Orgueil et préjugés.

792 vues

Publié le

Lucía Hernando Marín. 4º B

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
792
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
78
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Orgueil et préjugés.

  1. 2. Jane Austen (16 décembre 1775 - 18 juillet 1817) est née dans le village de Steventon, dans le Hampshire. Fille de pasteur, elle a grandi dans la campagne anglaise, entourée de sept frères et sœurs.  Sa famille appartenait à la petite bourgeoisie de province que la romancière se plaît à épingler dans ses œuvres.  Bien que vivant modestement, ses parents George et Cassandra Austen ont donné à leurs enfants une éducation traditionnelle et les ont initié à l'amour de la lecture.  Très jeune, Jane a fréquenté la bibliothèque de ses parents. Elle a commencé à écrire dès l'âge de 11 ans et n’a plus cessé jusqu’à l’heure de sa mort, nous laissant quatorze œuvres, dont un roman inachevé. La romancière a été emportée par la phtisie à l'âge de 41 ans.  Ses romans les plus connus Raison et sentiments , Orgueil et préjugés ,Mansfield Park et Emma ont été publiés successivement en 1811, 1813, 1814 et 1815. 
  2. 3. L'histoire d'Orgueil et préjugés se déroule au 18ème siècle dans un petit village de Grande-Bretagne. Madame Bennett se fait du soucie. Elle a cinq filles. Et aimerait bien les marier avec des hommes au compte en banque bien fournit. . L'arrivée de nouveaux voisins, Mr. Bingley et son ami Mr. Darcy,(un riche et orgueilleux gentleman) plonge Jane, qui épouse finalement Mr. Bingley et l´indépendante Elisabeth, l'héroïne de cette histoire, dans des affaires de coeur tumultueuses. Cette dernière qui trouve Darcy au surplus arrogant découvre l'amour en rencontrant le bel et aristocratique Darcy. Pourtant, tous deux devront passer outre leur orgueil et les mauvaises interprétations qui s'ensuivent avant de tomber dans les bras l'un de l'autre à la grande surprise des Bennet.

×