Systèmes de distributiondes gaz à usage médical De la conception à la mise en œuvre               Pierre Plocco         Ph...
Les systèmes de distribution des gaz à usagemédical sont des dispositifs médicaux soumis              au marquage CE   Le ...
Les grands principes d’un   réseau hospitalier38 èmes Journées de l’APRHOC – CHATEAUROUX – 2 Octobre 2007        Journé   ...
De la production au lotissement dans l’ETS  Production  industrielle                                                      ...
Réseau hospitalierLa norme européenne            européEN 737-3 définit    737- déles règles de    rèconception,d’installa...
Réseau primaire Le Gaz est détendu une première fois à 9 bars en sortie de stockage ou production Des vannes              ...
Réseau secondaireDans chaque service,le gaz est détendu uneseconde fois à unepression d’environ 4bars par des Unités deDét...
Les principes sont doncsimples mais la réalité estsouvent plus complexe… 38 èmes Journées de l’APRHOC – CHATEAUROUX – 2 Oc...
38 èmes Journées de l’APRHOC – CHATEAUROUX – 2 Octobre 2007        Journé      l’                                        9
Fonctions essentielles des systèmes de distribution des gaz à usage médical Le contenant doit préserver le gaz de toute co...
Ne pas dégrader la qualité du gazAnalyse de risques du fabriquantMéthodes d’installation appropriées(absence de particules...
Interdire toute interruptionMatériel marqué CE (unités de détente, réseaux,vannes,…)Prises murales conçues pour un entreti...
Face à cesproblématiques comment      s’organiser ?38 èmes Journées de l’APRHOC – CHATEAUROUX – 2 Octobre 2007        Jour...
Quelques règlesBien définir le besoinBien choisir le fabriquantBien suivre l’exécution des travauxS’assurer de l’autocontr...
Définition du besoinBinôme Pharmacien – IngénieurBien rédiger le CCTP ( guide GPEM )Lot « réseau de fluides médicaux » bie...
Choix du fabriquantSur l’analyse du dossier de réponseSur ses référencesNe pas hésiter à les rencontrer tout enrespectant ...
Suivi de l’exécution des          travauxVérification du dossier d’identité au préalable(plan, conformité des constituants...
Autocontrôles du fabriquantSelon document fournit par l ’établissementRemis par le fabriquant à l’ ES avantréceptionEngage...
Contrôle indépendant de la            réceptionBinôme Pharmacien –IngénieurSur chantier libre +++Jamais dans l’urgenceParf...
Points de contrôles  Non interversion  Etiquetage  Pressions  Prises (crantage)  Etanchéité  Non interférence avec autres ...
Le contrôle n’est jamais           superflu  CHRO       Limaille dans un réseau (absence de       soufflage malgré son ind...
Surveillance et maintenance   Contrôles réguliers des réseaux :        Primaire dalle  VSP : fabriquant        Primaire VS...
Si maintenance interne àl’ES, une formation desagents est indispensable 38 èmes Journées de l’APRHOC – CHATEAUROUX – 2 Oct...
Exemple du CHRONiveau 1    Concerne pharmaciens, préparateurs, techniciens    Formation générale sur les gaz et les risque...
Commission locale de     Surveillance de la   Distribution des Gaz à       Usage Médical                 ( CLSDGUM )38 ème...
Circulaire du 10 octobre 1985Publiée dans un contexte médico-légal lourd  Interruptions de distribution dans des ES  Inver...
4 recommandations  Sécurité de la distribution des fluides       Création dans chaque ES d’une CLSDGUM  Conditions d’utili...
Composition de la CLSDGUM  Chef d’établissement  Responsable technique  Pharmacien gérant  Anesthésiste responsable  Médec...
Attributions de la CLSDGUMAvis dès la conception des installationsInformation au cours de l’exécution destravauxInformatio...
CLSDGUM : clefs du succès  Reconnue dans l’ES  Implication dans les dossiers  Confiance mutuelle  Partenariat réel  Pouvoi...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

2007 Systèmes de distribution des gaz à usage médical

1 653 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 653
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
63
Actions
Partages
0
Téléchargements
34
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

2007 Systèmes de distribution des gaz à usage médical

  1. 1. Systèmes de distributiondes gaz à usage médical De la conception à la mise en œuvre Pierre Plocco Pharmacien Chef de service CHR Orléans38 èmes Journées de l’APRHOC – CHATEAUROUX – 2 Octobre 2007 Journé l’ 1
  2. 2. Les systèmes de distribution des gaz à usagemédical sont des dispositifs médicaux soumis au marquage CE Le fabriquant doit : Avoir réalisé une analyse de risques Mis en place un système de management de la qualité 38 èmes Journées de l’APRHOC – CHATEAUROUX – 2 Octobre 2007 Journé l’ 2
  3. 3. Les grands principes d’un réseau hospitalier38 èmes Journées de l’APRHOC – CHATEAUROUX – 2 Octobre 2007 Journé l’ 3
  4. 4. De la production au lotissement dans l’ETS Production industrielle = Stockage médical établissement de soins qualifié pharmaceutiquement Médicalisation Stockage dédié libéré Citerne de transport dédiée et pharmaceutiquement qualifiée pharmaceutiquement 38 èmes Journées de l’APRHOC – CHATEAUROUX – 2 Octobre 2007 Journé l’ 4
  5. 5. Réseau hospitalierLa norme européenne européEN 737-3 définit 737- déles règles de rèconception,d’installation et contrôle 38 èmes Journées de l’APRHOC – CHATEAUROUX – 2 Octobre 2007 Journé l’ 5
  6. 6. Réseau primaire Le Gaz est détendu une première fois à 9 bars en sortie de stockage ou production Des vannes Des alarmes permettent d’isoler permettent de les bâtiments ou signaler tout étages en cas dysfonctionnement d’incendie 38 èmes Journées de l’APRHOC – CHATEAUROUX – 2 Octobre 2007 Journé l’ 6
  7. 7. Réseau secondaireDans chaque service,le gaz est détendu uneseconde fois à unepression d’environ 4bars par des Unités deDétenteDans chaqueservice des A chaque lit, des prises avecalarmes un crantage spécifique au gazpréviennent de tout permet de brancher du matériel de mise en œuvre des gazdysfonctionnement 38 èmes Journées de l’APRHOC – CHATEAUROUX – 2 Octobre 2007 Journé l’ 7
  8. 8. Les principes sont doncsimples mais la réalité estsouvent plus complexe… 38 èmes Journées de l’APRHOC – CHATEAUROUX – 2 Octobre 2007 Journé l’ 8
  9. 9. 38 èmes Journées de l’APRHOC – CHATEAUROUX – 2 Octobre 2007 Journé l’ 9
  10. 10. Fonctions essentielles des systèmes de distribution des gaz à usage médical Le contenant doit préserver le gaz de toute contamination entre la sortie de la dalle et la prise Ne pas dégrader la qualité du gaz Le système doit garantir la continuité de délivrance au patient Interdire toute interruption 38 èmes Journées de l’APRHOC – CHATEAUROUX – 2 Octobre 2007 Journé l’ 10
  11. 11. Ne pas dégrader la qualité du gazAnalyse de risques du fabriquantMéthodes d’installation appropriées(absence de particules)Autocontrôles en cours de constructionRéception pharmaceutiqueContrôles réguliers du système en coursde vie38 èmes Journées de l’APRHOC – CHATEAUROUX – 2 Octobre 2007 Journé l’ 11
  12. 12. Interdire toute interruptionMatériel marqué CE (unités de détente, réseaux,vannes,…)Prises murales conçues pour un entretien facilesans coupure d’alimentationMaintenances périodiquesConception permettant un entretien en toutesécurité (isolement aisé des tronçons,réalimentations faciles à mettre en œuvre,…)38 èmes Journées de l’APRHOC – CHATEAUROUX – 2 Octobre 2007 Journé l’ 12
  13. 13. Face à cesproblématiques comment s’organiser ?38 èmes Journées de l’APRHOC – CHATEAUROUX – 2 Octobre 2007 Journé l’ 13
  14. 14. Quelques règlesBien définir le besoinBien choisir le fabriquantBien suivre l’exécution des travauxS’assurer de l’autocontrôle du fabriquantAssurer de manière indépendante laréception des travauxAssurer surveillance et maintenance desinstallations38 èmes Journées de l’APRHOC – CHATEAUROUX – 2 Octobre 2007 Journé l’ 14
  15. 15. Définition du besoinBinôme Pharmacien – IngénieurBien rédiger le CCTP ( guide GPEM )Lot « réseau de fluides médicaux » bienidentifié et pas noyé dans un lot « plomberie »Validation par commission locale des fluidesDéfinir les rôles de chacun (ES, fabriquant,…)Imposer ses documents d’autocontrôle 38 èmes Journées de l’APRHOC – CHATEAUROUX – 2 Octobre 2007 Journé l’ 15
  16. 16. Choix du fabriquantSur l’analyse du dossier de réponseSur ses référencesNe pas hésiter à les rencontrer tout enrespectant les règles de la concurrence38 èmes Journées de l’APRHOC – CHATEAUROUX – 2 Octobre 2007 Journé l’ 16
  17. 17. Suivi de l’exécution des travauxVérification du dossier d’identité au préalable(plan, conformité des constituants, notes de calculs,…)Planification rigoureuse des travauxImportant car sur un même chantier,plusieurs corps de métiers pas tous au faitdes risques et des contraintes liées auxfluides médicaux 38 èmes Journées de l’APRHOC – CHATEAUROUX – 2 Octobre 2007 Journé l’ 17
  18. 18. Autocontrôles du fabriquantSelon document fournit par l ’établissementRemis par le fabriquant à l’ ES avantréceptionEngagement de la responsabilité dufournisseurReprend les contrôles voulus par la normeen vigueurPièce essentielle du dossier 38 èmes Journées de l’APRHOC – CHATEAUROUX – 2 Octobre 2007 Journé l’ 18
  19. 19. Contrôle indépendant de la réceptionBinôme Pharmacien –IngénieurSur chantier libre +++Jamais dans l’urgenceParfois en plusieurs phases ( faux plafonds,primaire, secondaire,…)Vérifie la conformité du réseau etl’autocontrôle du fabriquant 38 èmes Journées de l’APRHOC – CHATEAUROUX – 2 Octobre 2007 Journé l’ 19
  20. 20. Points de contrôles Non interversion Etiquetage Pressions Prises (crantage) Etanchéité Non interférence avec autres réseaux (électricité,….)38 èmes Journées de l’APRHOC – CHATEAUROUX – 2 Octobre 2007 Journé l’ 20
  21. 21. Le contrôle n’est jamais superflu CHRO Limaille dans un réseau (absence de soufflage malgré son indication dans le dossier d’autocontrôle) Italie Interversion Proto – Oxygène ! Pas de réception pharmaceutique ! 8 morts plusieurs semaines après mise en service !38 èmes Journées de l’APRHOC – CHATEAUROUX – 2 Octobre 2007 Journé l’ 21
  22. 22. Surveillance et maintenance Contrôles réguliers des réseaux : Primaire dalle VSP : fabriquant Primaire VSP ES : ES Secondaire : ES 38 èmes Journées de l’APRHOC – CHATEAUROUX – 2 Octobre 2007 Journé l’ 22
  23. 23. Si maintenance interne àl’ES, une formation desagents est indispensable 38 èmes Journées de l’APRHOC – CHATEAUROUX – 2 Octobre 2007 Journé l’ 23
  24. 24. Exemple du CHRONiveau 1 Concerne pharmaciens, préparateurs, techniciens Formation générale sur les gaz et les risques liésNiveau 2 Concerne pharmaciens et techniciens Formation aux règles et procéduresNiveau 3 Concerne personnel soignant Formation pratique sur règles d’utilisation et de sécurité38 èmes Journées de l’APRHOC – CHATEAUROUX – 2 Octobre 2007 Journé l’ 24
  25. 25. Commission locale de Surveillance de la Distribution des Gaz à Usage Médical ( CLSDGUM )38 èmes Journées de l’APRHOC – CHATEAUROUX – 2 Octobre 2007 Journé l’ 25
  26. 26. Circulaire du 10 octobre 1985Publiée dans un contexte médico-légal lourd Interruptions de distribution dans des ES Inversions de tuyaux Mélange hypoxique Air médical RétropollutionReprise des recommandations de laCommission Nationale d’ Anesthésiologie Développement de l’air médical comprimé Pollution des salles d’opérationOn s’intéresse ( enfin !! ) aux gaz médicaux 38 èmes Journées de l’APRHOC – CHATEAUROUX – 2 Octobre 2007 Journé l’ 26
  27. 27. 4 recommandations Sécurité de la distribution des fluides Création dans chaque ES d’une CLSDGUM Conditions d’utilisation des gaz Air médical : priorité à l’air comprimé Pollutions des salles d’opérations : N2O : 25 ppm Halogénés : 2 ppm38 èmes Journées de l’APRHOC – CHATEAUROUX – 2 Octobre 2007 Journé l’ 27
  28. 28. Composition de la CLSDGUM Chef d’établissement Responsable technique Pharmacien gérant Anesthésiste responsable Médecin de l’unité concerné Responsabilité +++ Poids juridique ? 38 èmes Journées de l’APRHOC – CHATEAUROUX – 2 Octobre 2007 Journé l’ 28
  29. 29. Attributions de la CLSDGUMAvis dès la conception des installationsInformation au cours de l’exécution destravauxInformation sur la réception finalePropositions d’amélioration38 èmes Journées de l’APRHOC – CHATEAUROUX – 2 Octobre 2007 Journé l’ 29
  30. 30. CLSDGUM : clefs du succès Reconnue dans l’ES Implication dans les dossiers Confiance mutuelle Partenariat réel Pouvoir décisionnel et pas chambre d’enregistrement Force de propositions38 èmes Journées de l’APRHOC – CHATEAUROUX – 2 Octobre 2007 Journé l’ 30

×