JUBILE DE LA KENTAJA DU 11 AOUT AU 22 AOUT 2014 
RECIT DE DOMINIQUE BIOTEAU 
PHOTO : Esteban, Sonia, Odette et Joseph et D...
Lundi 11 août 
 Lever tôt pour un départ à 4h du matin. 
 Nous retrouvons la voiture (et les passagers) de Jean-Luc sur ...
 Aéroport de Douala, Adonis, 
grâce à ses relations, vient nous accueillir, puis dehors sous la pluie, ce seront les Kent...
 Accueil au centre par Hyppolite, Sylvie, Marguerite, Edwige, Colette et les enfants. 
 Répartition dans les chambres ou...
Le chef Serge nous régale à Fontjomonkwet, paroisse du Père Michel. Serge termine l'école 
hôtelière, à gauche, le père Yv...
Jeudi 14 août 
– Petit déjeuner avec de la confiture de fraises (la seule fois car le pot a été fini dans la journée…) 
– ...
Après la marche, un autre bon moment autour de la table. Ici Clairette 
- Marche dans la montagne (chemin de croix). Arriv...
La transformation d'Isabelle en maman Isabelle 
- Retour du marché juste avant midi, avec la camionnette : 40 poulets tués...
- Messe du 15 août au Centre, avec le Père Michel et le Père Fernandez. 
- Repas du soir : rizzotto + poisson. 
- Après le...
SAMEDI 16 AOUT : Jour du Jubilé 
Remise de la chasuble à la fin de la célébration. Grosse émotion ! 
Remise de la chasuble...
Discours avant les repas, un peu long parfois… 
Edwige, animatrice du Jubilé
Talom en compagnie de Claudine, tenue et 
coiffure du Jubilé !
Danse de la joie des mamans de Bakou 
Après-midi spectacle, tout le monde participe
Yannick, un kentajiste remet la maquette de l’aviation au père Michel 
– Messe à l’église du Christ-Roi de N’kongsamba. No...
noter un plat de viande de chèvre, avec la tête de la chèvre dans le plat. 
o 21h : retour au Centre. Les jeunes, las de n...
 Fête des 50 ans de mariage de Joseph et Odette : mairie (avec l’ancien maire, jean Colineau) ; église 
(avec le Père Mic...
Les futurs mariés… 
Monsieur le curé et sa soeur Bernadette au mariage
Lundi 18 août en route vers Bazuidjong 
Production de bananes plantains à Bandzuidjong 
 Petit déjeuner à 7h45 puis direc...
 
Paysage magnifique, mais ça se mérite, la piste est rude 
 
 Accueil très chaleureux des habitants du village (des « ...
 
« Développement : BANDZUIDJONG – Développement : BANDZUIDJONG… « 
 
 « DEVELOPPEMENT : BANDZUIDJONG » nous fait const...
En 
attendant de prendre la parole… En compagnie d’Anne et Henri 
Une vue 
du paysage prise du foyer ou nous nous trouvons...
Les mamans de Bandzuidjong nous rendent les honneurs. Que d’honneurs ! 
Mardi 19 août : Joie et douleur 
Un peu de tourism...
Le centre climatique de Dschang, déserté par les tourismes 
 Nous allons visiter le centre artistique et le marché qui y ...
Salle de restauration 
 Départ de Dschang pour N’Kongsamba : sitôt sorti de la ville, nous tombons dans un brouillard à 
...
Mercredi 20 août 9ème jour : repos 
– Lever à 7h petit déjeuner à 8h. 
– Jean est dérangé à son tour ; Jason et Isabelle v...
9 ET 10 ème jour, Départ et arrivée en France 
 
Dernier soin de Claudine à David 
Eh oui, les bagages sont prêts, les ad...
la chambre avant rangement 
… et après le ménage 
Ces chers kentajistes, vous allez nous manquer… 
C’est déjà la fin, en 1...
 Après de longues étreintes et embrassades, nous prenons les véhicules en direction de Douala. 
 Une dernière fois, en c...
 Visite de la cathédrale de Douala. Claudine en profite pour aller poster du courrier : elle retrouve la 
ville où elle é...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Récit du Jubilé Kentaja par Dominique

352 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
352
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
34
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Récit du Jubilé Kentaja par Dominique

  1. 1. JUBILE DE LA KENTAJA DU 11 AOUT AU 22 AOUT 2014 RECIT DE DOMINIQUE BIOTEAU PHOTO : Esteban, Sonia, Odette et Joseph et Dominque
  2. 2. Lundi 11 août  Lever tôt pour un départ à 4h du matin.  Nous retrouvons la voiture (et les passagers) de Jean-Luc sur une aire d’autoroute et nous prenons ensemble un petit déjeuner.  Arrivée sans encombre au lieu prévu pour le parking des voitures. La voiture de Pascal arrive quelques minutes après nous.  Arrivée au parking près de Roissy, merci Jojo, ta remorque a permis de mettre tous nos bagages remplis de cadeaux pour les Kentajistes   Déchargement des voitures et de la remorque et chargement des bus qui doivent nous conduire à l’aéroport : beaucoup de bagages à caser… et prendre soin du tableau…  Arrivée à l’aéroport : enregistrement des bagages : quelques soucis pour Joseph et Odette qui avaient un bagage à main trop lourd…  Voyage sans encombre jusqu’à Bruxelles, puis jusqu’à Douala. Nous étions éparpillés dans l’avion. L’avion Bruxelles-Douala était plus confortable et proposait des films, des reportages sur des écrans individuels. Encore fallait-il savoir s’en servir…. Une anecdote : dans l’avion Bruxelles-Douala, j’étais entre Caroline, une jeune Lyonnaise venue retrouver une religieuse camerounaise à N’kongsamba (elle a déjà passé quelques années dans des monastères) et Mgr André, évêque de Mamfé, un diocèse voisin de celui de Bafang (diocèse d Père Michel et dont l’évêque est Mgr Abraham qui a travaillé à la Kentaja).  Accueil à l’aéroport par un douanier chargé de nous faciliter toutes les démarches administratives et par Adonis.  Sortis de l’aéroport, nous sommes accueillis par un orchestre de kentajistes qui jouent sur le parking de l’aéroport.
  3. 3.  Aéroport de Douala, Adonis, grâce à ses relations, vient nous accueillir, puis dehors sous la pluie, ce seront les Kentajistes avec leur tam tam, leurs chants de bienvenue  Puis direction La Procure où nous passons notre première nuit camerounaise, après une collation bienvenue (saucisson, pain, bière, eau). Dans les chambres, la clim était utile et fort agréable, sauf dans une chambrée où elle était réglée trop basse (ces dames n’avaient pas très chaud). Le matin du 12 août, la kentaja a loué un bus nous et nos lourds bagages, dont un, bien spécial… Mardi 12 août  Petit déjeuner à La Procure, avec les 6 Espagnols venus pour le jubilé.  Répétition de chants et danses – échange de monnaie (Euros en Francs CFA : 10 € = 1500 Fr CFA) – chargement des bus et voitures – départ pour le centre Kentaja de N’kongsamba : 6 espagnols, 15 français et de nombreux kentajistes.  Après 3 heures de route, voici enfin la Kentaja à Nkongsamba, au bord de la route
  4. 4.  Accueil au centre par Hyppolite, Sylvie, Marguerite, Edwige, Colette et les enfants.  Répartition dans les chambres ou les chambrées, par couple, par famille. (Pour moi, ce sera une chambre avec Esteban, un des six espagnols).  On soulage nos bagages de nos affaires : vêtements, médicaments, outils, cahiers, cartables…. Une chambre devient la caverne d’ali baba  Soir : repas offert au restaurant « Marie Poulet » par le Père Fernandez (père spirituel du Père Michel, à l’origine de sa vocation). Odette, déjà très à l’aise avec les Kentajistes Mercredi 13 août  Petit déjeuner : avocats + tomates ; omelettes (pour certains, des oeufs sur le plat) ; saucisson ; café ; beurre ; chocolat ; pain.  Départ pour la paroisse de Fondjo (paroisse du Père Michel) : à peu près 3 h de route, dont la moitié (après Bafang) sur piste ravinée par les pluies.  Arrêt à Bafang pour saluer Mgr Abraham à l’évêché.
  5. 5. Le chef Serge nous régale à Fontjomonkwet, paroisse du Père Michel. Serge termine l'école hôtelière, à gauche, le père Yves  Arrivée à Fondjo avec près d’une heure de retard pour la messe. Les paroissiens attendent patiemment assis sur des bancs à l’extérieur de l’église.  Messe concélébrée par le Père Michel, le Père Yves, le Père … (doyen de la Paroisse) : beaucoup de chants accompagnés d’instruments de musique (chantés plus lentement qu’en France). Un moment particulier : la quête où chacun se déplace en dansant et vient déposer son offrande dans la corbeille (un souvenir pour Odette…).  Repas au presbytère du Père Michel, repas préparé par Serge et 4 filles kentajistes (sans oublier beaucoup de petites mains dans l’ombre).  Départ précipité en raison de la pluie menaçante. Retour au Centre vers 17h30.  Arrivée de plusieurs kentajistes.  Moment de fête : on remet aux kentajistes et aux éducateurs, cuisinières, … un tee-shirt rappelant les 20 ans de la kentaja.  Arrivée tardive du Père Michel : il a dormi ¾ h dans sa voiture.  Soir : repas : soupe de poissons + pommes de terre.  Pascal part avec quelques kentajistes chercher Sonia à l’aéroport de Douala. Aller sans encombre ; retour : Un frein du bus a lâché : 2h de retard. Isabelle était très inquiète… Célébration de la messe en présence de Dominique
  6. 6. Jeudi 14 août – Petit déjeuner avec de la confiture de fraises (la seule fois car le pot a été fini dans la journée…) – Départ pour Bakou : à peu près 3 h de route, avec 1h de piste après Bafang (mieux que pour Fondjo). Départ retardé de 2h par la réparation d’un frein du bus de l’évêque. La brume offre une beauté sans égal à ce lieu mystique - Nous devions avoir la messe avec Mgr Abraham, mais du fait du retard, il est reparti pour Bafang, ayant un rendez-vous à 14h. – Arrivée à Bakou – visite des locaux. Nous remarquons un local tout neuf, mais non utilisé à ce jour, c’est un don de money gram pour former les filles mères. – Premières impressions : l’environnement est très agréable, mais l’équipement semble abimée, la nouvelle directrice Sylvie aura bien du travail pour préparer la rentrée
  7. 7. Après la marche, un autre bon moment autour de la table. Ici Clairette - Marche dans la montagne (chemin de croix). Arrivée au sommet : une belle croix y est installée. – En revenant par un autre chemin du sommet, le Père Michel nous fait découvrir le futur site diocésain consacré à la vierge Marie. Déjà 2 500 pèlerins y viennent chaque année. – Retour au Centre de Bakou : repas festif : poisson, riz+maccoco, banane. – Départ précipité (pluie menaçante) – Après la piste, nous nous arrêtons à Bafang à un « Bonjour » : café et achat de bonbons, parfois très particulier, comme ceux au gingembre de Jeanne-Marie (mais le jeunes de la Kentaja adorent). – Repas du soir : soupe de poissons, riz, banane Vendredi 15 août Journée de préparation pour la fête du jubilé. - Départ pour le marché pour acheter pour le repas du samedi 16 au midi (près de 450 convives) : départ en moto et non en camionnette car elle a un souci de démarrage. Jean-Luc, Claudine et Jeanne prennent les motos, bien calés entre le pilote et un jeune kentajiste. Départ retardé pour aller chercher les chaises. - Préparation de ces dames (coiffure) par Edith, une jeune formé à la Kentaja comme coiffeuse
  8. 8. La transformation d'Isabelle en maman Isabelle - Retour du marché juste avant midi, avec la camionnette : 40 poulets tués, plumés et vidés sur le marché, des caisses de poissons congelés, des sacs de légumes, des régimes de bananes plantin,…. - Pas le temps de préparer le repas du midi : nous allons réserver chez « Marie Poulet », à 100 m. Seul Jean-Luc reste à cuisiner avec les Camerounais. - Tout l’après-midi : préparation des plats, nettoyage des chaises. Du bois est apporté pour cuire les viandes , le riz et les légumes. Le binôme Jean-Luc et Serge à l'oeuvre. Merci aussi à Sylvie, notre hôtesse à tous - Messe du 15 août au Centre, avec le Père Michel et le Père Fernandez.
  9. 9. - Messe du 15 août au Centre, avec le Père Michel et le Père Fernandez. - Repas du soir : rizzotto + poisson. - Après le repas, échanges entre les anciens kentajistes et les responsables français et espagnols. - La nuit : Sylvie et d’autres camerounaises passent la nuit à faire cuire les morceaux de poissons, de poulets pour le jubilé. Le travail dans la bonne humeur
  10. 10. SAMEDI 16 AOUT : Jour du Jubilé Remise de la chasuble à la fin de la célébration. Grosse émotion ! Remise de la chasuble suite
  11. 11. Discours avant les repas, un peu long parfois… Edwige, animatrice du Jubilé
  12. 12. Talom en compagnie de Claudine, tenue et coiffure du Jubilé !
  13. 13. Danse de la joie des mamans de Bakou Après-midi spectacle, tout le monde participe
  14. 14. Yannick, un kentajiste remet la maquette de l’aviation au père Michel – Messe à l’église du Christ-Roi de N’kongsamba. Nous y allons à pied. – A la fin de la célébration une chasuble est remis au Père Michel par les français pour marquer ses 25 années de sacerdoce. – Retour à pied ou en voiture. – Jubilé : o danse des mamas de Bakou o Discours « officiels » animés par Paulin et Edwige Père Fernandez Pascal et Isabelle Samuel (ancien kentajiste qui propose de créer une association d’anciens kentajistes qui participeraient au fonctionnement de la Kentaja, en fonction de leurs possibilités)  Sylvie et Serge qui présentent leurs aide-cuisiniers et le repas o Le tableau peint par Sabine est offert au Père Michel o Une maquette du centre de N’kongsamba réalisé par un ancien kentajiste est offerte. o Vente de verres en noix de coco, de pagnes et de parts de gâteaux o 14h30 : repas très copieux : Entrée crudités : carottes, tomates, choux, haricots Poissons, poulets, émincés de boeuf  Ignames, n’dolé (légumes hachés avec sauce arachide ; possibilité d’y ajouter de la sauce piquante), pommes de terre, plantin (en chips)  Dessert : papaye, ananas  Boissons : eau, bière, vin rouge o 16h : chants des français puis danses et sketches des jeunes de la Kentaja. o 17h30 : départ pour Loum (plus d’1h de route) pour fêter les 70 ans de la mère du Père Abraham. Nous quittons une fête pour en retrouver une autre. Repas à nouveau copieux, mais nous n’avions plus faim… A
  15. 15. noter un plat de viande de chèvre, avec la tête de la chèvre dans le plat. o 21h : retour au Centre. Les jeunes, las de nous attendre, partent en boîte. Soirée : danses ou jeu (belote, pour les mordus) Dimanche 17 août Nous étions les invités de l’évêque, Kentajiste de coeur lui aussi  Départ à 9 h pour Bafang  Quelques soucis avec le bus du diocèse : on a frôlé la panne sèche.  Arrivée à Bafang, dans les locaux de la Kentaja : nous sommes accueillis par 5 jeunes qui sont partis tôt ce matin de N’kongsamba pour nettoyer le local, préparer des nems et des arachides bouillies. Nous prenons l’apéro (Whisky-coca).  Accueil à l’évêché : le Père Abraham n’est pas rentré de Loum. Nous l’attendons dans un salon où l’on nous sert des boissons.  A son arrivée, apéritif puis repas.  Visite du projet diocésain (en construction e t/ou en rénovation) de centre d’accueil pour des séminaires, des retraites, à la demande de plusieurs évêques camerounais, en raison du climat agréable de la région.  Messe à 17h à la cathédrale. Messe présidée par le Père Serge, ordonné il y a un an, appelé le « Pape des jeunes » par le Père Michel.  Retour à N’kongsamba vers 20h15.  Nous avons la joie d'agrandir notre équipe avec Anne, Henri et Aurélien leur fils, de vieux amis de père Michel
  16. 16.  Fête des 50 ans de mariage de Joseph et Odette : mairie (avec l’ancien maire, jean Colineau) ; église (avec le Père Michel) ; puis chant : L’arbre d’amour. Grand moment festif, les kentajistes sont bouche bée ! o Verre de l’amitié : les 2 cubis de 3 litres y sont passé + gâteaux, jus de fruits, bières, …  Repas du soir : spagettis + carottes + haricots + poisson frite  Quelques femmes du groupe sont touchées par cette gastro, compagne de notre séjourPhoto de groupe  autour du père Abraham à l’évéché Monseigneur nous montre la direction Le magnifique projet de Mgr Abraham, pour Bafang, une structure hôtelière pour accueillir les retraitants et vacanciers dans le cadre idyllique de bafang.
  17. 17. Les futurs mariés… Monsieur le curé et sa soeur Bernadette au mariage
  18. 18. Lundi 18 août en route vers Bazuidjong Production de bananes plantains à Bandzuidjong  Petit déjeuner à 7h45 puis direction Bandjuidjong, pays natal du Père Michel. Il y a un centre Kentaja qui a fermé, mais qui est en travaux de reconstruction ; ouverture probable en septembre 2015. o Jeanne-Marie ne vient pas avec nous ; elle est dérangée.  3 h de route, dont 1h de piste (passage par Bafang).  Crevaison sur la route. Aucun ennuie n’arrivera à nous arrêter   Sur le chemin aller, un pneu a éclaté ; il a fallu le changer.
  19. 19.  Paysage magnifique, mais ça se mérite, la piste est rude   Accueil très chaleureux des habitants du village (des « Bamilékés de Baganté) : musique, chants, danses. Présence de sa Majesté, et du régent (le véritable gouverneur sur le modèle anglais)  Discours officiels dans la salle de réunion :
  20. 20.  « Développement : BANDZUIDJONG – Développement : BANDZUIDJONG… «   « DEVELOPPEMENT : BANDZUIDJONG » nous fait constamment reprendre l’animateur  Visite du nouveau centre et de l’ancien.  Visite des champs de plantains  Retour à la salle de réunion : le repas est servi : gâteau d’haricots (haricots secs pilés et cuits dans l’huile) ; bananes vertes cuites ; riz + sauce ; poulet et/ou poisson grillé ; gâteau de maïs : chips de plantin ; ships de pommes de terre ; boissons : vin rouge, bière, coca, eau, fruité.  Départ précipité en raison de l’orage menaçant.  À la fin de la piste, l’orage a éclaté. On ne voyait pas beaucoup la route. Le chauffeur allait assez vite et a donné un coup de frein brutal à l’approche d’un ralentisseur. Bilan : la banquette arrière soulevée, les 4 passagers tout à l’arrière ont eu quelques bobos… sans gravité.  Retour à 20h au centre.  Repas à 21h : riz+légumes (tomates, oignons, carottes, haricots verts, émincés de viande). o C’est au tour de Joseph et Odette d’être menacé par cette gastro bien européenne (apporté dans ses bagages par José Manuel)
  21. 21. En attendant de prendre la parole… En compagnie d’Anne et Henri Une vue du paysage prise du foyer ou nous nous trouvons à écouter les discours
  22. 22. Les mamans de Bandzuidjong nous rendent les honneurs. Que d’honneurs ! Mardi 19 août : Joie et douleur Un peu de tourisme à Dschang  Petit déjeuner à 8h avec saucisson et pâté camerounais et avec du miel de Fondjo.  Départ à 10h pour Dschang. o Isabelle reste au Centre car elle est dérangée à son tour.  Amende en cours de route pour surcharge (nous étions 6 au lieu de 5) et pour un pneu lisse (le pneu éclaté la veille n’était pas changé).  Arrivée à Dschang : une belle ville. Nous allons au centre climatique où nous réservons pour nos repas du midi : il a fallu payer tout de suite pour qu’ils aillent acheter de quoi manger.
  23. 23. Le centre climatique de Dschang, déserté par les tourismes  Nous allons visiter le centre artistique et le marché qui y touche : ça grouille de monde. Sur le marché de Dschang, attention aux pickpockets !  Retour à 15h au centre climatique pour manger : pour 25 (et non pas 19 !!)
  24. 24. Salle de restauration  Départ de Dschang pour N’Kongsamba : sitôt sorti de la ville, nous tombons dans un brouillard à couper au couteau. Nous doublons un bus …sans aucune visibilité… Notre ange gardien veillait.  Arrivée à 17h au Centre.  Jason est malade à son tour. Adonis vient à la Kentaja (c’était prévu). Il diagnostique le palu. Il lui fait aussitôt deux piqûres.  De retour au Centre, Odette et Joseph apprennent le décès de Paul, le frère d’Odette. Tous, nous sommes peinés et nous nous regroupons autour pour les entourer de notre présence. Les Kentajistes font preuve d’une grande compassion.  Une messe est célébrée pour Paul et sa famille, avec la participation de nombreux kentajistes. Odette et Joseph ont été bien entourés Vas en paix, Paul notre frère
  25. 25. Mercredi 20 août 9ème jour : repos – Lever à 7h petit déjeuner à 8h. – Jean est dérangé à son tour ; Jason et Isabelle vont mieux. – Prévu : journée reposante – apéritif avec le commandant de la gendarmerie – repas vers 15h – après-midi animé par les français : montages, témoignages. – En réalité : le commandant de gendarmerie n’est pas venu ; l’apéritif a commencé vers 13h ; il s’est prolongé jusque vers 16h. La fin d’après-midi a été animé par le groupe français et un verre de l’amitié a été partagé (vin apporté par Jean).
  26. 26. 9 ET 10 ème jour, Départ et arrivée en France  Dernier soin de Claudine à David Eh oui, les bagages sont prêts, les adieux approchent…
  27. 27. la chambre avant rangement … et après le ménage Ces chers kentajistes, vous allez nous manquer… C’est déjà la fin, en 10 jours et un Jubilé, chacun d’entre nous fait maintenant un peu plus partie de la grande famille kentaja et nous avons tous un autre chez nous ici, même si nous ne reviendrons pas.  Jour du départ du Centre.
  28. 28.  Après de longues étreintes et embrassades, nous prenons les véhicules en direction de Douala.  Une dernière fois, en cours de route, nous sommes arrêtés par les douaniers, sans conséquence…  Nous arrivons à La Procure : pause toilettes et moment de repos. Nous laissons les kentajistes qui étaient avec nous et qui rentraient dans leur famille sur Douala ; Un repos bienvenu Mesdames  Déjeuner pris dans un restaurant, genre paillotte. , Nous pouvons manger du porc grillé.  Repas au resto à Douala, on reprend des forces pour le voyage en avion 
  29. 29.  Visite de la cathédrale de Douala. Claudine en profite pour aller poster du courrier : elle retrouve la ville où elle était 40 ans plus tôt.  Nous partons en direction de l’aéroport pour enregistrer les bagages.  Nous attendons le Père Michel qui n’est pas autorisé à venir jusqu’à nous dans l’aéroport. Il y parvient quand même au bout de longues tractations…  À la question d’un douanier, personne ne déclare transporter des fruits (bien sur, personne n’en a…)  Salle d’attente : belote, bavardages, et une gastro malvenue  Embarquement à l’heure prévue. Direction Bruxelles.  Durant le vol, quelques tangages, mais insignifiants. Vendredi 22 août  Arrivée sans encombre à Bruxelles, puis à Paris. Sauf pour Jason, vraiment très dérangé. Odette, elle aussi, n’est pas très en forme.  Nous prenons les navettes qui nous ramènent à nos voitures.  Nous chargeons les bagages et partons chacun notre tour, sans nous attendre.  Bizarrement, nous nous retrouvons tous à la même aire d’autoroute : nous devenons inséparables….  Arrivée dans le Chemillois vers 18h30. o Élie arrive avec la température, très fatigué….

×