Workshop sdc slideshare

536 vues

Publié le

Publié dans : Design
0 commentaire
2 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
536
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
5
Actions
Partages
0
Téléchargements
6
Commentaires
0
J’aime
2
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Workshop sdc slideshare

  1. 1. Workshop SDC CT03 - Outils théoriques pour l'analyse des mécanismes de coordination et de confiance Annie Guerriero Architecte, Docteur en Sciences de l’Architecture annie.guerriero@tudor.lu This work is licensed under the Creative Commons Attribution-NonCommercial-ShareAlike 4.0 International License. To view a copy of this license, visit http://creativecommons.org/licenses/by-nc-sa/4.0/.
  2. 2. Plan du cours • Partie 1 ▸ Coordination de l’activité collective • Partie 2 ▸ Coordination dans le secteur de la construction • Partie 3 ▸ La confiance, une dimension humaine de la collaboration 11/09/2014 Trust within AEC virtual teams 2
  3. 3. Workshop SDC Partie 1 Coordination de l’activité collective
  4. 4. Introduction « La coordination consiste à organiser la coopération (...) elle recouvre l'ensemble des modes d'organisation visant à articuler de façon efficiente et efficace les actions des individus et des groupes engagés dans le processus coopératif » [Sardas, 2002] 11/09/2014 Trust within AEC virtual teams 4 Définitions
  5. 5. Introduction • Activité • Gestion des dépendances • Tâches • Ressources • Ordonnancement 11/09/2014 Trust within AEC virtual teams 5 Quelques mots-clefs
  6. 6. Coordination ▸ Coordination ▸ C’est le processus de gestion des dépendances entre les activités. [Malone 1993] Les trois types de dépendances 11/09/2014 Trust within AEC virtual teams 6 Définitions Ajustement (Fit) Flux (Flow) Partage (Sharing) Légende : Ressource Activité
  7. 7. Coordination • Exemple : Rédaction collaborative d’un texte 11/09/2014 Trust within AEC virtual teams 7 Ajustement (Fit) Activité A = Produire section 1 Activité B = Produire section 2 Ressource produite = Texte Les activités produisent une même ressource en associant leurs compétences.
  8. 8. Coordination • Exemple : Rédaction collaborative d’un texte Flux (Flow) 11/09/2014 Trust within AEC virtual teams 8 Activité A = Produire texte Activité B = Relire texte Ressource produite = Texte V1 Une activité produit une ressource qui doit être utilisée par une autre activité. Ressource utilisée pour activité B Ressource produite = Texte V1 + track changes
  9. 9. Coordination • Exemple : Rédaction collaborative d’un texte Partage (Sharing) Google Docs pour partage 11/09/2014 Trust within AEC virtual teams 9 Activité A = Produire section 1 Activité B = Produire section 2 Ressource produite = Texte Une même ressource est utilisée par plusieurs activités différentes.
  10. 10. Coordination • Dépendances entre les activités > Nécessité de mécanismes de coordination [Mintzberg 79] ▸ Supervision directe ▸ Une personne responsable du travail des autres acteurs ▸ Planification de l’activité ▸ Communication explicite ▸ Standardisation ▸ Quand la coordination est gérée dans les phases amont de l’activité ▸ Besoin de communication réduit ▸ Standardisation ▸ Procédés de travail : spécifications des procédés à mettre en oeuvre ▸ Résultats : spécification des résultats attendus ▸ Qualifications et du savoir : formation spécifique de celui qui exécute le travail ▸ Ajustement mutuel ▸ Travail supporté par une communication informelle 11/09/2014 Trust within AEC virtual teams 10
  11. 11. Application au secteur du bâtiment Configuration hiérarchique Configuration transversale 11/09/2014 Trust within AEC virtual teams 11 Trois configurations d’organisations Configuration adhocratique Contexte de coopération Contexte de coopération Contexte de coopération Supervision directe Ajustement mutuel Standardisation
  12. 12. Coordination • Formes de la coordination ▸ Explicite ▸ “L’acteur sait ce qu’il doit faire parce qu’on le lui a dit” ▸ Procédures décrites dans des règles, des contrats... ▸ Implicite ▸ “Auto-coordination basée sur des mécanismes de conscience de groupe” [Godart et al. 2001] et ajustements mutuels • Supports de la coordination [Schmidt et Simone 96] ▸ Protocole ▸ “Groupe de procédures et de conventions décrivant l’articulation des activités indépendantes” ▸ Artéfact ▸ “Construit symbolique permanent dans lequel le protocole est décrit” 11/09/2014 Trust within AEC virtual teams 12
  13. 13. Coordination • Communication de la coordination [Andersen 00] ▸ Communication basée sur des artéfacts ▸ Communication basée sur l’oralité ▸ Basée sur un “socle de connaissances partagées” par tous les acteurs impliqués dans l’activité de coordination ▸ Interaction focalisée sur “l’objet” de la coordination 11/09/2014 Trust within AEC virtual teams 13
  14. 14. Coordination • Supports de la coordination (2) [Schmidt 97] ▸ Artéfacts statiques ▸ Planning ▸ Artéfacts dynamiques ▸ Tableau de bord, compte-rendu... 11/09/2014 Trust within AEC virtual teams 14
  15. 15. Workshop SDC Partie 2 Coordination dans le secteur de la construction
  16. 16. Coordination & construction • Caractéristiques de l’activité de construction de bâtiment [Chemillier 2003, Tahon 1997] ▸ Production d’un objet prototype, résultat d’une commande unique ▸ Nombreux intervenants ▸ Equipe hétérogène et éphémère ▸ Périodes de production discontinues ▸ Production sur site soumise à des conditions variables ▸ Système de règles hétérogènes (ex. DTU, héritage des règles de l’art) 11/09/2014 Trust within AEC virtual teams Chantier, Santiago, 2008 (Chili) Centre Pompidou, Metz, 2009 (France) 16
  17. 17. Coordination & construction • Nature des dysfonctionnements dans l’activité de construction [Tahon 1997] ▸ Dysfonctionnements propres aux documents ▸ Ex. Problèmes de mise à jour des documents ▸ Dysfonctionnements propres aux acteurs ▸ Ex. Méconnaissance / méfiance des acteurs ▸ Dysfonctionnements propres aux tâches ▸ Ex. Retard dû aux aspects logistiques du chantier (livraison des matériaux, stockage...) ▸ Dysfonctionnements propres aux ouvrages ▸ Ex. Superposition de tolérances 11/09/2014 Trust within AEC virtual teams 17
  18. 18. Coordination & construction • Nature des dysfonctionnements dans l’activité de construction [Tahon 1997] ▸ Dysfonctionnements propres aux documents ▸ Ex. Problèmes de mise à jour des documents ▸ Dysfonctionnements propres aux acteurs ▸ Ex. Méconnaissance / méfiance des acteurs ▸ Dysfonctionnements propres aux tâches ▸ Ex. Retard dû aux aspects logistiques du chantier (livraison des matériaux, stockage...) ▸ Dysfonctionnements propres aux ouvrages ▸ Ex. Superposition de tolérances 11/09/2014 Trust within AEC virtual teams 18
  19. 19. Coordination & construction • Pourquoi un coordinateur? ▸ Assurer le bon déroulement de l’activité ▸ Limiter l’impact des dysfonctionnements • Qui est le coordinateur-pilote? ▸ Personne physique ou morale ▸ Ex. Architectes, Spécialistes OPC... ▸ Prestations d’ordonnancement, de coordination et de pilotage du chantier : ▸ Analyse des tâches élémentaires de construction, ▸ Détermination de leurs enchaînements, ▸ Harmonisation dans le temps et dans l’espace des actions [Norme Française P 03-001] 11/09/2014 Trust within AEC virtual teams Chantier Le Sextant, 2002 19
  20. 20. Qualité d’un projet architectural • Finalité de la coordination = Améliorer la qualité 11/09/2014 Trust within AEC virtual teams 20 Qualité Adéquation au programme Bonne mise en oeuvre Respect des normes, etc. Coût Délai Respect du planning prévisionnel Respect du budget prévisionnel Architecture & construction
  21. 21. La coordination dans le bâtiment • Dispositifs de coordination ▸ La planification des tâches ▸ Enchaînement logique des étapes de la construction ▸ Nature du projet ▸ Disponibilité des entreprises ▸ Disponibilité des ressources (terrain, matières premières,...) ▸ Durée de chaque tâche ▸ Les temps d’attente ▸ ... ▸ La réunion de coordination ▸ Le rôle central du compte-rendu de chantier ▸ Identifie les malfaçons et les responsabilités ▸ Acte les décisions ▸ Préserve en cas de litiges 11/09/2014 Trust within AEC virtual teams 21
  22. 22. Conséquences d’une mauvaise coordination • Délais de production allongés • Coûts mal maîtrisés • Difficulté de traçabilité des actions / décisions • Dégradation de l’ambiance et des conditions de travail • Gestion documentaire problématique • Défauts qualitatifs sur l’ouvrage 11/09/2014 Trust within AEC virtual teams 22 D’un manque de qualité dans les pratiques collectives
  23. 23. Workshop SDC Partie 3 La confiance, une dimension humaine de la collaboration
  24. 24. Confiance • La confiance ▸ Pourquoi parler de “confiance”? ▸ Parce que... ▸ La confiance est un bien social (ou capital social) fondamental pour l’interaction et la coopération [Putnam, 1995], [Paxton, 1999], [Child & Faulkner, 1998],[Fukuyama, 1995], [Zolin 2000]. ▸ La confiance est favorable pour les échanges individuels [Godé-Sanchez 2004] ▸ Elle constitute un catalyseur pour la coopération. ▸ Elle contribue à l’intérêt général et limite les comportements opportunistes. ▸ Elle permet de surmonter le risque, elle permet l’engagement dans des environnements incertains [Luhmann 1968]. 11/09/2014 Trust within AEC virtual teams 24
  25. 25. Confiance • Définition [Russel Hardin] ▸ “Un acteur A fait confiance à un autre acteur B en ce qui concerne l’objet x, ou les objets x…z dans une situation S”, [Cook, Hardin et al 2005]. 11/09/2014 Trust within AEC virtual teams 25 Contexte de l’activité coopérative A B Situation S Fait confiance Pour faire quelque Objet de la chose confiance X
  26. 26. Les fondements de la confiance [Kramer 1999] • La prédisposition à faire confiance (Dispositional trust) ▸ Repose sur la psychologie de l’individu 11/09/2014 Trust within AEC virtual teams 26 “Je suis de nature confiante et je fais confiance à mon équipe projet pour que la répartition des tâches soit équilibrée”
  27. 27. Les fondements de la confiance [Kramer 1999] • La confiance basée sur l’historique (History-Based Trust) ▸ Repose sur les expériences passées 11/09/2014 Trust within AEC virtual teams 27 “Je fais confiance à mon collaborateur pour produire des choses aussi intéressantes que les semaines antérieures.”
  28. 28. Les fondements de la confiance [Kramer 1999] • Les tiers comme canaux de confiance (Third parties as conduits of trust) ▸ Repose sur la rumeur, sur la réputation “Je fais confiance à l’enseignant pour assurer le cour, parce que j’ai entendu dire que l’année dernière le cours était super.” 11/09/2014 Trust within AEC virtual teams 28
  29. 29. Les fondements de la confiance [Kramer 1999] • La confiance basée sur la catégorie (Category-based Trust) ▸ Repose sur l’inscription dans une catégorie sociale ou organisationnelle donnée 11/09/2014 Trust within AEC virtual teams 29 “Je fais confiance à Lucie, qui tout comme moi, est de l’Ecole d’Architecture de Nancy/ULg, pour produire un rendu de qualité.”
  30. 30. Les fondements de la confiance [Kramer 1999] • La confiance basée sur le rôle (Role-based Trust) ▸ Repose sur le rôle qu’occupe un individu au sein de l’organisation “Je fais confiance à l’ingénieur de mon équipe pour calculer la structure.” 11/09/2014 Trust within AEC virtual teams 30
  31. 31. Les fondements de la confiance [Kramer 1999] • La confiance basée sur la règle (Rule based-Trust) ▸ Repose sur les accords implicites et explicites, formels et informels structurant les échanges “Je fais confiance à mes collaborateurs pour déposer leurs plans sur la plate-forme et m’informer des modifications sur les nouvelles versions.” 11/09/2014 Trust within AEC virtual teams 31
  32. 32. Confiance • Les comportements favorisant la création de la confiance [Jarvenpaa et al. 1999] 11/09/2014 Trust within AEC virtual teams 32 Comportements facilitant l’émergence de la confiance dès le début de l’activité coopérative Comportements facilitant le maintien de la confiance jusqu’à la fin de l’activité coopérative • Communication sociale • Communication de l’enthousiasme • Communication prévisible • Réponses substantielles fournies dans les délais prévus Actions des membres facilitant l’émergence de la confiance dès le début de l’activité coopérative Actions des membres facilitant le maintien de la confiance jusqu’à la fin de l’activité coopérative • Faire face aux problèmes techniques et à l’incertitude des tâches • Initiative individuelle • Transition efficace d’un point de vue social et/ou procédural vers un point de vue orienté sur la tâche • Conduite du projet positive • Réponse flegmatique aux situations de crise
  33. 33. Résultats de recherches antérieures Guerriero, A., Gronier, G., 2014, Trust within AEC virtual teams, Analysis of different-place collaboration in architectural design, eCAADe conference, Newcastle, UK. • Questionnaire ▸ Partie 1 ▸ 15 questions basées sur (Mayer et al., 1999) et (Zolin, 2003) permettant d’évaluer la confiance entre les membres du groupe ▸ Soumission : 5 fois durant la période de collaboration ▸ Partie 2 ▸ “Analyse de la réflexivité” ▸ “Réflexivité orientée tâche” relève de la capacité du groupe à développer des stratégies d’optimisation de la performance, de détecter les écarts par rapport aux résultats attendus, et d’adapter le fonctionnement de l’équipe à l’évolution de la demande. ▸ “Réflexité sociale” relève de la capacité du groupe à intégrer des opinions divergentes et à traiter de manière constructive les conflits ▸ Questionnaire basé sur l’échelle de [Carter and West 1998] dans sa version française [Facchin, 2008, Facchin et al., 2006] ▸ 16 questions (8 pour la réflexitvié orientée tâche et 8 pour la réflexivité sociale) • Collecte des données ▸ Questionnaire disponible en ligne (basé sur l’outil LIMESURVEY) ▸ Au total 27 étudiants divisés en 6 groupes ont contribué à cette enquête. 11/09/2014 Trust within AEC virtual teams 33
  34. 34. Résultats 11/09/2014 Trust within AEC virtual teams Le plus haut niveau de confiance > La meilleure appréciation 34 ! Le plus faible niveau de confiance > La plus faible appréciation
  35. 35. Résultats 11/09/2014 Trust within AEC virtual teams Le plus haut niveau de réflexivité > La meilleure appréciation 35 ! Le plus faible niveau de réflexivité > La plus faible appréciation
  36. 36. Résultats 11/09/2014 Trust within AEC virtual teams ! 36 Le plus haut niveau de confiance Le plus haut niveau de réflexivité Le plus faible niveau de confiance et de réflexivité
  37. 37. Workshop SDC Questions?

×