SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  7
Télécharger pour lire hors ligne
Un rêve inattendu
La pièce dans laquelle je me trouvais, n'étais pas plus
grande qu'une boîte en carton. Il faisait froid et
humide et je grelottais de plus en plus. C'était la nuit
dernière. Je ne savais pas où je me trouvais et je
bougeais avec difficulté. La pénombre me mettait
dans une angoisse étrange et des gouttes de sueurs
commençaient à perler sur mon visage. Mon corps se
pétrifia d'avantage quand j'entendis des pas lourds
qui s'avançaient vers moi.
Soudain, je ressentis de violentes douleurs dans les pieds
et dans mon crane. Des sifflements me transpercèrent
les tympans et cette sensation de présence commençait à
me peser. Une espèce de petite fille aux cheveux couleurs
de sang se distingua dans la pénombre. Cette horrible
sensation d'étouffer me donna envie de mourir.
Ma pression augmenta d'avantage quand je me sentis
tirer vers l'avant. Des traces de sang phosphorescent
rouges vifs se dessinèrent lors de mon passage et la pièce
pourtant qui me paraissait si petite, s'agrandissait sans
limite. Je ne savais pas ce qui m'arrivait. Chaque
battement de mon cœur se présentait comme une
violente douleur à ma poitrine. De plus, cela augmentait
ma panique et la mort n'était peut-être qu'à quelques
secondes de là.
Ma peur était à son sommet depuis quelques secondes
qui me paraissaient déjà longues et interminables. Mes
membres déjà pétrifiés ne répondaient pas et l'angoisse
me faisait vaciller la tête. Je ne pensais désormais plus à
rien, le doute s'était installé en moi. Je devais faire
quelque chose pour me sauver de cet endroit. Je me
levais pour chercher une issue de secours mais
malheureusement aucune. Dans le noir plus angoissant
que tout, mes mains traversaient les murs en espoir de
trouver une porte ou une issue. Rien qui pouvait
m'aider, j'étais là incapable du moindre geste, pétrifié
par la terreur. Dans l'espoir de sauver ma vie.
Tout à coup, une lumière pas plus grande qu’une flamme
de bougie se dessina dans la pénombre dans un coin de
cet endroit d’horreur. Ne sachant que faire, je me
décidai à aller dans cette partie éclairait. Une fois
assise, des cris, des pas, des bruits lourds, des
tapements, des roulements de choses plus extravagantes
que les autres venaient me transperçaient les tympans.
Je ne pouvais à peine bouger et sentir mon corps déjà
immobilisé par l’angoisse. C’était la fin. La fin tragique
de mon existence. Une fin inconnue. Une fin à la
sensation de coups de poignards. Une fin tragique et
inexistante auparavant. Désormais, dans la douleur, je
disais adieu au monde.
Mais quand soudain, cette sorte de petite fille disparut
avec ces cris et la pièce à la taille d'une boîte de carton
disparut. Seule, dans le noir, comme tout a commencé, je
me réveillais d'un sursaut d'effroi dans mon lit trempé
de sueur. La lumière s'alluma et mon cœur s'arrêta
quand je vis des taches de sang dessinaient sur mes
habits.
Réalité et fantastique se mélangeaient désormais dans
ma tête...
Marie

Contenu connexe

Tendances

Tendances (6)

Nouvelle fantastique
Nouvelle fantastiqueNouvelle fantastique
Nouvelle fantastique
 
Selina en lina
Selina en linaSelina en lina
Selina en lina
 
Lettreamonmaitre
LettreamonmaitreLettreamonmaitre
Lettreamonmaitre
 
Lettre A Mon Maitre
Lettre A Mon MaitreLettre A Mon Maitre
Lettre A Mon Maitre
 
Lettreamonmaitre
LettreamonmaitreLettreamonmaitre
Lettreamonmaitre
 
Un Appel TrèS Proche
Un Appel TrèS ProcheUn Appel TrèS Proche
Un Appel TrèS Proche
 

En vedette

Moodle en los colegios. Divertic y ApuntesJV
Moodle en los colegios. Divertic y ApuntesJVMoodle en los colegios. Divertic y ApuntesJV
Moodle en los colegios. Divertic y ApuntesJVEducaclic
 
Présentation windows vs mac_final
Présentation  windows vs mac_finalPrésentation  windows vs mac_final
Présentation windows vs mac_finalmarwaba
 
JPME 2012: E-réputation par Kollector
JPME 2012: E-réputation par KollectorJPME 2012: E-réputation par Kollector
JPME 2012: E-réputation par KollectorAntoine Servais
 
Dev communautes logiciel libre
Dev communautes logiciel libreDev communautes logiciel libre
Dev communautes logiciel libreRayna Stamboliyska
 
Trabajando con Google Docs
Trabajando con Google DocsTrabajando con Google Docs
Trabajando con Google Docsmethenyes
 
Paralisis Cerebral
Paralisis CerebralParalisis Cerebral
Paralisis CerebralVictoria
 
Conférence du 6 février 2013 - Conciliation travail-famille
Conférence du 6 février 2013 - Conciliation travail-familleConférence du 6 février 2013 - Conciliation travail-famille
Conférence du 6 février 2013 - Conciliation travail-familleChambre de commerce de Lévis
 
Tablas De MatemáTica
Tablas De MatemáTicaTablas De MatemáTica
Tablas De MatemáTicaPamtapx3
 
Our Beloved Messenger
Our Beloved MessengerOur Beloved Messenger
Our Beloved MessengerTata Hanane
 
Clausura de transición 2010
Clausura de transición 2010Clausura de transición 2010
Clausura de transición 2010luis perez
 

En vedette (20)

Moodle en los colegios. Divertic y ApuntesJV
Moodle en los colegios. Divertic y ApuntesJVMoodle en los colegios. Divertic y ApuntesJV
Moodle en los colegios. Divertic y ApuntesJV
 
Población en sevilla 2
Población en sevilla 2Población en sevilla 2
Población en sevilla 2
 
Présentation windows vs mac_final
Présentation  windows vs mac_finalPrésentation  windows vs mac_final
Présentation windows vs mac_final
 
Metro de stockholm
Metro de stockholmMetro de stockholm
Metro de stockholm
 
Ensaludarte.presentación
Ensaludarte.presentaciónEnsaludarte.presentación
Ensaludarte.presentación
 
LibroFeriaYunquera2012
LibroFeriaYunquera2012LibroFeriaYunquera2012
LibroFeriaYunquera2012
 
JPME 2012: E-réputation par Kollector
JPME 2012: E-réputation par KollectorJPME 2012: E-réputation par Kollector
JPME 2012: E-réputation par Kollector
 
R D G
R D GR D G
R D G
 
Dev communautes logiciel libre
Dev communautes logiciel libreDev communautes logiciel libre
Dev communautes logiciel libre
 
Le manga 1
Le manga 1Le manga 1
Le manga 1
 
Trabajando con Google Docs
Trabajando con Google DocsTrabajando con Google Docs
Trabajando con Google Docs
 
Maria Fernandaa
Maria FernandaaMaria Fernandaa
Maria Fernandaa
 
Reciclaje
ReciclajeReciclaje
Reciclaje
 
Paralisis Cerebral
Paralisis CerebralParalisis Cerebral
Paralisis Cerebral
 
LA WEB 2.0
LA WEB 2.0LA WEB 2.0
LA WEB 2.0
 
Conférence du 6 février 2013 - Conciliation travail-famille
Conférence du 6 février 2013 - Conciliation travail-familleConférence du 6 février 2013 - Conciliation travail-famille
Conférence du 6 février 2013 - Conciliation travail-famille
 
Tablas De MatemáTica
Tablas De MatemáTicaTablas De MatemáTica
Tablas De MatemáTica
 
Our Beloved Messenger
Our Beloved MessengerOur Beloved Messenger
Our Beloved Messenger
 
Clausura de transición 2010
Clausura de transición 2010Clausura de transición 2010
Clausura de transición 2010
 
Redes sociales cnfl
Redes sociales cnflRedes sociales cnfl
Redes sociales cnfl
 

Similaire à Un rêve inattendu 2

"Et la ville devient fantastique", (Recueil de Nouvelles, Texte intégral).
"Et la ville devient fantastique", (Recueil de Nouvelles, Texte intégral)."Et la ville devient fantastique", (Recueil de Nouvelles, Texte intégral).
"Et la ville devient fantastique", (Recueil de Nouvelles, Texte intégral).PO-2
 
Anthologie reves
Anthologie revesAnthologie reves
Anthologie revescamille974
 
CONTRASTES - Mémoires du Nigéria
CONTRASTES - Mémoires du NigériaCONTRASTES - Mémoires du Nigéria
CONTRASTES - Mémoires du NigériaTAGUWA
 
Chemins de Paix
Chemins de PaixChemins de Paix
Chemins de Paixmo_ment
 
EXTRAIT du roman « Renaissance » de Jean-Baptiste Dethieux
EXTRAIT du roman « Renaissance » de Jean-Baptiste DethieuxEXTRAIT du roman « Renaissance » de Jean-Baptiste Dethieux
EXTRAIT du roman « Renaissance » de Jean-Baptiste DethieuxTaurnada
 
Quand le démon aime (Chapitre 1)
Quand le démon aime (Chapitre 1)Quand le démon aime (Chapitre 1)
Quand le démon aime (Chapitre 1)han-drusk
 
Pierre St Vincent Spasmotsfolies ch1 à 6 mars 2015
Pierre St Vincent Spasmotsfolies ch1 à 6 mars 2015Pierre St Vincent Spasmotsfolies ch1 à 6 mars 2015
Pierre St Vincent Spasmotsfolies ch1 à 6 mars 2015Pierre ST Vincent
 
Estructura y letras de la sinfonia de la vida
Estructura y letras de la sinfonia de la vidaEstructura y letras de la sinfonia de la vida
Estructura y letras de la sinfonia de la vidaJuan Crespo Ferrán
 
Callas Castadiva L Artista La Diva.Pps 1
Callas Castadiva L Artista La Diva.Pps 1Callas Castadiva L Artista La Diva.Pps 1
Callas Castadiva L Artista La Diva.Pps 1gabriellaroma
 
Reflets
RefletsReflets
RefletsNezumy
 
Reflets
RefletsReflets
RefletsNezumy
 
Reflets
RefletsReflets
RefletsNezumy
 
Miroir
MiroirMiroir
MiroirNezumy
 
Miroir
MiroirMiroir
MiroirNezumy
 
Miroir
MiroirMiroir
MiroirNezumy
 

Similaire à Un rêve inattendu 2 (20)

Fantastique
FantastiqueFantastique
Fantastique
 
"Et la ville devient fantastique", (Recueil de Nouvelles, Texte intégral).
"Et la ville devient fantastique", (Recueil de Nouvelles, Texte intégral)."Et la ville devient fantastique", (Recueil de Nouvelles, Texte intégral).
"Et la ville devient fantastique", (Recueil de Nouvelles, Texte intégral).
 
Texte de kha an
Texte de kha anTexte de kha an
Texte de kha an
 
Anthologie reves
Anthologie revesAnthologie reves
Anthologie reves
 
CONTRASTES - Mémoires du Nigéria
CONTRASTES - Mémoires du NigériaCONTRASTES - Mémoires du Nigéria
CONTRASTES - Mémoires du Nigéria
 
Chemins de Paix
Chemins de PaixChemins de Paix
Chemins de Paix
 
Delphine Simonis
Delphine SimonisDelphine Simonis
Delphine Simonis
 
EXTRAIT du roman « Renaissance » de Jean-Baptiste Dethieux
EXTRAIT du roman « Renaissance » de Jean-Baptiste DethieuxEXTRAIT du roman « Renaissance » de Jean-Baptiste Dethieux
EXTRAIT du roman « Renaissance » de Jean-Baptiste Dethieux
 
Quand le démon aime (Chapitre 1)
Quand le démon aime (Chapitre 1)Quand le démon aime (Chapitre 1)
Quand le démon aime (Chapitre 1)
 
L'Insolent Ciel
L'Insolent CielL'Insolent Ciel
L'Insolent Ciel
 
Pierre St Vincent Spasmotsfolies ch1 à 6 mars 2015
Pierre St Vincent Spasmotsfolies ch1 à 6 mars 2015Pierre St Vincent Spasmotsfolies ch1 à 6 mars 2015
Pierre St Vincent Spasmotsfolies ch1 à 6 mars 2015
 
Estructura y letras de la sinfonia de la vida
Estructura y letras de la sinfonia de la vidaEstructura y letras de la sinfonia de la vida
Estructura y letras de la sinfonia de la vida
 
Callas Castadiva L Artista La Diva.Pps 1
Callas Castadiva L Artista La Diva.Pps 1Callas Castadiva L Artista La Diva.Pps 1
Callas Castadiva L Artista La Diva.Pps 1
 
Temoi gloria
Temoi gloriaTemoi gloria
Temoi gloria
 
Reflets
RefletsReflets
Reflets
 
Reflets
RefletsReflets
Reflets
 
Reflets
RefletsReflets
Reflets
 
Miroir
MiroirMiroir
Miroir
 
Miroir
MiroirMiroir
Miroir
 
Miroir
MiroirMiroir
Miroir
 

Plus de EN

Redaction fantastique klervi
Redaction fantastique klervi Redaction fantastique klervi
Redaction fantastique klervi EN
 
Le meurtre de la ruelle
Le meurtre de la ruelleLe meurtre de la ruelle
Le meurtre de la ruelleEN
 
Perceval louis lm
Perceval  louis  lmPerceval  louis  lm
Perceval louis lmEN
 
La vénus d’ille
La vénus d’illeLa vénus d’ille
La vénus d’illeEN
 
Alexandre
AlexandreAlexandre
AlexandreEN
 
Hermeline de beaupré2
Hermeline de beaupré2Hermeline de beaupré2
Hermeline de beaupré2EN
 
Balgruf de sombreloup dit le sanglant a 2 (1)
Balgruf de sombreloup dit le sanglant a 2 (1)Balgruf de sombreloup dit le sanglant a 2 (1)
Balgruf de sombreloup dit le sanglant a 2 (1)EN
 
(1ère page)
(1ère page)(1ère page)
(1ère page)EN
 
Histoire chevalière de jeanne et joseph.
Histoire chevalière de jeanne et joseph.Histoire chevalière de jeanne et joseph.
Histoire chevalière de jeanne et joseph.EN
 
Morgane de clairefontaine
Morgane de clairefontaineMorgane de clairefontaine
Morgane de clairefontaineEN
 
Le siecle des lumieres
Le siecle des lumieresLe siecle des lumieres
Le siecle des lumieresEN
 
Stephan arthur
Stephan  arthurStephan  arthur
Stephan arthurEN
 
Louana & al
Louana & alLouana & al
Louana & alEN
 
Thomas
ThomasThomas
ThomasEN
 
Le siècle des lumières
Le siècle des lumièresLe siècle des lumières
Le siècle des lumièresEN
 
Le siècle des lumières
Le siècle des lumièresLe siècle des lumières
Le siècle des lumièresEN
 

Plus de EN (16)

Redaction fantastique klervi
Redaction fantastique klervi Redaction fantastique klervi
Redaction fantastique klervi
 
Le meurtre de la ruelle
Le meurtre de la ruelleLe meurtre de la ruelle
Le meurtre de la ruelle
 
Perceval louis lm
Perceval  louis  lmPerceval  louis  lm
Perceval louis lm
 
La vénus d’ille
La vénus d’illeLa vénus d’ille
La vénus d’ille
 
Alexandre
AlexandreAlexandre
Alexandre
 
Hermeline de beaupré2
Hermeline de beaupré2Hermeline de beaupré2
Hermeline de beaupré2
 
Balgruf de sombreloup dit le sanglant a 2 (1)
Balgruf de sombreloup dit le sanglant a 2 (1)Balgruf de sombreloup dit le sanglant a 2 (1)
Balgruf de sombreloup dit le sanglant a 2 (1)
 
(1ère page)
(1ère page)(1ère page)
(1ère page)
 
Histoire chevalière de jeanne et joseph.
Histoire chevalière de jeanne et joseph.Histoire chevalière de jeanne et joseph.
Histoire chevalière de jeanne et joseph.
 
Morgane de clairefontaine
Morgane de clairefontaineMorgane de clairefontaine
Morgane de clairefontaine
 
Le siecle des lumieres
Le siecle des lumieresLe siecle des lumieres
Le siecle des lumieres
 
Stephan arthur
Stephan  arthurStephan  arthur
Stephan arthur
 
Louana & al
Louana & alLouana & al
Louana & al
 
Thomas
ThomasThomas
Thomas
 
Le siècle des lumières
Le siècle des lumièresLe siècle des lumières
Le siècle des lumières
 
Le siècle des lumières
Le siècle des lumièresLe siècle des lumières
Le siècle des lumières
 

Un rêve inattendu 2

  • 2. La pièce dans laquelle je me trouvais, n'étais pas plus grande qu'une boîte en carton. Il faisait froid et humide et je grelottais de plus en plus. C'était la nuit dernière. Je ne savais pas où je me trouvais et je bougeais avec difficulté. La pénombre me mettait dans une angoisse étrange et des gouttes de sueurs commençaient à perler sur mon visage. Mon corps se pétrifia d'avantage quand j'entendis des pas lourds qui s'avançaient vers moi.
  • 3. Soudain, je ressentis de violentes douleurs dans les pieds et dans mon crane. Des sifflements me transpercèrent les tympans et cette sensation de présence commençait à me peser. Une espèce de petite fille aux cheveux couleurs de sang se distingua dans la pénombre. Cette horrible sensation d'étouffer me donna envie de mourir.
  • 4. Ma pression augmenta d'avantage quand je me sentis tirer vers l'avant. Des traces de sang phosphorescent rouges vifs se dessinèrent lors de mon passage et la pièce pourtant qui me paraissait si petite, s'agrandissait sans limite. Je ne savais pas ce qui m'arrivait. Chaque battement de mon cœur se présentait comme une violente douleur à ma poitrine. De plus, cela augmentait ma panique et la mort n'était peut-être qu'à quelques secondes de là.
  • 5. Ma peur était à son sommet depuis quelques secondes qui me paraissaient déjà longues et interminables. Mes membres déjà pétrifiés ne répondaient pas et l'angoisse me faisait vaciller la tête. Je ne pensais désormais plus à rien, le doute s'était installé en moi. Je devais faire quelque chose pour me sauver de cet endroit. Je me levais pour chercher une issue de secours mais malheureusement aucune. Dans le noir plus angoissant que tout, mes mains traversaient les murs en espoir de trouver une porte ou une issue. Rien qui pouvait m'aider, j'étais là incapable du moindre geste, pétrifié par la terreur. Dans l'espoir de sauver ma vie.
  • 6. Tout à coup, une lumière pas plus grande qu’une flamme de bougie se dessina dans la pénombre dans un coin de cet endroit d’horreur. Ne sachant que faire, je me décidai à aller dans cette partie éclairait. Une fois assise, des cris, des pas, des bruits lourds, des tapements, des roulements de choses plus extravagantes que les autres venaient me transperçaient les tympans. Je ne pouvais à peine bouger et sentir mon corps déjà immobilisé par l’angoisse. C’était la fin. La fin tragique de mon existence. Une fin inconnue. Une fin à la sensation de coups de poignards. Une fin tragique et inexistante auparavant. Désormais, dans la douleur, je disais adieu au monde.
  • 7. Mais quand soudain, cette sorte de petite fille disparut avec ces cris et la pièce à la taille d'une boîte de carton disparut. Seule, dans le noir, comme tout a commencé, je me réveillais d'un sursaut d'effroi dans mon lit trempé de sueur. La lumière s'alluma et mon cœur s'arrêta quand je vis des taches de sang dessinaient sur mes habits. Réalité et fantastique se mélangeaient désormais dans ma tête... Marie