Chapitre 2 -l_entreprise_et_son_environnement

1 562 vues

Publié le

cours de management

Publié dans : Direction et management
0 commentaire
2 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 562
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
59
Commentaires
0
J’aime
2
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Chapitre 2 -l_entreprise_et_son_environnement

  1. 1. 1 Tronc commun Commerce et Gestion SEMESTRE 1 Chapitre 2: L'entreprise et son environnement Mr Larbi TAMNINE Contenu du chapitre: 2-1L’environnement de l’entreprise 2-1-1Définition 2-1-2 Les caractéristiques de l’environnement 2-1-3 Les composantes de l’environnement 2-2 Les relations avec les autres entreprises 2-2-1Les relations de la concurrence 2-2-2 Les relations de complémentarité 2-3 La prise en compte du milieu local et régional 2-3-1 La proximité des différents marchés 2-3-2 Les pôles de développement économique 2-3-3 Les infrastructures de transport 2-3-4 L’attitude des pouvoirs publics locaux 2-4 Les interactions entreprises-environnement 2-4-1 Action de l’entreprise sur son environnement 2-4-2 L’entreprise agit sur l’environnement UNIVERSITE SIDI MOHAMMED BEN ABDELLAH ECOLE NATIONALE DE COMMERCE ET DE GESTION FES
  2. 2. 2 2-1L’environnement de l’entreprise 2-1-1Définition - L’environnement est « l’ensemble des éléments externes à l’entreprise susceptibles d’influencer son activité et son équilibre»; - ou encore « l’ensemble des forces extérieures qui agissent et réagissent au profit ou à l’encontre de l’entreprise ». 2-1-2 Les caractéristiques de l’environnement › La turbulence: correspond aux changements dans l’industrie (continus ou brutaux, faibles ou forts). Elle est imputée soit à la technologie, soit à la demande, soit aux actions des concurrents. › La complexité: correspond au nombre des interrelations entre les acteurs (concurrents, clients, fournisseurs, distributeurs…) › L’hostilité : l’environnement peut être perçu comme plus au moins hostile (contraignant). Cette perception de l’hostilité de l’environnement par les décideurs influence les orientations stratégiques de l’entreprise.
  3. 3. 3 2-1-3 Les composantes de l’environnement  Le macro-environnement › Environnement général de l’entreprise qui intègre les aspects sociologiques, économiques, juridiques, techniques…tant nationaux qu’internationaux. › Les composantes du macro-environnement peuvent avoir un effet direct ou indirect positif ou négatif sur l’activité de l’entreprise. › Les composantes de l’environnement de l’entreprise sont présentées dans le schéma ci-après:  Le Micro-environnement › Il est constitué par ses partenaires sur le marché. L’étude de l’environnement spécifique des entreprises constitue le contenu essentiel des études de marché réalisées par l’entreprise. › Il est composé des : clients, fournisseurs, banques, transporteurs, administrations, les concurrents, …. › Les comportements de ces partenaires orientent directement les actions et les activités de l’entreprise.
  4. 4. 4 2-2 Les relations avec les autres entreprises › L’entreprise, comme acteur économique, intervient sur plusieurs marchés (marché amont et aval, marché de travail, marché financier, …); Ses relations avec les autres entreprises peuvent être des relations de concurrence ou de complémentarité. 2-2-1Les relations de la concurrence › Les différentes types de concurrence qui s’exercent sur l’entreprise sont présentées dans le tableau ci-après: Les relations de la concurrence entre les entreprises › Il se pose alors le problème de la compétitivité: la capacité d’une entreprise à affronter la concurrence; › Elle se mesure par les résultats commerciaux de l’entreprise et en particulier par l’évolution de sa part de marché. › Comment réduire la pression concurrentielle?: - Mettre en ouvre d’une stratégie; - développer des caractéristiques distinctives; - agir sur la qualité et le prix; - différenciation du produit, - Le regroupement avec d’autres entreprises, … LA CONCURRENCE DIRECTE Concurrence avec les entreprises fabriquant le même produit et s’adressant à la même clientèle Exemple: concurrence entre les entreprises de construction automobile (Renault- Toyota, Ford, …) LA CONCURRENCE INDIRECTE Concurrence avec les entreprises fabriquant des produits substituables à ceux de l’entreprise Exemple: concurrence entre les entreprises de transport ferroviaire, routier et aérien LA CONCURRENCE SUR LES AUTRES MARCHÉS Concurrence avec toutes les autres entreprises qui s’approvisionnent sur les mêmes marchés en « amont » (travail, capitaux, matières premières, …) Exemple: Concurrence entre les entreprises qui utilisent le bois dans leur processus de production
  5. 5. 5 2-2-2 Les relations de complémentarité  La complémentarité des entreprises : › Les relations de client à fournisseur sont qualifiées de relations de complémentarité afin de souligner une certaine communauté d’intérêt entre ces partenaires. › Ces relations de complémentarité existent entre toutes les entreprises qui appartiennent à la même chaîne de clients-fournisseurs depuis les matières premières (en amont) jusqu’au consommateurs finals (en aval). Cette chaîne constitue la filière dans laquelle s’insère l’entreprise.  La coopération inter-entreprise: › Les entreprises complémentaires peuvent parfois décider de renforcer les liens qui les unissent en passant entre elle certains contrats, comme les contrats de sous-traitance ou encore de la franchise; › Entreprises complémentaires ou même concurrentes peuvent par ailleurs décider de réaliser ensemble certaines activités. Elles ont alors la possibilité de formaliser cette collaboration en créant une filiale commune (joint-venture) ou un Groupement d’Intérêt Economique (GIE). 2-3 La prise en compte du milieu local et régional › L’entreprise doit choisir les lieux d’implantation de ses unités techniques et de son siège social lors de leur création et peut être amenée à réviser ses choix au cours de son existence. › Ces décisions sont prises en fonction des différents avantages et des contraintes qu’elle rencontre dans les diverses régions et localités. 2-3-1 La proximité des différents marchés › L’entreprise sera souvent obligée de privilégier certains marchés, car elle trouvera rarement concentrés en un seul lieu, tous les marchés auxquels elle s’adresse; › L’entreprise de transformation privilégiera l’accès aux matières premières tandis que l’entreprise de service se situera à proximité de sa clientèle. 2-3-2 Les pôles de développement économique › La localisation de l’entreprise doit dépendre de plusieurs facteurs: - concentration de la population (main-d’œuvre et consommateurs de produits) ; - concentration d’entreprises (fournisseurs et clients); - concentration des institutions financières (agences bancaires et d’assurance); - la proximité d’un marché financier (bourse des valeurs);
  6. 6. 6 - disponibilité des infrastructures de transport, centre de recherche,… › Il faut tenir donc compte la présence d’un pôle de développement économique qui désigne une concentration d’activités, suffisante pour exercer des effets d’entraînement sur son environnement. Ces effets se traduisent notamment par un surcroît de développement économique, résultant de gains de synergie qui sont liés à la concentration d’activités. 2-3-3 Les infrastructures de transport › La présence des infrastructures de transport est déterminant dans le choix du lieu d’implantation d’une entreprise; › L’entreprise peut rechercher la proximité d’infrastructure de transport : axes routières, voies ferrées, aérodromes, ports, fleuves et canaux; La disponibilité des infrastructures de transport facilitent les approvisionnements, et la livraison des produits aux clients. Elle augmente la satisfaction des clients et réduit les coûts de transport. 2-3-4 L’attitude des pouvoirs publics locaux › Les autorités locales peuvent avoir une attitude plus ou moins favorable à l’accueil de l’entreprise, en fonction de leurs propres contraintes et des finalités qu’elles se donnent; › Les communes sont parfois réticentes à accepter une activité industrielle polluante ou comportant certains risques pour la population; › Certaines régions redoublent les efforts pour inciter les entreprises à venir s’installer sur leur territoire. Les collectivités locales disposent pour cela de plusieurs moyens : réductions fiscales, subventions et crédits mais aussi aménagement d’infrastructures (zone industrielle, zone d’activité, voies d’accès, construction de bâtiment. création de «pépinière» d’entreprise, etc.). › Création de technopôles: zone d’activités innovantes constituées de laboratoires de recherche, de petites et moyens entreprises (P.M.E) innovatrices et de centres de formation, travaillant de façon complémentaire dans les mêmes domaines, issus de la révolution technologique en cours: l’informatique, la micro-informatique, la chimie et des techniques biomédicales, de l’acoustique (sonorité), de la communication, de l’énergie solaire, … 2-4 Les interactions entreprises-environnement 2-4-1 Action de l’entreprise sur son environnement › L’environnement est à la fois source de contraintes (menaces) et d’opportunités pour l’entreprise; › La performance de l’entreprise dépend de sa capacité à adapter sa structure aux évolutions des contraintes imprévisibles de l’environnement;
  7. 7. 7 › Les « faits d’environnement » ne sont, par définition, pas neutres pour l’entreprise. Ils peuvent lui être contraires ou, à l’inverse, favorables, en rendant plus difficile ou facile la réalisation de ses objectifs.  L’environnement impose des contraintes à l’entreprise › L’environnement a une incidence sur le fonctionnement de l’entreprise à plusieurs niveaux:  Les facteurs de production - Coût des facteurs de production : augmentation des coût des matières et de la main d’œuvre; - Combinaison des facteurs de production: réglementation de la durée du travail, licenciement, normes de protection de l’environnement,…  La demande - Diminution de la demande : diminution du pouvoir d’achat, pression du « consumérisme »; - Changement de la nature de la demande: évolution des modes de consommation, produits de substitution, des styles de vie,…  L’environnement est source d’opportunités › L’entreprise doit, en même de la prise en compte des contraintes, saisir les opportunités par exemple: - le changement des mentalités des consommateurs vers des produits Bio et labellisés est une opportunité pour certaines entreprises; - la prise en compte de l’écologie favorise l’essor des produits verts qui ne nuisent pas à l’environnement; - les nouvelles règlementations: libéralisation des marchés; - Ouverture des marchés: accords de libre-échange. 2-4-1 L’entreprise agit sur l’environnement  Les actions sur l’environnement › L’entreprise contribue à la création d’emploi et donc la baisse du chômage; › L’entreprise est responsable des produits qu’elle fabrique; › L’entreprise est responsable du gaspillage; › L’entreprise est responsable de la pollution; › L’entreprise et le progrès technique; › L’entreprise et le lobbying.
  8. 8. 8  Les effets externes › Certaines « sorties » de l’entreprise échappent à son calcul économique, dans la mesure où elles n’ont pas de prix. Ce sont des externalités (ou effets externes). › Ces externalités peuvent être positives ou négatives:  Positives: effet d’entraînement sur l’économie régionale, diffusion de nouvelles méthodes de gestion, contribution à l’amélioration de la situation locale en matière de l’emploi, l’émergence de nouveaux secteurs d’activité, etc.)  Négatives : pollution, surcharge des infrastructures de transport, risques industriels, accidents et maladies professionnelles, dégradation des sites, bruit, etc.). Merci pour vos remarques et suggestions !!! www.ecogestion.ma ou larbitamninine@yahoo.fr

×