rftæ$!!?Df
L * facquelinea fait du qi gong.
"J Vrai i*l Faux iJ On ne sait pas
2 * Suandon fait du qi gong,on bougemoins.
...
ii:iiiiiitillii i itiiii,i iiiiiiit:iliiiiiiii iir t,tliiiiiil iitiI l" iiitiii iiiiliii iititiii:ii
rfrElt|tlltl
iirii r:...
7iElûElfi
f f , ; : , t 1 . , , , i t , r
i l r , ' | r i ' r . r
' i
t r r ' t i ir r l , , ,
1 * Combienya-t-il eu detou...
tiitrilllliililii iiiiiliitiiiiiil iiliiliiitiiiiiiltilltilliliilitilllltiltiiiiilliillilllliiiilltiiltllilliiiilllliillil...
:fiî$tEliltlf
r , ll
* Lesondagea étéréalisé:
a. 'J enaoût2006
b. ii enaorit2010
c. * enaoût 2011
* te magretde canard est...
ulesfrites
France,
sclassements
rrtroc nl niq
, . i À - ^ ^ t ^ ^ ^
lftrrr]tr PLaLç
irIIIiii i ii:1i1i ,'i 11i i Ir
'r
i i...
rfrfitllEltl
<<TheArtist > estun film:
a. r en3D
b. .,en couleurs
c. .:en noir et bianc
La maquilleusejoue un rôle :
a. .ï...
t t r , ' , , t i ' i ' , i t i i t t i t i i ! i l i i i i i i i l l i i l i i i l i t l i i i i i i l i i l i i i i l i ...
EttûFElfi
"s|épsndesaux
{fti
I/t///|||///|IIIIII||||IIIA
r.rc'firç.q
Répondez
flVrai E Faux
2 r Lentréeestpayante.
[Vrai E...
,
i:: iii,ii,i,iltii,,,tiiii!,,t,iIiittttitiitt ):,,ititii
rf{îrTlllilll
L * LeCadreNoir setrouve à :
a. l*i Namur
b. lj S...
f
@Danssonlivre, David Foenkinosparledesapropre famille.
I Vrai i-i Faux J Onne sait pas
2 * Legrand-père étaittrès malade...
itil tiilti !iiiiiiiliil
iiiiiiiiiiit iiI iiiitiiitiiitiitiltiiitiilitililiiilli//liiiiitiillitt,
rrcûIîI811['|
1 ,.Ensix ...
I
i
ry
t/|iiIi//ii/iiti iItiiiii/i IIIItii IIitt/,
EtEnrEitifEf
Tlr."riilï,lr,tI,rr,;r,,:.:;tltil-lrs;I
L r La journée in
...
,
reratl0n
u travail.
ti' . iii tl,i il,'iiit,"tiiiiii liitl!Jitti itii i! t:itt tiii iiit,, lii iiil
riElïrnilll
1 ', Laj...
I3
3
*
ilT
1 ' t l
rfrEIFtEllIl
'll', t l.
1 'oIl y aurait moins devols si lesgenssemontraient plus prudents.
"..iVrai ......
, 1 , 1 , i , , ' l , t ) t , t ' t t
iiiii Ii iii||ijiiiititiiliIiiIittll iiIili IIIIiiIili IIIIii|||llI
rmîfilllll
l, * ...
;.G!ÏlfiTE!fi
i l i . i , i r : r . t : r ' : r i r . , : r r r . " , , r 1
L '+On appellele tir le plus remarquable
et le...
i i t i i i t i i ti i ' i i i: l i i i i l
oule
ntrelesbouies
it ltiiiitiiittijiliiltllliltiliiiitittltli!iilillltilitiit...
i 11i1ni.iiiiiiiiwiiiit|ïifiiii1i t/Iit/i ii ii ii/iiiii ii1i
ffi"u,rguestjonsencochont(X)|abonneréponse./,/////i'/),,fl//...
, r r t i | . t 1 ' t r l t l t l i l l liitlliiliitiilliiliiiliilliltiillitlllitillitilitilliitililllllltilllllllliiiilli...
Iii||iiIIiiiiiit,t:i:iIiiiii!iiiIiiI
tIIIItIil ltiIIItii IIiti itrIIIL
5 o Pourdén
a. f, tapr
b. fl app
c. [J avo
TttEEtfi...
t ii)'ti;liiitiliiii it:iiiiiiiiitltl rti iiil l.ti:Iiiii tl' itiiili t..iii
5 ç'Pourdémarrer,il faut :
- i + - ^ ^ - - , ...
i
Iilillltttttiiltti!lltlltttltttlttllttttttttttlllltllltttllltllttllltltttlltlltltt
g . k;'ernissions deprotoxyded'azoteo...
'rûTTIITIEI
J:lr',::r:,,'rl"'i : ,t
L r Lahaussede fréquentation concerneplutôt les petits musées'
I Vrat *.! haux il On n...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Delf B1

381 vues

Publié le

préparation au DELF B1

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
381
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
16
Actions
Partages
0
Téléchargements
7
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Delf B1

  1. 1. rftæ$!!?Df L * facquelinea fait du qi gong. "J Vrai i*l Faux iJ On ne sait pas 2 * Suandon fait du qi gong,on bougemoins. ;,-iVrai * Faux i 1 ô É - ^ ^ ^ ; + ^ ^ ^ .,i vrl lfE ùdf L Pdù 3 * L'urbantraining estun sport d'équipe. uJVrai *il Faux . ^ - ^ ^ - ^ ; + - ^ ^ , , r v f I f t s ù d r L P d ù 4 * L'inscription à I'urban training est chère. * Vrai ;"r Faux i a - - ^ ^ ^ i + ^ ^ ^; v r f r f g ù d a L y d ù 5 * Il faut être très expérimenté pour faire del,urban training. tVrai [.3Faux l n - - ^ - - ; + ^ - -! v f r f l ç ù a f L P d ù 6 * La séancedure environ une heure. JVrai J Faux ! . ] - - ^ - ^ i + ^ ^ ^ # vrl rfc ùdtL Pdù 7 e Lesmouvementss'effectuenten fonction del'environnement urbain. lVrai t Faux 1 l - l - - ^ - - ; + ^ - ^ r# vrf rfs ùafL ydù B s Uneséancecomporte4 étapes. * Vrai Faux i i O n n e c r i i n r c 9 * L'urbantraining demandeun équipementspécial. tVrai il Faux I O n n e c r i i n e c 10 çsIl faut boire au moins un litre d'eaupendantla séance. ;i Vrai I Faux | ù n - - ^ - - i + ^ ^ ^u v f i l l ç ù d r t P d ù IitIIiit tIIitiIIIiIIt/ EC!ïltE!f .#ifrnig** fPlus-reus 1 c Made a. par b. por c.par d.par 2 e Mada 4. tr^P b. den c.vou d.vou 3 * Mada a. mar b. sou c, sou d. sou Eklntfilt :ii,:,,i),,;:,!:t::i...î;. 1 r UneA. f] Vra: rfrETTI'lEEI L * Qu'est-cequ'unearnaque? 2 ç Qui sont les principales victimes desarnaques? 3 e Pourquoi cespersonnessont- ellessi souvent victimes ? Ellessont 4 e Quelssont les deux types d'arnaquescités ? a.Lesvoleurssefont passerpour des b. I1sleur proposentdefaire des 5 * Quepeuvent faire les futures victimes ? ^ + . ( l : ^ L ^ * ^ - ^ . . 4. LsrsPtlurlel du b. demander et ou des chezeux. 2 : Certai * Vrai 3 * Seulsc il Vrai 4 * Chaqu 3 Vrai 5 r Lesme J Vrai 6 * Lesme il Vrai 7 * Lescon [J Vrai * Le ferm I Vrai à la personne. 6 *, Quepeuvent faire cespersonnespour réduire les risques d,arnaque? Fll oc nor rrronl ' a.rester en relationavec L { - ; - ^ ^ ^ - + i ^ l r w t r a f ! s P é r t I t r u 10
  2. 2. ii:iiiiiitillii i itiiii,i iiiiiiit:iliiiiiiii iir t,tliiiiiil iitiI l" iiitiii iiiiliii iititiii:ii rfrElt|tlltl iirii r:-'ii:l:t'..,;li: L * Madame Bonnefoy va chezle médecin : a.parcequ'e1ledort mal b.pourlui demanderdesmédicaments c , n â r . p n r r ' o l l p q p s ê n t f : t i o r r é p d.parcequ'ellea toujours envie dedormir 2 * MadameBonnefoy: a.expliqueau médecincequ'estla luminothérapie b.demandedesprécisionssur la luminothérenip c.voudrait essayerla luminothérapie d.voudrait allerdansun centredeluminothérapie 3 * MadameBonnefoy: a.manqued'appétit b.souffrededépressionsaisonnière c.souffredela maladiedu sommeil d.souffred'empoisonnementparles médicaments r, Cettemaladieestfréouente : a.au Mozambique h p n À m é r i n r r o c. au Mexique d. dans1espaysnordiques r* Laluminothérapie est efficace parce qu'elle: a.simulele solei1 b. complètelesmédicaments c.n'agitpassur le sommeil d. rédult le manquede soleil e Laluminothérapie nécessiteune lampe : a.de500lux minimum b. de1500lux minimum c.placéeà 40 cm dela personne d. avecdesfiitres contrelesmauvaisrayons 5 6 rfrEltllE!fr 1 e UneAMAP estune associationpour le maintien del'agriculture paysanne. ii Vrai * Faux t f l - - ^ - ^ i + ^ ^ ^ ",.r vtl IlE ùdtL Pdù 2 + CertainesAMAP regroupent plusieurs producteurs agricoles. i"""*Vrai ,i Faux I f l - - ^ - ^ i + ^ ^ ^ . . . - ! v r l r l E ù d f L P d ù 3 Seulscertains consommateurspeuvent faire partie d'une AMAP. * Vrai ;-i Faux . ^ - - ^ ^ ^ ; + ^ ^ ^ .-J Vrl rls ùdfL Pdù 4 * ChaqueconsommateurmembredeIAMAP achèteune partie dela production del'agriculteur. L-iVrai * Faux i ô - - ^ ^ - ; + ^ ^ - i-i vrr rrE ùdf L Pdù 5 o LesmembresdeIAMAP peuvent payer leur part sousforme d'échanged'heuresde travail. i*i Vrai ;"1Faux , a - - ^ ^ ^ ; + ^ ^ - ;.i vrr rrs ùdf L Pdù 6 osLesmembresdeIAMAP peuvent choisir leurs produits. l* Vrai l--ÊFaux " rO n n o c c i t n c c 7 * Lesconsommateurssont sûrs d'avoir desproduits frais. ;l Vrai il Faux r O n n a c a i l n q c 8 * Lefermier peut vendre une partie de saproduction à descommercesd'alimentation. i-i Vrai ;"1Faux .....rOn ne sait pas L-_ 11.
  3. 3. 7iElûElfi f f , ; : , t 1 . , , , i t , r i l r , ' | r i ' r . r ' i t r r ' t i ir r l , , , 1 * Combienya-t-il eu detouristesen Franceen2010 ? 2 m,CombienDisneyland Paris a-t-il eu devisiteurs en 20L0 ? 3 *rParmilesdix sitesles plus visités, combieny a-t-il : a.demonuments? b.depalais? c.demusées? d. deparcsd'attraction ? 4 *, Suelle est la place de chaque site parmi les dix les plus visités ? - ï.'Are do Trinmnhe - - Le Centrp Pomnidnrr - - LaCitédessciences- - Jliqnorzlqnd Pqric .. - T . o F r r i r r r n c e n n e - - LeLouvre - - T . c m t t c é o d ' ô r c q r z - - LeParcAstérix + - LaTour Eiffel - - Versailles- rfrfiilElf,' ilil'lliil'r*.t,tul*m t 1 r Onmetl [] Vrai 2 r Madamr lJ Vrai 3 * Madamr fi Vrai 4 r Madamt I Vrai 5 * Madamr [J Vrai 6 * Madamt il Vrai 7 * Madamt t Vrai 8 r Madamr fJ Vrai rfrElTITE!fi l" + LesVergersde Gally fournissent: - Â { - , , i + ^ ^ + l A ^ a. c rrulrs er regumespar lour b. *i desfruits c. ."ideslégumes 2 ,r lss corbeillessont livrées : a. : chezte directeur del'entreprise b. ,.".1chezle conciergedel'entreprise c. -.i dj.rectementdansl'entreprise 3 ,i,Lesfruits proviennent: a. ..,:devergers b. ;""!deshattes c. ,..rdetoute la France 4 ,,nLescorbeillessontlivrées: a. i"l dansdescageots b. '....1sur un présentoir c. ;,i sur desassietres 5 * Dansles corbeilles,il y a : a. *l desfruits de salson b. lJ toujoursdespommes c. ...ijamaisdefraisesni d'oranges 6 * La corbeillecontient: a. t Bkilos de fruits b.lJ72 kilos defruits c. J de B à 12kilos de fruits * LesVergersde Gally soutiennent : a. -"1la recherchecontre le cancer b. -* tebien-être dessalariés c. lJ ie projet<5 fruits etlégumespar jour > * Consommerdesfruits au bureau : a. * permet plus de convivialité b. -.9permetplusdebavardages c. "Jpermetplusdetempsperdu Erfi$IlllEl iril4ii;y;r1,,,t,:,i{:,rr 1 r Où l'ann <(année a. J Dar b . J À V c. il Dar 2 * L'objecti a. [ 1,9 b . i J 2 k 1 c. i-l 1,15 3 * Avantde il faut : a. Ilesr b . I l e s r c. J seu 4 s, LJacierrt a . i J à 1 5 b . t à 3 ( c . ' J à 2 ( 72
  4. 4. tiitrilllliililii iiiiiliitiiiiiil iiliiliiitiiiiiiltilltilliliilitilllltiltiiiiilliillilllliiiilltiiltllilliiiilllliillillllltlllllillliilliiiillilitlltitlllit 7fûn1l!!il1 1 e Onmetles déchetsrecyclablesdansle sacnoir' i,-iVrai J Faux On ne sait pas 2 'r MadameDupré réutilise les sacsdeshypermarchés' i.i Vrai ,,.rFaux J On ne sait pas 3 ,oMadameDupré ne fait jamais debrouillons' i..tVrai t Faux il On ne sait Pas 4 ,, MadameDupré n'imprime pastous sesdocuments' ..."iVrai iJ Faux --iOn ne sait pas 5 i' MadameDupré préfère utiliser deslingettes' |i Vrai i",lFaux i On ne saitPas 6 + MadameDupré préfère acheterdesarticles rechargeables' ij Vrai [J Faux ;-l On ne sait Pas 7 ", MadameDupré achètetouiours en grand format' ".lVrai .I Faux i On ne saitpas 8 * MadameDupré achètesesvêtementset sesmeublesdanslesbrocantes' " .,Vrai i Faux I r ô n n o c â i t n t c ii| | il tiililllllllitllilll ilitiliitllitit iiliilillliittlillilillllltliiilliltllliliiililtiiitiiittiti I ^r1notrq its iennent: riés égumesparjour> bureau: ivialité rdages rsperdu L + Oùl'année2}la-t-elle été décrétée 5 ' <annéedu métal > ? a. Danstoutela France b. ".rÀVlchy seuiement c. .-; Danstrois communesdelAllier 2 wLobjectif estdeparvenir à recycler : a. '.".i1,95kg demétalpar habitant b. tt2kgde métalParhabitant c. i I 1,15kg demétatParhabitant 3,s Avantdemettrelesboîtesdanslesaciaune, il faut : a. ,..ilesvider etles nettoyer b. ".ilesécraser c. l ..irseulementbien lesvi.der 4 r' LlacierrecycléProvient: x. I à 15%du tri sélectif b. ,..rà 30 %du tri sélectif c. ..rà 20 %du tri sélectif L acier recycléprovient : a. i-i desboîtesde conserveet descanettes b. i "idesboîtesdeconserve c. ,"idescanettes L acier d'une canetteest recyclableà : a. "*t54% b. ..,r100% c . . ' r 9 0 7 " L'acierdescanettesest réutilisé pour fabriquer : a. toutessortesd'autresProduits b. .; seulementd'autrescanettes c. .i seulementdescanetteset desboîtes Recyclerle métal permet de : a. ,..r faire Plusdebénéfices b. i r'préserverlesgazà effetdeserre c. rpréserverlesressourcesnaturelles L-- 1_3
  5. 5. :fiî$tEliltlf r , ll * Lesondagea étéréalisé: a. 'J enaoût2006 b. ii enaorit2010 c. * enaoût 2011 * te magretde canard estle plat préféréde : a. * 19 %desFrançais b. J 20 %desFrançais c.'J2I %desFrançais * Lesmoulesfrites estle plat préféré de : a. * 19 %desFrançais b. J 20 %desFrançais c. I 21%desFrançais * Lecouscousestle PlatPréféréde : a. J 19%desFrançais b. J 20 %desFrançais c. A 2I %desFrançai's 5 ,oLablanquettedeveau sePlace: a. * iusteavantle couscous b. -,!iuste aPrèsle couscous c. lj entrele couscouset les moulesfrites 6 * LeshommesPréfèrent: a. t le gigot b. t la côtedebceuf c. il le magret J ,:';Lesfemmespréfèrent: a. i...1le Pavéde saumon b. ; te magret c. l*Jle gigot 8 c Dansle Nord et dansl'Est dela France, les plats régionaux: a. iJ arriventtoujoursentête desclassements b. J seplacentioin derrière d'autresplats c. |J ne setrouvent qu'àta deuxièmeplace l l @ lilulttr':,.4 4 r L'as n 5 * Lia , J r L a n d'ac - J V r Le< u! r tes [ r I-Ja f]r r L'a T ' r L"a i i ' l- * Quandon s'embrasseen France, on commenceen général: a. * parlaiouegauche b. t par la ioue droite c. lJ çan'aPasd'imPortance 2 mDansI'Est,on sefait : a. ;i 2 bises b. * 3 bises c. ii 4 bises 3 ç,On sefait une bise : a. LJdansla région de Crest b. -l dansla région de Brest c. iJ dansla région deLa Preste * On embrasseles enfants quand : a. 'l ils sesont fait un <petit bobo> b. t ils ont fait un <Petit dodo> c. * ils ont fait un <Petit rondo > * On s'embrassesousle gui : a. t àlaNoël b. *l au nouvel an c. J quandonveut 9 r L a i l Eftrnt r l ' . l l l _ r ." 6 e L l çLa 3 c L e T o L t i l r U : n r L t ;
  6. 6. ulesfrites France, sclassements rrtroc nl niq , . i À - ^ ^ t ^ ^ ^ lftrrr]tr PLaLç irIIIiii i ii:1i1i ,'i 11i i Ir 'r i ir'i i :,',i i i iIi i ii i i ii ii i i|| |' t| :||i i i ii |. ii i rffiTtlll'lE L e-Lamajorité desvolontaires del'association<Passerelleset Compétences))n'apas d'activité orofessionnelle. i..l:Vrai ,.i Faux a ) - - ^ ^ ^ i + ^ - ^ v l r 1 1 ç ù A f L y A ù 2 ,r,Le<<bénévolatde compétences> signifie queI'on n'estpaspayé pour le travail fourni. .,!Vrai ,; Faux *J On ne sait pas 3 c Lesdomainesles plus recherchéssontl'informatique, la communication et le marketing. il Vrai J Faux r r - - ^ - - i + ^ - - * . i v r f r f s ù a i L P o ù 4 s L'association<<Voisin-Âg", estune communautésur le web. ""iVrai ....1Faux I ô n n o q : i t n : q " * _ ' r * " 5 ,r L'association<<Voisin-Âge , estun site de rencontrespour personnesâgées. ".-lVrai ...iFaux . ô n n o c a i i n e c 6 *.Llassociation<<Voisin-Âge,préparelesrepaspourles personnesâgéesdu quartier. ;""1Vrai -..iFaux r l . - - ^ ^ - ; + ^ ^ ^ . u 1 1 l r E ù d f L y d ù 7 * Lassociation<LesTribus du 13>>est réservéeaux habitants du 13"arrondissement. * Vrai I Faux n - - ^ ^ ^ ; + ^ ^ ^ . . . v r r r r E ù d I L P d ù 8 t' Lassociationn'estpasprésentesur le web. iVrai i.,..Faux a ^ - ^ ^ ^ ; + - - ^, ! r u l t l l c ù d f L y d ù 9 n"'Liassociationne proposequedu baby-sitting. ;i Vrai "-iFaux i ^ - - ^ - - i + ^ ^ ^ . v r l r l E ù d r L P a ù : rbo> r) ))) rftEïtÛllltEl L o.*ta scèneseDassedansle métro. "-iVrai I Faux I a ' - - ^ ^ ^ ; + ^ - - ..., v]1 118 ùdf L P4ù 2 * Lesdeux damesconstatentquela politesseseperd seulementdansles transports. -JVrai .iFaux ! f ' - - ^ ^ ^ ; + ^ ^ ^ . i v r r l r E ù d l L P d ù 3 * Lesincivilités ont fait I'objetd'une campagnepublicitaire. l"-nVrai r"...TFaux i ô - - ^ ^ ^ i + - - - ,".! v]1 ]iç ùdf L PAù 4 o Unedesincivilités les plus dénoncéesestI'utilisation abusivedestéléphonesportables. *i Vrai 1.."iFaux i f ' - - ^ - - l + ^ ^ ^ - . 1 u r l r l E ù d r L P d ù 5 mLestéléphoneset lesbaladeursdérangentsurtout la maman de Thomas. .."1Vrai J Faux I r - ^ ^ ^ - i + ^ - ^ .. vrl lls ùdrL Pdù 6 * Ladameâgéepensequeles gensfont toujours preuve de solidarité. *i Vrai *:lFaux L i ô - - ^ - - i + ^ - - .,.i v11 r1ç ùaiL Paù 1_5
  7. 7. rfrfitllEltl <<TheArtist > estun film: a. r en3D b. .,en couleurs c. .:en noir et bianc La maquilleusejoue un rôle : a. .ïtrès important b. peuimportant ô n r c i m n n r l - e n t La partenaire deJeanDujardin s'appelle: ê . u c a L r r u ç u ç J U b. ..rBéréniceBéjo n R é r é n i n o À , 4 c i n t t t , t , ' ; t , t ' , t ' ) ' ; l t . t , t. t , ' 4 s Lavedettedu cinéma muet s'appelle: a. ;"-ÏGeorgesDandin b. ;.i GeorgesValentin c. i-JGeorgesDanton 5 'r.Dansle film, il est question : a. i"irdedéchéance b . . l d e c r é a n c e n dp oârenec 6 , Lefilm fait: a. I du sien b. rdu chien c. dubien 5 ç,Le tou a. 11t b. .,_.iI c . # t TftNTEE ' L , Létiq a' r*lt- b. *-Tt c. i""_.r 2 r' Létiqr a. l"] s b . * i s c . * s 3 ,iuCette r a. i-i e b . ; i i c . ; l a rffilrlEltl Le repasgastronomiquefrançais est inscrit au patrimoine culturel immatériel del'humanité : a. ..:ipar Nestlé b. i".Jpar I'Unesco c. ,..rpar Lumbroso La transmission passe: a. r..rlpar Picassiette b. .",,par 1aramassette a n r r l ' c c c 1 ' o i f o La transmission passe: a. i".lde mère en fille b. '; depère en lille c. .""rde mère en fils 4 ÉrtkOrsenna préparedu bæuf mode: a. ,L surgelé b. j en gelée c. r; dégelé 5 +nLa cuisine estun élémentqui : a. i,..jressembte b. ..irassemble c. i.*iassemble 6 ' Lesenfants raffolent de: a. i""lcollation b. l*i traduction c. [-l tradition - EGIETE 1 'mL usin ;J Vra 2 ,* LaHal i*.iVra 3 e L'usin J Vra 4 w Lespr fi Vra 5 ,mLa con *J Vra 6 'eLesou i"l Vra rirnffilltl Letourisme vert est motivé par: a. i."ila recherchedu calme b. -.:la recherchedu bonheur c. . ,1la recherchedescontactshumains Letourisme bleu est orienté : a. L..lvers le ciel bleu b. ,.jjvers I'eau c. r".;lvers les piscines 4 + Letourisme gris estplus sensible: ^ À l ' - , , + l - , ^ - + i ^ , a. _- aLaulilerrlrqlle b. """1àl'artificiel c. i.-làla grisaille 3 +,Letourisme blanc recherche: a. i..j1esneigeséternelles b. -.iles sportsd'hrver ?. la nrrretédel'air L6
  8. 8. t t r , ' , , t i ' i ' , i t i i t t i t i i ! i l i i i i i i i l l i i l i i i l i t l i i i i i i l i i l i i i i l i t i i l l t i i i i i i l i i t i ii i i i i i i ! i i i i i i i i i i i ' i i 5 .,Letourisme iaune est motivé : a. :parle soleil b. : par la Plage c. .,parle sabledesdéserts 6 Letourisme multicolore est celui : a. desesPacesverts b. desPassionnésd'arcs-en-ciel c. descircuits Létiquetteverte est: a. : une étiquette de couleurverte b. une étiquette recYclable c. une étiquette de marque Létiquette verte est aPPliquée: a, r : sur tousles Produits b. ' surtousles produits de nettoyage c. . sur certainsProduits Cetteopération est : a. ,,expérimentale b. i .irdéfinitive c. i"..,abusive Lescritères : a. sont1esmêmespour touslesproduits b. varient selonlesProduits c. sontdifférentsselonlesenseignes ,,"Létiquette verte chiffre I'impact del'ensemble du cycle devie d'un Produit: a. i".isur trente Points clés b. i-i sur trois Points clés c. sur treize Points clés Plus le chiffre desindices est faible : a. . piusl'impact surl'environnementestneutre b. .i plusf impact sur l'environnement esttort c. plusl'impact sur l'environnement estréduit 5 6 mode: ll.usinedeLaHagueestuncentrederetraitementdedéchetsradioactifs. ..iVrai. .,:Faux On ne sait Pas 2 ,,LaHagueestsituéeen Haute-Normandie' Vrar faux .,On ne sait Pas 3 ,,Lusineproduit encoïedu plutonium à desfins militaires' ..iVrar ...:Laux .-i On ne salt Pas 4 +,Lesproduitstraités sont stockésen France' i.J,Vrai '....iFaux . i On ne sait pas 5 n,Laconstructiondu réacteurEPRseraachevéeen 2016' ." Vrat faux ' Onne saitPas 6 $ Lesouvriersdu chantier parlent très bien français' .".1Vrai ,-,Faux LE* , On ne sait Pas !7
  9. 9. EttûFElfi "s|épsndesaux {fti I/t///|||///|IIIIII||||IIIA r.rc'firç.q Répondez flVrai E Faux 2 r Lentréeestpayante. [Vrai E Faux çuemsfi*nss"nsoc}rsnffff.j{* h*r*mere$p*rm*- e Le document parle d'un muséeambulant. t On ne sait pas D Onne sait pas 3 r On peut y découvrir desæuvres du Centre Pompidou. IVrai EFaux fl Onne sait pas Il a ouvert sesportes le 10 octobre. flVrai IFaux E On ne sait pas tes visites sont réservéesaux collégiens. o Le Cad( a.trN b.trS c.trs r Laliste det'hu{ a. U 21 b. tr 21 c. tr 31 o Linscril a. E les b. D les c. fl les 4 o 5 o fl Vrai E Faux T Onne sait pas 6 r Lethème deI'exposition estla couleur rouge. E Vrai f Faux Ll On ne sait pas 7 t Leprésident du centre Pompidouq'appelleAlain Souchon. flVrai E Faux û On ne sait pas ErûItlt!!fi ffie$p*ndexfirr;Ëqffi#sfdffir?##rT##tr&trâ?f{ffJlmhænm*trdË}#Ë?s#," L r La grotte Chauvetdoit son nom: a. tr à celui qui I'adécouverte b. fl à celui qui y a habité c. tr à celui qui I'aconstruite 2 r On pourra y admirer : a. E desfleurs b. D desanimaux c. E desplantes 3 r Un fac-similé est: a. E une photographie b. f une reproduction c. Iunoriginal 4 o Lagrotte sesitue au-dessus de : a. E lArdèche b. D t'arpège c. E l'archet 5 o Il s'agit d'un projet : a. t artistique b. û fantastique c. I touristique 6 o Le film de Roman Herzog s'intitule : a. tr À la recherchedu tempsperdu b. E À Ia recherchedu chevalierperdu c. E lo Grotte desrêves perdus ErEltfiE!ilf Répondezt 1 o Beaucou fl Vrai 2 r Lhoméo fl Vrai 3 o ta méde E Vrai 4 o LJhoméo E Vrai 5 e Lesprod û Vrai 5 o Uneconr E Vrai 18
  10. 10. , i:: iii,ii,i,iltii,,,tiiii!,,t,iIiittttitiitt ):,,ititii rf{îrTlllilll L * LeCadreNoir setrouve à : a. l*i Namur b. lj Saumur c. I Sémur 2 .*Laliste du patrimoine culturel immatériel deI'humanité compte : a. *j 213traditions du monde b. |J 216traditions du monde c. l"È313traditions du monde 3 t*Linscription a étédemandéepar : a. ;."1lesautoritéshoilandaises b. .:1esautoritésfrançaises c. r"-Ilesautorités anglaises 4 +'L'équitation detradition française met en harmonie : a. ;"3lesrelationsentrel'hommeet le cheval b. x 1esrelationsentreleschevaux c. f^.i1esrelationsentreleshommes 5 L'hommerespecte: a. i i'humus du cheval b. .";l'humour du chevai c. t l'humeur du chevai 6 r La candidature delaporcelaine de Limoges : ^ : ! - A + A r ^ + ^ - i 1 ^ 4 . J A g L g I ç L ç ] ] U ç b . J a é t é r e f u s é e c . * a é t é r e t i r é e r s d e : 'intitule : n c n a r d r r valierperdu rrdus TiEffiTTTI t , : ' l 1 o Beaucoupdevétérinaires soignentles animaux par I'homéopathie. * Vrai -,JFaux - O n n o < e i t n e c 2 * L'homéopathien'estpasreconnue. i-l Vrai --.'iFaux " i On ne sait pas 3 s tamédecinehoméopathiqueutilise desprescriptions standardisées. iJ Vrai l-i Faux .-: On ne sait pas 4 e Lhoméopathiepeut soignerles allergieschezles chats. * Vrai i""tFaux r ] - - ^ - - i + ^ - - - i v l l r l g ù 4 i L P a ù 5 * Lesproduitshoméopathiquesne génèrentpasdetoxines. ,i Vrai i"-iFaux i r - ^ ^ - - i + ^ ^ ^ :-.i vll lrs ùdrL Pdù 6 o Uneconsultationchezun vétérinaire spécialiséen homéopathiecoûtemoins cher. J Vrai ;-JFaux : f ' - - ^ - - ; + ^ ^ - . 9 U l r r r E ù d r L P A ù .È-. L9
  11. 11. f @Danssonlivre, David Foenkinosparledesapropre famille. I Vrai i-i Faux J Onne sait pas 2 * Legrand-père étaittrès malade. *Vrai il Faux ' O n n o c r i l n e c 3 * Legrand-père n'était pasconscientde sonétat. * Vrai L"iFaux l"-;On ne sait pas 4 * Sonpetit-fils n'a paspu lui dire qu'ill'aimait. i Vrai i-;'lFaux "irOnne sait pas 5 '. Le narrateur veut écrire une lettre à songrand-père. iVrai Faux Onne saitpas 6 " David Foenkinosa écrit La DéIicatesseavecsonfrère. l-*4Vrai Faux On ne saitpas //// I|//// Il/II/l////l/t EkfitM!!f, ,ffirll.g;rm* 1 r Ensi: d v ! c 2 t LadiL a augr [f Vra 3 * En20r iJ Vra 4 ç S O % c LJVra 5 r LesFr [J Vra 6 r Lenor Ll Vra TerE$IÉ!illl ll,,:ilt;':,.1 1 e Lienvironnementestun secteurDorteur. '-{ Vrai "."rFaux . - - ^ - ^ ; + ^ ^ ^ .. vrr rrs ùdrL ydù 2 qpL'environnement offre desemplois durables. l-i Vrai i.i Faux .; On ne sait pas 3 ir'On trouve un verdissement desmétiers dansI'agriculture. i.-iVrai -J Faux i.,.iiOnne saitpas 4 e Lesjeunesespèrentobserverles animaux. l"i Vrai i..lFaux On ne sait pas 5 , Il y a beaucoupde postesdisponiblesdansle développementdurable. ; Vrai -rlFaux On ne sait pas 6 t+Il est obligatoire de faire du bénévolatpendant sesétudes. ."""rVrai ,i Faux i On ne sait pas r Lepat fl Vra :4O%c *l Vra ECETTE rilf",ri1'1iqi;;. i L * La frar i.*Vra 2 r Aucot de la ft J Vra 3 o Le phir i I / - - .g v r d _ 4 e Lescyl iJ Vra: 5 * Prèsdr i*.1Vrai 6 '* La ven' * Vrai 7 arLesper Vrai I B * I l y a a r ;."i1Vrai 20
  12. 12. itil tiilti !iiiiiiiliil iiiiiiiiiiit iiI iiiitiiitiiitiitiltiiitiilitililiiilli//liiiiitiillitt, rrcûIîI811['| 1 ,.Ensix ans,l'inégatité entre les patrimoines desFrançaisest devenueplus grande' -iVrai . i Faux ^ * - ^ ^ ^ ; + ^ ^ - . ulr 1rtr ùdIL yoù Ladifférenceentre la fortune du 1/10"desplus riches et du 1/l'0" desmoins riches aaugmentéde 10 %. ...1Vrai ,..jFaux i..-iOn ne sal'tpas En2009,ie salaire desplus riches était un peu plus de4 fois supérieur au salairedesmoins riches' ,iVrai i..lFaux i...1On ne sait pas 4 ., 50%desFrançaisont 16 % du patrimoine brut total' ,.iVrai ",i;Faux O n n o c l i t n l qv r r r r v e q + ! r q v 5 .,LesFrançaisles plus riches ont plus de 69 ans' .""iVrai i-""1Faux .,1On ne sait pas 6 r,LenombredesFrançaisles plus riches augmentede 20 % chaqueannée. L"iVrai r Faux n - - ^ ^ ^ " + ^ ô ô ull lrtr ùdrL ydù 7 * Lepatrimoine desplus riches est en moyenne de 359 p00 €' "iiVrai i.i Faux " ^ - - ^ ^ - i + ^ - a . u r l r ] t r ù d r L P a ù I *,40 %desménagessont propriétaires deleur logementou vont l'être. Vrai .:Faux ^ - * ^ ^ ^ ; + ^ ^ ô . ' Jrl rrc ùdf,L Pdù L . Lafraudeàla cartebancairetouche 20 % desFrançais' , Vrai Faux : On ne sait pas * Aucoursdescinq dernières années,lephishing a touché seulementune partie desvictimes dela fraudeàla cartebancaire. :i Vrai '.: Faux n - * ^ ^ ^ ; + - â ^ JII Iltr >drL ydù 3 +Lephishingconsisteà voler les identifiants bancairesde quelqu'un. ,*,tVrai , Faux ^ * * ^ ^ ^ ; + ^ Â ô JIl llg ùdrL Pdù 4 r Lescybercriminelspréfèrent toujours utiliser les mêmespièges' Vrai. Faux On ne saitpas 5 q'Prèsde20 3OOescroqueriesont étésignaléesen 2010' i Vrai rFaux i On ne saitpas 6 * Lavented'objetsdeparticulier à particulier fait I'obietdepeu d'escroqueries' Vrai Faux ô n n o c a i t n l cv r r r 1 ç u q r ! r q v 7 * Lespersonnesqui achètentenligne rencontrent en généralle vendeur' Vrai .r. Faux On ne sait pas I oItyaaussi desarnaquesaux sentiments. Vrai , Faux L-_ ô - n a c r i l n e cv r r r r v u u r r y q v 2t
  13. 13. I i ry t/|iiIi//ii/iiti iItiiiii/i IIIItii IIitt/, EtEnrEitifEf Tlr."riilï,lr,tI,rr,;r,,:.:;tltil-lrs;I L r La journée in i-.lVrai 2 r Lagentillesse J Vrai { 3 * Le contraire d J Vrai t 4 t Lagentillesse il Vrai i 5 ; La gentillesse 1".!vral L 6 n La gentillesse ;J Vral ! IIt/itItiii|!| tiIt,iIl IiIIi TfrEEFIE!:Ia l . i " ' * j f l r , ' , : ,, ' , t i . ir r . r : , , : - . : ' : i . , : r : j . , , , 1 * En2010, dessalariéssedisaientheureux au travail. 2 +rEn 2071, dessalariésétaientmoj.nsmotivés au travail. 3 * Unpeuplus du quart dessalariéséprouventun manquede 4 'r'Pour dessalariés,la démotivation est dueau faible montant deleur rémunération. 5 + Depuis2002 tes sontdeplusenplusdémotivés. 6 '.* dessalariéssont satisfaitsdeleur pouvoir d'achat. 7 + Dansles et entreprises,les salariéssont plus heureux au travail. 8 s Lessalariésdes n'hésitentpasà changerdetravail. rfrEtFlfiiltr . , . , : t . , , r t 1 * Leschercheurssontàla recherchede: a. lJ nouvellessourcesdeprotéines animales b. ;J nouvellessourcesdeprotéinesvégétales c. # nouvellessourcesdeprotéinesminéraies 2 * Dansune centaine depays,on consomme: a. J plusde1250espècesd'insectes b. ^.tplusde1350 espècesd'insectes c. --tplusde1750 espècesd'insectes 3 + Lesrecherchessontlesplusavancéesen: a. .l Hollande b. "-lThaïlande c. ."*tNouvelle-Zélande o Lesespèceslesplusrecherchéessont: a. .J les grillons b. * lesfrissons - 1 l ^ - a - i ^ ^ - - L ' # L ç ù Ë r i ù U I r ù + Leschercheursveulent augmenter: - , ? ^ ^ - ^ ^ ^ : - i + 1 . 4. r..r LA PrUùPtrrf Ltr h i l e n r  n c r i t é c. J la productivité * Lesinsectespourraient être utilisés : a. * danslessauces b. i*.$danslessoupes c. ;-.1danslesbiscottes râffi$I!!ila * LePrix Delluca été crééen: a. ;.i 1937 b. i."J1837 c. -i 1957 *i,Louis Delluc était : a. ,i cinéaste L i i ^ , , - - - l ; - + ^g. .,,I JUU!IIdLIù1tr c. l-i écrivain 3 * Leprix récompensechaqueannéeun film : a. ii finlandais b. il français c. ;"-Tanslais 4 * Le sujet du film le Hoyre est : ^ l ' ; - * i - - ^ + ; ^ - a. ....r lrnmlgrallon b. ;J l'émigration - | t l - - i x - - + " ^ - L . l . , J L A 1 r ] f Ë t d L I U I l 5 * Lecireur de chaussuress'appelle: a. * MichelMarx b. 'j DanielMarx c. t Marcel Marx 6 uols jeuneAfricain veut aller : a. ;J au Havre b. '."ien Angleterre c. t*l en Finlande r*enmrilll ' . r 1 , , , , , : d 1 r Dans les entrel a. lJ aiment br b. t détesten c. iJ sont favoq 2 : a.iJ Prèsde2( b. iJ près de ff c. J Prèsde4t 3 r Selonles compl a. il 1.Facebo b. ;J 1.Facebo c. J 1.Facebo 4 " Àtitreprofessi, a. J 44%pour b. [J25 %pour c. J 44%pour 5 r Lessalariésacc a. fl surtout les b. iJ peulesden c. iJ trèspeules 6 r Surles réseauxr a. iJ B0 %desse b . U B 0 % s e m o c. il 20 %n'ont I 22
  14. 14. , reratl0n u travail. ti' . iii tl,i il,'iiit,"tiiiiii liitl!Jitti itii i! t:itt tiii iiit,, lii iiil riElïrnilll 1 ', Lajournée internationale dela gentillesseest célébréetous les ans. iVrai ".,1Faux ' ' " . - - ^ ^ ^ i + ^ ^ - ..r ufi f fE ùdtL Pdù 2 ,,Lsgsrlillesse a une reconnaissanceméritée. Vrai -iFaux , ô - - ^ ^ ^ ; + ^ ^ ^ v ] 1 r 1 ç ù d I L P d ù 3 Lecontraire dela gentillesse,c'estla méchanceté. Vrai Faux a l - - ^ ^ ^ i + ^ ^ ^ v r r r l s 5 d f L P d ù 4 . Lagentillesseestune qualité féminine. i Vrai .".iFaux r)* ^^ --,'+ ^^^v l r l r E ù d f L P d ù 5 ,.Lagentillesses'exercequand on veut. i Vrai j Faux i ^ - - ^ ^ ^ ; + ^ ^ ^r . . 1v l 1 r r E ù d f L P d ù 6 ' Lagentillesseest une force douce. Vrai . Faux ô - - ^ ^ ^ i + ^ ^ ^v r l l r s J d f L P d ù ter: rses: KûITfi[iTEI 1 ,.Danslesentreprisesdeplus de 50 salariés,les salariés: a. aimentbeaucoup1esréseauxsociaux b. détestentlesréseauxsociaux c. ...1sontfavô.rablesaux réseauxsociaux 2 * a.f..iPrèsde20 % dessalariésn'utilisent aucun réseausocial. b.|J Prèsde 3O%dessalariésn'utilisent aucun réseausocial. c. f""iPrèsd.e+b Z dessalariésn'uti.lisentaucun réseausocial. 3 * Selonlescomptesdessalariés,le classementdesréseauxsociaux estle suivant : a. i 1.Facebook,2.Twitter, 3.YouTube,4. Google b. * 1.Facebook,2. Google,3.YouTube,4.Twitter c. -".i1.Facebook,2.YouTube,3. Google,4. Twitter r i . . . 4 r A titre professionnel,les salariésqui utilisent les réseauxsociaux le font : a. :44%pouragrandirlecercledeleursconnarssances h ? q o / -r n , , . ^ L ^ . ^ h ê r r r n e m n l n iv . " , L J / o P U u I L l l c l L r e. 44 %pourcommuniqueravecleurscollègues 5 r Lessalariésacceptent: a. --surtoutlesdemandesde mise en relation deleurs collègues b. ; peulesdemandesdemiseen relationdeleur patron c. . rrèspeulesdemandesdemiseen relationdeleurssupérieurs 6 r Surlesréseauxsociaux: a. - B0%dessalariésont peur deparlerdeleur employeur b. B0%semontrentprudents c. , 20 %n'ontpaspeurdeparlerdeleur entreprise 'Lr-- 23
  15. 15. I3 3 * ilT 1 ' t l rfrEIFtEllIl 'll', t l. 1 'oIl y aurait moins devols si lesgenssemontraient plus prudents. "..iVrai ...iFaux ' r.- -^ ^^;+ ^--u l t t r g ù d f L P d à 2 r Il faut surtout faire attention quandil y a beaucoupdemonde. .iVrai i.JFaux r'- -^ -^;+ ^^-u l l I I C ù d i L P d ù 3 r' ll s51conseilléde coudrelespochesarrière desvêtements. i Vrai r Faux Onne saitpas 4 Lesvols dansles escalatorssont assezfréouents. Vrai Faux . /-'- -^ ^^i+ ^^^ i - . n V l l l l E ù d I L P d ù 5 ç Il est conseillédeposerson sacpar terre, près de sonsiège. ".,iVrai L.iFaux t ^ - - ^ ^ - i + ^ ^ ^ iJ vll tIE ùdlr Pdù 6 *"rIl ne faut passemontrer trop méfiant. *J Vrai l"l Faux i ^ - - ^ ^ ^ i + ^ ^ ^ v l r r r g ù d r t I J d ù 7 .",rOrique cesoit, il faut toujours surveiller son sacet sesaffaires. ".1Vrai Faux ô - - ^ ^ ^ ; + ^ ^ ^ u I l r r c ù d f L P d ù 8 orlarrs un caféou au restaurant,il faut éviter delaisser sontéléphonesur la table. ..1Vrai .l Faux a ' - - ^ ^ - l + ^ - - vll lrs ùdrL Pdù ErfiIn!!![ #iltnip,';'i'*;tr# 1 o Onap; 'l Vrai 2 r Ilestir -t r--.iu v t 4 f 3 r Lappa 'J Vrai 4 r Grâcei J Vrai 5 r Lappa iJ Vrai rfrEîItfiItt L *' Vousarrivez en retard àvotre rendez-vous à causedesembouteillages. i,i Vrai i Faux . ^ - - ^ ^ - l + ^ - - ..! vrl rlE ùdIL Pdù 2 o,Vous donnezun tas d'explications. J Vrai ' i-"jFaux r ô - - ^ - - ; + ^ - ^ .. vrr rrs ùdrL Irdù Vous avezune grossetache sur votre blouse,vous vous changezavant I'entretien d'embauche. l"i Vrai '*i Faux r a - - ^ ^ ^ ; + ^ ^ ^ *.i vrr rrs ùdrL Pdù Lesemployeursaiment faire lesyeux doux. * Vrai *-l Faux I ^ - - ^ ^ ^ ; + ^ ^ ^ " - , v r r r r s ù d r L P d ù Il ne faut pasêtre parfaite pour trouver un emploi. *l Vrai i*.,0Faux a - - ^ ^ ^ ; + ^ ^ ^ - , i v r l r l v ù d f L P d ù Il faut être souriante pour trouver un emploi. ' 1 /--.i .J Faux f ^ - - ^ - - , ' + ^ ^ ^ -r vtl IIE >dIL Pdù 3 o 4 w 5 e 6 q , ErEEtlrll l l r , t i , , r , tl l 1 4 1 r Christi a. Ll dt b . H d t c . I d t 2 r Onapp a. Jla b. Jta c . J l e 3 * Christi a . l 1 i b . J . 7 c . I 4 4 r Les<<g a . J e r b . I e r c. ;l er 5 * Dans le a . i J d r b . i J d t c . J d r 6 c Le livrr a.'J dr b . I d r c . J p r 24
  16. 16. , 1 , 1 , i , , ' l , t ) t , t ' t t iiiii Ii iii||ijiiiititiiliIiiIittll iiIili IIIIiiIili IIIIii|||llI rmîfilllll l, * 0n appellele lecteur de code-barres <<la douchette>>. *l Vrai ,J Faux I a ' - - ^ - ^ ; + ^ ^ - u vrr lrs ùdrL Pdù 2 q 11estindispensabledansle commerce. ""iVrai .,,",iFaux . n - - ^ - ^ i + ^ ^ ^ . . . v l r l r E ù d r L P d ù 3 + L'appareilpermet delire les prix sur les étiquettes. i-iVrai r",iFaux ô n n o c e i f n r c 4 r Grâceà cetappareil,on peut taper les prix sur la caisseenregistreuse. l.i Vrai i*nFaux . ô - - ^ ^ ^ ; + ^ ^ ^ . t vrl tlg ù4f L Pdù 5 * Lappareilne permet pasdegérerles approvisionnements. J Vrai l* Faux r.l On ne sait pas auche. 'rûTTII!fi L r ChristianeCollangeparle : a.i".ldesafamille b. .-idesfamillesnombreuses c. l.i desrelationsfamiliales 2 , 0n appelle<<belle- famille > : a. .ila familledu ou dela partenaire b.r.r1afamilled'origine c. ulesoncleset tantes 3 * ChristianeCollangecompte: a. ...I7familles b. .*,7familles c. r.,.14 familles 4 r Les(grandespersonnes> ont : a.i] entre20 et 40 ans b.i entre70 et 100 ans c. i-"ientre45 et 70 ans 5 r Dansle chapitre<<Chacunson rythme, chacun sesgoûts>,l'auteure parle : a.J deshorairesdechacun b.l"idesproblèmesdechacun c. *.jdesdésirsdechacun 6 r Lelivre deChristianeCollangedonne : a.*l desinformationset pasdeconseils b. * desinformations et desconseils o. $necd'informationsmaisdesconseilsr t ô r P u u 25
  17. 17. ;.G!ÏlfiTE!fi i l i . i , i r : r . t : r ' : r i r . , : r r r . " , , r 1 L '+On appellele tir le plus remarquable et le plus admiré: a. ;.1un cadeau b. *l un carreau n l r r n o â t o n r r 2 + Lapétanque a étéinventée : a. l.,ià Marseille b. '.i àAix-en-Provence c. ."rà La Ciotat 3 'uLe nom <pétanque))vient de : a. J piedspaquets b. 'J piedstanqués a i n i o r l c n l r t cL . G + I r r ç s u I J L U L U i i t i r , r l i l i ; . ! , . ' :. , I ' : ' 4 r Lepremier concoursofficiel a étéorganiséen : a.# 1810 b. i*.I1910 c. ""-i1906 5 *r,louerentriplette signifie : - i ; ^ . . ^ - : + - ^ i ^ a. ..,.!JUUtrr d Lrurù b. ..ijoueravectrois boules c. iorrertrnisfois 6 * Lepointeurest: a. lejoueurqui lancela premièreboule b. rle joueurqui mesurela distanceentrelesboules c. le joueurquiboitle pastis 7frE!TTI!!T ffwE*r";rmr#n 1 r Avecunr a. [f on b. Ll onr c. Ll on 2 r <<LJabonn a. r.Jqu'c b. flqu'c c. fl qu'c 3 o En régior a. Ll Nav b. tl Am: c. ;l Pari 4 o Le prix d' a. *l dur b . L l d u r c. il de t' 5 o Le pâss€r a. U mer b. lJ ann c. lf trirn 6 o Le passej a. ul 1B,B b . I 1 8 , 9 c. il 18,4 .i Vrai -,i Faux 3 ,,iCézannemeurt à Paris. *i Vrai '--iFaux rffiFlri 1 a PaulCézanneestné àAix-en-Provence. ,1Vrai :i Faux ^ - - ^ ^ - ; + ^ - - . vrl rlE ùdrL ydù 2 " Lécolepublique est gratuite. ^ - - ^ - - . i + ^ - - v t l 1 ] V ù 4 f L P A ù f ' - - ^ - - l + ^ ^ ^ : v l f l l c ù d r L P d ù 4 e' Flsnç.is-Marius Granetétait conservateurde musées. .-.iVrai .-:1Faux ^ - - ^ - - i + ^ ^ ^ . , . . v r l r r s ù d r r P d ù 5 e Paul Cézannea ététrès appréciéde sonvivant. l"ï Vrai 'i Faux i O n n o c r i t n e q 6 + François-Marius Granet était aussi un artiste-peintre. j Vrai l"*lFaux : ^ - - ^ - - i + ^ - - ! . ô U l l l l E ù 4 f L P a ù 7 e La montagneSainte-Victoire était le motif préféré de Cézanneet de Picasso. ;".iVrai l*l Faux t r ô n n o c q i t n q c B mPicassoétait un grand admirateur de Cézanne. "--lVrai *,1Faux i O n n o c e i t n e c 9 +.Tousles tableaux de Cézannesetrouvent au muséeGranet. --âVrai "-lFaux . a l - - ^ ^ - ; + - - - ! - i V I l I I g ù d f L P a D rirûEIIIEE:l ,li:ilr*,,1;;,rllitlt'l';i+"r,f:lIi: L r Onpeutc Ll Vrai 2 e Leprogra I Vrai 3 o Il faut orc iJ Vrai 4 r Onpeutc i] Vrai 5 r Onneper I Vrai 6 r Leprogra .l Vrai 26
  18. 18. i i t i i i t i i ti i ' i i i: l i i i i l oule ntrelesbouies it ltiiiitiiittijiliiltllliltiliiiitittltli!iilillltilitiittii;iiilliil:iiliiiir:'ltiiii rfûrîfMfi L r Avecunabonnement: a. ;.|onvoyageplus cher b. J onvoyagemoins cher c. 3 onvoyageplus souvent 2 r <L'abonnementest nominatif > signifie : a.J qu'onpeut le prêter b. .i qu'onpeutl'emprunter c. J qu'onnepeut pasle prêter 3 r Enrégionparisienne,I'abonnements'appelle: a. * Navigo b. * Amigo c. * Parigo 4 r Leprix du forfait dépend: a.* du nombredevoyages b. J dunombredezones a i d o l ' â o e d p q n n n r n n r i é t : i r e 5 r LepasseIrnogineR est : a.* mensuel b. ;-iannuel c. * trimestriel 6 r LepasseDécouvertecoûte: a. "J18,85€ pour une semaine b. -"118,95€ pour une semaine c.* 18,45€ pour une semaine TfftfiIEltll L r 0npeutchoisir les formats et le papier du livre photo. .l Vrai r-i Faux 2 r Leprogrammeproposed'utiliser un assistant. ,l Vrai .*i Faux 3 r Il fautordonnerles photospar ordre alphabétique. JVrai l Faux 4 e 0npeutchoisirle nombre dephotospar Page. -l Vrai .:Faux 5 r 0nnepeutpaschoisir la couverture du livre photo. J Vrai .*.Faux 6 r Leprogrammesauvegardeautomatiquementles données. J Vrai Faux L--_ 27
  19. 19. i 11i1ni.iiiiiiiiwiiiit|ïifiiii1i t/Iit/i ii ii ii/iiiii ii1i ffi"u,rguestjonsencochont(X)|abonneréponse./,/////i'/),,fl///'///|ii/ltl|i//iil||/|//i//i///////////////// 1 r Le cadrepossiblede cette situation est : a. Euneauto-école b. E un cornmissariat de police c. E un collègeou un lycée 2 o Lavitesseest responsablede: a. D 20 %destués surles routes b. tl 50 %destués surles routes c. tr 15%destuéssurles routes 3 o Suand il pleut, il est recommandé de ne pas rouler à plus de: a. tr L00 km/h sur lesroutes à deux fois deux voies b. l12O km/h surles autoroutes c. tr 90 km/h sur les routesordinaires 4 o Quand on conduit vite, la perceptionvisuelle : a. E diminue seulementsur les côtés b. tr diminue de près mais pas deloin c. E diminue dansson ensemble 5 r Lestemps de réaction et de freinage: a. I diminuent sila vitesseaugmente b. E augmentent si la vitesse augmente c. I ne varient pas si la vitesse augmente 6 r Le temps de réaction dépend: a. I del'état physique du conducteur b. I dela prise de médicamentsou d'aleool c. D rarement dela circulation 7 r Pour éviter les accidents, avec la voiture qui précède: a. tr it est inutile d'essayerdeles anticiper b. tr it.faut toujours garder une distance de sécurité c. E il est conseillé de respecter urie distance de 90 m sur autoroute
  20. 20. , r r t i | . t 1 ' t r l t l t l i l l liitlliiliitiilliiliiiliilliltiillitlllitillitilitilliitililllllltilllllllliiiilliltiiliiiii!tiiii rffiMfiillll litiittillllitlllitlllllilillllllllillllllllttiitilttl,,ttttttl lt ltt'tl tll tlllllllll,lillllllllllilllllllliillilll Lecouteau: a. i estgratuit b. : revient à 20 € c. -",rrevient à 23 € Cetatelier de fabrication de son propre couteauexiste depuis : a. longtemps b. le 16avril2011 c. rleTavnl2OII l. * Thiersestlenom: a . , i d ' u n e v i l l e b. i.,:d'uncouteau c. ,.".id'unmusée 2 s Lecouteaumesure: a, .,"',20cm ouvertet b. ":',22cm ouvertet c.'..t22cm ouvertet 12cm fermé 10 cm fermé 12 cmfermé 1 2 3 4 5 6 Fixerleressortet la lame. Graversonprénom. Percerlalameet le manche Polirlalame. Observeret manipulerl'outillage. Poserlesrivets et vérifier le montage. rffiMfiill L * Lesboîtesen plastiquelibèrent descomposéstoxiques au contact : a. irdesliquides acides b. rdesliquideschauds c. .descorpsgras 2 r Lesnuméroscorrespondantaux différents typesdeplastiques setrouvent : a. ..isurle couvercledesboîtes b.;.isouslesboîtes c, ".:sousle couvercledesboîtes On a découvert desproblèmes de sécurité alimentaire : a. dansplus de 50 %de mouies en silicone analysés b. dans 81 %demoulesen silicone analysés c. danstous les moulesen silicone analysés Lesmoules en plastique contenant du peroxyde sont interdits : a, en Chine b. en Suisse c. en France Il faut préférer : a. le papier sulfurisé au film alimentaire en PVC b. , le pyrex coloréou non aux boîtesenplastique c. la porcelaineblanche aux boîtes en plastique 3 r Il fautjeter lesboîtes : a, "";:no2 b, no3 c. 4 r 0npeutgarderlesboîtes: a, n'4 b. no6 c. no7 nol- - 29
  21. 21. Iii||iiIIiiiiiit,t:i:iIiiiii!iiiIiiI tIIIItIil ltiIIItii IIiti itrIIIL 5 o Pourdén a. f, tapr b. fl app c. [J avo TttEEtfiEllt fmt-wm,{t,ii,*I TftTTEF?il ': Lapersonne a détesté n'apas waimentaimé a alme a adoré a aimé le jeu desacteurs no1 no2 no3 no5 no6 no7 1 o 2 o 3 e 4 o 5 o 6 o 7 t < Le Trair It a été in 11a été of Sessalles Les et les Les Lestrois 1 et du rése Deux grar Lenom de 1 rffiîIfltl s Vienne estla ville : a. J la plus riche b. il la plus agréable c. il la plus beile e Parmi les10 premièresvilles classées,ontrouve : a. ] desvilles allemandes b. J desvilles françaises c. ;j desvilles italiennes * Le critère < sécurité individuelle >> est fondé sur : a. t les relations extérieuresdu pays b. J les relations internes du PaYs c. * les relations internationales du pays * Pour la qualité de vie, New-York arrive : a. i*làla 47'Place b. ti àla 57' place c. i*.âàla 87'place + Lelieu le plus sûr est : a. :"1Berne b. .."iHelsinki a I T r r v o m h n r r r dl r J l u l v r r r v v 9 ! Ô + Lesélémentsde qualité devie sont: a. i"-lla beautédesesPacesverts b. J lesloisirs,lelogementetl'environnement c. ;*!le nombre de monuments classés 8 t 9 t FtErt?rEifi l l . , ' l ; ' r r l r 1 r L'informa J Vrai 2 o 2Ol]-aété LJVrai 3 r Les 13 anr E Vrai * Autolib' est utilisée : a. J enlibre-service b. t enlibre arbitre c. * enlibrettiste r La voiture a été conçueen : a. iJ France b. il ltaiie c. i.!Ailemagne 3 æPour conduire une Autolib' : a. i*]il faut un abonnement b. :i il ne faut pasd'abonnement c. ;"i il faut s'inscrire sur Internet 4 + La demi-heure d'utilisation coûte : a . ^ J 7 2 € b. i."ri10€ c . J d e 5 à 7 € r La tempér d Vrai e L'OMM es ll Vrai r La diminu I Vrai r Depuis L7 d Vrai r Lesémissi iJ Vrai 30
  22. 22. t ii)'ti;liiitiliiii it:iiiiiiiiitltl rti iiil l.ti:Iiiii tl' itiiili t..iii 5 ç'Pourdémarrer,il faut : - i + - ^ ^ - - , - ^ ^ l ^ 4' LJ LdPcI Ull UUUC b. J appelerun agent c. ""-iavoir une clé de contact i i i i t i i i i i t t i i i i i t i t i i i i i t : , t , t i i i i i i t t t , t i i t t i i , i i l i t i t , , i i ' , . : , ' t t t i t i t t i , i i i i i : t i i ; i t i i ii i i i i l , i l 6 + Avec la Bluecar,on peut segarer : â d ^ ô r + ^ r r + 4 ' - d P d I L U U L b. "-i où ily a dela place e- i rrninrrementdanslesStationsréservées . "tttré t. rJ-l desacteurs I = = = rrûT[rfila : L +<LeTrainBleu> estle nom du de1aGaredeLyon 2 - Il aetéinauguré le avril 3 .IlaétéoffertparlaCompagnie àlaGaredeLyon. 4 " Sessallesconstituentun belexempledu style 5 * Les et les decuir,les de cristal snnt rcnrésentatifs de L'art n o i n i r r r o < i l l r r c l r o n t r l o c 7 Lestroisplafondsdela grandesallereprésententlesvi1lesde dont1esinitialesforment1enom dela compagnie . e n . . . .. en1'honneurdu trai.n pourpres etles 6 * L e s pt etduréseau 8 ..Deuxgrandessalleset deux salonsont été 9 . Lenomde<Train Bleu>a étédonnéen du réseau I SOnr: rts lnvrronnement :sclassés rent rrnet coûte: ffiffilrilr 1 ,,,L'informationdatede novembre 2011. i Vrai :.-,Faux ^ - - ^ - - i + ^ - - v l r l r c ù d I L P d ù 2 :201Ia étéla douzièmeannéela pluschaudedepuis1850. ; Vrai .-l Faux ..j On ne sait pas 3 * LesL3annéesles plus chaudesdela planètesont toutes après1997. ;".iVrai ;...iFaux " ô - - ^ ^ ^ ; + ^ - ^j u f f f f c ù d a L P d ù 4 * Latempératuremoyenne augmenterégulièrement de % degré. ,-iVrai f..tFaux ,.-lOn ne sait pas 5 r L0MM estbaséeà Durban. *JVrai r..lFaux ^ - - ^ - - ; + - ^ ^. v r f r f E ù d f t P d ù 6 * Ladiminution du volume dela banquisea étéde 35 % d'une annéesur l'autre. ;j Vrai ..:lFaux r.....1On ne sait pas 7 r DepuisL750,les émissionsde COzont augmentéde près de40 %. li Vrai "."iFaux i,j On ne sait pas 8 * Lesémissionsdeméthaneont augmentéde 58 %. i-]Vrai ,.j Faux L O n n o c e i i - n a c 31
  23. 23. i Iilillltttttiiltti!lltlltttltttlttllttttttttttlllltllltttllltllttllltltttlltlltltt g . k;'ernissions deprotoxyded'azoteontaugmenté de2} %' . ElVrai fl Faux E OnnesaitPas -X.OrLatempératuredela Terrerisqued'augmenterde2,5C' d'ici à2100' EVrai IFaux EOnnesaitPas @Frq*a Répandezdux questions en eochant' (X) lo bonne réponse 1 r Il s'agitd'uneenquêteréaliséepar : a. [1l'ObservatoireduPain b. tr le CREDOC c. E lesprofessionnelsdesanté 2 o a. E Presque100%desFrançaisconsommentdupain b. I Environ90 %desFrançaisconsommentdupain c. fl PrèsdeBB%desFrançaisconsommentdupain 3 r Lagénérationdes2O'3Oansestappelée: a. D générationX b. fl générationY c. fl générationZ 4 o Les20-30 ans: a. fl préfèrentlesplatscuisinésmaisaimentlesproduitsnaturels b. fl préfèrentconsacrermoinsd'argentauxloisirs qu'àl'alimentation c. I préfèrentconsommermoinsdepain 5 o Les20-30ans: a. E mangentplusdefastfoodquedesandwichs b. [3 mangentplusdesandwichsquedefastfood c. D mangentautantdesandwichsquedefastfood 6 o Cettegénérationmange: a. I moinsdePaindemie b. I surtoutdesPainssPéciaux c. D peudebiscottesetdepaingriilé 7 o Lapart du pain consomméensandwichestpasséede: a. tr 4,5%à7,1%chezlesenfants b. n 11,3%à16,9%chezlesadolescents c. tr 6,4%à7,9%chezlesadultes 'r, $ o LaconsommationduPain: ! a. [J augmenteavecl'âge b. D restela mêmequelquesoitl'âge c. E diminueavecl'âge
  24. 24. 'rûTTIITIEI J:lr',::r:,,'rl"'i : ,t L r Lahaussede fréquentation concerneplutôt les petits musées' I Vrat *.! haux il On ne sait Pas 2 o Ilyaune forte affluenceles jours de gratuité' J Vrar ..".ifaux , " Onne saitPas 3 r Lepublicestdevenu plus jeune et plus féminin' J Vral .*! faux i..jOn ne sait Pas 4 r Lesvisiteursviennent en car. --{Vrar ......f;faux i"..:iOn ne sartPas 5 r Lexposition<Manet > a accueilli 470 000 visiteurs' *jVrai ! Éf aux l"i On ne sait Pas 6 r Lestouristesanglais aiment visiter le Palaisdel'Élysée' J Vral --i Laux -..iOn ne sait Pas 7 * Ladélocalisationdu centre Pompidou a connu un vrt succes' -j Vrar .: haux -"iOn ne salt Pas L * Lesnormesofficielles en Franceet en Europecorrespondentà descritères de qualité précis' rl Vrar faux ...,On ne sait Pas 2 +LAOCfrançaiseestl'équivalent deI'AOPen Europe' *i vral faux ."iOn ne saitPas 3 s L'AOCoulAOp ne garantissent pasune production dansune mêmezonegéographique' --lVrar ..-f aux i..;On ne salt Pas 4 * LeLabelRougegarantit l'excellentequatité d'un produit et l'origine du terroir' * , t V f a r : f a U X - i On ne saitPas 5 r LelogoIGPne signifie pasquetoutesles étapesde fabrication ont étéfaites dansun mêmelieu' *"1Vrar -i faux ";lOn ne salt Pas 6eLaplupartdesproduitsespagnolsetitaliensbénéficientdulogoSTG. J Vrai .* Faux ,"i On ne salt Pas 7 cLelogobio- européenn'estpassemblableau logoAB' *Vrai J Faux r"-1On ne sait Pas 8 r Lesproduits portant un label ou un logo sont plus chers' "-iVral ", r aux L ,i On ne salt Pas

×