Centre d’Estivage de la CNSS, en partenariat avec leprogramme Concerté Maroc, le projet Sanad de l’USAID et la FondationFriedrich Ebert, et en collaboration avec le tissu associatif marocain regroupantles associations suivantes : - Association Iligh, Agadir - Association Azillal pour le développement, l’environnement et la com- - munication, Azilal - Association Initiative urbaine, Casablanca - Association Mouvement Alternatives Citoyennes, Fès - Association Maison Familiale Rurale Boujedyane, Larache - Association Issaaf Jerrada: Solidarité et développement, Jerrada - Association Likaa, safi - Association AMEJ –SIDIMAAROUF – Casablanca Après avoir regroupé dans sa première phase, près de 850 jeunes lors des 8forums régionaux organisées le 30 avril 2011, la dynamique nationale « Dialoguede l’Avenir » a renforcé le débat national sur les réformes institutionnelleset constitutionnelles, à travers une Assise Nationale durant laquelle, desrecommandations consensuelles ont été transmises à la commission en chargede l’élaboration d’un projet de constitution et ce pour une meilleure prise encompte de la parole des jeunes ainsi que de leur participation à la chose publique.L’Assise Nationale du programme « Dialogue de l’Avenir » a représenté unlieu de réflexion, un espace de communication et de concertation, et uneforce de proposition. Elle s’est fixée comme ambition d’être un fédérateurd’idées et de propositions pour la conduite des politiques publiques visantune implication réelle et effective des jeunes pour un autre Maroc possibleet meilleur. 1
  12. 12. Cette rencontre était l’occasion de mettre en exergue la volonté des jeunes marocains d’être davantage impliqués dans les politiques publiques, au niveau national et local, et dans les réformes institutionnelles selon trois grands objectifs : • Permettre aux jeunes de mener une compagne de plaidoyer et d’exprimer leurs points de vue, de débattre des problématiques ayant trait aux réformes constitutionnelles, et renforcer ainsi une dynamique jeunesse qui garantit la participation des jeunes à la prise de décision au niveau local et national, et à la gestion de la chose publique. • Contribuer au dialogue de la jeunesse dans différentes régions avec la participation des dynamiques de la jeunesse, de la société civile et des acteurs politiques afin de formuler un nouvel accord sur l’avenir du pays. • Créer et renforcer les mécanismes de plaidoyer et de suivi des réformes constitutionnelles à l’issue de la proposition de la Commission chargée de la révision de la Constitution. A la fin du débat, les recommandations des jeunes on été présentées sous la forme d’un mémorandum final qui a eu l’approbation de tous les participants. Ce dernier officialise la volonté de la jeunesse marocaine à participer à la gestion de la chose publique, grâce à des outils et procédures concrets, issus des travaux et réflexions communes de tous les intervenants concernés.1
  13. 13. Programme de l’assise nationale :Vendredi 13 Mai 201115 :00 Arrivée des participant(E)s et inscription Réunion du Groupe de travail national du programme « Dialogue de18 :00 l’avenir »Samedi 14 Mai 2011 Séance plénière : • Mot de bienvenue9:00 – 10 :00 • Présentation du rapport de la synthèse des 8 forums régionaux • Présentation de la note de cadrage Axe 1 : La constitutionnalisation des mécanismes de participation politique des jeunes Modérateur : Mr Aziz Idamine Rapporteur : Mr Taoufik Moutie10:00 – 11 :30 Intervenants : Mr Soufiane Khayrate, acteur politique et chercheur Débat Commentaire : Mme Khadija Marouazi, Secrétaire Générale du «Médiateurs pour la Démocratie et les Droits de l’homme »11 :30 Pause café Axe 2 : constitutionnalisation des droits économiques et sociaux des jeunes : les garanties et mécanismes Modérateur : Mr Mohamed Lahmine11 :45 – 13 :15 Rapporteur : Mr Meriem Gheflane Intervenants : Mr Abdelhakim Chafii, président de l‘Espace associatif Débat13 :15 Pause Déjeuner Axe 3 : la démocratie participative et la société civile Modérateur : Mlle Widad Malhaf Rapporteur : Mr Benzekri Driss Intervenants : Mr Kamal Lahbib, Secrétaire général du Forum des14h30-16h00 alternatives Maroc Mr Abdelkader Azrie, syndicaliste et acteur associatif Débat Commentaire : Mostapha Bouhaddou – Acteur associatif16 :00 Pause café 1
  14. 14. Axe 4 : Les principes généraux d’une constitution qui répond aux inspirations des jeunes Modérateur : Mr Mohammed Tarik 16 :15-17 :45 Rapporteur : Mlle Sara ELIDRISSI Intervenants : Mr Ahmed El bouz, professeur universitaire Mme Laitfa Elbouhsini militante des droits de l’homme. Mr Abdelhamid Eljamahri –Journalise et acteur politique Réunion du Groupe de travail national du programme « Dialogue de 18 :00-20 :00 l’avenir » 21 :00-23 :00 Soirée Dimanche 15 Mai 2011 Présentation des recommandations de l’assise nationale 9:30 -11 :00 Présentation du plan d’action du « Programme Dialogue de l’Avenir » 2ème phase. 13 :00 Pause déjeuner Départ Synthèse et recommandations de l’Assise Nationale des Jeunes : L’Assise Nationale des Jeunes a été entamée par une séance plénière, qui a connu la présentation du rapport de synthèse des forums régionaux, ainsi que la note de cadrage des travaux de l’assise. Du même, l’Assise Nationale des Jeunes a connu l’organisation de trois séances plénières de débat et de discussion autour des thématiques suivantes : - Constitutionnalisation des outils de la participation politique des jeunes. - Constitutionnalisation des droits socioéconomiques des jeunes. - La démocratie participative et rôle de la société civile. - Principes et fondements d’une constitution qui répond aux inspirations des jeunes. Synthèse du débat : Les jeunes participant(e)s aux travaux de l’Assise nationale considèrent que : - L’événement du 20 février constitue un nouveau souffle dans la vie du mouvement de la jeunesse marocaine, qui exige le renforcement d’appui et d’accompagnement des jeunes pour garantir une forte présence dans la chose politique.1
  15. 15. - L’évènement du 20 février, reflète un grand intérêt chez les jeunes marocain d’intégrer le champ politique. - La dynamique du 20 février constitue une dynamique militante et sociétale des jeunes, et qui mis en place les outils de la vigilance sociale pour militer et revendiquer une profonde réforme afin d’instaurer un nouveau pacte social et politique. - Les partis politiques et les organisations de la société civile doivent revoir leur stratégie et leurs outils de travail avec les jeunes, en assurant une grande ouverture, une forte implication et un renouvellement de leurs instances. - Une forte conscience pour que les réformes constituent une voie du changement qui nécessite des procédures de confiance. - L’importance d’instaurer une culture des droits civils, politiques et socioéconomiques, et de mener des stratégies de plaidoyer sur ces droits. - Renforcement des rôles des institutions élues avec des outils de la démocratie participative, par le recours à l’appui à la société civile. - La constitution démocratique est liée à l’outil de la rédaction d’un nouveau pacte et du dialogue public, ainsi que par la garantie des principes de la responsabilité, du rendre compte, et de la séparation des pouvoirs. - Création d’un débat autour des libertés individuelles en relation avec la démocratie et le principe de l’égalité. Ainsi que la création des espaces de débat pour les jeunes sur les questions de la religion, la politique et l’Etat civil. - Le nouveau pacte civil doit être basé sur un référentiel des valeurs, et être au cœur du contrat social vis-à-vis l’Etat et de la société. Recommandations : Les jeunes participant(e)s dans les travaux de l’Assise nationalerecommandent que : 1- L’association Jeunes pour Jeunes gardera toujours l’âme de la dynamique « Dialogue de l’Avenir », en tant qu’un programme fondé sur le renforcement du rôle du mouvement des jeunes, pour jouer leur rôle dans le dialogue public, tout en prônant la participation et la force de proposition. 2- Le programme doit considérer les recommandations de « Mohammedia » en tant que document référentiel de la dynamique de la jeunesse 1
  16. 16. marocaine, qui trace leurs objectifs, leurs valeurs, et leurs grandes orientations vis-à-vis des choix démocratiques modernes. 3- Les jeunes marocains doivent s’inscrire dans les listes électorales en tant que premier pas vers la pratique de la citoyenneté civile et politique, et pour garantir une forte présence des jeunes dans les échéances électorales et politiques. 4- L’association, ses partenaires et le tissu associatif marocain doivent travailler ensemble sur l’instauration du Réseau National « Dialogue de l’Avenir » en tant qu’espace de concertation, de coordination et de travail de proximité. 5- L’association doit mettre en place une stratégie de coalition claire autour des recommandations de l’assise nationale. Axe 3 : Utilisation des Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication Dans le cadre du projet « Programme Dialogue de l’Avenir » l’Association Jeunes pour Jeunes en partenariat avec le Projet SANAD de L’USAID a lancé du 10 au 12 Mai 2011, une série de conférences en ligne, intitulée « Venez connaitre notre constitution », animées par des jeunes spécialistes en matière de sciences politiques et droit constitutionnel. Ces conférences sont organisées afin de permettre aux jeunes d’aborder le cadre théorique de la révision constitutionnelle, ainsi que de développer leurs connaissances en matière de la participation politique. Ces conférences en ligne suivies par 264 personnes, et la contribution effective de 57 participant(E)s durant 4h et demie de débat virtuel. Les conférences en lignes ont été autour des thématiques suivantes : La constitution : ses prérogatives et ses limites Démocratie : outils de la participation Les acteurs politiques : droits et responsabilités Valorisation et communication : Afin de valoriser le programme, notre stratégie de communication s’est basée sur deux axes d’intervention : - Développer l’esprit collégial du dialogue et de la coopération entre la société civile du Maroc et les jeunes. - Organiser le dialogue et l’échange entre les jeunes et les autres acteurs autour de l’avenir du Maroc.1
  17. 17. Ces deux axes ont comme objectifs : - Améliorer la participation des jeunes et les organisations de la société civile dans le débat national et local. - Valoriser les points de vue et la démarche du programme. - Encadrer les actions du programme durant la mise en œuvre. - Neutraliser et assurer une autonomie du programme. - Informer les partenaires, l’opinion publique et les jeunes sur l’avancement du programme. - Renforcer l’image des jeunes et du programme vis-à-vis de l’environnement. Dans ce sens, le secrétariat national a envisagé plusieurs actions : A- Promotion du programme : • Appel à la participation (page FB) partagé par des adhérents sur leurs pages et avec leurs amis/collègues • Annonce Tanmia • Via email et groupe yahoo • Appel à la participation sur le site de l’association • Appel à la participation via site sanad/ Groupe Sanad • Site PCM B- Social media www.facebook.com • Utilisation de la page spéciale de l’association sur FB, un espace de dialogue pour les jeunes et les réformes constitutionnelles. • Réseautage et mise à jour régulière sur les activités à travers les groupes FB des participants: créateurs de pages et envoi d’une mise à jour à leurs groupes. (Gmail et yahoo ) • Publicité de l’événement à travers les yahoo groupes des associations partenaires. (www.Ajjmaroc.com Une équipe de rédacteurs et d’animateurs du site est mise en place, afinde mettre à jour les informations et les données sur le site de l’association.(Youtube et Podcasting): • Réalisation d’une série de podcasts thématiques par des jeunes journalistes • Session de Webinars autour du dispositif de la réforme constitutionnelle. 1
  18. 18. Participation : statistiques Nombre des participant(E)s selon les activités : Activités Nombre des participants Rencontre nationale de l’équipe nationale 33 Forum régionaux 850 Assise nationales 232 Total 1165 La répartition des participant(E) s selon le genre : 46% F 54% M La répartition des participant(E)s selon le niveau scolaire Niveau scolaire % Sans 10% Primaire 15% Secondaire 35% Supérieur 40% Total 100%0
  19. 19. La répartition des participant(E)s selon l’âge : 35% 65% 5ans à 24 ans plus que 24 ans Participant(E)s via internet : TIC NombreWebinars 254Visite du site web 5000Podcast (Spot) 225Page Facebook 1823Total 7302 Organisations participantes : Nombre des associations et des organisations : 302 130 Assise Nationale 172 Forum Régionaux 0 50 100 150 200 1
  20. 20. La répartition des associations selon les régions : Safi 3 Oujda 23 Agadit 23 Larrache 33 Tiflet 5 Fès 4 Casablanca 32 Azillal 20 0 5 0 5 20 25 30 35
  21. 21. « Dialogue de l’Avenir : leçons Point forts Points à améliorerUne démarche ouverte et innovante : il s’agit de lacapacité du programme d’adopter une approche deconstruction collective, qui vise à impliquer les jeunesdans le développement des actions menées dans Les capacités et les compétencesle cadre du programme. Avec la mise en place de du secrétariat national afinl’équipe nationale de travail, le programme a envisagé d’accompagner avec efficacité etde mettre en œuvre des espaces de la participation efficience les dynamiques locales.des jeunes et de leurs permettre de piloter desactions de proximité vis-à-vis de la problématique dela participation politique des jeunes.Valorisation des atouts et des compétences desjeunes : le choix de développer une stratégie deplaidoyer a permis aux jeunes de gagner la confiance Les capacités du secrétariat nationalde leurs associations, et mener des activités au dans les domaines relatifs à l’appuiprofit de leurs pairs. Ce qui exige des actions et et au renforcement des atouts dedes programmes pour renforcer la présence des l’équipe nationale de travail.jeunes dans les structures décisionnelles de leursassociations.Une stratégie de plaidoyer axée sur des alliances localeset nationale : le Programme « Dialogue de l’Avenir »a pu mobiliser plus de 1200 jeunes représentant les Le renforcement des capacités dudifférents courants politiques et associatifs, grâce à secrétariat national à mobiliser lesla forte contribution des associations de proximité médias surtout l’audiovisuel.et de jeunes (20 associations). Ainsi que l’appuides réseaux et des programmes associatifs desdynamiques locales.
  22. 22. Plan d’action d’appui et d’accompagnement des recommandationsTermes/ Formation et renforcement Plaidoyer Communication Réseautage axes des capacités Organisation des campagnes de Création d’un comité de Organisation de séances de Création d’une base de sensibilisation sur l’importance de la plaidoyer sur la base des communication avec les jeunes données participation politique des jeunes. étudiants. Court terme recommandations de l’Assise Organisation d’une Renforcement des capacités de l’équipe Nationale. Coordination avec les associations de rencontre nationale nationale du programme en matière Elaboration d’un planning quartiers, locales et nationales au sein préparatoire pour la du droit constitutionnel, participation de rencontre avec les partis des quartiers et des douars. création du Réseau National politique et droits de l’homme. politiques, les organisations Création d’un site interactif pour « Dialogue de l’Avenir ». Création d’un cycle de formation sur les syndicales et les organisations et promouvoir la participation des jeunes Création du Réseau National Webinars. personnalités de la société civile. dans la chose publique. « Dialogue de l’Avenir ». Création des espaces de débat au niveau régional sur la nouvelle Création de groupes de Création d’un système de suivi des Création d’une série de constitution. travail au niveau régional résultats du programme « Dialogue de conférences et des rencontres Moyen terme l’Avenir » Création d’un site web « Dialogue de Elaboration des partenariats sur les politiques publiques des l’Avenir ». avec les acteurs de la Elaboration d’un programme de jeunes au niveau régional. Constitution des équipes spécialisées société civile. formation en matière de : Organisation d’une série de dans le domaine des études sur la Organisation des Plaidoyer, communication, médiation, conférences au niveau local jeunesse, rencontres régionales sur le montage de projet, technique et régional sur la nouvelle constitution. Publication et diffusion d’une revue/ réseau national « Dialogue d’animation bulletin d’information sur le programme de l’Avenir ». « Dialogue de l’Avenir ». Elaboration d’une stratégie de communication de proximité avec les Long terme Réalisation d’un diagnostic sur les Rendre l’assise nationale besoins des jeunes Elaboration d’une stratégie de jeunes. un évènement annuel pour plaidoyer sur l’accès des jeunes Création des liens de communication Renforcement des espaces de à la prise de décision d’une avec encourager les jeunes les participant(E)s au l’éducation sur la citoyenneté dans les marocains à la participation manière transversale. programme. établissements scolaires. active. Rencontre de communication entre les jeunes et les partis politiques.
  23. 23. « Programme pour le Dialogue de l’Avenir » Mémorandum « Pour une Constitution qui réponde aux aspirations des jeunes » Introduction: Dans le cadre des consultations menées par la Commission Consultativede Révision de la Constitution et qui visent à prendre connaissance desconceptions et propositions des différents intervenants dans le domaine dela jeunesse au Maroc, l’«Association Jeunes pour Jeunes» a présenté à laCommission, le 16 avril 2011, un pré-mémorandum qui dresse les principalespropositions de l’association concernant, notamment, la nécessité pour lesystème constitutionnel de garantir une pleine citoyenneté des jeunes. Prenant pour point de départ l’esprit qui a prévalu durant les discussionsinitiées par l’Association à travers son «Programme: Dialogue de l’Avenir» issului-même des conclusions de la Rencontre nationale organisée à Bouznika, les5 et 6 Mars 2011 sur le thème: «Mouvement des jeunes du Maroc: évaluationet perspectives de l’après 20 février», le pré-mémorandum a constitué un axede concertation et de débat au sein des huit forums régionaux tenus le 30avril 2011, avec la participation de plus de 1200 jeunes des deux sexes et ensynergie avec l’ensemble des représentants du tissu associatif de la sociétécivile locale, puis, dans un deuxième temps, au cours des Assises Nationalesde la Jeunesse qui se sont déroulées du 13 au 15 mai 2011 à Mohammedia. Ce chantier ouvert aux discussions avec les jeunes quant à leurs attentes,espoirs et exigences fut une occasion propice pour l’«Association Jeunespour Jeunes» d’enrichir sa conception générale sur les dispositions d’uneConstitution qui réponde aux aspirations des jeunes, sur la base de quatreprincipes fondamentaux : - Une Constitution qui puisse garantir la citoyenneté des jeunes. - Une Constitution qui assure les mécanismes de participation des jeunes. - Une Constitution qui renforce le rôle de la société civile et qui consacre un premier pas vers la démocratie participative. - Une Constitution qui consacre le plein engagement du Maroc dans le système démocratique.
  24. 24. 1. Une Constitution qui puisse garantir la citoyenneté des jeunes. Il est urgent pour notre pays de déclarer, de manière explicite et officielle, son engagement à respecter les droits civils, politiques, économiques, socio- culturels tels que reconnus en droit international des droits de l’homme. La Constitution actuelle ne va pas dans le sens du détail et de la précision en matière de droits. C’est pour cette raison que la jeunesse marocaine exige, dans une logique de garanties constitutionnelles, d’inclure un chapitre relatif aux droits économiques et sociaux. Les expériences constitutionnelles du Maroc ont été implantées dans une approche basée sur le concept de « pouvoirs » (législatif, exécutif, etc..). Le passage à une étape nouvelle implique, donc, de partir du concept de la citoyenneté et de la problématique des droits et ce, au travers d’un texte de Constitution qui puisse être présenté comme une déclaration relative aux droits, libertés et obligations, et comme un moyen de préciser les attributions et les compétences des différents pouvoirs et institutions. La perspective d’une «Constitution sociale», une Constitution de la citoyenneté, est la seule qui puisse répondre objectivement aux attentes des jeunes marocains et ce, en stipulant clairement les «droits des jeunes» avec tout ce qu’implique ce concept dans le cadre du référentiel juridique international, d’une part et, d’autre part, en partant du principe de la citoyenneté en tant que choix civil, politique et juridique au sein de la construction constitutionnelle. 2. Une Constitution qui assure les mécanismes de participation des jeunes. La participation des jeunes à la gestion des affaires publiques constitue, d’une part, l’expression la plus forte et entière de la citoyenneté, et d’autre part, l’un des défis majeurs induits par les changements en cours dans notre pays. Par conséquent, la réforme constitutionnelle est sollicitée par la mise en place de mécanismes et de formes pour soutenir et rendre possible cette participation. Et c’est là qu’apparait la nécessité pour la Constitution de reconnaître la représentativité des jeunes au sein des partis politiques. La démocratie locale en tant que démocratie de proximité est une véritable école pour la mise à niveau et la participation politique des jeunes, ce qui fait qu’il s’avère important d’assurer des garanties institutionnelles pour la présence
  25. 25. des jeunes au sein des collectivités locales; un pas décisif sera donc franchiune fois reconnue la représentativité des jeunes et des femmes au sein desrégions. La participation des jeunes à la vie politique nationale nécessiteégalement une liste nationale pour les femmes et les jeunes lors des électionslégislatives. Dans ce cadre, la constitutionnalisation d’un Conseil National de laJeunesse, en tant qu’institution pour la conception, l’évaluation et lacoordination des politiques publiques nationales relatives aux problèmes dela jeunesse permettra, à coup sûr, de mettre en place une participation directedes représentants des jeunes dans la prise de décision politique relative auxquestions politiques, économiques, sociales et culturelles qui les concernent.La prise de conscience quant au lien entre la participation des jeunes à lagestion des affaires publiques, d’une part, et la question de l’alternance desélites, exige que la Constitution reconnaisse un système national qui codifieles cas d’incompatibilité et les dispositions de non-cumul des fonctions etresponsabilités publiques, ce qui permettra d’améliorer l’accès des jeunesaux postes de responsabilité au sein des institutions élues et politiques. 3. Une Constitution qui renforce le rôle de la société civile et qui consacre un premier pas vers la démocratie participative. L’intégration des jeunes dans la dynamique de la démocratie et dudéveloppement ne se limite plus, aujourd’hui, au seul moment des élections.De même que la démocratie représentative n’est plus en mesure d’englobertoute l’ambition, de plus en plus grande, des jeunes à s’engager dansle processus de prise de décision publique, notamment si l’on prend enconsidération l’évolution du champ associatif dans toute son expressioncivile, et que l’on tienne compte de tout le poids que représentent les jeunesau sein de leur organisation. Par conséquent, il est urgent d’examiner la constitutionnalisation de la fonc-tion de la société civile en tant que mécanisme de l’expression démocratiqueet canal de participation et d’encadrement civil et de médiation sociale. Nouspartons d’une vision de complémentarité des mécanismes de la démocratiereprésentative et de la démocratie participative, loin de toute concurrenceou d’exclusion, une vision où la société civile garde les rôles qui sont lessiens, sans nécessité pour elle de s’ériger en alternative aux partis politiqueset aux institutions élues.
  26. 26. En effet, il ne fait aucun doute que le renforcement des mécanismes d’ouverture des Collectivités locales sur les jeunes et les propositions de la population, de la société civile et des acteurs locaux donnera un nouvel élan à la démocratie locale qui est synonyme de démocratie de proximité par excellence. Ce serait également l’occasion de rétablir la confiance entre le citoyen et les institutions locales élues. À l’échelle nationale et suivant la même logique, le Parlement est appelé à être ouvert aux propositions des jeunes, et à celles des citoyens en général, et de tous les acteurs de la société civile, dans le cadre de procédures définies et de formules présentes dans de nombreuses expériences comparables. La démocratie participative signifie nécessairement davantage d’espaces pour la participation, à la promotion du dialogue public et à la négociation ouverte, ce qui signifie plus de possibilités pour les jeunes de faire entendre leur voix. 4. Une Constitution qui consacre le plein engagement du Maroc dans le système démocratique. La jeunesse marocaine aspire à une Constitution qui concrétise un contrat social profond entre toutes les forces politiques, les groupes sociaux, les intervenants économiques et les forces vives de la société civile en vue de parvenir à un modèle politique démocratique, fondé sur l’État de droit, sur la culture des institutions et la notion de responsabilité, un modèle qui assure le respect des libertés et des droits de l’homme en tant que référentiel universel, et qui consacre le principe de séparation des pouvoirs et leur équilibre, un modèle qui soutient l’indépendance du pouvoir judiciaire, qui œuvre à rapprocher la logique électorale de la décision politique, et qui considère que des élections honnêtes et libres, périodiques et concurrentielle sont source de légitimité et d’alternance au pouvoir et qui conforte le caractère pluraliste de l’identité marocaine. Mohammedia, le 15 mai 2011
  27. 27. Membres de l’équipe nationale du programme dialogue de l’Avenir NOM ET PRENOM ORGANISME VILLEAKDIME HASSAN TIWIZA TATAANAS ELAKKAD AJJ TIFLETAZIZ IDAMINE JEUNE RABATAZZAFRAR ABDERAHIM CHOUALA BENI MELLALBAKHALK MOHAMED RAIQS CASABLANCABELLORHZAL KARIMA PCM jeune compile MARRAKECHCHAKIB HAMZAOUI PCM JERRADACHOUNI YOUSSEF ACEC BENIMELLALDRISS BENZAKRI AJJ TIFLETDRISS LAHNOUNAT AJJ TIFLETEL JAMII AYOUB AMEJ BERCHIDET TAYEA MOHAMED JOURNALISTE RABATGHAFFARI AYOUB Initiative urbaine CASABLANCAHMIDI ABDERAFIKE PCM jeune compile MEKNESIMAD AKKA AJJ TIFLETIMNIR HANANE ILIGH AGADIRISBOUIA YASSINE FOMEJE ASSILAKARIM SRITAH ALCI FESMALIRI AZEDINNE AJJ TIFLETMOHAMED BOUCHKRAOUI AJJ TIFLETMOUMNI HICHAM ISAAF JRADA JRADANAIMA LAOUNI AJJ TIFLETAHMED RIZKI AJJ CASA
  28. 28. Aperçu sur les partenaires institutionnels du programme Le Programme Concerté Maroc Le PCM est un programme concerté pluri-acteurs qui vise à mobiliser l’ensemble des acteurs marocains et français (organisations de la société civile, jeunes, pouvoirs publics et collectivités territoriales) travaillant dans le domaine de la jeunesse. Le choix thématique d’intervention s’est axé sur la jeunesse tenant au fait que cette tranche de la population marocaine de moins de 30 ans constitue aujourd’hui 50% de la population du pays. Cette situation a renforcé les membres et partenaires du PCM dans sa seconde phase dans leur volonté de maintenir leur action dans ce domaine sur quatre thématiques d’intervention : • L’économie sociale et solidaire, • La citoyenneté et l’accès aux droits, • La formation et l’insertion professionnelle, • L’éducation et l’animation Le PCM dans sa 3ème phase passera à une nouvelle étape en remplissant l’un des objectifs majeurs d’un Programme Concerté Pluri-acteurs (PCPA) : « Influer sur les politiques publiques nationales marocaines en matière de jeunesse et être ainsi résolument dans une logique d’impact. » Les objectifs spécifiques marquant cette orientation, sont déclinés en trois champs d’intervention : 1 – Le renforcement des capacités des jeunes marocains à exercer leur citoyenneté 2- La contribution au renforcement de la gouvernance pluri-acteurs au niveau territorial sur les questions relatives à la jeunesse 3 - Le renforcement des capacités collectives des acteurs de la société civile à agir et à contribuer à la mise en œuvre des politiques publiques en faveur de la jeunesse La mise en œuvre de ces objectifs passera par le soutien à des dynamiques collectives comprenant la structuration, le renforcement et l’animation de cadre de concertation pluri-acteurs au niveau local, national et international dont l’action sera renforcée par la mise en œuvre de projets conçu et pilotés collectivement. Ces dynamiques collectives seront soutenues à travers deux fonds :0
  29. 29. • Un Fonds d’Appui aux Initiatives Nationales (FAIN) • Un Fonds d’Appui aux Initiatives Territoriales (FAIT) Projet « SANAD » l’Agence Américaine pour le DéveloppementInternational (USAID) SANAD signifie « appui » en arabe. Le Projet SANAD de l’AgenceAméricaine pour le Développement International (USAID) contribue avecses partenaires à élargir et renforcer le dialogue public et le plaidoyer auMaroc par un appui aux organisations de la société civile et par l’utilisationdes technologies de l’information et de la communication. SANAD est un projet de coopération bilatérale entre le Maroc et les Etats-Unis. Il est mis en œuvre par Management Systems International (MSI). LeProjet s’étend de juin 2009 à mai 2012. 1. Pourquoi SANAD La société civile constitue une force de mobilisation et de proposition.Elle a un rôle de premier plan à jouer dans l’exercice de la citoyenneté par leshommes et les femmes, l’identification de questions d’intérêt, l’élargissementdu dialogue et l’élaboration des politiques publiques. Les processus ouverts,consultatifs et participatifs, les solutions négociées et la collaboration dansla mise en œuvre et le suivi des programmes renforcent leur efficacité et leurlégitimité. Ces processus reposent en partie sur la capacité des organisationsde la société civile à s’affirmer comme interlocuteurs crédibles et représentantslégitimes d’intérêts collectifs. 2. L’appui SANAD • Formation et accompagnement technique des organisations de la société civile pour : Mobiliser leur base ; Identifier et cadrer les questions d’intérêt pour leurs membres ; Travailler en réseau et en coalition ; Dialoguer et conduire des actions de plaidoyer auprès des pouvoirs publics. • Subventions à des organisations de la société civile engagées dans le dialogue et le plaidoyer pour promouvoir des intérêts collectifs. • Technologies de l’information et de la communication pour : Elargir les connaissances et développer l’accès à l’information ; Mobiliser plus efficacement ; Augmenter la portée et réduire le coût des actions de plaidoyer. 1
  30. 30. 3. Champs d’intervention • Jeunes : SANAD appuie les associations de jeunes et les organisations qui travaillent avec les jeunes en développant avec elles des approches innovantes pour les jeunes marginalisés, et en appuyant les initiatives en réseau, le débat public et le plaidoyer sur des questions qui touchent la jeunesse. • Education : SANAD favorise la collaboration et le dialogue entre les communautés et l’école par le renforcement des capacités des associations des pères, mères et tuteurs d’élèves du collège et autres organisations de la société civile en vue d’améliorer la qualité de l’éducation et de mieux préparer les élèves à la vie active. • Développement local : SANAD travaille avec les collectivités locales et l’Initiative Nationale pour le Développement Humain (INDH) afin d’améliorer la gouvernance locale en renforçant les capacités de la société civile à : Participer aux processus consultatifs de planification du développement, de programmation et de suivi des investissements publics ; Se mobiliser sur les questions d’intérêts collectifs. 4. Zones Géographiques : • Trois Régions : Fès-Boulemane, Rabat-Salé-Zemmour-Zaer, Doukkala- Abda. • Niveau National : SANAD appuie les initiatives nationales de la société civile visant les lois, les politiques et les pratiques publiques. La Friedrich-Ebert-Stiftung (FES) La Friedrich-Ebert-Stiftung (FES) a des bureaux dans 70 pays d’Afrique, d’Asie, du Proche-Orient et d’Amérique latine. Environ 70 collaborateurs délégués y encadrent – avec l’aide de nombreux recrutés locaux – des projets de développement politique et social et d’aide économique et sociale. Près de la moitié des dépenses actuelles de la Fondation est consacrée aux activités internationales. Elle trouve ses partenaires dans la politique, le monde de l’entreprise, les associations, les syndicats, les institutions scientifiques, le secteur de la communication et les institutions culturelles. Par ses activités dans les pays en voie de développement, la Friedrich- Ebert-Stiftung veut contribuer : – à promouvoir la paix et l’entente entre les peuples et à l’intérieur des pays partenaires,
  31. 31. – à faire avancer la démocratisation de l’Etat et de la société et à renforcer la société civile, – à améliorer les conditions politiques, économiques et sociales, – à renforcer les syndicats libres, – à développer l’organisation de médias indépendants, – à faciliter la coopération régionale et mondiale entre les Etats et la société civile, – à faire respecter les droits de l’homme. La Friedrich-Ebert-Stiftung a également des bureaux dans 33 paysd’Europe occidentale et orientale, les Etats de la C.E.I., ainsi qu’aux Etats-Unis et au Japon. Elle y encourage le dialogue entre les forces démocratiquespour parvenir à un équilibre des intérêts, résoudre les conflits et élaborer desoptions politiques. Pour remplir ces missions, elle travaille en coopérationavec des partenaires de différentes organisations et de différents groupesde la société : syndicats, partis politiques, institutions de formation et derecherche, administrations, villes et communes. Dans les Etats d’Europe orientale en pleine réforme, la FES apporte sonsoutien à la démocratisation, à la transition vers l’économie de marché, àl’émergence d’une société civile, en particulier dans les domaines del’emploi, de la politique sociale, de l’environnement et des médias. Elleaccompagne le processus de rapprochement à l’Union européenne. Elleparticipe en outre au débat allemand et international, à travers sa revue «Internationale Politik und Gesellschaft » (Politique internationale et société)et ses séries de publications, « Europäische Politik» et « Politik Info ». Ledépartement d’analyse « Politique internationale » élabore des études àcaractère politique sur les questions de la politique étrangère et de sécuritéet du système économique et financier international. Le travail de formation politique de la Friedrich-Ebert- Stiftung viseà aider les citoyens de la République fédérale d’Allemagne à réagir auxtransformations de la politique et de la société, et à les rendre ainsi capablesde prendre part, activement et avec l’esprit critique, à la vie politique. La FES contribue également à l’intégration des sociétés allemandes del’est et de l’ouest grâce à ses deux centres de conférences, ses académies etses 13 bureaux régionaux. La gamme très large des sujets et des problèmes abordés couvrel’ensemble des grandes questions essentielles de la démocratie, des relationsinternationales et de l’actualité politique.
  32. 32. Les activités de recherche appliquée et de conseil de la Friedrich-Ebert- Stiftung sont menées aux sièges de Bonn et de Berlin. Avec nos groupes de réflexion sur la politique économique, les technologies, le monde du travail et la politique sociale ainsi que l’histoire contemporaine, la FES aborde des sujets capitaux pour forger l’avenir de notre société. A travers de nombreuses publications, les analyses et les ébauches de solutions, élaborées dans les colloques, conférences et débats, sont mises à la disposition d’un cercle élargi de spécialistes politiques, économiques et scientifiques, et des citoyens intéressés. Les travaux de recherche consacrés à la société et à l’histoire contemporaine portent sur l’environnement historique de la social- démocratie et du mouvement syndical. Les archives de la social-démocratie et la bibliothèque de la FES à Bonn ainsi que la maison Karl-Marx à Trèves sont des lieux de mémoire privilégiés du mouvement ouvrier. A travers ses activités de promotion des étudiants et son programme de bourses, la Friedrich-Ebert Stiftung soutient les étudiantes et étudiants particulièrement doués et motivés, ainsi que de jeunes scientifiques allemands et étrangers pour qui la formation supérieure n’est pas seule ment un premier pas vers une carrière professionnelle, mais aussi l’expression d’un engagement en faveur de la démocratie, l’Etat et la société. Avec son programme de séminaires destinés aux étudiants, la FES souhaite jeter un pont entre le savoir et la pratique, et renforcer la compréhension du sens et de l’essence de la politique démocratique et sociale. Présentation de l’Association Jeunes pour Jeunes Association des jeunes non gouvernementale indépendante, à but non lucratif, a été fondée le 27 Octobre 2005 sous le dahir de 1958, modifiée en 2002, régissant le droit de liberté. Il s’agit d’une initiative d’un groupe de jeunes (étudiants, titulaires de certificats, des fonctionnaires, des entrepreneurs ...). Ouvert à tous les jeunes marocains des deux sexes pour partager les idées et échanger les expériences. Mission de l’association : Appui et accompagnement des jeunes pour l’intégration sociale Objectifs de l’association Activités Génératrices de Revenu «AGR « et Créatrices d’Emplois Formation et scolarisation. Alphabétisation fonctionnelle économique et juridique.
  33. 33. Réadaptation à base communautaire pour les familles, enfants, et personneen situation handicapée Moyens et outils de travail : Création de coopératives et De micro entreprise solidaire au profit desjeunes et des femmes. Organisation des campagnes de sensibilisation, de prise de conscienceet de mobilisation. Organisation des formations thématiques. Organisation de séminaires et journées d’étude. Accord de partenariat avec d’autres organisations, organismesgouvernementaux et non gouvernementales, des institutions nationales etinternationales œuvrant dans les domaines d’intervention de l’Association. Principales Activités de l’association par axes d’intervention :Généralement, Les activités de l’association peuvent être regroupées en deuxaxes principaux : Citoyenneté et droit Renforcement des capacités et création d’emploi 1. Citoyenneté et Droit : 1.1- Programme de Sensibilisation autour de la reforme du nouveau code de la famille en 2007 Objectifs: Lutter contre l’analphabétisme juridique. Sensibilisation par la réforme du nouveau code de la famille. Appuyer l’application du nouveau code de la famille Bénéficiaires: 199 jeunes filles du centre d’éducation et de formation (EntraideNationale), 35 cadres éducatifs et associatifs Partenaires : L’entraide nationale province de khemisset. La ligue démocratique pour les Droits de la femme « LDDF ». Des associations locales.
  34. 34. 1.2. Programme de Sensibilisation pour la participation des jeunes et des femmes dans la gestion de l’affaire publique : 2008 Objectifs: Mobiliser et sensibiliser les femmes et les jeunes pour participer au processus électoral 2009 à travers l’élection. Sensibiliser les citoyens par l’importance de l’équité et l’égalité au niveau de la représentativité entre les femmes et les hommes dans les conseils communaux. Bénéficiaires: 100 femmes des quartiers enclavés de la ville de Tiflet 200 Jeunes filles des centres d’éducation et formation de l’entraide nationale Partenaires : Agence de développement SOCIAL L’entraide nationale LDDF - RABAT 1.3 Programme de Sensibilisation Sur les valeurs de citoyenneté : 2009 Objectifs: Généraliser et enraciner les valeurs de la citoyenneté, de l’égalité et de la démocratie chez les jeunes élèves Qualifier et encadrer les jeunes dirigeants et dirigeantes des associations pour les intégrer aux programmes de développement local Bénéficiaires: 2000 Cadres, élèves et membres d’associations de parents d’élèves des lycées 200 Jeunes filles des centres d’éducation et formation de l’entraide nationale Partenaires : SCAC de l’Ambassade de France au Maroc Ministère de l’éducation 5 associations nationales
  35. 35. 1.4 Rencontre nationale le mouvement des jeunes marocains et les changements politiques : 2011 Objectifs: Le lancement d’un dialogue dynamique entre les jeunes sur leur rôle dansla réalisation des réformes et le renforcement de la démocratie au Maroc Pour permettre aux acteurs de la société, ainsi que la jeunesse marocaineà s’exprimer pour qu’ils soient au cœur des politiques publiques, et d’établirson appartenance à la patrie Bénéficiaires: 320 Jeunes marocaine et marocain de différentes régions 1.5 Programme Dialogue de l’avenir : 2011 (encours de réalisation) Objectifs: Créer un débat national entre les jeunes de différents courants politiqueset associatifs dans toutes les régions du Maroc, à propos des réformesconstitutionnelles. Élaborer un mémorandum des jeunes regroupant des propositions sur lesréformes constitutionnelles. Renforcer les capacités et les compétences des jeunes dans le domainedu plaidoyer et du débat civil public afin d’impliquer les jeunes dans lesréformes politiques et constitutionnelles Bénéficiaires: 2000 Jeunes marocaine et marocain de 8 régions Partenaires : Programme SANAD de l’USAIDI Programme concerté Maroc PCM 8 Associations nationales Renforcement des capacités et Création d’emploi : 1.1. Programme d’aide aux jeunes femmes en situation défavorisée pour intégrer le marché d’emploi : 2008 Objectifs: Renforcement des capacités des femmes en matière de la création desAGR.
  36. 36. Formation dans le domaine de constitution et de gestion des coopératives et des associations. Constitution d’une association féminine au sein du foyer féminin. Bénéficiaires: 40 Jeunes filles Partenaires : Enda Maghreb Club Foyer féminin, Association AMAPPE 1.2 Fond Solidaire pour les Jeunes (FSJ): 2010 -2011(encours de réalisation) Ce projet réalisé dans le cadre de la réparation communautaire Objectifs: La promotion et l’accompagnement des jeunes femmes et hommes en situation défavorisée dans le but d’acquérir des compétences personnelles et professionnelles afin de créer des AGR La création d’une unité de suivi et d’orientation Bénéficiaires: 80 Jeunes de la province de khemisset Partenaires : La fondation caisse de dépôt et gestion « CDG » Conseil national des droits de l’homme
  37. 37. 0
  38. 38. 1
  39. 39. ‫وطنيا، فان البرلمان، مطالب، ضمن نفس المنطق، باالنفتاح على اقتراحات‬ ‫الشباب وعموم المواطنين، وكل الفعاليات المدنية، ضمن مساطر مضبوطة، وصيغ‬ ‫حاضرة في العديد من التجارب المقارنة.‬ ‫إن الديمقراطية التشاركية، تعني بالضرورة مساحات إضافية للمشاركة‬ ‫وللحوار العمومي و للتداول المفتوح، و هذا معناه فرص أكبر إلسماع صوت‬ ‫الشباب.‬ ‫رابعا: دستور يكرس االنخراط الكامل للمغرب في المنظومة‬ ‫الديمقراطية.‬ ‫يتطلع الشباب المغربي إلى وثيقة دستورية تجسد تعاقدا مجتمعيا عميقا، بين‬ ‫كل القوى السياسية و الفئات االجتماعية و الفعاليات االقتصادية و التعبيرات‬ ‫المدنية، من أجل نموذج سياسي ديمقراطي، مبني على دولة الحق و القانون، و‬ ‫ثقافة المؤسسات و فكرة المسؤولية، يضمن احترام الحريات و حقوق اإلنسان‬ ‫كمرجعية إنسانية كونية، يكرس مبدأ فصل السلطات و توازنها، يدعم استقالل‬ ‫السلطة القضائية، يعمل على الربط بين المنطق االنتخابي و القرار السياسي،‬ ‫يعتبر االنتخابات النزيهة و الدورية و التنافسية مصدرا للشرعية و للتداول على‬ ‫السلطة، يرسخ الطابع التعددي للهوية المغربية.‬ ‫المحمدية 51 ماي‬‫‬
  40. 40. ‫مساهمة الشباب داخل الحياة السياسية الوطنية، تتطلب كذلك تخصيص الئحة‬ ‫وطنية للنساء والشباب، في انتخابات مجلس النواب.‬‫في هذا اإلطار كذلك فإن دسترة مجلس وطني للشباب، كمؤسسة لصياغة‬‫و تقييم و تنسيق السياسات العمومية الوطنية المعنية بقضايا الشباب، ال شك أنه‬‫سيسمح بإقرار مساهمة مباشرة لممثلي الشباب في القرار السياسي الذي يرتبط‬ ‫بقضاياهم السياسية واالقتصادية و االجتماعية و الثقافية.‬‫إن الوعي بارتباط مشاركة الشباب في تدبير الشأن العام، بمسألة تداول النخب،‬‫يتطلب اإلقرار الدستوري بنظام وطني يقنن حاالت التنافي ومقتضيات عدم الجمع‬‫بين المهام و المسؤوليات العمومية، مما من شأنه تعزيز ولوج الشباب إلى مواقع‬ ‫المسؤولية داخل المؤسسات المنتخبة و السياسية.‬‫ثالثا: دستور يعزز دور المجتمع المدني ويكرس خطوة أولى‬ ‫في أفق الديمقراطية التشاركية.‬‫إن إدماج الشباب في الدينامية الديمقراطية والتنموية، اليوم، لم يعد مقتصرا‬‫على لحظة االنتخابات، كما أن الصيغة التمثيلية للديمقراطية، لم تعد قادرة على‬‫استيعاب طموح الشباب المتزايد، لالنخراط داخل مسلسل صناعة القرار العمومي،‬‫خاصة إذا نحن انتبهنا للتطور الذي يعرفه الحقل الجمعوي بكل تعبيراته المدنية‬ ‫و مبادراته.‬‫لذلك تبدو الحاجة ماسة لدسترة وظيفة المجتمع المدني، كآلية للتعبير‬ ‫الديمقراطي، وكقناة للمشاركة و التأطير المدني و الوساطة المجتمعية.‬‫إننا ننطلق من رؤية تكاملية لكل من آليات الديمقراطية التمثيلية والديمقراطية‬‫التشاركية، بعيدا من أي تنافس أو إقصاء، حيث يحتفظ المجتمع المدني بأدواره‬ ‫دون حاجة إلى تقديم نفسه بديال على األحزاب و المؤسسات المنتخبة.‬‫إذ الشك أن تعزيز آليات انفتاح الجماعات المحلية، على الشباب و على‬‫اقتراحات الساكنة والمجتمع المدني، و الفعاليات المحلية، سيعطي دفعة جديدة‬‫للديمقراطية المحلية، ديمقراطية القرب بامتياز، كما من شأنه إعادة الثقة بين‬ ‫المواطن ومؤسساته المحلية المنتخبة.‬ ‫‬
  41. 41. ‫أوال: دستور يضمن مواطنة الشباب‬ ‫إن الحاجة ماسة لإلعالن الصريح على التزام بالدنا رسميا باحترام الحقوق‬ ‫المدنية والسياسية واالقتصادية و االجتماعية و الثقافية كما هي محددة في‬ ‫القانون الدولي لحقوق اإلنسان. فالدستور الحالي ال يعتمد منطق التفصيل‬ ‫والتدقيق، في مجال الحقوق، لذلك يطالب الشباب المغربي، من منطق الضمانات‬ ‫الدستورية، بالتنصيص على باب خاص بالحقوق االقتصادية و االجتماعية.‬ ‫لقد إنبنت التجارب الدستورية المغربية، على مقاربة السلط، لذلك فإن‬ ‫االنتقال إلى مرحلة جديدة يقتضي االنطالق من فكرة المواطنة و مسألة الحقوق‬ ‫عبر وثيقة دستورية تقرأ كإعالن للحقوق و للحريات و لاللتزامات، كما تقرأ‬ ‫كتنظيم للصالحيات و االختصاصات الموزعة بين السلط و المؤسسات.‬ ‫إن أفق «الدستور االجتماعي»، دستور المواطنة، هو وحده الذي سيستجيب‬ ‫موضوعيا إلنتظارات الشباب المغربي، عبر التنصيص الواضح على «حقوق الشباب»‬ ‫بالدالالت التي يحملها هذا المفهوم داخل المرجعية القانونية الدولية، واالنطالق‬ ‫من مبدأ المواطنة كاختيار مدني وسياسي وقانوني داخل البناء الدستوري.‬ ‫ثانيا: دستور يكفل آليات مشاركة الشباب‬ ‫تشكل مشاركة الشباب في تدبير الشأن العام، من جهته أقوى التعبيرات عن‬ ‫المواطنة الكاملة، و من جهة أخرى إحدى أكبر رهانات التحوالت التي تعرفها‬ ‫بالدنا، لذلك فاإلصالح الدستوري معني بخلق آليات و صيغ دعم و تمكين هذه‬ ‫المشاركة.‬ ‫وهنا تبرز الحاجة إلى ضرورة اإلقرار الدستوري لتمثيلية الشباب داخل‬ ‫األحزاب السياسية.‬ ‫إن اعتبار الديمقراطية المحلية، كديمقراطية للقرب، مدرسة حقيقية لتأهيل‬ ‫و تمكين الشباب من المشاركة السياسية، يجعل من المهم إقرار ضمانات مؤسساتية‬ ‫لحضور الشباب داخل الجماعات المحلية، و هنا سيكون من الخطوات األكثر قوة،‬ ‫إقرار تمثيلية الشباب إلى جانب تمثيلية النساء داخل الجهات.‬‫‬
  42. 42. ‫سابعا : المذكرة النهائية «من أجل دستور يستجيب لتطلعات الشباب»‬ ‫تقديم :‬‫في إطار المشاورات التي تنظمها اللجنة المكلفة بمراجعة الدستور الرامية إلى‬‫اإلطالع على وجهات نظر مختلف الفاعلين في الحقل الشبابي المغربي. تقدمت‬‫جمعية الشباب ألجل الشباب أمام اللجنة االستشارية لمراجعة الدستور يوم 61‬‫أبريل 1102 بمذكرة أولية ضمنتها أهم مقترحاتها المتعلقة أساسا بالحرص على‬ ‫كفالة نظام دستوري يرسخ مواطنة شبابية كاملة.‬‫وإذا كانت تلك المذكرة األولية قد انطلقت من روح النقاش الذي فتحته‬‫الجمعية من خالل برنامج «حوار المستقبل» المنبثق من خالصات اللقاء الوطني‬‫حول «الحركة الشبابية بالمغرب : تقييم و أفاق ما بعد 02 فبراير» الذي التئم‬‫ببوزنيقة يومي 50 و 60 مارس 1102، فإنها قد شكلت محورا للتداول و التدارس‬‫داخل المنتديات الجهوية الثمانية التي انعقدت يوم 03 أبريل بمشاركة أكثر‬‫من 009 شاب و شابة و بتنسيق كامل مع ممثلي النسيج المدني المحلي، تم في‬‫مرحلة ثانية داخل المناظرة الوطنية للشباب المنعقدة أيام 31ـ41ـ51 ماي 1102‬ ‫بالمحمدية.‬‫لقد شكل هذا الورش المفتوح من النقاش مع الشباب حول انتظاراتهم وآمالهم‬‫و مطالبهم، فرصة ثمينة لجمعية الشباب ألجل الشباب إلغناء تصورها العام حول‬‫مقتضيات الدستور الذي يستجيب لتطلعات الشباب، انطالقا من أربعة مداخل‬ ‫أساسية:‬ ‫أوال: دستور يضمن مواطنة الشباب.‬ ‫ثانيا: دستور يكفل آليات مشاركة الشباب.‬‫ثالثا: دستور يعزز دور المجتمع المدني ويكرس خطوة أولى في أفق‬ ‫الديمقراطية التشاركية.‬ ‫رابعا:. دستور يكرس االنخراط الكامل للمغرب في المنظومة الديمقراطية.‬ ‫‬
  43. 43. ‫ثانيا: على المستوى المحلي :‬‫ـ تعزيز دور الشباب في تدبير الشأن العام المحلي من خالل تكريس مبدأ‬‫التشاور المجتمعي في اتخاذ القرار، ولهذا الغرض نؤكد على دسترة آلية‬‫المجالس الشبابية التشاركية كمؤسسات القرب، تروم تمكين الشباب من‬ ‫فرص المساهمة في تدبير السياسات العمومية المحلية.‬‫ـ دسترة وظيفة الرقابة المدنية على الصعيد المحلي بما يضمن تعزيز دور‬ ‫المجتمع المدني.‬‫المحور الثاني : صندوق دعم حقوق الشباب : خلق آليات دستورية‬‫تضمن الحقوق االقتصادية واالجتماعية والثقافية‬ ‫للشباب‬‫ضرورة دسترة الحقوق االقتصادية واالجتماعية والثقافية للشباب والتي يكفلها‬‫«العهد الدولي الخاص بالحقوق االقتصادية واالجتماعية والثقافية». وفي هذا‬‫اإلطار نؤكد على دسترة الميكانيزمات األساسية لتحقيق حياة كريمة ومنصفة‬ ‫للشباب المغربي منها صندوق دعم حقوق الشباب، يتكفل بضمان الحقوق التالية:‬‫• الحق في التعليم: ضمان تعليم مجاني وعمومي، ومتاحا للجميع بشكل‬ ‫ً‬ ‫مالئم.‬‫• الحق في الصحة الجيدة : ضمان صحة بدنية وعقلية سليمتين للجميع، بما‬‫في ذلك الحق في التمتع بظروف معيشة صحية، والحق في الحصول على‬ ‫تغطية صحية شاملة.‬ ‫• الحق في الحصول على سكن الئق: يضمن كرامة المواطنين.‬‫• الحق في الشغل : بربط سوق الشغل بالتأهيل التعليم الجامعي، واعتبار‬‫التوظيف الشامل واإلدماج الفوري للمعطلين، أولوية تدبير الشأن العام‬ ‫الوطني والمحلي.‬‫• التمكين االقتصادي للشباب : من خالل توزيع عادل للثروة، يكفل حق الشباب‬ ‫في االستثمار المواطن والمنافسة الشريفة والمتكافئة.‬‫وفي الختام ال يسعنا إال التأكيد على ضرورة جعل الدستور الضامن األساسي‬‫للتعددية الثقافية واحترام مكونات الهوية المغربية ،من خالل دسترة اللغة األمازيغية‬‫وربط مسألة اللغة الرسمية أو الوطنية بالتوافق الوطني حول األساليب الممكنة‬ ‫من أجل تثمين الرصيد الثقافي المتعدد للشباب المغربي ورهينة التنزيل.‬ ‫‬
  44. 44. ‫وفي هذا اإلطار، تندرج مساهمة جمعية «الشباب ألجل الشباب»، التي تسعى‬ ‫من خاللها، إلى بناء أرضية تتطلع للتعبير عن صوت يمثل تطلعات واهتمامات ثلة‬ ‫من الشباب المغربي لإلصالح.‬ ‫المبادئ العامة :‬ ‫• ضرورة التنصيص الدستوري، لضمان مبدأ التعاقد االجتماعي، يراعي المنظومة‬ ‫الكونية لحقوق اإلنسان، وخاصة ما يتعلق بمقتضيات حق المشاركة، وحق‬ ‫المساواة وتكافؤ الفرص، وحق التنمية والديمقراطية.‬ ‫• تكريس توازن إيجابي بين السلطتين التشريعية والتنفيذية واستقالل مطلق‬ ‫للقضاء كسلطة ثابتة الذات.‬ ‫• التنصيص على ضمان المواطنة للجميع، إناثا وذكورا، كخيار ديمقراطي‬ ‫لمغرب الحاضر والمستقبل.‬ ‫• ضمان نزاهة وشفافية االنتخابات واحترام دوريتها، وجعل سلطة اإلشراف‬ ‫والتنظيم عليها من قبل لجنة مستقلة.‬ ‫• إقرار مبدأ المسؤولية والمحاسبة بما يكرس خيار دولة الحق والمؤسسات.‬ ‫• دسترة فصل المجال السياسي عن المجال الديني، والتأكيد على إمارة‬ ‫المؤمنين كضمانة للتعددية الدينية والحرية العقائدية.‬ ‫المحور األول: دسترة آليات مشاركة الشباب في صنع القرار والتدبير‬ ‫الشأن العام‬ ‫اعتبارا لمبدأ المشاركة، كأساس مبدأ تحقيق الديمقراطية، من خالل ربط‬ ‫اتخاذ القرار العمومي بصناديق االقتراع، نؤكد على الديمقراطية التشاركية‬ ‫كمحور العمل السياسي والمدني للشباب، للتفاعل االيجابي مع السياسات العمومية،‬ ‫وفق المشاركة المواطناتية محليا ووطنيا.‬ ‫في هذا الصدد نتقرح اآلليات التالية :‬ ‫أوال: على المستوى الوطني :‬ ‫ـ التنصيص على كون الديمقراطية التشاركية إحدى المقومات واآلليات‬ ‫الضامنة لمأسسة مشاركة الشباب في صنع القرار عبر خلق مؤسسة دستورية‬ ‫للشباب ذات قوة اقتراحية، تعمل على المساهمة في إعداد وتنفيذ وتقييم،‬ ‫السياسات العمومية ذات الصلة بالشباب.‬ ‫ـ جعل البرلمان مؤسسة مفتوحة أمام المنظمات الشبابية المدنية من خالل‬ ‫إحداث آلية جلسات االستماع بخصوص قضايا الشباب.‬‫1‬
  45. 45. ‫سادسا : مذكرة أولية من أجل «دستور يستجيب لتطلعات الشباب‬ ‫تمهيد:‬‫في إطار المشاورات التي تنظمها اللجنة المكلفة بمراجعة الدستور الرامية إلى‬‫اإلطالع على وجهات نظر مختلف الفاعلين في الحقل الشبابي المغربي، تم االتصال‬‫بجمعية الشباب ألجل الشباب قصد تقديم وجهة نظرها واقتراحاتها حول الجوانب‬ ‫التي سيشملها التعديل الدستوري.‬‫وإن هذه المذكرة األولية حول اإلصالحات الدستورية التي نضعها بين أيدي‬‫لجنة مراجعة الدستور، تأتي في سياق الحراك االجتماعي الذي يعرفه المغرب بعد‬‫دينامية 02 فبراير، والتي أبانت على أن الشباب واع بمسؤولياته من أجل تحقيق‬‫التغير و اإلصالح، وأنه إمكان بشري متعطش من أجل بناء عالقة تعاقدية في‬ ‫صناعة القرار والمساهمة في بناء تعاقد اجتماعي وسياسي جديدين.‬‫كما تأتي هذه المذكرة انسجاما مع روح اللقاء الوطني حول: «الحركة‬‫الشبابية بالمغرب: تقييم وآفاق ما بعد 02 فبراير»، المنظم خالل الفترة ما بين‬‫5،6 مارس 1102 بمدينة بوزنيقة، والذي التئم خالله أزيد من 072 شابة وشاب،‬‫يمثلون مختلف ربوع الوطن، ينحدرون من مشارب سياسية ومدنية متباينة،‬ ‫للتداول حول الحركة الشبابية ما بعد 02 فبراير.‬‫كما تأتي هذه المذكرة، في سياق انطالق برنامج «حوار المستقبل»، في‬‫كل جهات المغرب، والذي يروم إلى خلق حركية وطنية شبابية، تحمل على‬‫عاتقها قضايا الشباب المغربي، وتعمل على جعل طموحاته في صلب السياسات‬‫العمومية والتحوالت السياسية واالقتصادية واالجتماعية والسياسية، وفي مقدمتها‬ ‫اإلصالحات الدستورية كمدخل لكافة اإلصالحات.‬‫هذا البرنامج الذي يشكل مبادرة مدنية الستشراف مستقبل مغرب، يرسم مالمحه‬‫طموحات أزيد من 0061 شابة وشاب، من مختلف المشارب الفكرية والسياسية‬‫والمدنية، ويهدف في مرحلته األولية، إلى جعل هذا اإلمكان البشري، مساهم فعال‬‫في مسلسل اإلصالح المؤسساتي والسياسي، التي عبرت عنها مطالب حركة 02‬‫فبراير، وبلور خطاب 9 مارس 1102، إعالن مبادئ عامة لها، كما أكدتها مسيرة‬‫02 مارس، حيث انطلق الحوار والنقاش العمومي حول أفاق إحداث تحول في بنية‬‫العالقات القائمة بين السلط من جهة، والمؤسسات من جهة أخرى، وحول إرساء‬‫دولة الحق والقانون، التي تتمثل أساسا في المراجعة الشاملة للدستور كأسمى‬‫قانون يمكن من ضمان الحقوق السياسية والمدنية، واالقتصادية واالجتماعية‬ ‫والثقافية، لمختلف فئات المجتمع نساء ورجاال، وضمانة المواطنة الكاملة.‬ ‫0‬

×