Ce diaporama a bien été signalé.
Nous utilisons votre profil LinkedIn et vos données d’activité pour vous proposer des publicités personnalisées et pertinentes. Vous pouvez changer vos préférences de publicités à tout moment.
+
La méthode Foucault
De l’énoncé à l’archive, enjeux du pouvoir dans
la communication
+
Michel Foucault, rupture originelle
en SHS et en SIC
Ordre du discoursAnalytique
du pouvoir
+
Un tournant dans l’épistémè du
discours
Kant, Heidegger, Nietzsche [Ethique de la critique]
Georges Dumézil (“structure ...
+
Au coeur de la pensée : le problème
Problématisation : processus
(historiques et situés) de puissance
et de savoir pour ...
+
L’économie de l’énoncé
comme document
L'exégèse foucaldienne comme pragmatique de la vérité
+
Une pragmatique énonciative
■ L’énoncé comme acte est une émergence unique
et historicisée (contre le strcuturalisme de ...
+ L’analytique de la vérité : la construction
d’un système d’objets
■ L’énoncé respecte des règles de spatialisation pour
...
+
L’interpellation du sujet par
l’énonciation
■ Au cœur du document, les conditions d’énonciation posent la
question du su...
+
Réseau de concepts, réseau
d’alliances
■ Quelles sont les règles d’acceptation d’un concept issu
d’autres formations dis...
+
L’économie du document
comme archive
Aux fondements d’une économie politique du signe
+
Hasard et nécessité des formations
discursives
■ La formation discursive établit ce qui peut être dit et fait et surtout...
+
Epistémè, une économie politique
du signe
■ Les formations discursives sont des construits bricolés (entre imaginaire et...
+
Un énoncé pragmatique, ça sert !
■ Quelles sont les règles de controverses, les ruptures
théoriques, les espaces d’affro...
+
Enoncé et corporéité
De la vie de l’énoncé à l’énoncé en vie
+
L’énoncé est une relation de pouvoir
■ La relation de pouvoir est un acte sur un acte : un acte au carré.
La relation de...
+
Conclusions
+
De la résistance dans l’immanence
du langage
Le lieu d’où parle le chercheur en SHS :
Une éthique de la finitude
Une apo...
+
Une résonance clandestine de
l’oeuvre
Sociologie des sciences et de la traduction (Callon et Latour)
Sociologie Pragmati...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

La méthode Foucault : De l’énoncé à l’archive, enjeux du pouvoir dans la communication

401 vues

Publié le

Cet intervention dans le cadre du séminaire de mon équipe de recherche E3D vise à réfléchir sur l'héritage épistémologique et méthodologique de l'oeuvre de Michel Foucault et de son utilisation dans les problèmatiques des Sciences de l'Information et de la Communiaction (SIC)

Publié dans : Formation
  • DOWNLOAD FULL BOOKS INTO AVAILABLE FORMAT ......................................................................................................................... ......................................................................................................................... 1.DOWNLOAD FULL PDF EBOOK here { https://tinyurl.com/y8nn3gmc } ......................................................................................................................... 1.DOWNLOAD FULL EPUB Ebook here { https://tinyurl.com/y8nn3gmc } ......................................................................................................................... 1.DOWNLOAD FULL doc Ebook here { https://tinyurl.com/y8nn3gmc } ......................................................................................................................... 1.DOWNLOAD FULL PDF EBOOK here { https://tinyurl.com/y8nn3gmc } ......................................................................................................................... 1.DOWNLOAD FULL EPUB Ebook here { https://tinyurl.com/y8nn3gmc } ......................................................................................................................... 1.DOWNLOAD FULL doc Ebook here { https://tinyurl.com/y8nn3gmc } ......................................................................................................................... ......................................................................................................................... ......................................................................................................................... .............. Browse by Genre Available eBooks ......................................................................................................................... Art, Biography, Business, Chick Lit, Children's, Christian, Classics, Comics, Contemporary, Cookbooks, Crime, Ebooks, Fantasy, Fiction, Graphic Novels, Historical Fiction, History, Horror, Humor And Comedy, Manga, Memoir, Music, Mystery, Non Fiction, Paranormal, Philosophy, Poetry, Psychology, Religion, Romance, Science, Science Fiction, Self Help, Suspense, Spirituality, Sports, Thriller, Travel, Young Adult,
       Répondre 
    Voulez-vous vraiment ?  Oui  Non
    Votre message apparaîtra ici
  • Soyez le premier à aimer ceci

La méthode Foucault : De l’énoncé à l’archive, enjeux du pouvoir dans la communication

  1. 1. + La méthode Foucault De l’énoncé à l’archive, enjeux du pouvoir dans la communication
  2. 2. + Michel Foucault, rupture originelle en SHS et en SIC Ordre du discoursAnalytique du pouvoir
  3. 3. + Un tournant dans l’épistémè du discours Kant, Heidegger, Nietzsche [Ethique de la critique] Georges Dumézil (“structure mentale”, 1929) - Georges Duby, March Bloch, Lucien Febvre mais aussi Jacques Le Goff, Robert Mandrou,... Paul Veyne. [Une histoire des structures mentales] Gaston Bachelard et surtout Georges Canguilhem. [Rupture et épistémè scientifique] Ferdinand de Saussure et Noam Chomsky [Règles, Compétence et performance de la pragmatique énonciative] Blanchot, Bataille, Klossowski, Roussel, [Résistance, rupture, ailleurs, limites et transgression] Levi Strauss, Lacan, Althusser, Barthes [les contemporains]
  4. 4. + Au coeur de la pensée : le problème Problématisation : processus (historiques et situés) de puissance et de savoir pour résoudre des problèmes dans de nouvelles configurations sociales par un bricolage stabilisé par hasard.
  5. 5. + L’économie de l’énoncé comme document L'exégèse foucaldienne comme pragmatique de la vérité
  6. 6. + Une pragmatique énonciative ■ L’énoncé comme acte est une émergence unique et historicisée (contre le strcuturalisme de Lévi Strauss). Il est situé. Pour le chercheur, l’énoncé est toujours un document (et vice versa) ■ L’énoncé : ■ Interpelle les individus en sujets ■ Construit le réel en objet ■ Lie le sujet et l’objet par concept ■ L’énoncé comme acte a un effet. Il est l’élément fondamental d’une pragmatique de la vérité.
  7. 7. + L’analytique de la vérité : la construction d’un système d’objets ■ L’énoncé respecte des règles de spatialisation pour construire son objet. A quelles conditions (valides) l’objet peut être observé, enregistré, découpé, révélé, énoncé. ■ Quelles sont les procédures, les instances et les lieux de son émergence ■ Quelles sont les procédures, les instances et les lieux de découpage et de qualification de ses objets. ■ Quels sont les outils, les grilles et les spécifications qui classent, dérivent, opposent et rangent ses objets ■ Quels sont le style de l’énonciation, les modes et les genres discursifs institués (récit, analyse quanti, discours motivant, etc.) ➢ Foucault s’intéresse avant tout dans l’énonciation aux conditions de production du système des objets d’une archive dans son rapport au réel
  8. 8. + L’interpellation du sujet par l’énonciation ■ Au cœur du document, les conditions d’énonciation posent la question du sujet légitime (le qui parle ?). ■ Quelles sont les caractéristiques valides du sujet de l’énonciation (statuts, caractéristiques, caractères, comportements) ■ De quel lieu parle-t-il ? Concrètement et au niveau des imaginaires. Quel espace occupe-t-il et comment définit-il ses conditions spatiales ■ A quelles conditions logiques ou temporelles, à quel processus doit-il se soumettre pour pouvoir parler
  9. 9. + Réseau de concepts, réseau d’alliances ■ Quelles sont les règles d’acceptation d’un concept issu d’autres formations discursives. Pourquoi sont-ils acceptés, ou rejetés et à quelles conditions ■ Quelles règles de « transformation » les énoncés d’un ailleurs doivent-ils supporter pour être acceptés ou bannis de l’énonciation ■ Quels sont les lieux de mémoire, les énoncés fondateurs, archéologiques ou originels définis soit en filiation soit en traumatisme
  10. 10. + L’économie du document comme archive Aux fondements d’une économie politique du signe
  11. 11. + Hasard et nécessité des formations discursives ■ La formation discursive établit ce qui peut être dit et fait et surtout comment. Un ensemble de règles a priori, l’épistémè, préside à son destin.. ■ Les formations discursives sont historicisées. Elles ont une naissance et une mort. Elles sont d’ici et maintenant (immanence). ■ Au-delà de leur existence première, les énoncés connaissent notamment des réactivations dans de nouvelles conditions de production pour de nouveaux effets de pouvoir. ■ Il existe dans les formations discursives un ailleurs et un au-delà qui le mettent en perspective, une frontière. D’abord dans le temps, par une archive qui peut paraître inaudible et invisible, incompréhensible du fait de formations discursives disparues. Mais aussi dans l’espace, par des hétérotopies, qui peuvent être formalisées comme des utopies, des au-delà parfaits, mais aussi des enfers, des négativités et des relégations et des exclusions.
  12. 12. + Epistémè, une économie politique du signe ■ Les formations discursives sont des construits bricolés (entre imaginaire et logique) issus d’une pluralité de pratiques au sein d’institutions diverses. ■ Il faut pouvoir retrouver les rituels, les procédures initiatiques, les « sociétés » qui ont le pouvoir de séparer le discours légitime du discours « vulgaire », inaudible, infâme. Il faut décrire les instances disciplinaires qui gouvernent à la séparation entre l’orthodoxie et les hérésies. Leur mode d’exclusion et d’inclusion, leur règles de justice. ■ Il faut chercher les règles et les canaux de transmission et de diffusion des documents à des récepteurs légitimes et autorisés définis a priori. Mais aussi les règles de confidentialité, d’interdiction, de secret qui empêchent tel ou tel récepteur d’accéder aux documents. ■ Il faut faire l’économie des systèmes d’archivages et de mémoires. Les règles qui président à la gestion des documents, à leur classement, à leur ordonnancement, à leur redistribution, à leur monstration selon les auteurs, les thèmes, les disciplines, les doctrines, etc.
  13. 13. + Un énoncé pragmatique, ça sert ! ■ Quelles sont les règles de controverses, les ruptures théoriques, les espaces d’affrontement qui fondent les sous- ensembles théoriques concurrents. Les variations épistémiques. ■ Il faut faire l’histoire des résistances, des renversements, des colonisations, des syncrétismes qui renversent, qui disparaissent ou au contraire s’instaurent dans une domination totale (mais temporaire). ■ Il faut suivre, au-delà des ruptures, les diffusions, les enrôlements, les déplacements dans des configurations secondes, annexes ou parallèles, vers d’autres dispositifs...avec une logique de viralité et de réseaux.
  14. 14. + Enoncé et corporéité De la vie de l’énoncé à l’énoncé en vie
  15. 15. + L’énoncé est une relation de pouvoir ■ La relation de pouvoir est un acte sur un acte : un acte au carré. La relation de pouvoir est un acte de puissance et un acte discursif. Les technologies de pouvoir sont des dispositifs stables qui ordonnent les pratiques discursives et non-discursives. ■ Comment l’énoncé entretient des relations et s’enchasse dans des pratiques non-discursives, dans des actions de puissance sur les objets. ■ Comment l’énoncé suscite-t-il des désirs, de l’intérêt, de l’accaparement matériel, des engagements du corps dans des processus de subjectivation. ■ Au contraire, les énoncés peuvent susciter des résistances, des exclusions silencieuses ou bruyantes. Les infâmes et les rejetés révèlent l’économie du pouvoir dans ses limites et dans ses frontières.
  16. 16. + Conclusions
  17. 17. + De la résistance dans l’immanence du langage Le lieu d’où parle le chercheur en SHS : Une éthique de la finitude Une apologie de la résistance Un engagement de la critique
  18. 18. + Une résonance clandestine de l’oeuvre Sociologie des sciences et de la traduction (Callon et Latour) Sociologie Pragmatique (Boltanski et Thevenot) Quid de l’histoire ? Quid des SIC ?

×