Le street art (l'art urbain).

1 831 vues

Publié le

Petite présentation sur le street art.

Publié dans : Formation
1 commentaire
2 j’aime
Statistiques
Remarques
  • http://www.masa.ci/fr/wp-content/uploads/2015/04/Appel-a-candidatures-MASA-2016.pdf
       Répondre 
    Voulez-vous vraiment ?  Oui  Non
    Votre message apparaîtra ici
Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 831
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
465
Actions
Partages
0
Téléchargements
89
Commentaires
1
J’aime
2
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Le street art (l'art urbain).

  1. 1. Le street art Le street art , ou l'art urbain est un mouvement artistique contemporain. Il regroupe toutes les formes d’art réalisées dans la rue, ou dans des endroits publics, et englobe diverses techniques telles que le graffiti , le pochoir , la mosaïque , les stickers , l'affichage ou les installations. C'est principalement un art éphémère vu par un très grand public.
  2. 2. 1 Le graffiti : - Les graffitis sont des inscriptions ou des peintures réalisées sur des murs, des monuments ou des objets situés sur l'espace public.Les graffitis existent depuis des époques reculées, dont certains exemples remontent à la Grèce antique ainsi qu'à l'Empire romain et peut aller de simples marques de griffures à des peintures de murs élaborées. Dans les temps modernes, la peinture aérosol et les marqueurs sont devenus les outils les plus utilisés.
  3. 3. LLeess ggrraaffffiittiiss ssee ddéécclliinneenntt eenn :: -- eenn ttaaggss ((ssiiggnnaattuurreess)) .
  4. 4. - en graffs (peintures murales).
  5. 5. Bando ,Shoe, Jonone ,Mode2 sont les précursseurs du graff en France dans les années 80 .
  6. 6. -en pochoir . Le pochoir est une technique d'impression qui permet de reproduire plusieurs fois des caractères ou des motifs sur divers supports.
  7. 7. - Miss tic couvre les villes de ses pochoirs et de ses aphorismes depuis 1985.
  8. 8. - BANKSY est un artiste secret d'origine britanique ,ses pochoirs sont des images souvent humoristiques, poétiques, parfois combinées avec des slogans . Le message est généralement antimilitariste , anticapitaliste ou antisystème. Ses personnages sont souvent des rats, des singes, des policiers, des soldats, des enfants, des personnes célèbres ou des personnes âgées.
  9. 9. 2 la mosaïque
  10. 10. Invader ,artiste secret Il est connu depuis la toute fin des années 1990 , en posant de petites mosaïques inspirées de jeux vidéo des années 1970 -1980 , dont en particulier Space Invaders , à des endroits la plupart du temps peu accessibles.
  11. 11. 3 Les stickers  Le sticker art qui consiste à publier une image ou un message à l’aide d’autocollants (stickers en anglais) apposés dans l’espace public. Ces stickers peuvent être le support de graffitis, d’un logotype ou d’un dessin.  Cette forme d’expression artistique permet aux tagueurs de poser leurs tags ou graffs instantanément n’importe où, avec un risque beaucoup plus faible de se faire arrêter et des dégâts moins importants sur la surface visée qu’avec d’autres formes de street art, peinture et encre en particulier.
  12. 12. Réalisé uniquement avec des post it ,Le « post it war « est une variante de l'art du sticker
  13. 13. 3 l'affichage :
  14. 14. Ernest Pignon-Ernest Artiste engagé, Il est un des initiateurs, avec de l'art urbain en France ; il realise de grand dessins qu'il sérigraphie puis colle dans des lieux symboliques ( Soweto , Naples,Palestine)
  15. 15. - JR, né à Paris le 22 février 1983, est un artiste de rue français d'origine tunisienne. Son pseudonyme représente les initiales de son nom et fait référence à J. R. Ewing , le personnage principal de la série américaine, Dallas .
  16. 16. Entre 2004 et 2006, il réalise Portrait d’une génération, des portraits de jeunes de banlieue qu’il expose, en très grand format. Ce projet illégal devient officiel lorsque la mairie de Paris affiche les photos de JR sur ses bâtiments. Dès ces premiers projets, l'artiste affirme vouloir amener l'art dans la rue : « Dans la rue, je touche des gens qui ne vont jamais au musée. »
  17. 17. En 2007, avec Marco il réalise Face 2 Face, JR affiche d’immenses portraits d’Israéliens et de Palestiniens face à face dans huit villes palestiniennes et israéliennes et de part et d’autre de la barrière de sécurité. Dès son retour à Paris, il colle de nouveau ces portraits dans la capitale. Pour l'artiste; cette action artistique est avant tout un projet humain : « Les héros du projet sont tous ceux qui, des deux côtés du mur, m'ont autorisé à coller sur leur maison ».
  18. 18. En 2008, JR voyage à travers le monde à l'occasion de Women are Heroes, un projet dans lequel il souligne la dignité des femmes qui sont souvent les cibles de conflits.Pour rendre hommage à celles qui occupent un rôle essentiel dans les sociétés, mais qui sont les principales victimes des guerres, des crimes, des viols ou des fanatismes politiques et religieux, le projeta été réalisé au Brésil mais aussi au Sierra Leone, au Libéria, au kenya, au Combodge et en Inde .
  19. 19. « Women are Heroes »Kenya, 2009
  20. 20. « Women are Hero es »Brésil, 2008

×