SlideShare une entreprise Scribd logo
Éducation Thérapeutique
et Polyarthrite Rhumatoïde
                             Magalie Baudrant-Boga
                    Pharmacien Assistante Spécialiste
 UF Pharmacie Clinique, Pôle Pharmacie, CHU de Grenoble.
     Mardi 6 Octobre 2009, 40èmes journées de l’APRHOC
Pourquoi se poser la question de l’ETP

chez des patients suivis au long cours ?
Ce récit vous évoque une autre
           histoire ?

Patiente de 84 ans, 63 kg, sous AVK pour
prise en charge d’une Thrombose Veineuse
Profonde

Quelques jours plus tard : Urgence
INR =18

« ¾ cp par jour »         Compréhension /
                             Risques
Expliquer au patient,
       est-ce suffisant ?
Parle-t’on le même langage …


   Que représente pour vous
         la maladie ?
Patient voit la réalité
           à travers un filtre
                  « Les ronflements »
« ronfler n’est pas être malade » mais gêne l’épouse;
le patient veut se normaliser et la réponse soignante
est un masque !!!
Pas un symptôme mais une gêne sociale:
« je comprends mieux son refus de se soigner car je ne
              réponds pas à son besoin »
« Le diabète » = trop de sucre dans le sang qui risque
de tomber dans les pieds ⇒ complications …

Sans explorer les représentations, risque de ne pas se comprendre
Une autre histoire …

Mme. R.M. Cade
                          Connaissances
Vue en hospitalisation de jour

A arrêté le MTX parce que « ça va
beaucoup mieux »

Elle consomme des AINS au long cours
Et encore …       Connaissances
                        / Motivations

Mr. B. Guanide, 55 ans, hospitalisé pour
déséquilibre de son diabète
HbA1c : 10%

Arrête chaque année à la même période tous
ses médicaments

Ne comprends pas pourquoi il les prend

Difficultés de « vivre avec »
Facile de prendre
un traitement à vie ?

   Y a qu’à ……
Annonce d’un DT1 = passage en quelques jours
 d’une vie insouciante à une vie contraignante où
     aucune des dimensions n’est épargnée

Penser à s’injecter de l’insuline 4/J
Penser à faire 4 – 6 ou 10 contrôles glycémiques/J
Tenir un carnet de bord chaque jour
Avoir sur soi son matériel « TOUJOURS » et
« PARTOUT »
À gérer les efforts physiques
Les imprévus
Tous les horaires de vie
Le travail, les loisirs invitations cinéma le soir !!
se lever se traiter même le WE, en vacances, le jour
de son mariage..

           Plutôt un challenge !!!
Temps quotidien du traitement du
  DT2 (sous ADO, 1 glycémie/j)
 Mesurer la glycémie              3 min
 Tenir le carnet                  5 min
 Prendre les médicaments          4 min
 Soins des pieds                  10 min
 Hygiène dentaire                 1 min
 Résoudre des problèmes           10 min
 Planification du repas           10 min
 Achat du repas                   17 min
 Préparer le repas                30 min
 Exercice                         30 min
                Total = 122 min
                                   [Russel 2005]
Comment faire ?
☺

    ☺           ☺

☺




    ☺       ☺
Bilan éducatif partagé
    Facteurs internes ?
         SAVOIR
  (connaissances,
                                                      ?
 attitudes, croyances,
                                                m ent            té ?
 valeurs, acceptation…)                  orte                 san dV ?
                                  Co   mp                td
                                                            e      Q
 Facteurs organisationnels ?                      Ét   a
           POUVOIR
(accès aux soins, disponibilité
 de l’équipe, complexité de la
mise en œuvre du traitement…)

     Facteurs de renforcement ?
             VOULOIR
   (ressources internes et externes,
    estime de soi, support social…)
Il était une fois …
  Mr Otto Géré
Dernière prescription janvier 2006 :
      Biothérapique sous-cutanée par IDE à Dom
      + MTX (passage de 8 à 6 cps / semaine soit 15mg)
      + réduction, progressive du Cortancyl (1mg/mois)
      Pas d’antalgiques
    Avec RdV programmé 6 mois plus tard
    Depuis, plus de nouvelles …

    Contact avec le rhumatologue en avril 2008
    Hospitalisé en avril 2008
    Hôpital de jour Rhumatologique (bilan)
Il était une fois …

Mr Otto Géré
                Qui est-il ?

 Né à 1949
 Berger (ancien mécano en invalidité)
 Poussée de PR (examen clinique et paraclinique)
 Lors de la consultation : « tout va bien »
Connaissances ?

Compréhension de la pathologie et des traitements ?
   Prend biothérapie quand ça fait mal …
Représentation de la pathologie et des traitements ?
  Les médicaments sont des poisons…
Quelles capacités de gestion du traitement ?
   Se rappelle avoir arrêté les corticoïdes parce qu’il ne
supportait pas.
   En prend à nouveau quand ça fait trop mal.
Organisation de
     la prise en charge ?

Médecin référent ?
Renouvellement des prescriptions ?
Officinal de référence ?
Assistante sociale de secteur ?
Quelles habilités à autogestion des
administrations ? L’IDE vient-elle
encore ?
Envie de se soigner ?


Une fille qu’il voit rarement
Un co-locataire ?
Travaille au noir
Rentre d’un voyage en Russie ; n’a pas eu
mal sur cette période
Beaucoup de temps perdu …
à qui la faute ?

A tout le monde !
Une connaissance globale déficitaire
Qui induit des comportements à risque
Non détectés par une organisation des soins
non optimale
Chez un patient retors
De quelle Éducation
 Thérapeutique parle-t-on ?
D’un modèle   coopératif pluridisciplinaire

Dans lequel le pharmacien est :
  Tantôt générique : développer un accompagnement
  personnalisé du patient
  Tantôt spécifique : proposer une expertise sur les
  médicaments à risque
Recommandations HAS
     Juin 2007

Education Thérapeutique
       du Patient
         www.has-sante.fr
Structuration d’un programme
          d’éducation thérapeutique du patient
         dans le champ des maladies chroniques

                    Guide méthodologique


1- Éducation thérapeutique du patient:
Définition, finalités et organisation


2- Éducation thérapeutique du patient:
Comment élaborer un programme spécifique d’une maladie chronique ?


3- Éducation thérapeutique du patient:
Comment la proposer et la réaliser ?
Définition

-  vise à aider les patients
à acquérir ou maintenir les compétences dont ils ont besoin
pour gérer au mieux leur vie avec une maladie chronique
   [OMS]

-   processus centré sur le patient, continu,planifié,
    régulier, intégré à la démarche de soins (permanente)

-   Démarche construite avec et pour le patient (décisions
    partagées)

           ⇒  Information orale ou écrite, conseil de prévention
      N’est pas équivalent à une éducation thérapeutique du patient
Finalités
    Participe à:
- l’amélioration de la santé du patient (biologique,
    clinique)
- et à l’amélioration de sa qualité de vie
(définie avec le patient) et à celle de ses proches



♣ Acquisition et maintien par le patient de compétences
  d’auto-soins
♣ Mobilisation ou acquisition de compétences
  d’adaptation
Acquisition de Compétences
 d’auto-soins




                             (recos HAS nov 2007)
Acquisition de Compétences

  d’adaptation




                             (recos HAS nov 2007)
Qui propose et réalise une ETP ?



Tous professionnels de santé formés à l’ETP

Actions adaptées: autres professionnels comme
psychologue, travailleur social, éducateur en activité
physique adaptée, pédagogue de la santé …

           Ex: lors du diagnostic éducatif
  ⇒   révélation de situations spécifiques = filtre
  ⇒   orientation vers professionnels spécialisés
Comment réaliser un programme d’ETP ?
  Planification en 4 étapes

1- Élaborer un diagnostic éducatif: formuler avec le patient les
   compétences à acquérir et les négocier avec lui afin de
   planifier un programme individuel

2- Définir un programme personnalisé d’ETP avec des priorités
   d’apprentissage [objectifs]

3- Planifier et mettre en oeuvre les séances d’ETP individuelle
   ou collective ou en alternance
                      [Moyens]
4- Réaliser une évaluation des compétences acquises, du
   déroulement du programme

   Coordination des interventions / Transmission des
      informations / Harmonisation des messages
Démarche d’ETP

Définie

Basée sur un référentiel

Tracée

Evaluée
L’ ETP dans la PR
au CHU de Grenoble ...

           www.rhumatologie-grenoble.com
LA POLYARTHRITE RHUMATOIDE

Prise en charge : Multidisciplinaire
Rhumatologue              • médecin de réadaptation
Médecin généraliste       • Podologue
Infirmière                • Assistante sociale
Aide soignante            • Association de malade
Kinésithérapeute          • Médecin du travail
Ergothérapeute            • Psychothérapeute :
                          psychiatre
Chirurgien orthopédiste
                          • Orthésiste
Chirurgien de la main
                          • diététicienne
Neuro chirurgien
                          • pharmacien
Ecole de la PR
 Prescription médicale
 Diagnostic de pré inclusion:
   Individuel
   Orientation thérapeutique



école de la PR                   Réentraînement à
                                     l’effort
                 réorientation
Ecole de la PR

- Objectifs:
    Connaissance de la maladie

    Education à la gestion de la maladie

    Démonstrations des techniques de
    rééducation
En pratique
           3 à 5 patients / session / HDJ
              -Rhumatologue

              -bilanindividuel
      J1      -Médecin du travail
                                          Kinésithérapie
              -Chirurgien orthopédique



                                          Ergothérapie
              - Gymnastique pratique
              - Préparation d ’un repas
      J2      - Assistante sociale
              - Cs Pharmacie              Relaxation
               - Diététicienne
               - Podologue
      J3       - Chirurgien de la main
               - synthèse                 balnéotherapie
L’intervention pharmaceutique


1.Définition d’un référentiel de compétences à
  acquérir par le patient
  -   étude bibliographique
  -   enquête de besoins (entretiens non directifs au préalable
      auprès de 15 patients)


2. Construction d’une séquence pédagogique :
  développement d’outils originaux
Objectifs à atteindre                                  Déroulement                                 Supports pédagogiques

1. S’expliquer les mécanismes de la PR       « Connaissez-vous la physiopathologie de la                  Classeur Imagier
                                             polyarthrite rhumatoïde? »


2. Différencier les caractéristiques entre   « Quel est le but de votre traitement médicamenteux          Classeur Imagier
                                             et quelles sont les différences entre les différents
traitement de fond, symptomatique ou                                                                      Puzzle
                                             traitements ? ».
correcteur



3. Identifier et expliquer le rôle des       L’animateur demande aux patients de retrouver leurs          Tri de boites de médicaments
médicaments.                                 médicaments parmi l’ensemble des médicaments
                                             placé sur une table


4. Adapter son traitement symptomatique      L’animateur demande à chaque patient de décrire              Table ronde
                                             comment il gère sa douleur : 1-au quotidien, 2 cas de
                                             crise, 3-en cas d’amélioration.
                                             A partir des réponses vont être abordés les trois types      L’escalier de la douleur
                                             de traitement médicamenteux symptomatiques
                                             utilisables.                                                 Expose

                                                                                                          Classeur imagier



5.Gérer son traitement de fond.              « Vous partez en vacances. Vous ressentez une                Table ronde
                                             amélioration de vos douleurs. Modifiez-vous vos
                                             habitudes par rapport à votre traitement ? ».




6.Interpréter les effets indésirables liés   L’animateur demande au patient s’il a déjà ressenti          Table ronde
                                             des effets indésirables et ce qu’il a fait. Il lui demande
aux médicaments
                                             s’il connaît d’autres effets indésirables possibles et la
                                             conduite à tenir le cas échéant. Par exemple pour un
                                             patient prenant du MTX : « Vous ressentez une toux
                                             accompagnée de fièvre et d’essoufflement. Que
                                             faites-vous ? ».
Outils
         pédagogiques


présentation d’un
classeur imagier
Outils pédagogiques
la
reconstitution
d’un puzzle
Outils pédagogiques

activité de tri de boites
de médicaments
Outils pédagogiques



«Escalier de la douleur»




                                                  Pallier III
                                                   Palier III

                                      Palier II
                           Palier I
Séance de groupe
- Interactif, échanges facilités
- Permet de confronter les expériences et
   les attitudes des différents patients pour
   faire ressortir les différences de
   comportements face aux médicaments
   et les conséquences vécues par chacun

- Une seule fois !

* Assimilation des nouveaux acquis sur le
   long terme?
* Quid des problèmes spécifiques ?
* Ne permet pas d’aborder le domaine du
   savoir faire
L’éducation dans la PR à Grenoble:
    Toujours en mouvement …

     Prescription médicale

                             Consultation
                        d’éducation individuelle
                               DEPUIS 2 ans


 école de la PR              Atelier spécifique
 Depuis 20 ANS               sous cutanée, ergo
                             chir, etc…..
Consultations individuelles
Objectif : mise en œuvre d’une démarche
individualisée

Filière : tout patient sous Biothérapie

Lieu : HDJ ou Cs

Quand : durant l’hospitalisation pour bilan ou
perfusion d’anti TNF ou Cs

Par qui : un soignant-éducateur (kiné, IDE, pharmacien)
Consultations individuelles

Méthodologie
Diagnostic éducatif

Définition d’objectifs éducatifs négociés avec le patient
à atteindre entre 2 séances
     sous forme de « verbe d’action »,réalisables,
 opérationnels, sur des motifs modifiables et mesurables
                       « petits objectifs »

Programmation des séances, selon les thèmes
envisagés
Types de motifs                  Nb     %

Connaissance générale (pathologie ; traitement)     15   15,15%
Gestion des médicaments                             14   14,14%
Autres symptômes non rhumato                        12   12,12%
Douleur / Sommeil / fatigue                         9    9,09%
Activité physique quotidienne / activité sportive   9    9,09%
Vie sociale                                         7    7,07%
Equilibre psychologique                             7    7,07%
Observance                                          7    7,07%
Difficultés socio-économiques                       6    6,06%
Difficultés de communication                        5    5,05%
Vie affective                                       4    4,04%
Vie sexuelle                                        2    2,02%
Médecines parallèles                                2    2,02%
                                                    99   100,00%
Perspectives réjouissantes pour le
           pharmacien
 Autonomie
 Colloque singulier
 En équipe de soins

 Pied dans la porte…
   les pratiques professionnelles
   Co-pilotage
   les médicaments à gestion délicate et coûteux

 Transversalité du pharmacien (UTEP)
Sous contrainte…
                                              l !
 Que le reste du boulot soit fait …
                                           eu
                                  t      s
                                u
 De se former (déjà à communiquer)
 D’être au contact du patient
                         s    to
 De définir et négocier une « façon de faire » en
                       a
 équipe pluridisciplinaire
                     p
               s
 De disposer d’outils adéquats
             e
          i ten faisant
  e   fa une pratique réflexive
 D’apprendre
 D’acceptant
N
Tout en restant modeste…

 Petits objectifs / valorisation des succès
 et utilisation des faux-pas pour avancer

        Au final, le patient décide…

                   Objectif:
    permettre au patient de faire des choix
         éclairés dans son quotidien

Contenu connexe

Tendances

Education therapeutique du patient
Education therapeutique du patientEducation therapeutique du patient
Education therapeutique du patient
Rouis Hamouda
 
Guide de l'externe AESP
Guide de l'externe AESPGuide de l'externe AESP
Guide de l'externe AESP
tfovet
 
Edusante? & observia & afd pharma success 2013
Edusante? & observia & afd   pharma success 2013Edusante? & observia & afd   pharma success 2013
Edusante? & observia & afd pharma success 2013
PharmaSuccess
 
Guay
GuayGuay
ELAN REV Forum 2008 S2 MICI
ELAN REV Forum 2008 S2 MICIELAN REV Forum 2008 S2 MICI
ELAN REV Forum 2008 S2 MICI
ELAN REV
 
Livret stage internes_pénit_aesp_final.pdf
Livret stage internes_pénit_aesp_final.pdfLivret stage internes_pénit_aesp_final.pdf
Livret stage internes_pénit_aesp_final.pdf
tfovet
 
Liou lebray etp hcv
Liou lebray   etp hcv Liou lebray   etp hcv
Liou lebray etp hcv
odeckmyn
 
Sémiologie et diagnostics psychiatriques un couple moderne enrichi par la ph...
Sémiologie et diagnostics psychiatriques un couple moderne enrichi par la ph...Sémiologie et diagnostics psychiatriques un couple moderne enrichi par la ph...
Sémiologie et diagnostics psychiatriques un couple moderne enrichi par la ph...
tfovet
 
Politiques sante mentale france
Politiques sante mentale francePolitiques sante mentale france
Politiques sante mentale france
Aymery Constant
 
L’éducation thérapeutique, en pratique.
L’éducation thérapeutique, en pratique.L’éducation thérapeutique, en pratique.
L’éducation thérapeutique, en pratique.
Réseau Pro Santé
 
Magazine Sinatura 01
Magazine Sinatura 01Magazine Sinatura 01
Magazine Sinatura 01
Sinatura
 
Recherche en médecine générale.
Recherche en médecine générale.Recherche en médecine générale.
Recherche en médecine générale.
Réseau Pro Santé
 
Douleur utilisation de le morphine dans les douleursaigues
Douleur utilisation de le morphine dans les douleursaiguesDouleur utilisation de le morphine dans les douleursaigues
Douleur utilisation de le morphine dans les douleursaigues
drmouheb
 
Douleur aspects psychologiquesde la douleur chronique
Douleur aspects psychologiquesde la douleur chroniqueDouleur aspects psychologiquesde la douleur chronique
Douleur aspects psychologiquesde la douleur chronique
drmouheb
 
Medecines douces CCMO
Medecines douces CCMOMedecines douces CCMO
Medecines douces CCMO
pressepapiers
 
Douleur douleur et aspects medico legaux
Douleur douleur et aspects medico legauxDouleur douleur et aspects medico legaux
Douleur douleur et aspects medico legaux
drmouheb
 
L’hypnose éricksonienne comme outil thérapeutique
L’hypnose éricksonienne comme outil thérapeutiqueL’hypnose éricksonienne comme outil thérapeutique
L’hypnose éricksonienne comme outil thérapeutique
Flobione
 

Tendances (20)

Education therapeutique du patient
Education therapeutique du patientEducation therapeutique du patient
Education therapeutique du patient
 
Guide de l'externe AESP
Guide de l'externe AESPGuide de l'externe AESP
Guide de l'externe AESP
 
psychiatrie 2015
psychiatrie 2015psychiatrie 2015
psychiatrie 2015
 
Edusante? & observia & afd pharma success 2013
Edusante? & observia & afd   pharma success 2013Edusante? & observia & afd   pharma success 2013
Edusante? & observia & afd pharma success 2013
 
Poster EDUFA
Poster EDUFAPoster EDUFA
Poster EDUFA
 
Guay
GuayGuay
Guay
 
ELAN REV Forum 2008 S2 MICI
ELAN REV Forum 2008 S2 MICIELAN REV Forum 2008 S2 MICI
ELAN REV Forum 2008 S2 MICI
 
QPHA3148_020
QPHA3148_020QPHA3148_020
QPHA3148_020
 
Livret stage internes_pénit_aesp_final.pdf
Livret stage internes_pénit_aesp_final.pdfLivret stage internes_pénit_aesp_final.pdf
Livret stage internes_pénit_aesp_final.pdf
 
Liou lebray etp hcv
Liou lebray   etp hcv Liou lebray   etp hcv
Liou lebray etp hcv
 
Sémiologie et diagnostics psychiatriques un couple moderne enrichi par la ph...
Sémiologie et diagnostics psychiatriques un couple moderne enrichi par la ph...Sémiologie et diagnostics psychiatriques un couple moderne enrichi par la ph...
Sémiologie et diagnostics psychiatriques un couple moderne enrichi par la ph...
 
Politiques sante mentale france
Politiques sante mentale francePolitiques sante mentale france
Politiques sante mentale france
 
L’éducation thérapeutique, en pratique.
L’éducation thérapeutique, en pratique.L’éducation thérapeutique, en pratique.
L’éducation thérapeutique, en pratique.
 
Magazine Sinatura 01
Magazine Sinatura 01Magazine Sinatura 01
Magazine Sinatura 01
 
Recherche en médecine générale.
Recherche en médecine générale.Recherche en médecine générale.
Recherche en médecine générale.
 
Douleur utilisation de le morphine dans les douleursaigues
Douleur utilisation de le morphine dans les douleursaiguesDouleur utilisation de le morphine dans les douleursaigues
Douleur utilisation de le morphine dans les douleursaigues
 
Douleur aspects psychologiquesde la douleur chronique
Douleur aspects psychologiquesde la douleur chroniqueDouleur aspects psychologiquesde la douleur chronique
Douleur aspects psychologiquesde la douleur chronique
 
Medecines douces CCMO
Medecines douces CCMOMedecines douces CCMO
Medecines douces CCMO
 
Douleur douleur et aspects medico legaux
Douleur douleur et aspects medico legauxDouleur douleur et aspects medico legaux
Douleur douleur et aspects medico legaux
 
L’hypnose éricksonienne comme outil thérapeutique
L’hypnose éricksonienne comme outil thérapeutiqueL’hypnose éricksonienne comme outil thérapeutique
L’hypnose éricksonienne comme outil thérapeutique
 

En vedette

Sérodiagnostic de la polyarthrite rhumatoide
Sérodiagnostic de la polyarthrite  rhumatoide Sérodiagnostic de la polyarthrite  rhumatoide
Sérodiagnostic de la polyarthrite rhumatoide
S/Abdessemed
 
La polyarthrite rhumatoïde (2)
La polyarthrite rhumatoïde (2)La polyarthrite rhumatoïde (2)
La polyarthrite rhumatoïde (2)
Moni Ra
 
Polyarthrite rhumatoïde
Polyarthrite rhumatoïdePolyarthrite rhumatoïde
Polyarthrite rhumatoïde
Hamlaoui Saddek
 
Selleccinar diapositivas
Selleccinar  diapositivasSelleccinar  diapositivas
Selleccinar diapositivas
issc
 
Metodologia ADA 2
Metodologia ADA 2Metodologia ADA 2
Desigualdad en mexico
Desigualdad en mexicoDesigualdad en mexico
Desigualdad en mexico
Martin Tellez Consultor
 
Arquitectura del Renacimiento
Arquitectura del RenacimientoArquitectura del Renacimiento
Arquitectura del Renacimiento
Christianny Carrasquero
 
Reporte
Reporte Reporte
Reporte
aloglori
 
SLIDESHARE
SLIDESHARESLIDESHARE
SLIDESHARE
mirna_b
 
Med contra acci_transi
Med contra acci_transiMed contra acci_transi
Med contra acci_transi
RafaC91
 
Desarrollar El Mercado De Capitales
Desarrollar El Mercado De Capitales
Desarrollar El Mercado De Capitales
Desarrollar El Mercado De Capitales
lois2baker80
 
Tarea 2. D. QUIJOTE DE LA MANCHA, ESE HIDALGO CABALLERO.
Tarea 2. D. QUIJOTE DE LA MANCHA, ESE HIDALGO CABALLERO.Tarea 2. D. QUIJOTE DE LA MANCHA, ESE HIDALGO CABALLERO.
Tarea 2. D. QUIJOTE DE LA MANCHA, ESE HIDALGO CABALLERO.
AndreaVictoriaPaula
 
Tarea 2. D. QUIJOTE DE LA MANCHA, ESE HIDALGO CABALLERO.
Tarea 2. D. QUIJOTE DE LA MANCHA, ESE HIDALGO CABALLERO.Tarea 2. D. QUIJOTE DE LA MANCHA, ESE HIDALGO CABALLERO.
Tarea 2. D. QUIJOTE DE LA MANCHA, ESE HIDALGO CABALLERO.
AndreaVictoriaPaula
 
Impacto web
Impacto webImpacto web
Impacto web
jessy sanchez
 
practica 20
practica 20 practica 20
practica 20
alejandromunoz14816
 
Adquirir Botas De Futbol Economicas
Adquirir Botas De Futbol Economicas
Adquirir Botas De Futbol Economicas
Adquirir Botas De Futbol Economicas
nathan9fitzpatrick8
 

En vedette (20)

Sérodiagnostic de la polyarthrite rhumatoide
Sérodiagnostic de la polyarthrite  rhumatoide Sérodiagnostic de la polyarthrite  rhumatoide
Sérodiagnostic de la polyarthrite rhumatoide
 
La polyarthrite rhumatoïde (2)
La polyarthrite rhumatoïde (2)La polyarthrite rhumatoïde (2)
La polyarthrite rhumatoïde (2)
 
Polyarthrite rhumatode
Polyarthrite rhumatodePolyarthrite rhumatode
Polyarthrite rhumatode
 
Polyarthrite rhumatoïde
Polyarthrite rhumatoïdePolyarthrite rhumatoïde
Polyarthrite rhumatoïde
 
Mici lr 08 04 2014
Mici lr 08 04 2014Mici lr 08 04 2014
Mici lr 08 04 2014
 
Selleccinar diapositivas
Selleccinar  diapositivasSelleccinar  diapositivas
Selleccinar diapositivas
 
Metodologia ADA 2
Metodologia ADA 2Metodologia ADA 2
Metodologia ADA 2
 
Desigualdad en mexico
Desigualdad en mexicoDesigualdad en mexico
Desigualdad en mexico
 
E82 y-jp.--ail rose
E82 y-jp.--ail roseE82 y-jp.--ail rose
E82 y-jp.--ail rose
 
Arquitectura del Renacimiento
Arquitectura del RenacimientoArquitectura del Renacimiento
Arquitectura del Renacimiento
 
Reporte
Reporte Reporte
Reporte
 
SLIDESHARE
SLIDESHARESLIDESHARE
SLIDESHARE
 
Med contra acci_transi
Med contra acci_transiMed contra acci_transi
Med contra acci_transi
 
Desarrollar El Mercado De Capitales
Desarrollar El Mercado De Capitales
Desarrollar El Mercado De Capitales
Desarrollar El Mercado De Capitales
 
Tarea 2. D. QUIJOTE DE LA MANCHA, ESE HIDALGO CABALLERO.
Tarea 2. D. QUIJOTE DE LA MANCHA, ESE HIDALGO CABALLERO.Tarea 2. D. QUIJOTE DE LA MANCHA, ESE HIDALGO CABALLERO.
Tarea 2. D. QUIJOTE DE LA MANCHA, ESE HIDALGO CABALLERO.
 
Tarea 2. D. QUIJOTE DE LA MANCHA, ESE HIDALGO CABALLERO.
Tarea 2. D. QUIJOTE DE LA MANCHA, ESE HIDALGO CABALLERO.Tarea 2. D. QUIJOTE DE LA MANCHA, ESE HIDALGO CABALLERO.
Tarea 2. D. QUIJOTE DE LA MANCHA, ESE HIDALGO CABALLERO.
 
Impacto web
Impacto webImpacto web
Impacto web
 
practica 20
practica 20 practica 20
practica 20
 
Adquirir Botas De Futbol Economicas
Adquirir Botas De Futbol Economicas
Adquirir Botas De Futbol Economicas
Adquirir Botas De Futbol Economicas
 
Marcoussis
MarcoussisMarcoussis
Marcoussis
 

Similaire à 2009 Education thérapeutique et polyarthrite rhumatoïde

Etp jlc 09 05 17
Etp jlc 09 05 17Etp jlc 09 05 17
Etp jlc 09 05 17
raymondteyrouz
 
presentation de Bernard Guy-Grand (2)
presentation de Bernard Guy-Grand (2)presentation de Bernard Guy-Grand (2)
presentation de Bernard Guy-Grand (2)
tsoret1
 
Etre hepatant 04 nouvelle version
Etre hepatant 04 nouvelle versionEtre hepatant 04 nouvelle version
Etre hepatant 04 nouvelle version
soshepatites
 
Liou lebray du etp et vhc du16
Liou lebray du etp et vhc  du16Liou lebray du etp et vhc  du16
Liou lebray du etp et vhc du16
odeckmyn
 
Etre hepatant 04_2016
Etre hepatant 04_2016Etre hepatant 04_2016
Etre hepatant 04_2016
soshepatites
 
Guay
GuayGuay
Et jo hpa v5
Et jo hpa v5Et jo hpa v5
Et jo hpa v5
patoufette
 
Liou du etp et vhc a liou et p lebray 16 janv 2015 final
Liou  du etp et vhc  a liou et p lebray 16 janv 2015 final Liou  du etp et vhc  a liou et p lebray 16 janv 2015 final
Liou du etp et vhc a liou et p lebray 16 janv 2015 final
odeckmyn
 
Recommandations pour la pratique clinique.pptx
Recommandations pour la pratique clinique.pptxRecommandations pour la pratique clinique.pptx
Recommandations pour la pratique clinique.pptx
MasdouaVirginie
 
Education thérapeutique et accueil familal
Education thérapeutique et accueil familalEducation thérapeutique et accueil familal
Education thérapeutique et accueil familal
François Petitjean
 
Liou a lebray p etp et vhc 2014 final 3
Liou a lebray p   etp et vhc 2014 final 3Liou a lebray p   etp et vhc 2014 final 3
Liou a lebray p etp et vhc 2014 final 3
odeckmyn
 
Être hépatant 04
Être hépatant 04Être hépatant 04
Être hépatant 04
soshepatites
 
Soshepatites présentation du 2015
Soshepatites  présentation du 2015Soshepatites  présentation du 2015
Soshepatites présentation du 2015
odeckmyn
 
Slide oral axe2
Slide oral axe2Slide oral axe2
Slide oral axe2
rem_pou
 
Unite nutrition
Unite nutritionUnite nutrition
Unite nutrition
François HELLEISEN M.D.
 
ETP Bicêtre 2013/2014 - Séances collectives
ETP Bicêtre 2013/2014 - Séances collectivesETP Bicêtre 2013/2014 - Séances collectives
ETP Bicêtre 2013/2014 - Séances collectives
THE3P
 
Melin duhepato2012
Melin duhepato2012Melin duhepato2012
Melin duhepato2012
odeckmyn
 
Psychoéducation 1/4 Troubles Bipolaires fevrier 2012
Psychoéducation 1/4  Troubles Bipolaires fevrier 2012Psychoéducation 1/4  Troubles Bipolaires fevrier 2012
Psychoéducation 1/4 Troubles Bipolaires fevrier 2012
Argos2savoies
 
36 Fassier Jfk 2009
36 Fassier  Jfk 200936 Fassier  Jfk 2009
36 Fassier Jfk 2009
Pierre Trudelle
 

Similaire à 2009 Education thérapeutique et polyarthrite rhumatoïde (20)

Etp jlc 09 05 17
Etp jlc 09 05 17Etp jlc 09 05 17
Etp jlc 09 05 17
 
presentation de Bernard Guy-Grand (2)
presentation de Bernard Guy-Grand (2)presentation de Bernard Guy-Grand (2)
presentation de Bernard Guy-Grand (2)
 
Etre hepatant 04 nouvelle version
Etre hepatant 04 nouvelle versionEtre hepatant 04 nouvelle version
Etre hepatant 04 nouvelle version
 
Liou lebray du etp et vhc du16
Liou lebray du etp et vhc  du16Liou lebray du etp et vhc  du16
Liou lebray du etp et vhc du16
 
Etre hepatant 04_2016
Etre hepatant 04_2016Etre hepatant 04_2016
Etre hepatant 04_2016
 
Guay
GuayGuay
Guay
 
Et jo hpa v5
Et jo hpa v5Et jo hpa v5
Et jo hpa v5
 
Liou du etp et vhc a liou et p lebray 16 janv 2015 final
Liou  du etp et vhc  a liou et p lebray 16 janv 2015 final Liou  du etp et vhc  a liou et p lebray 16 janv 2015 final
Liou du etp et vhc a liou et p lebray 16 janv 2015 final
 
Recommandations pour la pratique clinique.pptx
Recommandations pour la pratique clinique.pptxRecommandations pour la pratique clinique.pptx
Recommandations pour la pratique clinique.pptx
 
Education thérapeutique et accueil familal
Education thérapeutique et accueil familalEducation thérapeutique et accueil familal
Education thérapeutique et accueil familal
 
Liou a lebray p etp et vhc 2014 final 3
Liou a lebray p   etp et vhc 2014 final 3Liou a lebray p   etp et vhc 2014 final 3
Liou a lebray p etp et vhc 2014 final 3
 
Être hépatant 04
Être hépatant 04Être hépatant 04
Être hépatant 04
 
Soshepatites présentation du 2015
Soshepatites  présentation du 2015Soshepatites  présentation du 2015
Soshepatites présentation du 2015
 
Portfolio AVANCE
Portfolio AVANCEPortfolio AVANCE
Portfolio AVANCE
 
Slide oral axe2
Slide oral axe2Slide oral axe2
Slide oral axe2
 
Unite nutrition
Unite nutritionUnite nutrition
Unite nutrition
 
ETP Bicêtre 2013/2014 - Séances collectives
ETP Bicêtre 2013/2014 - Séances collectivesETP Bicêtre 2013/2014 - Séances collectives
ETP Bicêtre 2013/2014 - Séances collectives
 
Melin duhepato2012
Melin duhepato2012Melin duhepato2012
Melin duhepato2012
 
Psychoéducation 1/4 Troubles Bipolaires fevrier 2012
Psychoéducation 1/4  Troubles Bipolaires fevrier 2012Psychoéducation 1/4  Troubles Bipolaires fevrier 2012
Psychoéducation 1/4 Troubles Bipolaires fevrier 2012
 
36 Fassier Jfk 2009
36 Fassier  Jfk 200936 Fassier  Jfk 2009
36 Fassier Jfk 2009
 

Plus de APRHOC

2012 questionnaire-chariot-d-urgence
2012 questionnaire-chariot-d-urgence2012 questionnaire-chariot-d-urgence
2012 questionnaire-chariot-d-urgence
APRHOC
 
2012 presentation-resultats-enquete-chariot-urgence
2012 presentation-resultats-enquete-chariot-urgence2012 presentation-resultats-enquete-chariot-urgence
2012 presentation-resultats-enquete-chariot-urgence
APRHOC
 
2012 poste-sanitaire-mobile
2012 poste-sanitaire-mobile2012 poste-sanitaire-mobile
2012 poste-sanitaire-mobile
APRHOC
 
2012 plan-blanc-elargi
2012 plan-blanc-elargi2012 plan-blanc-elargi
2012 plan-blanc-elargi
APRHOC
 
2012 plan-blanc
2012 plan-blanc2012 plan-blanc
2012 plan-blanc
APRHOC
 
ORSEC: Dispositifs et planification
ORSEC: Dispositifs et planificationORSEC: Dispositifs et planification
ORSEC: Dispositifs et planification
APRHOC
 
2012 developpement-durable-et-marches-publics
2012 developpement-durable-et-marches-publics2012 developpement-durable-et-marches-publics
2012 developpement-durable-et-marches-publics
APRHOC
 
Rôle et missions du pharmacien sapeur-pompier
Rôle et missions du pharmacien sapeur-pompierRôle et missions du pharmacien sapeur-pompier
Rôle et missions du pharmacien sapeur-pompier
APRHOC
 
2008 protocole antibioprophylaxie-chirurgie_ortho
2008 protocole antibioprophylaxie-chirurgie_ortho2008 protocole antibioprophylaxie-chirurgie_ortho
2008 protocole antibioprophylaxie-chirurgie_ortho
APRHOC
 
2008 Grille guide antibioprophylaxie
2008 Grille guide antibioprophylaxie2008 Grille guide antibioprophylaxie
2008 Grille guide antibioprophylaxie
APRHOC
 
2008 Bulletin d’inscription Pharmaciens
2008 Bulletin d’inscription Pharmaciens2008 Bulletin d’inscription Pharmaciens
2008 Bulletin d’inscription Pharmaciens
APRHOC
 
2007 Gestion des risques et non-conformitéés dans le circuit des produits de ...
2007 Gestion des risques et non-conformitéés dans le circuit des produits de ...2007 Gestion des risques et non-conformitéés dans le circuit des produits de ...
2007 Gestion des risques et non-conformitéés dans le circuit des produits de ...
APRHOC
 
2007 Procédure de validation avant mise en service d’un réseau de fluid...
2007 Procédure de validation avant mise en service d’un réseau de fluid...2007 Procédure de validation avant mise en service d’un réseau de fluid...
2007 Procédure de validation avant mise en service d’un réseau de fluid...
APRHOC
 
2007 Guide GPEM sur les fluides médicaux
2007 Guide GPEM sur les fluides médicaux2007 Guide GPEM sur les fluides médicaux
2007 Guide GPEM sur les fluides médicaux
APRHOC
 
2007 Circulaire couleur des bouteilles de gaz
2007 Circulaire couleur des bouteilles de gaz2007 Circulaire couleur des bouteilles de gaz
2007 Circulaire couleur des bouteilles de gaz
APRHOC
 
2007 Annexe à la circulaire couleur des bouteilles de gaz
2007 Annexe à la circulaire couleur des bouteilles de gaz2007 Annexe à la circulaire couleur des bouteilles de gaz
2007 Annexe à la circulaire couleur des bouteilles de gaz
APRHOC
 
2007 bulletin inscription-pharmaciens
2007 bulletin inscription-pharmaciens2007 bulletin inscription-pharmaciens
2007 bulletin inscription-pharmaciens
APRHOC
 
2007 Bulletin d’inscription Industriels
2007 Bulletin d’inscription Industriels2007 Bulletin d’inscription Industriels
2007 Bulletin d’inscription Industriels
APRHOC
 
2006 questionnaire « stylos injecteurs »
2006 questionnaire « stylos injecteurs »2006 questionnaire « stylos injecteurs »
2006 questionnaire « stylos injecteurs »
APRHOC
 

Plus de APRHOC (20)

2012 questionnaire-chariot-d-urgence
2012 questionnaire-chariot-d-urgence2012 questionnaire-chariot-d-urgence
2012 questionnaire-chariot-d-urgence
 
2012 presentation-resultats-enquete-chariot-urgence
2012 presentation-resultats-enquete-chariot-urgence2012 presentation-resultats-enquete-chariot-urgence
2012 presentation-resultats-enquete-chariot-urgence
 
2012 poste-sanitaire-mobile
2012 poste-sanitaire-mobile2012 poste-sanitaire-mobile
2012 poste-sanitaire-mobile
 
2012 plan-blanc-elargi
2012 plan-blanc-elargi2012 plan-blanc-elargi
2012 plan-blanc-elargi
 
2012 plan-blanc
2012 plan-blanc2012 plan-blanc
2012 plan-blanc
 
ORSEC: Dispositifs et planification
ORSEC: Dispositifs et planificationORSEC: Dispositifs et planification
ORSEC: Dispositifs et planification
 
EPRUS
EPRUSEPRUS
EPRUS
 
2012 developpement-durable-et-marches-publics
2012 developpement-durable-et-marches-publics2012 developpement-durable-et-marches-publics
2012 developpement-durable-et-marches-publics
 
Rôle et missions du pharmacien sapeur-pompier
Rôle et missions du pharmacien sapeur-pompierRôle et missions du pharmacien sapeur-pompier
Rôle et missions du pharmacien sapeur-pompier
 
2008 protocole antibioprophylaxie-chirurgie_ortho
2008 protocole antibioprophylaxie-chirurgie_ortho2008 protocole antibioprophylaxie-chirurgie_ortho
2008 protocole antibioprophylaxie-chirurgie_ortho
 
2008 Grille guide antibioprophylaxie
2008 Grille guide antibioprophylaxie2008 Grille guide antibioprophylaxie
2008 Grille guide antibioprophylaxie
 
2008 Bulletin d’inscription Pharmaciens
2008 Bulletin d’inscription Pharmaciens2008 Bulletin d’inscription Pharmaciens
2008 Bulletin d’inscription Pharmaciens
 
2007 Gestion des risques et non-conformitéés dans le circuit des produits de ...
2007 Gestion des risques et non-conformitéés dans le circuit des produits de ...2007 Gestion des risques et non-conformitéés dans le circuit des produits de ...
2007 Gestion des risques et non-conformitéés dans le circuit des produits de ...
 
2007 Procédure de validation avant mise en service d’un réseau de fluid...
2007 Procédure de validation avant mise en service d’un réseau de fluid...2007 Procédure de validation avant mise en service d’un réseau de fluid...
2007 Procédure de validation avant mise en service d’un réseau de fluid...
 
2007 Guide GPEM sur les fluides médicaux
2007 Guide GPEM sur les fluides médicaux2007 Guide GPEM sur les fluides médicaux
2007 Guide GPEM sur les fluides médicaux
 
2007 Circulaire couleur des bouteilles de gaz
2007 Circulaire couleur des bouteilles de gaz2007 Circulaire couleur des bouteilles de gaz
2007 Circulaire couleur des bouteilles de gaz
 
2007 Annexe à la circulaire couleur des bouteilles de gaz
2007 Annexe à la circulaire couleur des bouteilles de gaz2007 Annexe à la circulaire couleur des bouteilles de gaz
2007 Annexe à la circulaire couleur des bouteilles de gaz
 
2007 bulletin inscription-pharmaciens
2007 bulletin inscription-pharmaciens2007 bulletin inscription-pharmaciens
2007 bulletin inscription-pharmaciens
 
2007 Bulletin d’inscription Industriels
2007 Bulletin d’inscription Industriels2007 Bulletin d’inscription Industriels
2007 Bulletin d’inscription Industriels
 
2006 questionnaire « stylos injecteurs »
2006 questionnaire « stylos injecteurs »2006 questionnaire « stylos injecteurs »
2006 questionnaire « stylos injecteurs »
 

2009 Education thérapeutique et polyarthrite rhumatoïde

  • 1. Éducation Thérapeutique et Polyarthrite Rhumatoïde Magalie Baudrant-Boga Pharmacien Assistante Spécialiste UF Pharmacie Clinique, Pôle Pharmacie, CHU de Grenoble. Mardi 6 Octobre 2009, 40èmes journées de l’APRHOC
  • 2. Pourquoi se poser la question de l’ETP chez des patients suivis au long cours ?
  • 3. Ce récit vous évoque une autre histoire ? Patiente de 84 ans, 63 kg, sous AVK pour prise en charge d’une Thrombose Veineuse Profonde Quelques jours plus tard : Urgence INR =18 « ¾ cp par jour » Compréhension / Risques
  • 4. Expliquer au patient, est-ce suffisant ? Parle-t’on le même langage … Que représente pour vous la maladie ?
  • 5. Patient voit la réalité à travers un filtre « Les ronflements » « ronfler n’est pas être malade » mais gêne l’épouse; le patient veut se normaliser et la réponse soignante est un masque !!! Pas un symptôme mais une gêne sociale: « je comprends mieux son refus de se soigner car je ne réponds pas à son besoin » « Le diabète » = trop de sucre dans le sang qui risque de tomber dans les pieds ⇒ complications … Sans explorer les représentations, risque de ne pas se comprendre
  • 6. Une autre histoire … Mme. R.M. Cade Connaissances Vue en hospitalisation de jour A arrêté le MTX parce que « ça va beaucoup mieux » Elle consomme des AINS au long cours
  • 7. Et encore … Connaissances / Motivations Mr. B. Guanide, 55 ans, hospitalisé pour déséquilibre de son diabète HbA1c : 10% Arrête chaque année à la même période tous ses médicaments Ne comprends pas pourquoi il les prend Difficultés de « vivre avec »
  • 8. Facile de prendre un traitement à vie ? Y a qu’à ……
  • 9. Annonce d’un DT1 = passage en quelques jours d’une vie insouciante à une vie contraignante où aucune des dimensions n’est épargnée Penser à s’injecter de l’insuline 4/J Penser à faire 4 – 6 ou 10 contrôles glycémiques/J Tenir un carnet de bord chaque jour Avoir sur soi son matériel « TOUJOURS » et « PARTOUT » À gérer les efforts physiques Les imprévus Tous les horaires de vie Le travail, les loisirs invitations cinéma le soir !! se lever se traiter même le WE, en vacances, le jour de son mariage.. Plutôt un challenge !!!
  • 10. Temps quotidien du traitement du DT2 (sous ADO, 1 glycémie/j) Mesurer la glycémie 3 min Tenir le carnet 5 min Prendre les médicaments 4 min Soins des pieds 10 min Hygiène dentaire 1 min Résoudre des problèmes 10 min Planification du repas 10 min Achat du repas 17 min Préparer le repas 30 min Exercice 30 min Total = 122 min [Russel 2005]
  • 12. ☺ ☺ ☺ ☺ ☺
  • 13. Bilan éducatif partagé Facteurs internes ? SAVOIR (connaissances, ? attitudes, croyances, m ent té ? valeurs, acceptation…) orte san dV ? Co mp td e Q Facteurs organisationnels ? Ét a POUVOIR (accès aux soins, disponibilité de l’équipe, complexité de la mise en œuvre du traitement…) Facteurs de renforcement ? VOULOIR (ressources internes et externes, estime de soi, support social…)
  • 14. Il était une fois … Mr Otto Géré Dernière prescription janvier 2006 : Biothérapique sous-cutanée par IDE à Dom + MTX (passage de 8 à 6 cps / semaine soit 15mg) + réduction, progressive du Cortancyl (1mg/mois) Pas d’antalgiques Avec RdV programmé 6 mois plus tard Depuis, plus de nouvelles … Contact avec le rhumatologue en avril 2008 Hospitalisé en avril 2008 Hôpital de jour Rhumatologique (bilan)
  • 15. Il était une fois … Mr Otto Géré Qui est-il ? Né à 1949 Berger (ancien mécano en invalidité) Poussée de PR (examen clinique et paraclinique) Lors de la consultation : « tout va bien »
  • 16. Connaissances ? Compréhension de la pathologie et des traitements ? Prend biothérapie quand ça fait mal … Représentation de la pathologie et des traitements ? Les médicaments sont des poisons… Quelles capacités de gestion du traitement ? Se rappelle avoir arrêté les corticoïdes parce qu’il ne supportait pas. En prend à nouveau quand ça fait trop mal.
  • 17. Organisation de la prise en charge ? Médecin référent ? Renouvellement des prescriptions ? Officinal de référence ? Assistante sociale de secteur ? Quelles habilités à autogestion des administrations ? L’IDE vient-elle encore ?
  • 18. Envie de se soigner ? Une fille qu’il voit rarement Un co-locataire ? Travaille au noir Rentre d’un voyage en Russie ; n’a pas eu mal sur cette période
  • 19. Beaucoup de temps perdu … à qui la faute ? A tout le monde ! Une connaissance globale déficitaire Qui induit des comportements à risque Non détectés par une organisation des soins non optimale Chez un patient retors
  • 20. De quelle Éducation Thérapeutique parle-t-on ? D’un modèle coopératif pluridisciplinaire Dans lequel le pharmacien est : Tantôt générique : développer un accompagnement personnalisé du patient Tantôt spécifique : proposer une expertise sur les médicaments à risque
  • 21. Recommandations HAS Juin 2007 Education Thérapeutique du Patient www.has-sante.fr
  • 22. Structuration d’un programme d’éducation thérapeutique du patient dans le champ des maladies chroniques Guide méthodologique 1- Éducation thérapeutique du patient: Définition, finalités et organisation 2- Éducation thérapeutique du patient: Comment élaborer un programme spécifique d’une maladie chronique ? 3- Éducation thérapeutique du patient: Comment la proposer et la réaliser ?
  • 23. Définition - vise à aider les patients à acquérir ou maintenir les compétences dont ils ont besoin pour gérer au mieux leur vie avec une maladie chronique [OMS] - processus centré sur le patient, continu,planifié, régulier, intégré à la démarche de soins (permanente) - Démarche construite avec et pour le patient (décisions partagées) ⇒ Information orale ou écrite, conseil de prévention N’est pas équivalent à une éducation thérapeutique du patient
  • 24. Finalités Participe à: - l’amélioration de la santé du patient (biologique, clinique) - et à l’amélioration de sa qualité de vie (définie avec le patient) et à celle de ses proches ♣ Acquisition et maintien par le patient de compétences d’auto-soins ♣ Mobilisation ou acquisition de compétences d’adaptation
  • 25. Acquisition de Compétences d’auto-soins (recos HAS nov 2007)
  • 26. Acquisition de Compétences d’adaptation (recos HAS nov 2007)
  • 27. Qui propose et réalise une ETP ? Tous professionnels de santé formés à l’ETP Actions adaptées: autres professionnels comme psychologue, travailleur social, éducateur en activité physique adaptée, pédagogue de la santé … Ex: lors du diagnostic éducatif ⇒ révélation de situations spécifiques = filtre ⇒ orientation vers professionnels spécialisés
  • 28. Comment réaliser un programme d’ETP ? Planification en 4 étapes 1- Élaborer un diagnostic éducatif: formuler avec le patient les compétences à acquérir et les négocier avec lui afin de planifier un programme individuel 2- Définir un programme personnalisé d’ETP avec des priorités d’apprentissage [objectifs] 3- Planifier et mettre en oeuvre les séances d’ETP individuelle ou collective ou en alternance [Moyens] 4- Réaliser une évaluation des compétences acquises, du déroulement du programme Coordination des interventions / Transmission des informations / Harmonisation des messages
  • 29. Démarche d’ETP Définie Basée sur un référentiel Tracée Evaluée
  • 30. L’ ETP dans la PR au CHU de Grenoble ... www.rhumatologie-grenoble.com
  • 31. LA POLYARTHRITE RHUMATOIDE Prise en charge : Multidisciplinaire Rhumatologue • médecin de réadaptation Médecin généraliste • Podologue Infirmière • Assistante sociale Aide soignante • Association de malade Kinésithérapeute • Médecin du travail Ergothérapeute • Psychothérapeute : psychiatre Chirurgien orthopédiste • Orthésiste Chirurgien de la main • diététicienne Neuro chirurgien • pharmacien
  • 32. Ecole de la PR Prescription médicale Diagnostic de pré inclusion: Individuel Orientation thérapeutique école de la PR Réentraînement à l’effort réorientation
  • 33. Ecole de la PR - Objectifs: Connaissance de la maladie Education à la gestion de la maladie Démonstrations des techniques de rééducation
  • 34. En pratique 3 à 5 patients / session / HDJ -Rhumatologue -bilanindividuel J1 -Médecin du travail Kinésithérapie -Chirurgien orthopédique Ergothérapie - Gymnastique pratique - Préparation d ’un repas J2 - Assistante sociale - Cs Pharmacie Relaxation - Diététicienne - Podologue J3 - Chirurgien de la main - synthèse balnéotherapie
  • 35. L’intervention pharmaceutique 1.Définition d’un référentiel de compétences à acquérir par le patient - étude bibliographique - enquête de besoins (entretiens non directifs au préalable auprès de 15 patients) 2. Construction d’une séquence pédagogique : développement d’outils originaux
  • 36. Objectifs à atteindre Déroulement Supports pédagogiques 1. S’expliquer les mécanismes de la PR « Connaissez-vous la physiopathologie de la Classeur Imagier polyarthrite rhumatoïde? » 2. Différencier les caractéristiques entre « Quel est le but de votre traitement médicamenteux Classeur Imagier et quelles sont les différences entre les différents traitement de fond, symptomatique ou Puzzle traitements ? ». correcteur 3. Identifier et expliquer le rôle des L’animateur demande aux patients de retrouver leurs Tri de boites de médicaments médicaments. médicaments parmi l’ensemble des médicaments placé sur une table 4. Adapter son traitement symptomatique L’animateur demande à chaque patient de décrire Table ronde comment il gère sa douleur : 1-au quotidien, 2 cas de crise, 3-en cas d’amélioration. A partir des réponses vont être abordés les trois types L’escalier de la douleur de traitement médicamenteux symptomatiques utilisables. Expose Classeur imagier 5.Gérer son traitement de fond. « Vous partez en vacances. Vous ressentez une Table ronde amélioration de vos douleurs. Modifiez-vous vos habitudes par rapport à votre traitement ? ». 6.Interpréter les effets indésirables liés L’animateur demande au patient s’il a déjà ressenti Table ronde des effets indésirables et ce qu’il a fait. Il lui demande aux médicaments s’il connaît d’autres effets indésirables possibles et la conduite à tenir le cas échéant. Par exemple pour un patient prenant du MTX : « Vous ressentez une toux accompagnée de fièvre et d’essoufflement. Que faites-vous ? ».
  • 37. Outils pédagogiques présentation d’un classeur imagier
  • 39. Outils pédagogiques activité de tri de boites de médicaments
  • 40. Outils pédagogiques «Escalier de la douleur» Pallier III Palier III Palier II Palier I
  • 41. Séance de groupe - Interactif, échanges facilités - Permet de confronter les expériences et les attitudes des différents patients pour faire ressortir les différences de comportements face aux médicaments et les conséquences vécues par chacun - Une seule fois ! * Assimilation des nouveaux acquis sur le long terme? * Quid des problèmes spécifiques ? * Ne permet pas d’aborder le domaine du savoir faire
  • 42. L’éducation dans la PR à Grenoble: Toujours en mouvement … Prescription médicale Consultation d’éducation individuelle DEPUIS 2 ans école de la PR Atelier spécifique Depuis 20 ANS sous cutanée, ergo chir, etc…..
  • 43. Consultations individuelles Objectif : mise en œuvre d’une démarche individualisée Filière : tout patient sous Biothérapie Lieu : HDJ ou Cs Quand : durant l’hospitalisation pour bilan ou perfusion d’anti TNF ou Cs Par qui : un soignant-éducateur (kiné, IDE, pharmacien)
  • 44. Consultations individuelles Méthodologie Diagnostic éducatif Définition d’objectifs éducatifs négociés avec le patient à atteindre entre 2 séances sous forme de « verbe d’action »,réalisables, opérationnels, sur des motifs modifiables et mesurables « petits objectifs » Programmation des séances, selon les thèmes envisagés
  • 45. Types de motifs Nb % Connaissance générale (pathologie ; traitement) 15 15,15% Gestion des médicaments 14 14,14% Autres symptômes non rhumato 12 12,12% Douleur / Sommeil / fatigue 9 9,09% Activité physique quotidienne / activité sportive 9 9,09% Vie sociale 7 7,07% Equilibre psychologique 7 7,07% Observance 7 7,07% Difficultés socio-économiques 6 6,06% Difficultés de communication 5 5,05% Vie affective 4 4,04% Vie sexuelle 2 2,02% Médecines parallèles 2 2,02% 99 100,00%
  • 46. Perspectives réjouissantes pour le pharmacien Autonomie Colloque singulier En équipe de soins Pied dans la porte… les pratiques professionnelles Co-pilotage les médicaments à gestion délicate et coûteux Transversalité du pharmacien (UTEP)
  • 47. Sous contrainte… l ! Que le reste du boulot soit fait … eu t s u De se former (déjà à communiquer) D’être au contact du patient s to De définir et négocier une « façon de faire » en a équipe pluridisciplinaire p s De disposer d’outils adéquats e i ten faisant e fa une pratique réflexive D’apprendre D’acceptant N
  • 48. Tout en restant modeste… Petits objectifs / valorisation des succès et utilisation des faux-pas pour avancer Au final, le patient décide… Objectif: permettre au patient de faire des choix éclairés dans son quotidien